Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

"Economisez l'énergie, favorisez le commerce de proximité" dit Le Maire

Aller en bas

"Economisez l'énergie, favorisez le commerce de proximité" dit Le Maire Empty "Economisez l'énergie, favorisez le commerce de proximité" dit Le Maire

Message par Diviciac Lun 11 Juil - 16:24

Dans le même temps, l'UE veut signer un accord de libre échange avec les antipodes qui autorisera 48000 tonnes de barbaque par an à faire la moitié du tour de la planète avant d'arriver dans nos assiettes. 




Après quatre années de pourparlers, la Commission européenne a annoncé, jeudi 30 juin, l’aboutissement des négociations sur un accord commercial entre l’Union européenne et la Nouvelle-Zélande. Mais en dépit des affirmations de la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, selon lesquelles le texte ouvre «d’importantes perspectives pour les entreprises, les agriculteurs et les consommateurs des deux parties», et peut «contribuer à accroître de 30 % les échanges entre l’UE et la Nouvelle-Zélande» tout en comprenant «des engagements sociaux et climatiques sans précédent», la nouvelle a été reçue avec inquiétude dans le milieu agricole européen. Et notamment chez les éleveurs de bétail. Dans un communiqué publié le 1er juillet, l’Association française interprofessionnelle du bétail et des viandes (Interbev) a dénoncé «une conclusion de présidence française de l’Union européenne catastrophique pour les filières d’élevage de ruminants», et assure que «cet accord prévoit l’ouverture du marché européen à droits de douane nuls ou réduits à 10 000 tonnes de viandes bovines et 38 000 tonnes de viandes ovines supplémentaires»


Sur France Info le 30 juin, François Ruffin développe : «Monsieur Macron [disait lui-même] durant la crise Covid : déléguer notre alimentation, notre protection à d’autres est une folie’'. Là, qu’est-ce qu’il fait cette semaine ? Il signe un traité de libre-échange avec la Nouvelle-Zélande qui va permettre l’importation de bœufs, de moutons, de produits laitiers, pourtant où là-bas on utilise l’atrazine [un herbicide interdit en Europe, ndlr]. Il n’y a pas de réglementation sur le transport des animaux. Il n’y a pas les mêmes normes que chez nous.»
Diviciac
Diviciac

Messages : 38968
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum