Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + Manette DualSense ...
99.99 €
Voir le deal

Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Diviciac Sam 8 Jan 2022 - 13:32

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  BBw1K81


"Le constat actuel est catastrophique à l’hôpital", alerte l’ancien président de l’Observatoire national de la qualité de vie au travail



 

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAQAAAC1HAwCAAAAC0lEQVR42mNkYAAAAAYAAjCB0C8AAAAASUVORK5CYII=
Philippe Colombat a démissionné de l'Observatoire en novembre, face à l'absence de prise en compte par le gouvernement de réelles mesures pour améliorer les conditions de travail des soignants.


"Il ne s’agit pas d’augmenter les salaires, mais de donner des postes, diminuer la charge de travail, et améliorer la qualité de vie au travail."
Philippe Colombat, ancien président de l'Observatoire national de la qualité de vie au travail
à franceinfo

"Tout est écrit dans les recommandations de l’Observatoire depuis trois ans. On sait ce qu’il faut faire. On a rencontré le gouvernement en juillet, mais on n’a toujours pas eu de réponse, ce qui a amené notre démission", explique-t-il.

Philippe Colombat se dit "très très inquiet""Je suis entré à l’hôpital en 1975 et la situation actuelle de l’hôpital est unique. On n’a jamais vécu de telles difficultés. Certes, il y a eu le Covid-19, mais il faut surtout changer la gouvernance pour attirer les soignants, sinon les gens vont continuer à partir, et le privé va prendre le leadership sur le public."

Ca doit être  l'objectif ..  pour les liblaireaux  comme Manu,   adeptes de l'AGCS, la santé publique n'a jamais fait partie du "régalien" 
Diviciac
Diviciac

Messages : 34198
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Le K Keltys Sam 8 Jan 2022 - 13:57

mais bien sûr, tout est fait pour le privé, l'hosto , la sécu, ce gouvernement est à la botte des grands groupes financiers.


Si tu prends la masse de fric qui est donnée aux mutuelles qui n'arrêtent pas d'augmenter leurs tarifs tout en remboursant moins et que tu mets ce fric dans la sécu, je suis sûr que la santé en France se porterait mieux.
Pour l'hosto, mettre des professionnels de la santé pour le gérer plutôt que des patrons issus des écoles de commerce serait surement plus efficace que de penser que l'hôpital es t comme une boite privée et doit rapporter du fric
Le K Keltys
Le K Keltys

Messages : 1621
Date d'inscription : 23/08/2020

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par N'Magicfly Sam 8 Jan 2022 - 17:26

Le K Keltys a écrit:mais bien sûr, tout est fait pour le privé, l'hosto , la sécu, ce gouvernement est à la botte des grands groupes financiers.


Si tu prends la masse de fric qui est donnée aux mutuelles qui n'arrêtent pas d'augmenter leurs tarifs tout en remboursant moins et que tu mets ce fric dans la sécu, je suis sûr que la santé en France se porterait mieux.
Pour l'hosto, mettre des professionnels de la santé pour le gérer plutôt que des patrons issus des écoles de commerce serait surement plus efficace que de penser que l'hôpital es t comme une boite privée et doit rapporter du fric
Tu devrais prendre ta carte chez LFI, ils veulent tout nationaliser.
Extrême droite extrême, gauche même combat!
N'Magicfly
N'Magicfly

Messages : 2951
Date d'inscription : 11/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Le K Keltys Sam 8 Jan 2022 - 17:53

N'Magicfly a écrit:
Le K Keltys a écrit:mais bien sûr, tout est fait pour le privé, l'hosto , la sécu, ce gouvernement est à la botte des grands groupes financiers.


Si tu prends la masse de fric qui est donnée aux mutuelles qui n'arrêtent pas d'augmenter leurs tarifs tout en remboursant moins et que tu mets ce fric dans la sécu, je suis sûr que la santé en France se porterait mieux.
Pour l'hosto, mettre des professionnels de la santé pour le gérer plutôt que des patrons issus des écoles de commerce serait surement plus efficace que de penser que l'hôpital es t comme une boite privée et doit rapporter du fric
Tu devrais prendre ta carte chez LFI, ils veulent tout nationaliser.
Extrême droite extrême, gauche même combat!
j'aime ce discours de ceux qui sont à court d'idées de traiter les autres d'extrémistes 
Je suis contre la privatisation du service de santé français comme de la privatisation de notre énergie que Macron accélère en obligeant EDF à vendre à perte de l'énergie aux groupes privés....
Si être contre ça, c'est être extrémiste, alors oui je le suis ....
Le K Keltys
Le K Keltys

Messages : 1621
Date d'inscription : 23/08/2020

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Diviciac Sam 8 Jan 2022 - 18:16

N'Magicfly a écrit:
Le K Keltys a écrit:mais bien sûr, tout est fait pour le privé, l'hosto , la sécu, ce gouvernement est à la botte des grands groupes financiers.


Si tu prends la masse de fric qui est donnée aux mutuelles qui n'arrêtent pas d'augmenter leurs tarifs tout en remboursant moins et que tu mets ce fric dans la sécu, je suis sûr que la santé en France se porterait mieux.
Pour l'hosto, mettre des professionnels de la santé pour le gérer plutôt que des patrons issus des écoles de commerce serait surement plus efficace que de penser que l'hôpital es t comme une boite privée et doit rapporter du fric
Tu devrais prendre ta carte chez LFI, ils veulent tout nationaliser.
Extrême droite extrême, gauche même combat!
 
C'est de Gaulle qui voulait "tout nationaliser " et il l'a beaucoup fait .  Manu est un libéral comme vous, ennemi des services publics "non régaliens" , il veut tout privatiser sauf la police, la justice et l'armée. 
Je préfère les opinons de Keltys. Si sa Pécresse se hisse au second tour contre votre  petit emmerdeur , tel Joseph,  j'irai peut-être voter .  Very Happy
Diviciac
Diviciac

Messages : 34198
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par nenette Sam 8 Jan 2022 - 18:26

L'hôpital public est agonisant, dans l'indifférence générale.


Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, un seul péché irrémissible, l'ennui. 
nenette
nenette

Messages : 828
Date d'inscription : 11/05/2020

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Le K Keltys Sam 8 Jan 2022 - 18:29

Diviciac a écrit:
N'Magicfly a écrit:
Tu devrais prendre ta carte chez LFI, ils veulent tout nationaliser.
Extrême droite extrême, gauche même combat!
 
C'est de Gaulle qui voulait "tout nationaliser " et il l'a beaucoup fait .  Manu est un libéral comme vous, ennemi des services publics "non régaliens" , il veut tout privatiser sauf la police, la justice et l'armée. 
Je préfère les opinons de Keltys. Si sa Pécresse se hisse au second tour contre votre  petit emmerdeur , tel Joseph,  j'irai peut-être voter .  Very Happy
Je dois reconnaitre que je ne suis pas sûr du tout que Pécresse soit du même avis que moi au sujet de l'hôpital Very Happy
Le K Keltys
Le K Keltys

Messages : 1621
Date d'inscription : 23/08/2020

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Diviciac Sam 8 Jan 2022 - 18:34

nenette a écrit:L'hôpital public est agonisant, dans l'indifférence générale.

Vous auriez tort de vous plaindre: vous avez eu le Ségur comme les gilets jaune ont  eu le Grand débat: deux vastes couillonnades.
Diviciac
Diviciac

Messages : 34198
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Diviciac Sam 8 Jan 2022 - 18:36

Le K Keltys a écrit:
Diviciac a écrit:
 
C'est de Gaulle qui voulait "tout nationaliser " et il l'a beaucoup fait .  Manu est un libéral comme vous, ennemi des services publics "non régaliens" , il veut tout privatiser sauf la police, la justice et l'armée. 
Je préfère les opinons de Keltys. Si sa Pécresse se hisse au second tour contre votre  petit emmerdeur , tel Joseph,  j'irai peut-être voter .  Very Happy
Je dois reconnaitre que je ne suis pas sûr du tout que Pécresse soit du même avis que moi au sujet de l'hôpital Very Happy
 Alors je vais réfléchir encore un peu . Very Happy
Diviciac
Diviciac

Messages : 34198
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par nenette Sam 8 Jan 2022 - 18:48

Diviciac a écrit:
nenette a écrit:L'hôpital public est agonisant, dans l'indifférence générale.

Vous auriez tort de vous plaindre: vous avez eu le Ségur comme les gilets jaune ont  eu le Grand débat: deux vastes couillonnades.

Effectivement dans l'histoire j'ai gagné 4 sous. Mais quand on travaille à l'hôpital public, on est marié avec. Je ne peux quitter mon poste que si ma relève est là, je suis rappelable sur mes repos si nécessaire sur mes congés. Les nécessités de service permettent tout. C'est dans la convention. J'ai choisi mon métier et je ne me plains pas des conditions, mais le devenir de l'hôpital public me fait très mal.


Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, un seul péché irrémissible, l'ennui. 
nenette
nenette

Messages : 828
Date d'inscription : 11/05/2020

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Diviciac Sam 8 Jan 2022 - 19:01

nenette a écrit:
Diviciac a écrit:

Vous auriez tort de vous plaindre: vous avez eu le Ségur comme les gilets jaune ont  eu le Grand débat: deux vastes couillonnades.

Effectivement dans l'histoire j'ai gagné 4 sous. Mais quand on travaille à l'hôpital public, on est marié avec. Je ne peux quitter mon poste que si ma relève est là, je suis rappelable sur mes repos si nécessaire sur mes congés. Les nécessités de service permettent tout. C'est dans la convention. J'ai choisi mon métier et je ne me plains pas des conditions, mais le devenir de l'hôpital public me fait très mal.

Comme le précise le premier post , le mec chargé d'observer vos conditions de travail a démissionné  tant il était écœuré par l'indifférence du gouvernement, c'est bien qu'il doit y avoir un malaise profond.   
Diviciac
Diviciac

Messages : 34198
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par nenette Sam 8 Jan 2022 - 19:12

Ce n'est pas un malaise, c'est une volonté. L'hôpital public coûte cher, trop cher...


Il n'est qu'une chose horrible en ce monde, un seul péché irrémissible, l'ennui. 
nenette
nenette

Messages : 828
Date d'inscription : 11/05/2020

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Le K Keltys Sam 8 Jan 2022 - 19:38

nenette a écrit:Ce n'est pas un malaise, c'est une volonté. L'hôpital public coûte cher, trop cher...
La santé ne coute pas cher , ce sont les politicards qui le font croire pour justifier sa privatisation 
Le K Keltys
Le K Keltys

Messages : 1621
Date d'inscription : 23/08/2020

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Nadou Dim 9 Jan 2022 - 13:32



Le K Keltys a écrit:mais bien sûr, tout est fait pour le privé, l'hosto , la sécu, ce gouvernement est à la botte des grands groupes financiers.


Si tu prends la masse de fric qui est donnée aux mutuelles qui n'arrêtent pas d'augmenter leurs tarifs tout en remboursant moins et que tu mets ce fric dans la sécu, je suis sûr que la santé en France se porterait mieux.
Pour l'hosto, mettre des professionnels de la santé pour le gérer plutôt que des patrons issus des écoles de commerce serait surement plus efficace que de penser que l'hôpital es t comme une boite privée et doit rapporter du fric


Pécresse va remettre de l'ordre dans tout ça ... ah ben non, elle était où quand Bachelot en 2009 sous Sarko a détruit l'hôpital public ?



En 2009


25 chefs de service réputés des hôpitaux publics parisiens lancent un appel contre la «médecine mercantile» dans le projet de loi Bachelot sur la réforme des hôpitaux publics. Le ministère se dit «étonné».


Une pierre dans le jardin de la ministre de la Santé. Des chefs de services renommés des hôpitaux de Paris et sa proche banlieue ont signé un «appel des 25» contre «la médecine mercantile» mise en avant, selon eux, par le projet de loi Bachelot. Dans ce texte, relayé par Le Nouvel Observateur, ils s'opposent au volet hospitalier du projet de loi hôpital, patients, territoire, santé, élaboré par la ministre de la Santé. Ce texte, déjà voté par les députés après beaucoup de débats, y compris à droite, doit être examiné par les sénateurs à partir du 11 mai. Un large chapitre du texte renforce sensiblement les pouvoirs des directeurs d'établissements.
Cette loi «porte en elle la disparition» de la médecine hospitalière «au profit d'une médecine mercantile», jugent-ils dans leur texte, estimant que «les premières victimes en seront les patients et les soignants». Elle «cale l'hôpital sur l'entreprise» en renforçant les pouvoirs d'un directeur qui «pourra n'avoir aucune compétence médicale» et qui pourtant «arrêtera le projet médical de l'établissement». «Sur quels critères ?», demandent-ils. «La tarification des actes est semblable dans les secteurs privé et public comme si les pathologies et la continuité des soins y étaient comparables !». «Dans le même temps on organise des suppressions massives et injustifiées d'emploi d'infirmiers et d'aides-soignants», ajoutent-ils.


.---------------------- Pécresse :


Début 2009, son projet de décret de réforme du statut des enseignants-chercheurs suscite à nouveau un mouvement de protestation. Le 10 juin 2009, elle devient présidente de la fédération UMP des Yvelines en remplacement de Gérard Larcher. Proche de Pierre Bédier et d'Henri Cuq, elle soutient la candidature d'Alain Schmitz à la tête du conseil général des Yvelines malgré le soutien de Nicolas Sarkozy à Christine Boutin29.

En 2010, elle crée un think tank de débats d’idées, qui veut incarner une droite réformatrice, Le Labo des idées. Cette entité émet plusieurs propositions, comme la baisse des dépenses publiques de 20 milliards d’euros, la réforme de la formation professionnelle ou le passage à une société numérique34.



Keltys, la droite du gouvernement Fillon a affaibli l'hôpital public pour faire des économies. Bien ou pas, on en paie les conséquences et c'est très très faux-culs de feindre de l'ignorer.



Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 31494
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Le K Keltys Dim 9 Jan 2022 - 14:44

Je ne feins rien seulement avec Jollande et Macron ça ne s’est pas du tout arrangé, apparement les anciens de la gauche qui ont rallié Macron ne sont pas contre la privatisation de la santé en France, grand bien leur fasse
Le K Keltys
Le K Keltys

Messages : 1621
Date d'inscription : 23/08/2020

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Horiel Dim 9 Jan 2022 - 16:06

Le K Keltys a écrit:Je ne feins rien seulement avec Jollande et Macron ça ne s’est pas du tout arrangé, apparement les anciens de la gauche qui ont rallié Macron ne sont pas contre la privatisation de la santé en France, grand bien leur fasse


Je ne suis pas contre non plus.

J'ai payé à grands coups de lattes dans la tête pour savoir qu'en France, on ne prend pas en compte la douleur, on opère de nuit et en urgence quand le client plein de mauvaise volonté décide de ne plus respirer -passke plusieurs crétins diplômés d'affilée avaient diagnostiqué "une petite angine"-, que c'est en Allemagne que les résultats d'analyses donnent une piste pour des soins dignes de ce nom, qu'on laisse quelqu'un qui souffre 9h30 d'affilée dans un couloir sur un brancard, qu'une abrutie chef de sévices* se sent offensée que j'ai fait la grimace** quand une infirmière m'a répondu que non, je n'avais pas à parler au médecin (!) après avoir patienté 4h sur un banc, qu'on vous envoie un psy en chambre pour vous engueuler à propos d'anorexie alors que vous crevez de faim.
Et je ne parle là que de ce que j'ai vécu, pas de ce que m'ont raconté d'autres, y compris de cette cour des miracles...

Alors vous voyez, choisir ce que je donne et à qui pour ma santé me semble un deal plein de bon sens; choisir d'économiser pour sa santé ou son écran plat, quel dilemme...
Parce-que pour le moment, j'ai juste le sentiment d'être rackettée pour subventionner la Berezina.


* Nan, y a pas d'erreur sur le mot.
**... Et quand je dis grimace, une petite moue tout au plus.
Horiel
Horiel

Messages : 1488
Date d'inscription : 06/04/2021

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Le K Keltys Dim 9 Jan 2022 - 17:04

Horiel a écrit:
Le K Keltys a écrit:Je ne feins rien seulement avec Jollande et Macron ça ne s’est pas du tout arrangé, apparement les anciens de la gauche qui ont rallié Macron ne sont pas contre la privatisation de la santé en France, grand bien leur fasse


Je ne suis pas contre non plus.

J'ai payé à grands coups de lattes dans la tête pour savoir qu'en France, on ne prend pas en compte la douleur, on opère de nuit et en urgence quand le client plein de mauvaise volonté décide de ne plus respirer -passke plusieurs crétins diplômés d'affilée avaient diagnostiqué "une petite angine"-, que c'est en Allemagne que les résultats d'analyses donnent une piste pour des soins dignes de ce nom, qu'on laisse quelqu'un qui souffre 9h30 d'affilée dans un couloir sur un brancard, qu'une abrutie chef de sévices* se sent offensée que j'ai fait la grimace** quand une infirmière m'a répondu que non, je n'avais pas à parler au médecin (!) après avoir patienté 4h sur un banc, qu'on vous envoie un psy en chambre pour vous engueuler à propos d'anorexie alors que vous crevez de faim.
Et je ne parle là que de ce que j'ai vécu, pas de ce que m'ont raconté d'autres, y compris de cette cour des miracles...

Alors vous voyez, choisir ce que je donne et à qui pour ma santé me semble un deal plein de bon sens; choisir d'économiser pour sa santé ou son écran plat, quel dilemme...
Parce-que pour le moment, j'ai juste le sentiment d'être rackettée pour subventionner la Berezina.


* Nan, y a pas d'erreur sur le mot.
**... Et quand je dis grimace, une petite moue tout au plus.
Je me suis toujours fait soigner dans le public et même si j'ai parfois attendu aux urgences, ça c'est relativement bien passé 
Ma femme s'est fait soigner son cancer dans le public et en est sortie.

Moi aussi je me sens racketté par les mutuelles qui augmentent tous les ans et remboursent de moins en moins.
Le K Keltys
Le K Keltys

Messages : 1621
Date d'inscription : 23/08/2020

Revenir en haut Aller en bas

Bilan  du quinquennat: l'hôpital public  Empty Re: Bilan du quinquennat: l'hôpital public

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum