Carburant : la hausse des prix inquiète, le gouvernement se veut rassurant

Aller en bas

Carburant : la hausse des prix inquiète, le gouvernement se veut rassurant Empty Carburant : la hausse des prix inquiète, le gouvernement se veut rassurant

Message par ledevois le Dim 22 Sep - 17:20

[size=32]GoldTagn[/size]Cette fois-ci c'est clair les prix ont largement augmenté, alors que les cuves n'étaient pas encore vides __




Carburant : la hausse des prix inquiète, le gouvernement se veut rassurant
19 sept. 2019, 16:22
Carburant : la hausse des prix inquiète, le gouvernement se veut rassurant 5d83794a87f3ec7d83569f10:copyright: JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP Source: AFP

Une station-essence à Arnage, dans la Sarthe, le 06 décembre 2018 (image d'illustration).


Après la flambée des cours du pétrole sur fond de tensions au Moyen-Orient, des Gilets jaunes et l'association UFC-Que Choisir avaient exprimé des craintes quant à une augmentation des prix à la pompe. Le gouvernement se veut rassurant.
Commentant la crise dans le Golfe, la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, avait prévenu le 17 septembre que les Français assisteraient une hausse des prix de l'ordre «de quelques centimes». L’Union française des industries pétrolières (UFIP) et le président de Total, Patrick Pouyanné, avait quant à eux avancé le chiffre d'une augmentation de 4 à 5 centimes des prix à la pompe.

Une inquiétude vivace des consommateurs


Cette annonce fait suite à un communiqué du collectif des «gilets jaunes citoyens» demandant le «gel immédiat» des prix à la pompe et ayant lancé une pétition sur le sujet. Son fondateur, Thierry Paul-Valette, avait rappelé le contexte social tendu de la rentrée, et affirmé qu'Emmanuel Macron «ne [devait] surtout pas laisser la situation se compliquer», «le président se [devant] de réagir très rapidement».
Dans la foulée des Gilets jaunes, l'association UFC-Que Choisir a également lancé une pétition appelant à supprimer une taxe sur le carburant. Matthieu Escot, responsable des études pour l'association, a expliqué qu'il s'agissait d'une «taxe sur une taxe», qui provoquerait une augmentation de 14 centimes pour le litre d'essence, et de 12 centimes pour le diesel. Cet ajustement de la TVA pour les taxes et les contributions n'a pas lieu d'exister, car «elle ne finance pas la transition énergétique. Il s’agit d’une TVA sur une taxe, donc elle est reversée directement dans les caisses de l’Etat», avait ajouté l'association.

L’UFC-Que Choisir exige des pouvoirs publics la suppression de l’assujettissement à la TVA des taxes et contributions, notamment sur l’énergie et appelle les consommateurs à renforcer la pression en signant la pétition qu’elle lance aujourd’hui.https://t.co/iaRgHgUagapic.twitter.com/6uypKy5D8r
— UFC-Que Choisir (@UFCquechoisir) September 18, 2019


Les cours du pétrole se stabilisent 



Lire aussi
Carburant : la hausse des prix inquiète, le gouvernement se veut rassurant 5d7fab516f7ccc67657a28daAttaque en Arabie saoudite : Washington hausse le ton contre l'Iran, la Russie appelle au calme
Les cours du pétrole avaient flambé dès le 14 septembre, dans la foulée des attaques contre les installations pétrolières d'Abaqiq et de Khurais dans l'est de Arabie saoudite, avant de refluer. Les installations gérées par Aramco, la compagnie nationale saoudienne, avaient essuyé de nombreux dégâts. Convaincus de l'implication des Iraniens, Washington et Riyad ont déclenché une crise diplomatique avec Téhéran, aggravant des relations déjà tendues.
«Le cours du pétrole aujourd'hui est revenu à ce que nous connaissions pour les semaines dernières, 63 dollar le baril [il est retombé le 19 septembre à midi en dessous de la barre des 60 dollars le baril], il n'y a donc aucune raison qu'il y ait une augmentation des prix à la pompe et aucune raison qu'il y ait une augmentation des prix du fioul domestique», a jugé ce 19 septembre le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire. 

L'augmentation des prix du carburant : un serpent de mer pour le gouvernement


Le gouvernement, après avoir renoncé le 5 décembre à la taxe «carbone» à l'origine de la mobilisation des Gilets jaunes, n'avait pu contenir une montée des prix à la pompe en février 2019. De décembre 2018 à mars 2019, le prix du gazole a augmenté de 7 centimes.

Lire aussi
Carburant : la hausse des prix inquiète, le gouvernement se veut rassurant 5c74ebb109fac2da198b4567Trois mois après le premier acte des Gilets jaunes, la hausse des prix du carburant se poursuit

Selon Bruno Le Maire, le gouvernement veillera à ce qu'il n'y ait pas d'augmentation «injustifiée» des prix des carburants et du fioul domestique. L'exécutif a «les moyens de faire face» en cas de nouvelle flambée, a-t-il assuré, citant le chèque énergie et l'absence de hausse de la taxe carbone en 2020 ainsi que «d'autres instruments», non spécifiés. Le ministre a toutefois écarté le retour à l'avenir d'une taxe «flottante» – comme entre 2000 et 2002 sous le gouvernement Jospin – visant à réduire les prix à la pompe en cas de flambée des cours. 
Les premières manifestations des Gilets jaunes de novembre 2018 visaient à protester contre un coût de l'énergie trop élevé pour les ménages utilisant quotidiennement leurs véhicules en milieu rural : une question qui reste d'une importance capitale pour l'Elysée.
Lire aussi: Gilets jaunes : Macron ne croit «pas du tout» que ce qui a généré la «colère» soit résolu
https://francais.rt.com/france/65904-carburant-hausse-prix-inquiete-gouvernement-se-veut-rassurant



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12767
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Carburant : la hausse des prix inquiète, le gouvernement se veut rassurant Empty Re: Carburant : la hausse des prix inquiète, le gouvernement se veut rassurant

Message par Lili-Rose le Dim 22 Sep - 20:44

Business is business.
La hausse des prix liée au cours du baril est immédiate.
Pour la baisse, il faut toujours attendre un peu que les stocks soient épuisés.
A savoir quand même que la TIPP représente 83% du prix de vente du carburant.
Une hausse du prix baril arrange forcement la finance publique.
Je ne vois pas pourquoi l'état serait inquiété par les événements récents, bien au contraire.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 5336
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Carburant : la hausse des prix inquiète, le gouvernement se veut rassurant Empty Re: Carburant : la hausse des prix inquiète, le gouvernement se veut rassurant

Message par dugenou le Lun 23 Sep - 0:06

Mais il s’en fout le gouvernement de la hausse du carburant, mieux, ça l’arrange puisqu’il va engranger encore plus de fric.
Pour info, Édouard Leclerc va vendre son carburant à prix coûtant


"Ce qui est certain c'est que ce Macron, personnage mineur de l'histoire romaine, mettra fin à ses jours et à ceux de sa femme sous la pression de Caligula"
dugenou
dugenou

Messages : 3998
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Carburant : la hausse des prix inquiète, le gouvernement se veut rassurant Empty Re: Carburant : la hausse des prix inquiète, le gouvernement se veut rassurant

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum