Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-17%
Le deal à ne pas rater :
Casque de réalité virtuelle Meta Quest 2 128 Go Blanc (+29,99€ ...
249.99 € 299.99 €
Voir le deal

Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 Empty Re: Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024.

Message par Romane Mer 8 Fév - 18:39

N'Magicfly a écrit:Je ne vois pas où est le besoin de polémiquer; il me semblait que la Russie était exclue après les jeux de Sotchi suite à des tricheries organisées par l'Etat russe: Donc pas JO pour eux!
Pourquoi ne pas exclure les tricheurs, en effet !
Toutefois, ce sont les athlètes tricheurs qui sont exclus généralement et déchus de leur médaille ; ce n'est pas le pays entier qui est privé de JO.
Ex : en 2000 le lanceur de poids américain C.J. Hunter est banni des Jeux de Sydney après avoir été contrôlé positif à la nandrolone.

Romane

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 Empty Re: Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024.

Message par Invité Mer 8 Fév - 19:31

Romane a écrit:
N'Magicfly a écrit:Je ne vois pas où est le besoin de polémiquer; il me semblait que la Russie était exclue après les jeux de Sotchi suite à des tricheries organisées par l'Etat russe: Donc pas JO pour eux!
Pourquoi ne pas exclure les tricheurs, en effet !
Toutefois, ce sont les athlètes tricheurs qui sont exclus généralement et déchus de leur médaille ; ce n'est pas le pays entier qui est privé de JO.
Ex : en 2000 le lanceur de poids américain C.J. Hunter est banni des Jeux de Sydney après avoir été contrôlé positif à la nandrolone.

Comme au bon vieux temps de l'URSS les Russes ont institutionnalisé la tricherie: Je ne comprends pas que tu puisses défendre cet Etat de merde malgré les preuves flagrantes qu'on t'apporte; t'es payée par l'Etat russe Romanova?

Dopage : la Russie, de scandales en scandales




La dernière décennie a également été marquée par les vastes affaires de dopage d'Etat qui secouent la Russie depuis 2014. Des Jeux de Sotchi à ceux de Tokyo, retour sur un immense scandale international.


2014 : un scandale de dopage institutionnel aux JO de Sotchi

Le scandale démarre le 3 décembre 2014, dix mois après les Jeux olympiques de Sotchi, quand un documentaire de la chaîne allemande ARD révèle un dopage à grande échelle dans l’athlétisme russe, couvert par les autorités du pays. Une première commission de l’AMA rend des conclusions accablantes en novembre 2015, provoquant la suspension de l’agence antidopage russe (Rusada) et celle de la fédération russe d’athlétisme.
Les plus fortes répliques du séisme sont encore à venir : le 12 mai 2016, dans le New York Times, l’ancien directeur du labo antidopage de Moscou, Grigory Rodchenkov, en fuite aux États-Unis, révèle que les JO de Sotchi ont été le théâtre d’une triche systématique en faveur des Russes, arrivés en tête au tableau des médailles.
Le médecin devient le témoin clé d’une nouvelle commission de l’AMA, dirigée par l’avocat canadien Richard McLaren, qui dévoile un système de dopage institutionnel ayant pu bénéficier à plus d’un millier de sportifs entre 2011 et 2015. Des échantillons ont été truqués aux JO de 2014, sur les bords de la mer Noire. Quant au labo de Moscou, le ministère des Sports y intervenait pour "blanchir" des contrôles positifs.


2016-2018 : l’heure des sanctions

Sur la foi du rapport McLaren, l’AMA recommande de bannir la Russie des Jeux de Rio 2016, mais le Comité international olympique (CIO) s’y refuse et 276 sportifs sont autorisés à concourir dans tous les sports, sauf dans l’athlétisme, qui a déjà exclu le pays.
À de rares exceptions, les fédérations internationales n’ont pas ouvert de procédures disciplinaires contre des sportifs russes, en l’absence des échantillons d’urine, restés au laboratoire de Moscou ou détruits.
Pour les JO 2014, le CIO a pu compter sur les flacons qu’il a conservé. Sauf que certains ont pu être truqués et ne sont plus des preuves tangibles. Résultat : sur 43 sportifs sanctionnés par des retraits de médailles et disqualifications à vie, le Tribunal arbitral du sport (TAS), l’organe disciplinaire suprême, a annulé 28 décisions pour manque de preuves.
Accusé d’indulgence à Rio, le CIO se montre plus ferme pour les JO 2018 de Pyeongchang, en excluant drapeau et hymne russes. Mais une délégation de 169 sportifs d’une équipe d’ "athlètes olympiques de Russie" est quand même acceptée en Corée du Sud.






2019 : le scandale des données

Depuis les rapports McLaren, les enquêteurs de l’AMA avaient récupéré, grâce à un lanceur d’alerte, une autre pièce du puzzle, le Système de gestion de l’information des laboratoires (le LIMS), la base de données recensant les contrôles du labo de Moscou entre 2012 et 2015. Pour disposer de preuves encore plus solides et ouvrir des dossiers disciplinaires contre des sportifs, l’agence a exigé d’avoir accès au laboratoire de Moscou et de copier ses serveurs informatiques. Elle les a obtenus début 2019.


Début juillet, l’AMA a annoncé qu’après une première analyse, près de 300 sportifs russes soupçonnés de dopage avaient été identifiés et que les dossiers de 43 d’entre eux avaient déjà été transmis aux fédérations internationales. L’agence a réaffirmé à plusieurs reprises que ces 43 dossiers demeuraient valables, malgré la falsification de données remises par les Russes à l’AMA.
Depuis le tout début de l’affaire, une poignée de biathlètes, au moins douze athlètes et douze haltérophiles russes ont été suspendus sur la base des enquêtes ou des éléments récupérés par l’AMA. Mais la prescription, de huit ou dix ans selon les cas, commence à guetter les futurs dossiers.


2019-2023 : mise au ban pour quatre ans

Depuis le camouflet que lui a infligé le CIO pour les JO 2016, et pour restaurer sa crédibilité après le scandale russe, l’AMA s’est doté d’un véritable arsenal de sanctions. Désormais, son comité exécutif peut prendre des mesures sportives en guise de punition, en suivant ou non les recommandations de son comité de révision de la conformité (CRC).


Ce CRC, dirigé par un avocat britannique, Jonathan Taylor, a recommandé une exclusion pendant quatre ans du drapeau russe des Jeux olympiques, ainsi que des Championnats du monde, en laissant la possibilité ouverte à des sélections de sportifs neutres.
L’AMA a décidé, le 9 décembre, d’interdire à la Russie de participer pour quatre ans aux principaux événements internationaux, notamment les Jeux olympiques 2020 et 2022 et la Coupe du monde de foot 2022. Les sanctions prévoient que seuls des sportifs russes triés sur le volet pourront participer aux compétitions, mais sous drapeau neutre et sans que l’hymne national ne soit joué.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 Empty Re: Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024.

Message par Romane Mer 8 Fév - 22:12

N'Magicfly a écrit:
Romane a écrit:
Pourquoi ne pas exclure les tricheurs, en effet !
Toutefois, ce sont les athlètes tricheurs qui sont exclus généralement et déchus de leur médaille ; ce n'est pas le pays entier qui est privé de JO.
Ex : en 2000 le lanceur de poids américain C.J. Hunter est banni des Jeux de Sydney après avoir été contrôlé positif à la nandrolone.

Comme au bon vieux temps de l'URSS les Russes ont institutionnalisé la tricherie: Je ne comprends pas que tu puisses défendre cet Etat de merde malgré les preuves flagrantes qu'on t'apporte; t'es payée par l'Etat russe Romanova?

Dopage : la Russie, de scandales en scandales




La dernière décennie a également été marquée par les vastes affaires de dopage d'Etat qui secouent la Russie depuis 2014. Des Jeux de Sotchi à ceux de Tokyo, retour sur un immense scandale international.


2014 : un scandale de dopage institutionnel aux JO de Sotchi

Le scandale démarre le 3 décembre 2014, dix mois après les Jeux olympiques de Sotchi, quand un documentaire de la chaîne allemande ARD révèle un dopage à grande échelle dans l’athlétisme russe, couvert par les autorités du pays. Une première commission de l’AMA rend des conclusions accablantes en novembre 2015, provoquant la suspension de l’agence antidopage russe (Rusada) et celle de la fédération russe d’athlétisme.
Les plus fortes répliques du séisme sont encore à venir : le 12 mai 2016, dans le New York Times, l’ancien directeur du labo antidopage de Moscou, Grigory Rodchenkov, en fuite aux États-Unis, révèle que les JO de Sotchi ont été le théâtre d’une triche systématique en faveur des Russes, arrivés en tête au tableau des médailles.
Le médecin devient le témoin clé d’une nouvelle commission de l’AMA, dirigée par l’avocat canadien Richard McLaren, qui dévoile un système de dopage institutionnel ayant pu bénéficier à plus d’un millier de sportifs entre 2011 et 2015. Des échantillons ont été truqués aux JO de 2014, sur les bords de la mer Noire. Quant au labo de Moscou, le ministère des Sports y intervenait pour "blanchir" des contrôles positifs.


2016-2018 : l’heure des sanctions

Sur la foi du rapport McLaren, l’AMA recommande de bannir la Russie des Jeux de Rio 2016, mais le Comité international olympique (CIO) s’y refuse et 276 sportifs sont autorisés à concourir dans tous les sports, sauf dans l’athlétisme, qui a déjà exclu le pays.
À de rares exceptions, les fédérations internationales n’ont pas ouvert de procédures disciplinaires contre des sportifs russes, en l’absence des échantillons d’urine, restés au laboratoire de Moscou ou détruits.
Pour les JO 2014, le CIO a pu compter sur les flacons qu’il a conservé. Sauf que certains ont pu être truqués et ne sont plus des preuves tangibles. Résultat : sur 43 sportifs sanctionnés par des retraits de médailles et disqualifications à vie, le Tribunal arbitral du sport (TAS), l’organe disciplinaire suprême, a annulé 28 décisions pour manque de preuves.
Accusé d’indulgence à Rio, le CIO se montre plus ferme pour les JO 2018 de Pyeongchang, en excluant drapeau et hymne russes. Mais une délégation de 169 sportifs d’une équipe d’ "athlètes olympiques de Russie" est quand même acceptée en Corée du Sud.






2019 : le scandale des données

Depuis les rapports McLaren, les enquêteurs de l’AMA avaient récupéré, grâce à un lanceur d’alerte, une autre pièce du puzzle, le Système de gestion de l’information des laboratoires (le LIMS), la base de données recensant les contrôles du labo de Moscou entre 2012 et 2015. Pour disposer de preuves encore plus solides et ouvrir des dossiers disciplinaires contre des sportifs, l’agence a exigé d’avoir accès au laboratoire de Moscou et de copier ses serveurs informatiques. Elle les a obtenus début 2019.


Début juillet, l’AMA a annoncé qu’après une première analyse, près de 300 sportifs russes soupçonnés de dopage avaient été identifiés et que les dossiers de 43 d’entre eux avaient déjà été transmis aux fédérations internationales. L’agence a réaffirmé à plusieurs reprises que ces 43 dossiers demeuraient valables, malgré la falsification de données remises par les Russes à l’AMA.
Depuis le tout début de l’affaire, une poignée de biathlètes, au moins douze athlètes et douze haltérophiles russes ont été suspendus sur la base des enquêtes ou des éléments récupérés par l’AMA. Mais la prescription, de huit ou dix ans selon les cas, commence à guetter les futurs dossiers.


2019-2023 : mise au ban pour quatre ans

Depuis le camouflet que lui a infligé le CIO pour les JO 2016, et pour restaurer sa crédibilité après le scandale russe, l’AMA s’est doté d’un véritable arsenal de sanctions. Désormais, son comité exécutif peut prendre des mesures sportives en guise de punition, en suivant ou non les recommandations de son comité de révision de la conformité (CRC).


Ce CRC, dirigé par un avocat britannique, Jonathan Taylor, a recommandé une exclusion pendant quatre ans du drapeau russe des Jeux olympiques, ainsi que des Championnats du monde, en laissant la possibilité ouverte à des sélections de sportifs neutres.
L’AMA a décidé, le 9 décembre, d’interdire à la Russie de participer pour quatre ans aux principaux événements internationaux, notamment les Jeux olympiques 2020 et 2022 et la Coupe du monde de foot 2022. Les sanctions prévoient que seuls des sportifs russes triés sur le volet pourront participer aux compétitions, mais sous drapeau neutre et sans que l’hymne national ne soit joué.
Et vous la presse occidentale subventionnée vous paie pour distiller sa propagande qui ne vaut pas mieux que la propagande adverse ?
Manipulé que vous êtes, lamentablement inconscient.
Romane
Romane

Messages : 2125
Date d'inscription : 12/03/2021
Localisation : Sud-est

Revenir en haut Aller en bas

Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 Empty Re: Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024.

Message par Invité Jeu 9 Fév - 9:41

N'Magicfly a écrit:
Dopage : la Russie, de scandales en scandales




La dernière décennie a également été marquée par les vastes affaires de dopage d'Etat qui secouent la Russie depuis 2014. Des Jeux de Sotchi à ceux de Tokyo, retour sur un immense scandale international.


2014 : un scandale de dopage institutionnel aux JO de Sotchi

Le scandale démarre le 3 décembre 2014, dix mois après les Jeux olympiques de Sotchi, (...)


Non, Magic, le scandale date de bien plus tôt.
Par exemple, Alina Kabaeva, l'actuelle poupée de Poutine le Botoxé, a perdu ses médailles et été suspendue 1 an de compétition par la fédération de gymnastique pour dopage. Au début des années 2000.

A l'attention de Lili-Rose : tiens, Alina est très mignonne, elle ! Pourrie jusqu'à la moelle mais elle était jolie comme un coeur (encore qu'elle ne vieillisse pas très bien).
Tu peux bien dérouler un joli prêchi-prêcha sur la beauté intérieur et blablabla, il n'empêche que les premiers juges de nos attirance sont les deux petites caméras que nous avons de chaque côté du nez  clown

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 Empty Re: Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024.

Message par Invité Jeu 9 Fév - 10:20

Horiel a écrit:
N'Magicfly a écrit:
Dopage : la Russie, de scandales en scandales




La dernière décennie a également été marquée par les vastes affaires de dopage d'Etat qui secouent la Russie depuis 2014. Des Jeux de Sotchi à ceux de Tokyo, retour sur un immense scandale international.


2014 : un scandale de dopage institutionnel aux JO de Sotchi

Le scandale démarre le 3 décembre 2014, dix mois après les Jeux olympiques de Sotchi, (...)


Non, Magic, le scandale date de bien plus tôt.
Par exemple, Alina Kabaeva, l'actuelle poupée de Poutine le Botoxé, a perdu ses médailles et été suspendue 1 an de compétition par la fédération de gymnastique pour dopage. Au début des années 2000.

A l'attention de Lili-Rose : tiens, Alina est très mignonne, elle ! Pourrie jusqu'à la moelle mais elle était jolie comme un coeur (encore qu'elle ne vieillisse pas très bien).
Tu peux bien dérouler un joli prêchi-prêcha sur la beauté intérieur et blablabla, il n'empêche que les premiers juges de nos attirance sont les deux petites caméras que nous avons de chaque côté du nez  clown
J'ai écris: "Comme au bon vieux temps de l'URSS les Russes ont institutionnalisé la tricherie"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 Empty Re: Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024.

Message par Invité Jeu 9 Fév - 10:27

N'Magicfly a écrit:

J'ai écris: "Comme au bon vieux temps de l'URSS les Russes ont institutionnalisé la tricherie"


Ouiche, j'avais bien lu  Embarassed
Je parlais de l'époque après l'URSS, les scandales (scandaux ?) ont éclaté au début des années 2000, et dataient, en grande ampleur, de la fin des années 90.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 Empty Re: Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024.

Message par crachetonvenin4 Jeu 7 Sep - 9:23

La Russie «n’a pas sa place» aux JO de Paris en 2024, plaide Emmanuel Macron
La Russie «n’a pas sa place» aux JO de Paris en 2024, plaide Emmanuel Macron (msn.com)
Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 4108fa9_5204759-01-06

Depuis quand la Russie ainsi bâtarde aux "jeux olympiques" et pour le sport aussi international ?

Donc pas de Russie poutinienne à Paris en 2024 puisque la guerre légitime contre elle, mais aussi depuis quand cette illégitimité sportive russe ?
Quels sont les événements liés à cette Russie malhonnête qui essaie quand même d'exister encore et toujours en s'introduisant dans des occasions occidentales de façon à se faire valoir aussi depuis Moscou ensuite ?
Les JO de Paris 2024 sont-ils aussi pollués par la Russie qui a eu son mot à dire dans "tout cela" ?
Quand et où le premier événement sportif russe et international défendable dans l'honneur et selon les règles en vigueur et surtout sans l'influence ou la participation de Vladimir Poutine?
crachetonvenin4
crachetonvenin4

Messages : 5042
Date d'inscription : 09/03/2021
Localisation : Vers 1000 m d'altitude

Revenir en haut Aller en bas

Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 Empty Re: Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024.

Message par crachetonvenin4 Jeu 7 Sep - 17:00

Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 OIP.3xLE_h71jmck3l2AoFrf1QHaFV?w=251&h=181&c=7&r=0&o=5&dpr=1.3&pid=1
Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 9k= Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f606 

Lorsque Thomas Bach sort de l'Elysée, où va-t-il ?
Dans quelle belle planque qui lui permet toujours et encore d'amasser le gros fric en la ramenant sur tous les terrains du monde, y compris "sportifs" ?
Thomas Bach plutôt à l'UBS et au Conseil fédéral qu'au Crédit Suisse ? Lausanne avec sa défiscalisation du CIO et ses protections diverses pour permettre à Thomas Bach et à ses prédécesseurs de jouer n'importe quel jeu en toute tranquillité.
Puis donc Paris et sa mairie pour avoir une position centrale dans le monde au détriment de tout le reste de la France associée de force à sa capitale et à ses caciques. La Suisse au loin, mais toute proche au cas où ...!

La Suisse avec quel statut, sinon celui d'un ensemble identique au CIO.
Cette sorte de fusion entre la Suisse du Conseil fédéral et le CIO lausannois permet-elle une impunité à tout un groupe "sportif" réparti richement dans le monde ? Un CIO jamais critique quant aux dérives helvétiques dans bien des domaines. CIO-Suisse pour un package pris par qui après "Paris et ses jeux" ?

"Il ne peut pas y avoir le drapeau russe" aux Jeux olympiques de Paris, estime Emmanuel Macron

Bien sûr l'absence du drapeau russe aux futurs "jeux olympiques" parisiens, mais le drapeau suisse et celui du CIO pas forcément non plus très recommandables pour flotter glorieusement dans le ciel de France. Le CIO et donc la Suisse incapables de se séparer clairement et totalement de cette Russie poutinienne en guerre contre "l'Occident" dont fait aussi partie la France.

La Suisse et le CIO pour un nouveau drapeau ou sous une bannière neutre commune pour ces prochains jeux attendus par "Anne" ?  Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f606  Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f457 Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f443
crachetonvenin4
crachetonvenin4

Messages : 5042
Date d'inscription : 09/03/2021
Localisation : Vers 1000 m d'altitude

Revenir en haut Aller en bas

Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 Empty Re: Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024.

Message par crachetonvenin4 Lun 11 Sep - 8:05

Rachida Dati dans le JDD : Le triste panorama de l’école à Paris
Rachida Dati dans le JDD : Le triste panorama de l’école à Paris (msn.com)
Afin de construire l’avenir des petits parisiens, la première des priorités devrait être de recréer un cadre d’apprentissage attractif. C’est le contraire que fait la maire de Paris, en diminuant de 43 % les investissements dans les écoles depuis 2017.
Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 Format,jpeg
 Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f606  Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f4aa 
GLORIAM ET SCOLARUM MINISTERIUM UNIVERSALIS

L'excellence mondiale grâce à Paris en 2024 avec "ses jeux olympiques" basés sur "la jeunesse" du monde entier.
Et donc aussi celle de Paris ...!

Le gros fric pour les machins faciles à imposer aux autres et pas pour les besoins premiers. Tout un groupe lausannois et "olympien" qui doit être servi dans l'instant pour avoir la "qualité" habituelle de ce CIO si bien installé et protégé en Suisse.
Des investissements massifs avec des "budgets" et des "financements" divers pour des "travaux" prioritaires pendant de longues années. L'école obligatoire française une fois de plus complétement larguée, mais avec des commentaires nombreux en provenance de grosses pointures qui n'ont pas contesté ces "jeux" énergivores et mortifères.
La surprise à chaque fois de voir l'état scolaire français en même temps que les faciès réjouis et ineptes des membres du "comité d'organisation" et donc aussi de "lvmh" qui ont "bien entendu" d'autres priorités que "l'éducation nationale" et ses cantines. L'avenir pour les gros garnis parisiens actuels avec des épreuves "olympiques" aussi à Marseille qui est satisfaite de l'état de "ses écoles".  Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f606  Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 26f5 

Anne Hidalgo qui va donc réquisitionner prioritairement et éventuellement "en urgence" les bus et les chauffeurs scolaires aussi manquants pour permettre aux éventuels futurs "athlètes russes et biélorusses" de prendre le départ à Paris sous bannière "neutre". Tout en sachant que le mot "neutre" s'applique parfois à la Suisse et que cela peut s'apprendre en classe d'histoire ou de géographie. Paris étant la capitale de la France.  Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f46b  Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f46b  Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f46b  Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f46c  Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f46b  Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f46d  Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f46d  Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f557 Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 1f600
crachetonvenin4
crachetonvenin4

Messages : 5042
Date d'inscription : 09/03/2021
Localisation : Vers 1000 m d'altitude

Revenir en haut Aller en bas

Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024. - Page 2 Empty Re: Anne Hidalgo s'est dite favorable, à la participation des athlètes russes aux Jeux Olympiques 2024.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum