Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -40%
-40% GARNIER Ma routine ultra doux avocat karité
Voir le deal
8.99 €

Fruits et légumes

Aller en bas

Fruits et légumes Empty Fruits et légumes

Message par Invité Mar 26 Sep - 12:00

15 idées fausses sur les fruits et légumes
Par Nadège Cartier

Fruits et légumes Fruits-legumes-1024x448 Crédit : Getty
Gorgés de vitamines et de fibres, d’une diversité incomparable, les fruits et légumes flattent nos papilles et contribuent à équilibrer notre alimentation, souvent trop riche en sucres et en graisse. Tout ce qu’il faut savoir pour tirer le meilleur parti de leur intérêt nutritionnel et se concocter des menus aux petits oignons !
Les agrumes au dîner empêchent le marchand de sable de passer
Fausse réputation pour cette famille de fruits généreux en vitamine C, qui ont la réputation d’énerver et de favoriser les insomnies chez ceux qui les consomment en fin de journée. « Plusieurs études ont montré que de grandes quantités de vitamine C n’affectent pas la durée ou la qualité du sommeil chez les personnes testées, avec des doses de 4 g de vitamine C soit l’équivalent de plusieurs kilos d’oranges », souligne le biologiste Sylvain Duval.
Il n’y a pas meilleur que l’artichaut pour nettoyer le foie
Si ses fibres font des merveilles sur la digestion et le transit, ses bénéfices sur le foie demeurent limités car ses vertus se nichent dans ses feuilles et sa tige. Or, ce que l’on mange, c’est le bourgeon ou le bouton de la fleur ! Pour que votre système hépatique puisse donc bénéficier de ses effets drainants, mieux vaut consommer les feuilles d’artichaut en infusion à raison de 3 tasses/jour.
L’ananas et la papaye dégomment les graisses
Hélas non ! D’ailleurs si ces fruits avaient de réelles vertus anti-capitons, il y a longtemps que l’on aurait épuisé les stocks mondiaux ! « Certaines substances de ces fruits (bromélaïne et papaïne) pourraient aider à digérer un repas riche en protéines, mais aucune étude digne de ce nom n’a prouvé leur effet brûle-graisse », affirme le spécialiste.
Oranges et kiwis sont les champions de la vitamine C
Ils sont bien pourvus avec pour 100 g, respectivement, 53 mg et 93 mg. Mais l’acérola (petite cerise des Antilles) occupe la plus haute marche du podium avec 1000 mg : c’est d’ailleurs sa poudre que l’on retrouve souvent compressée dans les comprimés de vitamine C naturelle. Puis suivent la goyave avec 243 mg et le cassis, petit mais costaud, avec ses 200 mg !
Manger des carottes garantit un teint de pêche
Leurs antioxydants, les provitamines A (alpha-carotène, bêta-carotène et bêta-cryptoxanthine), donnent effectivement une belle peau en stimulant la production de mélanine et en formant une protection naturelle contre l’action néfaste des ultraviolets. Mais inutile de vous en gaver ! D’autres fruits et légumes en contiennent également : abricot, patate douce et potiron cuits, pissenlit, persil frais, laitue romaine, baies de goji…
Les légumes bouillis n’ont aucun intérêt nutritionnel
La plupart des vitamines sont hydrosolubles et en cuisant les légumes à l’eau bouillante, on en perd une grande partie. Au-delà de 60°C, la vitamine C prend la poudre d’escampette et presque tous les nutriments – autres vitamines, ferments enzymatiques, sels minéraux, antioxydants… – sont éliminés. Toutefois, ce type de cuisson permet d’obtenir des légumes bien tendres dont les fibres ne sont plus irritantes pour les personnes à l’intestin fragile. L’idéal : varier avec la vapeur douce, le wok ou la cuisson à l’étouffée qui permet de mijoter les légumes dans leur eau de constitution et pas dans celle dans laquelle on les plonge !
Priorité au frais, le surgelé c’est moins sain
Bien sûr que les fruits et légumes frais, vendus après cueillette, sans avoir été trop longtemps stockés, transportés, oubliés sur les étals, sont une aubaine pour absorber plein de bons nutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments). S’ils sont tout aussi sains en version surgelée car récoltés, lavés et congelés immédiatement après récolte et donc pourvus de tous leurs nutriments qui ne sont pas détruits par le froid bien au contraire, il faut toutefois bien les sélectionner. Un sac d’épinards ou de fruits rouges au naturel, c’est bien. Mais des haricots à poêler cuisinés avec de l’huile et des lardons ou une salade de fruits avec sucre ajouté, c’est carrément moins sain !
Les oléagineux, c’est bourré de gras et hyper calorique
« Ils ont leur place dans le cadre d’une alimentation équilibrée, s’insurge Sylvain Duval. Ils contiennent des lipides mais ce sont de bons gras, et aussi des protéines (20 %), des glucides, des fibres, des vitamines et minéraux. Il faut les consommer non grillés, non salés, non sucrés. Dans ce cadre-là, les études associent par exemple la consommation d’amandes, de cacahuètes et de noix à une meilleure santé cardio-vasculaire, et parfois à une perte de poids. »
Le pamplemousse, c’est « régime » !
Ni lui ni son jus n’ont démontré d’effet minceur ou brûle-graisse. Au même titre que d’autres fruits et légumes prétendument « minceur », dont certains régimes dangereux recommandent une consommation mono-maniaque qui fait perdre du poids en 15 jours mais reprendre le double les deux semaines suivantes.
Il y a certaines variétés qu’on a intérêt à acheter bio
Si l’oignon, le maïs, l’avocat, l’ananas ou la mangue disposent de feuilles ou d’une peau épaisse les protégeant des pesticides, ce n’est pas le cas des pommes, des pêches, des nectarines, du raisin, des fraises abondamment arrosés avant récolte. De même que les carottes, les pommes de terre, les poireaux, les poivrons, la salade, le céleri, le chou frisé (kale) ou les épinards.
Il n’y a aucun risque à s’autoriser les légumes à volonté !
Crus ou cuits, les légumes sont une aubaine pour maintenir son poids de forme et devraient figurer dans la composition de chaque repas. Mais à condition de s’en tenir à 1 c. à soupe de vinaigrette pour une assiette de crudités et 1 c. à soupe d’huile pour les faire sauter. Les déguster frits en beignets, noyés dans la béchamel ou agrémentés de sauce ou de fromage, c’est sympa de temps en temps seulement, car ils deviennent alors de véritables bombes caloriques.
Le citron est acide pour le corps
« Notre estomac est un milieu extrêmement acide et aucun aliment n’est aussi acide que lui. Si le citron à un goût acide, son pH de 2,5 n’est pas plus acide que celui du vinaigre (2,7) et pas très éloigné de celui du jus d’orange (3,5) », explique l’expert. Sans compter que cette notion d’acidité reliée à la théorie acide-base, en fait un aliment alcalinisant, qui participe donc paradoxalement à diminuer l’acidité du corps.
Bourrés de sucre, les fruits sont dangereux pour les diabétiques
Consommé en excès, le fructose, naturellement présent dans les fruits et dans le miel, a un impact délétère sur la glycémie des diabétiques. Et comme il est souvent utilisé comme agent sucrant par l’industrie alimentaire, on le retrouve un peu partout si l’on n’y prend pas garde. Deux portions de fruits/jour sont autorisées dans le cadre d’une diététique anti-diabète.
Jamais de fruits au cours ou en fin de repas
« Selon un concept absurde, les fruits seraient mal digérés lorsqu’ils sont pris à table. Certaines recommandations fantaisistes proposent alors de les manger 10 minutes avant le repas, ce qui ne veut absolument rien dire au niveau physiologique. Le fruit ne sera pas instantanément digéré et se retrouvera quand même avec le reste du repas, comme lorsqu’il est mangé au cours ou en fin de repas », souligne le biologiste.
Une orange ou un verre jus, c’est la même chose
Faux ! Une orange moyenne de 150 g, c’est 63 calories. Un verre moyen de 200 ml de pur jus c’est 100 calories. Et la note augmente avec un nectar plus riche en sucre qu’en orange !
Sur les pommes, on nous raconte des salades !
La citation « Une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours » a été modifiée ce qui laisse penser, à tort, que le fruit a des vertus santé particulières. Si la pomme est un bon coupe-faim, du fait de ses fibres douces (pectine), elle est tout de même assez sucrée (11 g/100 g soit presque autant qu’un petit verre de jus d’orange) et riche en pesticides si on ne la choisit pas bio ! Quant au véritable conseil de Sir Winston Churchill, il est moins prometteur mais plus drôle : « Une pomme par jour éloigne le médecin, pourvu que l’on vise bien… » !
Merci à Sylvain Duval, biologiste et auteur du Guide des aliments contre les idées reçues, éd. Cherche Midi.
Lire aussi 8 superfruits à adopter d’urgence

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Invité Mar 26 Sep - 15:03

Sujet intéressant dans le sens ou l'on imaginait ses fruits et légumes
bénéfiques ou tellement différent de ce qui est cité ici

Sauf à la longue : on ne sait plus ce qui est bon et ne l'est pas

D'autant les pesticides et engrais etc ... dans les fruits en 1er et légumes etc

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Invité Mar 26 Sep - 18:23

Continuez à manger ce que vous aimez ! Fruits, légumes ou viandes ! L'essentiel c'est de varier vos repas et d'éviter de manger des pates toute la semaine et d'aller au Mac'Do !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Plume Ven 10 Sep - 18:33


Couilles de taureau à croquer (Solanum esculentum)







Fruits et légumes Th?id=OIP.yEHDeIp2VieXzpiPVnm_rwAAAA&w=133&h=160&c=8&rs=1&qlt=90&o=6&dpr=1.25&pid=3



Il s’agit d’une variété de grosse tomate de port indéterminé et bien productive. Les fruits à la forme renflée et à la chair bien charnue, rouge, sont plutôt tardifs (entre 65 et 80 jours de la plantation à la récolte). Ils pèsent en moyenne 300 g mais peuvent atteindre 1 kg, et se caractérisent par la dépression creuse au niveau du pédoncule. Cette tomate d’origine espagnole (son nom officiel est ‘Huevos de Toro’)  a été créée au début du vingtième siècle à Jaén en Andalousie. Elle convient parfaitement pour faire des coulis ou à manger crue en salade.
–       Notez dans la catégorie des « fruits érotiques » que les prunes, de même que les noisettes désignaient de manière argotique les testicules au début du vingtième siècle.


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 2714
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Plume Ven 10 Sep - 18:37

Tartarin, la Calotte et l’Oignon

[size=40]ARTARIN, LA CALOTTE ET L’OIGNON
Par Jean-Claude Ribaut, avril 2019[/size]
]

Chaque dimanche à l’ombre d’un olivier, Tartarin de Tarascon saucissonnait « d’un bon morceau de bœuf en daube, d’anchois et d’oignons crus ». L’ouvrage d’Alphonse Daudet fut d’abord publié en 1870 sous le titre Le Don Quichotte provençal ou les aventures prodigieuses de l’illustre Barbarin de Tarascon.
Mais un notable local, Barbarin de Montfrin, se sentant visé, menaça Daudet d’un procès. Barbarin fut donc rebaptisé Tartarin. Un autre Barbarin, ecclésiastique lyonnais portant calotte, semble aussi mêlé à une histoire d’oignon qui défraie la chronique.
La Bible, déjà, raconte que les Hébreux dans le désert « regrettaient les oignons d’Egypte. » « Faire revenir dans la poêle du “jésus” sans la peau, avec des oignons, puis ajouter la sauce tomate… » propose le site Chretiensaujourdhui.com pour accommoder les nouilles. L’oignon, véritable addiction !
Pour le lexicographe, « Occupe-toi de tes oignons » signifie : « Occupe-toi de tes fesses ! » Dans l’argot des julots (souteneurs), l’ogne, l’ognon, l’ognard, l’oignon, désignent la pastille, la rondelle, le clignotant, la rosette, la bague ou l’anneau, c’est-à-dire le trou de balle. Pourquoi ces rapprochements obscènes ?
L’innocent oignon, coupé par le milieu, présente, comme l’anus, un faciès plissé, rappelle Jean-Luc Hennig. En cuisine, l’oignon est omniprésent, en condiment au vinaigre, en garniture avec des petits légumes. Planté de clous de girofle, l’oignon est essentiel au pot-au-feu, à la blanquette et au bœuf miroton. Indispensable à la pissaladière, à la tarte aux oignons alsacienne, à la soupe gratinée à l’oignon parisienne, comme au tourin du Sud-Ouest. Toutes les sauces soubise sont à base d’oignon comme la ratatouille et les farces (à la catalane, à l’italienne, à l’orientale).
« Ne t’introduis jamais, dit sagement un proverbe arabe, entre l’oignon et sa pelure. »



La Bible, déjà, raconte que les Hébreux dans le désert « regrettaient les oignons d’Egypte. » « Faire revenir dans la poêle du “jésus” sans la peau, avec des oignons, puis ajouter la sauce tomate… » propose le site Chretiensaujourdhui.com pour accommoder les nouilles. L’oignon, véritable addiction !
Pour le lexicographe, « Occupe-toi de tes oignons » signifie : « Occupe-toi de tes fesses ! » Dans l’argot des julots (souteneurs), l’ogne, l’ognon, l’ognard, l’oignon, désignent la pastille, la rondelle, le clignotant, la rosette, la bague ou l’anneau, c’est-à-dire le trou de balle. Pourquoi ces rapprochements obscènes ?
L’innocent oignon, coupé par le milieu, présente, comme l’anus, un faciès plissé, rappelle Jean-Luc Hennig. En cuisine, l’oignon est omniprésent, en condiment au vinaigre, en garniture avec des petits légumes. Planté de clous de girofle, l’oignon est essentiel au pot-au-feu, à la blanquette et au bœuf miroton. Indispensable à la pissaladière, à la tarte aux oignons alsacienne, à la soupe gratinée à l’oignon parisienne, comme au tourin du Sud-Ouest. Toutes les sauces soubise sont à base d’oignon comme la ratatouille et les farces (à la catalane, à l’italienne, à l’orientale).
« Ne t’introduis jamais, dit sagement un proverbe arabe, entre l’oignon et sa pelure. »


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 2714
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Plume Ven 10 Sep - 18:40

Et l'asperge?  
https://www.lexpress.fr/culture/livre/le-sexe-des-legumes_804098.html

J.-L.H. L'asperge a fasciné Proust. Colette touche, Proust regarde. Dans La recherche, il regarde la petite bonne plumer les asperges. Ce qui lui plaisait en elles, c'est ce long corps bleuâtre et rose aux couleurs de vitrail, ce côté lisse, satiné et moelleux terminé par une tête verte et bouclée. Dans Jean Santeuil, il rêve même à un paradis de dix mille asperges en pleine effervescence... Contrairement à Colette qui aime le cru, le sauvage, qui a besoin de croquer et trouve dans les fruits et légumes un exutoire à sa rage et une réassurance contre les déconvenues de l'amour, Proust a la nostalgie du fondant, de la fusion amoureuse toujours déçue tel l'impossible baiser de Marcel à Albertine qui se heurte toujours à la paroi de la joue. 


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 2714
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Plume Ven 10 Sep - 18:42

L'aubergine !








Apparue en Inde, en Chine, puis en Iran l'aubergine arrive en Espagne avec la conquête musulmane de l'Andalousie : badhinjan en arabe devient berenjena en castillan.

A la chute de Grenade l'élevage vengeur du cochon triomphe mais l'aubergine résiste et essaime sur le pourtour méditerranéen. 
On la regarde avec méfiance : Rhazès médecin persan l'accuse de provoquer des hémorroïdes. On l'emploie pour soigner les épileptiques ! 

Au XVe siècle le botaniste Daléchamps concède que si l'aubergine provoque des ventilosités elle peut rendre plus vaillant avec les femmes.

C'est en effet l'époque où selon la théorie des signatures de Paracelse la forme des végétaux révèle leur fonction et leur usage. Ainsi le panais, le poireau, le concombre, l'asperge, tous légumes priapiques comme l'aubergine sont réputés aphrodisiaques.

Ces croyances obscures ont laissé des traces : en provençal l'aubergine est appelé "vié d'aze (vit d'âne)" 

Le chef Roger Vergé restait circonspect : l'aubergine est un légume a caresser du regard et du bout des doigts.

Faut il éplucher l'aubergine ?

Marie Rouanet (la cuisine amoureuse courtoise et occitane) avance qu'il faut la savonner : ce nettoyage est considérablement érotique écrit elle.


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 2714
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Plume Ven 10 Sep - 18:43

Le bonheur date de la plus haute Antiquité, affirmait Alexandre Vialatte : il se composait de pommes, de poires et de scoubidous ! bidous! ah ! 

Le Roman de la poire une bluette du XIIIe siècle consacre la poire comme le fruit d'une féminité rusée et trompeuse. On devrait interdire ce fruit diabolique ! glapissait le curé d'Ars (1786 - 1859), ratichon enragé, obsédé de Satan. Ce qui pourrait expliquer le nom de plusieurs variétés de poires: Poire Bon-Chrétien, poire Curé, l'Abbé Fetel, ou encore Episcopale.

Il n'en fallait pas plus pour inspirer à Zola une scène torride entre Satin "rouleuse de boulevard" à "figure de vierge", et Nana "cocotte de haute volée qui se disputent un morceau de poire entre les dents et poursuivent leurs ébats par une galoche langoureuse devant une tablée masculine, indignée et ravie.

On garde "une poire pour la soif" on "coupe la poire en deux", c'est "entre la poire et le fromage" que se traitent les affaires délicates. 

A Rivarennes (Indre) on produit toujours la "poire tapée," c'est une poire Curé pochée, pelée, chauffée, séchée puis "tapée" avec une platissouerre.

Elle se déguste avec un vin de Chinon.

André Lorulot qui toute sa vie a tapé sur les curés (dans la Calotte), mérite qu'on lève nos verres à sa mémoire.


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 2714
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Plume Ven 10 Sep - 18:44

La rhubarbe






La rhubarbe se contente d'un peu de soleil, un peu d'eau, elle résiste mieux aux gels qu'aux fortes chaleurs. Ses fleurs sont bisexuelles. C'est un légume-tige dont le goût dépend de la couleur. Les feuilles sont toxiques. La rhubarbe à tige rouge exprime un arôme de framboise.
Le vin de rhubarbe boisson des pauvres en temps du phylloxera est à nouveau produit à Xertigny dans les Vosges par la famille Moine.

Un faux moine du nom de Sergius se livrait en Chine à un trafic de "miracles" au temps où Marco Polo prétendait y avoir découvert la rhubarbe.

L'expression fameuse "passez moi la rhubarbe je vous passerai le séné" fut tournée en pataquès par Sarkozy au journal de Fance 2 en 2015. "Passe moi la salade, je t'envoie la rhubarbe."
Cet expert en salades judiciaires, petits arrangements entre amis et citations foireuses savait-il que la rhubarbe et le séné sont deux laxatifs puissants ?


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 2714
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Plume Dim 12 Sep - 11:59

LA CAROTTE ENSABLÉE
Par Jean-Claude Ribaut

[


Pour Jules Renard – l’auteur de Poil de Carotte –, « la médecine n’avait de certain que les espoirs trompeurs qu’elle nous donne », tandis que les carabins en salle de garde blâmaient la pauvre Charlotte pour l’usage maladroit qu’elle faisait de ladite carotte. La carotte cultivée dans le sable des grèves (mielles) du Cotentin a aussi assuré la fortune de Créances (Manche).
Elle doit son renom à son goût subtilement iodé et à l’absence de corps fibreux résultant du sol sablonneux, du vent du large et des embruns, ainsi que du varech, engrais végétal naturel. Elle bénéficie d’une appellation d’origine contrôlée (AOC) depuis 1960. Cette suprématie n’a été obtenue que parce qu’un parasite – le nématode – a été jugulé dans les années 1950, à l’époque de l’agrochimie triomphante, par l’utilisation d’un pesticide miracle, le dichloropropène, qui détruit le petit vers ravageur et permet une production de masse. Auparavant, on retournait le sable chaque année, les rendements étaient faibles. Avec la chimie, ils ont explosé.
Mais ce pesticide, notoirement cancérigène est interdit depuis 2009, partout en Europe. Chaque année pourtant, grâce à un lobbying efficace, les producteurs de Créances obtenaient une dérogation. Cette année, alerté par un nouveau rapport alarmant des agences sanitaires, le préfet a dit non, malgré les quelques tonnes de carottes et de fumier déversés devant la préfecture de Saint-Lô le 29 avril. Alors, passer à l’agriculture biologique avec une bactérie naturelle ? Certains l’ont essayé, mais les rendements sont moindres. Évidemment.
Mon gâteau de carottes est un souvenir d’enfance rurale. Faire fondre quelques carottes du jardin et un oignon en julienne ; réaliser une béchamel de bonne consistance ; y ajouter les carottes fondues, deux œufs entiers, un peu de muscade, sel, poivre. Bien mélanger et placer dans un moule à manqué. Cuire 45 minutes à four moyen (170 °C). Inratable. Servir avec une sauce tomate maison.


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 2714
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Invité Dim 12 Sep - 12:12

Plume a écrit:

Couilles de taureau à croquer (Solanum esculentum)








Fruits et légumes Th?id=OIP.yEHDeIp2VieXzpiPVnm_rwAAAA&w=133&h=160&c=8&rs=1&qlt=90&o=6&dpr=1.25&pid=3



Il s’agit d’une variété de grosse tomate de port indéterminé et bien productive. Les fruits à la forme renflée et à la chair bien charnue, rouge, sont plutôt tardifs (entre 65 et 80 jours de la plantation à la récolte). Ils pèsent en moyenne 300 g mais peuvent atteindre 1 kg, et se caractérisent par la dépression creuse au niveau du pédoncule. Cette tomate d’origine espagnole (son nom officiel est ‘Huevos de Toro’)  a été créée au début du vingtième siècle à Jaén en Andalousie. Elle convient parfaitement pour faire des coulis ou à manger crue en salade.
–       Notez dans la catégorie des « fruits érotiques » que les prunes, de même que les noisettes désignaient de manière argotique les testicules au début du vingtième siècle.


Ohhh la gourmandeee !! rire main

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Plume Mar 11 Jan - 17:28

Fruits et légumes Carott10
De belles carottes !  rire main


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 2714
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Plume Mar 11 Jan - 17:31

[size=40]LA CONFITURE DE GRATTE-boule
Par Jean-Claude Ribaut, décembre 2018[/size]
]

Le fruit de l’églantier est une petite baie oblongue d’un rouge vif qui contient une bourre piquante (poil à gratter). D’où son nom de « gratte-boule » lorsque, pour plaisanter, à la campagne, on en glissait une poignée dans le lit pour piquer les fesses des jeunes mariés, ou lorsque les garnements en glissaient sous la chemise de leurs adversaires dans La Guerre des boutons.
Son nom savant est cynorrhodon – littéralement rose canine – car ce fruit, de la famille des rosacées, était réputé pour calmer les morsures de chiens atteints de la rage. Il est aussi bourré de vitamine C, de sucre naturel et de tanins.
Le fruit n’est pas facile à utiliser, il forme une espèce d’urne ouverte au sommet qui porte les restes de la fleur (akène). À l’intérieur, une vingtaine de petits fruits contiennent des graines… Le fruit arrive à maturité en novembre, période idéale pour réaliser la confiture. Il est indispensable de retirer du cynorrhodon les graines irritantes, ou de les neutraliser, même pour la préparation d’une infusion.
Pour obtenir 500 grammes de confiture, il faut un bâton de vanille fendu en deux (ou deux sachets), un demi-jus de citron, 500 grammes de sucre et 4 à 5 kilos d’églantines bien mûres.
D’abord, laver les églantines, les sécher. Couper les baies en deux, ôter les pépins et les poils. Passer au tamis fin. Faire cuire doucement environ trente minutes.
Il ne reste plus que la pulpe, ajouter le sucre, le citron et la vanille. Reprendre la cuisson jusqu’à ce que la pectine provoque la bonne consistance. Mettre dans des pots stérilisés et les retourner.
Plus facile à préparer, la tisane de gratte-boule (2 grammes infusés dix minutes dans un filtre à thé plongé dans l’eau bouillante) est diurétique, anti-diarrhéique, stimulante, et souveraine contre l’arthrite.



Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 2714
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Plume Mar 11 Jan - 17:40

Boissons d'hiver : siné mensuel

1 - Indémodable, le rhum arrangé. Pour un bocal de 1,5 l, il faudra 1 litre de rhum blanc agricole recommandé par les aficionados. Le reste en fruits, racine ou écorce, comme le bois bandé, et entre 100 et 200 g de sucre selon les goûts.Une fois la mixture prête, on bouche hermétiquement et on laisse macérer au moins trois mois à température ambiante (un mois pour les agrumes à cause de l’amertume). Goûtez de temps en temps pour vérifier que tout se passe bien.
2 – La confiture de vieux garçon se prépare en été et se déguste à Noël. Le principe, c’est d’utiliser les fruits rouges qui traînent chez vous avant qu’ils ne se gâtent. Commencez par exemple par une première couche de fraises, bien mûres et lavées, que vous placez dans un bocal d’au moins trois litres. Ajoutez leur poids en sucre, couvrez d’eau-de-vie à 45° et refermez. Répétez l’opération tout l’été jusqu’au ras du bocal, avec des groseilles, framboises ou cerises dénoyautées. Puis réservez pour les fêtes.
3 – Pour la digestion, on se fabrique une liqueur de thym ou farigoule. Dans un bocal hermétique et propre, laissez macérer un gros bouquet de thym frais dans un demi-litre d’alcool à 90°. Au bout de 40 jours, préparez un sirop en faisant bouillir 250 g de sucre et 50 cl d’eau. Mélangez le tout, filtrez, mettez en bouteille et sirotez un mois plus tard.
4 – À la rentrée, vous pourrez fabriquer votre ratafia de raisin, parfait pour les apéros. Pour 1 litre d’eau-de-vie à 40°, comptez 2 kg de raisin bien sucré comme le muscat. Après avoir lavé les grains, passez-les dans un faitout puis au tamis pour en extraire le jus. Mélangez à l’eau-de-vie avec 400 g de sucre et un bâton de cannelle. Après un mois à l’abri de la lumière à température ambiante, filtrez puis mettez au frais.


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 2714
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Le vin hachisché

Message par Plume Mar 11 Jan - 17:48

Le vin hachisché

[list="box-sizing: border-box; text-rendering: optimizelegibility; margin-bottom: 10px; color: rgb(0, 0, 0); font-family:"]
[*]500 g de chanvre indien – 500 g de sucre. 2 l d’eau – une gousse de vanille. Procédé : Faire bouillir le chanvre avec l’eau ; après coction le passer ; ajouter le sucre et la vanille ; clarifier avec un blanc d’œuf et conduire le sirop à 32 degrés Baumé.
On le prend à la dose de deux cuillerées, pur ou dans un verre avec de l’eau. » (p.755). Le « vin hachisché – boisson exhilarante » résulte de la fermentation de 500 g de cannabis dans un litre de jus de raisin : « On obtient un vin, écrit l’auteur, qui produit des effets merveilleux. »
Néanmoins, il précise que cette substance « étant classée parmi les drogues pharmaceutiques et n’ayant pas eu son application alimentaire ne peut être déversée dans le public ».

[*]Ce cuisinier est Joseph Favre (1849–1903), né en Suisse et fondateur de l’Académie culinaire de France, auteur d’un admirable Dictionnaire universel de cuisine pratique (1894). Favre est anarchiste, membre de la Fédération jurassienne.
Militant et journaliste, il fonde en 1875 L’Agitatore, avec le communard Benoît Malon. Il fréquente Bakounine réfugié dans le Tessin, pour qui il crée le Pouding Salvator au cours d’un repas où se trouve le gratin du mouvement libertaire : l’Italien Errico Malatesta, Élisée Reclus et Arthur Arnould (Première Internationale).

[*]Le Grand Prix Joseph-Favre, imaginé par Benoît Violier avant sa disparition, a été reporté au mois de décembre 2016. Bonne occasion de (re)découvrir ce cuisinier-écrivain, suisse et libertaire. Un sacré mélange.
[/list]


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 2714
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Fruits et légumes Empty Re: Fruits et légumes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum