Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Code promo Cdiscount : 7€ dès 50€ et ...
Voir le deal

Macron au pouvoir , - Dupont Moretti à la justice -

Aller en bas

 Macron au pouvoir , - Dupont Moretti à la justice - Empty Macron au pouvoir , - Dupont Moretti à la justice -

Message par ledevois Jeu 29 Juil - 13:03

 le taux d'agressions déclarées a été multiplié par 4 : 2,4% en 2019 contre 0,6% en 2011. Cela montre que les personnes sont plus enclines à en parler, notamment après le mouvement #MeToo et la libération de la parole qui s'en est suivie, non pas qu'elles n'avaient pas lieu auparavant.


[size=34]Plus de vols, plus d'agressions et plus de peur : le sentiment d'insécurité s'amplifie en Île-de-France[/size]
L'Institut Paris Région publie une enquête sur le sentiment d'insécurité en Île-de-France. Dans la plupart des domaines, la situation se dégrade. Il y a davantage de vols, d'agressions ou de tentatives, ce qui amplifie ce sentiment d'insécurité, ressenti par plus d'un Francilien sur deux.
Publié le 22/12/2020 à 18h25 • Mis à jour le 22/12/2020 à 20h57

Plus d'un Francilien sur deux ressent un sentiment d'insécurité. L'Institut Paris Région a publié une enquête sur ce sentiment d'insécurité. Tous les deux ans, depuis 2001, cette enquête mesure auprès de plus de 10 000 personnes l'évolution de la sécurité des Franciliens. Alors que les résultats s'étaient améliorés dans de nombreux domaines en 2017, la situation s'est dégradée par la suite, comme le montre ce rapport de l'enquête en 2019.

Ce sentiment d'insécurité, 53,4% des Franciliens le ressentent. En 2017, seuls 50,6% des interrogés avaient déclaré se sentir en insécurité. Une augmentation de 2,8 points. Lorsqu'on regarde de plus près, on voit une énorme différence dans ce ressenti entre les femmes et les hommes. 67,5% des femmes disent se sentir en insécurité contre seulement 37,8% des hommes. 

L'étude de l'Institut Paris Région montre que ce sentiment est le plus fort en Seine-Saint-Denis et le plus faible dans les Yvelines. A Paris, il est ressenti par 52,2% des gens, soit 6,8 points de plus qu'en 2017. C'est la plus forte hausse parmi les huits départements franciliens.

[size=30]Les transports en commun, un lieu d'insécurité[/size]


Les transports en commun sont un espace qui provoque beaucoup de peur chez les personnes interrogées et où de nombreuses agressions ou vols sont perpétués. 29,2% des personnes disent avoir peur dans le métro et 32,4% dans le RER. Des chiffres en légère hausse depuis 2017.

Concernant les vols et les agressions qui ont lieu dans les transports en commun, le taux de femmes victimes a bien plus augmenté que le taux d'hommes dans les 20 dernières années (passant de 3,6 % à 9,4 % entre 2001 et 2019 pour les femmes, contre 3,5 % à 5,5 % chez les hommes).

[size=30]Davantage de vols et d'agressions[/size]


L'étude interroge également les personnes pour savoir si elles ont été victimes d'atteintes personnelles (vol ou agression) ou d'atteintes visant des biens liés à leur ménage (logement ou véhicule). Là aussi, le taux de victimes a augmenté : 50,9% dans l'enquête de 2019, donc 3,1 points de plus qu'en 2017. 22% des Franciliens déclarent avoir été victimes d'atteintes personnelles. C'est le taux le plus élevé depuis la première enquête de 2001. Du côté des atteintes visant des biens liés au ménage, 39,4% des gens disent en avoir été victime. L'incidence concernant les cambriolages est de 13,9 cambriolages pour 100 ménages franciliens. A Paris, 12,4% disent avoir subi un cambriolage.

L'étude montre qu'il y a aussi davantage de vols sans violence. 12,7% des personnes interrogées ont été victimes d'un vol sans violence ou une tentative entre 2016 et 2018. Le taux de victimes a doublé en 8 ans. En Ile-de-France, c'est à Paris où le taux de victimes de vols sans violence est le plus élevé (22,7%). 

[size=30]Les violences sexuelles à la hausse[/size]


Les violences sexuelles sont également à la hausse. 2,4% des personnes interrogées déclarent avoir été victimes d'une agression sexuelle ou de tentatives au moins une fois entre 2016 et 2018. Parmi ces victimes, en moyenne elles ont été victimes 1,9 fois de ce genre d'agression ou tentative. Depuis le début des années 2010, le taux d'agressions déclarées a été multiplié par 4 : 2,4% en 2019 contre 0,6% en 2011. Cela montre que les personnes sont plus enclines à en parler, notamment après le mouvement #MeToo et la libération de la parole qui s'en est suivie, non pas qu'elles n'avaient pas lieu auparavant.

La proportion de femmes victimes est 20 fois supérieure à celle des hommes. 

[size=30]Le terrorisme, un sujet moins préoccupant qu'en 2017[/size]


En 2017, plus de 60% des Franciliens considéraient le terrorisme comme le problème le plus préoccupant pour la société française. En 2019, 52,9% des interrogés sont de cet avis. Les femmes sont plus préoccupées par ce sujet que les hommes (58,1% contre 47,2%).

Enfin, l'inquiétude face à la menace terroriste est moins présente chez les Parisiens que dans le reste de la région. Seuls 46,6% des habitants de la capitale estiment qu'il s'agit du problème le plus préoccupant pour la société française.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/plus-vols-plus-agressions-plus-peur-sentiment-insecurite-s-amplifie-ile-france-1908116.html


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 20115
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 81
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum