Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -45%
PC Portable LG Gram 17″ Intel Evo Core i7 32 Go ...
Voir le deal
1099.99 €

Un Ukrainien à Paris

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Un Ukrainien à Paris

Message par Romane Mer 8 Fév - 18:27

Volodymyr était à Londres récemment. Ce soir Il rencontre Manu, demain il sera à Bruxelles.
La tournée des popotes quoi !
Si Volo se laisse gentiment papouiller gageons que Manu sera généreux !
Romane
Romane

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/03/2021
Localisation : Sud-est

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Lili-Rose Mer 8 Fév - 18:31

Trop vieux....
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 14780
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Romane Mer 8 Fév - 18:53

J'espère que Volodymyr aura fait nettoyer son éternel T-shirt kaki, c'est quand même plus hygiénique pour les effusions.
Romane
Romane

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/03/2021
Localisation : Sud-est

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Romane Mer 8 Fév - 18:56

Même le roi Charles va devoir cracher au bassinet !
Romane
Romane

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/03/2021
Localisation : Sud-est

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Invité Mer 8 Fév - 19:04

Il faudra bien qu'un jour Poutine ait son Nuremberg!


CRASH DU VOL MH17 : "FORTES INDICATIONS" SELON LESQUELLES POUTINE A APPROUVÉ LA FOURNITURE DU MISSILE

 AFP
Le 08/02/2023 à 17:31



Un Ukrainien à Paris Les-juges-neerlandais-devant-l-epave-reconstituee-de-l-avion-du-vol-MH17-abattu-en-2014-au-dessus-de-l-Ukraine-par-un-missile-sol-air-russe-avec-298-personnes-a-bord-1122693
Les juges néerlandais devant l'épave reconstituée de l'avion du vol MH17 abattu en 2014 au-dessus de l'Ukraine par un missile sol-air russe, avec 298 personnes à bord - Peter Dejong :copyright: 2019 AFP

Plus de huit ans après le crash, les enquêteurs ont avancé que le président russe était très probablement à l'origine de l'approbation de la fourniture du missile.

Il y a de "fortes indications" que le président russe Vladimir Poutine a personnellement approuvé la fourniture du missile qui a abattu l'avion du vol MH17 au-dessus de l'Ukraine en 2014, ont déclaré mercredi les enquêteurs internationaux.
Cependant, après huit ans d'investigations, ces enquêteurs ont annoncé la suspension de leurs investigations, puisque Poutine jouit d'une immunité en tant que chef de l'État et qu'il n'y a pas suffisamment de preuves concrètes pour poursuivre d'autres suspects.


L'avion de la Malaysia Airlines reliait Amsterdam à Kuala Lumpur lorsqu'il a été touché par un missile de fabrication russe le 17 juillet 2014, au-dessus de la partie de l'est de l'Ukraine aux mains des rebelles prorusses, provoquant la mort des 298 personnes à bord.
L'annonce des enquêteurs intervient moins de trois mois après [size=18]la condamnation par un tribunal néerlandais de deux Russes et un Ukrainien jugés en leur absence pour leur rôle dans le crash.

[/size]


En attente de preuves encore plus complètes


"Il y a de fortes indications qu'une décision a été prise au niveau présidentiel, par le président Poutine, de fournir à la RPD (République populaire de Donetsk) le système de missile Buk TELAR", a déclaré la procureure néerlandaise Digna van Boetzelaer, lors d'une conférence de presse à La Haye.

"Bien que nous parlions de fortes indications, le seuil des preuves complètes et concluantes n'est pas atteint", a-t-elle ajouté.

La suspension de l'enquête est une "amère déception" mais "nous continuerons à demander à la Fédération de Russie de rendre compte de son rôle dans cette tragédie", a déclaré sur Twitter le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.
Moscou a nié toute implication dans la destruction de l'avion et a qualifié le verdict du tribunal néerlandais en novembre de "scandaleux" et politiquement motivé.
Mais selon l'équipe internationale d'investigation conjointe (JIT) qui comprend des représentants des Pays-Bas, de l'Australie, de la Belgique, de la Malaisie et de l'Ukraine - les pays les plus touchés par le crash -, la chaîne de commandement en amont du drame est claire.
Des responsables russes ont même reporté la décision d'envoyer des armes aux séparatistes ukrainiens parce que M. Poutine était à une commémoration du Débarquement en Normandie en France en juin 2014, ont dit les enquêteurs.

Un appel téléphonique intercepté


Au cours de la conférence de presse, ils ont diffusé un appel téléphonique intercepté d'un conseiller disant que le retard avait eu lieu "parce qu'il n'y a qu'un seul qui décide (...), celui qui est actuellement à un sommet en France".
D'autres responsables, tels que le ministre russe de la Défense, Sergueï Shoigu, n'avaient pas le pouvoir de décision nécessaire et "c'était finalement la décision du président", ont déclaré les enquêteurs.
Néanmoins, l'enquête est désormais au point mort au vu du manque de coopération de Moscou et de l'insuffisance de témoins prêts à se manifester. "Toutes les pistes ont maintenant été épuisées, l'enquête est donc suspendue", a déclaré Digna van Boetzelaer.
"Le président de la Fédération de Russie jouit, à tout le moins, de l'immunité au regard du droit international compte tenu de sa position de chef de l'Etat", a expliqué la procureure. Une fois qu'il ne le sera plus, "nous pourrons nous pencher sur la suite", a-t-elle ajouté.

"Déception"


Parmi les victimes de la catastrophe, qui avait suscité l'indignation internationale et des sanctions contre la Russie, se trouvaient 196 ressortissants néerlandais, 43 malaisiens et 38 australiens.
Les enquêteurs ont reconnu la "déception" des proches suite à la décision de suspendre l'enquête.

"Ils voulaient savoir pourquoi le MH17 avait été abattu", "la réponse reste en Russie", a déclaré Andy Kraag, chef du département des enquêtes criminelles de la police néerlandaise.

Les enquêteurs eux-mêmes auraient également "voulu aller plus loin", a-t-il ajouté, mais l'équipe s'est dite satisfaite d'avoir au moins traduit trois suspects en justice.
L'enquête n'est pas fermée et peut être rouverte en cas de nouveaux éléments et les preuves rassemblées pourraient également être utilisées par d'autres tribunaux, comme la Cour pénale internationale, ont souligné les enquêteurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Romane Mer 8 Fév - 19:27

N'Magicfly a écrit:Il faudra bien qu'un jour Poutine ait son Nuremberg!


CRASH DU VOL MH17 : "FORTES INDICATIONS" SELON LESQUELLES POUTINE A APPROUVÉ LA FOURNITURE DU MISSILE

 AFP
Le 08/02/2023 à 17:31



Un Ukrainien à Paris Les-juges-neerlandais-devant-l-epave-reconstituee-de-l-avion-du-vol-MH17-abattu-en-2014-au-dessus-de-l-Ukraine-par-un-missile-sol-air-russe-avec-298-personnes-a-bord-1122693
Les juges néerlandais devant l'épave reconstituée de l'avion du vol MH17 abattu en 2014 au-dessus de l'Ukraine par un missile sol-air russe, avec 298 personnes à bord - Peter Dejong :copyright: 2019 AFP

Plus de huit ans après le crash, les enquêteurs ont avancé que le président russe était très probablement à l'origine de l'approbation de la fourniture du missile.

Il y a de "fortes indications" que le président russe Vladimir Poutine a personnellement approuvé la fourniture du missile qui a abattu l'avion du vol MH17 au-dessus de l'Ukraine en 2014, ont déclaré mercredi les enquêteurs internationaux.
Cependant, après huit ans d'investigations, ces enquêteurs ont annoncé la suspension de leurs investigations, puisque Poutine jouit d'une immunité en tant que chef de l'État et qu'il n'y a pas suffisamment de preuves concrètes pour poursuivre d'autres suspects.


L'avion de la Malaysia Airlines reliait Amsterdam à Kuala Lumpur lorsqu'il a été touché par un missile de fabrication russe le 17 juillet 2014, au-dessus de la partie de l'est de l'Ukraine aux mains des rebelles prorusses, provoquant la mort des 298 personnes à bord.
L'annonce des enquêteurs intervient moins de trois mois après [size=18]la condamnation par un tribunal néerlandais de deux Russes et un Ukrainien jugés en leur absence pour leur rôle dans le crash.

[/size]


En attente de preuves encore plus complètes


"Il y a de fortes indications qu'une décision a été prise au niveau présidentiel, par le président Poutine, de fournir à la RPD (République populaire de Donetsk) le système de missile Buk TELAR", a déclaré la procureure néerlandaise Digna van Boetzelaer, lors d'une conférence de presse à La Haye.

"Bien que nous parlions de fortes indications, le seuil des preuves complètes et concluantes n'est pas atteint", a-t-elle ajouté.

La suspension de l'enquête est une "amère déception" mais "nous continuerons à demander à la Fédération de Russie de rendre compte de son rôle dans cette tragédie", a déclaré sur Twitter le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.
Moscou a nié toute implication dans la destruction de l'avion et a qualifié le verdict du tribunal néerlandais en novembre de "scandaleux" et politiquement motivé.
Mais selon l'équipe internationale d'investigation conjointe (JIT) qui comprend des représentants des Pays-Bas, de l'Australie, de la Belgique, de la Malaisie et de l'Ukraine - les pays les plus touchés par le crash -, la chaîne de commandement en amont du drame est claire.
Des responsables russes ont même reporté la décision d'envoyer des armes aux séparatistes ukrainiens parce que M. Poutine était à une commémoration du Débarquement en Normandie en France en juin 2014, ont dit les enquêteurs.

Un appel téléphonique intercepté


Au cours de la conférence de presse, ils ont diffusé un appel téléphonique intercepté d'un conseiller disant que le retard avait eu lieu "parce qu'il n'y a qu'un seul qui décide (...), celui qui est actuellement à un sommet en France".
D'autres responsables, tels que le ministre russe de la Défense, Sergueï Shoigu, n'avaient pas le pouvoir de décision nécessaire et "c'était finalement la décision du président", ont déclaré les enquêteurs.
Néanmoins, l'enquête est désormais au point mort au vu du manque de coopération de Moscou et de l'insuffisance de témoins prêts à se manifester. "Toutes les pistes ont maintenant été épuisées, l'enquête est donc suspendue", a déclaré Digna van Boetzelaer.
"Le président de la Fédération de Russie jouit, à tout le moins, de l'immunité au regard du droit international compte tenu de sa position de chef de l'Etat", a expliqué la procureure. Une fois qu'il ne le sera plus, "nous pourrons nous pencher sur la suite", a-t-elle ajouté.

"Déception"


Parmi les victimes de la catastrophe, qui avait suscité l'indignation internationale et des sanctions contre la Russie, se trouvaient 196 ressortissants néerlandais, 43 malaisiens et 38 australiens.
Les enquêteurs ont reconnu la "déception" des proches suite à la décision de suspendre l'enquête.

"Ils voulaient savoir pourquoi le MH17 avait été abattu", "la réponse reste en Russie", a déclaré Andy Kraag, chef du département des enquêtes criminelles de la police néerlandaise.

Les enquêteurs eux-mêmes auraient également "voulu aller plus loin", a-t-il ajouté, mais l'équipe s'est dite satisfaite d'avoir au moins traduit trois suspects en justice.
L'enquête n'est pas fermée et peut être rouverte en cas de nouveaux éléments et les preuves rassemblées pourraient également être utilisées par d'autres tribunaux, comme la Cour pénale internationale, ont souligné les enquêteurs.
Avez-vous vu, pour cela, un empressement quelqconque chez les politiciens corrompus du monde entier ? Eux-mêmes mériteraient 50 Nuremberg ! Au cours de vos footings, je pense que vous trottinez plus vite que leur vélocité affichée à rechercher la justice.
Romane
Romane

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/03/2021
Localisation : Sud-est

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Invité Mer 8 Fév - 19:41

Romane a écrit:
N'Magicfly a écrit:Il faudra bien qu'un jour Poutine ait son Nuremberg!


CRASH DU VOL MH17 : "FORTES INDICATIONS" SELON LESQUELLES POUTINE A APPROUVÉ LA FOURNITURE DU MISSILE

 AFP
Le 08/02/2023 à 17:31



Un Ukrainien à Paris Les-juges-neerlandais-devant-l-epave-reconstituee-de-l-avion-du-vol-MH17-abattu-en-2014-au-dessus-de-l-Ukraine-par-un-missile-sol-air-russe-avec-298-personnes-a-bord-1122693
Les juges néerlandais devant l'épave reconstituée de l'avion du vol MH17 abattu en 2014 au-dessus de l'Ukraine par un missile sol-air russe, avec 298 personnes à bord - Peter Dejong :copyright: 2019 AFP

Plus de huit ans après le crash, les enquêteurs ont avancé que le président russe était très probablement à l'origine de l'approbation de la fourniture du missile.

Il y a de "fortes indications" que le président russe Vladimir Poutine a personnellement approuvé la fourniture du missile qui a abattu l'avion du vol MH17 au-dessus de l'Ukraine en 2014, ont déclaré mercredi les enquêteurs internationaux.
Cependant, après huit ans d'investigations, ces enquêteurs ont annoncé la suspension de leurs investigations, puisque Poutine jouit d'une immunité en tant que chef de l'État et qu'il n'y a pas suffisamment de preuves concrètes pour poursuivre d'autres suspects.


L'avion de la Malaysia Airlines reliait Amsterdam à Kuala Lumpur lorsqu'il a été touché par un missile de fabrication russe le 17 juillet 2014, au-dessus de la partie de l'est de l'Ukraine aux mains des rebelles prorusses, provoquant la mort des 298 personnes à bord.
L'annonce des enquêteurs intervient moins de trois mois après [size=18]la condamnation par un tribunal néerlandais de deux Russes et un Ukrainien jugés en leur absence pour leur rôle dans le crash.

[/size]


En attente de preuves encore plus complètes


"Il y a de fortes indications qu'une décision a été prise au niveau présidentiel, par le président Poutine, de fournir à la RPD (République populaire de Donetsk) le système de missile Buk TELAR", a déclaré la procureure néerlandaise Digna van Boetzelaer, lors d'une conférence de presse à La Haye.



La suspension de l'enquête est une "amère déception" mais "nous continuerons à demander à la Fédération de Russie de rendre compte de son rôle dans cette tragédie", a déclaré sur Twitter le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.
Moscou a nié toute implication dans la destruction de l'avion et a qualifié le verdict du tribunal néerlandais en novembre de "scandaleux" et politiquement motivé.
Mais selon l'équipe internationale d'investigation conjointe (JIT) qui comprend des représentants des Pays-Bas, de l'Australie, de la Belgique, de la Malaisie et de l'Ukraine - les pays les plus touchés par le crash -, la chaîne de commandement en amont du drame est claire.
Des responsables russes ont même reporté la décision d'envoyer des armes aux séparatistes ukrainiens parce que M. Poutine était à une commémoration du Débarquement en Normandie en France en juin 2014, ont dit les enquêteurs.

Un appel téléphonique intercepté


Au cours de la conférence de presse, ils ont diffusé un appel téléphonique intercepté d'un conseiller disant que le retard avait eu lieu "parce qu'il n'y a qu'un seul qui décide (...), celui qui est actuellement à un sommet en France".
D'autres responsables, tels que le ministre russe de la Défense, Sergueï Shoigu, n'avaient pas le pouvoir de décision nécessaire et "c'était finalement la décision du président", ont déclaré les enquêteurs.
Néanmoins, l'enquête est désormais au point mort au vu du manque de coopération de Moscou et de l'insuffisance de témoins prêts à se manifester. "Toutes les pistes ont maintenant été épuisées, l'enquête est donc suspendue", a déclaré Digna van Boetzelaer.
"Le président de la Fédération de Russie jouit, à tout le moins, de l'immunité au regard du droit international compte tenu de sa position de chef de l'Etat", a expliqué la procureure. Une fois qu'il ne le sera plus, "nous pourrons nous pencher sur la suite", a-t-elle ajouté.

"Déception"


Parmi les victimes de la catastrophe, qui avait suscité l'indignation internationale et des sanctions contre la Russie, se trouvaient 196 ressortissants néerlandais, 43 malaisiens et 38 australiens.
Les enquêteurs ont reconnu la "déception" des proches suite à la décision de suspendre l'enquête.



Les enquêteurs eux-mêmes auraient également "voulu aller plus loin", a-t-il ajouté, mais l'équipe s'est dite satisfaite d'avoir au moins traduit trois suspects en justice.
L'enquête n'est pas fermée et peut être rouverte en cas de nouveaux éléments et les preuves rassemblées pourraient également être utilisées par d'autres tribunaux, comme la Cour pénale internationale, ont souligné les enquêteurs.
Avez-vous vu, pour cela, un empressement quelqconque chez les politiciens corrompus du monde entier ? Eux-mêmes mériteraient 50 Nuremberg ! Au cours de vos footings,  je pense que vous trottinez plus vite que leur vélocité affichée à rechercher la justice.
Putaing, je te parle du MH17 abattu par tes amis et tu me réponds corruption dans le monde: t'es vraiment une conne à skier!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Lili-Rose Mer 8 Fév - 20:34

N'Magicfly a écrit:Il faudra bien qu'un jour Poutine ait son Nuremberg!


CRASH DU VOL MH17 : "FORTES INDICATIONS" SELON LESQUELLES POUTINE A APPROUVÉ LA FOURNITURE DU MISSILE

 AFP
Le 08/02/2023 à 17:31



Un Ukrainien à Paris Les-juges-neerlandais-devant-l-epave-reconstituee-de-l-avion-du-vol-MH17-abattu-en-2014-au-dessus-de-l-Ukraine-par-un-missile-sol-air-russe-avec-298-personnes-a-bord-1122693
Les juges néerlandais devant l'épave reconstituée de l'avion du vol MH17 abattu en 2014 au-dessus de l'Ukraine par un missile sol-air russe, avec 298 personnes à bord - Peter Dejong :copyright: 2019 AFP

Plus de huit ans après le crash, les enquêteurs ont avancé que le président russe était très probablement à l'origine de l'approbation de la fourniture du missile.

Il y a de "fortes indications" que le président russe Vladimir Poutine a personnellement approuvé la fourniture du missile qui a abattu l'avion du vol MH17 au-dessus de l'Ukraine en 2014, ont déclaré mercredi les enquêteurs internationaux.
Cependant, après huit ans d'investigations, ces enquêteurs ont annoncé la suspension de leurs investigations, puisque Poutine jouit d'une immunité en tant que chef de l'État et qu'il n'y a pas suffisamment de preuves concrètes pour poursuivre d'autres suspects.


L'avion de la Malaysia Airlines reliait Amsterdam à Kuala Lumpur lorsqu'il a été touché par un missile de fabrication russe le 17 juillet 2014, au-dessus de la partie de l'est de l'Ukraine aux mains des rebelles prorusses, provoquant la mort des 298 personnes à bord.
L'annonce des enquêteurs intervient moins de trois mois après [size=18]la condamnation par un tribunal néerlandais de deux Russes et un Ukrainien jugés en leur absence pour leur rôle dans le crash.

[/size]


En attente de preuves encore plus complètes


"Il y a de fortes indications qu'une décision a été prise au niveau présidentiel, par le président Poutine, de fournir à la RPD (République populaire de Donetsk) le système de missile Buk TELAR", a déclaré la procureure néerlandaise Digna van Boetzelaer, lors d'une conférence de presse à La Haye.

"Bien que nous parlions de fortes indications, le seuil des preuves complètes et concluantes n'est pas atteint", a-t-elle ajouté.

La suspension de l'enquête est une "amère déception" mais "nous continuerons à demander à la Fédération de Russie de rendre compte de son rôle dans cette tragédie", a déclaré sur Twitter le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.
Moscou a nié toute implication dans la destruction de l'avion et a qualifié le verdict du tribunal néerlandais en novembre de "scandaleux" et politiquement motivé.
Mais selon l'équipe internationale d'investigation conjointe (JIT) qui comprend des représentants des Pays-Bas, de l'Australie, de la Belgique, de la Malaisie et de l'Ukraine - les pays les plus touchés par le crash -, la chaîne de commandement en amont du drame est claire.
Des responsables russes ont même reporté la décision d'envoyer des armes aux séparatistes ukrainiens parce que M. Poutine était à une commémoration du Débarquement en Normandie en France en juin 2014, ont dit les enquêteurs.

Un appel téléphonique intercepté


Au cours de la conférence de presse, ils ont diffusé un appel téléphonique intercepté d'un conseiller disant que le retard avait eu lieu "parce qu'il n'y a qu'un seul qui décide (...), celui qui est actuellement à un sommet en France".
D'autres responsables, tels que le ministre russe de la Défense, Sergueï Shoigu, n'avaient pas le pouvoir de décision nécessaire et "c'était finalement la décision du président", ont déclaré les enquêteurs.
Néanmoins, l'enquête est désormais au point mort au vu du manque de coopération de Moscou et de l'insuffisance de témoins prêts à se manifester. "Toutes les pistes ont maintenant été épuisées, l'enquête est donc suspendue", a déclaré Digna van Boetzelaer.
"Le président de la Fédération de Russie jouit, à tout le moins, de l'immunité au regard du droit international compte tenu de sa position de chef de l'Etat", a expliqué la procureure. Une fois qu'il ne le sera plus, "nous pourrons nous pencher sur la suite", a-t-elle ajouté.

"Déception"


Parmi les victimes de la catastrophe, qui avait suscité l'indignation internationale et des sanctions contre la Russie, se trouvaient 196 ressortissants néerlandais, 43 malaisiens et 38 australiens.
Les enquêteurs ont reconnu la "déception" des proches suite à la décision de suspendre l'enquête.

"Ils voulaient savoir pourquoi le MH17 avait été abattu", "la réponse reste en Russie", a déclaré Andy Kraag, chef du département des enquêtes criminelles de la police néerlandaise.

Les enquêteurs eux-mêmes auraient également "voulu aller plus loin", a-t-il ajouté, mais l'équipe s'est dite satisfaite d'avoir au moins traduit trois suspects en justice.
L'enquête n'est pas fermée et peut être rouverte en cas de nouveaux éléments et les preuves rassemblées pourraient également être utilisées par d'autres tribunaux, comme la Cour pénale internationale, ont souligné les enquêteurs.
Désolé Magic, sans vouloir casser ton délire, cela n'est en aucun une preuve, c'est même écrit dans le texte.
En disant ça, je ne suis pas pro x ou pro y, mais très factuel concernant ce qui est écrit.
Il est étrange quand même que cet article paraisse en cette période.
Le droit, ce n'est pas du conditionnel, mais des preuves.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 14780
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Romane Mer 8 Fév - 22:03

N'Magicfly a écrit:
Romane a écrit:
Avez-vous vu, pour cela, un empressement quelqconque chez les politiciens corrompus du monde entier ? Eux-mêmes mériteraient 50 Nuremberg ! Au cours de vos footings,  je pense que vous trottinez plus vite que leur vélocité affichée à rechercher la justice.
Putaing, je te parle du MH17 abattu par tes amis et tu me réponds corruption dans le monde: t'es vraiment une conne à skier!
A part les insultes et les grossièretés vous n'êtes pas bon à grand chose.
Ah j'oubliais... vos lamentables copiés-collés. Infoutu que vous êtes de faire une synthèse ! Quand on veut parler du vol MH17 il faut maitriser le sujet.
Romane
Romane

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/03/2021
Localisation : Sud-est

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Romane Mer 8 Fév - 22:06

Lili-Rose a écrit:
N'Magicfly a écrit:Il faudra bien qu'un jour Poutine ait son Nuremberg!


CRASH DU VOL MH17 : "FORTES INDICATIONS" SELON LESQUELLES POUTINE A APPROUVÉ LA FOURNITURE DU MISSILE

 AFP
Le 08/02/2023 à 17:31



Un Ukrainien à Paris Les-juges-neerlandais-devant-l-epave-reconstituee-de-l-avion-du-vol-MH17-abattu-en-2014-au-dessus-de-l-Ukraine-par-un-missile-sol-air-russe-avec-298-personnes-a-bord-1122693
Les juges néerlandais devant l'épave reconstituée de l'avion du vol MH17 abattu en 2014 au-dessus de l'Ukraine par un missile sol-air russe, avec 298 personnes à bord - Peter Dejong :copyright: 2019 AFP

Plus de huit ans après le crash, les enquêteurs ont avancé que le président russe était très probablement à l'origine de l'approbation de la fourniture du missile.

Il y a de "fortes indications" que le président russe Vladimir Poutine a personnellement approuvé la fourniture du missile qui a abattu l'avion du vol MH17 au-dessus de l'Ukraine en 2014, ont déclaré mercredi les enquêteurs internationaux.
Cependant, après huit ans d'investigations, ces enquêteurs ont annoncé la suspension de leurs investigations, puisque Poutine jouit d'une immunité en tant que chef de l'État et qu'il n'y a pas suffisamment de preuves concrètes pour poursuivre d'autres suspects.


L'avion de la Malaysia Airlines reliait Amsterdam à Kuala Lumpur lorsqu'il a été touché par un missile de fabrication russe le 17 juillet 2014, au-dessus de la partie de l'est de l'Ukraine aux mains des rebelles prorusses, provoquant la mort des 298 personnes à bord.
L'annonce des enquêteurs intervient moins de trois mois après [size=18]la condamnation par un tribunal néerlandais de deux Russes et un Ukrainien jugés en leur absence pour leur rôle dans le crash.

[/size]


En attente de preuves encore plus complètes


"Il y a de fortes indications qu'une décision a été prise au niveau présidentiel, par le président Poutine, de fournir à la RPD (République populaire de Donetsk) le système de missile Buk TELAR", a déclaré la procureure néerlandaise Digna van Boetzelaer, lors d'une conférence de presse à La Haye.



La suspension de l'enquête est une "amère déception" mais "nous continuerons à demander à la Fédération de Russie de rendre compte de son rôle dans cette tragédie", a déclaré sur Twitter le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.
Moscou a nié toute implication dans la destruction de l'avion et a qualifié le verdict du tribunal néerlandais en novembre de "scandaleux" et politiquement motivé.
Mais selon l'équipe internationale d'investigation conjointe (JIT) qui comprend des représentants des Pays-Bas, de l'Australie, de la Belgique, de la Malaisie et de l'Ukraine - les pays les plus touchés par le crash -, la chaîne de commandement en amont du drame est claire.
Des responsables russes ont même reporté la décision d'envoyer des armes aux séparatistes ukrainiens parce que M. Poutine était à une commémoration du Débarquement en Normandie en France en juin 2014, ont dit les enquêteurs.

Un appel téléphonique intercepté


Au cours de la conférence de presse, ils ont diffusé un appel téléphonique intercepté d'un conseiller disant que le retard avait eu lieu "parce qu'il n'y a qu'un seul qui décide (...), celui qui est actuellement à un sommet en France".
D'autres responsables, tels que le ministre russe de la Défense, Sergueï Shoigu, n'avaient pas le pouvoir de décision nécessaire et "c'était finalement la décision du président", ont déclaré les enquêteurs.
Néanmoins, l'enquête est désormais au point mort au vu du manque de coopération de Moscou et de l'insuffisance de témoins prêts à se manifester. "Toutes les pistes ont maintenant été épuisées, l'enquête est donc suspendue", a déclaré Digna van Boetzelaer.
"Le président de la Fédération de Russie jouit, à tout le moins, de l'immunité au regard du droit international compte tenu de sa position de chef de l'Etat", a expliqué la procureure. Une fois qu'il ne le sera plus, "nous pourrons nous pencher sur la suite", a-t-elle ajouté.

"Déception"


Parmi les victimes de la catastrophe, qui avait suscité l'indignation internationale et des sanctions contre la Russie, se trouvaient 196 ressortissants néerlandais, 43 malaisiens et 38 australiens.
Les enquêteurs ont reconnu la "déception" des proches suite à la décision de suspendre l'enquête.



Les enquêteurs eux-mêmes auraient également "voulu aller plus loin", a-t-il ajouté, mais l'équipe s'est dite satisfaite d'avoir au moins traduit trois suspects en justice.
L'enquête n'est pas fermée et peut être rouverte en cas de nouveaux éléments et les preuves rassemblées pourraient également être utilisées par d'autres tribunaux, comme la Cour pénale internationale, ont souligné les enquêteurs.
Désolé Magic, sans vouloir casser ton délire, cela n'est en aucun une preuve, c'est même écrit dans le texte.
En disant ça, je ne suis pas pro x ou pro y, mais très factuel concernant ce qui est écrit.
Il est étrange quand même que cet article paraisse en cette période.
Le droit, ce n'est pas du conditionnel, mais des preuves.
Il ne faut pas être désolé. De toutes façons il n'a rien compris à ce qu'il a copie-collé.
Romane
Romane

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/03/2021
Localisation : Sud-est

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Antichrist Mer 8 Fév - 22:38

N'Magicfly a écrit:Il faudra bien qu'un jour Poutine ait son Nuremberg!


CRASH DU VOL MH17 : "FORTES INDICATIONS" SELON LESQUELLES POUTINE A APPROUVÉ LA FOURNITURE DU MISSILE

 AFP
Le 08/02/2023 à 17:31



Un Ukrainien à Paris Les-juges-neerlandais-devant-l-epave-reconstituee-de-l-avion-du-vol-MH17-abattu-en-2014-au-dessus-de-l-Ukraine-par-un-missile-sol-air-russe-avec-298-personnes-a-bord-1122693
Les juges néerlandais devant l'épave reconstituée de l'avion du vol MH17 abattu en 2014 au-dessus de l'Ukraine par un missile sol-air russe, avec 298 personnes à bord - Peter Dejong :copyright: 2019 AFP

Plus de huit ans après le crash, les enquêteurs ont avancé que le président russe était très probablement à l'origine de l'approbation de la fourniture du missile.

Il y a de "fortes indications" que le président russe Vladimir Poutine a personnellement approuvé la fourniture du missile qui a abattu l'avion du vol MH17 au-dessus de l'Ukraine en 2014, ont déclaré mercredi les enquêteurs internationaux.
Cependant, après huit ans d'investigations, ces enquêteurs ont annoncé la suspension de leurs investigations, puisque Poutine jouit d'une immunité en tant que chef de l'État et qu'il n'y a pas suffisamment de preuves concrètes pour poursuivre d'autres suspects.


L'avion de la Malaysia Airlines reliait Amsterdam à Kuala Lumpur lorsqu'il a été touché par un missile de fabrication russe le 17 juillet 2014, au-dessus de la partie de l'est de l'Ukraine aux mains des rebelles prorusses, provoquant la mort des 298 personnes à bord.
L'annonce des enquêteurs intervient moins de trois mois après [size=18]la condamnation par un tribunal néerlandais de deux Russes et un Ukrainien jugés en leur absence pour leur rôle dans le crash.

[/size]


En attente de preuves encore plus complètes


"Il y a de fortes indications qu'une décision a été prise au niveau présidentiel, par le président Poutine, de fournir à la RPD (République populaire de Donetsk) le système de missile Buk TELAR", a déclaré la procureure néerlandaise Digna van Boetzelaer, lors d'une conférence de presse à La Haye.

"Bien que nous parlions de fortes indications, le seuil des preuves complètes et concluantes n'est pas atteint", a-t-elle ajouté.

La suspension de l'enquête est une "amère déception" mais "nous continuerons à demander à la Fédération de Russie de rendre compte de son rôle dans cette tragédie", a déclaré sur Twitter le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.
Moscou a nié toute implication dans la destruction de l'avion et a qualifié le verdict du tribunal néerlandais en novembre de "scandaleux" et politiquement motivé.
Mais selon l'équipe internationale d'investigation conjointe (JIT) qui comprend des représentants des Pays-Bas, de l'Australie, de la Belgique, de la Malaisie et de l'Ukraine - les pays les plus touchés par le crash -, la chaîne de commandement en amont du drame est claire.
Des responsables russes ont même reporté la décision d'envoyer des armes aux séparatistes ukrainiens parce que M. Poutine était à une commémoration du Débarquement en Normandie en France en juin 2014, ont dit les enquêteurs.

Un appel téléphonique intercepté


Au cours de la conférence de presse, ils ont diffusé un appel téléphonique intercepté d'un conseiller disant que le retard avait eu lieu "parce qu'il n'y a qu'un seul qui décide (...), celui qui est actuellement à un sommet en France".
D'autres responsables, tels que le ministre russe de la Défense, Sergueï Shoigu, n'avaient pas le pouvoir de décision nécessaire et "c'était finalement la décision du président", ont déclaré les enquêteurs.
Néanmoins, l'enquête est désormais au point mort au vu du manque de coopération de Moscou et de l'insuffisance de témoins prêts à se manifester. "Toutes les pistes ont maintenant été épuisées, l'enquête est donc suspendue", a déclaré Digna van Boetzelaer.
"Le président de la Fédération de Russie jouit, à tout le moins, de l'immunité au regard du droit international compte tenu de sa position de chef de l'Etat", a expliqué la procureure. Une fois qu'il ne le sera plus, "nous pourrons nous pencher sur la suite", a-t-elle ajouté.

"Déception"


Parmi les victimes de la catastrophe, qui avait suscité l'indignation internationale et des sanctions contre la Russie, se trouvaient 196 ressortissants néerlandais, 43 malaisiens et 38 australiens.
Les enquêteurs ont reconnu la "déception" des proches suite à la décision de suspendre l'enquête.

"Ils voulaient savoir pourquoi le MH17 avait été abattu", "la réponse reste en Russie", a déclaré Andy Kraag, chef du département des enquêtes criminelles de la police néerlandaise.

Les enquêteurs eux-mêmes auraient également "voulu aller plus loin", a-t-il ajouté, mais l'équipe s'est dite satisfaite d'avoir au moins traduit trois suspects en justice.
L'enquête n'est pas fermée et peut être rouverte en cas de nouveaux éléments et les preuves rassemblées pourraient également être utilisées par d'autres tribunaux, comme la Cour pénale internationale, ont souligné les enquêteurs.
bonsoir n'magicfly

pas trop d'accord avec les enqueteurs hollandais...
je pense que poutine est innocent sur ce coup là.*(je me suis largement exprimé sur le sujet)

en resumé
MH17 est un raté...pour le moins...une meprise avec de grandes consequences...du à l'incompetance des pro ruses du dombass

je pense quil "faut" accuser le kremlin en ce moment quite a prendre quelques libertés avec la verité
Antichrist
Antichrist

Messages : 4012
Date d'inscription : 28/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Invité Mer 8 Fév - 23:00

Antichrist a écrit:
N'Magicfly a écrit:Il faudra bien qu'un jour Poutine ait son Nuremberg!


CRASH DU VOL MH17 : "FORTES INDICATIONS" SELON LESQUELLES POUTINE A APPROUVÉ LA FOURNITURE DU MISSILE

 AFP
Le 08/02/2023 à 17:31



Un Ukrainien à Paris Les-juges-neerlandais-devant-l-epave-reconstituee-de-l-avion-du-vol-MH17-abattu-en-2014-au-dessus-de-l-Ukraine-par-un-missile-sol-air-russe-avec-298-personnes-a-bord-1122693
Les juges néerlandais devant l'épave reconstituée de l'avion du vol MH17 abattu en 2014 au-dessus de l'Ukraine par un missile sol-air russe, avec 298 personnes à bord - Peter Dejong :copyright: 2019 AFP

Plus de huit ans après le crash, les enquêteurs ont avancé que le président russe était très probablement à l'origine de l'approbation de la fourniture du missile.

Il y a de "fortes indications" que le président russe Vladimir Poutine a personnellement approuvé la fourniture du missile qui a abattu l'avion du vol MH17 au-dessus de l'Ukraine en 2014, ont déclaré mercredi les enquêteurs internationaux.
Cependant, après huit ans d'investigations, ces enquêteurs ont annoncé la suspension de leurs investigations, puisque Poutine jouit d'une immunité en tant que chef de l'État et qu'il n'y a pas suffisamment de preuves concrètes pour poursuivre d'autres suspects.


L'avion de la Malaysia Airlines reliait Amsterdam à Kuala Lumpur lorsqu'il a été touché par un missile de fabrication russe le 17 juillet 2014, au-dessus de la partie de l'est de l'Ukraine aux mains des rebelles prorusses, provoquant la mort des 298 personnes à bord.
L'annonce des enquêteurs intervient moins de trois mois après [size=18]la condamnation par un tribunal néerlandais de deux Russes et un Ukrainien jugés en leur absence pour leur rôle dans le crash.

[/size]


En attente de preuves encore plus complètes


"Il y a de fortes indications qu'une décision a été prise au niveau présidentiel, par le président Poutine, de fournir à la RPD (République populaire de Donetsk) le système de missile Buk TELAR", a déclaré la procureure néerlandaise Digna van Boetzelaer, lors d'une conférence de presse à La Haye.



La suspension de l'enquête est une "amère déception" mais "nous continuerons à demander à la Fédération de Russie de rendre compte de son rôle dans cette tragédie", a déclaré sur Twitter le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.
Moscou a nié toute implication dans la destruction de l'avion et a qualifié le verdict du tribunal néerlandais en novembre de "scandaleux" et politiquement motivé.
Mais selon l'équipe internationale d'investigation conjointe (JIT) qui comprend des représentants des Pays-Bas, de l'Australie, de la Belgique, de la Malaisie et de l'Ukraine - les pays les plus touchés par le crash -, la chaîne de commandement en amont du drame est claire.
Des responsables russes ont même reporté la décision d'envoyer des armes aux séparatistes ukrainiens parce que M. Poutine était à une commémoration du Débarquement en Normandie en France en juin 2014, ont dit les enquêteurs.

Un appel téléphonique intercepté


Au cours de la conférence de presse, ils ont diffusé un appel téléphonique intercepté d'un conseiller disant que le retard avait eu lieu "parce qu'il n'y a qu'un seul qui décide (...), celui qui est actuellement à un sommet en France".
D'autres responsables, tels que le ministre russe de la Défense, Sergueï Shoigu, n'avaient pas le pouvoir de décision nécessaire et "c'était finalement la décision du président", ont déclaré les enquêteurs.
Néanmoins, l'enquête est désormais au point mort au vu du manque de coopération de Moscou et de l'insuffisance de témoins prêts à se manifester. "Toutes les pistes ont maintenant été épuisées, l'enquête est donc suspendue", a déclaré Digna van Boetzelaer.
"Le président de la Fédération de Russie jouit, à tout le moins, de l'immunité au regard du droit international compte tenu de sa position de chef de l'Etat", a expliqué la procureure. Une fois qu'il ne le sera plus, "nous pourrons nous pencher sur la suite", a-t-elle ajouté.

"Déception"


Parmi les victimes de la catastrophe, qui avait suscité l'indignation internationale et des sanctions contre la Russie, se trouvaient 196 ressortissants néerlandais, 43 malaisiens et 38 australiens.
Les enquêteurs ont reconnu la "déception" des proches suite à la décision de suspendre l'enquête.



Les enquêteurs eux-mêmes auraient également "voulu aller plus loin", a-t-il ajouté, mais l'équipe s'est dite satisfaite d'avoir au moins traduit trois suspects en justice.
L'enquête n'est pas fermée et peut être rouverte en cas de nouveaux éléments et les preuves rassemblées pourraient également être utilisées par d'autres tribunaux, comme la Cour pénale internationale, ont souligné les enquêteurs.
bonsoir n'magicfly

pas trop d'accord avec les enqueteurs hollandais...
je pense que poutine est innocent sur ce coup là.*(je me suis largement exprimé sur le sujet)

en resumé
MH17 est un raté...pour le moins...une meprise avec de grandes consequences...du à l'incompetance des pro ruses du dombass

je pense quil "faut" accuser le kremlin en ce moment quite a prendre quelques libertés avec la verité
Si la russie et son maître putin n'y sont pour rien comment t'expliques qu'ils refusent de coopérer à l'enquête? 



Quant à l'autre conne putinienne qui n'aime pas qu'on lui mette sous le nez des articles de presse et ne trouve rien de mieux à opposer la corruption mondiale à un avion civil abattu par des tarés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Forcheville Jeu 9 Fév - 0:23

Ce qui est « prouvé » c’est que Poutine soutenait et armait les milices pro-russes du Donbass qui elles, ont effectivement bien descendu l’avion de ligne .
Le missile sol-air Buck qui l’a atteint est bien de fabrication russe, même s’il a été manipulé par des bras-cassés.
Sa responsabilité même s’il elle n’est pas directe est donc bien engagée.
Les Hollandais en sont persuadés et ils l’ont mauvaise: ils ont été les premiers à proposer des F16 aux Ukrainiens .


La stratégie consiste à continuer à tirer pour faire croire à l'ennemi qu'on a encore des munitions
Forcheville
Forcheville

Messages : 2727
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Lili-Rose Jeu 9 Fév - 7:34

Romane a écrit:
Lili-Rose a écrit:
Désolé Magic, sans vouloir casser ton délire, cela n'est en aucun une preuve, c'est même écrit dans le texte.
En disant ça, je ne suis pas pro x ou pro y, mais très factuel concernant ce qui est écrit.
Il est étrange quand même que cet article paraisse en cette période.
Le droit, ce n'est pas du conditionnel, mais des preuves.
Il ne faut pas être désolé. De toutes façons il n'a rien compris à ce qu'il a copie-collé.
Je ne faisais que le ménager. Very Happy
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 14780
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Lili-Rose Jeu 9 Fév - 7:47

Forcheville a écrit:Ce qui est « prouvé » c’est que Poutine soutenait et armait les milices pro-russes du Donbass qui elles, ont effectivement bien descendu l’avion de ligne .
Le missile sol-air Buck qui l’a atteint est bien de fabrication russe, même s’il a été manipulé par des bras-cassés.
Sa responsabilité même s’il elle n’est pas directe est donc bien engagée.
Les Hollandais en sont persuadés et ils l’ont mauvaise: ils ont été les premiers à proposer des F16 aux Ukrainiens .
Peut-être, sans doute sûrement, mais je fais une petite confidence que Magic devrait aimer, je suis très attaché au droit, et j'aime les preuves.
Admettons que je dispose d'un molosse et que je le prête à quelqu'un et que cette personne utilise mon toutou pour attaquer quelqu'un, c'est lui le responsable (du moins en droit français).
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 14780
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Fontsestian Jeu 9 Fév - 8:23

Romane a écrit:Volodymyr était à Londres récemment. Ce soir Il rencontre Manu, demain il sera à Bruxelles.
La tournée des popotes quoi !
Si Volo se laisse gentiment papouiller gageons que Manu sera généreux !
Vous allez les chercher de plus en plus bas vos vannes, vous démontrez ainsi que l'extrême droite française se calque sur "l'humour" soviéto-poutinien.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 11123
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 78
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Fontsestian Jeu 9 Fév - 8:26

N'Magicfly a écrit:Il faudra bien qu'un jour Poutine ait son Nuremberg!


CRASH DU VOL MH17 : "FORTES INDICATIONS" SELON LESQUELLES POUTINE A APPROUVÉ LA FOURNITURE DU MISSILE

 AFP
Le 08/02/2023 à 17:31



Un Ukrainien à Paris Les-juges-neerlandais-devant-l-epave-reconstituee-de-l-avion-du-vol-MH17-abattu-en-2014-au-dessus-de-l-Ukraine-par-un-missile-sol-air-russe-avec-298-personnes-a-bord-1122693
Les juges néerlandais devant l'épave reconstituée de l'avion du vol MH17 abattu en 2014 au-dessus de l'Ukraine par un missile sol-air russe, avec 298 personnes à bord - Peter Dejong :copyright: 2019 AFP

Plus de huit ans après le crash, les enquêteurs ont avancé que le président russe était très probablement à l'origine de l'approbation de la fourniture du missile.

Il y a de "fortes indications" que le président russe Vladimir Poutine a personnellement approuvé la fourniture du missile qui a abattu l'avion du vol MH17 au-dessus de l'Ukraine en 2014, ont déclaré mercredi les enquêteurs internationaux.
Cependant, après huit ans d'investigations, ces enquêteurs ont annoncé la suspension de leurs investigations, puisque Poutine jouit d'une immunité en tant que chef de l'État et qu'il n'y a pas suffisamment de preuves concrètes pour poursuivre d'autres suspects.


L'avion de la Malaysia Airlines reliait Amsterdam à Kuala Lumpur lorsqu'il a été touché par un missile de fabrication russe le 17 juillet 2014, au-dessus de la partie de l'est de l'Ukraine aux mains des rebelles prorusses, provoquant la mort des 298 personnes à bord.
L'annonce des enquêteurs intervient moins de trois mois après [size=18]la condamnation par un tribunal néerlandais de deux Russes et un Ukrainien jugés en leur absence pour leur rôle dans le crash.

[/size]


En attente de preuves encore plus complètes


"Il y a de fortes indications qu'une décision a été prise au niveau présidentiel, par le président Poutine, de fournir à la RPD (République populaire de Donetsk) le système de missile Buk TELAR", a déclaré la procureure néerlandaise Digna van Boetzelaer, lors d'une conférence de presse à La Haye.

"Bien que nous parlions de fortes indications, le seuil des preuves complètes et concluantes n'est pas atteint", a-t-elle ajouté.

La suspension de l'enquête est une "amère déception" mais "nous continuerons à demander à la Fédération de Russie de rendre compte de son rôle dans cette tragédie", a déclaré sur Twitter le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.
Moscou a nié toute implication dans la destruction de l'avion et a qualifié le verdict du tribunal néerlandais en novembre de "scandaleux" et politiquement motivé.
Mais selon l'équipe internationale d'investigation conjointe (JIT) qui comprend des représentants des Pays-Bas, de l'Australie, de la Belgique, de la Malaisie et de l'Ukraine - les pays les plus touchés par le crash -, la chaîne de commandement en amont du drame est claire.
Des responsables russes ont même reporté la décision d'envoyer des armes aux séparatistes ukrainiens parce que M. Poutine était à une commémoration du Débarquement en Normandie en France en juin 2014, ont dit les enquêteurs.

Un appel téléphonique intercepté


Au cours de la conférence de presse, ils ont diffusé un appel téléphonique intercepté d'un conseiller disant que le retard avait eu lieu "parce qu'il n'y a qu'un seul qui décide (...), celui qui est actuellement à un sommet en France".
D'autres responsables, tels que le ministre russe de la Défense, Sergueï Shoigu, n'avaient pas le pouvoir de décision nécessaire et "c'était finalement la décision du président", ont déclaré les enquêteurs.
Néanmoins, l'enquête est désormais au point mort au vu du manque de coopération de Moscou et de l'insuffisance de témoins prêts à se manifester. "Toutes les pistes ont maintenant été épuisées, l'enquête est donc suspendue", a déclaré Digna van Boetzelaer.
"Le président de la Fédération de Russie jouit, à tout le moins, de l'immunité au regard du droit international compte tenu de sa position de chef de l'Etat", a expliqué la procureure. Une fois qu'il ne le sera plus, "nous pourrons nous pencher sur la suite", a-t-elle ajouté.

"Déception"


Parmi les victimes de la catastrophe, qui avait suscité l'indignation internationale et des sanctions contre la Russie, se trouvaient 196 ressortissants néerlandais, 43 malaisiens et 38 australiens.
Les enquêteurs ont reconnu la "déception" des proches suite à la décision de suspendre l'enquête.

"Ils voulaient savoir pourquoi le MH17 avait été abattu", "la réponse reste en Russie", a déclaré Andy Kraag, chef du département des enquêtes criminelles de la police néerlandaise.

Les enquêteurs eux-mêmes auraient également "voulu aller plus loin", a-t-il ajouté, mais l'équipe s'est dite satisfaite d'avoir au moins traduit trois suspects en justice.
L'enquête n'est pas fermée et peut être rouverte en cas de nouveaux éléments et les preuves rassemblées pourraient également être utilisées par d'autres tribunaux, comme la Cour pénale internationale, ont souligné les enquêteurs.
On savait déjà que le missile a été tiré par les collabos ukrainiens de Poutine que ce dernier ait officiellement validé l'opération ne change pas grand chose à l'assassinat de ces dizaines de passagers. Pour que Poutine soit un jour traduit devant un tribunal je ne vois que sa défaite militaire ou l'établissement d'une démocratie en Russie, hélas les deux hypothèses sont peu probables.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 11123
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 78
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Lili-Rose Jeu 9 Fév - 8:28

Fontsestian a écrit:
Romane a écrit:Volodymyr était à Londres récemment. Ce soir Il rencontre Manu, demain il sera à Bruxelles.
La tournée des popotes quoi !
Si Volo se laisse gentiment papouiller gageons que Manu sera généreux !
Vous allez les chercher de plus en plus bas vos vannes, vous démontrez ainsi que l'extrême droite française se calque sur "l'humour" sociéto-poutinien.


Hum, question papouilles de joli président, là, nous avons des preuves.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 14780
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Fontsestian Jeu 9 Fév - 8:29

Lili-Rose a écrit:
Fontsestian a écrit:
Vous allez les chercher de plus en plus bas vos vannes, vous démontrez ainsi que l'extrême droite française se calque sur "l'humour" sociéto-poutinien.


Hum, question papouilles de joli président, là, nous avons des preuves.
Ah oui?


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 11123
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 78
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Invité Jeu 9 Fév - 8:30

Lili-Rose a écrit:
Forcheville a écrit:Ce qui est « prouvé » c’est que Poutine soutenait et armait les milices pro-russes du Donbass qui elles, ont effectivement bien descendu l’avion de ligne .
Le missile sol-air Buck qui l’a atteint est bien de fabrication russe, même s’il a été manipulé par des bras-cassés.
Sa responsabilité même s’il elle n’est pas directe est donc bien engagée.
Les Hollandais en sont persuadés et ils l’ont mauvaise: ils ont été les premiers à proposer des F16 aux Ukrainiens .
Peut-être, sans doute sûrement, mais je fais une petite confidence que Magic devrait aimer, je suis très attaché au droit, et j'aime les preuves.
Admettons que je dispose d'un molosse et que je le prête à quelqu'un et que cette personne utilise mon toutou pour attaquer quelqu'un, c'est lui le responsable (du moins en droit français).
Quand on donne des armes, on est responsable de ce qu'en fait le receveur; putin de con a donné des BUCK aux séparatistes ce n'est pas pour les regarder dans un musée. Le putin russe est responsable de tout dans cette guerre, c'est lui qui a instillé la révolte des russophones du Donbass.

En droit français, celui qui fournit l'arme au tueur est totalement responsable Lili crétin!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Lili-Rose Jeu 9 Fév - 8:31

Fontsestian a écrit:
Lili-Rose a écrit:


Hum, question papouilles de joli président, là, nous avons des preuves.
Ah oui?
Je ne souhaite pas trop remettre une fois de plus les photos des papouilles de joli président, et je te fais une confidence, elles me donnent envie de dégueuler.
Tu les veux vraiment?
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 14780
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Fontsestian Jeu 9 Fév - 8:34

Lili-Rose a écrit:
Fontsestian a écrit:
Ah oui?
Je ne souhaite pas trop remettre une fois de plus les photos des papouilles de joli président, et je te fais une confidence, elles me donnent envie de dégueuler.
Tu les veux vraiment?
Ces photos ne démontre pas ce que Romane et toi voulez donner à croire.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 11123
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 78
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Lili-Rose Jeu 9 Fév - 8:35

N'Magicfly a écrit:
Lili-Rose a écrit:
Peut-être, sans doute sûrement, mais je fais une petite confidence que Magic devrait aimer, je suis très attaché au droit, et j'aime les preuves.
Admettons que je dispose d'un molosse et que je le prête à quelqu'un et que cette personne utilise mon toutou pour attaquer quelqu'un, c'est lui le responsable (du moins en droit français).
Quand on donne des armes, on est responsable de ce qu'en fait le receveur; putin de con a donné des BUCK aux séparatistes ce n'est pas pour les regarder dans un musée. Le putin russe est responsable de tout dans cette guerre, c'est lui qui a instillé la révolte des russophones du Donbass.

En droit français, celui qui fournit l'arme au tueur est totalement responsable Lili crétin!
N'importe quoi!
Donc un armurier est responsable si un de ses clients commet un meurtre?
Tiens, je vais aller acheter un couteau dans le magasin le plus proche et planter le 1er passant venu, ce sera le vendeur le coupable?
Par contre si tu commandites une action délictuelle ou criminelle, c'est pire que si tu passes à l'acte toi-même.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 14780
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Fontsestian Jeu 9 Fév - 8:42

Lili-Rose a écrit:
N'Magicfly a écrit:
Quand on donne des armes, on est responsable de ce qu'en fait le receveur; putin de con a donné des BUCK aux séparatistes ce n'est pas pour les regarder dans un musée. Le putin russe est responsable de tout dans cette guerre, c'est lui qui a instillé la révolte des russophones du Donbass.

En droit français, celui qui fournit l'arme au tueur est totalement responsable Lili crétin!
N'importe quoi!
Donc un armurier est responsable si un de ses clients commet un meurtre?
Tiens, je vais aller acheter un couteau dans le magasin le plus proche et planter le 1er passant venu, ce sera le vendeur le coupable?
Par contre si tu commandites une action délictuelle ou criminelle, c'est pire que si tu passes à l'acte toi-même.
Poutine est responsable pour l'avion comme il est responsable en Ukraine de la mort de dizaines de milliers de personnes, des déportations, des viols, des enlèvements d'enfants, des destructions, comme il est responsable de la mort de dizaines de milliers de jeunes russes qu'il envoie au casse pipe.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 11123
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 78
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Lili-Rose Jeu 9 Fév - 8:42

Fontsestian a écrit:
Lili-Rose a écrit:
Je ne souhaite pas trop remettre une fois de plus les photos des papouilles de joli président, et je te fais une confidence, elles me donnent envie de dégueuler.
Tu les veux vraiment?
Ces photos ne démontre pas ce que Romane et toi voulez donner à croire.
La bonne foi devrait reconnaître la récurrence du style de photos, non?
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 14780
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Un Ukrainien à Paris Empty Re: Un Ukrainien à Paris

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum