Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Quand l'Élysée fait des économies… grâce aux Gilets jaunes

Aller en bas

Quand l'Élysée fait des économies… grâce aux Gilets jaunes Empty Quand l'Élysée fait des économies… grâce aux Gilets jaunes

Message par ledevois le Jeu 28 Mai - 18:11

Ce ne sont pas les millions économisés qui vont remplacer les milliards dépensés.




Quand l'Élysée fait des économies… grâce aux Gilets jaunes




VIDÉO. Les dépenses de l'Élysée ont diminué de 4,4 % en 2019. Un effet, selon René Dosière, de la crise des Gilets jaunes, qui a « confiné » Emmanuel Macron à Paris.


Les Gilets jaunes auront au moins eu un bénéfice pour Emmanuel Macron : s'il a, d'une main, lâché plusieurs milliards d'euros pour apaiser leur colère, le chef de l'État a aussi réduit ses dépenses. Il a beaucoup moins voyagé, comme confiné à Paris durant ces mois de crise. René Dosière, ex-député et auteur de Frais de Palais. Vivre à l'Élysée, de De Gaulle à Macron (L'Observatoire), souligne que le budget du palais, tout juste publié, fait apparaître une diminution de quatorze déplacements à l'étranger d'Emmanuel Macron en 2019 par rapport à l'année précédente (32 contre 46).
Le poste « voyages » de l'Élysée s'en trouve allégé de 6 millions d'euros, passant de 20 à 14 millions d'euros en 2019. Dosière note d'ailleurs que les voyages hors de l'Hexagone d'Emmanuel Macron coûtent plus cher que ceux effectués par son prédécesseur, François Hollande. Le « président normal » dépensait en moyenne 251 000 euros par déplacement (hors frais de personnel), contre 301 250 pour Macron et 326 500 pour Sarkozy.



Le budget « voyages » est celui qui a le plus baissé entre 2018 et 2019. Il explique quasiment à lui tout seul la réduction de 4,4 % des dépenses de l'Élysée entre ces deux années, pour un budget qui s'est élevé, l'an dernier, à 105,4 millions d'euros, soit 3,60 euros par famille française. Les dépenses de fonctionnement ont baissé de 5,2 %, seules celles liées au personnel augmentant un peu (+ 0, 7 %). « Mais l'Élysée souligne que 33 emplois sont restés vacants, ce qui amène les effectifs à 779 à la fin 2019. C'est la preuve que l'Élysée peut fonctionner avec moins de monde ! » note René Dosière.

« Recettes de poche »


Les recettes du Château sont pour l'essentiel assurées par l'État, qui lui a versé, en 2019, 103 millions d'euros. L'Élysée complète son budget par des « recettes de poche », selon les termes de Dosière, dont un remboursement exceptionnel de 1,2 million d'euros des ministères des Affaires étrangères et de la Défense pour l'organisation du sommet du G7 à Biarritz et des cérémonies du Débarquement. L'Élysée a trouvé un bon moyen d'augmenter son argent de poche grâce aux tournages de films en ses murs : ces revenus ont doublé en un an, à 40 000 euros. Quant aux visites du fort de Brégançon en l'absence du couple présidentiel, elles procurent elles aussi 40 000 euros de recettes annuelles, cinq fois moins que du temps de François Hollande, qui ne s'y rendait pourtant pas beaucoup.




Macron plus dépensier que Hollande


Grâce à ces économies, couplées aux quelques recettes en hausse, l'Élysée n'a pas été contrainte de puiser dans sa trésorerie, accumulée notamment sous François Hollande. Il était pourtant prévu une ponction de 2,5 millions d'euros. « On peut penser qu'il en sera de même en 2020, où un prélèvement de 4 millions figurait dans le projet de budget », explique René Dosière.
Emmanuel Macron reste toutefois plus dépensier que son prédécesseur. En 2016, le dernier budget complet de François Hollande s'élevait à 101 millions d'euros ; Emmanuel Macron devrait dépenser, lui, 105,3 millions en 2020, soit 2,3 millions supplémentaires par rapport à 2019. Mais la crise due au coronavirus et le confinement élyséen qui l'a suivie n'ont pas été intégrés dans les prévisions budgétaires. Les finances de l'Élysée s'en trouveront, comme avec les Gilets jaunes, sans doute allégées.
Lire aussi « Frais de Palais » : quand l'Élysée dépensait sans compter

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE


Coignard – L’Élysée et son étonnante cuisine budgétaire« Frais de Palais » : quand l'Élysée dépensait sans compter
https://www.lepoint.fr/politique/quand-l-elysee-fait-des-economies-grace-aux-gilets-jaunes-28-05-2020-2377377_20.php#xtor=CS1-203


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 17026
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum