Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -49%
WHIRLPOOL OWFC3C26X – Lave-vaisselle pose libre ...
Voir le deal
319 €
Le Deal du moment : -45%
SEB Batterie de cuisine 20 pieces compact inox ...
Voir le deal
119.99 €

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par Tiote valisse Sam 23 Fév - 11:11

CNEWS
@CNEWS
Lors de l'inauguration du salon de l'agriculture, Emmanuel Macron appelle à réinventer la Politique agricole commune (PAC)
 


bravo2


Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Coluch10
Tiote valisse
Tiote valisse

Messages : 4825
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 88
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par Diviciac Sam 23 Fév - 11:32

Atterris,  Tiote, ce ne sont que des blablas politicards , le jour ou tu regarderas ce que fait Manu au lieu d'écouter ce qu'il raconte,  tu ne seras plus macroniste.


«On est dans un régime autoritaire» avec «un pouvoir qui n'écoute pas, qui n'en fait qu'à sa tête, qui assiste à la souffrance des citoyens sans réagir». 
Ségolène Royal 
Diviciac
Diviciac

Messages : 43162
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par Invité Sam 23 Fév - 12:12

Tiote valisse a écrit:CNEWS
@CNEWS
Lors de l'inauguration du salon de l'agriculture, Emmanuel Macron appelle à réinventer la Politique agricole commune (PAC)
 


bravo2


Pourquoi un agriculteur se suicide tous les deux jours en France?


  • Par  Etienne Campion
  • Mis à jour le 22/02/2019 à 20:50
  • Publié le 17/08/2018 à 19:15





  • 1k
  • Partager sur Facebook (nouvelle fenêtre)
  • Partager sur Twitter (nouvelle fenêtre)
  • Partager sur Google + (nouvelle fenêtre)
  • Partager sur Linkedin (nouvelle fenêtre)
  • Partager sur Viadeo (nouvelle fenêtre)
  • Envoyer par mail
  • Imprimer cet article (ouvre la fenêtre d'impression)
  • Remonter au début de l'article


FIGAROVOX/GRAND ENTRETIEN - Tous les deux jours, un paysan se donne la mort en France. Cette statistique interpelle au moment où s'ouvre le Salon international de l'agriculture ce samedi 23 février. À cette occasion, nous republions notre entretien avec Éric de la Chesnais, à la fois journaliste au Figaro et agriculteur.




Diplômé de l'École supérieure d'agriculture d'Angers, Eric de la Chesnais est agriculteur dans une ferme en Mayenne. Il est par ailleurs journaliste au Figaro, chargé de la rubrique Agriculture, et l'auteur de «Agriculteurs, les raisons d'un désespoir» (Plon, 2017).


FIGAROVOX.- La vie des agriculteurs français paraît si difficile que nombre d'entre eux en viennent à commettre l'irréparable: comment en sommes-nous arrivés là?

Éric DE LA CHESNAIS.- Au-delà des problèmes économiques, le monde paysan souffre d'un grand manque de reconnaissance. On a progressivement délaissé les campagnes et avec elles notre considération pour l'agriculteur, qui a pourtant un rôle fondamental. Mais notre société préfère accorder plus d'importance à des considérations futiles dont on peut se passer pour vivre, ce qui n'est pas le cas de notre nourriture: un besoin primaire par excellence! N'oublions pas que, jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, la France était en situation de pénurie dans certaines régions. Beaucoup de gens ne mangeaient pas à leur faim. Aujourd'hui la situation s'est inversée. Nous mangeons démesurément en occultant d'où viennent la nourriture et ce que sa production demande: le travail physique, la besogne, les suées par temps brûlant ou glacial, le stress de ne pas pouvoir récolter en quantité suffisante…
Puisque nous ne reconnaissons plus la valeur morale et matérielle du travail des agriculteurs, ceux-ci sont désemparés et perdus. D'autant que les campagnes ne donnent plus le sens qu'elles donnaient autrefois à leurs vies. On s'y rencontre moins et, même là-bas, il devient difficile de se parler et d'entretenir des relations sociales. Le mal-être de nos agriculteurs tient aussi à la solitude - morale, charnelle.

Comme leurs bêtes, les paysans meurent en silence. Les suicides à la Poste ou chez Orange émeuvent à juste titre. Les paysans, eux, sont gommés, effacés.

On évoque souvent les problèmes d'endettement des agriculteurs: est-ce aussi une cause de ce nombre très élevé de suicides dans la profession?
Une des causes principales de leur désespoir tient aussi au surendettement auquel nombre d'entre eux sont sujets. Un agriculteur qui élève des porcs en Normandie m'a un jour confié que le fait que je me sois intéressé à lui pour le reportage que j'effectuais dans son village avait fonctionné chez lui comme une thérapie, que ce geste lui avait permis d'éviter le suicide. Ce dernier m'avait avoué qu'il avait pris la décision de mettre fin à ses jours s'il atteignait le cap des 150 000 euros d'endettement: seuil à partir duquel il devient impossible de rembourser sa dette. Cet homme portait en lui un profond sens de l'honneur et un sentiment de culpabilité à l'endroit de sa ferme que son père lui avait transmis. Il était pour lui insupportable d'échouer là où ses ancêtres avaient réussi, sans même comprendre qu'il n'était pas responsable de sa situation, que les raisons de son échec lui étaient bien étrangères.
Puis, en mettant des mots sur sa situation, il a compris qu'il était possible de trouver une solution sans recourir au pire, en parlant, notamment aux médecins et aux psychologues, en comprenant que cette faute n'était pas la sienne. Mais ce n'est pas le cas de tous.

La permanence de prévention du suicide des agriculteurs, «Agri'écoute», a reçu 1 700 appels au premier semestre 2016, pour une moyenne de 285 appels par mois: trois fois plus qu'en 2015. Reste qu'un agriculteur se suicide en moyenne tous les deux jours en France. Comme leurs bêtes, les paysans meurent en silence. Les suicides à la Poste ou chez Orange émeuvent à juste titre le public. Les paysans, eux, sont gommés, effacés.
Quelle est l'urgence principale? Est-ce une question de rapport de force dans la chaîne de production?
Si on se cantonne à la France, et considérant la production «de la fourche à la fourchette», qui supporte l'effort économique et physique le plus important sinon l'agriculteur? On lui achète son lait entre 30 et 35 centimes le litre pour le revendre aux alentours de 65 centimes. Or, il n'est pas normal de travailler à perte pour un agriculteur. Ce n'est pas normal non plus d'accepter d'être dans l'incertitude quant à son salaire, qui plus est quand il est payé le quinze du mois suivant.

Ce n'est qu'à 44 centimes par litre qu'un producteur de lait peut se verser l'équivalent d'un SMIC.

Certains agriculteurs travaillent pour des laiteries qui, certes, achètent en grande quantité mais payent le lait excessivement bas, et poussent les agriculteurs à vendre à perte. Le même lait qui servira pour produire du chocolat de grande marque qui, lui, est loin d'être vendu à perte: cette situation est inique. Pour le lait, certains producteurs se sont engagés à payer au-dessus du prix de revient des agriculteurs: 34 centimes par litre de lait, seuil à partir duquel les agriculteurs arrivent à vivre. Mais ce n'est qu'à 44 centimes par litre de lait qu'ils peuvent se verser l'équivalent d'un SMIC. C'est seulement avec des achats à prix décents que les agriculteurs pourront vivre dignement de leur métier. C'était l'enjeu des États généraux de l'alimentation: inverser la formation du prix pour que ce ne soit plus la grande distribution qui dicte sa loi mais pour partir du coût de revient de l'agriculteur. À ce jour, nous en sommes bien loin.
Le monde agricole semble particulièrement sensible aux aléas de la conjoncture mondiale et au contexte global de déréglementation et de globalisation. N'est-ce pas aussi là une des sources du problème?
On a en effet mis fin aux quotas de production dans le lait en faisant en sorte que les agriculteurs s'illusionnent sur l'effective quantité supplémentaire de lait qu'ils pourraient produire. Or, le marché se mettant à réguler la production par la loi de l'offre et la demande, la production fut certes plus élevée mais les prix ont chuté et les agriculteurs se sont appauvris. Grands producteurs, industriels et supermarchés ont profité de cette situation. La loi du marché s'est appliquée, mais au détriment des agriculteurs: le dernier outil qui encadrait la protection des prix était celui des quotas, il a désormais disparu.

Les secteurs de production sophistiqués vont profiter du libre-échange, la production agricole française sera, elle, exposée à ce qui se fait de pire au Brésil ou au Canada.

La crise de notre monde agricole vient du fait que ce qu'il produit constitue systématiquement la variable d'ajustement des accords mondiaux de libre-échange. À ce titre le CETA pose bien plus de problèmes qu'il n'en résout. Les secteurs de production sophistiqués vont profiter du libre-échange, la production agricole sera, elle, exposée à ce qui se fait de pire au Brésil ou au Canada: de la viande produite avec un cahier des charges largement différent du nôtre. Dans ces conditions, pourquoi lutter contre le glyphosate et le poulet aux hormones chez nous alors qu'une grande partie de nos importations seront produites avec ce type de procédés via le CETA? En France, on produit avec une meilleure qualité: il faut l'assumer, en être fiers, en revalorisant notre processus de production. Ce qui impliquerait en premier lieu de mettre des clauses dans les traités de libre-échange qui, sur le modèle de l'exception culturelle, instituerait une exception agricole: on ne peut pas importer n'importe quel produit. On ne peut pas, non plus, brader notre agriculture.
Quelle est l'influence de la politique agricole commune (PAC) dans la crise de l'agriculture française?
La PAC n'a aucun ancrage dans le monde réel, elle est dissociée de la réalité. Elle a détricoté tous les outils de régulation qui permettaient d'avoir une vision à long terme et de composer avec la nature. Le métier d'agriculteur est un des rares métiers qui soit météo-sensible: l'agriculteur doit pouvoir voir à long terme, investir et s'engager. Or la PAC empêche cela tant elle est dissociée de la réalité et applique des schémas rigides à des situations différentes, notamment en rémunérant à l'hectare plutôt qu'à la production. Ce qui crée des absurdités et des effets d'aubaines pour certains exploitants déjà privilégiés, qui touchent des aides démesurées par rapport aux revenus de leur exploitation. Car une politique publique doit pouvoir être en mesure d'amortir les inégalités de ressources au sein d'une même profession. Il faudrait en revenir à une politique agricole proche du terrain, par exemple en rémunérant les agriculteurs en fonction du nombre d'emplois qu'ils ont dans leur ferme. Et pourquoi ne pas donner des primes à ceux qui recourent à une agriculture vertueuse?

Les paysans étaient les derniers à avoir les valeurs du travail bien fait, de la conscience de la terre et de la famille. En mettant à mal notre agriculture nous avons affaibli ces valeurs.

Il semble que la crise du monde agricole soit aussi de nature culturelle, morale et spirituelle. Les valeurs paysannes et le rapport à la terre n'ont-elles pas aussi été battus en brèche par l'époque?
Certes, mais le retour de bâton ne saurait tarder à se faire sentir. Les paysans étaient les derniers à avoir les valeurs du travail bien fait, de la conscience de la terre et de la famille. En mettant à mal notre agriculture nous avons affaibli ces valeurs. Loin d'un monde caricatural et du tas de fumier au milieu de la ferme qu'on imagine souvent, les paysans sont des gens qui évoluent avec des repères solides. Produire du blé demande de passer des journées accroupi à ramasser des pierres, à composer avec le cycle de la nature, des saisons et du climat.
Or nous avons oublié toutes ces valeurs pour l'immédiateté, le court terme et l'éphémère. On a demandé à l'agriculteur de s'adapter et d'être polyvalent lors de différentes réformes (la révolution verte, les traitements phytosanitaires…). Il s'y est empressé, a joué le jeu, mais n'a rien reçu en contrepartie.
En outre, devant lui se sont dressés la société de consommation et un ouragan de virtualité avec internet. Et la greffe n'a jamais pris. Mais le phénomène n'est pas que français: en Amérique aussi bien qu'en Inde et en Afrique, les paysans se suicident également. Un pan de nos sociétés n'a pas pris le train en marche, et nous peinons encore à le voir.
Pourtant les Français aiment leurs agriculteurs, chose qu'on constate quand on voit l'audience du Salon de l'agriculture. Toutes les origines sociales et toutes les générations s'y retrouvent. Heureusement que cette grand-messe existe encore, mais il en faudrait bien plus pour résoudre nos problèmes. Et dépasser les séquences de communication ne serait pas de trop: Hollande était venu pour tenir 12 heures dès 7 heures du matin, Macron a voulu battre son record... Qu'importe?

Une pénurie de nourriture conduirait notre société à se rappeler aussitôt de l'importance de nos agriculteurs.

On constate aussi l'attrait des Français pour le monde paysan à travers le succès de l'émission «L'amour est dans le pré»: dans un épisode, l'un des candidats pleure au moment de recevoir des encouragements et explique son émotion par le fait qu'il s'agit des premiers encouragements de sa vie. Ces gens sont passés à côté des gratitudes que notre société offre, elle les a oubliés. Quand bien même ce sont les paysans qui assurent la satisfaction de nos besoins primaires. Une pénurie de nourriture conduirait notre société à se rappeler aussitôt de l'importance de nos agriculteurs.


Le Président de la République au Salon de l'Agriculture 0c4636f8-0203-4616-a0fe-014c33795453
LuisaviaromaIlluminez vos tenues des plus beaux bijoux
DÉCOUVREZ




Etienne Campion

Auteur - Sa biographie
Suivre
8 abonnés
Ses derniers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par Tiote valisse Sam 23 Fév - 13:40

Diviciac a écrit:Atterris,  Tiote, ce ne sont que des blablas politicards , le jour ou tu regarderas ce que fait Manu au lieu d'écouter ce qu'il raconte,  tu ne seras plus macroniste.
Figure-toi que je préfère croire le Président de la République plutôt que les élucubrations de tes handicapés du bulbe. À chacun ses valeurs.


Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Coluch10
Tiote valisse
Tiote valisse

Messages : 4825
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 88
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par Diviciac Sam 23 Fév - 14:00

Tiote valisse a écrit:
Diviciac a écrit:Atterris,  Tiote, ce ne sont que des blablas politicards , le jour ou tu regarderas ce que fait Manu au lieu d'écouter ce qu'il raconte,  tu ne seras plus macroniste.
Figure-toi que je préfère croire le Président de la République plutôt que les élucubrations de tes handicapés du bulbe. À chacun ses valeurs.

C'est ça ... tu "crois" ...



«On est dans un régime autoritaire» avec «un pouvoir qui n'écoute pas, qui n'en fait qu'à sa tête, qui assiste à la souffrance des citoyens sans réagir». 
Ségolène Royal 
Diviciac
Diviciac

Messages : 43162
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par Invité Sam 23 Fév - 14:01

Ne pas oublier la célèbre phrase de Sully ministre de Henri IV

"Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par Invité Sam 23 Fév - 15:52

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture 53075051_10218780920892769_8370739540184268800_n.jpg?_nc_cat=105&_nc_ht=scontent-cdg2-1

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par paulau Dim 25 Fév - 18:50

https://www.bladi.info/attachments/1708862944877-png.382179/


«La liberté d'expression n'est pas faite
pour tenir des propos courtois
et raisonnables»
paulau
paulau

Messages : 125
Date d'inscription : 21/01/2024

Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par ledevois Lun 26 Fév - 10:04

paulau a écrit:https://www.bladi.info/attachments/1708862944877-png.382179/


 Faut reconnaitre que de tous les présidents que nous avons eu Macron est le meilleur orateur -- et puis faut dire qu'il connait les sujets --


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 21434
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 84
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par totau Lun 26 Fév - 15:33

Tiote valisse a écrit:
Diviciac a écrit:Atterris,  Tiote, ce ne sont que des blablas politicards , le jour ou tu regarderas ce que fait Manu au lieu d'écouter ce qu'il raconte,  tu ne seras plus macroniste.
Figure-toi que je préfère croire le Président de la République plutôt que les élucubrations de tes handicapés du bulbe. À chacun ses valeurs.

tien encore un qui crois au père noël 

il va te mettre des cadeaux au pied du sapin  bounce Basketball bounce Basketball
totau
totau

Messages : 513
Date d'inscription : 28/12/2021
Age : 72
Localisation : tout en bas à gauche

https://la-cantine-des-amis.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par Diviciac Mer 28 Fév - 11:39

totau a écrit:
Tiote valisse a écrit:
Figure-toi que je préfère croire le Président de la République plutôt que les élucubrations de tes handicapés du bulbe. À chacun ses valeurs.

tien encore un qui crois au père noël 

il va te mettre des cadeaux au pied du sapin  bounce Basketball bounce Basketball


C'était en 2019 ... 
Cinq ans plus tard et en dépit de la colère des agriculteurs, on n'est même pas sûrs que les macronistes aient été guéris de leur crédulité.  
Diviciac
Diviciac

Messages : 43162
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par Diviciac Mer 28 Fév - 11:43

Tiote valisse a écrit:CNEWS
@CNEWS
Lors de l'inauguration du salon de l'agriculture, Emmanuel Macron appelle à réinventer la Politique agricole commune (PAC)
 
Very Happy

 Et à part les "débats" bidons auxquels plus personne ne croit, il a réinventé quoi depuis 2019 ? 
Diviciac
Diviciac

Messages : 43162
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par ledevois Mer 28 Fév - 11:47

Diviciac a écrit:
Tiote valisse a écrit:CNEWS
@CNEWS
Lors de l'inauguration du salon de l'agriculture, Emmanuel Macron appelle à réinventer la Politique agricole commune (PAC)
 
Very Happy

 Et à part les "débats" bidons auxquels plus personne ne croit, il a réinventé quoi depuis 2019 ? 

 Comme je le dis plus haut c'est un bon orateur  dans le bla-bla-bla sans rien faire -- de la parlote -


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 21434
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 84
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par Forcheville Mer 28 Fév - 13:38

Comme quoi il est possible de faire vivre un forum en ressortant des fils de 2019
Le salon de l'Agriculture c'est chaque année, on le ressort du frigo 5 ans après, les débats sont à peu près les mêmes, on réchauffe vite fait sur le gaz, chaud devant!
23 février je croyais au départ que ça datait de 5 jours...... de 5 ans en fait

Un forum qui s'allanguit, on peut lui faire péter le feu avec un bon.... archiviste!


La stratégie consiste à continuer à tirer pour faire croire à l'ennemi qu'on a encore des munitions
Forcheville
Forcheville

Messages : 2727
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Le Président de la République au Salon de l'Agriculture Empty Re: Le Président de la République au Salon de l'Agriculture

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum