11 février 1990, ..............

Aller en bas

11 février 1990, ..............

Message par Invité le Mar 13 Fév - 23:40

[size=16]Il y a 25 ans, dans l'après-midi du 11 février 1990, Nelson Mandela était libéré. Le leader de la lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud aura passé 27 ans 6 mois et 6 jours en prison.[/size]
.
Peut-être vous rappellez vous les images de cette libération, ce grand homme aux cheveux gris, à la démarche hésitante, ...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Invité le Sam 17 Fév - 12:54

Personne n'a suivi cet évènement historique  ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Athos13 le Sam 17 Fév - 14:30

Cet événement historique ? L'ANC que dirigeait Nelson Mandela était un mouvement terroriste, principalement inter-ethnique entre Xhosas et Zulus !
Que la "punition" régulièrement appiquée par l'ANC à ses ennemis (noirs) était le célèbre "collier de feu", un pneu rempli d'essence enflammée autour du cou...
Alors STP, qu'on arrête de nous faire de Nelson Mandela un Ghandi africain !
avatar
Athos13

Messages : 619
Date d'inscription : 30/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Invité le Dim 18 Fév - 0:56

Athos13 a écrit:Cet événement historique ? L'ANC que dirigeait Nelson Mandela était un mouvement terroriste, principalement inter-ethnique entre Xhosas et Zulus !
Que la "punition" régulièrement appiquée par l'ANC à ses ennemis (noirs) était le célèbre "collier de feu", un pneu rempli d'essence enflammée autour du cou...
Alors STP, qu'on arrête de nous faire de Nelson Mandela un Ghandi africain !

.
.
Tendance f-haine  ????  J'ai juste  ???

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
.
.
Après vingt-sept ans, six mois et six jours, un homme laisse derrière lui la prison du Cap. Il s'avance lentement. Nous sommes le 11 février 1990. Nelson Mandela lève le poing. En homme libre. Le monde a les yeux rivés sur l'événement qui reste à ce jour une des plus belles images de résistance et de solidarité partagées aux quatre coins de la planète.
Le bagnard indomptable, l'infatigable combattant du régime raciste sud-africain célèbre aujourd'hui ses quatre-vingt-dix ans dans l'intimité, auprès de sa famille, dans son village natal de Qunu (Transkei). Les hommages pleuvent sur Madiba, du nom de son ethnie xhosa, après tant d'années consacrées à la paix et la liberté en Afrique du Sud, dont les dernières images de foules lynchant des Zimbabwéens témoignent de la fragilité. Si les « viva » sud-africains et reconnaissances internationales affluent, sincères ou calculées, c'est que l'homme incarne et inspire, comme peu d'autres, la droiture, l'humilité, l'abnégation, le courage. D'abord pour avoir affronté sans jamais baisser les bras un système inique, répugnant. « La ségrégation pratiquée au hasard au cours des trois derniers siècles allait être consolidée dans un système monolithique, diabolique dans le détail, inéluctable dans son objectif et écrasant dans son pouvoir », a-t-il écrit dans ses mémoires. Parce qu'être noir était « un crime » en soi passible des pires humilités, de mort.
Nelson Mandela est un héros. Un mythe, même s'il s'en défend. La figure d'un homme qui ne renonce pas. Jamais. « Seuls les hommes libres peuvent négocier », a-t-il répondu en 1984 au sinistre président Botha qui lui proposait de recouvrer la « liberté » en échange de son silence. Peine perdue. « Car vivre libre ce n'est pas seulement se libérer de ses propres chaînes, mais vivre de façon à respecter et renforcer la liberté des autres », assure-t-il.
Ce rêve de liberté pour tous, il le façonne avec ses compagnons de lutte au sein de l'African National Congress (ANC) qu'il rejoint en 1943. Vingt ans plus tard, Rolihlahla, « celui qui crée des problèmes », de son prénom de naissance, est arrêté pour haute trahison. Devant ses juges racistes, lors du procès de Rivonia, il lance alors un fervent plaidoyer politique : « Toute ma vie j'ai lutté pour la cause du peuple africain. J'ai combattu la domination blanche et j'ai combattu la domination noire. J'ai adopté pour idéal une société démocratique et libre où tout le monde vivrait ensemble dans la paix et avec des chances égales. » Il est emprisonné au bagne de Robben Island, numéro de matricule 466-64. Même derrière les barreaux, il résiste, en homme libre, aux côtés de ses frères qui se font massacrer dans les townships. Mandela devient l'étendard de la souffrance mais également de la résistance de tout un peuple. Il acquiert une stature internationale à la faveur d'un élan de solidarité vivifiant en cette fin de XXe siècle. Le slogan « Libérez Mandela » résume à lui seul la condamnation du régime raciste et l'appel à son boycott. Des badges à son effigie fleurissent. Les pétitions circulent. Les manifestations et autres concerts de soutien se multiplient en France, sous l'impulsion du Mouvement jeunes communistes, du PCF et de l'Humanité, et de part le monde. Mandela, le plus vieux prisonnier politique, et ses frères ne sont plus seuls. Démonstration aussi que la combativité porte ses fruits.
« Le futur de notre pays ne peut être déterminé que par des représentants démocratiquement élus sur une base non raciale », déclare-t-il lorsqu'il recouvre la liberté, à l'âge de soixante-douze ans, avant d'obtenir le prix Nobel de la Paix en 1993. Un an plus tard, en dépit des dangers réels de guerre, il est la cheville ouvrière des premières élections libres dans son pays : « One man, one vote ». Il devient le premier président noir d'une nation arc-en-ciel qu'il appelle de ses voeux.
Depuis 1999, Nelson Mandela s'est, officiellement, retiré de la vie politique. Trop tôt au goût de certains et dans ses propres rangs. « Après moi la vie continue », répond-t-il. À quatre-vingt-dix ans, « Tata » (le grand-père) ne désarme pas, en témoigne la charge virulente adressée au président George Bush et à « sa guerre du pétrole » en Irak. La paix encore et toujours en Afrique, et dans le monde. La lutte contre le sida est son autre cheval de bataille après la perte de son fils et à l'heure même où son pays est ravagé par la pandémie. Les industries pharmaceutiques, qui souhaitent restreindre les médicaments génériques pourtant plus accessibles à son peuple, sont dans sa ligne de mire. « C'est une guerre »,
déclare-t-il.
Les cheveux sont grisonnants. La longue silhouette s'est quelque peu voûtée. Mais Nelson Mandela est toujours debout. Alerte. À l'occasion des dix ans de sa libération, en 2000, il confiait : « Personne ne pourra se reposer en paix tant que des gens courbés par le poids de la faim, des maladies, du manque d'éducation, et des millions d'autres personnes à travers le monde vivront dans l'insécurité et la crainte quotidienne. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Athos13 le Sam 24 Fév - 17:51

Source ? Pour moi, qui ne suis pas du FN, Nelson Mandela est un terroriste assassin, surtout de Zulus, car la "guerre" d'indépendance s'est surtout livrée contre l'ethnie Zulu !
avatar
Athos13

Messages : 619
Date d'inscription : 30/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par elaine le Sam 24 Fév - 18:34

Le jour où Nelson Mandela a cessé d'être un terroriste
Terroristes des uns, freedom fighters des autres
Si Nelson Mandela n'a dirigé qu'un acte de sabotage et peut être juridiquement qualifié de combattant, il semble cependant en être autrement pour l'ANC qui, pendant son emprisonnement, multiplia les actions de plus en plus meurtrières.
Parmi les plus marquantes, l'attentat contre un édifice dans la rue centrale de Pretoria en 1983 et l'explosion d'une bombe dans un centre commercial de la station balnéaire d'Amanzimtoti dans le Natal en 1985, deux actions qui tuèrent au total 24 personnes. Une violence exercée en réponse à celle du régime de l'apartheid, qui fut à l'origine de nombreuses répressions policières brutales, dont le massacre de Sharpeville en mars 1960, condamné fermemement à l'époque par le conseil de sécurité de l'Onu et la communauté internationale.

http://www.slate.fr/story/74901/mort-nelson-mandela-terrorisme




«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
avatar
elaine

Messages : 6929
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Invité le Sam 24 Fév - 18:43

Athos13 a écrit:Source ? Pour moi, qui ne suis pas du FN, Nelson Mandela est un terroriste assassin, surtout de Zulus, car la "guerre" d'indépendance s'est surtout livrée contre l'ethnie Zulu !







Si tu n'est pas f-haine, c'est bien imité ....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Athos13 le Dim 25 Fév - 9:36

drapeauF Le pseudo "Au Bon Beurre" n'a jamais été le mien ! Tu es dans le faux général ! Et bien sur aussi pour l'avatar !

LOLO3
avatar
Athos13

Messages : 619
Date d'inscription : 30/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Invité le Dim 25 Fév - 22:52

Athos13 a écrit:drapeauF Le pseudo "Au Bon Beurre" n'a jamais été le mien ! Tu es dans le faux général ! Et bien sur aussi pour l'avatar !

LOLO3





Oui, mais tes écrits y ressemblent à s'y méprendre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par elaine le Dim 25 Fév - 22:56

Je peux vous assurer qu´Athos n´est pas AuBonBeurre chez Mig.


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
avatar
elaine

Messages : 6929
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Invité le Dim 25 Fév - 23:00

C'est quand même les idées d'extrême droite qu'ils défendent tous les 2.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Invité le Dim 25 Fév - 23:03

elaine a écrit:Je peux vous assurer qu´Athos n´est pas  AuBonBeurre chez Mig.







D'accord c'est pas le même, mais les idées identiques.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Invité le Dim 25 Fév - 23:04

Et il n'y développe que des idées du front national.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par elaine le Dim 25 Fév - 23:11

AuBonBeurre a écrit:par AuBonBeurre  -  le Mer 21 Fév - 15:23
Vous savez bien que mon pseudo est Sporthos , encore en activité sur Forum ++ ,
et ici  (chez Mig NDLR)AuBonBeurre , histoire de changer un peu .
Mais vous mélanger tout Shocked
Il dit bien qu´il est sportos ici chez Nadou et AuBonBeurre chez Mig
Athos a un autre pseudo chez Mig.


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
avatar
elaine

Messages : 6929
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Invité le Dim 25 Fév - 23:15

elaine a écrit:
Mais vous mélanger tout  :shock:
Il dit bien qu´il est sportos ici chez Nadou et AuBonBeurre chez Mig
Athos a un autre pseudo chez Mig.



Bon alors lequel  ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par elaine le Dim 25 Fév - 23:18

Kristobal a écrit:
Bon alors lequel  ?
C´est à lui de vous le dire, pas à moi.


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
avatar
elaine

Messages : 6929
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Invité le Dim 25 Fév - 23:23

elaine a écrit:
C´est à lui de vous le dire, pas à moi.




Tu es aussi chez Mig  ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par elaine le Dim 25 Fév - 23:24

Kristobal a écrit:
Tu es aussi chez Mig  ?
J´y suis allée quelques fois en invitée sur le "café du forum"


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
avatar
elaine

Messages : 6929
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Invité le Dim 25 Fév - 23:26

Athos13 a écrit:drapeauF Le pseudo "Au Bon Beurre" n'a jamais été le mien ! Tu es dans le faux général ! Et bien sur aussi pour l'avatar !

LOLO3




OK, j'avais fait une erreur, mais ton pseu chez Mig, c'est quoi ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Invité le Dim 25 Fév - 23:27

elaine a écrit:
J´y suis allée quelques fois en invitée sur le "café du forum"




Mais pourquoi l'ancien forum a explosés en morceaux  ?   Trop d'égos opposés  ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par elaine le Dim 25 Fév - 23:29

Kristobal a écrit:
Mais pourquoi l'ancien forum a explosés en morceaux  ?   Trop d'égos opposés  ?
Je ne suis pas au courant, je n´y étais pas. Divi ou Nadou pourront vous expliquer.
Mais je crois pourtant qu´ils en ont suffisamment parlé sur le forum.


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
avatar
elaine

Messages : 6929
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Invité le Dim 25 Fév - 23:35

elaine a écrit:
Je ne suis pas au courant, je n´y étais pas. Divi ou Nadou pourront vous expliquer.
Mais je crois pourtant qu´ils en ont suffisamment parlé sur le forum.




Oui et non, j'ai compris qu'il y a eu 3 forums, Inforum avec des gens de droite,  Chez Mig forum  plutôt de gauche, mais avec toutes les tendances politiques, et nadou, forum pro macron, mais je ne sais pas pourquoi, et j'ai l'impression qu'ils se détestent.  Un seul forum serait bien, avec tout le monde, mais c'est une autre histoire .....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Athos13 le Lun 26 Fév - 8:03

J'ai des idées qui peuvent être classées dans ce que j'appelle la Droite Nationale, mais qui n'a rien à voir avec cette "extrême-droite" qu'à gauche on qualifie de "nazie" !
Et je suis pour la liberté d'expression, à condition bien sur qu'elle respecte cette liberté !
avatar
Athos13

Messages : 619
Date d'inscription : 30/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Invité le Dim 1 Avr - 11:16

Athos13 a écrit:J'ai des idées qui peuvent être classées dans ce que j'appelle la Droite Nationale, mais qui n'a rien à voir avec cette "extrême-droite" qu'à gauche on qualifie de "nazie" !
Et je suis pour la liberté d'expression, à condition bien sur qu'elle respecte cette liberté !




La droite nationale est souvent proche de l'idéologie nazie ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 11 février 1990, ..............

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum