Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Diviciac le Dim 20 Jan 2019 - 23:14

Toujours plus de jeunes mères SDF au sortir de la maternité 


De nombreuses maternités sont confrontées à des cas de mères qui accouchent sans avoir de lieu d'hébergement à la sortie. Un phénomène qui touche surtout les établissements d'Ile-de-France.

Des mères et leurs bébés sans lieu d'hébergement sitôt sortis de la maternité. C'est une réalité pour un nombre croissant de femmes esseulées et en situation de précarité. Déjà, en septembre dernier, l'association Interlogement 93, responsable des appels au 115 et de la gestion de l'hébergement d'urgence dans le département de Seine-Saint-Denis, alertait sur la hausse préoccupante du nombre de "bébés sans-abri".

Selon de nouveaux chiffres dévoilés ce vendredi par le ministère du Logement à l'AFP, fin novembre, en Ile-de-France, ce sont 15 femmes sortant de la maternité qui étaient en attente d'hébergement et 62 femmes enceintes sans-abri avec un terme proche qui étaient identifiées pour une demande d'hébergement.

Sans nulle part où aller à la sortie de la maternité, elles sont nombreuses a être accueillies dans l'un des premiers centres d'hébergement d'urgence à Paris dédiés aux jeunes mères sans-abri. "On a vu un afflux important, le centre s'est rempli en à peine une semaine", explique Alice Monchambert de la Croix-Rouge, qui gère ce centre situé près des Invalides. Ouvert le 17 décembre et pour trois mois dans les anciens locaux de la région Ile-de-France, le lieu accueille 22 mères et leurs bébés âgés de quelques jours à un mois.

Les établissements sont confrontés "de plus en plus régulièrement à des cas de mères en situation de précarité qui accouchent et n'ont aucun lieu d'hébergement à la sortie de la maternité", alertent les Hôpitaux publics de Paris (AP-HP). Selon l'Agence régionale de santé (ARS), le phénomène touche en particulier douze établissements en France, qui signalent au moins un cas par semaine. Parmi ces maternités, onze sont en Ile-de-France. Dans la région, au moins 2400 femmes se sont retrouvées dans cette situation en 2017. Un chiffre en hausse par rapport aux années précédentes (2000 en 2016) et encore, ce ne sont que des estimations partielles, souligne l'ARS.



Dormir à l'hôpital pour ne pas dormir dehors




Face au besoin, l'hébergement d'urgence s'organise. Avant le nouveau centre de la Croix-Rouge, une expérimentation avait été lancée par l'AP-HP à l'Hôtel-Dieu. Également dédié aux femmes sortant de maternité, cet accueil, géré par l'association Aurore et qui va être pérennisé, a reçu 181 femmes et 188 bébés depuis mars 2017. À Paris, l'État assure 196 places d'hébergement dédiées aux femmes enceintes ou sortant de maternité, selon le ministère du Logement. Mais les places manquent encore et souvent après la naissance, c'est le système D. "Il peut arriver que des mères prises en charge dans les maternités de l'AP-HP restent quelques jours supplémentaires, le temps de trouver une solution d'hébergement", expliquent les Hôpitaux de Paris.

La durée moyenne d'hospitalisation pour ces femmes dans les maternités publiques parisiennes est de quatorze jours, contre deux ou trois jours normalement. "Déjà quand j'étais enceinte, je venais dormir aux urgences pour ne pas rester dehors, raconte Bintou, 28 ans. Ils nous laissent dormir sur les brancards quand il n'y a pas trop de malades".

Comme elle, certaines se sont retrouvées à la rue après avoir dévoilé une grossesse hors mariage ou avec un homme d'une autre confession religieuse. D'autres ont fui des violences, un mariage forcé ou ont été victimes d'un viol. Beaucoup sont sans-papiers : selon l'AP-HP, la majorité de ces femmes sont des migrantes originaires d'Afrique subsaharienne ou du Maghreb.



Des "bébés-papiers"




Pour certaines, une fois sur le territoire français, avoir un enfant d'un père français est un pass pour obtenir un droit de séjour. "Il y a des cas de "bébés-papiers". C'est une question de survie pour ces femmes, elles n'ont pas le choix", explique Béatrice Bilde, directrice de la résidence maternelle Les Lilas à Paris, un centre d'accueil mère-enfant ouvert toute l'année et géré par l'Armée du Salut.

Il existe dix centres maternels comme celui-ci à Paris. Ils n'agissent pas dans l'urgence pour mettre à l'abri des personnes à la rue mais proposent un accompagnement long, possible jusqu'aux trois ans de l'enfant, dans le cadre de l'Aide sociale à l'enfance. Un des objectifs est notamment de trouver une alternative à un placement de l'enfant. "Les bébés arrivent dans un état de santé plutôt bon, mais certains sont hypertendus et ont besoin d'être rassurés: il y a du travail à faire sur la parentalité et le lien mère-enfant", explique la directrice adjointe de la résidence maternelle Les Lilas, Françoise Beaudeaux.

En cas de doute concernant un "bébé-papier", les mères risquent un placement en centre de rétention et un renvoi vers leur pays d'origine. Dans les faits, "il est rarissime qu'on sépare la mère de l'enfant. De manière générale, il n'y a pas de placement parce que la mère n'est pas en capacité financière de s'en occuper, mais plutôt parce qu'il y a de la maltraitance psychologique et parfois physique", explique Mme Bilde.


https://www.msn.com/fr-fr/actualite/r-evolutions/toujours-plus-de-jeunes-mères-sdf-au-sortir-de-la-maternité/ar-BBSpzWP?ocid=spartandhp


Diviciac
Diviciac

Messages : 15564
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par dugenou le Lun 21 Jan 2019 - 0:10

Laissez Schiappa tranquille, voyons. Elle s'occupe des européennes. Après, si elle a le temps, elle s'occupera des femmes.


"Ce qui est certain c'est que ce Macron, personnage mineur de l'histoire romaine, mettra fin à ses jours et à ceux de sa femme sous la pression de Caligula"
dugenou
dugenou

Messages : 2546
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Diviciac le Lun 21 Jan 2019 - 0:19

dugenou a écrit:Laissez Schiappa tranquille, voyons. Elle s'occupe des européennes. Après, si elle a le temps, elle s'occupera des femmes.
C'est vrai qu'elle est très occupée Marlène Schiappa est chargée du groupe Démocratie et Citoyenneté au sein de LREM pour la préparation du grand débat national." 

Bon ben les femmes SDF qui viennent d'accoucher et ne savent pas où aller attendront son bon vouloir. Enfin,  je le trouve un peu pourri ce gouvernement de saltimbanques où la communication passe avant l'action. Je ne dois pas être assez moderne.   Le budget publicité a nettement pris le pas sur la qualité du produit.  
Diviciac
Diviciac

Messages : 15564
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Fontsestian le Lun 21 Jan 2019 - 6:32

Diviciac a écrit:
dugenou a écrit:Laissez Schiappa tranquille, voyons. Elle s'occupe des européennes. Après, si elle a le temps, elle s'occupera des femmes.
C'est vrai qu'elle est très occupée Marlène Schiappa est chargée du groupe Démocratie et Citoyenneté au sein de LREM pour la préparation du grand débat national." 

Bon ben les femmes SDF qui viennent d'accoucher et ne savent pas où aller attendront son bon vouloir. Enfin,  je le trouve un peu pourri ce gouvernement de saltimbanques où la communication passe avant l'action. Je ne dois pas être assez moderne.   Le budget publicité a nettement pris le pas sur la qualité du produit.  
Vous qui avez beaucoup de place parait-il vous pourriez proposer l'établissement d'un refuge sur votre terrain.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 3364
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Fontsestian le Lun 21 Jan 2019 - 6:41

Diviciac a écrit:
Toujours plus de jeunes mères SDF au sortir de la maternité 


De nombreuses maternités sont confrontées à des cas de mères qui accouchent sans avoir de lieu d'hébergement à la sortie. Un phénomène qui touche surtout les établissements d'Ile-de-France.

Des mères et leurs bébés sans lieu d'hébergement sitôt sortis de la maternité. C'est une réalité pour un nombre croissant de femmes esseulées et en situation de précarité. Déjà, en septembre dernier, l'association Interlogement 93, responsable des appels au 115 et de la gestion de l'hébergement d'urgence dans le département de Seine-Saint-Denis, alertait sur la hausse préoccupante du nombre de "bébés sans-abri".

Selon de nouveaux chiffres dévoilés ce vendredi par le ministère du Logement à l'AFP, fin novembre, en Ile-de-France, ce sont 15 femmes sortant de la maternité qui étaient en attente d'hébergement et 62 femmes enceintes sans-abri avec un terme proche qui étaient identifiées pour une demande d'hébergement.

Sans nulle part où aller à la sortie de la maternité, elles sont nombreuses a être accueillies dans l'un des premiers centres d'hébergement d'urgence à Paris dédiés aux jeunes mères sans-abri. "On a vu un afflux important, le centre s'est rempli en à peine une semaine", explique Alice Monchambert de la Croix-Rouge, qui gère ce centre situé près des Invalides. Ouvert le 17 décembre et pour trois mois dans les anciens locaux de la région Ile-de-France, le lieu accueille 22 mères et leurs bébés âgés de quelques jours à un mois.

Les établissements sont confrontés "de plus en plus régulièrement à des cas de mères en situation de précarité qui accouchent et n'ont aucun lieu d'hébergement à la sortie de la maternité", alertent les Hôpitaux publics de Paris (AP-HP). Selon l'Agence régionale de santé (ARS), le phénomène touche en particulier douze établissements en France, qui signalent au moins un cas par semaine. Parmi ces maternités, onze sont en Ile-de-France. Dans la région, au moins 2400 femmes se sont retrouvées dans cette situation en 2017. Un chiffre en hausse par rapport aux années précédentes (2000 en 2016) et encore, ce ne sont que des estimations partielles, souligne l'ARS.



Dormir à l'hôpital pour ne pas dormir dehors






Face au besoin, l'hébergement d'urgence s'organise. Avant le nouveau centre de la Croix-Rouge, une expérimentation avait été lancée par l'AP-HP à l'Hôtel-Dieu. Également dédié aux femmes sortant de maternité, cet accueil, géré par l'association Aurore et qui va être pérennisé, a reçu 181 femmes et 188 bébés depuis mars 2017. À Paris, l'État assure 196 places d'hébergement dédiées aux femmes enceintes ou sortant de maternité, selon le ministère du Logement. Mais les places manquent encore et souvent après la naissance, c'est le système D. "Il peut arriver que des mères prises en charge dans les maternités de l'AP-HP restent quelques jours supplémentaires, le temps de trouver une solution d'hébergement", expliquent les Hôpitaux de Paris.

La durée moyenne d'hospitalisation pour ces femmes dans les maternités publiques parisiennes est de quatorze jours, contre deux ou trois jours normalement. "Déjà quand j'étais enceinte, je venais dormir aux urgences pour ne pas rester dehors, raconte Bintou, 28 ans. Ils nous laissent dormir sur les brancards quand il n'y a pas trop de malades".

Comme elle, certaines se sont retrouvées à la rue après avoir dévoilé une grossesse hors mariage ou avec un homme d'une autre confession religieuse. D'autres ont fui des violences, un mariage forcé ou ont été victimes d'un viol. Beaucoup sont sans-papiers : selon l'AP-HP, la majorité de ces femmes sont des migrantes originaires d'Afrique subsaharienne ou du Maghreb.



Des "bébés-papiers"






Pour certaines, une fois sur le territoire français, avoir un enfant d'un père français est un pass pour obtenir un droit de séjour. "Il y a des cas de "bébés-papiers". C'est une question de survie pour ces femmes, elles n'ont pas le choix", explique Béatrice Bilde, directrice de la résidence maternelle Les Lilas à Paris, un centre d'accueil mère-enfant ouvert toute l'année et géré par l'Armée du Salut.

Il existe dix centres maternels comme celui-ci à Paris. Ils n'agissent pas dans l'urgence pour mettre à l'abri des personnes à la rue mais proposent un accompagnement long, possible jusqu'aux trois ans de l'enfant, dans le cadre de l'Aide sociale à l'enfance. Un des objectifs est notamment de trouver une alternative à un placement de l'enfant. "Les bébés arrivent dans un état de santé plutôt bon, mais certains sont hypertendus et ont besoin d'être rassurés: il y a du travail à faire sur la parentalité et le lien mère-enfant", explique la directrice adjointe de la résidence maternelle Les Lilas, Françoise Beaudeaux.

En cas de doute concernant un "bébé-papier", les mères risquent un placement en centre de rétention et un renvoi vers leur pays d'origine. Dans les faits, "il est rarissime qu'on sépare la mère de l'enfant. De manière générale, il n'y a pas de placement parce que la mère n'est pas en capacité financière de s'en occuper, mais plutôt parce qu'il y a de la maltraitance psychologique et parfois physique", explique Mme Bilde.


https://www.msn.com/fr-fr/actualite/r-evolutions/toujours-plus-de-jeunes-mères-sdf-au-sortir-de-la-maternité/ar-BBSpzWP?ocid=spartandhp




Sauf erreur de ma part une jeune mère ne suffit pas pour faire un enfant, où sont les jeunes pères supposés s'occuper de leur gosse?


Ces enfants sont vus par leurs parents comme un moyen de s'incruster en France, la collectivité doit elle prendre en charge ces magouilles?



Enfin Divi pas de chance l'étude porte sur 2017, Schiappa n'est ministre que depuis le mois de mai vos "mères en détresse" ont donc conçu sous Hollande.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 3364
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Diviciac le Lun 21 Jan 2019 - 9:38

Fontsestian a écrit:
Diviciac a écrit:
Toujours plus de jeunes mères SDF au sortir de la maternité 


De nombreuses maternités sont confrontées à des cas de mères qui accouchent sans avoir de lieu d'hébergement à la sortie. Un phénomène qui touche surtout les établissements d'Ile-de-France.


Sauf erreur de ma part une jeune mère ne suffit pas pour faire un enfant, où sont les jeunes pères supposés s'occuper de leur gosse?


Ces enfants sont vus par leurs parents comme un moyen de s'incruster en France, la collectivité doit elle prendre en charge ces magouilles?



Enfin Divi pas de chance l'étude porte sur 2017, Schiappa n'est ministre que depuis le mois de mai vos "mères en détresse" ont donc conçu sous Hollande.
Vous avez encore mal lu: 
 "Selon de nouveaux chiffres dévoilés ce vendredi par le ministère du Logement à l'AFP, fin novembre,(2018) en Ile-de-France, ce sont 15 femmes sortant de la maternité qui étaient en attente d'hébergement et 62 femmes enceintes sans-abri avec un terme proche qui étaient identifiées pour une demande d'hébergement.

C'est l'éléphante qui a une a période de gestation de deux ans, pas la femme.  
Diviciac
Diviciac

Messages : 15564
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par ledevois le Lun 21 Jan 2019 - 9:46

Diviciac a écrit:
Toujours plus de jeunes mères SDF au sortir de la maternité 


De nombreuses maternités sont confrontées à des cas de mères qui accouchent sans avoir de lieu d'hébergement à la sortie. Un phénomène qui touche surtout les établissements d'Ile-de-France.

Des mères et leurs bébés sans lieu d'hébergement sitôt sortis de la maternité. C'est une réalité pour un nombre croissant de femmes esseulées et en situation de précarité. Déjà, en septembre dernier, l'association Interlogement 93, responsable des appels au 115 et de la gestion de l'hébergement d'urgence dans le département de Seine-Saint-Denis, alertait sur la hausse préoccupante du nombre de "bébés sans-abri".

Selon de nouveaux chiffres dévoilés ce vendredi par le ministère du Logement à l'AFP, fin novembre, en Ile-de-France, ce sont 15 femmes sortant de la maternité qui étaient en attente d'hébergement et 62 femmes enceintes sans-abri avec un terme proche qui étaient identifiées pour une demande d'hébergement.

Sans nulle part où aller à la sortie de la maternité, elles sont nombreuses a être accueillies dans l'un des premiers centres d'hébergement d'urgence à Paris dédiés aux jeunes mères sans-abri. "On a vu un afflux important, le centre s'est rempli en à peine une semaine", explique Alice Monchambert de la Croix-Rouge, qui gère ce centre situé près des Invalides. Ouvert le 17 décembre et pour trois mois dans les anciens locaux de la région Ile-de-France, le lieu accueille 22 mères et leurs bébés âgés de quelques jours à un mois.

Les établissements sont confrontés "de plus en plus régulièrement à des cas de mères en situation de précarité qui accouchent et n'ont aucun lieu d'hébergement à la sortie de la maternité", alertent les Hôpitaux publics de Paris (AP-HP). Selon l'Agence régionale de santé (ARS), le phénomène touche en particulier douze établissements en France, qui signalent au moins un cas par semaine. Parmi ces maternités, onze sont en Ile-de-France. Dans la région, au moins 2400 femmes se sont retrouvées dans cette situation en 2017. Un chiffre en hausse par rapport aux années précédentes (2000 en 2016) et encore, ce ne sont que des estimations partielles, souligne l'ARS.



Dormir à l'hôpital pour ne pas dormir dehors






Face au besoin, l'hébergement d'urgence s'organise. Avant le nouveau centre de la Croix-Rouge, une expérimentation avait été lancée par l'AP-HP à l'Hôtel-Dieu. Également dédié aux femmes sortant de maternité, cet accueil, géré par l'association Aurore et qui va être pérennisé, a reçu 181 femmes et 188 bébés depuis mars 2017. À Paris, l'État assure 196 places d'hébergement dédiées aux femmes enceintes ou sortant de maternité, selon le ministère du Logement. Mais les places manquent encore et souvent après la naissance, c'est le système D. "Il peut arriver que des mères prises en charge dans les maternités de l'AP-HP restent quelques jours supplémentaires, le temps de trouver une solution d'hébergement", expliquent les Hôpitaux de Paris.

La durée moyenne d'hospitalisation pour ces femmes dans les maternités publiques parisiennes est de quatorze jours, contre deux ou trois jours normalement. "Déjà quand j'étais enceinte, je venais dormir aux urgences pour ne pas rester dehors, raconte Bintou, 28 ans. Ils nous laissent dormir sur les brancards quand il n'y a pas trop de malades".

Comme elle, certaines se sont retrouvées à la rue après avoir dévoilé une grossesse hors mariage ou avec un homme d'une autre confession religieuse. D'autres ont fui des violences, un mariage forcé ou ont été victimes d'un viol. Beaucoup sont sans-papiers : selon l'AP-HP, la majorité de ces femmes sont des migrantes originaires d'Afrique subsaharienne ou du Maghreb.



Des "bébés-papiers"






Pour certaines, une fois sur le territoire français, avoir un enfant d'un père français est un pass pour obtenir un droit de séjour. "Il y a des cas de "bébés-papiers". C'est une question de survie pour ces femmes, elles n'ont pas le choix", explique Béatrice Bilde, directrice de la résidence maternelle Les Lilas à Paris, un centre d'accueil mère-enfant ouvert toute l'année et géré par l'Armée du Salut.

Il existe dix centres maternels comme celui-ci à Paris. Ils n'agissent pas dans l'urgence pour mettre à l'abri des personnes à la rue mais proposent un accompagnement long, possible jusqu'aux trois ans de l'enfant, dans le cadre de l'Aide sociale à l'enfance. Un des objectifs est notamment de trouver une alternative à un placement de l'enfant. "Les bébés arrivent dans un état de santé plutôt bon, mais certains sont hypertendus et ont besoin d'être rassurés: il y a du travail à faire sur la parentalité et le lien mère-enfant", explique la directrice adjointe de la résidence maternelle Les Lilas, Françoise Beaudeaux.

En cas de doute concernant un "bébé-papier", les mères risquent un placement en centre de rétention et un renvoi vers leur pays d'origine. Dans les faits, "il est rarissime qu'on sépare la mère de l'enfant. De manière générale, il n'y a pas de placement parce que la mère n'est pas en capacité financière de s'en occuper, mais plutôt parce qu'il y a de la maltraitance psychologique et parfois physique", explique Mme Bilde.


https://www.msn.com/fr-fr/actualite/r-evolutions/toujours-plus-de-jeunes-mères-sdf-au-sortir-de-la-maternité/ar-BBSpzWP?ocid=spartandhp



  Je ne savais même pas que cela puisse exister en France --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 9110
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Zerbinette le Lun 21 Jan 2019 - 10:06

Pourquoi,vous ignorez ce que signifie le droit du sol?
Et donc tout ce qu'il entraine comme dérives et magouilles?


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 4519
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par ledevois le Lun 21 Jan 2019 - 10:15

Zerbinette a écrit:Pourquoi,vous ignorez ce que signifie le droit du sol?
Et donc tout ce qu'il entraîne comme dérives et magouilles?

  Ben alors - Very Happy , vous devenez chemise brune --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 9110
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Zerbinette le Lun 21 Jan 2019 - 10:50

Et voilà!
Il faut être classé,trié,répertorié comme un fromage en hypermarché,avec l'étiquette bien collée,et la date de péremption......
Et moi,je suis un produit libre,de mes idées,pensées,choix,avis,discussions,sympathies,et n'ai besoin de personne pour me montrer la voie!


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 4519
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par ledevois le Lun 21 Jan 2019 - 11:10

Zerbinette a écrit:Et voilà!
Il faut être classé,trié,répertorié comme un fromage en hypermarché,avec l'étiquette bien collée,et la date de péremption......
Et moi,je suis un produit libre,de mes idées,pensées,choix,avis,discussions,sympathies,et n'ai besoin de personne pour me montrer la voie!

 Très heureux pour vous , - cependant votre voie est bien macroniste --
 
 La ou je suis d'accord avec vous c'est qu'imposer pour ceux qui ne veulent rien branler devrait être interdit parce qu'il y en a trop de ceux-là -



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 9110
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par plume06 le Lun 21 Jan 2019 - 11:19

Mais bord..il faut arrêter de faire des gosses , malheureuses victimes innocentes jetées en pâture dans la gueule d'une misère de plus en plus affamée que notre moribonde planète ne pourra nourrir.















 
plume06
plume06

Messages : 504
Date d'inscription : 15/12/2018
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par ledevois le Lun 21 Jan 2019 - 12:09

plume06 a écrit:Mais bord..il faut arrêter de faire des gosses , malheureuses victimes innocentes jetées en pâture dans la gueule d'une misère de plus en plus affamée que notre moribonde planète ne pourra nourrir.

 Pour l'instant ça fonctionne bien en France de faire des gosses -- 67 millions d'habitants --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 9110
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Nadou le Lun 21 Jan 2019 - 12:20

plume06 a écrit:Mais bord..il faut arrêter de faire des gosses , malheureuses victimes innocentes jetées en pâture dans la gueule d'une misère de plus en plus affamée que notre moribonde planète ne pourra nourrir.
pouce leve


L'enfant est devenu un produit.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 21586
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Nadou le Lun 21 Jan 2019 - 12:24

C'est un faux problème. Il faut tenter de régler le problème du logement en zone tendue. Dommage que les GJ ne se soient pas saisi de ce pb, plus important dans le pouvoir d'achat, la survie au quotidien que le RIC ... 




Ces mères célibataires peuvent venir à la campagne, elles bénéficieront d'un logement social et de multiples aides. Quand on veut sauver son gamin, on accepte de changer de région.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 21586
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Zerbinette le Lun 21 Jan 2019 - 12:25

- cependant votre voie est bien macroniste --
 Non,je suis une française démocrate qui respecte les règles et les lois.
Je n'ai pas voté ni Macron ni le Pen,donc blanc,librement;
Mais Macron a été élu président,donc à respecter.
Et je n'ai pas l'intention de lui faire porter toutes les inepties commises avant lui;je souhait juste qu'on le laisse diriger sereinement,pq c'est un énorme travail,ou on a besoin de calme et de réflexion!
Or ,il est de bon ton de tout faire pour foutre le souk.......
De tout critiquer en l'accusant de tout!
Pas moi;et je resterai sur cette position,pq si on est vraiment français et responsable,il faut garder sa ligne de conduite!


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 4519
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Diviciac le Lun 21 Jan 2019 - 12:36

Zerbinette a écrit:- cependant votre voie est bien macroniste --
 Non,je suis une française démocrate qui respecte les règles et les lois.
Je n'ai pas voté ni Macron ni le Pen,donc blanc,librement;
Mais Macron a été élu président,donc à respecter.
Et je n'ai pas l'intention de lui faire porter toutes les inepties commises avant lui;je souhait juste qu'on le laisse diriger sereinement,pq c'est un énorme travail,ou on a besoin de calme et de réflexion!
Or ,il est de bon ton de tout faire pour foutre le souk.......
De tout critiquer en l'accusant de tout!
Pas moi;et je resterai sur cette position,pq si on est vraiment français et responsable,il faut garder sa ligne de conduite!


Comme vous avez gardé votre ligne de conduite on espère que vous soutiendrez la grève du 5 février comme vous souteniez celles des années 60.
Diviciac
Diviciac

Messages : 15564
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Nadou le Lun 21 Jan 2019 - 12:38

Diviciac a écrit:
Zerbinette a écrit:- cependant votre voie est bien macroniste --
 Non,je suis une française démocrate qui respecte les règles et les lois.
Je n'ai pas voté ni Macron ni le Pen,donc blanc,librement;
Mais Macron a été élu président,donc à respecter.
Et je n'ai pas l'intention de lui faire porter toutes les inepties commises avant lui;je souhait juste qu'on le laisse diriger sereinement,pq c'est un énorme travail,ou on a besoin de calme et de réflexion!
Or ,il est de bon ton de tout faire pour foutre le souk.......
De tout critiquer en l'accusant de tout!
Pas moi;et je resterai sur cette position,pq si on est vraiment français et responsable,il faut garder sa ligne de conduite!


Comme vous avez gardé votre ligne de conduite on espère que vous soutiendrez la grève du 5 février comme vous souteniez celles des années 60.

Elle t'a déjà dit que tu devenais répétitif ...  chat tourne


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 21586
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Diviciac le Lun 21 Jan 2019 - 13:55

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:


Comme vous avez gardé votre ligne de conduite on espère que vous soutiendrez la grève du 5 février comme vous souteniez celles des années 60.

Elle t'a déjà dit que tu devenais répétitif ...  chat tourne
?? Tu yoyotes de la cafetière ?  Je ne lui ai jamais parlé des grèves du 5.  
Diviciac
Diviciac

Messages : 15564
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par plume06 le Lun 21 Jan 2019 - 19:32

Elle n'a pas trouvé mieux ?

Marlène Schiappa va animer une émission sur le "grand débat national" avec Cyril Hanouna

21/01/2019 à 18h50

https://www.bfmtv.com/politique/marlene-schiappa-va-animer-une-emission-sur-le-grand-debat-national-avec-cyril-hanouna-1616962.html#page/contribution/index















 
plume06
plume06

Messages : 504
Date d'inscription : 15/12/2018
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Zerbinette le Lun 21 Jan 2019 - 19:53

Ardisson a Garrido tous les samedis!


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 4519
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Diviciac le Lun 21 Jan 2019 - 20:10

plume06 a écrit:Elle n'a pas trouvé mieux ?

Marlène Schiappa va animer une émission sur le "grand débat national" avec Cyril Hanouna

21/01/2019 à 18h50

https://www.bfmtv.com/politique/marlene-schiappa-va-animer-une-emission-sur-le-grand-debat-national-avec-cyril-hanouna-1616962.html#page/contribution/index

C'est assez peinard comme boulot, Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, c'est bien payé et comme il n'y a rien à redire ça laisse du temps pour faire plein de trucs à côté.  
Diviciac
Diviciac

Messages : 15564
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par dugenou le Mar 22 Jan 2019 - 0:13

Zerbinette a écrit:Ardisson a Garrido tous les samedis!
Garrido est une chroniqueuse, c'est maintenant son boulot, elle a laissé ses obligations politiques. Il me semble que pour Schiappa non. 

Enfin, s'associer à Cyril Hanouna paraît dingue. Hanouna est un amuseur (très décrié par les macronistes de ce forum) pas un pro de la politique. Dans quoi, elle va se fourrer Schiappa ?


"Ce qui est certain c'est que ce Macron, personnage mineur de l'histoire romaine, mettra fin à ses jours et à ceux de sa femme sous la pression de Caligula"
dugenou
dugenou

Messages : 2546
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Fontsestian le Mar 22 Jan 2019 - 8:31

Diviciac a écrit:
Fontsestian a écrit:

Sauf erreur de ma part une jeune mère ne suffit pas pour faire un enfant, où sont les jeunes pères supposés s'occuper de leur gosse?


Ces enfants sont vus par leurs parents comme un moyen de s'incruster en France, la collectivité doit elle prendre en charge ces magouilles?



Enfin Divi pas de chance l'étude porte sur 2017, Schiappa n'est ministre que depuis le mois de mai vos "mères en détresse" ont donc conçu sous Hollande.
Vous avez encore mal lu: 
 "Selon de nouveaux chiffres dévoilés ce vendredi par le ministère du Logement à l'AFP, fin novembre,(2018) en Ile-de-France, ce sont 15 femmes sortant de la maternité qui étaient en attente d'hébergement et 62 femmes enceintes sans-abri avec un terme proche qui étaient identifiées pour une demande d'hébergement.

C'est l'éléphante qui a une a période de gestation de deux ans, pas la femme.  
Ben voilà, votre extraordinaire générosité va pouvoir se manifester concrètement, une petite centaine de femmes et autant de mioches sur votre vaste terrain ça ne va pas vous déranger beaucoup.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 3364
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Fontsestian le Mar 22 Jan 2019 - 8:33

dugenou a écrit:
Zerbinette a écrit:Ardisson a Garrido tous les samedis!
Garrido est une chroniqueuse, c'est maintenant son boulot, elle a laissé ses obligations politiques. Il me semble que pour Schiappa non. 

Enfin, s'associer à Cyril Hanouna paraît dingue. Hanouna est un amuseur (très décrié par les macronistes de ce forum) pas un pro de la politique. Dans quoi, elle va se fourrer Schiappa ?
Garrido est un profiteuse du système tout comme son mec et leur chef de file, elle tchatche, il dégoise mais que font-ils pour ces pauvres qu'ils disent voir partout?


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 3364
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il faudrait un "grand débat" sur le sujet, Madame Schiappa ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum