Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Fauteuil gaming CGM à 99€ ...
Voir le deal
99.99 €

Le débat fut serré

Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Le débat fut serré

Message par Diviciac Jeu 9 Déc - 23:47

Zemmour a trois et Le Maire, deux. 
Diviciac
Diviciac

Messages : 34199
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par Nestor Ven 10 Déc - 0:09

deux quoi !  Rolling Eyes
Nestor
Nestor

Messages : 274
Date d'inscription : 23/11/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par ledevois Ven 10 Déc - 11:08

Nestor a écrit:deux quoi !  Rolling Eyes

 Moi je ne vois pas ça de cette façon  -- Zemmour ment pas mal et raconte des conneries -


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 20523
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 81
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par N'Magicfly Ven 10 Déc - 11:19

ledevois a écrit:
Nestor a écrit:deux quoi !  Rolling Eyes

 Moi je ne vois pas ça de cette façon  -- Zemmour ment pas mal et raconte des conneries -

Enormément

SONDAGE. Tous deux sont désormais officiellement en campagne.
La candidate LR, portée par sa victoire à la primaire, est créditée de 17% des intentions de vote (+ 8 points), ce qui la place en 2e position derrière Emmanuel Macron, selon la dernière vague du baromètre BVA pour Orange et RTL, vendredi 10 décembre*. Elle devance d'une courte tête la candidate du RN. 
Depuis que le candidat d'extrême droite s'est lancé dans la course, 67% des Français considèrent qu'il fait un mauvais début de campagne. 

 
À quatre mois jour pour jour du premier tour de l'élection présidentielle, et alors que l'offre électorale se précise nettement, après la déclaration de candidature d'Éric Zemmour et la désignation de Valérie Pécresse à l'issue du Congrès des Républicains, l'intérêt des Français progresse légèrement : plus des trois quarts déclarent s'y intéresser (76%). C'est trois points de plus qu'en novembre. Quatre sur dix s'y intéressent "beaucoup" (42%, -1 point). 

L'intention de participation progresse dans des proportions identiques : 73% des électeurs interrogés se déclarent certains d'aller voter au premier tour, contre 70% le mois dernier (+ 3 points). Ce niveau est très proche de celui mesuré à la même période il y a cinq ans (72% d'intention de participation dans une enquête BVA en décembre 2016, pour une participation finale réelle de 77,8%). Toutefois, 46% du corps électoral prévoyant de voter au 1er tour n'exprime pas d'intention de vote, ou indique pouvoir encore changer d'avis. 

Valérie Pécresse passe devant Marine Le Pen

Valérie Pécresse, portée par sa désignation à l'issue du vote des militants LR, apparaît créditée de 17% des intentions de vote, ce qui la place en 2e position, devant la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen, qui talonnait jusqu'alors Emmanuel Macron. La présidente de la région Île-de-France progresse de 8 points en un mois. La campagne menée par les Républicains, sur des thématiques très "droitières" (immigration et sécurité en particulier) et le résultat d'Éric Ciotti lui permettent de glaner des voix à sa droite. Sa progression se fait ainsi au détriment des intentions de vote en faveur d'Eric Zemmour et de Marine Le Pen. Dans le même temps, forte de son image plus  centriste, elle parvient également à mordre un peu sur l'électorat d'Emmanuel Macron. 

La candidate LR récupère par ailleurs une partie du vote des Français âgés de 65 ans et plus, socle historique de la droite républicaine : le mois dernier, 16% seulement se déclaraient en sa faveur, contre 35% pour Emmanuel Macron. Cette fois, ils sont 30% à déclarer vouloir voter pour Valérie Pécresse, contre 27% pour le président de la République (-8 points auprès de cette catégorie). 

La dynamique Pécresse va-t-elle durer ?

Elle rassemble aussi beaucoup plus son camp : elle fédère ainsi 67% des sympathisants LR (contre 43% en novembre) et 56% des électeurs de François Fillon (contre 36% en novembre). C'est Emmanuel Macron qui semble en faire le plus les frais : 7% des sympathisants LR seulement déclarent vouloir voter pour lui alors qu'ils étaient 20% en novembre - et 18% des électeurs de François Fillon contre 30% en novembre. La capacité de Valérie Pécresse à rassembler son camp impacte aussi la candidature d'Éric Zemmour :  20% des sympathisants LR déclarent vouloir voter pour le polémiste désormais candidat, contre 28% en novembre. 

Mais cette dynamique peut-elle s'inscrire dans la durée ? Seul un Français sur deux estime qu'elle a des chances de se qualifier pour le second tour (50%). Une proportion strictement équivalente la juge rassembleuse (50%). Tandis que 43% des Français seulement pensent qu'elle a la stature d'une présidente de la République. Mais 79% des sympathisants LR pensent qu'elle a des chances de figurer au second tour, 81% la jugent rassembleuse et 78% pensent qu'elle a la stature d'un chef d'État. 

Emmanuel Macron reste le favori

Valérie Pécresse devra par ailleurs consolider son socle électoral : seuls 60% de ses électeurs potentiels se déclarent sûrs de leur choix, c'est près de 15 points de moins que pour ses deux principaux concurrents. 

Emmanuel Macron conserve son statut de favori. S'il était candidat à sa réélection et si celle-ci avait lieu maintenant, l'actuel président de la République arriverait en tête du premier tour, crédité de 24% des intentions de vote. Si son score est en recul de 2 points depuis le mois dernier, il reste au niveau qui était le sien au premier tour de 2017.  

Ce socle électoral demeure parmi les plus solides : 73% des électeurs ayant l'intention de vote pour lui se déclarent "sûrs de leur choix", un niveau comparable à ce que l'on mesure pour Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon (74%).  

Éric Zemmour ne profite pas de son entrée en campagne

Emmanuel Macron conserverait 72% de ses électeurs au premier tour de 2017. Il fédère 18% de l'électorat de François Fillon et 10% de l'électorat de Benoît Hamon. D'ailleurs, 21% des sympathisants socialistes déclarent avoir l'intention de voter pour Emmanuel Macron au premier tour.

Désormais officiellement candidat, Éric Zemmour ne bénéficie pas pour autant d'une dynamique liée à son entrée en campagne : il est crédité de 13% des intentions de vote, soit 2 points de moins qu'en novembre. Il pâtit en partie de l'entrée en campagne de Valérie Pécresse, qui récupère une partie de l'électorat filloniste, tentée un temps par la candidature du polémiste. Mais ce n'est pas la seule explication. Il peine à affermir son entreprise de séduction auprès des électeurs potentiels du RN : il ne séduit plus que 25% des électeurs de Marine Le Pen au premier tour de 2017, contre 28% en novembre.  

Les Français portent un jugement assez sévère sur l'entrée en campagne d'Éric Zemmour : ils sont deux tiers (67%) à considérer que depuis qu'il est officiellement candidat, il fait un mauvais début de campagne, dont plus d'un tiers (35%) "très mauvais". Un sentiment partagé par 52% des sympathisants LR, mais aussi 45% des sympathisants RN. Ces derniers sont toutefois 55% à estimer qu'il a fait "un bon début de campagne". 

Jean-Luc Mélenchon se rapproche des 10%

Marine Le Pen, pour sa part, est mise en difficulté par Valérie Pécresse. Elle recueille 16% des intentions de vote, en baisse de 2 points par rapport à novembre, distancée d'un point par la candidate LR. Elles se retrouvent donc en concurrence pour la qualification pour le second tour. 

À gauche, Jean-Luc Mélenchon se rapproche de la barre symbolique des 10%. Dans la foulée de son meeting à Paris dimanche dernier, il apparaît crédité de 9% des intentions de vote, enregistrant une progression de 1,5 point depuis novembre. Mais il bénéficiait de 13 à 17% des intentions de vote à cette même période il y a cinq ans. 

Santé et pouvoir d'achat, les préoccupations des électeurs 

Yannick Jadot, à l'inverse, perd un point et se retrouve crédité de 7% des intentions de vote. Il devance toujours Anne Hidalgo, stable à 5%. Arnaud Montebourg poursuit sa baisse : avec 1% des intentions de vote, il se situe désormais non seulement derrière Fabien Roussel (stable à 2,5%) mais aussi derrière Philippe Poutou (stable aussi à 1,5%). 

La gauche ne parvient pas à émerger alors que les thématiques sur lesquelles elle pourrait s'appuyer apparaissent de plus en plus importantes aux yeux des Français. Ainsi, la santé, sur fond de 5e vague épidémique, et le pouvoir d'achat, comptent de plus en plus dans leur choix, cités respectivement par 72% (+4 points) et 69% (+3 points) des Français comme sujet qui comptera "beaucoup" dans leur choix, tandis que la question sécuritaire stagne au contraire (62%, -1 point). Les thématiques sociales progressent fortement : l'avenir du système social (61%, +3 points), désormais au même niveau que la sécurité, les retraites (60%, + 3 points) et l'éducation (59%, + 5 points). Et devancent nettement l'immigration (47%) et l'identité française (44%). 
N'Magicfly
N'Magicfly

Messages : 2951
Date d'inscription : 11/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par Forcheville Ven 10 Déc - 11:32

Nestor a écrit:deux quoi !  Rolling Eyes

points

En effet, jamais De Gaulle n'aurait supporté d'être entravé dans sa politique par le Conseil Constitutionnel, encore moins par les instances européennes.

Bon j'essaie de suivre les diverses évolutions et circonvolutions de Ledevois qui avait commencé par être furieusement anti-macroniste puis pro-Mélenchon avec un soupçon de libéralisme, puis pro-LR pour devenir macroniste dans la dernière ligne droite.
J'en ai un peu le vertige, je l'avoue, et j'ai senti mon petit déjeuner remonter pour venir me baigner les amygdales.


 Je jure de soutenir, de défendre nos institutions et au besoin de les combattre.
Forcheville
Forcheville

Messages : 1146
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par N'Magicfly Ven 10 Déc - 12:21

Forcheville a écrit:
Nestor a écrit:deux quoi !  Rolling Eyes

points

En effet, jamais De Gaulle n'aurait supporté d'être entravé dans sa politique par le Conseil Constitutionnel, encore moins par les instances européennes.

Bon j'essaie de suivre les diverses évolutions et circonvolutions de Ledevois qui avait commencé par être furieusement anti-macroniste puis pro-Mélenchon avec un soupçon de libéralisme, puis pro-LR pour devenir macroniste dans la dernière ligne droite.
J'en ai un peu le vertige, je l'avoue, et j'ai senti mon petit déjeuner remonter pour venir me baigner les amygdales.
Aujourd'hui on prête bcp de choses à DE GAULLE, même ses ennemis d'alors s'en remettent à lui. Le CC c'est lui qui l'a créé, je doute que l'homme honnête qu'il était aurait transigé avec la (sa) constitution
N'Magicfly
N'Magicfly

Messages : 2951
Date d'inscription : 11/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par Diviciac Ven 10 Déc - 12:24

Nestor a écrit:deux quoi !  Rolling Eyes

Pour comprendre il faut juste vous entrainer un peu : Attribuez les notes  1,3,6,7,8,9 ou 10 aux élèves suivants 

- Machaut
- Hellapont-Duin
- Lasso 
- Le Crett 
- Quedieu-Lemaud 
- Aprissac 
- Jay-Lanusset 
Diviciac
Diviciac

Messages : 34199
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par Nestor Ven 10 Déc - 12:40

Ok .. j'vous mets 2  Very Happy
Nestor
Nestor

Messages : 274
Date d'inscription : 23/11/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par Diviciac Ven 10 Déc - 12:58

Forcheville a écrit:
Nestor a écrit:deux quoi !  Rolling Eyes

points

En effet, jamais De Gaulle n'aurait supporté d'être entravé dans sa politique par le Conseil Constitutionnel, encore moins par les instances européennes.

Bon j'essaie de suivre les diverses évolutions et circonvolutions de Ledevois qui avait commencé par être furieusement anti-macroniste puis pro-Mélenchon avec un soupçon de libéralisme, puis pro-LR pour devenir macroniste dans la dernière ligne droite.
J'en ai un peu le vertige, je l'avoue, et j'ai senti mon petit déjeuner remonter pour venir me baigner les amygdales.



N'essayez pas , Monsieur de Forcheville: ça fait quinze ans qu'on connaît Joseph: il  a toujours été comme ça. Et ce n'est pas encore la dernière ligne  droite, il a encore le temps de changer d'avis au moins trois fois.  


Pour en revenir au débat, Le Maire m'a fait penser à une chanson de Brel ,  il a "cette assurance des hommes dont on devine que le papa a eu de la chance "  et de l'assurance il en faut beaucoup pour oser affirmer que, grâce à je ne sais qu'elle directive européenne,  le prix de l'électricité a baissé en France et que le programme de Zemmour risque de générer un déficit public de 60 milliards alors qu'il vient de signer une gabegie de 211,5 milliards .   
Diviciac
Diviciac

Messages : 34199
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par Diviciac Ven 10 Déc - 13:01

Nestor a écrit:Ok .. j'vous mets 2  Very Happy

Diviciac : 2 c'est beaucoup moins rigolo que Le Maire: 2.
Diviciac
Diviciac

Messages : 34199
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par Nestor Ven 10 Déc - 13:32

Ohh p'tain .. scratch
J'viens d'capter ! Very Happy
Quelle honte  .. et pourtant Dieu sait si j'ai l'esprit vif ..
( si si ..tout l'monde le dit )  Very Happy
Nestor
Nestor

Messages : 274
Date d'inscription : 23/11/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par Diviciac Ven 10 Déc - 13:37

Nestor a écrit:Ohh p'tain .. scratch
J'viens d'capter ! Very Happy
Quelle honte  .. et pourtant Dieu sait si j'ai l'esprit vif ..
( si si ..tout l'monde le dit )  Very Happy
 
Miracle ! Vous allez pouvoir résoudre mon petit exercice . 
Diviciac
Diviciac

Messages : 34199
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par Nestor Ven 10 Déc - 18:40

J' vous interdit d' m'appeler Le Crett !
Nestor
Nestor

Messages : 274
Date d'inscription : 23/11/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par ledevois Sam 11 Déc - 9:58

Diviciac a écrit:
Forcheville a écrit:

points

En effet, jamais De Gaulle n'aurait supporté d'être entravé dans sa politique par le Conseil Constitutionnel, encore moins par les instances européennes.

Bon j'essaie de suivre les diverses évolutions et circonvolutions de Ledevois qui avait commencé par être furieusement anti-macroniste puis pro-Mélenchon avec un soupçon de libéralisme, puis pro-LR pour devenir macroniste dans la dernière ligne droite.
J'en ai un peu le vertige, je l'avoue, et j'ai senti mon petit déjeuner remonter pour venir me baigner les amygdales.



N'essayez pas , Monsieur de Forcheville: ça fait quinze ans qu'on connaît Joseph: il  a toujours été comme ça. Et ce n'est pas encore la dernière ligne  droite, il a encore le temps de changer d'avis au moins trois fois.  


Pour en revenir au débat, Le Maire m'a fait penser à une chanson de Brel ,  il a "cette assurance des hommes dont on devine que le papa a eu de la chance "  et de l'assurance il en faut beaucoup pour oser affirmer que, grâce à je ne sais qu'elle directive européenne,  le prix de l'électricité a baissé en France et que le programme de Zemmour risque de générer un déficit public de 60 milliards alors qu'il vient de signer une gabegie de 211,5 milliards .   

 Le déficit est voulu par les Français ---ils , aiment pas trop les efforts les Français ,et adorent les produits Chinois --
 L'Electricité ne baisse pas en France -- c'est tout le contraire --
 oui c'est vrai que je risque de changer d'avis n'étant pas attaché aux politiques ni à une idéologie --- 


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 20523
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 81
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par Diviciac Sam 11 Déc - 11:38

Nestor a écrit:J' vous interdit d' m'appeler Le Crett !



Je ne vous appellerai pas non plus Jay-Lanusset (3)  depuis que vous vous livrez avec votre tonton à des accouplements que la morale chrétienne réprouve. 
Diviciac
Diviciac

Messages : 34199
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Le débat fut serré  Empty Re: Le débat fut serré

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum