Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -50%
-50% sur le jeu de société Mille Bornes ...
Voir le deal
9.95 €

Ça bouge... .

Aller en bas

Ça bouge... . Empty Ça bouge... .

Message par Sapeur Lipopète Mer 15 Sep - 9:37

Enfin, la réforme que tout le monde attendait :
Les flics porteront (fièrement) un polo et un calot. Merci, Macron !
Le slip est laissé à l'appréciation des intéressés.
Sapeur Lipopète
Sapeur Lipopète

Messages : 2649
Date d'inscription : 27/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Ça bouge... . Empty Re: Ça bouge... .

Message par N'Magicfly Mer 15 Sep - 11:11

Sapeur Lipopète a écrit:Enfin, la réforme que tout le monde attendait :
Les flics porteront (fièrement) un polo et un calot. Merci, Macron !
Le slip est laissé à l'appréciation des intéressés.
Comme d'hab tu résumes très très court! En fait tu n'as retenu que les 3 lignes à la fin. C'est vrai que pour toi 1.5 milliards d'€ d'augmentation du budget c'est négligeable.


Afin tu ne meures pas idiot, voici ce qu'a annoncé notre (ton) bon Président Very Happy :


Beauvau de la sécurité : ce qu'a annoncé Emmanuel Macron
Le chef de l'Etat, qui a présenté ce mardi les conclusions de la vaste consultation lancée en février dernier, a annoncé une loi de programmation pour les sécurités intérieures, dont le but est « de penser la police et la gendarmerie de 2030 ». Le budget du ministère de l'Intérieur augmentera de 1,5 milliard d'euros en 2022



Par Valérie Mazuir
Publié le 14 sept. 2021 à 15:29Mis à jour le 14 sept. 2021 à 17:36
A l'occasion d'un discours à l'Ecole nationale de police de Roubaix (Hauts-de-France), Emmanuel Macron a présenté ce mardi les conclusions du « Beauvau de la sécurité ». Cette vaste consultation, qui a réuni depuis février syndicats, représentants des forces de l'ordre, élus, magistrats ou encore membres de la société civile, avait été lancée après le passage à tabac du producteur Michel Zecler en novembre à Paris. Ce passage à tabac avait poussé le chef de l'Etat à reconnaître des violences de la part des policiers, suscitant la colère des syndicats des forces de l'ordre.
« Ce que les échanges de ce Beauvau ont confirmé […] c'est que les statistiques ne disent pas tout de la violence latente qui, ces dernières années, s'est emparée de notre société », a déclaré Emmanuel Macron. « Face à ce retour de la violence, à cette transformation de la violence que nous voyons dans nos sociétés depuis plusieurs années, nous n'avons le droit à aucune complaisance. Nous ne devons céder ni au déni ni à la facilité », a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il fallait « savoir prendre des décisions profondes, peut-être radicales ».


Tour d'horizon des principales annonces :




Une loi de programmation et d'orientation pour la sécurité intérieure
Emmanuel Macron a annoncé une loi de programmation pour les sécurités intérieures dont le but est « de penser la police et la gendarmerie de 2030 ». Cette « Lopsi », qui sera préparée par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, sera présentée en Conseil des ministres au début de l'année 2022 et ne pourra pas être votée sous ce quinquennat.




Simplification de la procédure pénale

Emmanuel Macron a annoncé une simplification à venir de la procédure pénale, prévoyant notamment la suppression des rappels à la loi, la création d'amendes forfaitaires pour les occupations illégales de terrains par les gens du voyage ou les occupations de halls d'immeubles et la mise en place d'un système de plaintes en ligne dès 2023. Il a dit souhaiter une « simplification drastique » de la conduite des enquêtes.
Le garde des Sceaux, Eric Dupont-Moretti, sera chargé d'engager cette simplification dans le cadre des Etats généraux de la Justice avec des premières mesures concrètes attendues d'ici à trois mois.




Une instance de contrôle parlementaire des forces de l'ordre

En réponse aux critiques visant l'IGPN (Inspection générale de la police nationale) et l'IGGN (gendarmerie), Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d'« une instance de contrôle parlementaire des forces de l'ordre ». Les rapports de l'IGPN et de l'IGGN seront désormais « rendus publics ».
« Nous devons tendre à l'irréprochabilité […] Quand il y a des fautes, elles doivent être sanctionnées, quand on aime nos forces de l'ordre, on ne leur passe pas tout », a souligné le chef de l'Etat : « Voilà pourquoi je proposerai aux présidents des chambres parlementaires que, sur le modèle de la délégation parlementaire au renseignement, soit créée une instance de contrôle parlementaire des forces de l'ordre qui pourra procéder à l'évaluation de leur action. »




Doubler sur dix ans la présence sur le terrain

Emmanuel Macron, qui a répété vouloir « plus de bleu » dans la rue, s'est engagé à « doubler sous dix ans la présence de policiers et de gendarmes » sur le terrain. Il a demandé qu'une réforme des horaires des forces de sécurité soit présentée au début de l'année 2022. Il souhaite que le taux d'encadrement soit renforcé avec un « commandement 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ».
Il a annoncé la création d'une réserve opérationnelle pour la police, qui sera dotée de 30.000 réservistes.
Une caméra-piéton par patrouille
Le chef de l'Etat a évoqué le déploiement dès 2023 d'une caméra-piéton par patrouille de police. « C'est un outil qui dissuade et c'est un outil qui protège tout le monde », a-t-il estimé. de Cette mesure. Ce déploiement de caméras embarquées, qui avait été censuré par le Conseil constitutionnel, nécessitera une nouvelle écriture législative.




Un nouvel uniforme

Les policiers auront un nouveau « polo modernisé » et un calot au lieu de la casquette à partir du premier trimestre 2022. Ce nouvel uniforme, fabriqué en France et élaboré après un appel aux écoles de mode et de design, fait partie « de la considération que nous vous devons », a dit le chef de l'Etat.




La formation renforcée

Le chef de l'Etat a confirmé l'allongement de la formation initiale, portée de 8 à 12 mois. La durée de la formation continue pour les policiers et gendarmes sera augmentée de « 50 % ». La formation d'officier de police judiciaire sera intégrée à la formation initiale. Une partie des personnels administratifs et techniques agira comme des greffiers de police et de gendarmerie.
Un « centre de formation » sur le maintien de l'ordre pour les policiers, dont l'action a été critiquée lors des manifestations, notamment pendant le mouvement des « gilets jaunes », sera mis en place. Ce centre, basé en région parisienne, sera à l'image de celui existant déjà pour les gendarmes à Saint-Astier (Dordogne).

500 millions d'euros en 2022

Pour mettre en oeuvre ces mesures, 500 millions d'euros supplémentaires seront alloués au ministère de l'Intérieur, dont le budget augmentera de 1,5 milliard en 2022.

[size=39]Un nouveau schéma du maintien de l'ordre[/size]

Le nouveau schéma national de maintien de l'ordre (SNMO) sera présenté d'ici à novembre et posera sans « hypocrisie » des « règles » aux parties prenantes aux manifestations, dont les journalistes, a annoncé mardi Emmanuel Macron, après l'annulation de plusieurs dispositions ces derniers mois.
« Je souhaite que les propositions du rapport Delarue qui ont été retenues par le Premier ministre soient mises en oeuvre dans les plus brefs délais », a-t-il indiqué.
La commission indépendante sur les relations entre la presse et les forces de l'ordre présidée par l'ancien contrôleur général des prisons Jean-Marie Delarue avait fait début mai 32 propositions pour apaiser les tensions entre les deux parties, parmi lesquelles pas d'accréditation, ni d'obligation de dispersion, sur les manifestations, à rebours de ce qu'avait souhaité le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.
Valérie Mazuir, avec AFP et Reuters
N'Magicfly
N'Magicfly

Messages : 1844
Date d'inscription : 11/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Ça bouge... . Empty Re: Ça bouge... .

Message par Sapeur Lipopète Mer 15 Sep - 11:43

Mon bon ami Magic, ce qui m'amuse le plus, c'est qu'on a un président styliste et modiste.
Y sait tout faire, ce Macron... .
Sapeur Lipopète
Sapeur Lipopète

Messages : 2649
Date d'inscription : 27/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Ça bouge... . Empty Re: Ça bouge... .

Message par N'Magicfly Mer 15 Sep - 13:02

Sapeur Lipopète a écrit:Mon bon ami Magic, ce qui m'amuse le plus, c'est qu'on a un président styliste et modiste.
Y sait tout faire, ce Macron... .
Tout le monde peut avoir des hobbies, toi-même c'est le costume du gauchon anar ...et grognon Very Happy
N'Magicfly
N'Magicfly

Messages : 1844
Date d'inscription : 11/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Ça bouge... . Empty Re: Ça bouge... .

Message par Diviciac Hier à 13:56

Sapeur Lipopète a écrit:Mon bon ami Magic, ce qui m'amuse le plus, c'est qu'on a un président styliste et modiste.
Y sait tout faire, ce Macron... .
 
Ce qui m'amuse le plus c'est qu'à six mois des élections lui viennent plein d'idées qu'il n'a pas eues pendant quatre ans et demi ... on dirait qu'il est dans l'opposition et n'avait pas tous les pouvoirs depuis 2017. 
Diviciac
Diviciac

Messages : 31613
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Ça bouge... . Empty Re: Ça bouge... .

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum