Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où et quand vont sortir ...
Voir le deal

Nouveau gouvernement.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Nouveau gouvernement. - Page 3 Empty Re: Nouveau gouvernement.

Message par Diviciac Lun 23 Mai - 15:37

Forcheville a écrit:32 % de Français dont les idées ne sont pas correctes:
- ou on les envoie en camp de rééducation pour qu'ils fassent leur autocritique sous l'autorité d'un commissaire politique dépendant du Ministère de la Vérité.
Rééducation politique donc
- ou il s'agit d'une pathologie, on les envoie dans des centres psychiatriques pour soigner leur "déséquilibre". Et Dieu sait qu'il y en a en ce moment des "déséquilibrés".
Rééducation santé cette fois, qui pourra aboutir à un passeport mental vous ouvrant l'accès à la vie en société, si le processus marche bien.
 
Vous tirez un peu la couverture,  Monsieur de Forcheville,   moi aussi j'ai des idées qui ne sont pas correctes et nous avons (avec Poutou et Artaud)  fait plus de 23% des voix 

Diviciac

Messages : 38126
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau gouvernement. - Page 3 Empty Re: Nouveau gouvernement.

Message par Forcheville Lun 23 Mai - 18:17

Diviciac a écrit:
Forcheville a écrit:32 % de Français dont les idées ne sont pas correctes:
- ou on les envoie en camp de rééducation pour qu'ils fassent leur autocritique sous l'autorité d'un commissaire politique dépendant du Ministère de la Vérité.
Rééducation politique donc
- ou il s'agit d'une pathologie, on les envoie dans des centres psychiatriques pour soigner leur "déséquilibre". Et Dieu sait qu'il y en a en ce moment des "déséquilibrés".
Rééducation santé cette fois, qui pourra aboutir à un passeport mental vous ouvrant l'accès à la vie en société, si le processus marche bien.
 
Vous tirez un peu la couverture,  Monsieur de Forcheville,   moi aussi j'ai des idées qui ne sont pas correctes et nous avons (avec Poutou et Artaud)  fait plus de 23% des voix 

Je serais curieux de connaître les idées de Poutou, les dernières que j'ai retenues résumaient l'étendue de son programme politique: "en faire le moins possible, en gagnant le plus possible".
Il a obtenu gain de cause pour le premier volet, il est au chômage, il doit pallier cela par ses revenus de conseiller municipal et de délégué syndical.
Artaud "travailleurs, travailleuses! je préférais l'original à la copie (Arlette), elle, en plus, a un rictus de la lèvre inférieure  en parlant qui trahit toute l'amertume qu'elle éprouve de la vie. Nous, on y est pour rien.

Pour en revenir au sujet dont on cause, il me semble qu'Horiel dans la foulée de Poutine voudrait "dénazifier" la France ce qui me laisse craindre le pire.


 Messieurs! ce sabre est le plus beau jour de ma vie.
Forcheville
Forcheville

Messages : 1624
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau gouvernement. - Page 3 Empty Re: Nouveau gouvernement.

Message par Diviciac Lun 23 Mai - 19:33

Forcheville a écrit:
Diviciac a écrit:
 
Vous tirez un peu la couverture,  Monsieur de Forcheville,   moi aussi j'ai des idées qui ne sont pas correctes et nous avons (avec Poutou et Artaud)  fait plus de 23% des voix 

Je serais curieux de connaître les idées de Poutou, les dernières que j'ai retenues résumaient l'étendue de son programme politique: "en faire le moins possible, en gagnant le plus possible".
Il a obtenu gain de cause pour le premier volet, il est au chômage, il doit pallier cela par ses revenus de conseiller municipal et de délégué syndical.
Artaud "travailleurs, travailleuses! je préférais l'original à la copie (Arlette), elle, en plus, a un rictus de la lèvre inférieure  en parlant qui trahit toute l'amertume qu'elle éprouve de la vie. Nous, on y est pour rien.

Pour en revenir au sujet dont on cause, il me semble qu'Horiel dans la foulée de Poutine voudrait "dénazifier" la France ce qui me laisse craindre le pire.
 
Ben oui surtout que Poutine n'a pas mal réussi:  le régiment Azov,  accusé de nazisme, s'est rendu ... vous devriez peut-être vous rendre tout de suite pour éviter un carnage.   
Poutou n'a rien fait pour être au chômage. Comme bien d'autres, il a été licencié quand les gentils investisseurs américains ont décidé d'aller mettre leurs billes ailleurs. C'est très volatil , les capitaux étrangers .  
Je préférais aussi Arlette: dans les manifs syndicales,  la LO, qui ne voulait pas tirer la couverture en participant  au cortège,  avait généralement une sorte de stand ou Arlette était présente, juste pour nous soutenir et échanger quelques idées .  Une femme politique de conviction assurément sincère.  
Diviciac
Diviciac

Messages : 38126
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau gouvernement. - Page 3 Empty Re: Nouveau gouvernement.

Message par Nestor Mar 24 Mai - 13:24

Diviciac a écrit:
Sapeur Lipopète a écrit:Pas de surprise !
 
Si à l'EN : Pap N'Diaye,  c'est le contraire de Blanquer .
Enfin, on avait déjà compris qu'avec ses maths facultatives,  son parcours sup et ses consignes anti-covid,  Blanquer n'avait fait que des conneries et qu'il fallait faire exactement l'inverse. 
Sardine Trousseau nommée Ministre de la condition masculine et la boucle était bouclée ... Very Happy
Nestor
Nestor

Messages : 800
Date d'inscription : 23/11/2021

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau gouvernement. - Page 3 Empty Re: Nouveau gouvernement.

Message par Horiel Mar 24 Mai - 16:48

Forcheville a écrit:Pour en revenir au sujet dont on cause, il me semble qu'Horiel dans la foulée de Poutine voudrait "dénazifier" la France ce qui me laisse craindre le pire.


Ne soyez pas taquin; quand bien même je voudrais chasser de Doulce France les traîtres et les sagouins qui distillent dans les esprits inquiets et oisifs la haine du mahométan et celle de l'homme noir, ce que réprouve la loi et je suis très légaliste, comment voudriez-vous que je m'y prenne ? 
Avec mes petits bras musclés ?

Non, je ne peux, à mon niveau, que frapper sans relâche la cloche* de la mise en garde et je ne m'en priverai pas.
Si cela vous importune à ce point, poser vos yeux fragiles ailleurs ou fermez vos oreilles délicates; quoique je me demande quelle sorte de sensibilité peut émaner d'une extrême-droite n'existe que pour désigner des coupables...



* Je ne vise personne, ne me faites pas écrire ce que j'ai peut-être pensé...
Horiel
Horiel

Messages : 2829
Date d'inscription : 06/04/2021

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau gouvernement. - Page 3 Empty Re: Nouveau gouvernement.

Message par N'Magicfly Mar 24 Mai - 17:55

Pour vous faire une idée:




Ce qu'a vraiment dit et écrit Pap Ndiaye


Laïcité, racialisme, indigénisme, « privilège blanc »… « Le Point » a décortiqué les déclarations et les écrits du nouveau ministre de l'Éducation nationale.



Publié le 23/05/2022 à 17h33 - Modifié le 24/05/2022 à 09h48


À peine était-il nommé à la tête du ministère de l'Éducation nationale que Pap Ndiaye réalisait – involontairement – un premier exploit politique : mettre d'accord Jean-Luc Mélenchon et Manuel Valls. « Je souhaite plein succès à Pap Ndiaye, historien et chercheur de renom. Il sait que l'école et la République sont intimement liées », a réagi l'ancien Premier ministre et théoricien des gauches irréconciliables, pendant que le leader de La France insoumise saluait « l'audace » de la nomination « d'un grand intellectuel »… avant de lui décocher un coup de sabot et de le qualifier de « renégat ».
La promotion de ce spécialiste de l'histoire des minorités et auteur de La Condition noire. Essai sur une minorité française (Calmann-Lévy, 2008) a suscité de nombreux commentaires virulents, souvent pavloviens, sur ses sympathies supposées à l'égard des courants de pensée racialistes de l'extrême gauche. Sur les réseaux sociaux, particulièrement agités, des anonymes ont exhumé des fragments de déclarations du nouveau ministre, persuadés de brandir la preuve irréfutable de l'appartenance au camp indigéniste de cet universitaire peu connu du grand public.





On a ainsi vu tourner en boucle ses déclarations au Monde en juin 2021 dans lesquelles il dit partager la plupart des causes des militants woke français, « comme le féminisme, la lutte pour la protection de l'environnement ou l'antiracisme »… Citation généralement amputée du passage dans lequel il désapprouvait « les discours moralisateurs ou sectaires de certains d'entre eux », se définissant finalement « plus cool que woke ».


Ni un identitaire ni un indigéniste



Pap Ndiaye se montre sensible à des thèmes et des méthodes directement inspirés de la sociologie américaine, c'est certain, mais il n'est ni un identitaire ni un indigéniste. Il lui est arrivé de débattre avec des militants décoloniaux énervés, certes, – y compris dans le cadre d'une réunion « en non-mixité racisée » –, mais ce serait lui faire un procès hâtif que de le considérer comme un militant, il est toujours resté un chercheur.






Enfin, si cet universitaire de 56 ans a développé au cours de sa carrière un certain nombre de positions dont on peut débattre – notamment sur les micro-agressions, le blackface ou le retrait du mot race dans la Constitution –, personne ne peut le soupçonner de vouloir briser les institutions, à l'inverse du camp indigéniste, qui rêve de voir sombrer la République.







« À la recherche d'une troisième voie »



Pap Ndiaye n'utilise pas les mots qui fâchent (refusant, par exemple, de parler de « privilège blanc » ou de « racisme d'État »), ne se rend pas ou très peu à des événements militants, limite ses interventions médiatiques à ses domaines de spécialité et évite soigneusement de se laisser enfermer dans des débats sur la laïcité, par exemple. Il fait partie de ceux qui sont persuadés que l'on peut trouver un compromis entre la ligne woke et la ligne républicaine : « Je suis un produit de l'école républicaine française et de l'affirmative action américaine [politique de quotas ethniques, NDLR] », confiait-il dans une interview dès 2009.






« Pap n'est ni un diviseur ni un provocateur, mais un conciliateur, un pacificateur. On le lui reprochera aussi, mais c'est son tempérament, sa manière de voir les choses », expliquait d'ailleurs au Point sa sœur, la romancière Marie NDiaye, peu après la cérémonie de passation. « Pap Ndiaye connaît bien le modèle américain, mais ce serait faux de dire qu'il cherche à l'importer ici. Il a conscience que le modèle américain et le modèle français sont en crise, il est à la recherche d'une troisième voie », souligne l'un de ses collaborateurs au musée de l'Histoire de l'immigration, qui estime que la personnalité du nouveau ministre de l'Éducation le rend par nature imperméable à la radicalité : « C'est un homme qui déteste le conflit, il est toujours à la recherche de consensus et se méfie beaucoup des milieux militants. »
Ses convictions sont profondes, mais il sait les habiller d'une certaine rondeur et il sait trouver les angles d'attaque les plus consensuels : « Il préférera parler de “promotion de la diversité”, plutôt que de “lutte contre les discriminations”, c'est moins clivant », résume son ex-collaborateur, inquiet de voir son ancien directeur « rejeté par tous les camps à force de vouloir mettre tout le monde d'accord ».





Une approche intersectionnelle des inégalités



Très influencé par son séjour aux États-Unis dans les années 1990, Pap Ndiaye est revenu en France équipé de tout l'attirail intellectuel de l'universitaire multiculturaliste à l'anglo-saxonne. En 2006, il participe à la rédaction de l'ouvrage collectif dirigé par Éric Fassin De la question sociale à la question raciale ?, texte fondateur qui marque le début de l'importation des catégories raciales dans la recherche française.
Dans le très documenté chapitre qu'il consacre à la progressive racialisation de l'identité française, il explique comment le développement de l'empire colonial a instauré une rupture avec « l'idéologie républicaine […] théoriquement indifférente aux couleurs de peau et aux autres caractéristiques physiques ». Il plaide pour une approche intersectionnelle des inégalités et déplore l'absence de statistiques ethniques pour y parvenir. « Gageons que des travaux futurs sur l'idéologie de la blancheur française comme constitutive de l'identité́ nationale, en relation avec des facteurs de genre, de classe et d'appartenance régionale, remettront en cause les idées reçues sur le fameux universalisme républicain », écrit-il alors. « Pap Ndiaye estime que ceux qui expérimentent les mêmes discriminations vont avoir tendance à se regrouper en communautés, analyse Damien Saverot, chercheur à l'ENS, spécialiste des mobilisations politiques en lien avec l'immigration postcoloniale. Pour lui, reconnaître ces communautés ne remet pas en cause le pacte républicain. »
Sur les questions républicaines justement, le nouveau ministre de l'Éducation devra gérer l'héritage de Jean-Michel Blanquer, qui avait fait de la laïcité un pilier de son action politique, en installant, notamment, un conseil des sages. Prudent, Pap Ndiaye s'est toujours abstenu de se prononcer publiquement sur les questions de laïcité. On le dit cependant proche du sociologue François Héran, grand pourfendeur de la « ligne laïque ultrarépublicaine » et partisan d'une laïcité plutôt accommodante avec les religions.



Cette laïcité (promue un temps par le duo Jean-Louis Bianco et Nicolas Cadène à la tête de l'Observatoire de la laïcité, dissoute en 2021) a été liquidée par Marlène Schiappa pendant le premier quinquennat. Il est probable, étant donné la nature de ses travaux universitaires, que le nouveau ministre de l'Éducation nationale soit plus en phase avec la ligne multiculturaliste. Pour autant, rien ne laisse croire qu'il aurait reçu pour mission de solder l'héritage Schiappa-Blanquer sur les questions de laïcité… « Pour nous, c'est quand même un coup dur. Mélenchon aurait gagné que ça ne ferait pas une grande différence », confie un des membres du conseil des sages de la laïcité de l'Éducation nationale, encore sonné par cette nomination, mais plutôt confiant sur l'idée d'un statu quo institutionnel.




Trop blanc pour certains, en somme…



Certaines figures de la gauche républicaine se montrent en revanche beaucoup plus inquiètes : « Pap Ndiaye n'est peut-être pas un indigéniste revendiqué, mais il pense comme les indigénistes, il l'a prouvé lorsqu'il s'est opposé au retrait du mot race de la Constitution, s'emporte Fatiha Agag-Boudjahlat, militante laïque et candidate à la députation en Haute-Garonne. Pour ces gens, la laïcité est une entreprise de réduction de la diversité, car elle passe par une réduction de la visibilité », analyse-t-elle. 





L'ex-directeur du musée d'Histoire de l'immigration et conseiller scientifique du Cran (Conseil représentatif des associations noires) a été jugé beaucoup trop mesuré par les militants de la mouvance indigéniste, qui lui reprochent de ne pas suffisamment remettre en cause l'ordre républicain, de s'inscrire dans un cadre trop institutionnel, d'être trop consensuel, trop mou… Trop blanc en somme. « Ndiaye parle beaucoup de l'esclavage et du colonialisme, c'est vrai. Se risque-t-il cependant à contester vraiment la mythologie républicaine ? […] malgré quelques passages ambigus, il n'établit jamais de lien structurel entre la période actuelle et l'esclavage/colonisation. Plus : il ne cache pas sa défiance vis-à-vis d'une telle approche », regrettait le militant Sadri Khiari, cofondateur des Indigènes de la République, dans un texte au vitriol publié en janvier 2010 (élégamment intitulé : « Pap Ndiaye tire à blanc »).
L'auteur de cette injonction à la radicalité s'offusque de ce que Pap Ndiaye considère le lien entre colonialisme et racisme contemporain comme « un raccourci regrettable » produit par un milieu militant cédant aux évidences trompeuses. Le militant accable l'universitaire : Pap Ndiaye n'oserait pas « nommer la race », il se contorsionnerait pour employer « des mots qui n'incommodent pas trop les Blancs. […] Ce que Michael Jackson a tenté de faire avec son corps, Ndiaye essaie de le faire avec la notion de race », s'emporte l'ancien syndicaliste.
Mais il y a plus grave pour ce compagnon de route de Houria Bouteldjah : Pap Ndiaye ne se révèle ni antisémite ni même antisioniste. « Le Cran, l'association dont Ndiaye est un membre influent, ne cache plus ses relations avec le Crif, une corporation sioniste particulièrement impliquée dans la campagne islamophobe et le soutien aux politiques racistes menées par l'État français. Une telle stratégie est suicidaire pour la cause noire [et] risque de conduire [à] l'illusion d'une déracialisation qui s'interdirait de contester également l'ordre blanc républicain. » Certains reproches valent décidément tous les compliments…


Ce que Pap Ndiaye a réellement dit sur :
Les violences policières
« L'attitude de déni en ce qui concerne les violences policières en France est tout à fait classique, et depuis longtemps. Il y aurait des violences policières aux États-Unis, mais, en France, il n'y en a pas, puisqu'on vous dit qu'il n'y en a pas. Et d'ailleurs nous sommes en République. […] On ne peut plus simplement renvoyer cette question à un autre pays, comme si nous nous étions miraculeusement protégés d'une réalité qui est pourtant évidente, qui est celle d'une partie de la jeunesse française : les contrôles au faciès, les difficultés avec la police, parfois les violences. » (France Inter, 2020)

La suppression du mot race dans la Constitution
« On fait un beau geste, on est contents du point de vue philosophique, mais, du point de vue de l'action, on opère un recul […] bien que la race soit évidemment complètement invalidée d'un point de vue scientifique, elle existe encore comme une représentation imaginaire avec des effets sociaux. Dans les sciences sociales, beaucoup de chercheurs utilisent le terme de race. Non pas parce qu'ils croiraient en l'existence des races, mais parce qu'ils reconnaissent pragmatiquement que la race comme catégorie imaginaire influe dans l'organisation des sociétés passées et présentes. » (Le Monde, 2018)

Le racisme antiblanc
« Parler d'un racisme antiblanc est une formule lourde de sous-entendus, qui, au nom d'un langage de vérité, reprend des thématiques qui ont cours depuis longtemps dans l'extrême droite. » (La Condition noire, 2008)

Le racisme d'État
« Le “racisme d'État” suppose que les institutions de l'État soient au service d'une politique raciste, ce qui n'est évidemment pas le cas en France. […] En revanche, il existe bien un racisme structurel en France, par lequel des institutions comme la police peuvent avoir des pratiques racistes. Il y a du racisme dans l'État, il n'y a pas de racisme d'État.  » (Le Monde, 2017)

Les micro-agressions
« Si petites que les auteurs ne les perçoivent jamais, mais qui blessent […] C'est comme le supplice de la goutte d'eau. Une fois, cela n'a rien de grave, mais un million de fois, c'est insupportable. » (Le Monde, 2020)

Les statistiques ethniques
« Il convient enfin d'incriminer l'absence d'évaluations statistiques des populations concernées : en bref, on ne connaît pas le nombre de Noirs vivant en France, et encore moins leur ventilation par catégories socioprofessionnelles, par exemple, à moins de procéder par des biais statistiques fondés sur le lieu de naissance. » (De la question sociale à la question raciale ?, 2006)

« L'islamo-gauchisme »
« Cette notion n'a plus aucune signification. Elle sert simplement à disqualifier sans engager le débat et sans regarder de plus près ce qui se passe. Le monde universitaire n'a rien d'islamo-gauchiste, bien entendu. Il y a des débats, il y a des recherches vivantes, parfois critiquables, évidemment, mais qui ne relèvent en rien de ce qualificatif infamant. » (France Inter, 2021)

Le déboulonnage des statues
« Débattre du déboulonnage des statues, c'est passionnant ! Pas pour confronter des positions binaires – déboulonner ou pas –, mais pour comprendre pourquoi la question se pose et imaginer des propositions créatives : à Bristol, Banksy a proposé de transformer la statue d'un marchand d'esclaves, sans la détruire, mais en la subvertissant radicalement… » (Le Monde, 2021)

Le blackface
« Le fait de se maquiller, de se grimer et de porter des costumes, fait partie intégrale du spectacle, que ce soit l'opéra ou le théâtre. En revanche, se déguiser en Noir ou se déguiser en personnes asiatiques, ça, c'est quelque chose de très offensant. Beaucoup d'opéras de par le monde ont déjà prohibé le blackface. Au fond, ça donne des possibilités créatives beaucoup plus intéressantes pour les metteurs en scène d'opéra que de simplement appliquer un pauvre grimage de couleur sur un visage. » (France Inter, le 19 février 2021)

L'universalisme
« Je ne souscris pas [à l'idée d'un génie français] parce qu'il sous-entend qu'il y aurait une exception française qui nous protégerait d'un certain nombre de maux que l'on observe dans le reste du monde. Derrière cette idée, il y a celle du fameux universalisme de la citoyenneté française, qui a souvent pris l'allure d'un universalisme d'homme, blanc et hétérosexuel… D'un “universalisme chauvin”, comme disait Abdelmalek Sayad. Il n'est pas aujourd'hui question d'un enfermement communautaire, ou d'un éclatement de la sphère publique en autant de groupes qui se tourneraient le dos, mais plutôt d'une demande d'un véritable universalisme, d'un universalisme qui englobe tous les sexes, toutes les manières d'être, toutes les couleurs de peau sans faire de différence. » (France Culture, avril 2018)

L'« appel contre les ratonnades anti-Blancs » du 25 mars 2005

« La démarche est significative en ce sens qu'elle témoigne probablement d'une contre-offensive des “néorépublicains”, hostiles à l'expression et à l'organisation des minorités visibles. […] “Vous nous lassez avec vos histoires de racisme, et vous ne prêtez pas attention au racisme antiblanc et antifrançais, quand vous ne l'excusez pas tout bonnement. Les Blancs sont tout autant victimes de racisme que les Noirs. Ces derniers n'ont pas à se plaindre, ils feraient mieux de rester à leur place”, disent-ils en substance. » (La Condition noire, 2008)
N'Magicfly
N'Magicfly

Messages : 4376
Date d'inscription : 11/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau gouvernement. - Page 3 Empty Re: Nouveau gouvernement.

Message par Francelibre Mar 24 Mai - 18:11

La reconnaissance de la République ,c'est pour  prochainement ?
et le Nobel de la Vérité c'est pour demain ?
Francelibre
Francelibre

Messages : 1499
Date d'inscription : 14/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau gouvernement. - Page 3 Empty Re: Nouveau gouvernement.

Message par Snub 36 Ven 27 Mai - 2:06

Horiel a écrit:
Snub 36 a écrit:
48 millions d'électeurs inscrits 
18 millions de voix, une bien merdeuse "Majorité" pas de quoi en être fière


On ne parle pas des inscrits mais de ceux qui ont fait un choix.
Le couillon inscrit qui préfère l'apéro ou le stand de tir -voir les deux pour les plus compétitifs- le jour des élections, qu'il ait au moins la décence de manger sa marde sans enquiquiner le monde.

De fait tu détiens le monopole du savoir de ce qu'est un "choix" 
S'abstenir est aussi un choix 
Bref en gros 1/3 et 1/3 et le dernier tiers + les petits 8%  
De fait un MERDEUSE majorité  Very Happy
En plus le minot et en baisse voir chute libre face à la concurrente

 Mais si l'on prend les résultats au vu de la totalité des électeurs français, Emmanuel Macron a été élu par 38,52 % des inscrits (contre 43,61 il y a cinq ans), et Marine Le Pen 27,28 % (contre 22,36 %). 


Les temps difficiles créent des hommes forts. Les hommes forts créent les périodes de paix. Les périodes de paix créent les hommes faibles. Les hommes faibles créent les temps difficiles.»

Nouveau gouvernement. - Page 3 17127111
Snub 36
Snub 36

Messages : 1565
Date d'inscription : 09/03/2021
Age : 62
Localisation : Strasbourg Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau gouvernement. - Page 3 Empty Re: Nouveau gouvernement.

Message par Horiel Ven 27 Mai - 8:13

Snub 36 a écrit:
De fait tu détiens le monopole du savoir de ce qu'est un "choix" 
S'abstenir est aussi un choix 
Bref en gros 1/3 et 1/3 et le dernier tiers + les petits 8%  
De fait un MERDEUSE majorité  Very Happy
En plus le minot et en baisse voir chute libre face à la concurrente

 Mais si l'on prend les résultats au vu de la totalité des électeurs français, Emmanuel Macron a été élu par 38,52 % des inscrits (contre 43,61 il y a cinq ans), et Marine Le Pen 27,28 % (contre 22,36 %). 



Mmmmpffff  Very Happy
Non, ce n'est pas "moi qui détient le monopole du savoir de ce qu'est un choix", non, c'est la réalité : ce ne sont pas les "inscrits" qui élisent mais les "votants".
L'inscrit qui ne se déplace pas aux urnes n'a pas pris part au choix, de fait.
C'est de cela que je parlais. Faut suivre.
Horiel
Horiel

Messages : 2829
Date d'inscription : 06/04/2021

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau gouvernement. - Page 3 Empty Re: Nouveau gouvernement.

Message par Diviciac Ven 27 Mai - 10:35

Horiel a écrit:
Snub 36 a écrit:
De fait tu détiens le monopole du savoir de ce qu'est un "choix" 
S'abstenir est aussi un choix 
Bref en gros 1/3 et 1/3 et le dernier tiers + les petits 8%  
De fait un MERDEUSE majorité  Very Happy
En plus le minot et en baisse voir chute libre face à la concurrente

 Mais si l'on prend les résultats au vu de la totalité des électeurs français, Emmanuel Macron a été élu par 38,52 % des inscrits (contre 43,61 il y a cinq ans), et Marine Le Pen 27,28 % (contre 22,36 %). 



Mmmmpffff  Very Happy
Non, ce n'est pas "moi qui détient le monopole du savoir de ce qu'est un choix", non, c'est la réalité : ce ne sont pas les "inscrits" qui élisent mais les "votants".
L'inscrit qui ne se déplace pas aux urnes n'a pas pris part au choix, de fait.
C'est de cela que je parlais. Faut suivre.
 
Je ne sais plus qui a écrit un truc du genre "Décider de ne pas choisir, c'est déjà choisir " et il avait raison  ....  Machin. 
Diviciac
Diviciac

Messages : 38126
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau gouvernement. - Page 3 Empty Re: Nouveau gouvernement.

Message par Snub 36 Ven 27 Mai - 13:14

Horiel a écrit:
Snub 36 a écrit:
De fait tu détiens le monopole du savoir de ce qu'est un "choix" 
S'abstenir est aussi un choix 
Bref en gros 1/3 et 1/3 et le dernier tiers + les petits 8%  
De fait un MERDEUSE majorité  Very Happy
En plus le minot et en baisse voir chute libre face à la concurrente

 Mais si l'on prend les résultats au vu de la totalité des électeurs français, Emmanuel Macron a été élu par 38,52 % des inscrits (contre 43,61 il y a cinq ans), et Marine Le Pen 27,28 % (contre 22,36 %). 



Mmmmpffff  Very Happy
Non, ce n'est pas "moi qui détient le monopole du savoir de ce qu'est un choix", non, c'est la réalité : ce ne sont pas les "inscrits" qui élisent mais les "votants".
L'inscrit qui ne se déplace pas aux urnes n'a pas pris part au choix, de fait.
C'est de cela que je parlais. Faut suivre.

Bon tu a raison, accepte juste l'idée que de "choisir" entre la peste et le choléra prudemment je me suis abstenu, car "seulement vacciné" anti-covid (sauf vaccin obligatoire) de fait je ne me suis pas inoculé, la peste, ni le choléra (le prétendu choix).... mais ça ... évidemment un soutient de la peste ne peut le comprendre.
"Iel"* le crétinisme est bien le fruit de sa certitude   (Macronisme)

* Iel : du fait des révélations de Mathieu Gallet, non je ne veux pas savoir ce qui c'est passé dans les putrides latrines parisienne


Les temps difficiles créent des hommes forts. Les hommes forts créent les périodes de paix. Les périodes de paix créent les hommes faibles. Les hommes faibles créent les temps difficiles.»

Nouveau gouvernement. - Page 3 17127111
Snub 36
Snub 36

Messages : 1565
Date d'inscription : 09/03/2021
Age : 62
Localisation : Strasbourg Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Nouveau gouvernement. - Page 3 Empty Re: Nouveau gouvernement.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum