Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -60%
POWERADD Batterie externe 26800mAh – 3 Sorties / ...
Voir le deal
15.99 €
Le Deal du moment : -17%
Jeu Nintendo Switch : New Pokémon Snap à ...
Voir le deal
49.99 €

Eliminer les hommes

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Diviciac Lun 25 Jan 2021 - 15:35

Magicfly a écrit:
Diviciac a écrit:
 
Churchill s'est allié avec Staline pour battre Hitler ... Méluche peut bien s'allier à Le Pen pour virer Manu.  Very Happy
Et Staline avec Hitler pour se partager la Pologne! Pendant cette période, les communistes étaient plutôt des collabos; ils sont devenus des résistants lorsque Staline a changé de camp!
 
Vous êtes un révisionniste 

Le premier réseau de résistance universitaire a été fondé par les communistes Jacques DecourGeorges Politzer et Jacques Solomon en septembre 1940. Ils publient l'Université libre et La Pensée libre, qui se singularisent par leur propension à critiquer l'occupant. Traqués par la police française, ils seront arrêtés en février 1942, torturés puis fusillés en mai 1942 au mont Valérien. Un autre contributeur de la seconde publication, le philosophe Valentin Feldman, sera fusillé à son tour en juillet 1942 au même endroit.

Diviciac

Messages : 29959
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Diviciac Lun 25 Jan 2021 - 16:09

Lili-Rose a écrit:Alice Coffin, un élue parisienne veut éliminer les hommes.
Ben si elle est issue de la fécondation entre deux mères, pourquoi pas Razz.
Une connasse homo qui cherche à se faire un nom.
Il est vrai qu'il est moins risqué de dire qu'il faut éliminer les hommes, que de dire qu'il faut éliminer, les arabes, les noirs.
Dire qu'elle a été élue Evil or Very Mad
 
Quand on cite la phrase entière, ça évoque un peu moins la solution finale  Very Happy


"Désespérée et révoltée", Alice Coffin propose de ...

https://www.europe1.fr/politique/eliminer-les-hommes-dans-lhumanite...
Selon Alice Coffin, cette résistance passe par un combat culturel. Il s'agit d'"éliminer les hommes de nos esprits, de nos images, de nos représentations", peut-on notamment lire dans son livre..
Diviciac
Diviciac

Messages : 29959
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Invité Lun 25 Jan 2021 - 16:59

Diviciac a écrit:
Magicfly a écrit:
Et Staline avec Hitler pour se partager la Pologne! Pendant cette période, les communistes étaient plutôt des collabos; ils sont devenus des résistants lorsque Staline a changé de camp!
 
Vous êtes un révisionniste 

Le premier réseau de résistance universitaire a été fondé par les communistes Jacques DecourGeorges Politzer et Jacques Solomon en septembre 1940. Ils publient l'Université libre et La Pensée libre, qui se singularisent par leur propension à critiquer l'occupant. Traqués par la police française, ils seront arrêtés en février 1942, torturés puis fusillés en mai 1942 au mont Valérien. Un autre contributeur de la seconde publication, le philosophe Valentin Feldman, sera fusillé à son tour en juillet 1942 au même endroit.
Tu devrais lire Onfray sur le sujet, il leur taille un short au ras du cul! Sans doute qu'il y en a qui ont été résistants de la première heure, mais la majorité dont le chef Thorez et Duclos ont suivit les directives de Moscou! Thorez a même déserté en URSS.


Tiens, ça ne parle pas de la résistance, mais ça donne une idée du patriotisme communiste: ils marchaient aux ordre de Moscou. De Gaulle a fermé les yeux pour réunifier les français; à l'époque le PCF faisait 30%. Bonne lecture.

Seconde Guerre mondiale (1939-1944)

L'annonce du Pacte germano-soviétique, le 23 août 1939, et la déclaration de guerre, le 3 septembre, bouleversent complètement la situation du Parti communiste. Il semble que Thorez, en vacances dans les Alpes, n'ait pas été mis au courant de la signature du pacte. Fried lui-même n'apprend la nouvelle qu'à Bruxelles, centre de regroupement de l'IC, en cas de crise. Quoi qu’il en soit, le secrétaire général aligne ses vues sur celles de Moscou7. À Paris, l’Humanité est saisie dès le 25 août 1939. Le 1er septembre, le groupe parlementaire communiste réuni sous la présidence de Thorez décide de voter les crédits de guerre pour réagir à l'agression allemande contre la Pologne3. Le 3 septembre 1939, Thorez répond à l'ordre de mobilisation et rejoint son régiment, le 3e régiment du génie4, à Arras. Les hommes étaient en effet mobilisables jusqu'à quarante-neuf ans.
À partir de la mi-septembre, l'IC fait parvenir des consignes demandant clairement de dénoncer la guerre comme étant le fait de l'impérialisme britannique. Le Parti communiste est interdit le 26 septembre. Le secrétaire de l'IC, Dimitrov envoie un télégramme enjoignant au secrétaire général du parti français de déserter. Mounette Dutilleul, en compagnie de Jeannette Vermeersch, enceinte, porte le message à Chauny, où Maurice Thorez est en garnison. « Qu'en pensent Benoît et Jacques ? » (Frachon et Duclos) aurait demandé Thorez qui se soumet à la décision de l'IC comme il l'a fait tout au long de sa carrière. Le 3 octobre 1939, le sapeur Maurice Thorez quitte illégalement la quatrième Compagnie de navigation fluviale : le couple Thorez-Vermeersch est embarqué dans la 11 CV du militant Pelayo, passe en Belgique avant de rejoindre Moscou via Stockholm et Riga, quelques semaines plus tard. Thorez est donc considéré comme déserteur14. Le 28 novembre 1939, il est condamné à six ans de prison pour « désertion en temps de guerre » et le 17 février 1940, le gouvernement signe un décret qui déchoit Thorez de la nationalité française15. Il est l'un des rares hommes français de sa génération à n'avoir participé à aucune des deux guerres mondiales puisqu'il ne s'est pas engagé en 1917 comme il le pouvait16.
Député membre du groupe ouvrier et paysan français, il est déchu de son mandat, le 21 janvier 1940, et condamné par contumace le 3 avril 1940 par le 3e tribunal militaire de Paris à 5 ans de prison, 5 000 francs d'amende et 5 ans de privation de ses droits civiques et politiques17 pour être resté fidèle à la ligne du Parti communiste et ne pas avoir dénoncé le pacte germano-soviétique.
Thorez arrive à Moscou le 8 novembre 1939. Il s'installe dans une proche banlieue de Moscou, parmi d'autres « clandestins », se laisse pousser la barbe et se fait appeler Ivanov. Officiellement, Thorez est resté en France jusqu'en 1943, date à laquelle il se serait rendu à Moscou pour la dissolution de l'Internationale. Cette version de l'histoire a été maintenue par le PCF jusqu'à la fin des années 1960. Il retrouve l'autre dirigeant français André Marty, bien en vue auprès des Soviétiques et des responsables du Komintern, toujours prêt à critiquer le parti français. Jusqu'en juin 1941, au moins, Thorez, reste en contact avec la direction clandestine du parti restée en France. A-t-il eu un rôle important dans les différentes orientations prises par le parti, pourparlers pour la reparution de l’Humanité en juin-juillet 1940, politique de semi-légalisation en août-septembre, politique de Front national au printemps 1941 ? Les archives du Komintern à Moscou ne sont pas très claires sur ce point.
En automne 1941, l'offensive allemande provoque l'évacuation des Thorez à Oufa, dans l'Oural. Il n'a pratiquement rien à faire et doit rester clandestin. Il ne peut que constater la réalité de la misère soviétique18 et vit une des périodes les plus sombres de son existence. Il supporte difficilement que de Gaulle autorise Marty à se rendre à Alger pour prendre la tête de la délégation communiste alors que lui, Thorez, reste persona non grata pour cause de désertion.
Le 20 janvier 1944, il est reçu par la délégation de la France libre à Moscou. Il raconte qu'il est resté « à son poste de combat », en France, jusqu'en mai 1943 et demande à rejoindre Alger. De Gaulle répond quelques semaines plus tard que la condamnation de Thorez pour désertion garde force de loi.
Après l'installation à Paris le 31 août 1944, du gouvernement provisoire de la République française (GPRF) qui comprend deux ministres communistes, le PCF mène une campagne pour exiger le retour de Maurice Thorez qui envoie lui-même un télégramme à de Gaulle, le 17 octobre. Le Conseil des ministres du 28 octobre rend un avis favorable au retour de Thorez en même temps qu'il donne l'ordre de dissoudre les milices patriotiques communistes. Le 6 novembre, à la suite d'un accord secret entre Staline et le Général de Gaulle, en échange de l'assurance que Staline ordonne aux communistes français de ne pas se révolter contre de Gaulle malgré la dissolution des milices patriotiques communistes, Thorez bénéficie d'une grâce individuelle et rentre en France le 27 novembre19. Avant son départ, Maurice Thorez rencontre une nouvelle fois Staline, qui l’appelle à « cacher les armes », à rassembler autour du PCF et à écarter de Gaulle de la vie politique7.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Lili-Rose Lun 25 Jan 2021 - 22:33

Nadou a écrit:
Lili-Rose a écrit:


On ne se moque pas des fautes français des autres, hein? Razz

Je crois que Divi se venge !  chat sourire
Je crois que ce n'est que de la rigolade partagée.
Il m'a fait marrer avec son "finit". Razz
Pour être franc, je ne savais pas qu'on écrivait post à la place de poste. Very Happy
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 8311
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Lili-Rose Lun 25 Jan 2021 - 22:35

Nadou a écrit:Bon les gars, si pour vous le signe de la décadence, c'est une nana ( je ne sais même pas ce qu'elle a dit ) qui déteste les hommes, vous pouvez envisager que les plus gros problèmes éternels à régler sont plutôt la pédophilie, les violences conjugales, la maltraitance des enfants ...


L'égalité c'est quand les femmes publiques disent autant de conneries que les hommes ; on finira par y arriver !  Very Happy
Elle boxe dans du lourd!
Elle rivalise avec les islamistes.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 8311
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Diviciac Mar 26 Jan 2021 - 0:13

Magicfly a écrit:
Diviciac a écrit:
 
Vous êtes un révisionniste 

Le premier réseau de résistance universitaire a été fondé par les communistes Jacques DecourGeorges Politzer et Jacques Solomon en septembre 1940. Ils publient l'Université libre et La Pensée libre, qui se singularisent par leur propension à critiquer l'occupant. Traqués par la police française, ils seront arrêtés en février 1942, torturés puis fusillés en mai 1942 au mont Valérien. Un autre contributeur de la seconde publication, le philosophe Valentin Feldman, sera fusillé à son tour en juillet 1942 au même endroit.
Tu devrais lire Onfray sur le sujet, il leur taille un short au ras du cul! Sans doute qu'il y en a qui ont été résistants de la première heure, mais la majorité dont le chef Thorez et Duclos ont suivit les directives de Moscou! Thorez a même déserté en URSS.


Tiens, ça ne parle pas de la résistance, mais ça donne une idée du patriotisme communiste: ils marchaient aux ordre de Moscou. De Gaulle a fermé les yeux pour réunifier les français; à l'époque le PCF faisait 30%. Bonne lecture.

Seconde Guerre mondiale (1939-1944)





L'annonce du Pacte germano-soviétique, le 23 août 1939, et la déclaration de guerre, le 3 septembre, bouleversent complètement la situation du Parti communiste. Il semble que Thorez, en vacances dans les Alpes, n'ait pas été mis au courant de la signature du pacte. Fried lui-même n'apprend la nouvelle qu'à Bruxelles, centre de regroupement de l'IC, en cas de crise. Quoi qu’il en soit, le secrétaire général aligne ses vues sur celles de Moscou7. À Paris, l’Humanité est saisie dès le 25 août 1939. Le 1er septembre, le groupe parlementaire communiste réuni sous la présidence de Thorez décide de voter les crédits de guerre pour réagir à l'agression allemande contre la Pologne3. Le 3 septembre 1939, Thorez répond à l'ordre de mobilisation et rejoint son régiment, le 3e régiment du génie4, à Arras. Les hommes étaient en effet mobilisables jusqu'à quarante-neuf ans.
À partir de la mi-septembre, l'IC fait parvenir des consignes demandant clairement de dénoncer la guerre comme étant le fait de l'impérialisme britannique. Le Parti communiste est interdit le 26 septembre. Le secrétaire de l'IC, Dimitrov envoie un télégramme enjoignant au secrétaire général du parti français de déserter. Mounette Dutilleul, en compagnie de Jeannette Vermeersch, enceinte, porte le message à Chauny, où Maurice Thorez est en garnison. « Qu'en pensent Benoît et Jacques ? » (Frachon et Duclos) aurait demandé Thorez qui se soumet à la décision de l'IC comme il l'a fait tout au long de sa carrière. Le 3 octobre 1939, le sapeur Maurice Thorez quitte illégalement la quatrième Compagnie de navigation fluviale : le couple Thorez-Vermeersch est embarqué dans la 11 CV du militant Pelayo, passe en Belgique avant de rejoindre Moscou via Stockholm et Riga, quelques semaines plus tard. Thorez est donc considéré comme déserteur14. Le 28 novembre 1939, il est condamné à six ans de prison pour « désertion en temps de guerre » et le 17 février 1940, le gouvernement signe un décret qui déchoit Thorez de la nationalité française15. Il est l'un des rares hommes français de sa génération à n'avoir participé à aucune des deux guerres mondiales puisqu'il ne s'est pas engagé en 1917 comme il le pouvait16.
Député membre du groupe ouvrier et paysan français, il est déchu de son mandat, le 21 janvier 1940, et condamné par contumace le 3 avril 1940 par le 3e tribunal militaire de Paris à 5 ans de prison, 5 000 francs d'amende et 5 ans de privation de ses droits civiques et politiques17 pour être resté fidèle à la ligne du Parti communiste et ne pas avoir dénoncé le pacte germano-soviétique.
Thorez arrive à Moscou le 8 novembre 1939. Il s'installe dans une proche banlieue de Moscou, parmi d'autres « clandestins », se laisse pousser la barbe et se fait appeler Ivanov. Officiellement, Thorez est resté en France jusqu'en 1943, date à laquelle il se serait rendu à Moscou pour la dissolution de l'Internationale. Cette version de l'histoire a été maintenue par le PCF jusqu'à la fin des années 1960. Il retrouve l'autre dirigeant français André Marty, bien en vue auprès des Soviétiques et des responsables du Komintern, toujours prêt à critiquer le parti français. Jusqu'en juin 1941, au moins, Thorez, reste en contact avec la direction clandestine du parti restée en France. A-t-il eu un rôle important dans les différentes orientations prises par le parti, pourparlers pour la reparution de l’Humanité en juin-juillet 1940, politique de semi-légalisation en août-septembre, politique de Front national au printemps 1941 ? Les archives du Komintern à Moscou ne sont pas très claires sur ce point.
En automne 1941, l'offensive allemande provoque l'évacuation des Thorez à Oufa, dans l'Oural. Il n'a pratiquement rien à faire et doit rester clandestin. Il ne peut que constater la réalité de la misère soviétique18 et vit une des périodes les plus sombres de son existence. Il supporte difficilement que de Gaulle autorise Marty à se rendre à Alger pour prendre la tête de la délégation communiste alors que lui, Thorez, reste persona non grata pour cause de désertion.
Le 20 janvier 1944, il est reçu par la délégation de la France libre à Moscou. Il raconte qu'il est resté « à son poste de combat », en France, jusqu'en mai 1943 et demande à rejoindre Alger. De Gaulle répond quelques semaines plus tard que la condamnation de Thorez pour désertion garde force de loi.
Après l'installation à Paris le 31 août 1944, du gouvernement provisoire de la République française (GPRF) qui comprend deux ministres communistes, le PCF mène une campagne pour exiger le retour de Maurice Thorez qui envoie lui-même un télégramme à de Gaulle, le 17 octobre. Le Conseil des ministres du 28 octobre rend un avis favorable au retour de Thorez en même temps qu'il donne l'ordre de dissoudre les milices patriotiques communistes. Le 6 novembre, à la suite d'un accord secret entre Staline et le Général de Gaulle, en échange de l'assurance que Staline ordonne aux communistes français de ne pas se révolter contre de Gaulle malgré la dissolution des milices patriotiques communistes, Thorez bénéficie d'une grâce individuelle et rentre en France le 27 novembre19. Avant son départ, Maurice Thorez rencontre une nouvelle fois Staline, qui l’appelle à « cacher les armes », à rassembler autour du PCF et à écarter de Gaulle de la vie politique7.
 
Staline a eu  parfaitement raison de  signer le pacte germano- soviétique, c'est ce qui lui a permis de gagner la guerre . En  1939 ses usines fabriquaient des tracteurs agricoles et pas des chars et dans  l'armée rouge les cadres avaient été décimés par la purge des partisans de Trotski. Sans ce pacte, lors de l'invasion de la Pologne , la Wehrmacht serait arrivée dans la foulée et sans trop de difficulté à Moscou . Ces deux années de répit ce sont achevées quand Hitler à compris que Staline représentait un danger grandissant.   Quant au communistes du "parti des fusillés" si De Gaulle  les a inclus dans le GPRF il faut croire qu'il ne les prenait pas pour des collabos. Même votre sarko faisait lire la lettre du communiste Guy Môquet dans les écoles...  c'est dire !
Diviciac
Diviciac

Messages : 29959
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Invité Mar 26 Jan 2021 - 11:22

Diviciac a écrit:
Magicfly a écrit:
Tu devrais lire Onfray sur le sujet, il leur taille un short au ras du cul! Sans doute qu'il y en a qui ont été résistants de la première heure, mais la majorité dont le chef Thorez et Duclos ont suivit les directives de Moscou! Thorez a même déserté en URSS.


Tiens, ça ne parle pas de la résistance, mais ça donne une idée du patriotisme communiste: ils marchaient aux ordre de Moscou. De Gaulle a fermé les yeux pour réunifier les français; à l'époque le PCF faisait 30%. Bonne lecture.

Seconde Guerre mondiale (1939-1944)











L'annonce du Pacte germano-soviétique, le 23 août 1939, et la déclaration de guerre, le 3 septembre, bouleversent complètement la situation du Parti communiste. Il semble que Thorez, en vacances dans les Alpes, n'ait pas été mis au courant de la signature du pacte. Fried lui-même n'apprend la nouvelle qu'à Bruxelles, centre de regroupement de l'IC, en cas de crise. Quoi qu’il en soit, le secrétaire général aligne ses vues sur celles de Moscou7. À Paris, l’Humanité est saisie dès le 25 août 1939. Le 1er septembre, le groupe parlementaire communiste réuni sous la présidence de Thorez décide de voter les crédits de guerre pour réagir à l'agression allemande contre la Pologne3. Le 3 septembre 1939, Thorez répond à l'ordre de mobilisation et rejoint son régiment, le 3e régiment du génie4, à Arras. Les hommes étaient en effet mobilisables jusqu'à quarante-neuf ans.
À partir de la mi-septembre, l'IC fait parvenir des consignes demandant clairement de dénoncer la guerre comme étant le fait de l'impérialisme britannique. Le Parti communiste est interdit le 26 septembre. Le secrétaire de l'IC, Dimitrov envoie un télégramme enjoignant au secrétaire général du parti français de déserter. Mounette Dutilleul, en compagnie de Jeannette Vermeersch, enceinte, porte le message à Chauny, où Maurice Thorez est en garnison. « Qu'en pensent Benoît et Jacques ? » (Frachon et Duclos) aurait demandé Thorez qui se soumet à la décision de l'IC comme il l'a fait tout au long de sa carrière. Le 3 octobre 1939, le sapeur Maurice Thorez quitte illégalement la quatrième Compagnie de navigation fluviale : le couple Thorez-Vermeersch est embarqué dans la 11 CV du militant Pelayo, passe en Belgique avant de rejoindre Moscou via Stockholm et Riga, quelques semaines plus tard. Thorez est donc considéré comme déserteur14. Le 28 novembre 1939, il est condamné à six ans de prison pour « désertion en temps de guerre » et le 17 février 1940, le gouvernement signe un décret qui déchoit Thorez de la nationalité française15. Il est l'un des rares hommes français de sa génération à n'avoir participé à aucune des deux guerres mondiales puisqu'il ne s'est pas engagé en 1917 comme il le pouvait16.
Député membre du groupe ouvrier et paysan français, il est déchu de son mandat, le 21 janvier 1940, et condamné par contumace le 3 avril 1940 par le 3e tribunal militaire de Paris à 5 ans de prison, 5 000 francs d'amende et 5 ans de privation de ses droits civiques et politiques17 pour être resté fidèle à la ligne du Parti communiste et ne pas avoir dénoncé le pacte germano-soviétique.
Thorez arrive à Moscou le 8 novembre 1939. Il s'installe dans une proche banlieue de Moscou, parmi d'autres « clandestins », se laisse pousser la barbe et se fait appeler Ivanov. Officiellement, Thorez est resté en France jusqu'en 1943, date à laquelle il se serait rendu à Moscou pour la dissolution de l'Internationale. Cette version de l'histoire a été maintenue par le PCF jusqu'à la fin des années 1960. Il retrouve l'autre dirigeant français André Marty, bien en vue auprès des Soviétiques et des responsables du Komintern, toujours prêt à critiquer le parti français. Jusqu'en juin 1941, au moins, Thorez, reste en contact avec la direction clandestine du parti restée en France. A-t-il eu un rôle important dans les différentes orientations prises par le parti, pourparlers pour la reparution de l’Humanité en juin-juillet 1940, politique de semi-légalisation en août-septembre, politique de Front national au printemps 1941 ? Les archives du Komintern à Moscou ne sont pas très claires sur ce point.
En automne 1941, l'offensive allemande provoque l'évacuation des Thorez à Oufa, dans l'Oural. Il n'a pratiquement rien à faire et doit rester clandestin. Il ne peut que constater la réalité de la misère soviétique18 et vit une des périodes les plus sombres de son existence. Il supporte difficilement que de Gaulle autorise Marty à se rendre à Alger pour prendre la tête de la délégation communiste alors que lui, Thorez, reste persona non grata pour cause de désertion.
Le 20 janvier 1944, il est reçu par la délégation de la France libre à Moscou. Il raconte qu'il est resté « à son poste de combat », en France, jusqu'en mai 1943 et demande à rejoindre Alger. De Gaulle répond quelques semaines plus tard que la condamnation de Thorez pour désertion garde force de loi.
Après l'installation à Paris le 31 août 1944, du gouvernement provisoire de la République française (GPRF) qui comprend deux ministres communistes, le PCF mène une campagne pour exiger le retour de Maurice Thorez qui envoie lui-même un télégramme à de Gaulle, le 17 octobre. Le Conseil des ministres du 28 octobre rend un avis favorable au retour de Thorez en même temps qu'il donne l'ordre de dissoudre les milices patriotiques communistes. Le 6 novembre, à la suite d'un accord secret entre Staline et le Général de Gaulle, en échange de l'assurance que Staline ordonne aux communistes français de ne pas se révolter contre de Gaulle malgré la dissolution des milices patriotiques communistes, Thorez bénéficie d'une grâce individuelle et rentre en France le 27 novembre19. Avant son départ, Maurice Thorez rencontre une nouvelle fois Staline, qui l’appelle à « cacher les armes », à rassembler autour du PCF et à écarter de Gaulle de la vie politique7.
 
Staline a eu  parfaitement raison de  signer le pacte germano- soviétique, c'est ce qui lui a permis de gagner la guerre . En  1939 ses usines fabriquaient des tracteurs agricoles et pas des chars et dans  l'armée rouge les cadres avaient été décimés par la purge des partisans de Trotski. Sans ce pacte, lors de l'invasion de la Pologne , la Wehrmacht serait arrivée dans la foulée et sans trop de difficulté à Moscou . Ces deux années de répit ce sont achevées quand Hitler à compris que Staline représentait un danger grandissant.   Quant au communistes du "parti des fusillés" si De Gaulle  les a inclus dans le GPRF il faut croire qu'il ne les prenait pas pour des collabos. Même votre sarko faisait lire la lettre du communiste Guy Môquet dans les écoles...  c'est dire !

Ouai Super, maintenant tu fais référence à Sarko mdr! Ben tu vois moi qui suis de droite libérale, je préfère faire référence à Onfray qui pourtant est un homme de gauche. Ce qui me plait en lui, c'est qu'il n'hésite pas à dire les 4 vérités à des icones de gauche telle, Sartre et les communistes français, ....et d'autres comme Freud.


Bonne lecture Very Happy
  


!résistant - Chronique mensuelle 78
La chronique mensuelle de Michel Onfray publiée sur son [size=18]site officiel en novembre 2011 a suscité beaucoup de polémiques et « d’indignations «, prévues d’ailleurs, et même attendues par l’auteur.

 
[/size]
______________________

 
Je viens de lire un livre terrible intitulé L’Affaire Guy Môquet sous-titré Enquête sur une mystification officielle publié dans la très sérieuse maison d’édition Larousse dans une collection dirigée par Emmanuel Thiébot qui fit un temps partie de l’équipe de L’Université Populaire de Caen. Bravo aux auteurs Jean-Marc Berlière et Franck Liaigre.


Que dit ce livre ? Que Guy Môquet ne fut pas résistant. Thèse sidérante tant elle va contre la mythologie qui fait de ce jeune garçon de seize ans fusillé par les nazis l’emblème de la résistance communiste à l’occupant allemand. Guy Môquet est le fils d’un cheminot qui doit son ascension sociale au Parti Communiste auquel il voue un culte. 
Quand les communistes russes et les nazis signent le pacte germano-soviétique, le PCF obéit à la décision de Staline. Dès lors, le Parti se réjouit de la défaite de juin 40 : selon eux, elle signe l’échec de la démocratie parlementaire, du capitalisme juif, de la bourgeoisie d’affaire. De plus, elle prépare la France à la révolution bolchevique ardemment souhaitée. L’Allemagne peut donc envahir la Pologne, puis la France, l’URSS ne bouge pas, les communistes français approuvent. 
L’Angleterre décrète un blocus économique contre l’Allemagne nazie, mais l’Union Soviétique laisse transiter sur son territoire les produits qui ravitaillent les nationaux-socialistes. Le PCF ne dit rien. 
Le 29 septembre 1939, nazis et communistes demandent la fin de la guerre afin que Staline garde les territoires conquis et Hitler les siens. Les députés communistes envoient une lettre en ce sens à Edouard Herriot, le Président de la Chambre. En cas de refus, la France et l’Angleterre porteront la responsabilité de la guerre qui deviendrait impérialiste ! La France refuse. Le PCF invite alors ses militants au sabotage. Ils ne s’en privent pas et causent la mort de soldats français envoyés au combat avec du matériel qui les lâche en plein milieu de la bataille. Le père de Guy Môquet soutient cette ligne, il est arrêté et emprisonné.  Le fils clame haut et fort qu’il reprend le flambeau et continue le combat du père qui, on le voit, n’est pas un combat de résistance, mais de collaboration avec les nazis liés aux staliniens par le pacte.
Des tracts sont distribués, voici ce à quoi invite l’un d’entre eux le 27 juillet 1940 : « Les soldats allemandssont vos frères, pactisez, ne vous trompez pas, votre ennemi c’est le grand capital, les trusts de France, d’Angleterre, d’Amérique »… Les tracts distribués par Guy Môquet n’appellent pas à la résistance : ils épargnent les nazis, accablent les capitalistes français, justifient le pacte germano-soviétique, attaquent l’Angleterre et les Anglais, insultent de Gaulle, font de l’URSS le pays de la liberté et de la démocratie. 
Guy Môquet est arrêté par la police de Vichy le 13 octobre 1940, non pas comme résistant, mais comme communiste stalinien appelant à pactiser avec l’occupant nazi. Il est interrogé, mais pas torturé. Il vit dans le camp sous un régime qui n’est pas concentrationnaire. 
Le 22 juin 1941, Hitler envahit l’URSS. Fin du pacte germano-soviétique brisé unilatéralement par les nazis. Les communistes changent de stratégie presque un an après la déclaration de la guerre, ils entrent enfin dans la résistance. Des nazis sont abattus dans les rues. L’occupant organise des représailles et prélève des otages dans les prisons. C’est dans cette configuration que Guy Môquet est fusillé le 22 octobre 1941.
 
Le PCF qui a demandé la reparution de L’Humanité le 20 juin 1940 à l’occupant nazi sous prétexte qu’ils avaient des ennemis communs, (les juifs, les capitalistes, les anglais, la ploutocratie, le parlementarisme, lire le détail dans Juin  40. La négociation secrète de Jean-Pierre Besse et Claude Pennetier), ont eu besoin de se refaire une santé à la Libération - avec l’assentiment du général de Gaulle… 


Guy Môquet fut un moment idéal dans le dispositif légendaire communiste : ce jeune homme stalinien qui défendait l’union des communistes avec les nazis contre la démocratie parlementaire, autrement dit le contraire de la Résistance, devint la figure emblématique d’une résistance communiste totalement inexistante à cette époque.
Il y eut d’autres moments dans cette légende : le PCF fabriqua un faux pour faire croire qu’il avait appelé à la Résistance dès le 10 juillet 194O, « l’appel du 10 juillet » ; il s’intitula « le parti des 75.000 fusillés », alors qu’il y eut au total 41OO fusillés et que tous n’étaient ps communistes ; il présenta fautivement quelques noms de communistes comme résistants de la première heure (Tillion, Guingouin, Havez) alors cils furent de bons soldats du pacte hitléro-stalinien ; etc.
 
« Qu’avez-vous encore contre les communistes ? » me feront savoir nombre de mails ou de courriers que je sais déjà insultants… « Rien ». Rien contre les communistes, mais tout pour l’Histoire. Qu’il s’agisse de Freud et des freudiens, de Sartre et des sartriens, des communistes et de leur saga, le combat contre la légende et les mythes s’effectue moins « contre » que « pour » - en l’occurrence : pour l’histoire. Car le déni de l’histoire constitue et nourrit le nihilisme. 

Michel Onfray

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Diviciac Mar 26 Jan 2021 - 11:42



Ouai Super, maintenant tu fais référence à Sarko mdr! Ben tu vois moi qui suis de droite libérale, je préfère faire référence à Onfray qui pourtant est un homme de gauche. Ce qui me plait en lui, c'est qu'il n'hésite pas à dire les 4 vérités à des icones de gauche telle, Sartre et les communistes français, ....et d'autres comme Freud.




Je sais ... comme lui : 
*
Pierre-Étienne Flandin, né le 12 avril 1889 à Paris 16e et mort le 13 juin 1958 à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes)1, est un avocat et homme d'État français.
Chef de file de la droite libérale et dirigeant de l'Alliance démocratique dans les années 1930, il est président du Conseil (chef du gouvernement) de novembre 1934 à mai 1935 et organise la conférence de Stresa, en Italie, pour faire front commun contre le réarmement de l'Allemagne. En 1938, il approuve les « Accords de Munich » en adressant ses félicitations personnelles aux quatre signataires. En décembre 1940, il est vice-président du Conseil en remplacement de Laval et ministre des Affaires étrangères du régime de Vichy pendant 57 jours.
Frappé d'indignité nationale pour sa participation à Vichy, il effectue 26 mois de prison à la Libération avant d'être relevé de sa condamnation.

Very Happy
Diviciac
Diviciac

Messages : 29959
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Forcheville Mar 26 Jan 2021 - 17:56

Diviciac a écrit:
Magicfly a écrit:
Tu devrais lire Onfray sur le sujet, il leur taille un short au ras du cul! Sans doute qu'il y en a qui ont été résistants de la première heure, mais la majorité dont le chef Thorez et Duclos ont suivit les directives de Moscou! Thorez a même déserté en URSS.


Tiens, ça ne parle pas de la résistance, mais ça donne une idée du patriotisme communiste: ils marchaient aux ordre de Moscou. De Gaulle a fermé les yeux pour réunifier les français; à l'époque le PCF faisait 30%. Bonne lecture.

Seconde Guerre mondiale (1939-1944)











L'annonce du Pacte germano-soviétique, le 23 août 1939, et la déclaration de guerre, le 3 septembre, bouleversent complètement la situation du Parti communiste. Il semble que Thorez, en vacances dans les Alpes, n'ait pas été mis au courant de la signature du pacte. Fried lui-même n'apprend la nouvelle qu'à Bruxelles, centre de regroupement de l'IC, en cas de crise. Quoi qu’il en soit, le secrétaire général aligne ses vues sur celles de Moscou7. À Paris, l’Humanité est saisie dès le 25 août 1939. Le 1er septembre, le groupe parlementaire communiste réuni sous la présidence de Thorez décide de voter les crédits de guerre pour réagir à l'agression allemande contre la Pologne3. Le 3 septembre 1939, Thorez répond à l'ordre de mobilisation et rejoint son régiment, le 3e régiment du génie4, à Arras. Les hommes étaient en effet mobilisables jusqu'à quarante-neuf ans.
À partir de la mi-septembre, l'IC fait parvenir des consignes demandant clairement de dénoncer la guerre comme étant le fait de l'impérialisme britannique. Le Parti communiste est interdit le 26 septembre. Le secrétaire de l'IC, Dimitrov envoie un télégramme enjoignant au secrétaire général du parti français de déserter. Mounette Dutilleul, en compagnie de Jeannette Vermeersch, enceinte, porte le message à Chauny, où Maurice Thorez est en garnison. « Qu'en pensent Benoît et Jacques ? » (Frachon et Duclos) aurait demandé Thorez qui se soumet à la décision de l'IC comme il l'a fait tout au long de sa carrière. Le 3 octobre 1939, le sapeur Maurice Thorez quitte illégalement la quatrième Compagnie de navigation fluviale : le couple Thorez-Vermeersch est embarqué dans la 11 CV du militant Pelayo, passe en Belgique avant de rejoindre Moscou via Stockholm et Riga, quelques semaines plus tard. Thorez est donc considéré comme déserteur14. Le 28 novembre 1939, il est condamné à six ans de prison pour « désertion en temps de guerre » et le 17 février 1940, le gouvernement signe un décret qui déchoit Thorez de la nationalité française15. Il est l'un des rares hommes français de sa génération à n'avoir participé à aucune des deux guerres mondiales puisqu'il ne s'est pas engagé en 1917 comme il le pouvait16.
Député membre du groupe ouvrier et paysan français, il est déchu de son mandat, le 21 janvier 1940, et condamné par contumace le 3 avril 1940 par le 3e tribunal militaire de Paris à 5 ans de prison, 5 000 francs d'amende et 5 ans de privation de ses droits civiques et politiques17 pour être resté fidèle à la ligne du Parti communiste et ne pas avoir dénoncé le pacte germano-soviétique.
Thorez arrive à Moscou le 8 novembre 1939. Il s'installe dans une proche banlieue de Moscou, parmi d'autres « clandestins », se laisse pousser la barbe et se fait appeler Ivanov. Officiellement, Thorez est resté en France jusqu'en 1943, date à laquelle il se serait rendu à Moscou pour la dissolution de l'Internationale. Cette version de l'histoire a été maintenue par le PCF jusqu'à la fin des années 1960. Il retrouve l'autre dirigeant français André Marty, bien en vue auprès des Soviétiques et des responsables du Komintern, toujours prêt à critiquer le parti français. Jusqu'en juin 1941, au moins, Thorez, reste en contact avec la direction clandestine du parti restée en France. A-t-il eu un rôle important dans les différentes orientations prises par le parti, pourparlers pour la reparution de l’Humanité en juin-juillet 1940, politique de semi-légalisation en août-septembre, politique de Front national au printemps 1941 ? Les archives du Komintern à Moscou ne sont pas très claires sur ce point.
En automne 1941, l'offensive allemande provoque l'évacuation des Thorez à Oufa, dans l'Oural. Il n'a pratiquement rien à faire et doit rester clandestin. Il ne peut que constater la réalité de la misère soviétique18 et vit une des périodes les plus sombres de son existence. Il supporte difficilement que de Gaulle autorise Marty à se rendre à Alger pour prendre la tête de la délégation communiste alors que lui, Thorez, reste persona non grata pour cause de désertion.
Le 20 janvier 1944, il est reçu par la délégation de la France libre à Moscou. Il raconte qu'il est resté « à son poste de combat », en France, jusqu'en mai 1943 et demande à rejoindre Alger. De Gaulle répond quelques semaines plus tard que la condamnation de Thorez pour désertion garde force de loi.
Après l'installation à Paris le 31 août 1944, du gouvernement provisoire de la République française (GPRF) qui comprend deux ministres communistes, le PCF mène une campagne pour exiger le retour de Maurice Thorez qui envoie lui-même un télégramme à de Gaulle, le 17 octobre. Le Conseil des ministres du 28 octobre rend un avis favorable au retour de Thorez en même temps qu'il donne l'ordre de dissoudre les milices patriotiques communistes. Le 6 novembre, à la suite d'un accord secret entre Staline et le Général de Gaulle, en échange de l'assurance que Staline ordonne aux communistes français de ne pas se révolter contre de Gaulle malgré la dissolution des milices patriotiques communistes, Thorez bénéficie d'une grâce individuelle et rentre en France le 27 novembre19. Avant son départ, Maurice Thorez rencontre une nouvelle fois Staline, qui l’appelle à « cacher les armes », à rassembler autour du PCF et à écarter de Gaulle de la vie politique7.
 
Staline a eu  parfaitement raison de  signer le pacte germano- soviétique, c'est ce qui lui a permis de gagner la guerre . En  1939 ses usines fabriquaient des tracteurs agricoles et pas des chars et dans  l'armée rouge les cadres avaient été décimés par la purge des partisans de Trotski. Sans ce pacte, lors de l'invasion de la Pologne , la Wehrmacht serait arrivée dans la foulée et sans trop de difficulté à Moscou . Ces deux années de répit ce sont achevées quand Hitler à compris que Staline représentait un danger grandissant.   Quant au communistes du "parti des fusillés" si De Gaulle  les a inclus dans le GPRF il faut croire qu'il ne les prenait pas pour des collabos. Même votre sarko faisait lire la lettre du communiste Guy Môquet dans les écoles...  c'est dire !

Je crois qu'il y a erreur: Hitler n'a pas mis deux ans à comprendre qu'il lui fallait attaquer l'URSS pour la bonne raison que c'était son objectif principal du tout début: avoir un "espace vital" à l'Est, théorie développée dès les années 20 dans "Mein Kampf".
Dommage que Staline n'ait pas lu cet ouvrage très intéressant.
Autre chose: Staline n'a pas "gagné" la guerre, il ne l'a pas perdue, malgré toutes ses balourdises, car Hitler en fait de plus grosses encore en attaquant sur 2 fronts, malgré les mises en garde de ses généraux.
Forcheville
Forcheville

Messages : 535
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Diviciac Mar 26 Jan 2021 - 19:05

Forcheville a écrit:
Diviciac a écrit:

 
Staline a eu  parfaitement raison de  signer le pacte germano- soviétique, c'est ce qui lui a permis de gagner la guerre . En  1939 ses usines fabriquaient des tracteurs agricoles et pas des chars et dans  l'armée rouge les cadres avaient été décimés par la purge des partisans de Trotski. Sans ce pacte, lors de l'invasion de la Pologne , la Wehrmacht serait arrivée dans la foulée et sans trop de difficulté à Moscou . Ces deux années de répit ce sont achevées quand Hitler à compris que Staline représentait un danger grandissant.   Quant au communistes du "parti des fusillés" si De Gaulle  les a inclus dans le GPRF il faut croire qu'il ne les prenait pas pour des collabos. Même votre sarko faisait lire la lettre du communiste Guy Môquet dans les écoles...  c'est dire !

Je crois qu'il y a erreur: Hitler n'a pas mis deux ans à comprendre qu'il lui fallait attaquer l'URSS pour la bonne raison que c'était son objectif principal du tout début: avoir un "espace vital" à l'Est, théorie développée dès les années 20 dans "Mein Kampf".
Dommage que Staline n'ait pas lu cet ouvrage très intéressant.
Autre chose: Staline n'a pas "gagné" la guerre, il ne l'a pas perdue, malgré toutes ses balourdises, car Hitler en fait de plus grosses encore en attaquant sur 2 fronts, malgré les mises en garde de ses généraux.

Ok, Hitler  n'a pas mis deux années à "comprendre" mais (presque) deux  années à attaquer l'URSS : entre le pacte Germano-soviétique d'aout 39 et l'opération Barbarossa de juin 41. Quant à la victoire de Staline, je crois que l'immense majorité des historiens s'accordent pour considérer Stalingrad comme "le tournant de la guerre"  en Europe
Quand les alliés  ont débarqué en Normandie le "rouleau compresseur soviétique" était déjà en marche vers Berlin. 
L'avancée des troupes soviétiques au moment de l'armistice est assez facile à voir puisque ce furent les Etat du pacte de Varsovie. 
En ordre de grandeur, je crois qu'on parle de 5 millions de soldats allemands tués durant la guerre dont  4 millions sur le front de l'est. On pourrait croire que  Staline a gagné la guerre en affaiblissant considérablement la Wehrmacht.  




Bon, après, il est toujours facile de refaire la guerre et de voir les "erreurs" à posteriori.  
Diviciac
Diviciac

Messages : 29959
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par ledevois Mar 26 Jan 2021 - 20:05

Diviciac a écrit:
Forcheville a écrit:

Je crois qu'il y a erreur: Hitler n'a pas mis deux ans à comprendre qu'il lui fallait attaquer l'URSS pour la bonne raison que c'était son objectif principal du tout début: avoir un "espace vital" à l'Est, théorie développée dès les années 20 dans "Mein Kampf".
Dommage que Staline n'ait pas lu cet ouvrage très intéressant.
Autre chose: Staline n'a pas "gagné" la guerre, il ne l'a pas perdue, malgré toutes ses balourdises, car Hitler en fait de plus grosses encore en attaquant sur 2 fronts, malgré les mises en garde de ses généraux.

Ok, Hitler  n'a pas mis deux années à "comprendre" mais (presque) deux  années à attaquer l'URSS : entre le pacte Germano-soviétique d'aout 39 et l'opération Barbarossa de juin 41. Quant à la victoire de Staline, je crois que l'immense majorité des historiens s'accordent pour considérer Stalingrad comme "le tournant de la guerre"  en Europe
Quand les alliés  ont débarqué en Normandie le "rouleau compresseur soviétique" était déjà en marche vers Berlin. 
L'avancée des troupes soviétiques au moment de l'armistice est assez facile à voir puisque ce furent les Etat du pacte de Varsovie. 
En ordre de grandeur, je crois qu'on parle de 5 millions de soldats allemands tués durant la guerre dont  4 millions sur le front de l'est. On pourrait croire que  Staline a gagné la guerre en affaiblissant considérablement la Wehrmacht.  




Bon, après, il est toujours facile de refaire la guerre et de voir les "erreurs" à posteriori.  

 On en parle très peu de l'URSS , ce qui n'empêche pas que s'ils n'avaient pas été la , 
   j'ai bien peur que nous serions actuellement Allemand --


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 19347
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 81
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Forcheville Mar 26 Jan 2021 - 20:11

Sans Stalingrad pas de victoire possible pour les Alliés.
Mais sans bataille d'Angleterre, sans opération Torch, débarquement en Afrique du Nord, en Sicile et en Italie, puis en Normandie c'est-à-dire sans "second front" à l'Ouest difficile pour le "le petit père" de lancer son "rouleau compresseur" car Hitler aurait pu alors mobiliser beaucoup plus de troupes à l'Est.
Le "rouleau compresseur" était d'autre-part alimenté par du matériel allié, américain et anglais.
Donc le peuple russe(et non Staline) a apporté une part importante en hommes, les alliés en matériel et en créant un "second front".
Forcheville
Forcheville

Messages : 535
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par ledevois Mar 26 Jan 2021 - 21:19

Forcheville a écrit:Sans Stalingrad pas de victoire possible pour les Alliés.
Mais sans bataille d'Angleterre, sans opération Torch, débarquement en Afrique du Nord, en Sicile et en Italie, puis en Normandie c'est-à-dire sans "second front" à l'Ouest difficile pour le "le petit père" de lancer son "rouleau compresseur" car Hitler aurait pu alors mobiliser beaucoup plus de troupes à l'Est.
Le "rouleau compresseur" était d'autre-part alimenté par du matériel allié, américain et anglais.
Donc le peuple russe(et non Staline) a apporté une part importante en hommes, les alliés en matériel et en créant un "second front".

 Il est exact que Staline a reçu du matétiel Américain , d'après les Russes du matériel réformé --- Staline  fabricait ses chars et ses canons dans des usines qu'il avait tranféré en Sibérie -


 c'est quand la contre attaque des Russes à eu lieu et qu'ils repoussaient les Allemands que les States sont rentrés en guerre -- 


 Malgré  la réclame des Américains c'est grace à l'URSS que cette guerre a été gagné -


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 19347
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 81
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Lili-Rose Mar 26 Jan 2021 - 22:06

Forcheville a écrit:
Diviciac a écrit:
 
Staline a eu  parfaitement raison de  signer le pacte germano- soviétique, c'est ce qui lui a permis de gagner la guerre . En  1939 ses usines fabriquaient des tracteurs agricoles et pas des chars et dans  l'armée rouge les cadres avaient été décimés par la purge des partisans de Trotski. Sans ce pacte, lors de l'invasion de la Pologne , la Wehrmacht serait arrivée dans la foulée et sans trop de difficulté à Moscou . Ces deux années de répit ce sont achevées quand Hitler à compris que Staline représentait un danger grandissant.   Quant au communistes du "parti des fusillés" si De Gaulle  les a inclus dans le GPRF il faut croire qu'il ne les prenait pas pour des collabos. Même votre sarko faisait lire la lettre du communiste Guy Môquet dans les écoles...  c'est dire !

Je crois qu'il y a erreur: Hitler n'a pas mis deux ans à comprendre qu'il lui fallait attaquer l'URSS pour la bonne raison que c'était son objectif principal du tout début: avoir un "espace vital" à l'Est, théorie développée dès les années 20 dans "Mein Kampf".
Dommage que Staline n'ait pas lu cet ouvrage très intéressant.
Autre chose: Staline n'a pas "gagné" la guerre, il ne l'a pas perdue, malgré toutes ses balourdises, car Hitler en fait de plus grosses encore en attaquant sur 2 fronts, malgré les mises en garde de ses généraux.
3 fronts dans lesquelles l'Allemagne a commencé à s'épuiser.
3 Généraux. Von Paulus, Von Bock, Von Runsted, chacun son front.
Le début de la fin pour l'Allemagne, en 41.
L'URSS avait une technique défensive afin d'épuiser son agresseur.  3 lignes de défense, qui épuisaient les allemands dans leur progression, avec  la politique de la terre brûlée.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 8311
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Invité Mar 26 Jan 2021 - 22:42

Forcheville a écrit:Sans Stalingrad pas de victoire possible pour les Alliés.
Mais sans bataille d'Angleterre, sans opération Torch, débarquement en Afrique du Nord, en Sicile et en Italie, puis en Normandie c'est-à-dire sans "second front" à l'Ouest difficile pour le "le petit père" de lancer son "rouleau compresseur" car Hitler aurait pu alors mobiliser beaucoup plus de troupes à l'Est.
Le "rouleau compresseur" était d'autre-part alimenté par du matériel allié, américain et anglais.
Donc le peuple russe(et non Staline) a apporté une part importante en hommes, les alliés en matériel et en créant un "second front".
Les convois de matériel américain vers Mourmansk

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Forcheville Mar 26 Jan 2021 - 23:22

ledevois a écrit:
Forcheville a écrit:Sans Stalingrad pas de victoire possible pour les Alliés.
Mais sans bataille d'Angleterre, sans opération Torch, débarquement en Afrique du Nord, en Sicile et en Italie, puis en Normandie c'est-à-dire sans "second front" à l'Ouest difficile pour le "le petit père" de lancer son "rouleau compresseur" car Hitler aurait pu alors mobiliser beaucoup plus de troupes à l'Est.
Le "rouleau compresseur" était d'autre-part alimenté par du matériel allié, américain et anglais.
Donc le peuple russe(et non Staline) a apporté une part importante en hommes, les alliés en matériel et en créant un "second front".

 Il est exact que Staline a reçu du matétiel Américain , d'après les Russes du matériel réformé --- Staline  fabricait ses chars et ses canons dans des usines qu'il avait tranféré en Sibérie -


 c'est quand la contre attaque des Russes à eu lieu et qu'ils repoussaient les Allemands que les States sont rentrés en guerre -- 


 Malgré  la réclame des Américains c'est grace à l'URSS que cette guerre a été gagné -

Défaite des Allemands à Stalingrad: début 1943

Entrée en guerre des Américains: décembre 1941 Pearl Harbour
D'accord, il a fallu que les Japonais leur forcent la main.
Forcheville
Forcheville

Messages : 535
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Forcheville Mar 26 Jan 2021 - 23:31

Lili-Rose a écrit:
Forcheville a écrit:

Je crois qu'il y a erreur: Hitler n'a pas mis deux ans à comprendre qu'il lui fallait attaquer l'URSS pour la bonne raison que c'était son objectif principal du tout début: avoir un "espace vital" à l'Est, théorie développée dès les années 20 dans "Mein Kampf".
Dommage que Staline n'ait pas lu cet ouvrage très intéressant.
Autre chose: Staline n'a pas "gagné" la guerre, il ne l'a pas perdue, malgré toutes ses balourdises, car Hitler en fait de plus grosses encore en attaquant sur 2 fronts, malgré les mises en garde de ses généraux.
3 fronts dans lesquelles l'Allemagne a commencé à s'épuiser.
3 Généraux. Von Paulus, Von Bock, Von Runsted, chacun son front.
Le début de la fin pour l'Allemagne, en 41.
L'URSS avait une technique défensive afin d'épuiser son agresseur.  3 lignes de défense, qui épuisaient les allemands dans leur progression, avec  la politique de la terre brûlée.

Je crois qu'il y en avait 3: Von Leeb, groupe d'armée Nord Léningrad
Von Bock, groupe Centre Moscou
Von Rundstedt, groupe Sud Stalingrad le même que Paulus dont il était le supérieur, si mes souvenirs sont exacts.
Forcheville
Forcheville

Messages : 535
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Diviciac Mer 27 Jan 2021 - 0:14

Forcheville a écrit:Sans Stalingrad pas de victoire possible pour les Alliés.
Mais sans bataille d'Angleterre, sans opération Torch, débarquement en Afrique du Nord, en Sicile et en Italie, puis en Normandie c'est-à-dire sans "second front" à l'Ouest difficile pour le "le petit père" de lancer son "rouleau compresseur" car Hitler aurait pu alors mobiliser beaucoup plus de troupes à l'Est.
Le "rouleau compresseur" était d'autre-part alimenté par du matériel allié, américain et anglais.
Donc le peuple russe(et non Staline) a apporté une part importante en hommes, les alliés en matériel et en créant un "second front".

En 1944, Hitler mobilisait déjà des gamins des Hitler Jugend et des sexagénaires 
Jusqu'en juillet 1943, le front  de l'est était le seul en Europe vous avez donc raison d'évoquer un "second front " à l'ouest. 

Lors du débarquement en Sicile, les Allemands perdirent 32 000 hommes en tout (tués et prisonniers) contre 150 000 tués et 91 000 prisonniers pour la seule bataille de Stalingrad. 
Ca donne une idée des proportions. 


Je ne crois pas que Staline (et le peuple russe), sans un second front, n'aurait pas pu  lancer la contre-offensive de Joukov.  Le "rouleau compresseur" n'a pas attendu les débarquements alliés et a commencé en décembre 1941 (avec la complicité du général hiver) après l'échec de la Wehrmacht devant Moscou qui a coûté au Reich 300 000 morts et 900 000 blessés .  Contre 200 000 morts allemands durant toute la bataille de Normandie de 1944. 
Soit un an et demi avant le débarquement en Sicile
Diviciac
Diviciac

Messages : 29959
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Diviciac Mer 27 Jan 2021 - 0:31



Forcheville
ledevois a écrit:

 Il est exact que Staline a reçu du matétiel Américain , d'après les Russes du matériel réformé --- Staline  fabricait ses chars et ses canons dans des usines qu'il avait tranféré en Sibérie -


 c'est quand la contre attaque des Russes à eu lieu et qu'ils repoussaient les Allemands que les States sont rentrés en guerre -- 


 Malgré  la réclame des Américains c'est grace à l'URSS que cette guerre a été gagné -

Défaite des Allemands à Stalingrad: début 1943

Entrée en guerre des Américains: décembre 1941 Pearl Harbour
D'accord, il a fallu que les Japonais leur forcent la main.


En septembre 1939, seuls la GB et la France s'engagent contre Hitler

En décembre 1941 les USA déclarent la guerre Au japon, pas au Reich .
Comme vous le dites " il a fallu que les Japonais leur forcent la main"  
J'ajouterai et les Russes aussi ; : sans l'avancée soviétique il n'est pas du tout certain que Roosevelt  se soit impliqué en Europe. 


Un détail d'actualité  donne une idée des tributs humains payés par  les USA et l'URSS durant  la seconde guerre mondiale: 


 

Aux États-Unis, le Covid-19 a déjà tué plus de gens que ...

https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/joe-biden/aux-etats-unis-le...
21/01/2021 · Aux États-Unis, le Covid-19 a déjà tué plus de gens que lors de la Seconde guerre mondiale Dans le pays, le virus a déjà tué plus de 400 00 personnes. Un bilan qui dépasse celui de la guerre.


Le jour où les Russes pourront dire la même chose , ils auront eu  21 millions de morts de la covid .... pas 400 000. 
Diviciac
Diviciac

Messages : 29959
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par ledevois Mer 27 Jan 2021 - 9:50

Diviciac a écrit:


Forcheville


Défaite des Allemands à Stalingrad: début 1943

Entrée en guerre des Américains: décembre 1941 Pearl Harbour
D'accord, il a fallu que les Japonais leur forcent la main.


En septembre 1939, seuls la GB et la France s'engagent contre Hitler

En décembre 1941 les USA déclarent la guerre Au japon, pas au Reich .
Comme vous le dites " il a fallu que les Japonais leur forcent la main"  
J'ajouterai et les Russes aussi ; : sans l'avancée soviétique il n'est pas du tout certain que Roosevelt  se soit impliqué en Europe. 


Un détail d'actualité  donne une idée des tributs humains payés par  les USA et l'URSS durant  la seconde guerre mondiale: 


 

Aux États-Unis, le Covid-19 a déjà tué plus de gens que ...



https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/joe-biden/aux-etats-unis-le...
21/01/2021 · Aux États-Unis, le Covid-19 a déjà tué plus de gens que lors de la Seconde guerre mondiale Dans le pays, le virus a déjà tué plus de 400 00 personnes. Un bilan qui dépasse celui de la guerre.


Le jour où les Russes pourront dire la même chose , ils auront eu  21 millions de morts de la covid .... pas 400 000. 

 De toute façon personne en Occident admettra que la guerre contre Hitler à été gagné grace aux Russes __ personne n'admettra aussi que le matériel envoyé par les U S A était dépassé malgré qu'il a été payé à l'avance par la Russie -- 
 
 Et personne n'admettra que la Russie a payé un nombre de morts inimaginable dans cette guerre - 


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 19347
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 81
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Lili-Rose Mer 27 Jan 2021 - 10:23

Forcheville a écrit:
Lili-Rose a écrit:
3 fronts dans lesquelles l'Allemagne a commencé à s'épuiser.
3 Généraux. Von Paulus, Von Bock, Von Runsted, chacun son front.
Le début de la fin pour l'Allemagne, en 41.
L'URSS avait une technique défensive afin d'épuiser son agresseur.  3 lignes de défense, qui épuisaient les allemands dans leur progression, avec  la politique de la terre brûlée.

Je crois qu'il y en avait 3: Von Leeb, groupe d'armée Nord Léningrad
Von Bock, groupe Centre Moscou
Von Rundstedt, groupe Sud Stalingrad le même que Paulus dont il était le supérieur, si mes souvenirs sont exacts.


Je suis quasi sur qu'il y avait 3 fronts, mais je peux me planter sur le noms des généraux, ça commencer à remonter. Very Happy
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 8311
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Lili-Rose Mer 27 Jan 2021 - 10:23

Forcheville a écrit:
Lili-Rose a écrit:
3 fronts dans lesquelles l'Allemagne a commencé à s'épuiser.
3 Généraux. Von Paulus, Von Bock, Von Runsted, chacun son front.
Le début de la fin pour l'Allemagne, en 41.
L'URSS avait une technique défensive afin d'épuiser son agresseur.  3 lignes de défense, qui épuisaient les allemands dans leur progression, avec  la politique de la terre brûlée.

Je crois qu'il y en avait 3: Von Leeb, groupe d'armée Nord Léningrad
Von Bock, groupe Centre Moscou
Von Rundstedt, groupe Sud Stalingrad le même que Paulus dont il était le supérieur, si mes souvenirs sont exacts.


Je suis quasi sur qu'il y avait 3 fronts, mais je peux me planter sur le noms des généraux, ça commencer à remonter. Very Happy
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 8311
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Diviciac Mer 27 Jan 2021 - 10:34

ledevois a écrit:
Diviciac a écrit:


En septembre 1939, seuls la GB et la France s'engagent contre Hitler

En décembre 1941 les USA déclarent la guerre Au japon, pas au Reich .
Comme vous le dites " il a fallu que les Japonais leur forcent la main"  
J'ajouterai et les Russes aussi ; : sans l'avancée soviétique il n'est pas du tout certain que Roosevelt  se soit impliqué en Europe. 


Un détail d'actualité  donne une idée des tributs humains payés par  les USA et l'URSS durant  la seconde guerre mondiale: 


 

Aux États-Unis, le Covid-19 a déjà tué plus de gens que ...





https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/joe-biden/aux-etats-unis-le...
21/01/2021 · Aux États-Unis, le Covid-19 a déjà tué plus de gens que lors de la Seconde guerre mondiale Dans le pays, le virus a déjà tué plus de 400 00 personnes. Un bilan qui dépasse celui de la guerre.


Le jour où les Russes pourront dire la même chose , ils auront eu  21 millions de morts de la covid .... pas 400 000. 

 De toute façon personne en Occident admettra que la guerre contre Hitler à été gagné grace aux Russes __ personne n'admettra aussi que le matériel envoyé par les U S A était dépassé malgré qu'il a été payé à l'avance par la Russie -- 
 
 Et personne n'admettra que la Russie a payé un nombre de morts inimaginable dans cette guerre - 


 Contre Hollywood, il est bien difficile de rétablir la vérité. 

En 1945, à la question "qui a gagné la guerre ? ", les Français répondaient à 58% l'URSS 
En 2004 après "Le jour le plus long"  et autres films à la gloire de l'armée américaine, ils étaient 58% a répondre "Les USA " et 20% seulement  l'URSS 

Vous croyez que ce sont les Etats-Unis qui ont le plus contribué à la défaite nazie? Détrompez-vous | Slate.fr

De nos jours, à la question "qui a fait tomber Berlin et brandi un drapeau de son pays sur le Reichstag  en 1945" beaucoup répondraient  "John Wayne ". 
Diviciac
Diviciac

Messages : 29959
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par ledevois Mer 27 Jan 2021 - 10:50

Diviciac a écrit:
ledevois a écrit:

 De toute façon personne en Occident admettra que la guerre contre Hitler à été gagné grace aux Russes __ personne n'admettra aussi que le matériel envoyé par les U S A était dépassé malgré qu'il a été payé à l'avance par la Russie -- 
 
 Et personne n'admettra que la Russie a payé un nombre de morts inimaginable dans cette guerre - 


 Contre Hollywood, il est bien difficile de rétablir la vérité. 

En 1945, à la question "qui a gagné la guerre ? ", les Français répondaient à 58% l'URSS 
En 2004 après "Le jour le plus long"  et autres films à la gloire de l'armée américaine, ils étaient 58% a répondre "Les USA " et 20% seulement  l'URSS 

Vous croyez que ce sont les Etats-Unis qui ont le plus contribué à la défaite nazie? Détrompez-vous | Slate.fr

De nos jours, à la question "qui a fait tomber Berlin et brandi un drapeau de son pays sur le Reichstag  en 1945" beaucoup répondraient  "John Wayne ". 

 Dans toute la Russie , les villes font bruler au monument aux morts la flamme du souvenir -- il n'y a pas une seule famille qui n'a pas un parent mort pour son pays -- 


 Quand je me suis marié la tradition à voulue que nous apportions nos fleurs au monument aux morts -- c'était au mois de février et il faisait très froid -- moins 25 -


 Très  , - mais alors très patriotes les Russes -- faudrait pas trop les titiller -


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 19347
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 81
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Forcheville Mer 27 Jan 2021 - 10:56

Diviciac a écrit:


Forcheville


Défaite des Allemands à Stalingrad: début 1943

Entrée en guerre des Américains: décembre 1941 Pearl Harbour
D'accord, il a fallu que les Japonais leur forcent la main.


En septembre 1939, seuls la GB et la France s'engagent contre Hitler

En décembre 1941 les USA déclarent la guerre Au japon, pas au Reich .
Comme vous le dites " il a fallu que les Japonais leur forcent la main"  
J'ajouterai et les Russes aussi ; : sans l'avancée soviétique il n'est pas du tout certain que Roosevelt  se soit impliqué en Europe. 


Un détail d'actualité  donne une idée des tributs humains payés par  les USA et l'URSS durant  la seconde guerre mondiale: 


 

Aux États-Unis, le Covid-19 a déjà tué plus de gens que ...







https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/joe-biden/aux-etats-unis-le...
21/01/2021 · Aux États-Unis, le Covid-19 a déjà tué plus de gens que lors de la Seconde guerre mondiale Dans le pays, le virus a déjà tué plus de 400 00 personnes. Un bilan qui dépasse celui de la guerre.


Le jour où les Russes pourront dire la même chose , ils auront eu  21 millions de morts de la covid .... pas 400 000. 

Il aurait eu du mal à faire autrement, c'est Hitler lui-même, cette andouille, qui lui a déclaré la guerre.
Mon argumentation ci-dessus ne remettait pas en cause les pertes en hommes soviétiques, mais visait plutôt à mettre l'accent sur l'importance des forces nazies mobilisées par le "second front" , autant de forces qui auront manqué à l'Axe sur le front de l'Est.

PS: j'avais oublié une autre bataille importante qui a été gagnée à l'Ouest: la bataille de l'Atlantique contre les U-boot allemands, bataille essentielle pour l'approvisionnement des Alliés. Bataille qui a été gagnée grâce à la machine à décrypter "Enigma" de Turing. Machine qui a également servi lors de la bataille de chars de Koursk pour intercepter les messages allemands.
Forcheville
Forcheville

Messages : 535
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Invité Mer 27 Jan 2021 - 11:42

Diviciac a écrit:
ledevois a écrit:

 De toute façon personne en Occident admettra que la guerre contre Hitler à été gagné grace aux Russes __ personne n'admettra aussi que le matériel envoyé par les U S A était dépassé malgré qu'il a été payé à l'avance par la Russie -- 
 
 Et personne n'admettra que la Russie a payé un nombre de morts inimaginable dans cette guerre - 


 Contre Hollywood, il est bien difficile de rétablir la vérité. 

En 1945, à la question "qui a gagné la guerre ? ", les Français répondaient à 58% l'URSS 
En 2004 après "Le jour le plus long"  et autres films à la gloire de l'armée américaine, ils étaient 58% a répondre "Les USA " et 20% seulement  l'URSS 

Vous croyez que ce sont les Etats-Unis qui ont le plus contribué à la défaite nazie? Détrompez-vous | Slate.fr

De nos jours, à la question "qui a fait tomber Berlin et brandi un drapeau de son pays sur le Reichstag  en 1945" beaucoup répondraient  "John Wayne ". 
En 1945, le PCF pesait 30% et il bourrait le mou au français, avec l'appui de bon nbre d'intellectuels sur l'idyllique pays de cocagne qu'était l'URSS; en 2004 le PCF pèse 2%, l'URSS n'existe plus.   ...Ça pourrais expliquer  ...non? 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Eliminer les hommes - Page 2 Empty Re: Eliminer les hommes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum