Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-16%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta Turbo Silence Extrême VU2630F0
58.91 € 69.99 €
Voir le deal

Condamnation de la Russie

Aller en bas

Condamnation de la Russie Empty Condamnation de la Russie

Message par Nadou le Mar 9 Juil 2019 - 11:57

La CEDH condamne Moscou pour les violences faites aux femmes

  • Par  Le Figaro avec Reuters 
     

  • Publié le 09/07/2019 à 11:05




Les femmes russes sont victimes de discriminations en raison de l’absence de protection juridique contre les violences domestiques, déclare mardi la Cour européenne des droits de l’homme, dans un arrêt favorable à l’une de ces victimes, harcelée et violentée par son ex-compagnon.

La juridiction du Conseil de l’Europe condamne la Russie pour traitement inhumains et dégradants ainsi que pour discrimination à son égard. Moscou devra verser 20.000 euros à la requérante.
Cette femme de 34 ans qui réside à Oulianovsk a rapporté aux autorités policières et judiciaires, attestations médicales à l’appui, sept épisodes de violence et deux tentatives d’enlèvement subis de la part de son compagnon après qu’elle l’eut quitté. L’un de ces accès de violence l’avait contrainte à un avortement. Aucune enquête pénale n’avait été ouverte.
«Les violences domestiques touchent les femmes de manière disproportionnée en Russie», souligne la Cour de Strasbourg. «Sauf pendant un court laps de temps entre 2016 et 2017, la violence domestique n’a jamais été définie ni mentionnée dans aucun texte de loi russe, ni en tant qu’infraction distincte ni en tant que circonstance aggravante d’autres infractions», ajoute-t-elle.
Les juges estiment encore que «le fait que la Russie n’ait toujours pas adopté de législation visant à lutter contre la violence domestique et l’absence de toute forme d’ordonnance d’éloignement ou de protection (pour les victimes et leurs bourreaux) démontrent clairement la réticence des autorités à reconnaître la gravité et l’ampleur du problème de la violence domestique en Russie et son effet discriminatoire sur les femmes», conclut-elle.
La Russie est l’un des deux seuls Etats, avec l’Azerbaïdjan, parmi les 47 Etats membres du Conseil de l’Europe, à n’avoir ni ratifié ni signé la Convention européenne contre la violence faite aux femmes, dite convention d’Istanbul.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 27618
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Condamnation de la Russie Empty Re: Condamnation de la Russie

Message par ledevois le Mar 9 Juil 2019 - 20:47

Nadou a écrit:
La CEDH condamne Moscou pour les violences faites aux femmes

  • Par  Le Figaro avec Reuters 
     

  • Publié le 09/07/2019 à 11:05




Les femmes russes sont victimes de discriminations en raison de l’absence de protection juridique contre les violences domestiques, déclare mardi la Cour européenne des droits de l’homme, dans un arrêt favorable à l’une de ces victimes, harcelée et violentée par son ex-compagnon.

La juridiction du Conseil de l’Europe condamne la Russie pour traitement inhumains et dégradants ainsi que pour discrimination à son égard. Moscou devra verser 20.000 euros à la requérante.
Cette femme de 34 ans qui réside à Oulianovsk a rapporté aux autorités policières et judiciaires, attestations médicales à l’appui, sept épisodes de violence et deux tentatives d’enlèvement subis de la part de son compagnon après qu’elle l’eut quitté. L’un de ces accès de violence l’avait contrainte à un avortement. Aucune enquête pénale n’avait été ouverte.
«Les violences domestiques touchent les femmes de manière disproportionnée en Russie», souligne la Cour de Strasbourg. «Sauf pendant un court laps de temps entre 2016 et 2017, la violence domestique n’a jamais été définie ni mentionnée dans aucun texte de loi russe, ni en tant qu’infraction distincte ni en tant que circonstance aggravante d’autres infractions», ajoute-t-elle.
Les juges estiment encore que «le fait que la Russie n’ait toujours pas adopté de législation visant à lutter contre la violence domestique et l’absence de toute forme d’ordonnance d’éloignement ou de protection (pour les victimes et leurs bourreaux) démontrent clairement la réticence des autorités à reconnaître la gravité et l’ampleur du problème de la violence domestique en Russie et son effet discriminatoire sur les femmes», conclut-elle.
La Russie est l’un des deux seuls Etats, avec l’Azerbaïdjan, parmi les 47 Etats membres du Conseil de l’Europe, à n’avoir ni ratifié ni signé la Convention européenne contre la violence faite aux femmes, dite convention d’Istanbul.

Je ne sais pas si les femmes sont violentés en Russie -- ce que je sais c'est que ce sont elles qui sont l'économie du pays --JE RAJOUTE -- que la Russie est capable de résorber ses problèmes et que la France ferait mieux de s'occuper de ce qui si passe --En moyenne, le nombre de femmes âgées de 18 à 75 ans qui au cours d’une année sont victimes de violences physique et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, est estimé à 219 000 femmes. L’auteur de ces violences est le mari, concubin, pacsé, petit-ami ; ancien ou actuel ; cohabitant ou non. C'est un fléau mondial qui n'est pas particulier à la Russie --https://education.francetv.fr/matiere/actualite/premiere/video/violences-faites-aux-femmes-un-fleau-mondial

http://www.russieinfo.com/les-femmes-atout-majeur-de-l%E2%80%99economie-russe


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 16393
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum