Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
STANLEY Coffret outils 38 pièces
Voir le deal
19.99 €

Les reneux

Aller en bas

Les reneux Empty Les reneux

Message par N'Magicfly Lun 5 Avr - 18:49

Comme à leur habitude, les reneux pleurnichent; les mal aimés; boooooouuuu. 
Les banques ne veulent pas leur prêter un rond. Tu m'étonnes avec une gestion pareille; quand je pense qu'il y en a qui veulent qu'ils gèrent le pays. wouaf! Ce n'est tout même pas un nouveau parti qui débute, ça fait 50 ans qu'ils existent et ils n'ont tjrs pas réussi à se faire un petit pécule; ils ont même dilapidé les 3 sous de du père; ils ont vendu le paquebot! Ce qui est étonnant, c'est que le RN se dit le 1er parti de France: alors qu'attend-il pour demander à leurs afficionados de financer? Faut dire qu'avec leur leadeuse, ça donne pas trop envie de mettre des sous dans l'affaire familiale. Marinade rime avec panade! Very Happy




Rassemblement national : sondages pleins, bourse vide

Régionales, départementales, présidentielle, législatives… Rejeté par les banques, le parti de Marine Le Pen ignore comment financer ses campagnes.

Par Géraldine Woessner
Publié le 05/04/2021 à 08h00

« Franchement ? Je ne sais pas comment faire… » À l'aube d'une année électorale cruciale, dans son étroit bureau du « carré » de Nanterre, le trésorier historique du Rassemblement national, Wallerand de Saint-Just, a des bouffées d'angoisse. Certes, sa candidate caracole en tête des sondages, allant jusqu'à talonner Emmanuel Macron dans l'hypothèse d'un éventuel deuxième tour. Certes, ses thèmes de prédilection – immigration, laïcité, localisme, sécurité… – dominent dorénavant la plupart des débats d'actualité, offrant à ses lieutenants une caisse de résonance inespérée dans un contexte sanitaire étouffant la plupart des oppositions. Mais alors que les élections régionales se profilent, prélude à une campagne présidentielle « historique » pour Marine Le Pen, car elle sera probablement sa dernière, la machine peine à se mettre en route.
Dans leur combat pour se faire connaître des électeurs et ébranler les sortants renforcés par la crise du Covid, les treize têtes de liste RN aux élections régionales tirent la langue. Officiellement, l'incertitude sur la date du scrutin – sera-t-il repoussé à l'automne au prétexte de la crise sanitaire, voire plus tard, après la présidentielle ? – gèle toute initiative de début de campagne. Officieusement, les problèmes financiers orientent aussi les stratégies. Et ce n'est qu'un début…

Le déménagement du siège contrarié

Criblé de dettes au début de l'année dernière, au point d'être menacé de cessation de paiements, le parti a pourtant redoublé d'efforts pour assainir ses comptes. Le prêt de 9 millions d'euros consenti en 2014 par une banque russe, et jamais remboursé, a été rééchelonné – le parti acquittera sa dette sur une dizaine d'années. L'hémorragie d'adhérents qui avait suivi le débat manqué de l'entre-deux tours serait enfin stoppée, assurent les cadres du parti.

Pour faire des économies, le RN a taillé dans ses effectifs et ne compte plus qu'une trentaine de permanents. Enfin le siège de Nanterre, avec ses vastes 2 000 mètres carrés, maintenant quasiment désert, doit être abandonné au profit de locaux plus petits et fonctionnels à Paris. « À l'heure actuelle, le parti a les moyens de fonctionner en réglant toutes ses dettes, avec un budget d'environ 8 millions d'euros par an », détaille Wallerand de Saint-Just, comprenant la dotation de l'État (5,2 millions d'euros en 2021), les dons reçus et les cotisations des adhérents. Las… Tout irait bien, jure-t-il, si le Rassemblement national n'était pas « discriminé ». Le siège, d'abord. Des locaux avaient été trouvés à l'automne, le préavis à Nanterre déposé, annonçait Marine Le Pen au Point en novembre. Puis tout a capoté. « Le propriétaire a eu peur de louer au RN », lâche un proche du dossier, évoquant des défis de sécurité. Le loyer de Nanterre de 30 000 euros mensuel continue de peser sur les comptes.
Marine Le Pen doit visiter prochainement de nouvelles adresses, situées dans le Triangle d'or à la frontière des 15e et 16e arrondissements, à proximité de TF1, France 2, BFMTV et la Maison de la radio (tellement plus pratique que l'actuel « carré », excentré, sans parking et seulement desservi par un bus.) « Mais on ne peut pas en parler, tout peut encore se défaire », redoute l'un des rares dans la confidence. Certains se résolvent déjà à mener la campagne depuis le grand bunker vide de Nanterre. Un symbole sans doute, qui fera râler la presse, mais surmontable. Le problème de l'argent l'est moins.

30 millions recherchés pour financer les campagnes

« C'est simple : pour les campagnes, nous n'avons rien », s'inquiète le trésorier Wallerand de Saint-Just, qui aligne ses calculs : il faut trouver 10 à 11 millions d'euros pour la présidentielle, mais aussi de quoi financer les campagnes des candidats aux élections régionales et départementales, et celles des candidats aux législatives, cruciales car le nombre de parlementaires élus détermine une part importante de la dotation publique. Dans les 577 circonscriptions, les candidats avancent en moyenne 30 000 euros, ils sont remboursés s'ils dépassent 5 % des suffrages. « En tout, nous devons pouvoir avancer une trentaine de millions d'euros », détaille Wallerand de Saint-Just.

Un non-problème pour la plupart des partis, qui se financent auprès de banques avec la garantie d'être remboursés par l'État. Un casse-tête pour le RN, que toutes les banques françaises et européennes refusent de financer. « C'est pour cela que nous avons dû recourir la dernière fois à des banques étrangères », assure le trésorier. Une option désormais écartée : « C'est extraordinairement risqué », concède le trésorier, qui confie avoir « vieilli de dix ans en juillet 2017 », quand un prêt émirati a sauvé in extremis le RN de la liquidation, arrivant à deux jours du dépôt des comptes de campagne, alors qu'il manquait 5 millions dans les caisses. « Faute d'avoir trouvé une banque pour nous soutenir à l'époque, le RN avait engagé 5 millions d'euros de trésorerie dans la campagne présidentielle. » Depuis, les règles de financement de la vie politique ont changé. Les banques extérieures à l'Union européenne ne peuvent plus octroyer de prêt à un candidat.
Mis dehors en 2017 par la Société générale, le Rassemblement national a été recueilli, sur injonction de la Banque de France, au Crédit du Nord au titre du « droit au compte », et reste interdit de « chéquier ». « J'ai fait le tour de toutes les banques ayant leur siège à un kilomètre du RN, pas une ne nous a accepté », se lamente Wallerand de Saint-Just. En février dernier, Marine Le Pen lançait donc auprès du public « un grand emprunt national » dans l'objectif avoué de récolter 22 millions d'euros pour financer ses campagnes. Un an après, la récolte aurait à peine atteint le million…
Pour les banques, on est radioactifs !
Une consigne nette a donc été donnée aux candidats aux élections régionales : « Débrouillez-vous. » Laurent Jacobelli, tête de liste dans le Grand Est, a rempli quatre dossiers dans trois banques différentes, et n'a essuyé que des refus. « Mais je ne lâche pas », jure-t-il. D'autres n'ont même pas tenté l'expérience. « À quoi bon ? On sait qu'aucune banque ne prête au RN, ce serait une perte de temps », soupire Nicolas Bay, candidat en Normandie, qui prévoit de limiter ses dépenses au plafond remboursable par le gouvernement, soit 560 000 euros, alors que plus d'un million de dépenses sont autorisées. Une obligation imposée à tous les candidats RN, quand les autres partis peuvent compter à la fois sur des prêts bancaires, des dons, et d'éventuelles rallonges de leurs partis. « Ça va être n'importe quoi, cette campagne », tempête le probable candidat en Paca Thierry Mariani, qui tient à jour la longue liste de banques qui l'ont fichu dehors : « Vous pouvez noter les adresses ! Pour les banques, on est radioactifs ! » « Les candidats sortants font campagne presque tous les jours grâce au Covid, et, par définition, certaines listes dépenseront le double des autres. En Paca, le plafond de dépenses est fixé à 1,73 million d'euros, ce sera la limite des grands partis. Nous, nous ne pourrons pas dépasser le plafond remboursable, fixé à 845 000 euros, même si nous arrivons en tête. Du simple au double ! »

Campagne « plus chère », Covid oblige

À Lyon, le candidat RN Andréa Kotarac n'a pas encore commencé sa campagne de recherche de fonds. « Tant que la date des régionales n'est pas fermement fixée, comment savoir si nous paierons nos permanents trois ou six mois ? Cela va déterminer la nature de nos actions. » À l'inverse, le candidat LREM Bruno Bonnel, qui se présente pour la première fois, prévoit d'ores et déjà de dépenser plus de 1,2 million d'euros. « Nous avions pensé que la crise sanitaire, en interdisant les grands meetings, nous permettrait de faire des économies, mais c'est l'inverse », confie-t-il au Point. « Nous allons avoir de lourdes dépenses numériques, et en moyens humains : nous ne pouvons pas rassembler 3 000 personnes dans une salle. Il va donc falloir les joindre individuellement… » Faute de militants et de « petites mains » sur le terrain, il paiera des professionnels pour coller les affiches et téléphoner individuellement aux électeurs. « Ce ne sont pas des militants : c'est un budget. »

À Paris, la campagne de Valérie Pécresse, qui n'est pas encore lancée, prévoit d'ores et déjà un budget de 3 millions d'euros au minimum, alourdi notamment par les frais postaux, beaucoup plus importants quand il s'agit d'envoyer programme et bilan dans la boîte aux lettres des électeurs, faute de pouvoir s'adresser à eux de vive voix. Le candidat RN Jordan Bardella, lui, se contentera d'un maximum de 1,9 million, le plafond remboursable par l'État s'il atteint 5 % des voix. « Et encore, c'est si nous arrivons à les lever », s'inquiète Hervé Juvin, candidat dans le Centre-Val de Loire, et qui ne s'est pas encore penché sur la question. « Je ferai sans doute un prêt à titre personnel », confie-t-il, si du moins il parvient à trouver une banque. « Je comprends la nécessité évidente de transparence de la vie politique. Mais nos règles actuelles, aussi strictes, profitent en réalité aux grands partis installés, et pénalisent la vie démocratique. »

Les candidats invités à mettre la main à la poche

Partout, les candidats sur les listes – 187 dans le Grand Est, par exemple – sont priés de mettre la main à la poche – 1 000, 2 000, 5 000 euros… – dont ils seront remboursés plus tard. Et les appels aux prêts par des particuliers se multiplient. Le report du scrutin, dans ce contexte tendu, serait un « vrai problème », anticipe Nicolas Bay, qui compte lui aussi sur les prêts de particuliers pour boucler son budget. « Si le scrutin se tient en juin, nous serons remboursés en mars par l'État, et les gens qui nous avaient prêté pourront recommencer pour la présidentielle. Mais sinon… »


Promis par le candidat Emmanuel Macron en 2017, le projet de créer une « banque de la démocratie », afin de pouvoir financer les partis politiques sans qu'ils soient aux mains d'établissements privés (un projet porté par François Bayrou), s'est rapidement évanoui dans les limbes. En 2019 déjà, Le Rassemblement national avait dû financer la quasi-intégralité de sa campagne aux européennes grâce à un emprunt auprès du public – qu'il a ensuite remboursé, avec intérêts. « Mais la somme à trouver, entre toutes les campagnes, est au moins quatre fois supérieure cette année », angoisse un membre du bureau exécutif, qui enrage de constater que « Jean-Luc Mélenchon, lui, n'a aucun mal à se financer auprès du Crédit coopératif. »
N'Magicfly
N'Magicfly

Messages : 640
Date d'inscription : 11/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Les reneux Empty Re: Les reneux

Message par Diviciac Lun 5 Avr - 19:20

Le Point a parlé !  
Vous ne lisez rien d'autre ?
Diviciac
Diviciac

Messages : 29531
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les reneux Empty Re: Les reneux

Message par ledevois Mar 6 Avr - 14:23

Diviciac a écrit:Le Point a parlé !  
Vous ne lisez rien d'autre ?

 Comme toujours  marine se démerdera -


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 19020
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 81
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Les reneux Empty Re: Les reneux

Message par N'Magicfly Mar 6 Avr - 16:12

Diviciac a écrit:Le Point a parlé !  
Vous ne lisez rien d'autre ?
Je suis abonné au Point en ligne, le média le plus objectif du monde Very Happy



Euh, ça t'ennuie tant que ça de savoir que l'entreprise nationale familiale soit dans la panade? tu pourrais ouvrir une cagnotte, et faire un don conséquent Very Happy
N'Magicfly
N'Magicfly

Messages : 640
Date d'inscription : 11/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

Les reneux Empty Re: Les reneux

Message par Diviciac Mar 6 Avr - 17:12

N'Magicfly a écrit:
Diviciac a écrit:Le Point a parlé !  
Vous ne lisez rien d'autre ?
Je suis abonné au Point en ligne, le média le plus objectif du monde Very Happy



Euh, ça t'ennuie tant que ça de savoir que l'entreprise nationale familiale soit dans la panade? tu pourrais ouvrir une cagnotte, et faire un don conséquent Very Happy


Je m'en fous, moi : les bisbilles entre Marine et vous sont des problèmes internes à la droite et je suis de gauche .   
D'autres trouvent que c'était la Pravda ou Aljazeera, le média le plus objectif du monde. A chacun sa foi . 
Diviciac
Diviciac

Messages : 29531
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les reneux Empty Re: Les reneux

Message par ledevois Mar 6 Avr - 18:02

Diviciac a écrit:
N'Magicfly a écrit:
Je suis abonné au Point en ligne, le média le plus objectif du monde Very Happy



Euh, ça t'ennuie tant que ça de savoir que l'entreprise nationale familiale soit dans la panade? tu pourrais ouvrir une cagnotte, et faire un don conséquent Very Happy


Je m'en fous, moi : les bisbilles entre Marine et vous sont des problèmes internes à la droite et je suis de gauche .   
D'autres trouvent que c'était la Pravda ou Aljazeera, le média le plus objectif du monde. A chacun sa foi . 

 Macron de droite --? 1 ère nouvelle -- !  Macron c'est la gauche libérale et c'est ce qui plait à magyc --


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 19020
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 81
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Les reneux Empty Re: Les reneux

Message par Horiel Mar 6 Avr - 18:12

Je trouve que ça fait du bien, de bonnes nouvelles, en ces temps troublés.
Ca n'arrive pas si souvent.
Horiel
Horiel

Messages : 166
Date d'inscription : 06/04/2021

Revenir en haut Aller en bas

Les reneux Empty Re: Les reneux

Message par ledevois Mar 6 Avr - 19:13

Horiel a écrit:Je trouve que ça fait du bien, de bonnes nouvelles, en ces temps troublés.
Ca n'arrive pas si souvent.


 Oui bien sur --- no problèmos -- la vie faut quelle devienne belle avec une bonne qualité de vie --


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 19020
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 81
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Les reneux Empty Re: Les reneux

Message par Diviciac Mar 6 Avr - 19:28

ledevois a écrit:
Diviciac a écrit:


Je m'en fous, moi : les bisbilles entre Marine et vous sont des problèmes internes à la droite et je suis de gauche .   
D'autres trouvent que c'était la Pravda ou Aljazeera, le média le plus objectif du monde. A chacun sa foi . 

 Macron de droite --? 1 ère nouvelle -- !  Macron c'est la gauche libérale et c'est ce qui plait à magyc --

Ben non, Joseph LREM c'est la droite libérale.. le centre droit,  à la limite .


Des libéraux un peu honteux : 


Les 21 eurodéputés français élus fin mai sur la liste « Renaissance » forment la plus importante délégation de ce  nouveau groupe de plus d’une centaine de membres, qui sera le troisième dans l’hémicycle derrière celui des conservateurs du Parti Populaire Européen (PPE, droite) et des sociaux-démocrates (S&D).
Les eurodéputés français jugeaient toute référence au libéralisme trop connotée en France et ont donc obtenu gain de cause : le groupe s’appellera « Renew Europe ».  
Un libéral de gauche,  ça s'appelle un social-démocrate.  
Diviciac
Diviciac

Messages : 29531
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les reneux Empty Re: Les reneux

Message par ledevois Mar 6 Avr - 19:41

Diviciac a écrit:
ledevois a écrit:

 Macron de droite --? 1 ère nouvelle -- !  Macron c'est la gauche libérale et c'est ce qui plait à magyc --

Ben non, Joseph LREM c'est la droite libérale.. le centre droit,  à la limite .


Des libéraux un peu honteux : 


Les 21 eurodéputés français élus fin mai sur la liste « Renaissance » forment la plus importante délégation de ce  nouveau groupe de plus d’une centaine de membres, qui sera le troisième dans l’hémicycle derrière celui des conservateurs du Parti Populaire Européen (PPE, droite) et des sociaux-démocrates (S&D).
Les eurodéputés français jugeaient toute référence au libéralisme trop connotée en France et ont donc obtenu gain de cause : le groupe s’appellera « Renew Europe ».  
Un libéral de gauche,  ça s'appelle un social-démocrate.  

 J'écoute les journalistes qui disent que Macron serait  de  la gauche libérale depuis François Mitterrand ' - j'espères que je l'ai bien écrits --


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 19020
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 81
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Les reneux Empty Re: Les reneux

Message par Diviciac Mar 6 Avr - 20:10

ledevois a écrit:
Diviciac a écrit:

Ben non, Joseph LREM c'est la droite libérale.. le centre droit,  à la limite .


Des libéraux un peu honteux : 


Les 21 eurodéputés français élus fin mai sur la liste « Renaissance » forment la plus importante délégation de ce  nouveau groupe de plus d’une centaine de membres, qui sera le troisième dans l’hémicycle derrière celui des conservateurs du Parti Populaire Européen (PPE, droite) et des sociaux-démocrates (S&D).
Les eurodéputés français jugeaient toute référence au libéralisme trop connotée en France et ont donc obtenu gain de cause : le groupe s’appellera « Renew Europe ».  
Un libéral de gauche,  ça s'appelle un social-démocrate.  

 J'écoute les journalistes qui disent que Macron serait  de  la gauche libérale depuis François Mitterrand ' - j'espères que je l'ai bien écrits --



Eh ben ils racontent des conneries: Macron ne s'est inscrit au PS par opportunisme  que de 2006 a 2009 plus de dix après la mort de Mitterrand . 
D'ailleurs il l'a  dit clairement lui même "Je ne suis pas socialiste" 

Mitterrand à créé l'ISF et Manu l'a supprimé, c'est l'inverse 
Gardez vot'Manu : je n'en veux pas à gauche ! 
Diviciac
Diviciac

Messages : 29531
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les reneux Empty Re: Les reneux

Message par ledevois Mar 6 Avr - 20:57

Diviciac a écrit:
ledevois a écrit:

 J'écoute les journalistes qui disent que Macron serait  de  la gauche libérale depuis François Mitterrand ' - j'espères que je l'ai bien écrits --



Eh ben ils racontent des conneries: Macron ne s'est inscrit au PS par opportunisme  que de 2006 a 2009 plus de dix après la mort de Mitterrand . 
D'ailleurs il l'a  dit clairement lui même "Je ne suis pas socialiste" 

Mitterrand à créé l'ISF et Manu l'a supprimé, c'est l'inverse 
Gardez vot'Manu : je n'en veux pas à gauche ! 

 Ah , bon vous ne le voyez pas de gauche Macron -- pourtant c'est un dépensier qui ressemble vraiment à un socialiste -- 
 Perso qu'il soit de droite ou de gauche je ne peux pas le sacquer -


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 19020
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 81
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Les reneux Empty Re: Les reneux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum