Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -55%
Coffret d’outils – STANLEY – ...
Voir le deal
21.99 €

Et Paf dans les dents

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

rigolo Et Paf dans les dents

Message par Invité Mer 3 Mai 2023 - 19:53

Retraites : le Conseil constitutionnel rejette la seconde demande de référendum


Cette demande de référendum d’initiative partagée a été initiée in extremis, le 13 avril, par quelque 250 députés et sénateurs de gauche et indépendants.
Par JLB avec AFP

La contestation de la réforme des retraites se poursuit sur le front politique. Le Conseil constitutionnel a rejeté référendum d'initiative partagée (RIP) initié par la gauche, le 13 avril dernier. À travers ce RIP, les parlementaires voulaient, par une consultation populaire, « interdire un âge légal de départ à la retraite supérieur à 62 ans ». Une requête déjà soumise et retoquée par les gardiens de la Constitution.
Ce verdict ne fait aucune surprise. Les Sages ont jugé que la proposition de RIP ne remplissait pas les critères requis. Le Conseil a notamment estimé que la demande de référendum « ne porte pas, au sens de l'article 11 de la Constitution, sur une réforme relative à la politique sociale », ce qui est le principal point qu'il devait vérifier.

La gauche mise désormais sur une prochaine étape à l'Assemblée nationale le 8 juin, jour d'examen d'une proposition de loi du groupe indépendant Liot pour abroger la réforme portant l'âge légal de départ à 64 ans.
Le texte inquiète le camp présidentiel, car il a le soutien de la plupart des groupes d'opposition. Le député Aurélien Pradié, en pointe dans la contestation de la réforme chez Les Républicains, a indiqué mercredi qu'il le voterait, « par cohérence ». Son groupe détiendra une fois de plus la clé du scrutin. Une adoption par l'Assemblée nationale ne serait que le début d'un parcours parlementaire, mais la gauche prévoit de demander en pareil cas la suspension de la réforme.



Pas question de « tourner la page »



Le « chemin démocratique de cette réforme est terminé », avait encore affirmé, mardi 2 mai, la Première ministre Élisabeth Borne, qui a fixé avec le président Emmanuel Macron une nouvelle feuille de route et veut continuer d'« agir ». Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a répété devant le Sénat mercredi 3 mai que « ce texte est légitime ». Mais pas question de « tourner la page », répète l'alliance de gauche.
Le deuxième RIP avait été initié in extremis le 13 avril par quelque 250 députés et sénateurs de gauche et indépendants. Le lendemain, le Conseil constitutionnel, sous la houlette de Laurent Fabius, avait validé l'essentiel de la réforme des retraites, dont le report de l'âge légal à 64 ans, et rejeté une première demande de RIP.
La loi avait été promulguée dans la foulée par Emmanuel Macron, mais la bataille s'est poursuivie.


Toujours unie après 12 journées de mobilisations, l'intersyndicale a organisé un 1er Mai « combatif » qui a rassemblé 800 000 personnes selon la police et 2,3 millions selon la CGT, mais a été marqué par des violences.Des actions étaient attendues mercredi à l'occasion de la nouvelle décision du Conseil constitutionnel. Quelques dizaines de personnes étaient rassemblées à proximité de la rue de Montpensier, où siègent les Sages. « On est là pour protester contre le déni démocratique qui a marqué l'ensemble du circuit de cette “contre-réforme” des retraites », a déclaré à l'AFP Nicolas Bouchouicha, cheminot CGT.
Le préfet de police de Paris a publié un arrêté pour interdire à partir de 17 heures et jusqu'à 2 heures dans la nuit tout rassemblement non déclaré ainsi que le port et le transport de feux d'artifice dans un large périmètre autour du Conseil constitutionnel.




Rendez-vous les 6 et 8 juin



La gauche place désormais ses espoirs dans la proposition d'abrogation de la réforme déposée par le groupe indépendant Liot (Libertés, Indépendants, Outre-mer, Territoires) au menu du Palais-Bourbon le 8 juin. Les syndicats ont donné rendez-vous le 6 juin pour une nouvelle journée d'action, afin de « se faire entendre » des députés en amont.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Lili-Rose Mer 3 Mai 2023 - 20:53

Comment aurait-il pu le faire après l'avoir validée?
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 14777
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Diviciac Mer 3 Mai 2023 - 23:15

N'Magicfly a écrit:Retraites : le Conseil constitutionnel rejette la seconde demande de référendum


Cette demande de référendum d’initiative partagée a été initiée in extremis, le 13 avril, par quelque 250 députés et sénateurs de gauche et indépendants.
Par JLB avec AFP

La contestation de la réforme des retraites se poursuit sur le front politique. Le Conseil constitutionnel a rejeté référendum d'initiative partagée (RIP) initié par la gauche, le 13 avril dernier. À travers ce RIP, les parlementaires voulaient, par une consultation populaire, « interdire un âge légal de départ à la retraite supérieur à 62 ans ». Une requête déjà soumise et retoquée par les gardiens de la Constitution.
Ce verdict ne fait aucune surprise. Les Sages ont jugé que la proposition de RIP ne remplissait pas les critères requis. Le Conseil a notamment estimé que la demande de référendum « ne porte pas, au sens de l'article 11 de la Constitution, sur une réforme relative à la politique sociale », ce qui est le principal point qu'il devait vérifier.

La gauche mise désormais sur une prochaine étape à l'Assemblée nationale le 8 juin, jour d'examen d'une proposition de loi du groupe indépendant Liot pour abroger la réforme portant l'âge légal de départ à 64 ans.
Le texte inquiète le camp présidentiel, car il a le soutien de la plupart des groupes d'opposition. Le député Aurélien Pradié, en pointe dans la contestation de la réforme chez Les Républicains, a indiqué mercredi qu'il le voterait, « par cohérence ». Son groupe détiendra une fois de plus la clé du scrutin. Une adoption par l'Assemblée nationale ne serait que le début d'un parcours parlementaire, mais la gauche prévoit de demander en pareil cas la suspension de la réforme.



Pas question de « tourner la page »



Le « chemin démocratique de cette réforme est terminé », avait encore affirmé, mardi 2 mai, la Première ministre Élisabeth Borne, qui a fixé avec le président Emmanuel Macron une nouvelle feuille de route et veut continuer d'« agir ». Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a répété devant le Sénat mercredi 3 mai que « ce texte est légitime ». Mais pas question de « tourner la page », répète l'alliance de gauche.
Le deuxième RIP avait été initié in extremis le 13 avril par quelque 250 députés et sénateurs de gauche et indépendants. Le lendemain, le Conseil constitutionnel, sous la houlette de Laurent Fabius, avait validé l'essentiel de la réforme des retraites, dont le report de l'âge légal à 64 ans, et rejeté une première demande de RIP.
La loi avait été promulguée dans la foulée par Emmanuel Macron, mais la bataille s'est poursuivie.


Toujours unie après 12 journées de mobilisations, l'intersyndicale a organisé un 1er Mai « combatif » qui a rassemblé 800 000 personnes selon la police et 2,3 millions selon la CGT, mais a été marqué par des violences.Des actions étaient attendues mercredi à l'occasion de la nouvelle décision du Conseil constitutionnel. Quelques dizaines de personnes étaient rassemblées à proximité de la rue de Montpensier, où siègent les Sages. « On est là pour protester contre le déni démocratique qui a marqué l'ensemble du circuit de cette “contre-réforme” des retraites », a déclaré à l'AFP Nicolas Bouchouicha, cheminot CGT.
Le préfet de police de Paris a publié un arrêté pour interdire à partir de 17 heures et jusqu'à 2 heures dans la nuit tout rassemblement non déclaré ainsi que le port et le transport de feux d'artifice dans un large périmètre autour du Conseil constitutionnel.




Rendez-vous les 6 et 8 juin



La gauche place désormais ses espoirs dans la proposition d'abrogation de la réforme déposée par le groupe indépendant Liot (Libertés, Indépendants, Outre-mer, Territoires) au menu du Palais-Bourbon le 8 juin. Les syndicats ont donné rendez-vous le 6 juin pour une nouvelle journée d'action, afin de « se faire entendre » des députés en amont.


Bravo ! Pas de vote à l'Assemblée et pas de référendum ...
A part balancer des pavés dans la gueule des flics, vous connaissez un autre moyen d'éviter cette réforme dont le peuple ne veut pas ?  
Diviciac
Diviciac

Messages : 43162
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Invité Jeu 4 Mai 2023 - 8:29

Diviciac a écrit:
N'Magicfly a écrit:Retraites : le Conseil constitutionnel rejette la seconde demande de référendum


Cette demande de référendum d’initiative partagée a été initiée in extremis, le 13 avril, par quelque 250 députés et sénateurs de gauche et indépendants.
Par JLB avec AFP

La contestation de la réforme des retraites se poursuit sur le front politique. Le Conseil constitutionnel a rejeté référendum d'initiative partagée (RIP) initié par la gauche, le 13 avril dernier. À travers ce RIP, les parlementaires voulaient, par une consultation populaire, « interdire un âge légal de départ à la retraite supérieur à 62 ans ». Une requête déjà soumise et retoquée par les gardiens de la Constitution.
Ce verdict ne fait aucune surprise. Les Sages ont jugé que la proposition de RIP ne remplissait pas les critères requis. Le Conseil a notamment estimé que la demande de référendum « ne porte pas, au sens de l'article 11 de la Constitution, sur une réforme relative à la politique sociale », ce qui est le principal point qu'il devait vérifier.

La gauche mise désormais sur une prochaine étape à l'Assemblée nationale le 8 juin, jour d'examen d'une proposition de loi du groupe indépendant Liot pour abroger la réforme portant l'âge légal de départ à 64 ans.
Le texte inquiète le camp présidentiel, car il a le soutien de la plupart des groupes d'opposition. Le député Aurélien Pradié, en pointe dans la contestation de la réforme chez Les Républicains, a indiqué mercredi qu'il le voterait, « par cohérence ». Son groupe détiendra une fois de plus la clé du scrutin. Une adoption par l'Assemblée nationale ne serait que le début d'un parcours parlementaire, mais la gauche prévoit de demander en pareil cas la suspension de la réforme.



Pas question de « tourner la page »



Le « chemin démocratique de cette réforme est terminé », avait encore affirmé, mardi 2 mai, la Première ministre Élisabeth Borne, qui a fixé avec le président Emmanuel Macron une nouvelle feuille de route et veut continuer d'« agir ». Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a répété devant le Sénat mercredi 3 mai que « ce texte est légitime ». Mais pas question de « tourner la page », répète l'alliance de gauche.
Le deuxième RIP avait été initié in extremis le 13 avril par quelque 250 députés et sénateurs de gauche et indépendants. Le lendemain, le Conseil constitutionnel, sous la houlette de Laurent Fabius, avait validé l'essentiel de la réforme des retraites, dont le report de l'âge légal à 64 ans, et rejeté une première demande de RIP.
La loi avait été promulguée dans la foulée par Emmanuel Macron, mais la bataille s'est poursuivie.


Toujours unie après 12 journées de mobilisations, l'intersyndicale a organisé un 1er Mai « combatif » qui a rassemblé 800 000 personnes selon la police et 2,3 millions selon la CGT, mais a été marqué par des violences.Des actions étaient attendues mercredi à l'occasion de la nouvelle décision du Conseil constitutionnel. Quelques dizaines de personnes étaient rassemblées à proximité de la rue de Montpensier, où siègent les Sages. « On est là pour protester contre le déni démocratique qui a marqué l'ensemble du circuit de cette “contre-réforme” des retraites », a déclaré à l'AFP Nicolas Bouchouicha, cheminot CGT.
Le préfet de police de Paris a publié un arrêté pour interdire à partir de 17 heures et jusqu'à 2 heures dans la nuit tout rassemblement non déclaré ainsi que le port et le transport de feux d'artifice dans un large périmètre autour du Conseil constitutionnel.




Rendez-vous les 6 et 8 juin



La gauche place désormais ses espoirs dans la proposition d'abrogation de la réforme déposée par le groupe indépendant Liot (Libertés, Indépendants, Outre-mer, Territoires) au menu du Palais-Bourbon le 8 juin. Les syndicats ont donné rendez-vous le 6 juin pour une nouvelle journée d'action, afin de « se faire entendre » des députés en amont.


Bravo ! Pas de vote à l'Assemblée et pas de référendum ...
A part balancer des pavés dans la gueule des flics, vous connaissez un autre moyen d'éviter cette réforme dont le peuple ne veut pas ?  
A qui la faute si le débat n'a pas été à son terme à l"AN? 
A tes amis qui ont fait de l'obstruction; même au sein de la Dupes il y a bcp qui font le reproche à ton vieucon et à sa clique!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Lili-Rose Jeu 4 Mai 2023 - 8:33

N'Magicfly a écrit:
Diviciac a écrit:


Bravo ! Pas de vote à l'Assemblée et pas de référendum ...
A part balancer des pavés dans la gueule des flics, vous connaissez un autre moyen d'éviter cette réforme dont le peuple ne veut pas ?  
A qui la faute si le débat n'a pas été à son terme à l"AN? 
A tes amis qui ont fait de l'obstruction; même au sein de la Dupes il y a bcp qui font le reproche à ton vieucon et à sa clique!
C'est un le rôle des parlementaires de discuter, d'amender un texte, non? Sinon à quoi servent-ils?
On voit le résultat de cette loi, manif, manif, blessures corporelles....
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 14777
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Diviciac Jeu 4 Mai 2023 - 9:11

N'Magicfly a écrit:
Diviciac a écrit:


Bravo ! Pas de vote à l'Assemblée et pas de référendum ...
A part balancer des pavés dans la gueule des flics, vous connaissez un autre moyen d'éviter cette réforme dont le peuple ne veut pas ?  
A qui la faute si le débat n'a pas été à son terme à l"AN? 
A tes amis qui ont fait de l'obstruction; même au sein de la Dupes il y a bcp qui font le reproche à ton vieucon et à sa clique!

N'importe quoi ! S'il n'y a pas eu de vote à l'Assemblée c'est parce que la macronie a compris que sa loi ne passerait pas .
Il n'y a qu'un moyen non-violent de savoir si c'est mon vieucon ou votre foutriquet qui a raison : il faut le demander au peuple par un référendum . 
Diviciac
Diviciac

Messages : 43162
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Invité Jeu 4 Mai 2023 - 9:23

Diviciac a écrit:

Bravo ! Pas de vote à l'Assemblée et pas de référendum ...
A part balancer des pavés dans la gueule des flics, vous connaissez un autre moyen d'éviter cette réforme dont le peuple ne veut pas ?  


Shocked
Les bolchos vous ont bercé trop près du ;mur.
Vous avez décidément un don pour jouer contre votre pays; les affiliés des syndicats ne sont pas le peuple.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Invité Jeu 4 Mai 2023 - 9:26

Lili-Rose a écrit:
N'Magicfly a écrit:
A qui la faute si le débat n'a pas été à son terme à l"AN? 
A tes amis qui ont fait de l'obstruction; même au sein de la Dupes il y a bcp qui font le reproche à ton vieucon et à sa clique!
C'est un le rôle des parlementaires de discuter, d'amender un texte, non? Sinon à quoi servent-ils?
On voit le résultat de cette loi, manif, manif, blessures corporelles....
Faire de l'obstruction en déposant des milliers et des milliers d'amendements est une perversion. S'ils avaient sauté à l'article 7 et donc avaient débattu sur le fond, la situation aurait été claire, mais la bande à merluche avait trop peur de prendre un râteau

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Diviciac Jeu 4 Mai 2023 - 9:42

Horiel a écrit:
Diviciac a écrit:

Bravo ! Pas de vote à l'Assemblée et pas de référendum ...
A part balancer des pavés dans la gueule des flics, vous connaissez un autre moyen d'éviter cette réforme dont le peuple ne veut pas ?  


Shocked
Les bolchos vous ont bercé trop près du ;mur.
Vous avez décidément un don pour jouer contre votre pays; les affiliés des syndicats ne sont pas le peuple.



C'est "bolcho"  aussi,  le Figaro ? 

Réforme des retraites : trois Français sur quatre pourraient signer pour un référendum d'initiative partagée (lefigaro.fr) 


 Il faut atterrir:  vous êtes un petit quart de lèche-fions du pouvoir à jouer encore à Manu a dit quand passe le fait du prince , la volonté du monarque .  Une démocratie, c'est autre chose . 
Diviciac
Diviciac

Messages : 43162
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Invité Jeu 4 Mai 2023 - 10:01

Diviciac a écrit:
Horiel a écrit:


Shocked
Les bolchos vous ont bercé trop près du ;mur.
Vous avez décidément un don pour jouer contre votre pays; les affiliés des syndicats ne sont pas le peuple.



C'est "bolcho"  aussi,  le Figaro ? 

Réforme des retraites : trois Français sur quatre pourraient signer pour un référendum d'initiative partagée (lefigaro.fr) 


 Il faut atterrir:  vous êtes un petit quart de lèche-fions du pouvoir à jouer encore à Manu a dit quand passe le fait du prince , la volonté du monarque .  Une démocratie, c'est autre chose . 


Pour un prétendu ex de l'Educ Nat, vous avez des soucis de conjugaison.

"Pourraient", c'est quel temps ? On parle bien d'un sondage ? Genre, le truc qui portait Zemmour au deuxième tour  What a Face ?

Et contrairement à vous : si nos lois et nos politiques (qui s'appuient dessus, je vous le rappelle en passant) autorisent un référendum, je trouve tout à fait normal que les Français s'y expriment.
Mais par curiosité, quelle en sera sa valeur ?
Je veux dire, vous remettez en cause constamment, vous et vos copains, l'élection du président de la République, qui obéit à des règles strictes et appliquées démocratiquement; et vous ne remettrez pas en cause le résultat du dit-référendum ? Vraiment ?
Popopop, la blague...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Diviciac Jeu 4 Mai 2023 - 11:26

Horiel a écrit:
Diviciac a écrit:



C'est "bolcho"  aussi,  le Figaro ? 

Réforme des retraites : trois Français sur quatre pourraient signer pour un référendum d'initiative partagée (lefigaro.fr) 


 Il faut atterrir:  vous êtes un petit quart de lèche-fions du pouvoir à jouer encore à Manu a dit quand passe le fait du prince , la volonté du monarque .  Une démocratie, c'est autre chose . 


Pour un prétendu ex de l'Educ Nat, vous avez des soucis de conjugaison.

"Pourraient", c'est quel temps ?

Very Happy
Ca ne s'appelle pas "le temps" , andouille, mais le mode.
En l'occurrence, le conditionnel . 


On parle bien d'un sondage ? Genre, le truc qui portait Zemmour au deuxième tour  What a Face ?

Et contrairement à vous : si nos lois et nos politiques (qui s'appuient dessus, je vous le rappelle en passant) autorisent un référendum, je trouve tout à fait normal que les Français s'y expriment.
Mais par curiosité, quelle en sera sa valeur ?
Je veux dire, vous remettez en cause constamment, vous et vos copains, l'élection du président de la République, qui obéit à des règles strictes et appliquées démocratiquement; et vous ne remettrez pas en cause le résultat du dit-référendum ? Vraiment ?
Popopop, la blague...


Comme en 2005 , ce sont les politicards qui se torchent nonchalamment avec le résultat d'un référendum national , pas le peuple dont c'est l'expression la plus directe de la volonté.   
Diviciac
Diviciac

Messages : 43162
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Nestor Jeu 4 Mai 2023 - 12:40


Mélenchon propose un référendum populaire ou la question serait :
Voulez vous travailler beaucoup moins et gagner beaucoup plus ..
OUI NON
on gagnerait du temps lolmdr
Nestor
Nestor

Messages : 1548
Date d'inscription : 23/11/2021

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Invité Jeu 4 Mai 2023 - 13:00

Nestor a écrit:  
Mélenchon propose un référendum populaire ou la question serait :
Voulez vous travailler beaucoup moins et gagner beaucoup plus ..
OUI    NON
on gagnerait du temps  lolmdr
Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Antichrist Jeu 4 Mai 2023 - 13:36

Nestor a écrit:  
Mélenchon propose un référendum populaire ou la question serait :
Voulez vous travailler beaucoup moins et gagner beaucoup plus ..
OUI    NON
on gagnerait du temps  lolmdr
bonjour nestor

Very Happy 

melenchon veux des referendums...mais surtout pas sur l'immigration
bizarre non ?


par contre à votre proposition de referendum...
je rajouterais
"et ne pas payer d'impots...tout en ayant tout gratuit"

lol10
Antichrist
Antichrist

Messages : 4012
Date d'inscription : 28/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Forcheville Jeu 4 Mai 2023 - 13:44

Horiel a écrit:
Diviciac a écrit:



C'est "bolcho"  aussi,  le Figaro ? 

Réforme des retraites : trois Français sur quatre pourraient signer pour un référendum d'initiative partagée (lefigaro.fr) 


 Il faut atterrir:  vous êtes un petit quart de lèche-fions du pouvoir à jouer encore à Manu a dit quand passe le fait du prince , la volonté du monarque .  Une démocratie, c'est autre chose . 


Pour un prétendu ex de l'Educ Nat, vous avez des soucis de conjugaison.

"Pourraient", c'est quel temps ? On parle bien d'un sondage ? Genre, le truc qui portait Zemmour au deuxième tour  What a Face ?

Et contrairement à vous : si nos lois et nos politiques (qui s'appuient dessus, je vous le rappelle en passant) autorisent un référendum, je trouve tout à fait normal que les Français s'y expriment.
Mais par curiosité, quelle en sera sa valeur ?
Je veux dire, vous remettez en cause constamment, vous et vos copains, l'élection du président de la République, qui obéit à des règles strictes et appliquées démocratiquement; et vous ne remettrez pas en cause le résultat du dit-référendum ? Vraiment ?
Popopop, la blague...

Qu'est-ce qu'il vous a encore fait celui-là ?
Moi, je veux bien un référendum sur l'immigration qui mettrait tout le monde d'accord( 70% des Français)
Et ça donnerait une nouvelle impulsion au gouvernement pour les 4 ans qui viennent, sinon il va se chiraquiser doucement.
Et ça aurait le grand avantage de cornériser la nupes qui est en train d'occuper tout l'espace public qu'il n'a pas dans la réalité du résultat des élections.


La stratégie consiste à continuer à tirer pour faire croire à l'ennemi qu'on a encore des munitions
Forcheville
Forcheville

Messages : 2727
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Invité Jeu 4 Mai 2023 - 14:04

Diviciac a écrit:


Bravo ! Pas de vote à l'Assemblée et pas de référendum ...
A part balancer des pavés dans la gueule des flics, vous connaissez un autre moyen d'éviter cette réforme dont le peuple ne veut pas ?  


si le gouvernement avait écouté le peuple en 81 

on aurait encore la peine de mort

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Invité Jeu 4 Mai 2023 - 14:55

totau a écrit:
Diviciac a écrit:


Bravo ! Pas de vote à l'Assemblée et pas de référendum ...
A part balancer des pavés dans la gueule des flics, vous connaissez un autre moyen d'éviter cette réforme dont le peuple ne veut pas ?  


si le gouvernement avait écouté le peuple en 81 

on aurait encore la peine de mort
C'est bien la preuve que le "peuple" n'est pas apte à tout décider par lui-même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Diviciac Jeu 4 Mai 2023 - 15:46

totau a écrit:
Diviciac a écrit:


Bravo ! Pas de vote à l'Assemblée et pas de référendum ...
A part balancer des pavés dans la gueule des flics, vous connaissez un autre moyen d'éviter cette réforme dont le peuple ne veut pas ?  


si le gouvernement avait écouté le peuple en 81 

on aurait encore la peine de mort


Certainement pas : la peine de mort a été abolie dans toute l'UE depuis belle lurette . 
Diviciac
Diviciac

Messages : 43162
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par elaine Jeu 4 Mai 2023 - 15:57

Abolition en France
Portée par l'engagement et le discours à l'Assemblée nationale du ministre de la Justice de l'époque, Robert Badinter, la loi du 9 octobre 1981 a aboli la peine de mort en France. Cette loi a renforcé le combat que la France menait de longue date pour la promotion de la dignité humaine.


https://www.assemblee-nationale.fr/histoire/peinedemort/


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
elaine
elaine

Messages : 14633
Date d'inscription : 19/01/2021
Localisation : chez moi

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Invité Jeu 4 Mai 2023 - 16:19

Forcheville a écrit:
Horiel a écrit:

Pour un prétendu ex de l'Educ Nat, vous avez des soucis de conjugaison.

"Pourraient", c'est quel temps ? On parle bien d'un sondage ? Genre, le truc qui portait Zemmour au deuxième tour  What a Face ?

Et contrairement à vous : si nos lois et nos politiques (qui s'appuient dessus, je vous le rappelle en passant) autorisent un référendum, je trouve tout à fait normal que les Français s'y expriment.
Mais par curiosité, quelle en sera sa valeur ?
Je veux dire, vous remettez en cause constamment, vous et vos copains, l'élection du président de la République, qui obéit à des règles strictes et appliquées démocratiquement; et vous ne remettrez pas en cause le résultat du dit-référendum ? Vraiment ?
Popopop, la blague...

Qu'est-ce qu'il vous a encore fait celui-là ?
Moi, je veux bien un référendum sur l'immigration qui mettrait tout le monde d'accord( 70% des Français)
Et ça donnerait une nouvelle impulsion au gouvernement pour les 4 ans qui viennent, sinon il va se chiraquiser doucement.
Et ça aurait le grand avantage de cornériser la nupes qui est en train d'occuper tout l'espace public qu'il n'a pas dans la réalité du résultat des élections.


Mais cessez de prendre la mouche dès qu'on évoque votre Dieu ! Je l'adore, moi, votre Zézé, j'en ai besoin, c'est mon mètre étalon de la loose  clown

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Invité Jeu 4 Mai 2023 - 16:28

elaine a écrit:Abolition en France
Portée par l'engagement et le discours à l'Assemblée nationale du ministre de la Justice de l'époque, Robert Badinter, la loi du 9 octobre 1981 a aboli la peine de mort en France. Cette loi a renforcé le combat que la France menait de longue date pour la promotion de la dignité humaine.


https://www.assemblee-nationale.fr/histoire/peinedemort/
à l'époque si on avait fait un réfère en dôme 

les français auraient voter contre et on aurait garder la peine de mort

le peuple à rarement raison

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Romane Jeu 4 Mai 2023 - 18:05

totau a écrit:
elaine a écrit:Abolition en France
Portée par l'engagement et le discours à l'Assemblée nationale du ministre de la Justice de l'époque, Robert Badinter, la loi du 9 octobre 1981 a aboli la peine de mort en France. Cette loi a renforcé le combat que la France menait de longue date pour la promotion de la dignité humaine.


https://www.assemblee-nationale.fr/histoire/peinedemort/
à l'époque si on avait fait un réfère en dôme 

les français auraient voter contre et on aurait garder la peine de mort

le peuple à rarement raison

Dans certains cas l'application de la peine de mort ne me génerait pas, quand bien même elle n'aurait pas un effet dissuasif. La certitude qu'un tel ne ressortirait pas ou qu'il ne serait pas entretenu à nos frais me conviendrait.
Romane
Romane

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/03/2021
Localisation : Sud-est

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Forcheville Jeu 4 Mai 2023 - 18:45

Horiel a écrit:
Forcheville a écrit:

Qu'est-ce qu'il vous a encore fait celui-là ?
Moi, je veux bien un référendum sur l'immigration qui mettrait tout le monde d'accord( 70% des Français)
Et ça donnerait une nouvelle impulsion au gouvernement pour les 4 ans qui viennent, sinon il va se chiraquiser doucement.
Et ça aurait le grand avantage de cornériser la nupes qui est en train d'occuper tout l'espace public qu'il n'a pas dans la réalité du résultat des élections.


Mais cessez de prendre la mouche dès qu'on évoque votre Dieu ! Je l'adore, moi, votre Zézé, j'en ai besoin, c'est mon mètre étalon de la loose  clown
Zeze, Pierrot… qu’elle familiarité ! Décidément vous aimez bien les diminutifs qui par fonction « diminuent » l’adversaire…


La stratégie consiste à continuer à tirer pour faire croire à l'ennemi qu'on a encore des munitions
Forcheville
Forcheville

Messages : 2727
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Lili-Rose Jeu 4 Mai 2023 - 20:11

N'Magicfly a écrit:
Lili-Rose a écrit:
C'est un le rôle des parlementaires de discuter, d'amender un texte, non? Sinon à quoi servent-ils?
On voit le résultat de cette loi, manif, manif, blessures corporelles....
Faire de l'obstruction en déposant des milliers et des milliers d'amendements est une perversion. S'ils avaient sauté à l'article 7 et donc avaient débattu sur le fond, la situation aurait été claire, mais la bande à merluche avait trop peur de prendre un râteau
C'est une perversion légale, que beaucoup d'autres ont utilisé.
Le 49.3 est légal, les milliers d'amendements sont légaux.
Il existe une autre perversion, celle de ne pas signer le décret d'application.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 14777
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Lili-Rose Jeu 4 Mai 2023 - 20:18

totau a écrit:
Diviciac a écrit:


Bravo ! Pas de vote à l'Assemblée et pas de référendum ...
A part balancer des pavés dans la gueule des flics, vous connaissez un autre moyen d'éviter cette réforme dont le peuple ne veut pas ?  


si le gouvernement avait écouté le peuple en 81 

on aurait encore la peine de mort
Dommage qu'elle ait été supprimée.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 14777
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Et Paf dans les dents

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum