Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

Un autre son de cloche

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Un autre son de cloche

Message par Diviciac Lun 4 Avr 2022 - 17:23

Ukraine : Les milices néonazies fer de lance de la stratégie atlantiste – Le Jeune Indépendant (jeune-independant.net)

Le 02 février dernier, le journal italien de gauche Il Manifesto publie un article au titre évocateur : «Blackwater est dans le Donbass avec le bataillon Azov», en référence à la milice ukrainienne pronazie, financée par la CIA. Cinq jours plus tard, le 07 février, la chaine de télévision française TF1 diffuse un reportage tourné au Donbass. Un vieux monsieur affirme que les bombardements proviennent du côté ukrainien, et non pas du côté russe. De quoi démonter toute la machine propagandiste atlantiste qui diffuse en boucle des informations impliquant la Russie dans l’escalade de la situation en Ukraine et sa volonté manifestement belliqueuse.
Ces informations confirment s’il en est la présence massive de milices en Ukraine pour accomplir des tâches besogneuses : assassinats non revendiqués, opérations sous fausse bannière, crimes de masse contre les populations favorables à la Russie.
D’ailleurs, dix fosses communes ont été examinées au Donbass et 345 dépouilles ont été autopsiées. Selon les autorités de la République autoproclamée du Donbass, ces victimes ont toute été ensevelis en tenue civile, ce qui confirmerait leur statut de civils. Pis, les autopsies ont révélé des traces de sévices et de tortures, et les fosses communes se trouvent dans les zones où étaient déployés les bataillons néonazis ukrainiens venus en renfort aux forces armées ukrainiennes.
Même si les organisations Internationales de défense des droits de l’homme, dont le Comité International de la Croix-Rouge (CICR), aident à identifier les victimes des fosses communes dans le Donbass, ils ne font cependant pas assez pour identifier les responsables de la mort de civils sur le territoire de Donetsk et de Lougansk, et ferment les yeux sur les crimes des unités ukrainiennes et ne reflètent pas entièrement la situation dans leurs rapports.
Diviciac
Diviciac

Messages : 37208
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Fontsestian Lun 4 Avr 2022 - 18:28

Des néo nazis on en trouve semble t il des deux côtés dans cette guerre puisque le patron des mercenaires Wagner largement utilisés par Poutine est lui même un admirateur proclamé d'Hitler et du nazisme.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 7321
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 76
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Nadou Lun 4 Avr 2022 - 18:48

En France, nous en avons beaucoup plus ...


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 32276
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Francelibre Lun 4 Avr 2022 - 18:51

Je crois que je vais étre obligé de me raser  la mouche........... rire vert
Francelibre
Francelibre

Messages : 936
Date d'inscription : 14/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Nadou Lun 4 Avr 2022 - 18:53

CheckNews
Quelle est l’importance du régiment Azov, cette unité ukrainienne fondée par des proches de la mouvance néonazie?















Le régiment ukrainien Azov, fondé par des néonazis, est régulièrement brandi par les prorusses comme justifiant la dénazification que la Russie prétend vouloir mener en Ukraine.


Vous nous interrogez sur le régiment ukrainien Azov, sa place dans la société ukrainienne, et son rôle dans le conflit en cours. Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, des images de défilés de ces combattants, arborant croix gammées et insignes SS ou réalisant des saluts nazis, sont massivement partagées sur les réseaux sociaux. Cette focalisation sur Azov est alimentée par la propagande russe, nourrissant les justifications de Poutine qui prétend vouloir «procéder à la démilitarisation et à la dénazification de l’Ukraine», pays par ailleurs dirigé par Volodymyr Zelensky, juif lui-même. Dans la bataille de communication que se livrent les deux Etats, le régiment est brandi comme un épouvantail par le camp russe, qui l’accuse volontiers de viser des civils, quand ce n’est pas le ministère des Affaires étrangères russes lui-même qui prétend que ce dernier a saboté des installations nucléaires.

D’après les informations repérées par plusieurs analystes et par CheckNews dans les groupes Telegram du régiment Azov, où ses soldats partagent leurs faits d’armes, ses troupes participent actuellement aux combats contre l’invasion russe dans plusieurs régions du pays. Le régiment et des «Unités de défense territoriales», des groupes de volontaires qui seraient pour certains mis en place par des vétérans du groupe (selon l’agence photo turque Anadolu) dans plusieurs villes d’Ukraine, se battent dans différentes régions. De Kyiv à Marioupol en passant par Kharkiv, là où les combats font rage.
Azov est un groupe paramilitaire formé de volontaires le 5 mai 2014, en référence à la mer du même nom, aujourd’hui largement sous le joug de la Russie depuis l’annexion de la Crimée. Le bataillon s’est illustré lorsque ses combattants ont repris la ville de Marioupol aux séparatistes prorusses en 2014. En difficulté sur le terrain militaire, l’Ukraine l’intègre à sa garde nationale (l’équivalent de la gendarmerie nationale en France) dans la foulée, à l’automne de la même année. Au départ, Azov compte quelques centaines d’hommes dans ses rangs. Aujourd’hui, 3 500 à 5 000 combattants forment ce régiment. Des recrutements actifs sont en cours dans la situation actuelle.

Néonazis et hooligans

Contacté par CheckNews, Viatcheslav Likhatchev, historien ukrainien dont les recherches portent sur le radicalisme de droite en Russie et en Ukraine, revient sur les débuts du bataillon : «Azov a été créé en partie par des personnes ayant un passé néonazi, en partie issu des hooligans de football. Bien qu’au printemps et à l’été 2014, la plupart des recrues soient allées à Azov attirées par sa bonne image d’unité de combat, les personnes ayant des opinions radicales de droite constituaient une masse critique dans Azov, le noyau disons. Les nouvelles recrues étaient endoctrinées.»
Le fondateur d’Azov, Andreï Biletsky, originaire du Kharkiv russophone, a fait partie de groupes hooligans et de l’organisation paramilitaire ultranationaliste Patriotes d’Ukraine. Dans un texte titré «Nationalisme social racial ukrainien» publié en 2007, Biletsky énonce parmi les missions de son organisation «la purification raciale de la nation». Placé en détention pour agression armée en 2011, il est relâché en 2014 à l’occasion d’une loi sur la libération des prisonniers politiques voté par la Rada, le parlement ukrainien. Dans le cadre du conflit russo-ukrainien, il fonde le bataillon Azov, dont le logo renvoie clairement à l’iconographie nazie.
Inspiré de l’emblème de la division SS Das Reich, le logo d’Azov reprend la rune Wolfsangel renversée. L’ancien emblème, toujours utilisé par une large partie de ses membres, était encore plus explicite, avec la présence d’un soleil noir, symbole de la mystique nazie. Biletsky et les membres d’Azov réfutent ces références, arguant s’inspirer plutôt de la mythologie nordique, un argument récurrent dans les groupes néonazis. Quant au blason, il s’agirait d’une combinaison des lettres I et N pour «Idées de la Nation», toujours selon ces derniers.
Si les membres d’Azov sont quasi systématiquement étiquetés «néonazis», l’historien Viatcheslav Likhatchev pointe néanmoins une composition plus hétéroclite qu’il n’y paraît. «Même à l’été 2014 tous les combattants d’Azov n’étaient pas d’ultra-droite. J’ai personnellement connu un anarchiste qui a servi dans Azov, ainsi qu’un ancien participant à Anti-Maidan [mouvement contre la révolution ukrainienne de 2014, ndlr], pour qui l’agression russe était devenue inappropriée» se souvient-il.

Dépolitisation

Selon Adrien Nonjon, chercheur à l’Inalco spécialiste de l’Ukraine, Azov a par ailleurs connu une forme de dépolitisation depuis son intégration à la garde nationale par le ministère de l’Intérieur ukrainien. «Leurs rangs ont grossi avec des Ukrainiens dépolitisés simplement admiratifs de leurs réussites au combat. Andreï Biletsky lui-même, après avoir quitté le commandement d’Azov pour la présidence du parti politique d’extrême droite Corps national, a beaucoup lissé son discours. Il nie les mots très durs qu’il a tenus dans sa jeunesse lorsqu’il parlait de croisade contre les sémites», explique le chercheur à CheckNews.
De fait, parmi les principales photographies remontées ces derniers jours sur les réseaux sociaux, plusieurs datent de plusieurs années. Par exemple celle-ci, qui montre un groupe d’hommes en treillis arborant le drapeau nazi avec ceux de l’Otan et d’Azov, est apparue sur Internet en 2014. Une autre photo, où l’on aperçoit un groupe d’hommes torse nu (sauf un, vêtu d’un tee-shirt avec le logo d’Azov) autour d’un portrait d’Hitler, remonte au moins à 2015.
CheckNews a consulté des groupes de communications officiels du régiment, ainsi que différents canaux de groupes territoriaux, dédiés à l’échange ou au recrutement. Dans les photos partagées par les relais institutionnalisés, les combattants sont plus discrets sur leurs patchs ou leurs tatouages. On peut néanmoins en voir plusieurs arborer ostensiblement des soleils noirs nazis sur la crosse de leurs fusils ou sur leurs gilets balistiques. Dans certains canaux d’échanges, où ne sont pas seulement présents des membres d’Azov mais aussi des sympathisants d’autres pays, la parole est parfois plus libérée : «Heil Hitler», «Sieg Heil».
Azov demeure par ailleurs toujours perçu comme un eldorado par certains suprémacistes blancs occidentaux. D’après une enquête de Bellingcat, des partisans des organisations néonazies américaines Atomwaffen Division ou encore Rise Above Movement (RAM) cherchent à intégrer les rangs d’Azov pour se former au combat en vue d’une prochaine guerre raciale. Plusieurs figures radicales d’extrême droite de l’Occident ont ainsi défilé dans un podcast Azov FM, inactif depuis cinq ans. Bellingcat révèle aussi que Joachim Furholm, un «révolutionnaire national-socialiste» norvégien soupçonné d’avoir essayé d’enrôler des volontaires suprémacistes blancs américains pour les rangs du régiment Azov, était lié au parti politique Corps national, comme en atteste sa présence lors d’un rassemblement politique. Le régiment Azov et Corps national ont respectivement nié cette allégation.
S’il y a encore indéniablement des néonazis au sein d’Azov, l’appartenance idéologique n’est néanmoins pas le seul moteur d’adhésion au groupe. Ce qui est certain, c’est que généraliser cette idéologie, bien réelle au sein du régiment, à l’armée (qui compte plusieurs centaines de milliers d’hommes) ou la société ukrainienne, comme certains canaux pro-Kremlin peuvent le faire, n’a guère de sens.

Regain de nationalisme

Adrien Nonjon rappelle que la population ukrainienne nourrit un sentiment ambivalent vis-à-vis du régiment Azov : «D’un côté, les Ukrainiens reconnaissent leur bravoure parce qu’ils ont défendu des villes clés malgré les convictions néonazies de certains de leurs membres. Mais d’un autre côté, il y a une certaine suspicion à leur égard, notamment sur les liens qu’entretiennent les têtes pensantes du bataillon initial avec Arsen Avakov, l’ancien ministre de l’Intérieur, au pouvoir lorsque les volontaires d’Azov ont accepté d’être intégrés à la garde nationale. On les a dès lors soupçonnés d’être des marionnettes aux mains des puissants.» La défiance des Ukrainiens est grande envers le très influent Avakov, soupçonné de corruption et dont les liens avec le parti ultranationaliste Corps national d’Andreï Biletsky sont connus.
Avec Corps national, Andreï Biletsky a tenté de profiter de la réputation du régiment Azov avec la volonté de s’imposer comme un nouvel acteur nationaliste ukrainien. Pour Viatcheslav Likhatchev, «Biletsky et compagnie essaient de continuer à exploiter la marque de fabrique du mouvement Azov. Leurs propres projets politiques sont qualifiés de néonazis à tort, même si, bien sûr, ils demeurent des radicaux d’extrême droite. En réalité, l’unité de combat n’a pratiquement rien à voir avec des projets politiques.»
Le parti peine à s’imposer dans un champ politique d’extrême droite assez divisé, et en perte de vitesse. «Aux dernières élections présidentielles, Biletsky a été obligé de s’allier avec l’ensemble des forces nationalistes. Malgré cela, les nationalistes n’ont même pas franchi la barre des 2 % à l’élection présidentielle. Ce qui n’est pas étonnant, leur discours se concentre sur la guerre et la nation ukrainienne et passe ainsi à côté de sujets assez essentiels», commente Adrien Nonjon.
L’Ukraine connaît néanmoins un certain regain de nationalisme depuis une dizaine d’années, notamment par le biais de politiques mémorielles. «Mais attention, le terme n’a pas, en Ukraine, les connotations péjoratives qu’il a en France», avertit le chercheur Adrien Nonjon. Il poursuit : «Depuis 2014, les Ukrainiens ont eu une prise de conscience sur ce que c’est qu’être ukrainien. Avant, les identités locales prévalaient. Avec la révolution Maïdan et la guerre en 2014, les choses ont changé. On essaye de bâtir une nouvelle nation. C’est cela qui prévaut aujourd’hui.» D’où la réhabilitation de la figure controversée de Stepan Bandera, en l’élevant au titre de «héros de l’Ukraine», pour son rôle dans la lutte pour l’indépendance de l’Ukraine contre l’URSS. A noter que Bandera était l’un des dirigeants de l’Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA) qui a collaboré avec l’Allemagne nazie et participé aux massacres de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.
Pour Adrien Nonjon, l’Ukraine est «un pays très jeune, qui a moins de trente ans. Son statut d’ancienne colonie de la Russie fait que cette influence étrangère l’a empêché de se concevoir sur le plan culturel et national. A l’indépendance, il a fallu trouver un symbole pour mettre en avant la résistance ukrainienne sur le long terme.» Le spécialiste de l’Ukraine se permet une comparaison «schématique d’un point de vue politique et mémoriel» entre l’Ukraine actuelle et la France des années 1960 «quand on commençait à comprendre le rôle de Vichy et donc de la collaboration des Français sous l’Occupation» : «Il faudra à l’Ukraine un immense recul, un travail conséquent de la part des historiens pour pouvoir lever le voile sur certaines périodes charnières et le problème lié au nationalisme.»


https://www.liberation.fr/checknews/quelle-est-limportance-du-regiment-azov-cette-unite-ukrainienne-fondee-par-des-proches-de-la-mouvance-neonazie-20220308_6UPAODEHPVCCBA5Z5BQ2QQZKTQ/



On va lire un journal français qu'on connaît plutôt qu'une source totalement inconnue.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 32276
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Nadou Lun 4 Avr 2022 - 18:56

  • LES DÉCODEURS 



Qui sont les soldats du régiment Azov, accusés d’être les « néonazis » de l’armée ukrainienne ?


Des photos des membres de ce groupe militaire sont très partagées dans le but de montrer que l’armée ukrainienne est « infestée de néonazis ». Ils sont pourtant peu représentatifs des forces armées du pays.


C’est devenu un argument majeur des prorusses pour défendre la guerre en Ukraine : l’armée de Kiev serait infestée de néonazis. Alors que le président russe, Vladimir Poutine, a justifié son invasion par une volonté de « dénazification » de l’Ukraine, de nombreux internautes partagent ces dernières semaines des photos de soldats ukrainiens avec des symboles nazis : ceux du régiment Azov. Ils affirment que, en soutenant l’Ukraine militairement, les pays occidentaux armeraient ainsi des ultranationalistes.
Lire aussi  Article réservé à nos abonnés Omer Bartov : « En parlant de “dénazifier” l’Ukraine, Poutine veut justifier sa politique expansionniste »
Quelles sont les origines de ce régiment Azov qui se bat aujourd’hui contre l’invasion russe dans plusieurs villes du pays ? Quels sont ses liens avec le reste des forces armées ukrainiennes ? Les soldats qui le composent doivent-ils tous êtres étiquetés « néonazis » ?

A l’origine, un bataillon de volontaires néonazis pour combattre les prorusses du Donbass

Quand la guerre éclate dans le Donbass en avril 2014, l’armée ukrainienne est désorganisée et le gouvernement craint de perdre le contrôle de ce territoire au profit de la Russie, comme ce fut le cas le mois précédent en Crimée. Pour contrer les séparatistes prorusses, le gouvernement autorise des bataillons de volontaires indépendants de l’armée à combattre. Plusieurs formations armées d’extrême droite apparaissent.
Parmi elles, on trouve le « Corps noir », qui prendra rapidement le nom de « bataillon Azov » en référence à la mer qui borde la Crimée et le sud-est de l’Ukraine. Il s’agit d’une unité d’une centaine de volontaires aux idées nationalistes et néonazies, dont certains sont « issus du hooliganisme et du paramilitaire », explique Adrien Nonjon, chercheur à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco), spécialiste de l’extrême droite et du nationalisme ukrainien.
Un autre son de cloche  Svg%3ELe fondateur du bataillon « Azov », Andreï Biletski, lors d’une cérémonie d’accueil de nouveaux combattants, à Kiev, le 19 octobre 2014. GENYA SAVILOV / AFP
Originaire de Kharkiv, le fondateur du bataillon, Andreï Biletski, dirige alors le parti xénophobe, antisémite et raciste Assemblée sociale-nationale (SNA). Azov va utiliser la même symbolique inspirée du nazisme que celle du SNA. Son emblème, un wolfsangel (« crochet de loup ») inversé, rappelle beaucoup l’emblème de la 2e division allemande SS « Das Reich ». Autre symbole du mysticisme nazi, un « soleil noir » représentant un svastika arrondi à plusieurs rayons est aussi incorporé un temps sur le logo du bataillon.
Sur Internet, les références assumées au IIIe Reich par certains membres du groupe sont documentées. Des photos sont régulièrement partagées par des militants prorusses souhaitant décrédibiliser l’armée ukrainienne, comme celle – remontant au moins à 2017 – où un homme pose, Kalachnikov au bras, devant plusieurs drapeaux, dont un d’Azov et un nazi aux couleurs ukrainiennes. Une autre, remontant au moins à 2015 selon Libération, montre un groupe d’hommes en pantalon treillis autour d’un portrait d’Adolf Hitler, dont l’un est vêtu d’un tee-shirt Azov.
Un autre son de cloche  Svg%3ELE MONDE
En juin 2014, les hommes du bataillon Azov participent au combat qui permet aux forces ukrainiennes de reprendre le contrôle de Marioupol, la grande ville portuaire de l’oblast de Donetsk, dans l’est du pays. Cette victoire contre les séparatistes prorusses appuyés par Moscou forge d’eux une image héroïque aux yeux de la population ukrainienne.

Un régiment de la garde nationale depuis novembre 2014

L’accord de Minsk I, en septembre 2014, prévoit notamment de « procéder au retrait du territoire ukrainien des formations armées et du matériel militaire illicites, ainsi que des combattants irréguliers et des mercenaires ».
Les bataillons ont alors le choix entre rejoindre la garde nationale ukrainienne ou se dissoudre. En novembre 2014, le bataillon Azov devient officiellement un régiment de la garde nationale, sous la tutelle du ministère de l’intérieur ukrainien.


« Cela leur a permis de se légitimer, de recruter plus largement et d’obtenir des armes modernes. C’est devenu une unité d’élite de la garde nationale », retrace Adrien Nonjon. Des Ukrainiens sont séduits, des combattants étrangers (des Géorgiens, des Russes, des Biélorusses et même quelques Français) viennent grossir les rangs d’un régiment qui passe d’une centaine de soldats à sa création à près de 2 500 à la fin de 2017, selon une enquête du magazine allemand Spiegel. Ses soldats sont réputés durs, et certains crimes de guerre dans le Donbass (tortures, viols) leur ont été attribués en 2016 par des rapports des Nations unies ainsi que d’Amnesty International et Human Rights Watch.
Un autre son de cloche  Svg%3EDes membres du régiment Azov lors d’une cérémonie à Kiev avant leur départ au front à l’est du pays, le 3 janvier 2015. SERGEI SUPINSKY / AFP
De nombreux volontaires s’engagent dans le régiment Azov sans pour autant être militants d’extrême droite. « [Le] rejoindre (…) n’était qu’un moyen de se battre pour leur pays de la façon qu’ils jugeaient la plus efficace, écrivait, en 2016, Viatcheslav Likhatchev, historien et expert en sciences politiques, dans une note de l’Institut français des relations internationales. Cependant, toutes les nouvelles recrues étaient endoctrinées aux idées d’extrême droite, souvent xénophobes. »
Pour Michael Colborne, chercheur et journaliste pour le site d’enquête Bellingcat et auteur d’un livre publié en 2022 (en anglais) sur « le mouvement Azov », seule une minorité des soldats du régiment sont aujourd’hui portés par des idées d’extrême droite ou néonazies. En 2015, un porte-parole de la brigade, Andriy Diachenko, affirmait au site du quotidien américain USA Today que « seuls 10 % à 20 % des membres du groupe [étaient] nazis ».
Cette minorité constitue le noyau du régiment et continue ses provocations à la haine raciale, comme récemment lorsque des soldats se sont filmés enduisant de graisse de porc leurs balles destinées aux militaires tchétchènes musulmans qui aident la Russie.
Lire aussi  Article réservé à nos abonnés Au camp d’entraînement des petits soldats d’Ukraine
Malgré cela, « ce n’est pas une milice qui peut faire tout ce qu’elle veut, rappelle Michael Colborne. Elle n’est pas indépendante et doit répondre aux ordres de l’Etat ukrainien ». Comme le souligne Adrien Nonjon, « l’objet de leur intégration au sein de la garde nationale a été justement d’empêcher que ces bataillons se retournent contre l’Etat ».

Un parti d’extrême droite fondé avec des vétérans du régiment Azov

Le fondateur du régiment, le suprémaciste blanc Andreï Biletski, tente d’exploiter la popularité d’Azov sur le terrain politique. Aux élections législatives de 2014, il décroche un siège de député.
En 2016, il fonde le parti d’extrême droite Corps national avec des vétérans du régiment. « C’est un mouvement national révolutionnaire d’extrême droite prônant une troisième voie, estimant que l’Ukraine ne doit se ranger ni du côté de l’Eurasie, ni [du côté] de l’Occident, décrit Adrien Nonjon. Il met en avant un nationalisme soldatique selon lequel la guerre est le meilleur moyen pour que la nation parachève sa solidification. »
Dans son article de 2016, l’historien ukrainien Viatcheslav Likhatchev écrivait : « Azov est l’exemple le plus éclatant de la légalisation, voire de l’héroïsation, de l’ultranationalisme dans le discours public ukrainien. »
Un autre son de cloche  Svg%3EDes vétérans du régiment Azov participent au premier congrès du parti d’extrême droite Corps national, à Kiev, le 14 octobre 2016. GENYA SAVILOV / AFP
En 2017, des proches de Corps national et des vétérans du régiment Azov ont également créé une « milice nationale », qui veut « lutter contre la criminalité de rue, le trafic de drogue et l’alcoolisme public, selon un article du Guardian.

Une extrême droite quasi inexistante aux élections

Mais tous ces efforts pour transformer la popularité d’un régiment en bulletins de vote semblent avoir échoué. Lors des législatives de 2019, Andreï Biletski perd son mandat de député. L’alliance entre les partis ultranationalistes Svoboda, Secteur droit et Corps national n’obtient que 2 % des voix.
« Azov a grandi trop vite pour se constituer une base solide, estime Adrien Nonjon. Le milieu nationaliste ukrainien est extrêmement divisé et Corps national n’a pas su adapter son programme aux problèmes des Ukrainiens. Du fait de la menace russe, on peut aussi considérer que tous les partis ukrainiens sont aujourd’hui nationalistes, pour la défense de leur nation. »
Lire aussi  Guerre en Ukraine : parcourez les infox et les fausses images qui circulent depuis le début de l’offensive russe
Bien que la galaxie constituée autour d’Azov ait connu un échec dans les urnes, Michael Colborne souligne que des ultranationalistes comme Andreï Biletski ont réussi à s’intégrer et à être normalisés dans le paysage politique ukrainien. De par sa grande liberté de parole et sa capacité à multiplier ses branches (militaire, politique…), Azov a également bénéficié d’une forte popularité au sein des mouvements d’ultradroite occidentaux. Des néonazis américains, norvégiens et même français se sont ainsi rendus en Ukraine pour rencontrer ses membres.

Un régiment qui représente moins de 2 % des forces armées ukrainiennes

Difficile de dire précisément combien de personnes compte actuellement le régiment Azov. Michael Colborne estimait ce chiffre à 2 000 avant la guerre avec la Russie. Adrien Nonjon avance plutôt un chiffre situé entre 3 000 et 5 000 membres (avec les réservistes).
Le conflit en cours rend l’évaluation beaucoup plus difficile en raison des recrutements massifs auprès de la population. De plus, « l’Etat ukrainien et le régiment entretiennent délibérément le flou sur les effectifs exacts car il s’agit d’une information militaire hautement stratégique », rappelle le chercheur de l’Inalco.

Selon l’International Institute for Strategic Studies, l’Ukraine comptait au total, au début de cette année, 196 000 soldats et 60 000 membres de la garde nationale. Le régiment ne représenterait donc pas plus de 2 % des forces armées du pays.


Le Monde


https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/03/23/qui-sont-les-soldats-du-regiment-azov-accuses-d-etre-les-neonazis-de-l-armee-ukrainienne_6118771_4355770.html


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 32276
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Nadou Lun 4 Avr 2022 - 18:57

Tout près de Pâques, on voit qu'elles ne sont pas encore parties ...


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 32276
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Francelibre Lun 4 Avr 2022 - 18:59

On va lire un journal français qu'on connaît plutôt qu'une source totalement inconnue.


Le Monde..... roulant
Francelibre
Francelibre

Messages : 936
Date d'inscription : 14/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Diviciac Lun 4 Avr 2022 - 19:52

"Ses soldats sont réputés durs, et certains crimes de guerre dans le Donbass (tortures, viols) leur ont été attribués en 2016 par des rapports des Nations unies ainsi que d’Amnesty International et Human Rights Watch." 


Sans que l'Occident s'en émeuve particulièrement il me semble . 
Diviciac
Diviciac

Messages : 37208
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par marcaurele Lun 4 Avr 2022 - 20:25

Entre le bataillon Azov et le groupe Wagner, on a affaire à une belle bande de trous du Q criminels.
Je ne sais s'ils sont nazis ou juste guidés par leur basse vénalité. A mon avis c' est la 2nde solution.


« En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d'être heureux.  » Marc Aurèle (empereur romain)

« Il y a trois sortes d'êtres : les vivants, les morts et les marins. » Anacharsis (philosophe grec d'origine scythe)

" Il n'y a d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie.” Alphonse de Lamartine
marcaurele
marcaurele

Messages : 252
Date d'inscription : 27/10/2021
Age : 51
Localisation : Loir-et-Cher

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par N'Magicfly Lun 4 Avr 2022 - 20:58

marcaurele a écrit:Entre le bataillon Azov et le groupe Wagner, on a affaire à une belle bande de trous du Q criminels.
Je ne sais s'ils sont nazis ou juste guidés par leur basse vénalité. A mon avis c' est la 2nde solution.
Je suis tenté de penser que c'est culturel depuis tjrs. J'ai écouté un type sur la 5 je crois, qui disait que chez eux, Russes et ukrainiens, dès le plus jeune âge on met en avant la virilité, la force, la bagarre; on ne s'apitoie pas.
N'Magicfly
N'Magicfly

Messages : 4136
Date d'inscription : 11/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Antichrist Lun 4 Avr 2022 - 21:42

marcaurele a écrit:Entre le bataillon Azov et le groupe Wagner, on a affaire à une belle bande de trous du Q criminels.
Je ne sais s'ils sont nazis ou juste guidés par leur basse vénalité. A mon avis c' est la 2nde solution.
bonsoir marcaurele

on a deja eu ce debat avec ledevois quand il etait pro poutine...

en 2022...politiquement svoboda represente...2.5% du corps electoral ukrainien
le regiment azov militairement ne represente pas grand chose...hormis des baguarres à la sortie des bars

il n'y a que des debiles profonds pro poutine pour croire dans l'influance des neo nazis ukrainiens

objectivement...il y a plus  d'ED radicale et extreme en russie.
jirinovski quand tout allait bien en russie(2008) etait à 10%...derniere election il etait à 6%
là dessus on rajoute l'effet..."cosaque"...qui sont devenus une milice paramilitaire orthodoxe nationaliste...tres tres à droite
Antichrist
Antichrist

Messages : 2692
Date d'inscription : 28/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Diviciac Lun 4 Avr 2022 - 22:12

"Difficile de dire précisément combien de personnes compte actuellement le régiment Azov. Michael Colborne estimait ce chiffre à 2 000 avant la guerre avec la Russie. Adrien Nonjon avance plutôt un chiffre situé entre 3 000 et 5 000 membres " 


Bon  ben comme les effectifs de l'armée française sont à peu près du même ordre. Marine Le Pen pourra recruter jusqu'à 5000 néonazis dans l'armée sans que tu mouftes  
Diviciac
Diviciac

Messages : 37208
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Fontsestian Mar 5 Avr 2022 - 4:51

Diviciac a écrit:"Ses soldats sont réputés durs, et certains crimes de guerre dans le Donbass (tortures, viols) leur ont été attribués en 2016 par des rapports des Nations unies ainsi que d’Amnesty International et Human Rights Watch." 


Sans que l'Occident s'en émeuve particulièrement il me semble . 
Aujourd'hui il y a des gens confortablement installés en toute sécurité en Occident qui non seulement ne s'émeuvent pas des massacres perpétrés par leurs amis russes en Ukraine mais encore en participant à la propagande de poutine tentent de les nier.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 7321
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 76
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Francelibre Mar 5 Avr 2022 - 7:54

Pour le confortablement installé en toute sécurité ,va faire un tour vers 22h ,aux Minguettes à Venissieux, à Vaulx en velin, à la Duchère, à Rilleux la pape, à Villeurbanne Tonkin, sans oublier, cerise sur le gâteau, à la Guillotière ....et surtout quand tu seras inévitablement attaqué par la vermine à 90% issue de l'immigration,n'oublie pas que Macron est contre la légitime défense..du reste dans les zones évoquées à moins d'avoir sur soit un bazouka ,ça servirait à rien...
Francelibre
Francelibre

Messages : 936
Date d'inscription : 14/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Fontsestian Mar 5 Avr 2022 - 7:59

Francelibre a écrit:Pour le confortablement installé en toute sécurité ,va faire un tour vers 22h ,aux Minguettes à Venissieux, à Vaulx en velin, à la Duchère, à Rilleux la pape, à Villeurbanne Tonkin, sans oublier, cerise sur le gâteau, à la Guillotière ....et surtout quand tu seras inévitablement attaqué par la vermine à 90% issue de l'immigration,n'oublie pas que Macron est contre la légitime défense..du reste dans les zones évoquées à moins d'avoir sur soit un bazouka ,ça servirait à rien...
Pour l'heure il ne semble pas que tu ais été agressé puisque tu continues de t'exprimer régulièrement et c'est tant mieux parce que ça montre que ta France selon Zemmour est du pipo.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 7321
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 76
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Francelibre Mar 5 Avr 2022 - 8:06

J'ai été agressé un soir en sortant mon chien dans le 3éme à Lyon....je m'en suis sorti en faisant mine de plonger ma main dans ma veste, comme si j'avais une arme , ce qui n'était pas le cas,évidemment ,mais la connard surpris par ma démarche,dans le doute  n'a pas insisté.. 
Il n'y a pas de France de Zemmour , il y a la réalité ,mais tu as le droit de penser autrement ,je te l'accorde.....
Francelibre
Francelibre

Messages : 936
Date d'inscription : 14/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Antichrist Mar 5 Avr 2022 - 10:27

Francelibre a écrit:Pour le confortablement installé en toute sécurité ,va faire un tour vers 22h ,aux Minguettes à Venissieux, à Vaulx en velin, à la Duchère, à Rilleux la pape, à Villeurbanne Tonkin, sans oublier, cerise sur le gâteau, à la Guillotière ....et surtout quand tu seras inévitablement attaqué par la vermine à 90% issue de l'immigration,n'oublie pas que Macron est contre la légitime défense..du reste dans les zones évoquées à moins d'avoir sur soit un bazouka ,ça servirait à rien...
Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes

evitez d'ecrire n'importe quoi.

AUCUN HOMME D'ETAT N'EST POUR LA LEGITIME DEFENSE


que ce soit...biden,poutine ou xi jinping
meme hitler et staline n'ont jamais admis la legitime defense pour les particuliers

il n'y a que les debiles completement hors etat qui sont pour la legitime defense.

car "ma" legitime defense c'est quoi ?
c'est je tue le retraité parce quil a eu du mal a demarrer au feu vert.
et je serais dans le droit.

vous imaginez ce genre de societé ?

ne faite pas l'imbecile
Antichrist
Antichrist

Messages : 2692
Date d'inscription : 28/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Antichrist Mar 5 Avr 2022 - 10:31

Francelibre a écrit:J'ai été agressé un soir en sortant mon chien dans le 3éme à Lyon....je m'en suis sorti en faisant mine de plonger ma main dans ma veste, comme si j'avais une arme , ce qui n'était pas le cas,évidemment ,mais la connard surpris par ma démarche,dans le doute  n'a pas insisté.. 
Il n'y a pas de France de Zemmour , il y a la réalité ,mais tu as le droit de penser autrement ,je te l'accorde.....
donc finalement ...vous n'avez pas ete agressé
ca doit etre encore du pipo...
Antichrist
Antichrist

Messages : 2692
Date d'inscription : 28/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Francelibre Mar 5 Avr 2022 - 10:49

NON Monsieur Antichrist la légitime défense ,ce n'est pas se faire Justice sois meme ,et encore tirer sur tout ce qui bouge, et meme pas regler son compte à un voyou en train de bruler une voiture
Pour ça il ya la Police et la Justice , meme si la dernière est deficiente ...
Le légitime défense ,c'est le droit de défendre sa vie et ses biens en cas de danger réel  immédiat,avec des moyens proportionnés à l'attaque,et c'est inscrit dans notre Constitution....


Exemple légal:  un cambrioleur armé d'une arme à feu  rentre par effraction dans ma maison  à 2 h du matin , surpris par ma présence, il me tire dessus ,et me manque (ouf) Etant chasseur je possède légalement un fusil, poursuivi par l'agresseur je réussis à récuperer mon arme , je tire et le tue .Je suis dans le cas de légitime défense (encore heureux)


Exemple illégal : toujours le meme scenario ,mais mon agresseur prend peur et  essaye de fuir.....je tire sur lui....et le tue ou le blesse..Ma vie ,n'était  plus en danger, j'ai donc tiré pour me venger ...Je ne suis plus dans le cas de légitime défense ...


En dénonçant la légitime défense Monsieur Macron attaque une lois de la République, ou est un ignorant ce qui est grave vu ses fonctions...


Non Antichrist je ne fais pas l'imbécile 
Francelibre
Francelibre

Messages : 936
Date d'inscription : 14/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Francelibre Mar 5 Avr 2022 - 10:50

Antichrist a écrit:
Francelibre a écrit:J'ai été agressé un soir en sortant mon chien dans le 3éme à Lyon....je m'en suis sorti en faisant mine de plonger ma main dans ma veste, comme si j'avais une arme , ce qui n'était pas le cas,évidemment ,mais la connard surpris par ma démarche,dans le doute  n'a pas insisté.. 
Il n'y a pas de France de Zemmour , il y a la réalité ,mais tu as le droit de penser autrement ,je te l'accorde.....
donc finalement ...vous n'avez pas ete agressé
ca doit etre encore du pipo...
bien sur j'ai eu un sentiment d'agression....c'est bien connu
Si vous aviez vu la gueule de l'individu ,vous ne parleriez pas de pipeau
Francelibre
Francelibre

Messages : 936
Date d'inscription : 14/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Antichrist Mar 5 Avr 2022 - 11:15

Francelibre a écrit:NON Monsieur Antichrist la légitime défense ,ce n'est pas se faire Justice sois meme ,et encore tirer sur tout ce qui bouge, et meme pas regler son compte à un voyou en train de bruler une voiture
Pour ça il ya la Police et la Justice , meme si la dernière est deficiente ...
Le légitime défense ,c'est le droit de défendre sa vie et ses biens en cas de danger réel  immédiat,avec des moyens proportionnés à l'attaque,et c'est inscrit dans notre Constitution....


Exemple légal:  un cambrioleur armé d'une arme à feu  rentre par effraction dans ma maison  à 2 h du matin , surpris par ma présence, il me tire dessus ,et me manque (ouf) Etant chasseur je possède légalement un fusil, poursuivi par l'agresseur je réussis à récuperer mon arme , je tire et le tue .Je suis dans le cas de légitime défense (encore heureux)


Exemple illégal : toujours le meme scenario ,mais mon agresseur prend peur et  essaye de fuir.....je tire sur lui....et le tue ou le blesse..Ma vie ,n'était  plus en danger, j'ai donc tiré pour me venger ...Je ne suis plus dans le cas de légitime défense ...


En dénonçant la légitime défense Monsieur Macron attaque une lois de la République, ou est un ignorant ce qui est grave vu ses fonctions...


Non Antichrist je ne fais pas l'imbécile 
Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes...on s'en fout de vos exemples.

je vous dit que...

aucun homme d'etat qui est responsable ne peut approuver la legitime defense


parce que rendre legal la legitime defense c'est armer la population...
et armer la population est une grave faute politique,strategique,historique

de gaule en 45/46...desarme les FFI.
l'etat reprend la main sur la justice et la police.
suite justement aux diverses vengeances faite...
Antichrist
Antichrist

Messages : 2692
Date d'inscription : 28/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Nadou Mar 5 Avr 2022 - 16:38

Diviciac a écrit:"Difficile de dire précisément combien de personnes compte actuellement le régiment Azov. Michael Colborne estimait ce chiffre à 2 000 avant la guerre avec la Russie. Adrien Nonjon avance plutôt un chiffre situé entre 3 000 et 5 000 membres " 


Bon  ben comme les effectifs de l'armée française sont à peu près du même ordre. Marine Le Pen pourra recruter jusqu'à 5000 néonazis dans l'armée sans que tu mouftes  


Mais mon pauvre Diviciac, il y en a plus en France qu'en Ukraine, C'est seulement interdit, il ne l'affiche pas. Elle n'aura aucun mal à en recruter en effet, ils sont même déjà là, identitaires, GUD. Qui fait mieux que plus de 30% d'extrême--droite en démocratie ? et au 2e tour ? 


Le régiment Azoz n'est plus constitué uniquement de "nazis", il s'est dépolitisé.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 32276
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par marcaurele Mar 5 Avr 2022 - 16:52

Antichrist a écrit:

de gaule en 45/46...desarme les FFI.

Il ne désarme pas que les FFI mais toutes les composantes de la Résistance. Nombre de FFI sont intégrés dans l' armée régulière dès 1944.
C'est aussi parce que De Gaulle craignait un éclatement de la Résistance qui aurait pu dégénérer, comme en Grèce (1946-1949), en une guerre civile entre
conservateurs et communistes


« En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d'être heureux.  » Marc Aurèle (empereur romain)

« Il y a trois sortes d'êtres : les vivants, les morts et les marins. » Anacharsis (philosophe grec d'origine scythe)

" Il n'y a d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie.” Alphonse de Lamartine
marcaurele
marcaurele

Messages : 252
Date d'inscription : 27/10/2021
Age : 51
Localisation : Loir-et-Cher

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Francelibre Mar 5 Avr 2022 - 17:17

de gaule en 45/46...desarme les FFI.
l'etat reprend la main sur la justice et la police.
suite justement aux diverses vengeances faite...


quel rapport entre le désarmement du FFI  et la suite, et la légitime défense ?
Si je vous comprends bien,  je croise un voyou qui veut me dépouiller ou pire, je dois me laisser faire  au nom de l'Etat de Droit.......Ok j'ai pris bonne note....


Au fait qui parle d'armer la population ?
se défendre, n'implique pas forcemment d'avoir sous le coude une pétoire
J'ai l'impression que vous confondez l'auto défense et la légitime défense....On reproche souvent aux gens de ne pas intervenir par exemple  dernièrement dans ce super marché où un vigile se faisait publiquement massacrer......Défendre quelqu'un en danger de mort  est interdit, si on a le courage de le faire ?
Francelibre
Francelibre

Messages : 936
Date d'inscription : 14/03/2022

Revenir en haut Aller en bas

Un autre son de cloche  Empty Re: Un autre son de cloche

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum