Pourquoi en réalité n'en sommes-nous qu’à la fin du début de Daech ?

Aller en bas

Pourquoi en réalité n'en sommes-nous qu’à la fin du début de Daech ? Empty Pourquoi en réalité n'en sommes-nous qu’à la fin du début de Daech ?

Message par ledevois le Jeu 19 Sep - 12:55

Gold Wheel 



De la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celles de Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, 56 dirigeants politiques français sont impliqués dans le soutien à des organisations criminelles et terroristes.
En soutenant et en armant ces groupes terroristes au prix de nombreux mensonges, ils ont fait de la France un État-voyou, en pleine illégalité internationale.
Maintenant, leurs « rebelles » [NdJBL : vous savez ces petits gars qui faisait du bon boulot… LÀ] frappent l’Europe et le peuple français…"
Extrait du tome 2 :Mensonges et crimes d'état. Du livre 56 Jean loup Izambert.
Journaliste indépendant et véritable enquèteur.Merci Monsieur.



De la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celles de Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, 56 dirigeants politiques français sont impliqués dans le soutien à des organisations criminelles et terroristes.
En soutenant et en armant ces groupes terroristes au prix de nombreux mensonges, ils ont fait de la France un État-voyou, en pleine illégalité internationale.
Maintenant, leurs « rebelles » [NdJBL : vous savez ces petits gars qui faisait du bon boulot… LÀ] frappent l’Europe et le peuple français…"
Extrait du tome 2 :Mensonges et crimes d'état. Du livre 56 Jean loup Izambert.
Journaliste indépendant et véritable enquèteur.Merci Monsieur.

De la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celles de Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, 56 dirigeants politiques français sont impliqués dans le soutien à des organisations criminelles et terroristes.
En soutenant et en armant ces groupes terroristes au prix de nombreux mensonges, ils ont fait de la France un État-voyou, en pleine illégalité internationale.
Maintenant, leurs « rebelles » [NdJBL : vous savez ces petits gars qui faisait du bon boulot… LÀ] frappent l’Europe et le peuple français…"
Extrait du tome 2 :Mensonges et crimes d'état. Du livre 56 Jean loup Izambert.
Journaliste indépendant et véritable enquêteur. Merci Monsieur.







Pourquoi en réalité n'en sommes-nous qu’à la fin du début de Daech ?
Le terrorisme a pour but de nous faire vivre dans la peur, et il le fait sur une majorité de continents et dans près de trente pays, avec des cibles récurrentes : Afghanistan, Pakistan, Irak, Syrie, Égypte, Nigeria, Mali, Somalie, France, Royaume-Uni, Belgique, Allemagne, États-Unis, etc. Par dizaines de morts ou simplement quelques blessés, la menace djihadiste «existe», tout cela afin d’occuper le temps et l’espace tandis que la restructuration et la dissémination des djihadistes se poursuivent sur de nouveaux terrains de combat et d’agitation. Mieux : c’est l’occasion, après une première expérience de califat réussie, puisque matérialisée alors que personne n’y avait cru, de tenter désormais l’expérience ailleurs et de développer ou de renforcer des territoires acquis à la cause depuis l’Asie, comme les Philippines ou l’Indonésie, l’Afrique centrale et de l’Ouest – au Nigeria notamment, avec le califat de Sokoto –, ou les Balkans : la Bosnie-Herzégovine est de fait un territoire sensible, où le massacre des musulmans de Srebrenica, en 1992, a reçu la qualification de génocide. Il suffirait donc de l’invoquer pour le venger et en faire une cause nouvelle de combat, cette fois-ci au cœur même des frontières terrestres de l’Europe. Ce n’est pas un film d’horreur dont nous écrivons le scénario. La cause djihadiste regarde vers l’avenir, mais préserve le passé. Il ne faut pas oublier les terres d’origine du djihad, qui n’ont jamais été expurgées définitivement du mal : les FTF (Foreign Terrorist Fighters) sont suffisamment endoctrinés, galvanisés, et déterminés à aller jusqu’au bout pour ne pas rentrer chez eux et finir en prison. Bien au contraire, ils sont plutôt prêts à se rendre sur des lieux de «ressourcement». Car le premier Daech fini, le retour aux origines permettra probablement de reprendre de la force idéologique et physique : Afghanistan et Sahel sont de parfaites poches de repli, le temps de se refaire. Le premier Daech serait-il un premier signe lancé ? Voire un signe divin ? C’est une possibilité : Damas et Bagdad, capitales historiques de vrais grands empires civilisationnels purifiés de leurs mécréants, n’ont jamais été aussi près de renaître. Avec l’internet, ce n’est plus un petit territoire régional et localisé, à l’existence temporaire : c’est un gigantesque territoire virtuel mondial qui peut se développer éternellement. Grâce à sa force de résilience prévisible dès à présent et visible avec la multiplication actuelle des attentats en Syrie et en Irak, Daech est une marque de fabrique postmoderne, une franchise qui se développe à vitesse grand V et qui risque de s’accélérer, nourrie par la rancœur, la haine, la fuite en avant. Le mouvement post-Daech, lui, est devenu planétaire : Syrie, Libye, Égypte, Turquie, Liban, Nigeria, Niger, Tchad, Cameroun, Russie, Algérie, Yémen, Philippines, Arabie saoudite, Gaza, Tunisie, Pakistan, Afghanistan, Mali, Burkina Faso, Somalie, Bangladesh, Indonésie, France, Belgique, États-Unis, Canada, Allemagne, Royaume- Uni, Danemark, Inde, Kenya, Australie, Iran, Israël, Espagne. Et le monde d’aujourd’hui fait fructifier ces internationales terroristes. Quel autre mouvement terroriste a été aussi rapidement présent dans autant de pays après son soi-disant échec ?
https://francais.rt.com/opinions/65714-pourquoi-realite-nous-sommes-a-la-fin-du-debut-de-daesh



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 13575
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi en réalité n'en sommes-nous qu’à la fin du début de Daech ? Empty Re: Pourquoi en réalité n'en sommes-nous qu’à la fin du début de Daech ?

Message par Diviciac le Ven 20 Sep - 0:31

ledevois a écrit:Gold Wheel 



De la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celles de Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, 56 dirigeants politiques français sont impliqués dans le soutien à des organisations criminelles et terroristes.
En soutenant et en armant ces groupes terroristes au prix de nombreux mensonges, ils ont fait de la France un État-voyou, en pleine illégalité internationale.
Maintenant, leurs « rebelles » [NdJBL : vous savez ces petits gars qui faisait du bon boulot… LÀ] frappent l’Europe et le peuple français…"
Extrait du tome 2 :Mensonges et crimes d'état. Du livre 56 Jean loup Izambert.
Journaliste indépendant et véritable enquèteur.Merci Monsieur.



De la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celles de Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, 56 dirigeants politiques français sont impliqués dans le soutien à des organisations criminelles et terroristes.
En soutenant et en armant ces groupes terroristes au prix de nombreux mensonges, ils ont fait de la France un État-voyou, en pleine illégalité internationale.
Maintenant, leurs « rebelles » [NdJBL : vous savez ces petits gars qui faisait du bon boulot… LÀ] frappent l’Europe et le peuple français…"
Extrait du tome 2 :Mensonges et crimes d'état. Du livre 56 Jean loup Izambert.
Journaliste indépendant et véritable enquèteur.Merci Monsieur.

De la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celles de Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, 56 dirigeants politiques français sont impliqués dans le soutien à des organisations criminelles et terroristes.
En soutenant et en armant ces groupes terroristes au prix de nombreux mensonges, ils ont fait de la France un État-voyou, en pleine illégalité internationale.
Maintenant, leurs « rebelles » [NdJBL : vous savez ces petits gars qui faisait du bon boulot… LÀ] frappent l’Europe et le peuple français…"
Extrait du tome 2 :Mensonges et crimes d'état. Du livre 56 Jean loup Izambert.
Journaliste indépendant et véritable enquêteur. Merci Monsieur.


 ll n'a peut-être pas tort.

 ll n'a peut-être pas tort. 

 ll n'a peut-être pas tort. 
Diviciac
Diviciac

Messages : 21650
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi en réalité n'en sommes-nous qu’à la fin du début de Daech ? Empty Re: Pourquoi en réalité n'en sommes-nous qu’à la fin du début de Daech ?

Message par ledevois le Ven 20 Sep - 9:01

Diviciac a écrit:
ledevois a écrit:Gold Wheel 



De la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celles de Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, 56 dirigeants politiques français sont impliqués dans le soutien à des organisations criminelles et terroristes.
En soutenant et en armant ces groupes terroristes au prix de nombreux mensonges, ils ont fait de la France un État-voyou, en pleine illégalité internationale.
Maintenant, leurs « rebelles » [NdJBL : vous savez ces petits gars qui faisait du bon boulot… LÀ] frappent l’Europe et le peuple français…"
Extrait du tome 2 :Mensonges et crimes d'état. Du livre 56 Jean loup Izambert.
Journaliste indépendant et véritable enquèteur.Merci Monsieur.



De la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celles de Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, 56 dirigeants politiques français sont impliqués dans le soutien à des organisations criminelles et terroristes.
En soutenant et en armant ces groupes terroristes au prix de nombreux mensonges, ils ont fait de la France un État-voyou, en pleine illégalité internationale.
Maintenant, leurs « rebelles » [NdJBL : vous savez ces petits gars qui faisait du bon boulot… LÀ] frappent l’Europe et le peuple français…"
Extrait du tome 2 :Mensonges et crimes d'état. Du livre 56 Jean loup Izambert.
Journaliste indépendant et véritable enquèteur.Merci Monsieur.

De la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celles de Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, 56 dirigeants politiques français sont impliqués dans le soutien à des organisations criminelles et terroristes.
En soutenant et en armant ces groupes terroristes au prix de nombreux mensonges, ils ont fait de la France un État-voyou, en pleine illégalité internationale.
Maintenant, leurs « rebelles » [NdJBL : vous savez ces petits gars qui faisait du bon boulot… LÀ] frappent l’Europe et le peuple français…"
Extrait du tome 2 :Mensonges et crimes d'état. Du livre 56 Jean loup Izambert.
Journaliste indépendant et véritable enquêteur. Merci Monsieur.


 ll n'a peut-être pas tort.

 ll n'a peut-être pas tort. 

 ll n'a peut-être pas tort. 

 Daech n'est pas mort , il est différent --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 13575
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Pourquoi en réalité n'en sommes-nous qu’à la fin du début de Daech ? Empty Re: Pourquoi en réalité n'en sommes-nous qu’à la fin du début de Daech ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum