Lavée des accusations de blasphème par la justice pakistanaise, la mère de famille, menacée de mort, est devenue le symbole de la défense des droits humains face à l'extrémisme. Son avocat répond à «Libération».