Forum + +
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Les zécoles

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Les zécoles Empty Les zécoles

Message par Nadou le Mer 15 Avr - 12:58

Je n'ai jamais été instit de maternelle mais de tous les autres niveaux. Je mets donc la maternelle, les crèches de côté.


J'ai commencé en classe unique ( tous les niveaux ) puis une vingtaine d'années en CP/CE1 puis la suite en CE2 pour finir une dizaine d'années en CM.


Je connais donc bien le métier. Je faisais partie des enseignants, inquiets de la continuité de l'enseignement pour les élèves, stressée par l'application du programme et mettant la bienveillance au-dessus de tout.


Il faut que vous sachiez qu'en mars, quand on a confiné, un tiers des élèves de CP commençaient à lire et qu'il aurait fallu les mois suivants pour réussir à obtenir les compétences de lecture attendues pour les 2/3 restants en quittant l'école fin juin.
Les programmes malgré la bonne volonté des enseignants, le sous équipement des élèves, les inégalités ( j'ai un parent prof ou non ) ne seront donc pas terminés. Certains élèves n'ont pas tenu un stylo depuis mars, d'autres se sont fait tabassés par des parents à bout ... etc ... 


Les soignants, fonctionnaires ou pas, les caissières, les transporteurs et d'autres travaillent pour soutenir la France et le bien commun.


Qu'y a-t-il de plus précieux que l'instruction d'un enfant ? La santé me direz-vous, ils ne sont que très peu concernés par la maladie. Il est donc temps que les enseignants se montrent à la hauteur des personnes qui nettoient les hôpitaux et contribuent à l'effort commun.


Les enseignants ne sont pas moins courageux que les ouvriers qui travaillent à mettre en bouteille le lait ! J'en suis sûre !


J'espère que l'enseignement privé ne nous mettra pas la honte en reprenant le travail avant nous.  Crying or Very sad Sad Crying or Very sad


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 28087
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Nadou le Mer 15 Avr - 14:47

Confinement et « école à la maison » : parents d’élèves au bord de la crise de nerfs
Pour beaucoup de parents d’élèves, la réouverture « progressive » des écoles à partir du 11 mai est une lueur d’espoir.


« C’est une lueur d’espoir au bout du tunnel », concède Caroline (tous les prénoms ont été modifiés), après l’annonce de la réouverture « progressive » des écoles à partir du 11 mai. Depuis quelques jours, la rumeur prédisait un autre scénario, selon lequel elles resteraient fermées jusqu’en septembre.
Caroline fait partie de ces parents pour qui « l’école à la maison » est « un enfer ». La perspective de voir la situation durer était particulièrement décourageante.
Pour elle, une anecdote résume tout : « Le coup des crayons de couleur, ça m’a tuée. » Au cours de la troisième semaine de confinement, elle s’aperçoit que sa fille, en garde partagée, a oublié ses crayons de couleur chez son père. A priori, rien de grave. Mais à l’heure de la distanciation sociale, tout prend des proportions étranges.
« La maîtresse exigeait que le coloriage soit fait au crayon, et pas au feutre. » Et voilà Caroline partie « faire la queue pendant quarante-cinq minutes devant le Monoprix », pour racheter les précieux crayons, « avec les autres clients qui nous regardent de travers parce qu’ils soupçonnent ma fille d’être un porteur sain ». Entre-temps, l’enfant commence à avoir faim et l’attestation de déplacement approche de la péremption…



« Partis bille en tête »


Comme tous les parents d’élèves, depuis la fermeture des établissements scolaires, le 16 mars, Caroline a dû mettre en place « l’école à la maison » avec sa fille, en CE1 dans une école privée de l’Est parisien. « J’ai fini par poser des jours pour m’en occuper, raconte-t-elle. C’était ingérable. Je ne sais pas qui a pu penser qu’on pourrait télétravailler en supervisant les cours à la maison. Parce qu’on ne peut pas. »


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 28087
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Nadou le Mer 15 Avr - 14:52


  • Depuis le 16 mars, en raison de l’épidémie de coronavirus, quelque 12,5 millions d’élèves suivent les cours à distance en raison de la fermeture des écoles, collèges et lycées.
  • Ces établissements rouvriront « progressivement » à partir du 11 mai, a annoncé lundi Emmanuel Macron.
  • Les modalités pédagogiques et le nombre de d’élèves accueillis en même temps en classe vont être définis par le ministère.

Une perspective qui réjouit même les élèves qui ne sont pas fans de l’école. Les établissements scolaires rouvriront « progressivement » à partir du 11 mai, a annoncé lundi Emmanuel Macron. Le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, a rencontré dès ce mardi les organisations syndicales pour parler des conditions sanitaires permettant la reprise. 20 Minutes fait le point sur les scenarii possibles et les questions qui restent en suspens.

Pourquoi rouvrir les écoles malgré la subsistance d’un risque ?

L’hypothèse d’une reprise des cours en septembre avait été évoquée. Mais six mois sans classe aurait eu des effets dévastateurs pour une partie des élèves. Sachant que 5 % ont déjà disparu des radars depuis le confinement, selon le ministère de l’Education. Et que les risques de décrochage scolaire sont réels pour certains élèves de milieux défavorisés. « Trop d’enfants, notamment dans les quartiers populaires, dans nos campagnes, sont privés d’école sans avoir accès au numérique et ne peuvent être aidés de la même manière par les parents. C’est pourquoi nos enfants doivent pouvoir retrouver le chemin des classes », a d’ailleurs expliqué le chef de l’État lundi.
Certains syndicats d’enseignants sont favorables au retour en classe si les conditions sanitaires sont réunies. « Car un retour à l’école, même court, permet aux élèves de se retrouver et aux enseignants de préparer la rentrée. En raccrochant les élèves qui se sont éloignés pendant le confinement et en rassurant ceux qui sont inquiets », explique Stéphane Crochet, secrétaire général du SE-UnsaPar ailleurs, renvoyer les enfants à l’école, c’est aussi permettre que leurs parents puissent repartir au boulot, si les conditions le permettent.

Toutes les écoles pourront-elles rouvrir le 11 mai ?



« Toutes les écoles ne seront pas ouvertes le lundi 11 mai », a déclaré ce mardi soir Jean-Michel Blanquer sur France 2. Les réouvertures seront donc progressives, d’autant qu’il faudra d’abord désinfecter les locaux.
Plusieurs scenarii sont possibles : ouvrir d’abord les écoles des territoires les moins touchés par l’épidémie. On peut aussi avoir des considérations territoriales », a ainsi déclaré Jean-Michel Blanquer au 20 h France 2. Autre possibilité privilégier d’abord l’ouverture des établissements accueillants les élèves les plus fragilisés par le confinement. « On pourrait imaginer que ceux de Rep +, de Rep, les lycéens professionnels où les collégiens de 4e et 3e qui présentent le plus gros risque de décrochage, rentrent en premier », lance Frédérique Rolet, secrétaire générale de la Snes-Fsu. Les crèches et les écoles devraient ouvrir avant les collèges et les lycées, a aussi indiqué Jean-Michel Blanquer sur France 2.

Tous les élèves d’une même classe pourront-ils revenir à l’école le 11 mai ?



La reprise progressive « implique forcément qu’on ne va pas avoir les mêmes âges qui rentrent au même moment », et « il ne pourra pas y avoir de grands groupes » dans les classes, a aussi affirmé Jean-Michel Blanquer sur France 2. De ce fait, « il est possible qu’il y ait une charge horaire moins importante » pour les élèves. « On peut imaginer par exemple qu’au collège, les élèves de 6e et 5e soient accueillis en début de semaine et les 4e et 3e en fin de semaine. Ou que l’on accueille une partie des élèves de chaque classe, en organisant un système de rotation », indique Frédérique Rolet.
« Pour réussir à accompagner les gestes barrières chez les élèves, on peut penser qu’il faudra des groupes de 5 élèves autour d’un enseignant en maternelle, de 10 en primaire et des demi-classes en collège-lycée », précise Stéphane Crochet. La question des élèves en internat se pose aussi : « On peut imaginer les faire venir une semaine sur deux, par exemple », poursuit le syndicaliste.

Comment fera-t-on respecter les gestes barrières ?



« On va élaborer toute une méthodologie » de reprise « qui passe forcément par de très grands aménagements », a indiqué Jean-Michel Blanquer. Le respect des gestes barrières sera possible grâce à la formation en « tout petit groupes ».
Interrogé pour savoir si des masques seraient mis à disposition de tous les élèves et professeurs, le ministre a assuré que c’est « fort possible, mais ça fait partie des choses qu’on va décider au cours des deux prochaines semaines ». « Il faut s’inspirer des pratiques actuelles des écoles qui accueillent les enfants de soignants », insiste Stéphane Crochet.

Tous les profs seront-ils sur le pont ?



Les syndicats enseignants sont inquiets des conditions de reprise. « On nous dit que tous les lieux publics sont fermés, les cinémas, les salles de spectacle, mais pas les écoles, alors que l’on sait que c’est un lieu de haute transmission, de haute contamination. Il y a un manque de précaution, ça paraît être en contradiction totale avec le reste », a réagi lundi Francette Popineau, secrétaire générale du Snuipp-FSU. Si le ministère ne parvient pas à les rassurer, certains d’eux pourraient décider de faire valoir leur droit de retrait. Si certains syndicats demandent que les enseignants testés, le ministre est resté évasif : « Ça fait partie des choses qui sont sur la table. Ce ne sera pas forcément un test pour chacun et tous les jours ».
Autre souci : les enseignants présentant des comorbidités. « Le CHSCT a répertorié les pathologies qui font que certaines personnes sont à risques. Celles-ci ne pourront pas revenir face aux élèves en mai », indique Frédérique Rolet. Un avis partagé par le ministre : « Les personnes à risques ne viendront pas à l’école en cette période ». Du coup, toutes les disciplines pourraient ne pas être enseignées : « Va-t-on se concentrer sur l’enseignement de certaines seulement ? Les autres profs feront-ils du soutien, comme cela se pratique déjà pour le dispositif «devoirs faits» ? », s’interroge Frédérique Rolet.

Quel sera le contenu des enseignements ?



Impossible d’imaginer reprendre les cours comme au début du mois de mars. « On ne pourra pas avancer dans les programmes et il n’est pas question de noter les élèves. Il faudra plutôt faire des révisions, redonner des conseils méthodologiques aux élèves… », estime Frédérique Rolet. « Il nous faudra évaluer le niveau des élèves, faire le point sur ceux qui ont le plus décroché pendant le confinement », complète Stéphane Crochet.
Jean-Michel Blanquer a évoqué de son côté une « personnalisation des parcours ». Le travail qui sera fait en classe sera complété par  l’enseignement à distance à la maison. « On ne retrouvera pas un rythme de classe normale, mais les cours en présentiel auront pour vocation de soutenir la continuité pédagogique », estime Stéphane Crochet. Par ailleurs, les sorties et les voyages ne seront pas possibles.


Comment vont réagir les parents d’élèves ?



Une chose semble sûre : tous les parents ne voudront pas renvoyer leurs enfants à l’école, craignant qu’ils ne soient contaminés par le Covid-19. Seront-ils obligés de le faire ? « Ça se discute », a répondu sur France 2 le ministre. « Ceux qui sont diabétiques et asthmatiques auront sans doute tendance à garder leurs enfants à la maison », songe Stéphane Crochet.
Reste que selon Frédéric Adnet, chef des urgences de l’hôpital Avicenne de Bobigny, interrogé par  France Bleu, « si des enfants jeunes deviennent malades, ce sont des parents jeunes qu’ils contamineront. […] Nous n’avons pas eu de mortalité en dessous de 40 ans à l’AP-HP. Donc même si le virus continue d’affecter des personnes, tant qu’elles ne sont pas à risque, il n’y a pas de problème de santé public », estime-t-il.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 28087
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Diviciac le Mer 15 Avr - 15:53

Nadou a écrit:Je n'ai jamais été instit de maternelle mais de tous les autres niveaux. Je mets donc la maternelle, les crèches de côté.


J'ai commencé en classe unique ( tous les niveaux ) puis une vingtaine d'années en CP/CE1 puis la suite en CE2 pour finir une dizaine d'années en CM.


Je connais donc bien le métier. Je faisais partie des enseignants, inquiets de la continuité de l'enseignement pour les élèves, stressée par l'application du programme et mettant la bienveillance au-dessus de tout.


Il faut que vous sachiez qu'en mars, quand on a confiné, un tiers des élèves de CP commençaient à lire et qu'il aurait fallu les mois suivants pour réussir à obtenir les compétences de lecture attendues pour les 2/3 restants en quittant l'école fin juin.
Les programmes malgré la bonne volonté des enseignants, le sous équipement des élèves, les inégalités ( j'ai un parent prof ou non ) ne seront donc pas terminés. Certains élèves n'ont pas tenu un stylo depuis mars, d'autres se sont fait tabassés par des parents à bout ... etc ... 


Les soignants, fonctionnaires ou pas, les caissières, les transporteurs et d'autres travaillent pour soutenir la France et le bien commun.


Qu'y a-t-il de plus précieux que l'instruction d'un enfant ? La santé me direz-vous, ils ne sont que très peu concernés par la maladie. Il est donc temps que les enseignants se montrent à la hauteur des personnes qui nettoient les hôpitaux et contribuent à l'effort commun.


Les enseignants ne sont pas moins courageux que les ouvriers qui travaillent à mettre en bouteille le lait ! J'en suis sûre !


J'espère que l'enseignement privé ne nous mettra pas la honte en reprenant le travail avant nous.  Crying or Very sad Sad Crying or Very sad
 
C'est sûr qu'avec dix élèves dans un bled tellement paumé que même le virus ne sait pas y aller,  c'est plus facile qu'avec 30 gamins dans une école du 93 au cœur de la pandémie.  
Diviciac
Diviciac

Messages : 26326
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Nadou le Mer 15 Avr - 17:17

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:Je n'ai jamais été instit de maternelle mais de tous les autres niveaux. Je mets donc la maternelle, les crèches de côté.


J'ai commencé en classe unique ( tous les niveaux ) puis une vingtaine d'années en CP/CE1 puis la suite en CE2 pour finir une dizaine d'années en CM.


Je connais donc bien le métier. Je faisais partie des enseignants, inquiets de la continuité de l'enseignement pour les élèves, stressée par l'application du programme et mettant la bienveillance au-dessus de tout.


Il faut que vous sachiez qu'en mars, quand on a confiné, un tiers des élèves de CP commençaient à lire et qu'il aurait fallu les mois suivants pour réussir à obtenir les compétences de lecture attendues pour les 2/3 restants en quittant l'école fin juin.
Les programmes malgré la bonne volonté des enseignants, le sous équipement des élèves, les inégalités ( j'ai un parent prof ou non ) ne seront donc pas terminés. Certains élèves n'ont pas tenu un stylo depuis mars, d'autres se sont fait tabassés par des parents à bout ... etc ... 


Les soignants, fonctionnaires ou pas, les caissières, les transporteurs et d'autres travaillent pour soutenir la France et le bien commun.


Qu'y a-t-il de plus précieux que l'instruction d'un enfant ? La santé me direz-vous, ils ne sont que très peu concernés par la maladie. Il est donc temps que les enseignants se montrent à la hauteur des personnes qui nettoient les hôpitaux et contribuent à l'effort commun.


Les enseignants ne sont pas moins courageux que les ouvriers qui travaillent à mettre en bouteille le lait ! J'en suis sûre !


J'espère que l'enseignement privé ne nous mettra pas la honte en reprenant le travail avant nous.  Crying or Very sad Sad Crying or Very sad
 
C'est sûr qu'avec dix élèves dans un bled tellement paumé que même le virus ne sait pas y aller,  c'est plus facile qu'avec 30 gamins dans une école du 93 au cœur de la pandémie.  

J'ai eu des classes de 28 élèves.  Rolling Eyes tu fantasmes la vie à la campagne.


Vu que les classes seront certainement dédoublées et que la moitié des parents ne semblent pas favorables à un retour en classe, ça réduira d'autant le nombre d'élèves.
Je pense que les enseignants français sont aussi créatifs, solidaires et courageux que les caissières des supermarchés, surtout en touchant beaucoup plus.


On pourrait donc proposer que les enfants de campagne ou de milieu plus protégé reprennent l'école et que les enfants de Seine Saint Denis, non ... ton idée est à étudier.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 28087
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Nadou le Mer 15 Avr - 17:18

Qu'en pense Lili, parent d'élève en zone fortement contaminée ?


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 28087
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Diviciac le Mer 15 Avr - 17:35

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:
 
C'est sûr qu'avec dix élèves dans un bled tellement paumé que même le virus ne sait pas y aller,  c'est plus facile qu'avec 30 gamins dans une école du 93 au cœur de la pandémie.  

J'ai eu des classes de 28 élèves.  Rolling Eyes tu fantasmes la vie à la campagne.


Vu que les classes seront certainement dédoublées et que la moitié des parents ne semblent pas favorables à un retour en classe, ça réduira d'autant le nombre d'élèves.
Je pense que les enseignants français sont aussi créatifs, solidaires et courageux que les caissières des supermarchés, surtout en touchant beaucoup plus.


On pourrait donc proposer que les enfants de campagne ou de milieu plus protégé reprennent l'école et que les enfants de Seine Saint Denis, non ... ton idée est à étudier.
 
A mes débuts, j'ai eu des classes de 42 élèves, pour nous 28 c'était un petit effectif .  
Ma fille en a encore 32 en grande section. Maintenant, si elle peut faire cours comme une caissière derrière un panneau de plexiglas, faut voir mais ça n'empêchera pas les élèves de se véroler .   
Dans mon coin, fort heureusement,  il n'y a pratiquement plus de caissières au contact : c'est drive sur rendez-vous ou livraison à domicile .
Diviciac
Diviciac

Messages : 26326
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Nadou le Mer 15 Avr - 17:44

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:
 
C'est sûr qu'avec dix élèves dans un bled tellement paumé que même le virus ne sait pas y aller,  c'est plus facile qu'avec 30 gamins dans une école du 93 au cœur de la pandémie.  

J'ai eu des classes de 28 élèves.  Rolling Eyes tu fantasmes la vie à la campagne.


Vu que les classes seront certainement dédoublées et que la moitié des parents ne semblent pas favorables à un retour en classe, ça réduira d'autant le nombre d'élèves.
Je pense que les enseignants français sont aussi créatifs, solidaires et courageux que les caissières des supermarchés, surtout en touchant beaucoup plus.


On pourrait donc proposer que les enfants de campagne ou de milieu plus protégé reprennent l'école et que les enfants de Seine Saint Denis, non ... ton idée est à étudier.
 
A mes débuts, j'ai eu des classes de 42 élèves, pour nous 28 c'était un petit effectif .  
Ma fille en a encore 32 en grande section. Maintenant, si elle peut faire cours comme une caissière derrière un panneau de plexiglas, faut voir mais ça n'empêchera pas les élèves de se véroler .   
Dans mon coin, fort heureusement,  il n'y a pratiquement plus de caissières au contact : c'est drive sur rendez-vous ou livraison à domicile .

J'ai commencé par le drive. Et les 2 fois, la personne qui a chargé mon coffre était sans masque. 
 Désormais, il n'y a plus de créneaux proposés à la semaine. Il faut sans doute se connecter sans arrêt pour regarder à 8 jours quand c'est possible. Donc on fait la queue à l'extérieur et on entre quand on nous en donne l'autorisation. 
Chez nous en Franche-Comté, je n'ai jamais connu depuis 1978 l'autorisation de classes en primaire à plus de 30 élèves. 






Ce que je reconnais volontiers c'est que l'on est peu touché par le virus chez nous donc les élèves pourraient rentrer et les autres, rester chez leurs parents. Pourquoi pas ?
Et puis, notre stratégie se rapproche des pays nordiques. Nul ne sait qui a raison. Perso, je pense qu'il faut être aussi courageux que les soignants.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 28087
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Nadou le Mer 15 Avr - 17:46

Je suppose que tu ne connais pas que la maternelle et que tu évalues les difficultés des élèves au CP en cette fin d'année.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 28087
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Nadou le Mer 15 Avr - 17:52


  • Si tous les élèves ne reprendront pas en même temps, qui rentrera en premier ?



Rien de certain à ce stade. Le calendrier sera précisé à l’issue des consultations avec les syndicats et fédérations de parents. Toutefois, sur le principe, la rentrée progressive du 11 mai se fera en fonction des niveaux scolaires mais aussi des caractéristiques des territoires.
Ainsi, « le critère social est celui qu’on a d’abord à l’esprit », a noté M. Blanquer, mercredi sur LCI, laissant présager d’une rentrée prioritaire dans les zones sensibles. S’agissant des niveaux, « il y a pour les écoles primaires une forme de priorité, parce que les enfants des écoles primaires sont ceux qui souffrent le plus du confinement », a ajouté le ministre, notant la plus grande autonomie des collégiens et lycéens.
Parmi ces derniers, les lycées professionnels bénéficieront d’une « attention particulière » car c’est « là que nous avons le plus fort décrochage, c’est vrai des CAP [certificat d’aptitude professionnelle] ou de certains bacs pros », a précisé le ministre.

  • La classe se fera-t-elle avec les élèves au complet ?



Non. Jean-Michel Blanquer a évoqué mardi soir la possibilité de mettre en œuvre de « petits groupes » de travail. « Il est hors de question d’avoir des classes bondées dans la situation actuelle, ça, c’est une certitude. Pour arriver à ces résultats, il est possible que l’on ait une charge horaire moins importante pour les élèves. On peut très bien imaginer des petits groupes à certains moments de la journée et que la suite se passe à distance, notamment pour les élèves les plus grands », a-t-il expliqué.




  • Les étudiants de l’enseignement supérieur dont les cours ont lieu dans des lycées pourront-ils reprendre les cours ?



Oui. Jean-Michel Blanquer a annoncé mercredi que les élèves de BTS [brevet de technicien supérieur] et classes préparatoires pourraient reprendre les cours dans leurs lycées au mois de mai. « A partir du moment où les lycées vont rouvrir, on doit ouvrir la possibilité pour eux aussi de rentrer. C’est particulièrement vrai quand ils ont un concours à passer ultérieurement comme c’est le cas des classes préparatoires », a déclaré le ministre. Pour le reste de l’enseignement supérieur en revanche, les cours ne reprendront pas « physiquement avant l’été », a déclaré lundi soir Emmanuel Macron.

  • Elèves et professeurs devront-ils porter un masque ?



Cela fait partie des pistes étudiées par le gouvernement, même si le ministre de la santé, Olivier Véran, a noté mardi qu’il serait difficile de faire porter un masque aux plus petits : « Cela fait partie des choses que l’on va définir au cours des deux prochaines semaines en lien avec les autorités sanitaires », a relevé Jean-Michel Blanquer. Outre les masques « sans doute souhaitables dans un certain nombre de cas », le ministre promet de garantir la présence de savon dans les écoles, la distance entre les élèves, et s’interroge sur comment gérer la récréation, « s’il y en a une ».

  • Les professeurs et les instituteurs seront-ils testés au Covid-19 ?



Sans doute pas. M. Blanquer a estimé mercredi qu’il n’était pas possible de « tester tout le monde », tout en assurant « regarder ce qui est raisonnable »« Il y a le sujet des élèves et personnels fragiles, qui eux, bien entendu, n’auront pas à revenir dans une période comme celle-ci », a-t-il ajouté.

  • Les parents auront-ils le droit de choisir d’envoyer ou non leurs enfants à l’école ?



« Ça se discute, nous verrons cela au cours des deux prochaines semaines », a déclaré le ministre, mardi sur France 2. « L’école est obligatoire. C’est la loi qui le dit. En revanche, c’est progressif, tout le monde n’y va pas tout de suite, c’est fait pour avoir un dialogue avec les familles sur le moment où les élèves reprennent », a-t-il ajouté le lendemain, en insistant sur la nécessité d’être « volontariste » sur le plan social, et de solliciter les familles dont les enfants ont décroché pour les faire revenir dans l’enceinte scolaire.

  • Les enseignants pourront-ils refuser de venir à l’école, en invoquant le droit de retrait ?



« Le sujet du droit de retrait ne se pose pas dans les termes ordinaires », a déclaré mercredi M. Blanquer. Tout en notant qu’il entendait garantir la protection des enseignants qui ont des problèmes de santé ou sont à risque pour le Covid-19. « Je serai le premier à considérer qu’ils ne doivent pas venir. »

  • Si l’on garde son enfant chez soi, pourra-t-on continuer à solliciter un congé pour garde d’enfant, même si son école est ouverte ?



On l’ignore pour le moment, cela fait partie des points que le gouvernement sera appelé à préciser.

  • Y aura-t-il des vacances d’été ?



Oui. Contrairement à ce qu’affirmait un poisson d’avril qui a fait pleurer des enfants au début du mois, les vacances d’été commenceront comme prévu le 4 juillet.
Toutefois, il sera possible cet été de retourner à l’école, dans le cadre d’un dispositif « école ouverte », du 4 juillet jusqu’à la fin d’août. « Le bâtiment sera ouvert et pourra permettre des activités au quotidien », a précisé mercredi M. Blanquer. Par ailleurs, le ministère prépare les colonies de vacances pour qu’elles garantissent des « vacances apprenantes »« Les colonies sont déjà éducatives, nous avons envie qu’elles attirent encore plus d’enfants et qu’ils puissent se régénérer pendant les vacances », a déclaré le ministre.

  • Les enseignants toucheront-ils une prime ?



Certains enseignants font partie du public cible de la prime pouvant aller jusqu’à 1 000 euros, annoncée mercredi par le secrétaire d’Etat chargé de la fonction publique, Olivier Dussopt. Mais on ignore pour l’heure quels seront les critères précis pour en bénéficier.
Une prime est d’ores et déjà prévue pour les enseignants assurant du soutien scolaire à distance pendant les vacances et pour ceux qui font école aux enfants de soignants, sept jours sur sept, a déclaré le ministre. Au-delà, « il pourrait y avoir des primes pour ceux qui se trouvent dans des situations exceptionnelles du fait de la crise », a déclaré M. Blanquer.



  • Les épreuves du bac auront-elles lieu ?



Non, à l’exception de l’oral du bac de français, maintenu dans une version allégée si les conditions sanitaires sont réunies, les 740 000 candidats au baccalauréat ne passeront aucune épreuve écrite ou orale cette année. L’examen sera délivré par « contrôle continu » – autrement dit, sur la base des résultats obtenus au cours des trois trimestres de l’année de terminale, hors temps de confinement.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 28087
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Athos13 le Mer 15 Avr - 18:25

Quel bordel en perspective !
Athos13
Athos13

Messages : 1530
Date d'inscription : 30/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Diviciac le Mer 15 Avr - 19:32

Nadou a écrit:Je suppose que tu ne connais pas que la maternelle et que tu évalues les difficultés des élèves au CP en cette fin d'année.


En effet , en début de carrière, j'ai fait tous les niveaux mais bon , c'est vous qui avez inventé que tous les élèves devaient à tout prix lire en fin de CP voire à Noël .. Je crois qu'en Allemagne ça commence seulement à sept ans. 

En entrant à la maternelle , les gamins signent pour  13 ans d'école…   y a pas le feu . J'ai souvent souhaité suivre mes élèves en CP mais aucune instit d'élémentaire n'a voulu permuter pour un an, je les soupçonne de ne pas trop savoir quoi faire avec des élèves non-lecteurs.   Pourtant il y a des tas trucs à faire pour cultiver son intelligence et apprendre sans ânonner. 
Diviciac
Diviciac

Messages : 26326
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par dugenou le Jeu 16 Avr - 1:06

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:
 
A mes débuts, j'ai eu des classes de 42 élèves, pour nous 28 c'était un petit effectif .  
Ma fille en a encore 32 en grande section. Maintenant, si elle peut faire cours comme une caissière derrière un panneau de plexiglas, faut voir mais ça n'empêchera pas les élèves de se véroler .   
Dans mon coin, fort heureusement,  il n'y a pratiquement plus de caissières au contact : c'est drive sur rendez-vous ou livraison à domicile .

J'ai commencé par le drive. Et les 2 fois, la personne qui a chargé mon coffre était sans masque. 
 Désormais, il n'y a plus de créneaux proposés à la semaine. Il faut sans doute se connecter sans arrêt pour regarder à 8 jours quand c'est possible. Donc on fait la queue à l'extérieur et on entre quand on nous en donne l'autorisation. 
Chez nous en Franche-Comté, je n'ai jamais connu depuis 1978 l'autorisation de classes en primaire à plus de 30 élèves. 






Ce que je reconnais volontiers c'est que l'on est peu touché par le virus chez nous donc les élèves pourraient rentrer et les autres, rester chez leurs parents. Pourquoi pas ?
Et puis, notre stratégie se rapproche des pays nordiques. Nul ne sait qui a raison. Perso, je pense qu'il faut être aussi courageux que les soignants.
Eh oui. Remarquez, vous pouvez postuler comme certaines infirmières ou médecins en retraite qui sont allés prêter main forte dans les régions les plus touchées. Toutes les bonnes volontés sont bonnes à prendre.


"Ce qui est certain c'est que ce Macron, personnage mineur de l'histoire romaine, mettra fin à ses jours et à ceux de sa femme sous la pression de Caligula"
dugenou
dugenou

Messages : 4885
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Diviciac le Jeu 16 Avr - 10:27

Nadou a écrit:Je n'ai jamais été instit de maternelle mais de tous les autres niveaux. Je mets donc la maternelle, les crèches de côté.


J'ai commencé en classe unique ( tous les niveaux ) puis une vingtaine d'années en CP/CE1 puis la suite en CE2 pour finir une dizaine d'années en CM.


Je connais donc bien le métier. Je faisais partie des enseignants, inquiets de la continuité de l'enseignement pour les élèves, stressée par l'application du programme et mettant la bienveillance au-dessus de tout.


Il faut que vous sachiez qu'en mars, quand on a confiné, un tiers des élèves de CP commençaient à lire et qu'il aurait fallu les mois suivants pour réussir à obtenir les compétences de lecture attendues pour les 2/3 restants en quittant l'école fin juin.
Les programmes malgré la bonne volonté des enseignants, le sous équipement des élèves, les inégalités ( j'ai un parent prof ou non ) ne seront donc pas terminés. Certains élèves n'ont pas tenu un stylo depuis mars, d'autres se sont fait tabassés par des parents à bout ... etc ... 


Les soignants, fonctionnaires ou pas, les caissières, les transporteurs et d'autres travaillent pour soutenir la France et le bien commun.


Qu'y a-t-il de plus précieux que l'instruction d'un enfant ? La santé me direz-vous, ils ne sont que très peu concernés par la maladie. Il est donc temps que les enseignants se montrent à la hauteur des personnes qui nettoient les hôpitaux et contribuent à l'effort commun.


Les enseignants ne sont pas moins courageux que les ouvriers qui travaillent à mettre en bouteille le lait ! J'en suis sûre !


J'espère que l'enseignement privé ne nous mettra pas la honte en reprenant le travail avant nousCrying or Very sad Sad Crying or Very sad
 
Ta dernière phrase est caractéristique d'une erreur de perception fondamentale: nous ne sommes pas face à un "ennemi" qui serait impressionné par notre "courage" et renoncerait à nous attaquer devant notre héroïsme.  
C'est exactement l'inverse: le virus profitera de toutes nos prises de risques, de toutes nos imprudences  pour se répandre. Ca ne réfléchit pas, un virus .   


En Chine qui a été touchée bien avant nous,  qui a su répondre bien plus efficacement , qui teste massivement, dont la population est plus disciplinée  et qui a actuellement beaucoup moins de cas , les écoles ne rouvriront qu'en septembre.  
Rouvrir les écoles sans tester avant tous les enseignants et les élèves, c'est le meilleur moyen d'obtenir cette "deuxième vague" … Pour autant que la première soit terminée le 11 mai,  ce qui n'a rien de certain . 
Diviciac
Diviciac

Messages : 26326
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Diviciac le Jeu 16 Avr - 10:28

dugenou a écrit:
Nadou a écrit:

J'ai commencé par le drive. Et les 2 fois, la personne qui a chargé mon coffre était sans masque. 
 Désormais, il n'y a plus de créneaux proposés à la semaine. Il faut sans doute se connecter sans arrêt pour regarder à 8 jours quand c'est possible. Donc on fait la queue à l'extérieur et on entre quand on nous en donne l'autorisation. 
Chez nous en Franche-Comté, je n'ai jamais connu depuis 1978 l'autorisation de classes en primaire à plus de 30 élèves. 






Ce que je reconnais volontiers c'est que l'on est peu touché par le virus chez nous donc les élèves pourraient rentrer et les autres, rester chez leurs parents. Pourquoi pas ?
Et puis, notre stratégie se rapproche des pays nordiques. Nul ne sait qui a raison. Perso, je pense qu'il faut être aussi courageux que les soignants.
Eh oui. Remarquez, vous pouvez postuler comme certaines infirmières ou médecins en retraite qui sont allés prêter main forte dans les régions les plus touchées. Toutes les bonnes volontés sont bonnes à prendre.
Very Happy
Diviciac
Diviciac

Messages : 26326
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Nadou le Jeu 16 Avr - 16:50

dugenou a écrit:
Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:
 
A mes débuts, j'ai eu des classes de 42 élèves, pour nous 28 c'était un petit effectif .  
Ma fille en a encore 32 en grande section. Maintenant, si elle peut faire cours comme une caissière derrière un panneau de plexiglas, faut voir mais ça n'empêchera pas les élèves de se véroler .   
Dans mon coin, fort heureusement,  il n'y a pratiquement plus de caissières au contact : c'est drive sur rendez-vous ou livraison à domicile .

J'ai commencé par le drive. Et les 2 fois, la personne qui a chargé mon coffre était sans masque. 
 Désormais, il n'y a plus de créneaux proposés à la semaine. Il faut sans doute se connecter sans arrêt pour regarder à 8 jours quand c'est possible. Donc on fait la queue à l'extérieur et on entre quand on nous en donne l'autorisation. 
Chez nous en Franche-Comté, je n'ai jamais connu depuis 1978 l'autorisation de classes en primaire à plus de 30 élèves. 






Ce que je reconnais volontiers c'est que l'on est peu touché par le virus chez nous donc les élèves pourraient rentrer et les autres, rester chez leurs parents. Pourquoi pas ?
Et puis, notre stratégie se rapproche des pays nordiques. Nul ne sait qui a raison. Perso, je pense qu'il faut être aussi courageux que les soignants.
Eh oui. Remarquez, vous pouvez postuler comme certaines infirmières ou médecins en retraite qui sont allés prêter main forte dans les régions les plus touchées. Toutes les bonnes volontés sont bonnes à prendre.

Very Happy  Les infirmières de 62 ans ne sont quand même pas aller remplacer ceux de 30 ans qui ne voulaient pas aller travailler.  Very Happy


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 28087
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Nadou le Jeu 16 Avr - 16:53

« Sans mon enfant » : sur Twitter, la colère des parents hostiles à un retour à l’école le 11 mai

Le hashtag rassemble ceux qui estiment que le retour des enfants en classe, décidé par le président de la République, est précipité.





C'est simple, il suffit de dire que ce n'est pas obligatoire et les classes seront moitié moins chargées sans qu'on organise quoi que ce soit.


Surtout que ce sont les enfants d'intellos ( bon suivi à la maison ) qui ne craignent pas d'être en difficultés qui resteraient à la maison, ça va de soi.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 28087
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Nadou le Jeu 16 Avr - 16:54

Une chose est certaine : le retour à l’école le 11 mai n’étant pas obligatoire, comme l’a dit le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer, aucun de ces parents ne se mettra en infraction par rapport à la loi.




Ben voilà, chacun pourra faire comme il veut.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 28087
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Athos13 le Jeu 16 Avr - 16:59

C'est une hérésie de commencer parle retour des enfants en classe à partir du 11 mai !
Athos13
Athos13

Messages : 1530
Date d'inscription : 30/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par dugenou le Sam 18 Avr - 0:03

Nadou a écrit:
dugenou a écrit:
Eh oui. Remarquez, vous pouvez postuler comme certaines infirmières ou médecins en retraite qui sont allés prêter main forte dans les régions les plus touchées. Toutes les bonnes volontés sont bonnes à prendre.

Very Happy  Les infirmières de 62 ans ne sont quand même pas aller remplacer ceux de 30 ans qui ne voulaient pas aller travailler.  Very Happy
Pourtant, si ! Non seulement la plupart des infirmières sont là mais on a eu pléthores d’anciennes qui sont revenues nous aider ou qui sont parties grossir le flux d’infirmières dans les régions particulièrement touchées. Dans notre profession, nous avons toutes et tous le même but : sauver des vies.
Voyez-vous, contrairement à vous, lorsque nous faisons grève, nous sommes tout de même sur le pont.


"Ce qui est certain c'est que ce Macron, personnage mineur de l'histoire romaine, mettra fin à ses jours et à ceux de sa femme sous la pression de Caligula"
dugenou
dugenou

Messages : 4885
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Antichrist le Sam 18 Avr - 1:04

il faut sans doute profiter de cette crise sanitaire et social...pour justement mettre de la souplesse dans l'EN

les 2 mois perdus du primaire...peuvent justement se rattrapper en juillet/aout.
pas de vacances d'ete...normal

a moins qu'on considere que c'est trop de demander à des profs de bosser en été...

et oui...fatalité.
les infirmieres et medecins ont aussi supprimer leur vacances de paques...ainsi que la police.
il serait temps de demander aussi à cette profession...de supprimer leurs vacances d'étè...
Antichrist
Antichrist

Messages : 1105
Date d'inscription : 28/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Diviciac le Sam 18 Avr - 8:52

Antichrist a écrit:il faut sans doute profiter de cette crise sanitaire et social...pour justement mettre de la souplesse dans l'EN

les 2 mois perdus du primaire...peuvent justement se rattrapper en juillet/aout.
pas de vacances d'ete...normal

a moins qu'on considere que c'est trop de demander à des profs de bosser en été...

et oui...fatalité.
les infirmieres et medecins ont aussi supprimer leur vacances de paques...ainsi que la police.
il serait temps de demander aussi à cette profession...de supprimer leurs vacances d'étè…
 
On pourrait même demander aux enseignants de consacrer leurs vacances à des cours de rattrapage en français pour adultes  : ça urge ! 


M'enfin, quand le bourricot borné ne veut pas apprendre, on ne peut pas s'attendre à des miracles … 
Diviciac
Diviciac

Messages : 26326
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Nadou le Sam 18 Avr - 10:47

dugenou a écrit:
Nadou a écrit:
dugenou a écrit:
Eh oui. Remarquez, vous pouvez postuler comme certaines infirmières ou médecins en retraite qui sont allés prêter main forte dans les régions les plus touchées. Toutes les bonnes volontés sont bonnes à prendre.

Very Happy  Les infirmières de 62 ans ne sont quand même pas aller remplacer ceux de 30 ans qui ne voulaient pas aller travailler.  Very Happy
Pourtant, si ! Non seulement la plupart des infirmières sont là mais on a eu pléthores d’anciennes qui sont revenues nous aider ou qui sont parties grossir le flux d’infirmières dans les régions particulièrement touchées. Dans notre profession, nous avons toutes et tous le même but : sauver des vies.
Voyez-vous, contrairement à vous, lorsque nous faisons grève, nous sommes tout de même sur le pont.

Ah ! des infirmiers de 30 ans ont refusé d'aller travailler ????  reflechit1


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 28087
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Nadou le Sam 18 Avr - 11:24

Le Danemark va ouvrir ses écoles, ça nous fera une expérience à observer.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 28087
Date d'inscription : 02/07/2017

http://forum-plusplus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Diviciac le Sam 18 Avr - 11:31

Nadou a écrit:Le Danemark va ouvrir ses écoles, ça nous fera une expérience à observer.
 
Avec 336 morts au Danemark contre plus de 18 000 en France, le risque n'est peut-être pas le même .  Mais,  en effet, ça peut-être intéressant .
Diviciac
Diviciac

Messages : 26326
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les zécoles Empty Re: Les zécoles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum