Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par ledevois le Sam 28 Sep - 9:00

Il y a un malaise dans  toutes les professions du  pays ----qui sont  vraiment touché avec cette bande d'incapable --
 Espérons que les Français ne vont pas remettre le même à la  prochaine élection -- 



Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme
27 sept. 2019, 20:42
Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme 5d8e304b87f3ec73122ce0e7:copyright: Bertrand GUAY / POOL Source: AFP

Une salle de classe à Clichy-la-Garenne, en septembre 2019 (image d'illustration).


Près de 30 ans d'expérience, et pourtant... Christine Renon, directrice d'une école à Pantin n'en pouvait plus : pressions hiérarchiques, poids de l'administratif, surcharge de travail... Ses lettres témoignent de la souffrance des enseignants.
Le malaise semble bel et bien profond dans l'éducation nationale. Et le suicide de Christine Renon, directrice d'une école à Pantin en Seine-Saint-Denis (93) – plus de 30 ans d'expérience dans la profession – semble l'illustrer. Dans une de ses lettres d'adieu rendue publique, dans laquelle elle explique son geste fatal, ses premiers mots sont évocateurs : «Aujourd'hui, samedi, je me suis réveillée épouvantablement fatiguée, épuisée après seulement trois semaines de rentrée.»
[size=10]
[size=16]Lire aussi

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme 5be83cfd09fac21e538b4567Enseignement : appel unanime à la grève le 12 novembre, une première depuis 2011

Quelques heures plus tard, selon les premiers éléments de l'enquête, la femme de 58 ans s'est suicidée dans le hall de son école. Le corps a été découvert seulement deux jours plus tard, le 23 septembre.
Dans la lettre dévoilée sur les réseaux sociaux, Christine Renon évoque les «très lourdes responsabilités», «l'épuisement», l'indifférence de la hiérarchie, des directeurs d'école «particulièrement exposés [à qui] on leur demande de plus en plus sans jamais les protéger», le manque de temps pour aller voir ne serait-ce que le médecin pour un problème de santé, «ces petits riens qui occupent à 200% notre journée», etc.
[/size][/size]
Elle voulait que son geste ne serve pas à rien, c’est un acte politique

Les syndicats enseignants comprennent le geste et interpellent le ministère de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer. En envoyant ses lettres d'adieu à plusieurs directeurs d'école, à son syndicat la SNUIPP-FSU, et à son école, Christine Renon voulait que son geste soit connu du public. «Elle voulait que son geste ne serve pas à rien, c’est un acte politique», souligne Camille Saugon, membre de Sud Education 93, interrogée par RT France. Elle craint toutefois que «l'institution se défausse de ses responsabilités et trouve des raisons d'ordre personnel» pour expliquer le choix de Christine Renon : «L’institution tente toujours, et c’est systématique lors des suicides au travail, de cacher la poussière sous le tapis. Nous sommes des êtres humains, évidemment que chaque personne va avoir des problèmes personnels. Mais ces problèmes sont amplifiés par nos conditions de travail. Là, clairement, ce que Christine dit dans cette lettre, c’est qu’on n’en peut plus.»

Les syndicats exigent que l'Education nationale agisse pour améliorer les conditions de travail des enseignants


Un membre de Sud 93 a d'ailleurs affirmé sur son compte Twitter que «le Dasen [le directeur académique des services de l'Education nationale] a dit "ne pas vouloir connaître le contenu de ces courriers"». «Comme souvent, les responsables du suicide tentent de se couvrir [...]  Première réponse de l’administration ? Il est trop tôt pour parler d’un suicide. Deuxième réponse ? Ce n’est pas un suicide car c’est hors temps de service», s'offusque l'internaute.

Elle y met clairement en cause l’organisation du travail, le manque de moyen. Mais en réunion le Dasen a dit « ne pas vouloir connaître le contenu de ces courriers ».
Comme souvent, les responsables du suicide tentent de se couvrir.
— Aurélien (@aurelienb93) September 25, 2019

Hier, à Pantin, une directrice d’école maternelle s’est suicidée. Première réponse de l’administration ? Il est trop tôt pour parler d’un suicide. Deuxième réponse ? Ce n’est pas un suicide car c’est hors temps de service. ⤵
— Aurélien (@aurelienb93) September 25, 2019

Contactée, la Direction des services départementaux de l’Education nationale 93 (Dsden 93) dont dépend le Dasen n'a pas encore donné suite à notre demande d'interview. Pour Camille Saugon, l’administration va toutefois «avoir du mal à se cacher derrière ses fausses excuses» : «Cela s’est passé un samedi, elle est revenue sur son lieu de travail pour se suicider. Y a pas plus explicite comme démarche.»

Le monde enseignant est le métier le plus touché par le nombre de suicides

«Elle exprime clairement une souffrance au travail», soutient-elle, avant d'affirmer : «De source sûre, je sais que le monde enseignant est le métier le plus touché par le nombre de suicides.» «Ce que Christine exprime dans sa lettre, c’est ce que des collègues nous remontent tous les jours ! Les pressions hiérarchiques on en a tous les jours, la surcharge de travail, elle existe, elle est là. Les réformes successives détruisent le service public, elles mettent en souffrance les personnels et les élèves. Tout cela c’est réel», appuie-t-elle.

Lire aussi
Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme 5d0df2de488c7be2688b4567La France, reine du chahut en classe selon l'OCDE : à qui la faute ?
Si la lettre accuse les inspecteurs (hiérarchie directe au-dessus des enseignants) de ne pas se rendre compte à quel point «tout le monde est épuisé», Camille Saugon vise l'institution Education nationale dans son ensemble (IEN) : «La responsabilité est à toutes les échelles mais évidemment l’inspecteur de circonscription, l’IEN, est notre chef hiérarchique. Il subit lui-même des pressions du directeur académique, qui subit lui-même des pressions du recteur, qui subit lui-même des pressions du ministre. Ces pressions existent réellement sur le terrain, fréquemment.»
Au diapason de Camille Saugon, la secrétaire départementale de la Snuipp-FSU 93, Marie-Hélène Plard, se reconnaît elle aussi dans le contenu de la lettre. Les syndicats demandent de fait «un CHSCT [un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail] extraordinaire au directeur académique sur cette question spécifique pour demander des comptes et des vraies réponses». «Ce mal-être est général, et ça fait un moment qu’on tire la sonnette d’alarme là-dessus sans être entendu», confirme Marie-Hélène Plard.

Le calvaire de Christine Renon, un quotidien pour des dizaines de directeurs d'école ?


En charge aussi de la direction d'une école, la syndicaliste de la Snuipp-FSU 93 ressent dans les mots de Christine Renon, «le quotidien qu’elle a décrit», et accuse elle aussi l'institution dans son ensemble : «Il y a un certain nombre d’injonctions qui arrivent directement du ministère, qui sont parfois complètement contradictoires, qui sont déconnectés de la réalité du terrain. On y perd le sens même du métier, le temps pédagogique est de plus en plus restreint. Ça devient compliqué. L’épuisement professionnel et cette solitude que Christine a montré font écho à beaucoup de collègues directeurs.»
Marie-Hélène Plard avertit en outre à propos du «nombre de remontées de plus en plus inquiétantes», venant de la base, avec des collègues à bout dès les premières semaines de rentrée : «Il y a une mise en place d’un management, d’une infantilisation avec des protocoles pour tout. On perd goût au métier. Et ça, s’aggrave d’années en années.» «On met en place des stratégies de new management comme dans les entreprises privées», soutient Camille Saugon. «Pour nous, les suicides dans l’Education nationale sont à mettre au regard des suicides à France Telecom, à la SNCF, etc. On est maltraité par notre notre employeur», conclut la militante Sud 93.

On est maltraité par notre notre employeur

Nul doute, le signal donné par la hiérarchie après le décès de Christine Renon n'a pas été du goût des enseignants. Alors que le corps de l'enseignante a été retrouvé le 23 septembre, l'école a été rouverte le lendemain, le 24 septembre. Peut-être pour calmer la tension ambiante, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer s'est rendu au rassemblement en hommage à Christine Renon le 26 septembre à Pantin. Dans un tweet laconique, il a exprimé ses «pensées de solidarité et de profonde tristesse pour la directrice de l’école de Pantin et pour la communauté éducative de toute la ville». «Le recteur de Créteil est en lien avec les équipes depuis lundi [23 septembre], j’ai missionné l’Inspection générale qui est sur place ce matin [26 septembre]», ajoute-il.

Mes pensées de solidarité et de profonde tristesse pour la directrice de l’école de Pantin et pour la communauté éducative de toute la ville.

Le recteur de Créteil est en lien avec les équipes depuis lundi. J’ai missionné l’Inspection générale qui est sur place ce matin.
— Jean-Michel Blanquer (@jmblanquer) September 26, 2019

Le suicide de Christine Renon fait écho au mouvement #pasdevague en octobre 2018 sur les réseaux sociaux, les enseignants dénonçant publiquement les violences subies, les pressions et le manque de soutien de la hiérarchie. L'école semble malade, et le médicament n'a pas encore été trouvé.
Bastien Gouly
Lire aussi : Fondamentalisme islamiste et scolarisation : Jean-Michel Blanquer a-t-il tordu la réalité ?
France
Raconter l'actualité
 R T Français



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12317
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Zerbinette le Sam 28 Sep - 9:59

Les raisons d'un suicide peuvent être multiples,tout comme la maladie et la fatigue......

mais c'est le jour ou un incident particulier accentue le malaise,qu'on craque!


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 6650
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par ledevois le Sam 28 Sep - 10:23

Zerbinette a écrit:Les raisons d'un suicide peuvent être multiples,tout comme la maladie et la fatigue......

mais c'est le jour ou un incident particulier accentue le malaise,qu'on craque!

 Je n'arrive pas à comprendre que l'on puisse en arriver là -- c'est un phénomène de société actuellement -- un agriculteur se suicide tous les 2 jours -- 



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12317
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par plume06 le Sam 28 Sep - 11:58

Une faible sans doute...comme dirait l'autre ! la sélection naturelle par la corde


Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme 45108110













 
plume06
plume06

Messages : 1481
Date d'inscription : 15/12/2018
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par ledevois le Sam 28 Sep - 12:01

plume06 a écrit:Une faible sans doute...comme dirait l'autre ! la sélection naturelle par la corde

 Il y a vraiment un manque de caractère en France, et comme nous le savons avec le gouvernement que nous avons mieux vaut rester au chaud chez soi que d'aller manifester comme les G -J ; - c'est vraiment dangereux -



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12317
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Zerbinette le Sam 28 Sep - 12:31

Tu mélanges tout,comme dab..........
T'as eu du boulot,tu l'as fait,comme tout le monde.............
Rien a voir avec un agriculteur,laissé avec son exploitation,ses bêtes,(qu'il aime) ses difficultés constantes,trop de soleil,pas assez de pluie,des gelées,et les prix trop bas pour vivre!
Et ce n'est pas un "passage" c'est la vie,chaque jour amenant un souci de plus!
Et il suffit d'une cata de plus,qu'on ne peut plus supporter...........Reste la corde.........


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 6650
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par plume06 le Sam 28 Sep - 12:53

Une société qui commence à comptabiliser jour après jour "ses suicidés" n'est pas, à proprement parler, une société en bonne santé..C'est le moins que l'on puisse dire.


Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme 45108110













 
plume06
plume06

Messages : 1481
Date d'inscription : 15/12/2018
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Diviciac le Sam 28 Sep - 13:13

plume06 a écrit:Une société qui commence à comptabiliser jour après jour "ses suicidés" n'est pas, à proprement parler, une société en bonne santé..C'est le moins que l'on puisse dire.
 
Le suicide fait chaque année en France trois fois plus de victimes que les accidents de la route, on ne peut pas dire que la "prévention" soit proportionnée.   
Diviciac
Diviciac

Messages : 20447
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par ledevois le Sam 28 Sep - 13:30

Zerbinette a écrit:Tu mélanges tout,comme dab..........
T'as eu du boulot,tu l'as fait,comme tout le monde.............
Rien a voir avec un agriculteur,laissé avec son exploitation,ses bêtes,(qu'il aime) ses difficultés constantes,trop de soleil,pas assez de pluie,des gelées,et les prix trop bas pour vivre!
Et ce n'est pas un "passage" c'est la vie,chaque jour amenant un souci de plus!
Et il suffit d'une cata de plus,qu'on ne peut plus supporter...........Reste la corde.........

 Tu parles sans savoir ce que nous à notre époque avons vécu dans le privé avec des métiers comme le mien -- et je peux t'assurer qu'à cette époque les agriculteurs , les instituteurs ne se suicidaient pas -- Une fonctionnaire ne peut pas comprendre -- 
 En fait nous vivons dans une société plus riche avec un malaise jamais atteins ---et avec Macron j'ai comme l'impression que ça s'empire -- 



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12317
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Zerbinette le Sam 28 Sep - 15:39

Je te rappelles que même si tu crois être le seul à avoir bossé jeune ,et travaillé dur, je suis de la même génération que toi.........


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 6650
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Diviciac le Sam 28 Sep - 15:53

"Mais enfin madame, vous imaginez bien que si j'avais eu de l'argent de famille je ne serais jamais entré dans l'enseignement. 
Seuls les pédophiles voient d'un bon œil  la perspective de passer dix-huit heures  par semaine avec une trentaine d'enfants débraillés , mal embouchés, éduqués à nous mépriser  par des mères qui nous en veulent de ne pas trouver du génie au tas de cellules et de bactéries pondu par leurs soins"

Régis Jauffret  dans Microfictions II 
ISBN 978-2-07-283322 dépôt légal juillet 2019
PRIX Goncourt de la Nouvelle
Diviciac
Diviciac

Messages : 20447
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par ledevois le Sam 28 Sep - 18:33

Zerbinette a écrit:Je te rappelles que même si tu crois être le seul à avoir bossé jeune ,et travaillé dur, je suis de la même génération que toi.........

 La même génération mais pas le même boulot --- à l'époque un instituteur de village était respecté et faisait parti de l'élite autant que le curé et que le maire -- aujourd'hui tout à bien changé -- 


 En ce qui te concerne j'avais à te dire que ce n'est pas parce que tu as usé des fonds de culottes sur une chaise que tu dois mépriser les ouvriers -- même actuellement avec les G -J -- tu es d'un autre monde zerbi et tu n'as pas certainement connu ce que c'était le travail de nuit et les heures en n'en plus finir --  


 T'as certainement moins forcé que moi ;  ce qui ne t'as pas empêché d'avoir la langue bien pendue - -- et tu compares en plus -- fadolie --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12317
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Antichrist le Sam 28 Sep - 18:49

plume06 a écrit:Une société qui commence à comptabiliser jour après jour "ses suicidés" n'est pas, à proprement parler, une société en bonne santé..C'est le moins que l'on puisse dire.
bonjour plume06

pas faut....
Antichrist
Antichrist

Messages : 131
Date d'inscription : 28/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Zerbinette le Sam 28 Sep - 19:01

ledevois a écrit:
Zerbinette a écrit:Je te rappelles que même si tu crois être le seul à avoir bossé jeune ,et travaillé dur, je suis de la même génération que toi.........

 La même génération mais pas le même boulot --- à l'époque un instituteur de village était respecté et faisait parti de l'élite autant que le curé et que le maire -- aujourd'hui tout à bien changé -- 


 En ce qui te concerne j'avais à te dire que ce n'est pas parce que tu as usé des fonds de culottes sur une chaise que tu dois mépriser les ouvriers -- même actuellement avec les G -J -- tu es d'un autre monde zerbi et tu n'as pas certainement connu ce que c'était le travail de nuit et les heures en n'en plus finir --  


 T'as certainement moins forcé que moi ;  ce qui ne t'as pas empêché d'avoir la langue bien pendue - -- et tu compares en plus -- fadolie --
Tu en sais quoi,du boulot que j'ai fait? J'ai aussi bossé avant mes 15 ans,plus de 12 h de travail,plus les heures de transport..........Et je n'ai pas fait qu'un métier,pq tout en bossant,j'apprenais,encore,tant que je pouvais! et j'ai continué à travailler,en changeant de travail,avec un mari et deux gamins..........T'as pas du souvent faire les lessives le dimanche,en brossant avec tes petites mains!
Alors tes remarques à la con,tu te les gardes!


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 6650
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par ledevois le Sam 28 Sep - 19:11

Zerbinette a écrit:
ledevois a écrit:

 La même génération mais pas le même boulot --- à l'époque un instituteur de village était respecté et faisait parti de l'élite autant que le curé et que le maire -- aujourd'hui tout à bien changé -- 


 En ce qui te concerne j'avais à te dire que ce n'est pas parce que tu as usé des fonds de culottes sur une chaise que tu dois mépriser les ouvriers -- même actuellement avec les G -J -- tu es d'un autre monde zerbi et tu n'as pas certainement connu ce que c'était le travail de nuit et les heures en n'en plus finir --  


 T'as certainement moins forcé que moi ;  ce qui ne t'as pas empêché d'avoir la langue bien pendue - -- et tu compares en plus -- fadolie --
Tu en sais quoi,du boulot que j'ai fait? J'ai aussi bossé avant mes 15 ans,plus de 12 h de travail,plus les heures de transport..........Et je n'ai pas fait qu'un métier,pq tout en bossant,j'apprenais,encore,tant que je pouvais! et j'ai continué à travailler,en changeant de travail,avec un mari et deux gamins..........T'as pas du souvent faire les lessives le dimanche,en brossant avec tes petites mains!
Alors tes remarques à la con,tu te les gardes!

 Je n'ai pas de petites mains , mais des mains longues qui manie très bien le rouleau à pâtisserie --quand à mes conneries elles ne sont pas pires que les tiennes -- alors fiche moi la paix avec tes remarques -- 
 Ben oui il m'est arrivé de faire des lessives dans la lessiveuse , mais pas longtemps ayant acheté la première machine moderne à laver dans les années 60 -
Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Machine-a-laver-1940



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12317
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Zerbinette le Sam 28 Sep - 20:21

Pendant que t'étais en Algérie..........Tartarin !


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 6650
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par ledevois le Sam 28 Sep - 20:38

Zerbinette a écrit:Pendant que t'étais en Algérie..........Tartarin !

 Militaire -il est vrai que je lavais mon linge moi-même -- marié très jeune j'ai toujours participé aux taches ménagères avec ma première épouse , ainsi qu'avec ma deuxième - 
si toi tu n'as aucun respect des hommes , moi j'ai le respect des femmes -- 
éducation de maman -- 

 Bonne soirée -- Smile



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12317
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Zerbinette le Sam 28 Sep - 23:10

 En ce qui te concerne j'avais à te dire que ce n'est pas parce que tu as usé des fonds de culottes sur une chaise que tu dois mépriser les ouvriers -- même actuellement avec les G -J -- tu es d'un autre monde zerbi  



Pour respect.............???????


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 6650
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Diviciac le Dim 29 Sep - 1:20

Zerbinette a écrit:
ledevois a écrit:

 La même génération mais pas le même boulot --- à l'époque un instituteur de village était respecté et faisait parti de l'élite autant que le curé et que le maire -- aujourd'hui tout à bien changé -- 


 En ce qui te concerne j'avais à te dire que ce n'est pas parce que tu as usé des fonds de culottes sur une chaise que tu dois mépriser les ouvriers -- même actuellement avec les G -J -- tu es d'un autre monde zerbi et tu n'as pas certainement connu ce que c'était le travail de nuit et les heures en n'en plus finir --  


 T'as certainement moins forcé que moi ;  ce qui ne t'as pas empêché d'avoir la langue bien pendue - -- et tu compares en plus -- fadolie --
Tu en sais quoi,du boulot que j'ai fait? J'ai aussi bossé avant mes 15 ans,plus de 12 h de travail,plus les heures de transport..........Et je n'ai pas fait qu'un métier,pq tout en bossant,j'apprenais,encore,tant que je pouvais! et j'ai continué à travailler,en changeant de travail,avec un mari et deux gamins..........T'as pas du souvent faire les lessives le dimanche,en brossant avec tes petites mains!
Alors tes remarques à la con,tu te les gardes!

Perso,  si ça peut vous départager,   je trouve que se vanter  d'avoir bossé un maximum n'est pas  la bonne piste .Quand on bosse bien,  on n'a pas forcément l'obligation de bosser longtemps . 
Quand je fais un chantier,  l'idée n'est pas d'y passer un max de temps mais au contraire un minimum. 
Diviciac
Diviciac

Messages : 20447
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par ledevois le Dim 29 Sep - 10:44

Diviciac a écrit:
Zerbinette a écrit:
Tu en sais quoi,du boulot que j'ai fait? J'ai aussi bossé avant mes 15 ans,plus de 12 h de travail,plus les heures de transport..........Et je n'ai pas fait qu'un métier,pq tout en bossant,j'apprenais,encore,tant que je pouvais! et j'ai continué à travailler,en changeant de travail,avec un mari et deux gamins..........T'as pas du souvent faire les lessives le dimanche,en brossant avec tes petites mains!
Alors tes remarques à la con,tu te les gardes!

Perso,  si ça peut vous départager,   je trouve que se vanter  d'avoir bossé un maximum n'est pas  la bonne piste .Quand on bosse bien,  on n'a pas forcément l'obligation de bosser longtemps . 
Quand je fais un chantier,  l'idée n'est pas d'y passer un max de temps mais au contraire un minimum. 

 C'était une autre époque Divi ou dans certaines professions les 40 heures n'étaient pas respectés , ni les heures supplémentaires payés -- 

Aujourd'hui dans cette profession faut travailler vite et bien -- il faut surtout maîtriser le travail que tu vas  faire -- c'est bien pour ça que rare sont ceux qui accèdent a ce métier -- 
 
Cette année en tant que père des compagnons du devoir , je suis allé faire un tour aux compagnons de Nimes , --j'ai vu à la vitesse qu'ils travaillent -- c'est beaucoup plus rapide qu'à notre époque -- étonné que l'on parle de rentabilité chez les compagnons -


 Les 3 R - rentabilité -- rapidité -- responsabilité --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12317
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Lili-Rose le Dim 29 Sep - 10:52

Et un sujet qui n'est jamais abordé, le suicide chez les jeunes.
Il y a davantage de suicide chez les jeunes que de morts sur la route.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 5239
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par ledevois le Dim 29 Sep - 11:05

Lili-Rose a écrit:Et un sujet qui n'est jamais abordé, le suicide chez les jeunes.
Il y a davantage de suicide chez les jeunes que de morts sur la route.

 Moi qui me suis toujours battu dans la vie pour vivre , même maintenant avec mon âge , je trouve cette conception de se séparer de la vie plutôt bizarre -- je ne comprends pas -- 
 Une forme de lâcheté peut être ? 



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12317
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Lili-Rose le Dim 29 Sep - 11:10

ledevois a écrit:
Lili-Rose a écrit:Et un sujet qui n'est jamais abordé, le suicide chez les jeunes.
Il y a davantage de suicide chez les jeunes que de morts sur la route.

 Moi qui me suis toujours battu dans la vie pour vivre , même maintenant avec mon âge , je trouve cette conception de se séparer de la vie plutôt bizarre -- je ne comprends pas -- 
 Une forme de lâcheté peut être ? 
Non je ne pense pas que ce soit de la lâcheté.
La pression sociétale est très forte, et les jeunes n'ont plus de rêves pour l'avenir.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 5239
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Diviciac le Dim 29 Sep - 11:43

ledevois a écrit:
Diviciac a écrit:

Perso,  si ça peut vous départager,   je trouve que se vanter  d'avoir bossé un maximum n'est pas  la bonne piste .Quand on bosse bien,  on n'a pas forcément l'obligation de bosser longtemps . 
Quand je fais un chantier,  l'idée n'est pas d'y passer un max de temps mais au contraire un minimum. 

 C'était une autre époque Divi ou dans certaines professions les 40 heures n'étaient pas respectés , ni les heures supplémentaires payés -- 

Aujourd'hui dans cette profession faut travailler vite et bien -- il faut surtout maîtriser le travail que tu vas  faire -- c'est bien pour ça que rare sont ceux qui accèdent a ce métier -- 
 
Cette année en tant que père des compagnons du devoir , je suis allé faire un tour aux compagnons de Nimes , --j'ai vu à la vitesse qu'ils travaillent -- c'est beaucoup plus rapide qu'à notre époque -- étonné que l'on parle de rentabilité chez les compagnons -


 Les 3 R - rentabilité -- rapidité -- responsabilité --
 
Tiens ? J'ai appris hier qu'un de mes neveux, apprenti compagnon,   venait, après avoir présenté une œuvre aux "anciens" d'être "adopté" et admis à faire son tour de France, il lui faut maintenant une vertu  qui va lui donner un nom à rallonge. Il lui faudra tout de même sept ans en tout avant d'être "adoubé".
On ne rigole pas chez les compagnons. Lui,  il est chez les Compagnons Passants du devoir.     

Pour fêter ça,  le groupe des "adoptés" est allé en ville jusqu'à fort tard et mon neveux,  qui est majeur,  s'est fait engueuler par son "maitre" qu'il appelle "Normand"  parce que leur groupe comportait un mineur.  


Au fait,  "Ledevois",  c'est votre nom de compagnon ?
Diviciac
Diviciac

Messages : 20447
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par ledevois le Dim 29 Sep - 12:05

Diviciac a écrit:
ledevois a écrit:

 C'était une autre époque Divi ou dans certaines professions les 40 heures n'étaient pas respectés , ni les heures supplémentaires payés -- 

Aujourd'hui dans cette profession faut travailler vite et bien -- il faut surtout maîtriser le travail que tu vas  faire -- c'est bien pour ça que rare sont ceux qui accèdent a ce métier -- 
 
Cette année en tant que père des compagnons du devoir , je suis allé faire un tour aux compagnons de Nimes , --j'ai vu à la vitesse qu'ils travaillent -- c'est beaucoup plus rapide qu'à notre époque -- étonné que l'on parle de rentabilité chez les compagnons -


 Les 3 R - rentabilité -- rapidité -- responsabilité --
 
Tiens ? J'ai appris hier qu'un de mes neveux, apprenti compagnon,   venait, après avoir présenté une œuvre aux "anciens" d'être "adopté" et admis à faire son tour de France, il lui faut maintenant une vertu  qui va lui donner un nom à rallonge. Il lui faudra tout de même sept ans en tout avant d'être "adoubé".
On ne rigole pas chez les compagnons. Lui,  il est chez les Compagnons Passants du devoir.     

Pour fêter ça,  le groupe des "adoptés" est allé en ville jusqu'à fort tard et mon neveux,  qui est majeur,  s'est fait engueuler par son "maitre" qu'il appelle "Normand"  parce que leur groupe comportait un mineur.  


Au fait,  "Ledevois",  c'est votre nom de compagnon ?

 Cévenol du devoir - Very Happy


 Et bien je lui souhaite une réussite à votre neveu , ce qui ne sera pas un problème s'il à un maître  qui lui expliquera le métier et la vie -- 



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12317
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme Empty Re: Nouveau suicide dans l'Education nationale : les enseignants tirent encore la sonnette d'alarme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum