Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -25%
XIAOMI Mi TV Stick à 29,99€
Voir le deal
29.99 €

A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux

Aller en bas

A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux Empty A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux

Message par ledevois le Mer 26 Aoû - 12:38

Ils ont le masque, ils respectent la distanciation sociale. La République n'est pas attaquée car elle a intégré le business de la drogue dans le calcul du PIB. Aucune indignation des républicains; ou juste pour la forme.

.



A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux







Mardi 25 août 2020 à 18:48 - 
Par France Bleu Isère, France Bleu Isère, France Ble
Grenoble, France[size=21]Deux vidéos publiées lundi sur les réseaux sociaux montrent des dealers cagoulés et lourdement armés tenir un point de vente dans le quartier Mistral à Grenoble. L'une a déjà été vue par plus de 200.000 personnes. Une démonstration de force qui intervient dans un contexte de règlements de compte.

A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux 870x489_kalachCapture d'écran de la vidéo présentée comme celle de dealers quartier Mistral - Capture d'écran Twitter
Ce sont nos confrères duDauphiné Libéré (article payant) qui ont repéré ces deux vidéos ce mardi après-midi. Elles ont déjà fait le tour des réseaux sociaux et fait aussi beaucoup réagir, tant du côté de la police que de la justice grenobloises. Sur l'une de ces vidéos publiée sur Twitter et vue par plus de 200.000 personnes, on voit plusieurs dealers cagoulés, et pour certains très lourdement armés, tenir un point de vente de drogue à proximité d'un parc pour enfants dans le quartier Mistral de Grenoble.

Sur l'autre, très musicale, des dealers avec le nom du quartier sur leurs t-shirts, font la promotion de bocaux de bonbons visiblement remplis de drogue sur fond de tags où l'on peut lire le mot Mistral. 

Une exhibition "inadmissible" pour le procureur de Grenoble

Le procureur de la République de Grenoble a confirmé à nos confrères que ces vidéos ont bien été tournées à Mistral. Eric Vaillant qui juge "inadmissible" cette exhibition sur Twitter ajoute qu'elle "renforce, si besoin est, la détermination du parquet de Grenoble à lutter contre les trafiquants de stupéfiants". 
Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que les dealers du quartier utilisent les réseaux sociaux pour parader :  : il y a un peu plus d'un an, ils y avaient organisé une tombola, avec une console de jeux à gagner pour leur clients. Les enquêteurs avaient aussi découvert à l'aéroport de Saint-Exupéry, en provenance de Chine des pochettes plastiques dimensionnées pour la vente de drogues et siglées au nom de "Mistral".
À lire aussi À Grenoble, pour séduire leurs clients, les dealers lancent une tombola sur Snapchat

Une suite logique à une "non-réponse judiciaire"  selon le syndicat de police Alliance

Cette nouvelle véritable mise en scène n'étonne pas Yannick Biancheri, responsable isérois du syndicat de police Alliance"Cela fait des années qu'on voit passer sur des vidéos, des WhatsApp, sur des Twitts des promotions en ligne. Donc là maintenant, on fait la promotion de la force de Mistral avec des armes lourdes. Le fait qu'ils se permettent aujourd'hui, aux yeux de tout le monde, et de le diffuser sur les réseaux sociaux c'est parce qu'ils ont tristement le sentiment d'être intouchables, un sentiment d'impunité parce qu'on a laissé pendant des année une non-réponse judiciaire ou une réponse judiciaire pas assez ferme".

Une condamnation ferme de la mairie de Grenoble qui demande des renforts de police complémentaires

"On a l'air d'être sur une mise en scène", estime Maud Tavel, l'adjointe à la tranquillité publique. "Pour impressionner qui ? Les jeunes, les autorités. En tout cas, c'est une condamnation ferme de la Ville de Grenoble et une pensée aux familles, aux enfants, aux gens qui travaillent sur le quartier. Il est du rôle de l'Etat de démanteler les trafics , il est du rôle de la ville de Grenoble de faire en sorte qu'on puisse y vivre dans de bonnes conditions, aller au travail, sortir de son immeuble, demain aller à l'école. D'ailleurs, on souhaite réitérer la demande de renforts complémentaires qui de notre point de vue est essentielle et vient en complémentarité avec l'action des élus locaux et des services publics". 

Un  "buzz" dans un contexte d'une série de règlements de compte depuis 2 mois

Cette démonstration de force intervient après une série de règlements de compte dans l'agglomération grenobloise, on suppose pour le contrôle du marché de la drogue : 7 fusillades ont fait 3 morts depuis fin juin à Grenoble essentiellement, mais aussi Eybens et Varces.
À lire aussi À Grenoble, des fusillades à sept reprises en un mois et demi
[/size]


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 17298
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux Empty Re: A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux

Message par Forcheville le Mer 26 Aoû - 13:12

ledevois a écrit:Ils ont le masque, ils respectent la distanciation sociale. La République n'est pas attaquée car elle a intégré le business de la drogue dans le calcul du PIB. Aucune indignation des républicains; ou juste pour la forme.

.



A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux







Mardi 25 août 2020 à 18:48 - 
Par France Bleu Isère, France Bleu Isère, France Ble
Grenoble, FranceDeux vidéos publiées lundi sur les réseaux sociaux montrent des dealers cagoulés et lourdement armés tenir un point de vente dans le quartier Mistral à Grenoble. L'une a déjà été vue par plus de 200.000 personnes. Une démonstration de force qui intervient dans un contexte de règlements de compte.
A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux 870x489_kalachCapture d'écran de la vidéo présentée comme celle de dealers quartier Mistral - Capture d'écran Twitter
Ce sont nos confrères duDauphiné Libéré (article payant) qui ont repéré ces deux vidéos ce mardi après-midi. Elles ont déjà fait le tour des réseaux sociaux et fait aussi beaucoup réagir, tant du côté de la police que de la justice grenobloises. Sur l'une de ces vidéos publiée sur Twitter et vue par plus de 200.000 personnes, on voit plusieurs dealers cagoulés, et pour certains très lourdement armés, tenir un point de vente de drogue à proximité d'un parc pour enfants dans le quartier Mistral de Grenoble.

Sur l'autre, très musicale, des dealers avec le nom du quartier sur leurs t-shirts, font la promotion de bocaux de bonbons visiblement remplis de drogue sur fond de tags où l'on peut lire le mot Mistral. 


Une exhibition "inadmissible" pour le procureur de Grenoble





Le procureur de la République de Grenoble a confirmé à nos confrères que ces vidéos ont bien été tournées à Mistral. Eric Vaillant qui juge "inadmissible" cette exhibition sur Twitter ajoute qu'elle "renforce, si besoin est, la détermination du parquet de Grenoble à lutter contre les trafiquants de stupéfiants". 
Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que les dealers du quartier utilisent les réseaux sociaux pour parader :  : il y a un peu plus d'un an, ils y avaient organisé une tombola, avec une console de jeux à gagner pour leur clients. Les enquêteurs avaient aussi découvert à l'aéroport de Saint-Exupéry, en provenance de Chine des pochettes plastiques dimensionnées pour la vente de drogues et siglées au nom de "Mistral".
À lire aussi À Grenoble, pour séduire leurs clients, les dealers lancent une tombola sur Snapchat

Une suite logique à une "non-réponse judiciaire"  selon le syndicat de police Alliance





Cette nouvelle véritable mise en scène n'étonne pas Yannick Biancheri, responsable isérois du syndicat de police Alliance. "Cela fait des années qu'on voit passer sur des vidéos, des WhatsApp, sur des Twitts des promotions en ligne. Donc là maintenant, on fait la promotion de la force de Mistral avec des armes lourdes. Le fait qu'ils se permettent aujourd'hui, aux yeux de tout le monde, et de le diffuser sur les réseaux sociaux c'est parce qu'ils ont tristement le sentiment d'être intouchables, un sentiment d'impunité parce qu'on a laissé pendant des année une non-réponse judiciaire ou une réponse judiciaire pas assez ferme".

Une condamnation ferme de la mairie de Grenoble qui demande des renforts de police complémentaires





"On a l'air d'être sur une mise en scène", estime Maud Tavel, l'adjointe à la tranquillité publique. "Pour impressionner qui ? Les jeunes, les autorités. En tout cas, c'est une condamnation ferme de la Ville de Grenoble et une pensée aux familles, aux enfants, aux gens qui travaillent sur le quartier. Il est du rôle de l'Etat de démanteler les trafics , il est du rôle de la ville de Grenoble de faire en sorte qu'on puisse y vivre dans de bonnes conditions, aller au travail, sortir de son immeuble, demain aller à l'école. D'ailleurs, on souhaite réitérer la demande de renforts complémentaires qui de notre point de vue est essentielle et vient en complémentarité avec l'action des élus locaux et des services publics". 

Un  "buzz" dans un contexte d'une série de règlements de compte depuis 2 mois





Cette démonstration de force intervient après une série de règlements de compte dans l'agglomération grenobloise, on suppose pour le contrôle du marché de la drogue : 7 fusillades ont fait 3 morts depuis fin juin à Grenoble essentiellement, mais aussi Eybens et Varces.
À lire aussi[size=16] À Grenoble, des fusillades à sept reprises en un mois et demi
[/size]

C'est bénin, c'est moins grave que des violences policières, on va pas organiser une manif pour cela.
Un simple rappel au règlement bien senti par un juge qui fera les gros yeux devrait suffire.

Forcheville

Messages : 223
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux Empty Re: A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux

Message par ledevois le Mer 26 Aoû - 13:24

Forcheville a écrit:
ledevois a écrit:Ils ont le masque, ils respectent la distanciation sociale. La République n'est pas attaquée car elle a intégré le business de la drogue dans le calcul du PIB. Aucune indignation des républicains; ou juste pour la forme.

.



A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux







Mardi 25 août 2020 à 18:48 - 
Par France Bleu Isère, France Bleu Isère, France Ble
Grenoble, FranceDeux vidéos publiées lundi sur les réseaux sociaux montrent des dealers cagoulés et lourdement armés tenir un point de vente dans le quartier Mistral à Grenoble. L'une a déjà été vue par plus de 200.000 personnes. Une démonstration de force qui intervient dans un contexte de règlements de compte.
A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux 870x489_kalachCapture d'écran de la vidéo présentée comme celle de dealers quartier Mistral - Capture d'écran Twitter
Ce sont nos confrères duDauphiné Libéré (article payant) qui ont repéré ces deux vidéos ce mardi après-midi. Elles ont déjà fait le tour des réseaux sociaux et fait aussi beaucoup réagir, tant du côté de la police que de la justice grenobloises. Sur l'une de ces vidéos publiée sur Twitter et vue par plus de 200.000 personnes, on voit plusieurs dealers cagoulés, et pour certains très lourdement armés, tenir un point de vente de drogue à proximité d'un parc pour enfants dans le quartier Mistral de Grenoble.

Sur l'autre, très musicale, des dealers avec le nom du quartier sur leurs t-shirts, font la promotion de bocaux de bonbons visiblement remplis de drogue sur fond de tags où l'on peut lire le mot Mistral. 


Une exhibition "inadmissible" pour le procureur de Grenoble







Le procureur de la République de Grenoble a confirmé à nos confrères que ces vidéos ont bien été tournées à Mistral. Eric Vaillant qui juge "inadmissible" cette exhibition sur Twitter ajoute qu'elle "renforce, si besoin est, la détermination du parquet de Grenoble à lutter contre les trafiquants de stupéfiants". 
Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que les dealers du quartier utilisent les réseaux sociaux pour parader :  : il y a un peu plus d'un an, ils y avaient organisé une tombola, avec une console de jeux à gagner pour leur clients. Les enquêteurs avaient aussi découvert à l'aéroport de Saint-Exupéry, en provenance de Chine des pochettes plastiques dimensionnées pour la vente de drogues et siglées au nom de "Mistral".
À lire aussi À Grenoble, pour séduire leurs clients, les dealers lancent une tombola sur Snapchat

Une suite logique à une "non-réponse judiciaire"  selon le syndicat de police Alliance







Cette nouvelle véritable mise en scène n'étonne pas Yannick Biancheri, responsable isérois du syndicat de police Alliance. "Cela fait des années qu'on voit passer sur des vidéos, des WhatsApp, sur des Twitts des promotions en ligne. Donc là maintenant, on fait la promotion de la force de Mistral avec des armes lourdes. Le fait qu'ils se permettent aujourd'hui, aux yeux de tout le monde, et de le diffuser sur les réseaux sociaux c'est parce qu'ils ont tristement le sentiment d'être intouchables, un sentiment d'impunité parce qu'on a laissé pendant des année une non-réponse judiciaire ou une réponse judiciaire pas assez ferme".

Une condamnation ferme de la mairie de Grenoble qui demande des renforts de police complémentaires







"On a l'air d'être sur une mise en scène", estime Maud Tavel, l'adjointe à la tranquillité publique. "Pour impressionner qui ? Les jeunes, les autorités. En tout cas, c'est une condamnation ferme de la Ville de Grenoble et une pensée aux familles, aux enfants, aux gens qui travaillent sur le quartier. Il est du rôle de l'Etat de démanteler les trafics , il est du rôle de la ville de Grenoble de faire en sorte qu'on puisse y vivre dans de bonnes conditions, aller au travail, sortir de son immeuble, demain aller à l'école. D'ailleurs, on souhaite réitérer la demande de renforts complémentaires qui de notre point de vue est essentielle et vient en complémentarité avec l'action des élus locaux et des services publics". 

Un  "buzz" dans un contexte d'une série de règlements de compte depuis 2 mois







Cette démonstration de force intervient après une série de règlements de compte dans l'agglomération grenobloise, on suppose pour le contrôle du marché de la drogue : 7 fusillades ont fait 3 morts depuis fin juin à Grenoble essentiellement, mais aussi Eybens et Varces.
À lire aussi[size=16] À Grenoble, des fusillades à sept reprises en un mois et demi
[/size]

C'est bénin, c'est moins grave que des violences policières, on va pas organiser une manif pour cela.
Un simple rappel au règlement bien senti par un juge qui fera les gros yeux devrait suffire.

 Et puis l'herbe est verte et les masques ne sont pas payé par l'Etat -


 S'ils veulent erradiquer le problème c'est l'armée qui en a les capacités -- 


 C'est rigolo que l'on envoie nos militaires régler ce problème au Mali et qu'en France on laisse faire --  lol10


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 17298
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux Empty Re: A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux

Message par Nestor le Mer 26 Aoû - 13:48

Rappel à la loi ...c'est à peu près ce qui c'est passé pour 90 % sinon 95 % des 148 casseurs d'après match à Paris ...
De quoi leur faire passer l'envie de recommencer .
Nestor
Nestor

Messages : 425
Date d'inscription : 21/05/2020

Revenir en haut Aller en bas

A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux Empty Re: A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux

Message par ledevois le Mer 26 Aoû - 14:18

Nestor a écrit:Rappel à la loi ...c'est à peu près ce qui c'est passé pour 90 % sinon 95 % des 148 casseurs d'après match à Paris   ...
De quoi leur faire passer l'envie de recommencer .


 C'est sur qu'un rappel à la loi va leur faire peur -- lolmdr


 Guantanamo ça te rapelle quelque chose -- ça ou une balle dans le teston --


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 17298
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux Empty Re: A Grenoble, des dealers du quartier Mistral s'exhibent en armes sur les réseaux sociaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum