Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -30%
JBL LIVE 300TWS – Écouteurs ...
Voir le deal
105 €
Le Deal du moment : -20%
JIGA Batterie Externe 30000mAh, 3 ports USB et 3 ...
Voir le deal
26.36 €

César 2021 !

Aller en bas

César 2021 ! Empty César 2021 !

Message par Plume Ven 12 Mar - 17:55

https://www.20minutes.fr/arts-stars/cinema/2996559-20210312-cesar-2021-film-animation-josep-croule-sous-trophees-failli-jamais-voir-jour



César 2021 : Le film d'animation « Josep », qui croule sous les trophées, a failli ne jamais voir le jour
ANIMATION La première réalisation du dessinateur Aurel est nommée ce vendredi dans la catégorie Meilleur long-métrage d’animation aux César 2021, dont la cérémonie se tient ce vendredi
Nicolas Bonzom

Publié le 12/03/21 à 10h54 — Mis à jour le 12/03/21 à 11h33


  • Ce film raconte le destin bouleversant de l’artiste espagnol Josep Bartoli, qui a fui l’Espagne de Franco, avant d’être accueilli dans des camps infâmes en France.Monter ce projet n’a pas été de tout repos, il a bien failli ne jamais voir le jour.

Josep est l’un des films les plus primés, ces dernières années. Et si les étagères d’Aurel supportent encore le poids des récompenses, « les affiches, elles, commencent à être garnies de logos ! », sourit le dessinateur montpelliérain. Son film d’animation, qui croque l’extraordinaire destin de l’artiste Josep Bartoli, à qui l’acteur Sergi Lopez prête sa voix, croule sous les trophées : sélectionné au dernier festival de Cannes, il a reçu des prix des festivals d’Annecy, d’Athènes ou de Guadalajara, et, entre autres honneurs, le prix Louis-Delluc, le « Goncourt du cinéma », l’a sacré Meilleur premier film.
La liste des distinctions pourrait encore s’allonger, ce vendredi soir : Josep est nommé aux César 2021, dans la catégorie Meilleur long-métrage d’animation. « Tout cela fait très chaud au cœur, confie Aurel, dont les dessins font, depuis des années, le bonheur des lecteurs du Monde ou du Canard enchaîné. On n’aurait jamais cru qu’on en arriverait là lorsque, juste avant de lancer la fabrication du film, nous étions presque à deux doigts d’abandonner, parce qu’on ne trouvait pas les moyens de le faire. Mais toutes les embûches que nous avons rencontrées, pendant ces années, nous ont permis de nous concentrer sur la substantifique moelle de ce qu’on voulait raconter. »
« On y a cru »
Il est vrai que ce film d’animation « pour adultes », au dessin minimaliste, et qui raconte le sort, peu connu, d’un artiste fuyant l’Espagne de Franco avant de renaître de l’autre côté de l’Atlantique, n’avait rien d’ordinaire, pour ceux qui ont reçu le synopsis. Mais, « tandis que les portes se fermaient une à une », la détermination du réalisateur montpelliérain, et de son producteur ont finalement eu raison de ces a priori.
« Il fallait réunir plus de 2,6 millions [d’euros], et ce n’est simple, sur un dessinateur méconnu, sur un réalisateur dont c’est le premier film, une structure de production qui est basée en région, et un sujet qui est loin d’être une comédie populaire, se souvient Serge Lalou, producteur du film avec sa société Les films d’ici Méditerranée, et enseignant-chercheur à l’université Paul-Valéry. Il y a des moments où s’est demandé si ce n’était pas plus simple de faire un bouquin. » Mais, poursuit Aurel, « on y a cru. Le film n’aurait pas été possible sans l’immense aide de la région Occitanie, qui fut son premier financeur très important. Sans eux, le film ne se faisait pas. »

« Ils ont reconnu leur propre histoire »






Et si cette histoire, scénarisée par Jean-Louis Milési, a pris vie, c’est parce que La Retirada, le livre de Georges Bartoli, le neveu de Joseph, a tapé dans l’œil d’Aurel. « Quand j’ai découvert cette histoire, je l’ai trouvée fascinante, et j’ai eu envie de travailler dessus », confie-t-il. Celle du sort d’un réfugié espagnol, parqué en France, en 1939, dans des camps infâmes, qui va croiser le chemin d’un gendarme, avec qui il se lie d’amitié. C’est ce militaire pas comme les autres, porté par la voix du comédien Gérard Hernandez, qui joue les narrateurs de cette histoire poignante, des décennies plus tard, auprès de son petit-fils. Le destin de Joseph Bartoli le mènera au Mexique, où il tombera éperdument amoureux de Frida Kahlo, avant que son art ne soit reconnu à New York.


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 1093
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Plume Ven 12 Mar - 17:57

Alors ces pronostics ?

Adieu les cons serait le grand vainqueur des César 2021 si l’on se réfère au sondage réalisé auprès de 2300 exploitants par le site professionnel Ecran Total, avec les titres de meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur scénario. Antoinette dans les Cévennes obtiendrait le César de la meilleure actrice pour Laure Calamy et Sami Bouajila serait le meilleur acteur dans Un Fils. Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait d’Emmanuel Mouret ne serait récompensé que pour ses rôles secondaires, tandis qu’ Eté 85 de François Ozon et ADN seraient totalement boudés…
Autres victoires inéluctables avec près de la moitié des suffrages, celles de Josep d’Aurel pour l’animation, Drunk de Thomas Vinterberg pour le cinéma étranger et Adolescentes de Sébastien Lifshitz pour le documentaire. Les exploitants n’étant pas tous votants, ce palmarès n’a toutefois qu’une valeur indicative. Pour les certitudes, il vaut mieux attendre vendredi à partir de 21 heures sur Canal + en clai


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 1093
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Plume Ven 12 Mar - 18:00



Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 1093
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Plume Ven 12 Mar - 18:03



Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 1093
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Plume Ven 12 Mar - 18:04



Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 1093
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Plume Ven 12 Mar - 18:06



Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 1093
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Plume Ven 12 Mar - 18:07



Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 1093
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Sapeur Lipopète Sam 13 Mar - 15:10

Boudu ! Je viens de me rendre compte que ça fait plus de 40 ans que je ne suis pas allé au cinéma. Et je n'ai toujours pas envie d'y aller... . Y'a plus d'acteurs qui crèvent l'écran !
Sapeur Lipopète
Sapeur Lipopète

Messages : 2257
Date d'inscription : 27/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Romane Sam 13 Mar - 17:00

J'ai zappé sur l'émission et écouté les comptes-rendus de la soirée des Césars. Il en ressort qu'il y a de plus en plus de propagande politique !

Ce qui devrait être une soirée à la gloire du cinéma ressemble de plus en plus à un réquisitoire dogmatique de la bien-pensance.
Romane
Romane

Messages : 34
Date d'inscription : 12/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Liza-Lou Sam 13 Mar - 18:33

Les Césars ne sont plus ce qu'ils étaient, les acteurs non plus
Liza-Lou
Liza-Lou

Messages : 97
Date d'inscription : 20/12/2019
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Antichrist Sam 13 Mar - 19:54

plume...

de toutes vos bandes annonces...seul "adieu les cons " m'a quelque peu interpellé
pourquoi pas...
Antichrist
Antichrist

Messages : 1242
Date d'inscription : 28/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Invité Dim 14 Mar - 7:47

Sapeur Lipopète a écrit:Boudu ! Je viens de me rendre compte que ça fait plus de 40 ans que je ne suis pas allé au cinéma. Et je n'ai toujours pas envie d'y aller... . Y'a plus d'acteurs qui crèvent l'écran !
Un des derniers films que j'ai vu ,c'était Toto  rire vert de Tati Jacques....pas primé ,dommage , un des rares films ,avec 2001 Odyssée de l'espace ,où j'ai tout compris .....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Plume Dim 14 Mar - 8:07

Vous en avez loupé des chefs d'oeuvre alors !


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 1093
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Romane Dim 14 Mar - 17:39

Francelibre a écrit:
Sapeur Lipopète a écrit:Boudu ! Je viens de me rendre compte que ça fait plus de 40 ans que je ne suis pas allé au cinéma. Et je n'ai toujours pas envie d'y aller... . Y'a plus d'acteurs qui crèvent l'écran !
Un des derniers films que j'ai vu ,c'était Toto  rire vert de Tati Jacques....pas primé ,dommage , un des rares films ,avec 2001 Odyssée de l'espace ,où j'ai tout compris .....
Bravo si vous avez tout compris à "2001 l'Odyssée...", vous êtes très fort ! Mais je pense qu'il y a de l'ironie dans votre commentaire parce-que Kubrick lui-même a refusé de donner un sens à cette oeuvre, ou plutôt à ce chef d'oeuvre.
Romane
Romane

Messages : 34
Date d'inscription : 12/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Plume Dim 14 Mar - 17:41

Interstellar était plus difficile à comprendre pour ceux qui n'ont jamais abordé la théorie des cordes !

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-equation-trou-ver-interstellar-aurait-ete-trouvee-55993/


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 1093
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Plume Dim 14 Mar - 17:46

L'Odyssée de l'espace :

https://gizido.com/2013/05/18/2001-lodyssee-de-lespace-la-materialisation-physique-de-linexplicable-evolution/



Analyse 2001, l’Odyssée de l’espace : matérialisation spectaculaire de la métaphysique nietzschéenne (1/3)

[size=34]18[/size]mai2013

Poster un commentaire


I. Le monolithe noir : matérialisation physique et concrète d’une réalité inexplicable
2001, l’Odyssée de l’espace (2001, A Space Odyssey) est un film réalisé par Stanley Kubrick; sorti en salles en 1968. De façon schématique, et arbitraire, le réalisateur retrace l’évolution de l’espèce humaine depuis l’apparition d’une tribu d’australopithèques jusqu’à l’apparition d’un foetus sidéral, acteur à part entière du système galactique.
Le monolithe noir est certainement la trouvaille la plus curieuse du film. Car si l’on a coutume de le nommer monolithe, en réalité il est bien loin d’un réel monolithe naturel. Ce monolithe est une plaque noire unie. Le monolithe n’est en aucun cas le fruit de la nature, mais celui d’une intelligence supérieure qui nous dépasse. En effet, on peut remarquer de suite trois choses concernant ce monolithe noir : d’abord, il apparaît spontanément, sans que quiconque en est décidé autrement ; ensuite, il transforme le dessein humain ; enfin, il demeure une source profonde d’interrogations pour les contemplateurs de l’oeuvre.
A/ La simple présence du monolithe met en déroute la pensée humaine

Le monolithe noir n’est pas sans rappeler la chouette de minerve dont parle Hegel dans sa Préface des Principes de la Philosophie du Droit. Il explique que « La philosophie vient toujours trop tard », qu’en somme « La chouette de minerve ne prend son envol qu’au crépuscule ». Le monolithe s’installe au moment où l’humanité commence son Odyssée.
César 2021 ! 2001_monolithe
Le mot Odyssée est plus représentatif de la réalité du voyage que s’apprête à prendre l’homme. Son envol au travers de l’évolution est le début de son déclin. A la manière de l’oiseau de raison dans le Zarathoustra de Nietzsche. Cette référence nihiliste est présente dans l’intégralité du film de Stanley Kubrick. A la manière de Nietzsche, le réalisateur utilise la théorie nihiliste pour montrer le « par delà » l’homme, et son dépassement inéluctable.
Ce monolithe met ainsi en déroute la pensée humaine, et le spectateur du film. En cherchant à comprendre où l’on se situe dans la chronologie historique, on comprend que l’on se situe déjà dans le « par delà » l’Histoire. Celle-ci est déjà presque finie à la fin de la première partie sur « L’Aube de l’humanité ». La puissante onde radioélectrique émise par le monolithe peu de temps après sa manipulation par le Dr Floyd signe l’entrée dans un nouveau chronos.
A l’image de la chouette de Minerve, la déesse de la sagesse qui naquit dans le crâne de Zeus, son père, le destin de l’homme s’attache à ce monolithe dont il est pourtant étranger. Comme la chouette prend son envol au crépuscule, l’homme avance sans comprendre son destin dans l’espace profond, celui qui va au-delà de Jupiter.
B/ La réponse à la question philosophique : la connaissance et le monolithe

Hegel mettait en lien une dialectique de la connaissance avec la vérité pour faire surgir l’immanence de la Raison. Dans cette quête d’humilité de la Raison, et de l’Etre, il devenait impossible de faire surgir les réponses au questionnement métaphysique sans une ruse de l’Histoire. Cela pousse les hommes à s’éloigne du divin. Dans cette longue Odyssée à travers le Temps, l’Histoire et l’Espace qui devient une seule et même chose – à savoir l’Univers, l’Homme part à la conquête de ses réponses. L’expérience n’est ici qu’un moyen de parvenir à la Vérité, à la perfection, et de retrouver le sens de l’existence humaine.
César 2021 ! Vlcsnap-103709a-1190875205-thumbnail
L’esthétique de Kubrick ne cherche pas à expliquer un moment historique, elle cherche à rester fidèle à son image personnelle du questionnement philosophique. Sans chercher à rentrer d’ailleurs dans un raisonnement pratique, il cherche à faire surgir les réponses au travers du monolithe noir.
Ce monolithe devient la source de la perfection créatrice, oeuvre d’une puissance qui nous reste inexplicable. Il ne s’agit même plus de la technique, mais d’une oeuvre « par delà » la technique. Elle fascine les australopithèques, comme l’homme de l’espace, et apparaît comme réponse unique et singulière à l’homme avant son ultime mutation en foetus sidéral. En dernier Homme.
C/ Le dernier Homme, le monolithe et l’éternel retour

Comme par justification théorique, l’éternel retour est un concept théorique visant à donner une explication ontologique à la volonté de puissance par Nietzsche. Comment comprendre cet Eternel Retour chez Kubrick ?
Le nihilisme n’est pas ici un symptôme faiblesse face à l’absurdité de l’existence. Dans cette conception, l’être ne peut pas exister puisque l’Univers est toujours dans un mouvement non fini. La mécanique céleste n’a pas encore commencé. La volonté de puissance est l’oeuvre conceptuelle réunissant quantité de force de l’univers en devenir. Dieu est l’exutoire d’une impasse théorique quand celle-ci se présente face à l’univers fini.
Penser l’Eternel Retour, c’est croire en l’état maximal de la puissance humaine. C’est assumer pour en soi et pour soi toutes les conséquences du surhomme. Croire en l’Eternel Retour, c’est croire aux cycles qui composent l’activité humaine – philosophique, historique, scientifique. L’existence est justifiée ou son devenir, ce qui revient au même. Il n’y a plus besoin d’évaluation morale de la nature humaine.
Le monolithe noire met en déroute la pensée humaine traditionnelle. Kubrick n’opère pas dans un schéma naturel. Il donne à voir une interprétation du sens de l’existence humaine et de son devenir. Sur terre comme primate, dans l’espace, derrière l’espace puis par delà le temps lui-même.
César 2021 ! 2001-a-space-odyssey
Le dernier homme
[size]
Ce dernier homme entrain de mourir dans sa chambre semble chuchoter :
« Comment ? était-ce la vie ? Allons ! Recommençons encore une fois ! »
Et répondre :
« Je reviendrais, avec ce soleil et cette terre, avec cet aigle et ce serpent, – non pour une vie nouvelle, ou une meilleure vie ou une vie ressemblante ; – à jamais je reviendrais pour cette même et identique vie, dans le plus grand et aussi bien le plus petit, pour à nouveau de toutes choses enseigner le retour éternel – » (Ainsi parlait Zarathoustra)
Alors qu’il est plongé dans le pas final vers la mort. La main implorant de vivre, surgit ce bébé sidéral, ce foetus stellaire, l’intelligence incarnée, ou la réponse à nos questions. Le devenir, et le futur, le passé et le présent, le rien face au tout – il n’y a plus de lieu, plus de temps, plus de réalité concrète, mais un bébé face à la terre. Conclusion ontologique à une question métaphysique.[/size]


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 1093
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

César 2021 ! Empty Re: César 2021 !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum