Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages

Aller en bas

Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages  Empty Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages

Message par Diviciac le Lun 27 Jan - 15:53

https://www.liberation.fr/direct/element/a-la-une-de-libe-ce-lundi_108295/  


"Dans la foulées des européennes, il se voyait déjà conquérir les métropoles françaises. Aujourd'hui , face aux sondages défavorables, le parti macroniste fait profil bas et revoit ses ambitions à la baisse ". 
Diviciac
Diviciac

Messages : 23425
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages  Empty Re: Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages

Message par Diviciac le Lun 27 Jan - 16:58

Diviciac a écrit:https://www.liberation.fr/direct/element/a-la-une-de-libe-ce-lundi_108295/  


"Dans la foulées des européennes, il se voyait déjà conquérir les métropoles françaises. Aujourd'hui , face aux sondages défavorables, le parti macroniste fait profil bas et revoit ses ambitions à la baisse ". 


Autre exemple :

https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/01/23/elections-municipales-2020-la-campagne-de-benjamin-griveaux-a-paris-inquiete-les-macronistes_6026942_823448.html

Six mois plus tard, « le pire » est advenu. Selon un sondage IFOP-Fiducial pour Le Journal du dimanche et Sud Radio paru dimanche 19 janvier, Anne Hidalgo, la maire sortante socialiste, obtiendrait 25 % des voix au premier tour, devant la candidate du parti Les Républicains (LR), Rachida Dati (19 %), laissant derrière Benjamin Griveaux (15 %) et Cédric Villani (13 %) à la lutte avec l’écologiste David Belliard (14 %).

Les résultats de cette enquête d’opinion ont eu un effet dévastateur au sein de la majorité, en venant anéantir les espoirs de conquête de nombreux macronistes dans la capitale. En dehors de la garde rapprochée du candidat investi par La République en marche (LRM), une vague d’inquiétude a envahi tous les étages du pouvoir. Qu’ils soient au gouvernement, au groupe à l’Assemblée nationale ou au parti, peu croient dans les chances de Benjamin Griveaux de l’emporter. « Il ne peut pas y arriver car c’est mal parti depuis le début », tranche un ministre. « Sincèrement, je pense qu’il est cuit parce qu’il n’a aucune réserve nulle part, ni chez Hidalgo, ni chez Dati, ni chez les Verts, et naturellement pas chez Villani », se désole à son tour un pilier de la majorité.
Diviciac
Diviciac

Messages : 23425
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages  Empty Re: Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages

Message par ledevois le Lun 27 Jan - 18:23

Diviciac a écrit:
Diviciac a écrit:https://www.liberation.fr/direct/element/a-la-une-de-libe-ce-lundi_108295/  


"Dans la foulées des européennes, il se voyait déjà conquérir les métropoles françaises. Aujourd'hui , face aux sondages défavorables, le parti macroniste fait profil bas et revoit ses ambitions à la baisse ". 


Autre exemple :

https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/01/23/elections-municipales-2020-la-campagne-de-benjamin-griveaux-a-paris-inquiete-les-macronistes_6026942_823448.html

Six mois plus tard, « le pire » est advenu. Selon un sondage IFOP-Fiducial pour Le Journal du dimanche et Sud Radio paru dimanche 19 janvier, Anne Hidalgo, la maire sortante socialiste, obtiendrait 25 % des voix au premier tour, devant la candidate du parti Les Républicains (LR), Rachida Dati (19 %), laissant derrière Benjamin Griveaux (15 %) et Cédric Villani (13 %) à la lutte avec l’écologiste David Belliard (14 %).

Les résultats de cette enquête d’opinion ont eu un effet dévastateur au sein de la majorité, en venant anéantir les espoirs de conquête de nombreux macronistes dans la capitale. En dehors de la garde rapprochée du candidat investi par La République en marche (LRM), une vague d’inquiétude a envahi tous les étages du pouvoir. Qu’ils soient au gouvernement, au groupe à l’Assemblée nationale ou au parti, peu croient dans les chances de Benjamin Griveaux de l’emporter. « Il ne peut pas y arriver car c’est mal parti depuis le début », tranche un ministre. « Sincèrement, je pense qu’il est cuit parce qu’il n’a aucune réserve nulle part, ni chez Hidalgo, ni chez Dati, ni chez les Verts, et naturellement pas chez Villani », se désole à son tour un pilier de la majorité.

 Tous les opportunistes L R E M vont le payer très cher -- 


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 14888
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages  Empty Re: Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages

Message par Diviciac le Lun 27 Jan - 19:11

ledevois a écrit:
Diviciac a écrit:


Autre exemple :

https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/01/23/elections-municipales-2020-la-campagne-de-benjamin-griveaux-a-paris-inquiete-les-macronistes_6026942_823448.html

Six mois plus tard, « le pire » est advenu. Selon un sondage IFOP-Fiducial pour Le Journal du dimanche et Sud Radio paru dimanche 19 janvier, Anne Hidalgo, la maire sortante socialiste, obtiendrait 25 % des voix au premier tour, devant la candidate du parti Les Républicains (LR), Rachida Dati (19 %), laissant derrière Benjamin Griveaux (15 %) et Cédric Villani (13 %) à la lutte avec l’écologiste David Belliard (14 %).

Les résultats de cette enquête d’opinion ont eu un effet dévastateur au sein de la majorité, en venant anéantir les espoirs de conquête de nombreux macronistes dans la capitale. En dehors de la garde rapprochée du candidat investi par La République en marche (LRM), une vague d’inquiétude a envahi tous les étages du pouvoir. Qu’ils soient au gouvernement, au groupe à l’Assemblée nationale ou au parti, peu croient dans les chances de Benjamin Griveaux de l’emporter. « Il ne peut pas y arriver car c’est mal parti depuis le début », tranche un ministre. « Sincèrement, je pense qu’il est cuit parce qu’il n’a aucune réserve nulle part, ni chez Hidalgo, ni chez Dati, ni chez les Verts, et naturellement pas chez Villani », se désole à son tour un pilier de la majorité.

 Tous les opportunistes L R E M vont le payer très cher -- 
 
On vient quand même de vivre un moment historique, à ma connaissance, c'est la première fois qu'un "président de tous les Français"  décide des investitures et des exclusions dans un parti politique. En fait, Manu est resté un chef de parti,  rien d'autre. 
Diviciac
Diviciac

Messages : 23425
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages  Empty Re: Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages

Message par ledevois le Lun 27 Jan - 21:05

Diviciac a écrit:
ledevois a écrit:

 Tous les opportunistes L R E M vont le payer très cher -- 
 
On vient quand même de vivre un moment historique, à ma connaissance, c'est la première fois qu'un "président de tous les Français"  décide des investitures et des exclusions dans un parti politique. En fait, Manu est resté un chef de parti,  rien d'autre. 

 Ce qui  dommage c'est que le risque que lepen prenne le pouvoir est de plus en plus possible -


Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 14888
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 80
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages  Empty Re: Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages

Message par Diviciac le Lun 27 Jan - 23:14

ledevois a écrit:
Diviciac a écrit:
 
On vient quand même de vivre un moment historique, à ma connaissance, c'est la première fois qu'un "président de tous les Français"  décide des investitures et des exclusions dans un parti politique. En fait, Manu est resté un chef de parti,  rien d'autre. 

 Ce qui  dommage c'est que le risque que lepen prenne le pouvoir est de plus en plus possible -

Parfois, je me demande si ce ne serait pas une bonne chose, ne serait-ce que pour voir la réaction des macronistes quand 25 manifestants auront été éborgnés par la police de Le Pen, quand elle fera passer des lois en force contre l'avis de 70% des Français et du Conseil d'Etat ou quand elle nommera des magistrats à sa botte pour blanchir ses barbouzes du genre Benalla. 
Quelque chose me dit qu'ils seraient moins d'accord, les macronistes. Même pour réformer courageusement le pays.  La satisfaction de les envoyer vertement paître quand ils me demanderaient de m'indigner ou de manifester serait un plaisir de fin gourmet à savourer sans modération. 
Diviciac
Diviciac

Messages : 23425
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages  Empty Re: Je ne suis pas le seul à m'intéresser aux sondages

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum