Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -44%
PHILIPS HD6563/64 – Machine à café ...
Voir le deal
49.99 €

Edito du Monde - Astra Z

Aller en bas

Edito du Monde - Astra Z Empty Edito du Monde - Astra Z

Message par Nadou Mar 16 Mar - 15:06

AstraZeneca et le principe de précaution

ÉDITORIAL


Le Monde

La suspension du vaccin par plusieurs Etats européens met en lumière le décalage entre l’approche du principe de précaution sur le Vieux Continent et l’urgence du déploiement des stratégies de lutte contre le virus. Ne perdons pas de vue que le vaccin reste la seule solution pour vaincre cette pandémie.

Publié aujourd’hui à 10h04   Temps deLecture 2 min.



Editorial du « Monde ». Le succès d’une campagne de vaccination tient tout autant à l’efficacité du vaccin qu’à la confiance que celui-ci inspire. Concernant AstraZeneca, la seconde condition vient d’être sérieusement ébranlée. L’apparition de thromboses chez une trentaine de patients après une injection du vaccin développé par le laboratoire anglo-suédois jette un doute sur son innocuité. Lundi 15 mars, la plupart des pays européens ont choisi de suspendre les injections, le temps de savoir si ces effets indésirables sont liés au vaccin.


A ce stade, le lien de cause à effet entre la formation de caillots sanguins chez quelques patients pouvant conduire à des complications graves et la vaccination est uniquement chronologique. L’Agence européenne des médicaments, qui doit se prononcer jeudi sur le maintien de son autorisation sur ce vaccin, estime que ses avantages continuent à l’emporter sur ses risques.

En attendant de nouvelles données, les quelques cas de thrombose répertoriés doivent être mis en regard des 17 millions de personnes ayant reçu au moins une injection d’AstraZeneca. La proportion est inférieure à celle observée hors campagne de vaccination sur une population aussi âgée. Enfin, le risque de mourir du Covid-19 faute d’être vacciné reste sans commune mesure avec celui de manifester de tels effets indésirables après une injection.


Ces doutes émergent néanmoins au pire moment. Dans une Europe qui peine à s’approvisionner en vaccins, AstraZeneca occupe une place centrale. Si la suspension des injections se prolongeait, ce serait un coup très dur porté à la stratégie vaccinale européenne.

Contrepartie


La situation est d’autant plus critique que le continent est en passe d’affronter la troisième vague de la pandémie en raison de la rapidité de propagation du variant britannique du SARS-CoV-2. L’Italie vient de décréter un nouveau confinement. L’Allemagne s’inquiète de l’augmentation des taux de contamination. La France, elle, s’est engagée dans une course contre la montre que cette suspension vient un peu plus compliquer. Face à la saturation des services de réanimation en Ile-de-France, seule une accélération de la vaccination peut laisser espérer d’éviter un reconfinement. Tout retard significatif rendrait caduc ce calcul.


Pour AstraZeneca, c’est une mauvaise nouvelle supplémentaire. Son vaccin a suscité des polémiques dès les premiers essais. Aux doutes quant à son efficacité lors de sa mise sur le marché se sont ajoutées des critiques sur l’incapacité du laboratoire à honorer ses promesses de livraisons à l’Union européenne (UE), sans cesse révisées à la baisse. Les dirigeants européens n’ont voulu prendre aucun risque avec ce vaccin mal né en prenant une décision politique qui va au-delà de ce qu’imposait la pharmacovigilance.

Si la transparence sur les effets indésirables des vaccins est indispensable pour maintenir la confiance de l’opinion, ce nouvel épisode de la pandémie met en lumière le décalage entre l’approche européenne du principe de précaution et l’urgence du déploiement des stratégies de lutte contre le virus. Depuis la mise à disposition des différents vaccins contre le Covid-19, les critiques se sont multipliées sur la prudence et la lenteur des Européens. Celles-ci tranchent avec le volontarisme britannique et américain.

Le choix de l’UE, nécessaire pour rassurer les populations, n’est pas sans contrepartie. L’immunité collective sera plus tardive, les décès plus nombreux, et les conséquences économiques plus coûteuses. L’opinion ne doit pas perdre de vue que le vaccin reste la seule solution pour vaincre cette pandémie.




pouce leve


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 30908
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Edito du Monde - Astra Z Empty Re: Edito du Monde - Astra Z

Message par elaine Jeu 18 Mar - 12:35

Il n´y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.



«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
elaine
elaine

Messages : 6300
Date d'inscription : 19/01/2021
Localisation : chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Edito du Monde - Astra Z Empty Re: Edito du Monde - Astra Z

Message par ledevois Jeu 18 Mar - 12:48

elaine a écrit:Il n´y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.


 Cette affaire ayant été très mal géré par une com déplorable , - l'hypotèse sera que pas un seul Français va désirer se faire vacciner avec astrazeneca - Very Happy


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 20163
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 81
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Edito du Monde - Astra Z Empty Re: Edito du Monde - Astra Z

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum