Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -30%
Nike Air Zoom Pegasus 38 à 61€
Voir le deal
84 €

La compétition inexistante

Aller en bas

La compétition inexistante Empty La compétition inexistante

Message par crachetonvenin4 Ven 12 Mar - 15:21

Pourtant cette élection présidentielle future.

Avec ?

A voir.

Mais néanmoins quand même et toujours une « compétition ».
Une « compétition » entre gens de bien ! Bien évidemment !
Cette réélection ou simple première élection permet-elle une sorte de reset ou de blanc-seing donné ou acquis par ou de … ?
Cette nécessité et même plus … ; … cette obsession plaisante à se repositionner continuellement par rapport à cette future « compétition » permet-elle continuellement aussi d’avoir l’honnêteté tout en haut de l’état français ?
En effet, sans cette élection présidentielle future, Macron  Emmanuel pourrait-il paraitre si propre tout comme encore un tout tout petit peu Nicolas Sarkozy ?
Pour quelle autre compétition Macron Emmanuel ou d’autres pourraient-ils et elles … se présenter avec autant d’entrain ?
Bien sûr « la dureté du combat électoral » pour « cette présidence » mais … ? Ailleurs … ? Dans quelle autre compétition justement …  Macron Emmanuel s’alignerait-il avec autant de facilité ?
Une liste :
- 100 mètres nage libre ?
- 3000 mètres steeple ?
- Paris-Roubaix ?
- Paris-Strasbourg marche ?
- Tir-pipe Foire du Trône ?
- Escrime fleuret par équipe ?
- Barre fixe gymnastique artistique ?
- Saut d’obstacle équitation ?
- Mini golf ?
- Waterpolo ?
- Course d’orientation ?
- Marathon de Paris ?
- Oxford-Cambridge aviron ?
- Cross du Dauphiné ?
- Transjurane ski de fond ?
- Pelote basque tarbaise ?
- Lutte à la culotte Jaunpass ?
- Haltérophilie toutes catégories épauler-jeter ?
- 100 mètres ?
- La Dictée de Bernard Pivot ?
- Le BAC ?

L’élection présidentielle française est-elle hors norme ?
Pour des gens d’exception ?
Laughing
La compétition inexistante 2Q==
La compétition inexistante 9k=
La compétition inexistante 2Q==
 ?
crachetonvenin4
crachetonvenin4

Messages : 1359
Date d'inscription : 09/03/2021
Localisation : Autour de 1000 m d'altitude

Revenir en haut Aller en bas

La compétition inexistante Empty Re: La compétition inexistante

Message par Plume Dim 14 Mar - 11:15

LA GAUCHE : « CHERCHE IDÉES ÉPERDUMENT »

Il en va tout autrement à gauche. La fonction politique de la gauche consiste à proposer un modèle de société pour le futur. De ce point de vue, elle a connu une réussite exceptionnelle au cours du XXe siècle. Le monde occidental dans son ensemble est désormais constitué de sociétés de type sociales-démocrates.
Enseignement, prestations de santé, retraites, prestations familiales, prestations chômage, fiscalité progressive constituent un puissant ensemble redistributif dont n’aurait pas rêvé le plus utopiste des socialistes utopistes du XIXe siècle.
Autrement dit, le socialisme a accompli sa mission historique avec l’aide particulièrement précieuse de l’efficacité économique du capitalisme. Il n’a plus rien à proposer et il s’est donc effondré électoralement.
Il faudrait des idées nouvelles. Mais ce n’est pas le think tank trucmuche qui peut les élaborer. Les idées fortes sont rares et n’émergent pas comme les fleurs au printemps. Pour avoir des idées, il faut des penseurs. La gauche traditionnelle n’en a pas. Elle se contente donc d’écologiser ses propositions. Mais, productiviste par nature, elle se heurte au tropisme anti-technicien des militants écologistes. Le ralliement de la gauche sociale-démocrate à l’écologie est largement électoraliste.
L’idéologie écologiste a été déclinée politiquement de multiples façons de telle sorte que chaque parti possède désormais son écologisme grand public, depuis le localisme de l’extrême droite (avatar contemporain du nationalisme) jusqu’au culte de la décroissance de la deep ecology.
Conformisme oblige, les propositions de gauche sont toutes désormais socio-écologiques. Le refrain de la transition écologique et solidaire est bien connu, mais évidemment il ne signifie pas du tout la même chose pour Jean-Luc Mélenchon et pour Julien Bayou, secrétaire national d’EELV, sans évoquer les radicaux d’Extinction Rebellion. Le repas écolo est à la carte. La gauche flotte donc sur l’air du temps sans concepts qui lui soient propres.
Quelles sont les certitudes et les conjectures actuelles ? Deux certitudes : les petits candidats trotskystes seront présents pour profiter de l’accès aux médias, Jean-Luc Mélenchon sera candidat. Ce sera la troisième fois, la fois de trop probablement car son image s’est dégradée.
Du côté des conjectures, il est possible de citer deux noms : Yannick Jadot, déjà candidat en 2017, et Anne Hidalgo, maire de Paris. Jadot pourrait être éliminé par ses pairs d’EELV au profit d’une personnalité plus radicale, par exemple le maire d’une des villes conquises en 2020 (Lyon, Grenoble, etc.) ou alors un obscur apparatchik d’EELV. Sans Jadot, désormais bien connu du grand public et conscient des réalités politiques, les écologistes perdraient probablement toute chance de faire un score honorable. Mais les militants choisiront et ils ont goût prononcé pour l’échec.
Quant à Anne Hidalgo, son électorat de Parisiens aisés supporte de plus en plus mal les inconvénients inhérents aux concentrations urbaines excessives. Elle s’est donc adaptée à la demande politique locale avec une lutte acharnée contre l’automobile. Elle a brillamment été réélue aux municipales de 2020 avec 49 % des suffrages exprimés.
Mais entre le bobo parisien et le provincial bien enraciné il n’y a pas seulement une différence de degré mais une différence de nature. La reine de Paris a de ce point de vue deux lourds handicaps : l’image de Paris, très négative en province ; l’écologisme bobo, abhorré par les territoires, pour reprendre la détestable expression dont se repaissent les élites.


Ce n'est pas parce que certains comprennent pas ce que j'écris que je ne suis pas claire !
Plume
Plume

Messages : 1927
Date d'inscription : 12/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

La compétition inexistante Empty Re: La compétition inexistante

Message par N'Magicfly Dim 14 Mar - 11:42

Plume a écrit:

LA GAUCHE : « CHERCHE IDÉES ÉPERDUMENT »



Il en va tout autrement à gauche. La fonction politique de la gauche consiste à proposer un modèle de société pour le futur. De ce point de vue, elle a connu une réussite exceptionnelle au cours du XXe siècle. Le monde occidental dans son ensemble est désormais constitué de sociétés de type sociales-démocrates.
Enseignement, prestations de santé, retraites, prestations familiales, prestations chômage, fiscalité progressive constituent un puissant ensemble redistributif dont n’aurait pas rêvé le plus utopiste des socialistes utopistes du XIXe siècle.
Autrement dit, le socialisme a accompli sa mission historique avec l’aide particulièrement précieuse de l’efficacité économique du capitalisme. Il n’a plus rien à proposer et il s’est donc effondré électoralement.
Il faudrait des idées nouvelles. Mais ce n’est pas le think tank trucmuche qui peut les élaborer. Les idées fortes sont rares et n’émergent pas comme les fleurs au printemps. Pour avoir des idées, il faut des penseurs. La gauche traditionnelle n’en a pas. Elle se contente donc d’écologiser ses propositions. Mais, productiviste par nature, elle se heurte au tropisme anti-technicien des militants écologistes. Le ralliement de la gauche sociale-démocrate à l’écologie est largement électoraliste.
L’idéologie écologiste a été déclinée politiquement de multiples façons de telle sorte que chaque parti possède désormais son écologisme grand public, depuis le localisme de l’extrême droite (avatar contemporain du nationalisme) jusqu’au culte de la décroissance de la deep ecology.
Conformisme oblige, les propositions de gauche sont toutes désormais socio-écologiques. Le refrain de la transition écologique et solidaire est bien connu, mais évidemment il ne signifie pas du tout la même chose pour Jean-Luc Mélenchon et pour Julien Bayou, secrétaire national d’EELV, sans évoquer les radicaux d’Extinction Rebellion. Le repas écolo est à la carte. La gauche flotte donc sur l’air du temps sans concepts qui lui soient propres.
Quelles sont les certitudes et les conjectures actuelles ? Deux certitudes : les petits candidats trotskystes seront présents pour profiter de l’accès aux médias, Jean-Luc Mélenchon sera candidat. Ce sera la troisième fois, la fois de trop probablement car son image s’est dégradée.
Du côté des conjectures, il est possible de citer deux noms : Yannick Jadot, déjà candidat en 2017, et Anne Hidalgo, maire de Paris. Jadot pourrait être éliminé par ses pairs d’EELV au profit d’une personnalité plus radicale, par exemple le maire d’une des villes conquises en 2020 (Lyon, Grenoble, etc.) ou alors un obscur apparatchik d’EELV. Sans Jadot, désormais bien connu du grand public et conscient des réalités politiques, les écologistes perdraient probablement toute chance de faire un score honorable. Mais les militants choisiront et ils ont goût prononcé pour l’échec.
Quant à Anne Hidalgo, son électorat de Parisiens aisés supporte de plus en plus mal les inconvénients inhérents aux concentrations urbaines excessives. Elle s’est donc adaptée à la demande politique locale avec une lutte acharnée contre l’automobile. Elle a brillamment été réélue aux municipales de 2020 avec 49 % des suffrages exprimés.
Mais entre le bobo parisien et le provincial bien enraciné il n’y a pas seulement une différence de degré mais une différence de nature. La reine de Paris a de ce point de vue deux lourds handicaps : l’image de Paris, très négative en province ; l’écologisme bobo, abhorré par les territoires, pour reprendre la détestable expression dont se repaissent les élites.
Voilà qui résume bien l'état de la gauche métastasée par la woke orthodoxia!
N'Magicfly
N'Magicfly

Messages : 2143
Date d'inscription : 11/02/2021

Revenir en haut Aller en bas

La compétition inexistante Empty Re: La compétition inexistante

Message par crachetonvenin4 Dim 14 Mar - 14:46

Plume a écrit:

LA GAUCHE : « CHERCHE IDÉES ÉPERDUMENT »




Conformisme oblige, les propositions de gauche sont toutes désormais socio-écologiques. Le refrain de la transition écologique et solidaire est bien connu, mais évidemment il ne signifie pas du tout la même chose pour Jean-Luc Mélenchon et pour Julien Bayou, secrétaire national d’EELV, sans évoquer les radicaux d’Extinction Rebellion. Le repas écolo est à la carte. La gauche flotte donc sur l’air du temps sans concepts qui lui soient propres.
La gauche pour quel entrain populaire ?
Puisque c'est plutôt la droite qui gouverne actuellement avec un Président issu de "François Hollande".

La gauche ou l'écologie car l'écologie n'est pas à proprement parler un mouvement politique mais une sorte de culte. Un culte car une espèce de totem naturel uniquement, alors que la gauche c'est d'abord une analyse. L'analyse d'une situation générale mais peut être surtout économique à l'heure actuelle en France. Quel souffle le plus grand pour changer une situation catastrophique en France ? Le souffle du vent dans les arbres ... ou le souffle d'une solution politique après une analyse par exemple économique ?
Les grands leaders de "gauche" qui la ramène en associant socialisme avec "écologie" sont des fossoyeurs de l'avenir social en France.
crachetonvenin4
crachetonvenin4

Messages : 1359
Date d'inscription : 09/03/2021
Localisation : Autour de 1000 m d'altitude

Revenir en haut Aller en bas

La compétition inexistante Empty Re: La compétition inexistante

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum