Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
GACHI Batterie Externe 26800mAh
21.20 €
Voir le deal

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Forcheville le Ven 26 Juin - 11:13

Après la mise à terre de leurs menottes par les policiers, va-t’on assister à la mise à terre de leur robe par les avocats, suite aux déclarations malheureuses d’Eliane Houlette du PNF et la révélation d’écoutes téléphoniques sauvages et secrètes de nombreux avocats ? Il faut rappeler que la création du PNF sous le ministère Taubira avait été une entreprise réalisée par toute une équipe très connotée « socialiste » , avec un procureur général comme Jean -Louis Nadal soutien de Hollande à la campagne présidentielle de 2012, Jean -Michel Hayat, Robert Gelli copain de régiment de Hollande nommé à la Direction des Affaires Criminelles et des Grâces, Ariana Amson,future conseillère de Hollande pour les affaires juridiques, tout ce beau mondé dûment membre ou sympathisant du Syndicat de la Magistrature, syndicat d’extrême-gauche bien connu depuis l’affaire du « Mur des cons »  et surnommé là banjo « la bande à Jospin »

Forcheville

Messages : 211
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par ledevois le Ven 26 Juin - 11:59

Forcheville a écrit:Après la mise à terre de leurs menottes par les policiers, va-t’on assister à la mise à terre de leur robe par les avocats, suite aux déclarations malheureuses d’Eliane Houlette du PNF et la révélation d’écoutes téléphoniques sauvages et secrètes de nombreux avocats ? Il faut rappeler que la création du PNF sous le ministère Taubira avait été une entreprise réalisée par toute une équipe très connotée « socialiste » , avec un procureur général comme Jean -Louis Nadal soutien de Hollande à la campagne présidentielle de 2012, Jean -Michel Hayat, Robert Gelli copain de régiment de Hollande nommé à la Direction des Affaires Criminelles et des Grâces, Ariana Amson,future conseillère de Hollande pour les affaires juridiques, tout ce beau mondé dûment membre ou sympathisant du Syndicat de la Magistrature, syndicat d’extrême-gauche bien connu depuis l’affaire du « Mur des cons »  et surnommé là banjo « la bande à Jospin »

 Ce qui se passe avec certains juges est grave pour la démocratie ---  dictature --autoritarisme - despotisme -totalitarisme -- 


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 17026
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Forcheville le Ven 26 Juin - 23:25

Violence judiciaire ,suite:(je me réponds à moi-même,veuillez m’excuser pour cette cuistrerie, mais je trouve le sujet important). Je voudrais soumettre à votre appréciation, la harangue célèbre d’Oswald Baudot,substitut du procureur à Marseille, en 1974 
à ses collègues du Syndicat de la Magistrature dont il est un membre actif:              «  Soyez partiaux, écrivait-il. Pour maintenir la balance entre le fort et le faible, le riche et le pauvre, qui ne pèsent pas d'un même poids, il faut que vous la fassiez un peu pencher d'un côté. (…) Ayez un préjugé favorable pour la femme contre le mari, pour l'enfant contre le père, pour le débiteur contre le créancier, pour l'ouvrier contre le patron, pour l'écrasé contre la compagnie d'assurances de l'écraseur, pour le malade contre la sécurité sociale, pour le voleur contre la police, pour le plaideur contre la justice.».                                                                             Cette harangue semble toujours être d’actualité au Syndicat de la Magistrature . Est-ce ce genre de justice que les Français souhaitent? Ce débat semble de pleine actualité.Notamment pour ce qui concerne le PNF.

Forcheville

Messages : 211
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Lili-Rose le Sam 27 Juin - 9:30

Quel est, des trois pouvoirs, celui qui n'est pas en démission?
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 7335
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par ledevois le Sam 27 Juin - 10:48

Forcheville a écrit:Violence judiciaire ,suite:(je me réponds à moi-même,veuillez m’excuser pour cette cuistrerie, mais je trouve le sujet important). Je voudrais soumettre à votre appréciation, la harangue célèbre d’Oswald Baudot,substitut du procureur à Marseille, en 1974 
à ses collègues du Syndicat de la Magistrature dont il est un membre actif:              «  Soyez partiaux, écrivait-il. Pour maintenir la balance entre le fort et le faible, le riche et le pauvre, qui ne pèsent pas d'un même poids, il faut que vous la fassiez un peu pencher d'un côté. (…) Ayez un préjugé favorable pour la femme contre le mari, pour l'enfant contre le père, pour le débiteur contre le créancier, pour l'ouvrier contre le patron, pour l'écrasé contre la compagnie d'assurances de l'écraseur, pour le malade contre la sécurité sociale, pour le voleur contre la police, pour le plaideur contre la justice.».                                                                             Cette harangue semble toujours être d’actualité au Syndicat de la Magistrature . Est-ce ce genre de justice que les Français souhaitent? Ce débat semble de pleine actualité.Notamment pour ce qui concerne le PNF.

 Le P N F est la justice du pouvoir --- anti démocratique cet organisme devrait être dissous -


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 17026
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Forcheville le Sam 27 Juin - 12:39

Lili-Rose a écrit:Quel est, des trois pouvoirs, celui qui n'est pas en démission?
Le judiciaire n’a pas l’air de vouloir être « démissionnaire ».                                                   Catherine Champrenault la procureure générale de Paris qui « harcelait » Eliane Houlette est une proche de Ségolène Royale, nommée par François Hollande. C’est elle qui a donné l’ordre à Eliane Houlette d’ouvrir une information judiciaire. Houlette choisie par Jean Louis Nadal, ancien procureur général de la cour d’appel de Paris , lui-même soutien de Hollande à l’élection présidentielle de2012. La boucle est bouclée, tous les chemins mènent à Rome.

Forcheville

Messages : 211
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par ledevois le Sam 27 Juin - 13:02

Forcheville a écrit:
Lili-Rose a écrit:Quel est, des trois pouvoirs, celui qui n'est pas en démission?
Le judiciaire n’a pas l’air de vouloir être « démissionnaire ».                                                   Catherine Champrenault la procureure générale de Paris qui « harcelait » Eliane Houlette est une proche de Ségolène Royale, nommée par François Hollande. C’est elle qui a donné l’ordre à Eliane Houlette d’ouvrir une information judiciaire. Houlette choisie par Jean Louis Nadal, ancien procureur général de la cour d’appel de Paris , lui-même soutien de Hollande à l’élection présidentielle de2012. La boucle est bouclée, tous les chemins mènent à Rome.

 Le judiciaire ne sera jamais démissionnaire -- il a prouvé par le passé --


 Faut inventer des sanctions -- des vrais --!


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 17026
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Lili-Rose le Sam 27 Juin - 13:10

Forcheville a écrit:
Lili-Rose a écrit:Quel est, des trois pouvoirs, celui qui n'est pas en démission?
Le judiciaire n’a pas l’air de vouloir être « démissionnaire ».                                                   Catherine Champrenault la procureure générale de Paris qui « harcelait » Eliane Houlette est une proche de Ségolène Royale, nommée par François Hollande. C’est elle qui a donné l’ordre à Eliane Houlette d’ouvrir une information judiciaire. Houlette choisie par Jean Louis Nadal, ancien procureur général de la cour d’appel de Paris , lui-même soutien de Hollande à l’élection présidentielle de2012. La boucle est bouclée, tous les chemins mènent à Rome.

Ce n'est pas de ça dont je voulais parler.
On sait parfaitement que nous avons une justice forte avec les faibles et faible avec les "forts", ce n'est pas un scoop.
Je sous entendais par pouvoir, les autres, tel l'exécutif avec un chef de l'état marié à sa maman et qui pelote des afro insulaire ou d'un ministre de l'intérieur qu'on retrouve en boite de nuit avec un gamine ne le soir des manifs.
Egalement de ce pouvoir législatif qui ne sert pas un grand chose, composé de pantins en surnombre, grassement payés.
L'exemple cité plus haut ne fait qu'illustrer ce que je dénonce.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 7335
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par ledevois le Sam 27 Juin - 13:13

Lili-Rose a écrit:
Forcheville a écrit:
Le judiciaire n’a pas l’air de vouloir être « démissionnaire ».                                                   Catherine Champrenault la procureure générale de Paris qui « harcelait » Eliane Houlette est une proche de Ségolène Royale, nommée par François Hollande. C’est elle qui a donné l’ordre à Eliane Houlette d’ouvrir une information judiciaire. Houlette choisie par Jean Louis Nadal, ancien procureur général de la cour d’appel de Paris , lui-même soutien de Hollande à l’élection présidentielle de2012. La boucle est bouclée, tous les chemins mènent à Rome.

Ce n'est pas de ça dont je voulais parler.
On sait parfaitement que nous avons une justice forte avec les faibles et faible avec les "forts", ce n'est pas un scoop.
Je sous entendais par pouvoir, les autres, tel l'exécutif avec un chef de l'état marié à sa maman et qui pelote des afro insulaire ou d'un ministre de l'intérieur qu'on retrouve en boite de nuit avec un gamine ne le soir des manifs.
Egalement de ce pouvoir législatif qui ne sert pas un grand chose, composé de pantins en surnombre, grassement payés.
L'exemple cité plus haut ne fait qu'illustrer ce que je dénonce.

 Faut reconnaître que le pouvoir Français est guignolesque ---


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 17026
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Forcheville le Sam 27 Juin - 19:01

Lili-Rose a écrit:
Forcheville a écrit:
Le judiciaire n’a pas l’air de vouloir être « démissionnaire ».                                                   Catherine Champrenault la procureure générale de Paris qui « harcelait » Eliane Houlette est une proche de Ségolène Royale, nommée par François Hollande. C’est elle qui a donné l’ordre à Eliane Houlette d’ouvrir une information judiciaire. Houlette choisie par Jean Louis Nadal, ancien procureur général de la cour d’appel de Paris , lui-même soutien de Hollande à l’élection présidentielle de2012. La boucle est bouclée, tous les chemins mènent à Rome.

Ce n'est pas de ça dont je voulais parler.
On sait parfaitement que nous avons une justice forte avec les faibles et faible avec les "forts", ce n'est pas un scoop.
Je sous entendais par pouvoir, les autres, tel l'exécutif avec un chef de l'état marié à sa maman et qui pelote des afro insulaire ou d'un ministre de l'intérieur qu'on retrouve en boite de nuit avec un gamine ne le soir des manifs.
Egalement de ce pouvoir législatif qui ne sert pas un grand chose, composé de pantins en surnombre, grassement payés.
L'exemple cité plus haut ne fait qu'illustrer ce que je dénonce.

Justement, des 3 pouvoirs, c'est le judiciaire qui semble l'emporter, puisqu'il est le seul à pouvoir fausser un débat démocratique dans un de ses moments les plus importants, l'élection présidentielle.
Ce qu'il faut noter aussi, c'est la symbiose de l'action judiciaire avec certains médias comme Médiapart et le Monde révélée par la fuite systématique des éléments de l'instruction en direction de ces journaux.
Le pouvoir judiciaire épaulé ainsi par l'action médiatique les deux se renforçant l'un l'autre, passe moi la rhubarbe, je te passe le séné.

Le pouvoir législatif est structurellement le plus faible du fait du système de la Vème République.

Forcheville

Messages : 211
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Lili-Rose le Dim 28 Juin - 8:51

Forcheville a écrit:
Lili-Rose a écrit:

Ce n'est pas de ça dont je voulais parler.
On sait parfaitement que nous avons une justice forte avec les faibles et faible avec les "forts", ce n'est pas un scoop.
Je sous entendais par pouvoir, les autres, tel l'exécutif avec un chef de l'état marié à sa maman et qui pelote des afro insulaire ou d'un ministre de l'intérieur qu'on retrouve en boite de nuit avec un gamine ne le soir des manifs.
Egalement de ce pouvoir législatif qui ne sert pas un grand chose, composé de pantins en surnombre, grassement payés.
L'exemple cité plus haut ne fait qu'illustrer ce que je dénonce.

Justement, des 3 pouvoirs, c'est le judiciaire qui semble l'emporter, puisqu'il est le seul à pouvoir fausser un débat démocratique dans un de ses moments les plus importants, l'élection présidentielle.
Ce qu'il faut noter aussi, c'est la symbiose de l'action judiciaire avec certains médias comme Médiapart et le Monde révélée par la fuite systématique des éléments de l'instruction en direction de ces journaux.
Le pouvoir judiciaire épaulé ainsi par l'action médiatique les deux se renforçant l'un l'autre, passe moi la rhubarbe, je te passe le séné.

Le pouvoir législatif est structurellement le plus faible du fait du système de la Vème République.


Dans ce cas précis, le judiciaire est le bras armé des forces occultes.
A une période on parlait d'un quatrième pouvoir, la presse.
Je me demande si ce n'est pas devenu le premier pouvoir, renforcé par l'outil numérique.
La composition du législatif est pléthorique et peu efficace. 5% des lois sont issues de propositions et 95% de projets. Donc une activité bien faible et qui consiste souvent à voter des lois sans même avoir lu correctement le contenu.
Pourtant manu avait dit vouloir filer un coup de couteau là dedans, on ne voit rien.
Sauf erreur de ma part, il sortent même avec un titre d'avocat et sont Lieut-co de réserve. Pas sur à 100% de mon dernier truc Very Happy
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 7335
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par ledevois le Dim 28 Juin - 13:04

Lili-Rose a écrit:
Forcheville a écrit:

Justement, des 3 pouvoirs, c'est le judiciaire qui semble l'emporter, puisqu'il est le seul à pouvoir fausser un débat démocratique dans un de ses moments les plus importants, l'élection présidentielle.
Ce qu'il faut noter aussi, c'est la symbiose de l'action judiciaire avec certains médias comme Médiapart et le Monde révélée par la fuite systématique des éléments de l'instruction en direction de ces journaux.
Le pouvoir judiciaire épaulé ainsi par l'action médiatique les deux se renforçant l'un l'autre, passe moi la rhubarbe, je te passe le séné.

Le pouvoir législatif est structurellement le plus faible du fait du système de la Vème République.


Dans ce cas précis, le judiciaire est le bras armé des forces occultes.
A une période on parlait d'un quatrième pouvoir, la presse.
Je me demande si ce n'est pas devenu le premier pouvoir, renforcé par l'outil numérique.
La composition du législatif est pléthorique et peu efficace. 5% des lois sont issues de propositions et 95% de projets. Donc une activité bien faible et qui consiste souvent à voter des lois sans même avoir lu correctement le contenu.
Pourtant manu avait dit vouloir filer un coup de couteau là dedans, on ne voit rien.
Sauf erreur de ma part, il sortent même avec un titre d'avocat et sont Lieut-co de réserve. Pas sur à 100% de mon dernier truc Very Happy

 Faut un homme beaucoup plus fort que Manu pour faire régner la justice dans ce pays  -


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 17026
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Nadou le Dim 28 Juin - 15:13

ledevois a écrit:
Forcheville a écrit:Après la mise à terre de leurs menottes par les policiers, va-t’on assister à la mise à terre de leur robe par les avocats, suite aux déclarations malheureuses d’Eliane Houlette du PNF et la révélation d’écoutes téléphoniques sauvages et secrètes de nombreux avocats ? Il faut rappeler que la création du PNF sous le ministère Taubira avait été une entreprise réalisée par toute une équipe très connotée « socialiste » , avec un procureur général comme Jean -Louis Nadal soutien de Hollande à la campagne présidentielle de 2012, Jean -Michel Hayat, Robert Gelli copain de régiment de Hollande nommé à la Direction des Affaires Criminelles et des Grâces, Ariana Amson,future conseillère de Hollande pour les affaires juridiques, tout ce beau mondé dûment membre ou sympathisant du Syndicat de la Magistrature, syndicat d’extrême-gauche bien connu depuis l’affaire du « Mur des cons »  et surnommé là banjo « la bande à Jospin »

 Ce qui se passe avec certains juges est grave pour la démocratie ---  dictature --autoritarisme - despotisme -totalitarisme -
"La France, c'est-à-dire l'Etat français est un état totalitaire, terroriste, esclavagiste, colonialiste! L'Etat français exploite son propre peuple, alors vous imaginez ce qu'ils font en Afrique", s'est exprimé Egountchi Behanzin le leader de la Ligue de défense noire africaine. 


 Tout ça pour du fric -- tu vas voir que d'ici peu parce que tu es de couleur noire t'auras une pension - 




Vous pensez donc comme Behanzin ...


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 27929
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Nadou le Dim 28 Juin - 15:18

Forcheville a écrit:
Lili-Rose a écrit:Quel est, des trois pouvoirs, celui qui n'est pas en démission?
Le judiciaire n’a pas l’air de vouloir être « démissionnaire ».                                                   Catherine Champrenault la procureure générale de Paris qui « harcelait » Eliane Houlette est une proche de Ségolène Royale, nommée par François Hollande. C’est elle qui a donné l’ordre à Eliane Houlette d’ouvrir une information judiciaire. Houlette choisie par Jean Louis Nadal, ancien procureur général de la cour d’appel de Paris , lui-même soutien de Hollande à l’élection présidentielle de2012. La boucle est bouclée, tous les chemins mènent à Rome.




Bon, c'est un peu normal ... le PNF a été formé suite à l'affaire Cahuzac sous le gouvernement Hollande. 18 magistrats chargés de s'occuper des fraudes des puissants. Ils ont réussi à faire revenir des milliards dans les caisses de l'Etat en traquant les fraudeurs. Il se montre extrêmement zélé avec les puissants. Voilà pourquoi, il ne faut pas qu'il disparaisse. 
Si Fillon ou Sarkozy n'avaient pas été trop touche-touche avec l'argent public ... ils ne rencontreraient pas des soucis judiciaires.  Twisted Evil


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 27929
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Nadou le Dim 28 Juin - 15:20

Lili-Rose a écrit:
Forcheville a écrit:
Lili-Rose a écrit:Quel est, des trois pouvoirs, celui qui n'est pas en démission?
Le judiciaire n’a pas l’air de vouloir être « démissionnaire ».                                                   Catherine Champrenault la procureure générale de Paris qui « harcelait » Eliane Houlette est une proche de Ségolène Royale, nommée par François Hollande. C’est elle qui a donné l’ordre à Eliane Houlette d’ouvrir une information judiciaire. Houlette choisie par Jean Louis Nadal, ancien procureur général de la cour d’appel de Paris , lui-même soutien de Hollande à l’élection présidentielle de2012. La boucle est bouclée, tous les chemins mènent à Rome.

Ce n'est pas de ça dont je voulais parler.
On sait parfaitement que nous avons une justice forte avec les faibles et faible avec les "forts", ce n'est pas un scoop.


Les "forts" sont les Politiques, les Avocats, les Financiers ... il faut donc traquer leurs fraudes.


Je sous entendais par pouvoir, les autres, tel l'exécutif avec un chef de l'état marié à sa maman et qui pelote des afro insulaire ou d'un ministre de l'intérieur qu'on retrouve en boite de nuit avec un gamine ne le soir des manifs.
Egalement de ce pouvoir législatif qui ne sert pas un grand chose, composé de pantins en surnombre, grassement payés.
L'exemple cité plus haut ne fait qu'illustrer ce que je dénonce.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 27929
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par ledevois le Dim 28 Juin - 16:58

Nadou a écrit:
ledevois a écrit:

 Ce qui se passe avec certains juges est grave pour la démocratie ---  dictature --autoritarisme - despotisme -totalitarisme -
"La France, c'est-à-dire l'Etat français est un état totalitaire, terroriste, esclavagiste, colonialiste! L'Etat français exploite son propre peuple, alors vous imaginez ce qu'ils font en Afrique", s'est exprimé Egountchi Behanzin le leader de la Ligue de défense noire africaine. 


 Tout ça pour du fric -- tu vas voir que d'ici peu parce que tu es de couleur noire t'auras une pension - 




Vous pensez donc comme Behanzin ...


 D'après mon écrit ça ce voit bien que non -


 Quand on lis c'est de gauche à droite -- Very Happy


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 17026
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Forcheville le Dim 28 Juin - 18:18

Nadou a écrit:
Forcheville a écrit:
Le judiciaire n’a pas l’air de vouloir être « démissionnaire ».                                                   Catherine Champrenault la procureure générale de Paris qui « harcelait » Eliane Houlette est une proche de Ségolène Royale, nommée par François Hollande. C’est elle qui a donné l’ordre à Eliane Houlette d’ouvrir une information judiciaire. Houlette choisie par Jean Louis Nadal, ancien procureur général de la cour d’appel de Paris , lui-même soutien de Hollande à l’élection présidentielle de2012. La boucle est bouclée, tous les chemins mènent à Rome.




Bon, c'est un peu normal ... le PNF a été formé suite à l'affaire Cahuzac sous le gouvernement Hollande. 18 magistrats chargés de s'occuper des fraudes des puissants. Ils ont réussi à faire revenir des milliards dans les caisses de l'Etat en traquant les fraudeurs. Il se montre extrêmement zélé avec les puissants. Voilà pourquoi, il ne faut pas qu'il disparaisse. 
Si Fillon ou Sarkozy n'avaient pas été trop touche-touche avec l'argent public ... ils ne rencontreraient pas des soucis judiciaires.  Twisted Evil

Ce qui me semblerait normal c'est que la composition du PNF(s'il doit rester) soit un peu plus hétérogène et pas un bloc monolithique d'anciens Hollande-boys affiliés au Syndicat de la Magistrature fondé par d'anciens trotskistes soixante-huitards dont la profession de foi affichée est tout sauf le symbole de la femme aux yeux bandés tenant une épée dans une main et de l'autre une balance dont les 2 plateaux sont à l'équilibre au départ.

Pour ces juges une maxime peut leur être appliquée: " plus grave encore que l'erreur, c'est la conviction"
(la foi du charbonnier d'avoir raison)

Forcheville

Messages : 211
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par ledevois le Dim 28 Juin - 18:36

Forcheville a écrit:
Nadou a écrit:




Bon, c'est un peu normal ... le PNF a été formé suite à l'affaire Cahuzac sous le gouvernement Hollande. 18 magistrats chargés de s'occuper des fraudes des puissants. Ils ont réussi à faire revenir des milliards dans les caisses de l'Etat en traquant les fraudeurs. Il se montre extrêmement zélé avec les puissants. Voilà pourquoi, il ne faut pas qu'il disparaisse. 
Si Fillon ou Sarkozy n'avaient pas été trop touche-touche avec l'argent public ... ils ne rencontreraient pas des soucis judiciaires.  Twisted Evil

Ce qui me semblerait normal c'est que la composition du PNF(s'il doit rester) soit un peu plus hétérogène et pas un bloc monolithique d'anciens Hollande-boys affiliés au Syndicat de la Magistrature fondé par d'anciens trotskistes soixante-huitards dont la profession de foi affichée est tout sauf le symbole de la femme aux yeux bandés tenant une épée dans une main et de l'autre une balance dont les 2 plateaux sont à l'équilibre au départ.

Pour ces juges une maxime peut leur être appliquée: " plus grave encore que l'erreur, c'est la conviction"
(la foi du charbonnier d'avoir raison)

 Au fur à mesure des enquêtes Sarkozy -- Fillon  ---  on s'aperçois  que c'est politique --


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 17026
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Lili-Rose le Dim 28 Juin - 22:26

ledevois a écrit:
Lili-Rose a écrit:


Dans ce cas précis, le judiciaire est le bras armé des forces occultes.
A une période on parlait d'un quatrième pouvoir, la presse.
Je me demande si ce n'est pas devenu le premier pouvoir, renforcé par l'outil numérique.
La composition du législatif est pléthorique et peu efficace. 5% des lois sont issues de propositions et 95% de projets. Donc une activité bien faible et qui consiste souvent à voter des lois sans même avoir lu correctement le contenu.
Pourtant manu avait dit vouloir filer un coup de couteau là dedans, on ne voit rien.
Sauf erreur de ma part, il sortent même avec un titre d'avocat et sont Lieut-co de réserve. Pas sur à 100% de mon dernier truc Very Happy

 Faut un homme beaucoup plus fort que Manu pour faire régner la justice dans ce pays  -
Je n'ai jamais autant de flics mobilisés et autant de gaz consommé que sous manu.....sans parler d'yeux crevés par les LBD.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 7335
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Lili-Rose le Lun 29 Juin - 7:31

Nadou a écrit:
Lili-Rose a écrit:

Ce n'est pas de ça dont je voulais parler.
On sait parfaitement que nous avons une justice forte avec les faibles et faible avec les "forts", ce n'est pas un scoop.


Les "forts" sont les Politiques, les Avocats, les Financiers ... il faut donc traquer leurs fraudes.


Je sous entendais par pouvoir, les autres, tel l'exécutif avec un chef de l'état marié à sa maman et qui pelote des afro insulaire ou d'un ministre de l'intérieur qu'on retrouve en boite de nuit avec un gamine ne le soir des manifs.
Egalement de ce pouvoir législatif qui ne sert pas un grand chose, composé de pantins en surnombre, grassement payés.
L'exemple cité plus haut ne fait qu'illustrer ce que je dénonce.


N'oublions pas les multirécidivistes.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 7335
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par ledevois le Lun 29 Juin - 8:27

Lili-Rose a écrit:
ledevois a écrit:

 Faut un homme beaucoup plus fort que Manu pour faire régner la justice dans ce pays  -
Je n'ai jamais autant de flics mobilisés et autant de gaz consommé que sous manu.....sans parler d'yeux crevés par les LBD.

 C'est justement que Manu  s'il était respecté par les Français il n'y aurait pas besoin d'autant de police --


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 17026
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Nadou le Lun 29 Juin - 14:46

Forcheville a écrit:
Nadou a écrit:
Forcheville a écrit:
Le judiciaire n’a pas l’air de vouloir être « démissionnaire ».                                                   Catherine Champrenault la procureure générale de Paris qui « harcelait » Eliane Houlette est une proche de Ségolène Royale, nommée par François Hollande. C’est elle qui a donné l’ordre à Eliane Houlette d’ouvrir une information judiciaire. Houlette choisie par Jean Louis Nadal, ancien procureur général de la cour d’appel de Paris , lui-même soutien de Hollande à l’élection présidentielle de2012. La boucle est bouclée, tous les chemins mènent à Rome.




Bon, c'est un peu normal ... le PNF a été formé suite à l'affaire Cahuzac sous le gouvernement Hollande. 18 magistrats chargés de s'occuper des fraudes des puissants. Ils ont réussi à faire revenir des milliards dans les caisses de l'Etat en traquant les fraudeurs. Il se montre extrêmement zélé avec les puissants. Voilà pourquoi, il ne faut pas qu'il disparaisse. 
Si Fillon ou Sarkozy n'avaient pas été trop touche-touche avec l'argent public ... ils ne rencontreraient pas des soucis judiciaires.  Twisted Evil

Ce qui me semblerait normal c'est que la composition du PNF(s'il doit rester) soit un peu plus hétérogène et pas un bloc monolithique d'anciens Hollande-boys affiliés au Syndicat de la Magistrature fondé par d'anciens trotskistes soixante-huitards dont la profession de foi affichée est tout sauf le symbole de la femme aux yeux bandés tenant une épée dans une main et de l'autre une balance dont les 2 plateaux sont à l'équilibre au départ.

Pour ces juges une maxime peut leur être appliquée: " plus grave encore que l'erreur, c'est la conviction"
(la foi du charbonnier d'avoir raison)


Ces magistrats, sûrement de gauche, ont à coeur de traquer la fraude fiscale. Je ne vais pas leur reprocher d'être trop zélés avec les puissants.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 27929
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Nadou le Lun 29 Juin - 14:53

Lili-Rose a écrit:
Nadou a écrit:
Lili-Rose a écrit:

Ce n'est pas de ça dont je voulais parler.
On sait parfaitement que nous avons une justice forte avec les faibles et faible avec les "forts", ce n'est pas un scoop.


Les "forts" sont les Politiques, les Avocats, les Financiers ... il faut donc traquer leurs fraudes.


Je sous entendais par pouvoir, les autres, tel l'exécutif avec un chef de l'état marié à sa maman et qui pelote des afro insulaire ou d'un ministre de l'intérieur qu'on retrouve en boite de nuit avec un gamine ne le soir des manifs.
Egalement de ce pouvoir législatif qui ne sert pas un grand chose, composé de pantins en surnombre, grassement payés.
L'exemple cité plus haut ne fait qu'illustrer ce que je dénonce.


N'oublions pas les multirécidivistes.

Le parquet national financiers s'occupe des gros bonnets, multirécidivistes ou pas.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 27929
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par ledevois le Lun 29 Juin - 15:41

Nadou a écrit:
Lili-Rose a écrit:


N'oublions pas les multirécidivistes.

Le parquet national financiers s'occupe des gros bonnets, multirécidivistes ou pas.

 Fillon en prison je ne suis pas contre -- il a fait une connerie , -il doit payer -- 
 Par contre il serait nécessaire  que certains juges soient aussi dans ce cas -- 


 De toute façon Fillon a fait appel -- on verra la suite -


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 17026
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Forcheville le Lun 29 Juin - 18:09

En 2014, 20% des parlementaires employaient un membre de leur famille, soit 115.
Un vient d'être condamné.
Il en reste 114 si mes calculs sont bons pour le PNF.
Va y avoir du boulot.

Forcheville

Messages : 211
Date d'inscription : 16/03/2020
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?  Empty Re: Après les « violences policières », les « violences judiciaires » ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum