Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

Pour faire bisquer les grincheux

Aller en bas

rigolo Pour faire bisquer les grincheux

Message par N'Magicfly Ven 4 Mar - 10:11

Présidentielle : la crise ukrainienne profite à Emmanuel Macron

SONDAGE. Déjà largement en tête des intentions de vote depuis plusieurs mois, le président sortant, porté par la crise ukrainienne, progresse de 5 points au premier tour, à 29%, selon la dernière vague du sondage BVA pour Orange et RTL, vendredi 4 mars. 

Après des mois de faux suspens, Emmanuel Macron a annoncé jeudi 3 mars dans la presse régionale sa candidature à la présidentielle.

Mobilisé par la guerre en Ukraine, le chef de l'Etat aura attendu le dernier moment pour officialiser sa candidature à un second mandat, que les candidats doivent formaliser avant ce vendredi 18h. Une crise internationale qui lui semble cependant profitable.

En effet, selon la dernière vague du sondage BVA pour Orange et RTL publié vendredi 4 mars* (réalisée avant l'officialisation de la candidature d'Emmanuel Macron), le président sortant, déjà largement en tête des intentions de vote depuis plusieurs mois, bondit de 5 points depuis la précédente enquête il y a 15 jours. Il est désormais crédité de 29% des suffrages au premier tour.

Paradoxalement, la guerre en Ukraine n'est pourtant pas dans les préoccupations premières des Français. Le trio de tête reste occupé par la santé (72%), le pouvoir d'achat (70%) et la sécurité à égalité avec les retraites (62%). Mais la place du nucléaire progresse nettement : ce sujet comptera "beaucoup" pour 36% des électeurs soit une hausse de 8 points en 15 jours. Tout comme l'Europe : ce sujet comptera "beaucoup" pour 33% des électeurs, soit une hausse de 9 points.

Le chef de l'État progresse dans toutes les catégories de l'électorat en termes d'âge et s'impose dans toutes les tranches d'âge en tête des intentions de vote, allant jusqu'à surpasser Marine Le Pen chez les 25-34 ans et les 35-49 ans. Il confirme également son statut de favori chez les plus jeunes électeurs (31% d'intentions de vote chez les 18-24 ans) ainsi que chez les plus âgés, y compris les plus de 75 ans qui le préfèrent désormais à Valérie Pécresse.

La bataille de la deuxième place fait rage à droite

Si Emmanuel Macron est porté par la crise ukrainienne, ce n'est pas le cas de ses adversaires. La candidate du Rassemblement national semble pâtir quelque peu de ses positions ambiguës vis-à-vis de la Russie et en particulier de Vladimir Poutine. Elle perd 1,5 point pour s'établir à 16% des intentions de vote. 

Marine Le Pen devance toutefois toujours d'une courte tête Eric Zemmour qui enregistre une baisse similaire. Celui qui déclarait dans un entretien à L'Opinion en 2018 "Je rêve d'un Poutine français" est crédité de 13% des intentions de vote (-1,5 pt). Il fait désormais jeu égal avec Valérie Pécresse : créditée de 13% des suffrages (-0,5 pt). La candidate LR ne semble pas pour le moment réussir à s'imposer malgré ses attaques à l'encontre des "candidats prorusses".

Compte-tenu des marges d'erreur, ces trois candidats sont en réalité dans un mouchoir de poche dans la bataille pour la deuxième place. Le polémiste voit toutefois son socle électoral se solidifier, puisque 75% des électeurs ayant l'intention de voter pour lui sont sûrs de leur choix (+9 pts en 15 jours). Celui de Marine Le Pen s'affermit aussi, dans une moindre mesure (76%, + 3 pts). À l'inverse, celui de Valérie Pécresse reste moins solide et semble même se fragiliser encore (65%, -4 pts).

Quelque soit le finaliste, Emmanuel Macron remporterait l'élection au deuxième tour : à 65% contre Éric Zemmour, 61% contre Valérie Pécresse et 60% contre Marine Le Pen.

Jean-Luc Mélenchon loin devant à gauche

A gauche, seul Jean-Luc Mélenchon semble tirer son épingle du jeu. Le candidat de la France Insoumise est crédité de 11,5% des intentions de vote, en hausse d'1 point par rapport à il y a 15 jours. À noter toutefois que son socle électoral est plus fragile : 65% seulement des électeurs déclarant une intention de vote en sa faveur se déclarent sûrs de leur choix contre 78% il y a 15 jours.

L'Insoumis est loin devant ses adversaires de gauche : le candidat EELV Yannick Jadot est crédité de 5,5% des intentions de vote (+ 1 pt), devant le communiste Fabien Roussel (3,5%, - 1 pt), qui voit sa dynamique enrayée, sans doute en raison également de ses positions ambiguës à l'égard de la Russie, et la socialiste Anne Hiddalgo (2%, stable).

Alors que Christiane Taubira a retiré sa candidature, faute de parrainages, durant la réalisation de l'enquête, BVA souligne qu'il est pour le moment difficile d'en anticiper les conséquences, mais estime qu'elles seront sans doute limitées. L'ancienne garde des Sceaux était en effet créditée de seulement 1,5% des intentions de vote. 
N'Magicfly
N'Magicfly

Messages : 4126
Date d'inscription : 11/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Pour faire bisquer les grincheux

Message par ledevois Ven 4 Mar - 10:43

N'Magicfly a écrit:Présidentielle : la crise ukrainienne profite à Emmanuel Macron

SONDAGE. Déjà largement en tête des intentions de vote depuis plusieurs mois, le président sortant, porté par la crise ukrainienne, progresse de 5 points au premier tour, à 29%, selon la dernière vague du sondage BVA pour Orange et RTL, vendredi 4 mars. 

Après des mois de faux suspens, Emmanuel Macron a annoncé jeudi 3 mars dans la presse régionale sa candidature à la présidentielle.

Mobilisé par la guerre en Ukraine, le chef de l'Etat aura attendu le dernier moment pour officialiser sa candidature à un second mandat, que les candidats doivent formaliser avant ce vendredi 18h. Une crise internationale qui lui semble cependant profitable.

En effet, selon la dernière vague du sondage BVA pour Orange et RTL publié vendredi 4 mars* (réalisée avant l'officialisation de la candidature d'Emmanuel Macron), le président sortant, déjà largement en tête des intentions de vote depuis plusieurs mois, bondit de 5 points depuis la précédente enquête il y a 15 jours. Il est désormais crédité de 29% des suffrages au premier tour.

Paradoxalement, la guerre en Ukraine n'est pourtant pas dans les préoccupations premières des Français. Le trio de tête reste occupé par la santé (72%), le pouvoir d'achat (70%) et la sécurité à égalité avec les retraites (62%). Mais la place du nucléaire progresse nettement : ce sujet comptera "beaucoup" pour 36% des électeurs soit une hausse de 8 points en 15 jours. Tout comme l'Europe : ce sujet comptera "beaucoup" pour 33% des électeurs, soit une hausse de 9 points.

Le chef de l'État progresse dans toutes les catégories de l'électorat en termes d'âge et s'impose dans toutes les tranches d'âge en tête des intentions de vote, allant jusqu'à surpasser Marine Le Pen chez les 25-34 ans et les 35-49 ans. Il confirme également son statut de favori chez les plus jeunes électeurs (31% d'intentions de vote chez les 18-24 ans) ainsi que chez les plus âgés, y compris les plus de 75 ans qui le préfèrent désormais à Valérie Pécresse.

La bataille de la deuxième place fait rage à droite

Si Emmanuel Macron est porté par la crise ukrainienne, ce n'est pas le cas de ses adversaires. La candidate du Rassemblement national semble pâtir quelque peu de ses positions ambiguës vis-à-vis de la Russie et en particulier de Vladimir Poutine. Elle perd 1,5 point pour s'établir à 16% des intentions de vote. 

Marine Le Pen devance toutefois toujours d'une courte tête Eric Zemmour qui enregistre une baisse similaire. Celui qui déclarait dans un entretien à L'Opinion en 2018 "Je rêve d'un Poutine français" est crédité de 13% des intentions de vote (-1,5 pt). Il fait désormais jeu égal avec Valérie Pécresse : créditée de 13% des suffrages (-0,5 pt). La candidate LR ne semble pas pour le moment réussir à s'imposer malgré ses attaques à l'encontre des "candidats prorusses".

Compte-tenu des marges d'erreur, ces trois candidats sont en réalité dans un mouchoir de poche dans la bataille pour la deuxième place. Le polémiste voit toutefois son socle électoral se solidifier, puisque 75% des électeurs ayant l'intention de voter pour lui sont sûrs de leur choix (+9 pts en 15 jours). Celui de Marine Le Pen s'affermit aussi, dans une moindre mesure (76%, + 3 pts). À l'inverse, celui de Valérie Pécresse reste moins solide et semble même se fragiliser encore (65%, -4 pts).

Quelque soit le finaliste, Emmanuel Macron remporterait l'élection au deuxième tour : à 65% contre Éric Zemmour, 61% contre Valérie Pécresse et 60% contre Marine Le Pen.

Jean-Luc Mélenchon loin devant à gauche

A gauche, seul Jean-Luc Mélenchon semble tirer son épingle du jeu. Le candidat de la France Insoumise est crédité de 11,5% des intentions de vote, en hausse d'1 point par rapport à il y a 15 jours. À noter toutefois que son socle électoral est plus fragile : 65% seulement des électeurs déclarant une intention de vote en sa faveur se déclarent sûrs de leur choix contre 78% il y a 15 jours.

L'Insoumis est loin devant ses adversaires de gauche : le candidat EELV Yannick Jadot est crédité de 5,5% des intentions de vote (+ 1 pt), devant le communiste Fabien Roussel (3,5%, - 1 pt), qui voit sa dynamique enrayée, sans doute en raison également de ses positions ambiguës à l'égard de la Russie, et la socialiste Anne Hiddalgo (2%, stable).

Alors que Christiane Taubira a retiré sa candidature, faute de parrainages, durant la réalisation de l'enquête, BVA souligne qu'il est pour le moment difficile d'en anticiper les conséquences, mais estime qu'elles seront sans doute limitées. L'ancienne garde des Sceaux était en effet créditée de seulement 1,5% des intentions de vote. 

 Il a même pas besoin de faire campagne Macron pour être réélu -- qu'il ne fasse pas de promesses je l'en remerci --- j'en ai marre d'écouter  autant de conneries qui sont en fait des futures dettes --


“Mieux vaut mille refus qu'une promesse non tenue.”
Pour faire bisquer les grincheux Evene_default-40x40
De Proverbe chinois


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 21310
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 82
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Pour faire bisquer les grincheux

Message par Fontsestian Ven 4 Mar - 13:53

ledevois a écrit:
N'Magicfly a écrit:Présidentielle : la crise ukrainienne profite à Emmanuel Macron

SONDAGE. Déjà largement en tête des intentions de vote depuis plusieurs mois, le président sortant, porté par la crise ukrainienne, progresse de 5 points au premier tour, à 29%, selon la dernière vague du sondage BVA pour Orange et RTL, vendredi 4 mars. 

Après des mois de faux suspens, Emmanuel Macron a annoncé jeudi 3 mars dans la presse régionale sa candidature à la présidentielle.

Mobilisé par la guerre en Ukraine, le chef de l'Etat aura attendu le dernier moment pour officialiser sa candidature à un second mandat, que les candidats doivent formaliser avant ce vendredi 18h. Une crise internationale qui lui semble cependant profitable.

En effet, selon la dernière vague du sondage BVA pour Orange et RTL publié vendredi 4 mars* (réalisée avant l'officialisation de la candidature d'Emmanuel Macron), le président sortant, déjà largement en tête des intentions de vote depuis plusieurs mois, bondit de 5 points depuis la précédente enquête il y a 15 jours. Il est désormais crédité de 29% des suffrages au premier tour.

Paradoxalement, la guerre en Ukraine n'est pourtant pas dans les préoccupations premières des Français. Le trio de tête reste occupé par la santé (72%), le pouvoir d'achat (70%) et la sécurité à égalité avec les retraites (62%). Mais la place du nucléaire progresse nettement : ce sujet comptera "beaucoup" pour 36% des électeurs soit une hausse de 8 points en 15 jours. Tout comme l'Europe : ce sujet comptera "beaucoup" pour 33% des électeurs, soit une hausse de 9 points.

Le chef de l'État progresse dans toutes les catégories de l'électorat en termes d'âge et s'impose dans toutes les tranches d'âge en tête des intentions de vote, allant jusqu'à surpasser Marine Le Pen chez les 25-34 ans et les 35-49 ans. Il confirme également son statut de favori chez les plus jeunes électeurs (31% d'intentions de vote chez les 18-24 ans) ainsi que chez les plus âgés, y compris les plus de 75 ans qui le préfèrent désormais à Valérie Pécresse.

La bataille de la deuxième place fait rage à droite

Si Emmanuel Macron est porté par la crise ukrainienne, ce n'est pas le cas de ses adversaires. La candidate du Rassemblement national semble pâtir quelque peu de ses positions ambiguës vis-à-vis de la Russie et en particulier de Vladimir Poutine. Elle perd 1,5 point pour s'établir à 16% des intentions de vote. 

Marine Le Pen devance toutefois toujours d'une courte tête Eric Zemmour qui enregistre une baisse similaire. Celui qui déclarait dans un entretien à L'Opinion en 2018 "Je rêve d'un Poutine français" est crédité de 13% des intentions de vote (-1,5 pt). Il fait désormais jeu égal avec Valérie Pécresse : créditée de 13% des suffrages (-0,5 pt). La candidate LR ne semble pas pour le moment réussir à s'imposer malgré ses attaques à l'encontre des "candidats prorusses".

Compte-tenu des marges d'erreur, ces trois candidats sont en réalité dans un mouchoir de poche dans la bataille pour la deuxième place. Le polémiste voit toutefois son socle électoral se solidifier, puisque 75% des électeurs ayant l'intention de voter pour lui sont sûrs de leur choix (+9 pts en 15 jours). Celui de Marine Le Pen s'affermit aussi, dans une moindre mesure (76%, + 3 pts). À l'inverse, celui de Valérie Pécresse reste moins solide et semble même se fragiliser encore (65%, -4 pts).

Quelque soit le finaliste, Emmanuel Macron remporterait l'élection au deuxième tour : à 65% contre Éric Zemmour, 61% contre Valérie Pécresse et 60% contre Marine Le Pen.

Jean-Luc Mélenchon loin devant à gauche

A gauche, seul Jean-Luc Mélenchon semble tirer son épingle du jeu. Le candidat de la France Insoumise est crédité de 11,5% des intentions de vote, en hausse d'1 point par rapport à il y a 15 jours. À noter toutefois que son socle électoral est plus fragile : 65% seulement des électeurs déclarant une intention de vote en sa faveur se déclarent sûrs de leur choix contre 78% il y a 15 jours.

L'Insoumis est loin devant ses adversaires de gauche : le candidat EELV Yannick Jadot est crédité de 5,5% des intentions de vote (+ 1 pt), devant le communiste Fabien Roussel (3,5%, - 1 pt), qui voit sa dynamique enrayée, sans doute en raison également de ses positions ambiguës à l'égard de la Russie, et la socialiste Anne Hiddalgo (2%, stable).

Alors que Christiane Taubira a retiré sa candidature, faute de parrainages, durant la réalisation de l'enquête, BVA souligne qu'il est pour le moment difficile d'en anticiper les conséquences, mais estime qu'elles seront sans doute limitées. L'ancienne garde des Sceaux était en effet créditée de seulement 1,5% des intentions de vote. 

 Il a même pas besoin de faire campagne Macron pour être réélu -- qu'il ne fasse pas de promesses je l'en remerci --- j'en ai marre d'écouter  autant de conneries qui sont en fait des futures dettes --


“Mieux vaut mille refus qu'une promesse non tenue.”
Pour faire bisquer les grincheux Evene_default-40x40
De Proverbe chinois
Il y a en France une proportion importante de geigneurs, pleurnichards et autres quémandeurs qui ne cessent d'en exiger toujours plus. Il est logique que les politiques en campagne en tiennent compte pour attirer leurs suffrages puisque la démocratie donne à chacun, même aux imbéciles, le droit de voter.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 7314
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 76
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Pour faire bisquer les grincheux

Message par ledevois Ven 4 Mar - 14:01

Fontsestian a écrit:
ledevois a écrit:

 Il a même pas besoin de faire campagne Macron pour être réélu -- qu'il ne fasse pas de promesses je l'en remerci --- j'en ai marre d'écouter  autant de conneries qui sont en fait des futures dettes --


“Mieux vaut mille refus qu'une promesse non tenue.”
Pour faire bisquer les grincheux Evene_default-40x40
De Proverbe chinois
Il y a en France une proportion importante de geigneurs, pleurnichards et autres quémandeurs qui ne cessent d'en exiger toujours plus. Il est logique que les politiques en campagne en tiennent compte pour attirer leurs suffrages puisque la démocratie donne à chacun, même aux imbéciles, le droit de voter.

 Je suis pour qu'enfin les politiques prennent la responsabilité de dire la vérité -


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 21310
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 82
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Pour faire bisquer les grincheux

Message par Fontsestian Ven 4 Mar - 14:20

ledevois a écrit:
Fontsestian a écrit:
Il y a en France une proportion importante de geigneurs, pleurnichards et autres quémandeurs qui ne cessent d'en exiger toujours plus. Il est logique que les politiques en campagne en tiennent compte pour attirer leurs suffrages puisque la démocratie donne à chacun, même aux imbéciles, le droit de voter.

 Je suis pour qu'enfin les politiques prennent la responsabilité de dire la vérité -
Ne dis pas de bêtises toi qui bades devant Poutine super menteur.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 7314
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 76
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Pour faire bisquer les grincheux

Message par N'Magicfly Ven 4 Mar - 15:17

Fontsestian a écrit:
ledevois a écrit:

 Je suis pour qu'enfin les politiques prennent la responsabilité de dire la vérité -
Ne dis pas de bêtises toi qui bades devant Poutine super menteur.
Entre baratineurs il y a forcément des accointances
N'Magicfly
N'Magicfly

Messages : 4126
Date d'inscription : 11/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Pour faire bisquer les grincheux

Message par ledevois Ven 4 Mar - 16:20

N'Magicfly a écrit:
Fontsestian a écrit:
Ne dis pas de bêtises toi qui bades devant Poutine super menteur.
Entre baratineurs il y a forcément des accointances

 Il y a des vérités , et je conçois des vérités  ,mais aussi des non vérités ainsi que des images fausses --


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 21310
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 82
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Pour faire bisquer les grincheux

Message par Fontsestian Ven 4 Mar - 20:11

ledevois a écrit:
N'Magicfly a écrit:
Entre baratineurs il y a forcément des accointances

 Il y a des vérités , et je conçois des vérités  ,mais aussi des non vérités ainsi que des images fausses --
Oui et des ours blancs sur ce qui reste de banquise.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 7314
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 76
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Pour faire bisquer les grincheux

Message par ledevois Sam 5 Mar - 10:08

Fontsestian a écrit:
ledevois a écrit:

 Il y a des vérités , et je conçois des vérités  ,mais aussi des non vérités ainsi que des images fausses --
Oui et des ours blancs sur ce qui reste de banquise.

  C'est plus que problable --


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 21310
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 82
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Pour faire bisquer les grincheux

Message par N'Magicfly Sam 5 Mar - 16:32

Encore un p'tit sondage pour vous maintenir en forme Very Happy


Le président sortant est crédité de 30,5% des intentions de vote au premier tour, gagnant quatre points par rapport à la précédente enquête du même institut Ipsos-Sopra-Steria fin février, devant les candidats d'extrême droite Marine Le Pen (14,5%, -1) et Eric Zemmour (13%, -2). Valérie Pécresse poursuit sa chute (11,5, -1), passant derrière le candidat de gauche radicale Jean-Luc Mélenchon (12%, +0,5).

À gauche, l'écologiste Yannick Jadot (EELV), est stable à 7,5%, devant le communiste Fabien Roussel, stable à 4%, la socialiste Anne Hidalgo, stable à 2,5% après l'abandon de Christiane Taubira.

Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait face à Marine Le Pen (59% contre 41%), et plus largement contre Eric Zemmour (65%-35%).

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

* Sondage réalisé en ligne les 2 et 3 mars 2022, auprès de 3.599 personnes inscrites sur les listes électorales, issues d'un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.
N'Magicfly
N'Magicfly

Messages : 4126
Date d'inscription : 11/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Pour faire bisquer les grincheux

Message par ledevois Sam 5 Mar - 16:46

N'Magicfly a écrit:Encore un p'tit sondage pour vous maintenir en forme Very Happy


Le président sortant est crédité de 30,5% des intentions de vote au premier tour, gagnant quatre points par rapport à la précédente enquête du même institut Ipsos-Sopra-Steria fin février, devant les candidats d'extrême droite Marine Le Pen (14,5%, -1) et Eric Zemmour (13%, -2). Valérie Pécresse poursuit sa chute (11,5, -1), passant derrière le candidat de gauche radicale Jean-Luc Mélenchon (12%, +0,5).

À gauche, l'écologiste Yannick Jadot (EELV), est stable à 7,5%, devant le communiste Fabien Roussel, stable à 4%, la socialiste Anne Hidalgo, stable à 2,5% après l'abandon de Christiane Taubira.

Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait face à Marine Le Pen (59% contre 41%), et plus largement contre Eric Zemmour (65%-35%).

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

* Sondage réalisé en ligne les 2 et 3 mars 2022, auprès de 3.599 personnes inscrites sur les listes électorales, issues d'un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

 Il sera réélu c'est certain Macron mais  30% d'opinion publique ce qui est peu la France va denouveau vers des confrontements  de baisse des retraites , du pouvoir d'achat , des impots et taxes en tous genres --- nous n'avons pas fini de voir des gens mécontents --
 Il a rien réglé des problèmes en France manu ---ça empire --!


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 21310
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 82
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Pour faire bisquer les grincheux

Message par Fontsestian Sam 5 Mar - 18:03

ledevois a écrit:
N'Magicfly a écrit:Encore un p'tit sondage pour vous maintenir en forme Very Happy


Le président sortant est crédité de 30,5% des intentions de vote au premier tour, gagnant quatre points par rapport à la précédente enquête du même institut Ipsos-Sopra-Steria fin février, devant les candidats d'extrême droite Marine Le Pen (14,5%, -1) et Eric Zemmour (13%, -2). Valérie Pécresse poursuit sa chute (11,5, -1), passant derrière le candidat de gauche radicale Jean-Luc Mélenchon (12%, +0,5).

À gauche, l'écologiste Yannick Jadot (EELV), est stable à 7,5%, devant le communiste Fabien Roussel, stable à 4%, la socialiste Anne Hidalgo, stable à 2,5% après l'abandon de Christiane Taubira.

Au second tour, Emmanuel Macron l'emporterait face à Marine Le Pen (59% contre 41%), et plus largement contre Eric Zemmour (65%-35%).

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

* Sondage réalisé en ligne les 2 et 3 mars 2022, auprès de 3.599 personnes inscrites sur les listes électorales, issues d'un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

 Il sera réélu c'est certain Macron mais  30% d'opinion publique ce qui est peu la France va denouveau vers des confrontements  de baisse des retraites , du pouvoir d'achat , des impots et taxes en tous genres --- nous n'avons pas fini de voir des gens mécontents --
 Il a rien réglé des problèmes en France manu ---ça empire --!
Si je te lis bien (si, si j'essaye) tu envisages une baisse des impôts et taxes?


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 7314
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 76
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Pour faire bisquer les grincheux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum