Macron,un président au G7

Aller en bas

Macron,un président au G7 Empty Macron,un président au G7

Message par Zerbinette le Lun 26 Aoû - 20:21

 
 
 
À NE PAS MANQUER

 
Un Macron très en forme au G7
Une partie du métier des journalistes est de zoomer sur les événements : braquer le regard sur les détails de l'actualité pour l'éclairer, l'analyser (si possible) et en déceler les zones d'ombre. Mais un autre rôle n'est pas négligeable : dézoomer (si le mot existe), c'est-à-dire prendre du recul (si on y arrive) pour avoir la vision d'ensemble, en clair faire un zoom arrière. Sur la scène intérieure, la vidéo montrant ce week-end deux pauvres manifestants arborant un portrait d'Emmanuel Macron à l'envers entourés d'une ... trentaine de journalistes l'a illustré jusqu'à la caricature. Sur la scène internationale, que retenir au fond du G7 de Biarritz au-delà des attaques (insupportables) d'officiels brésiliens contre Brigitte Macron, des menus des repas partagés, de l'image de l'avion du ministre iranien des affaires étrangères et des sourires complaisamment échangés ? Que cette rencontre informelle n'a pas été inutile même si on ne sait pas très bien quels en seront les fruits durables. Ce dernier point n'est pas très grave : car enfin, on ne peut pas reprocher à la fois à ce cénacle de diriger le monde et de n'accoucher de rien du tout, il faut choisir. Sur l'Iran, l'esquisse du début d'une désescalade a été enregistrée, on verra ce qu'il en est mais l'enjeu est assez lourd pour que tout soit tenté. Sur les relations internationales, Donald Trump a pu constater que l'Europe n'est pas un vain mot sur un certain nombre de sujets. Sur la taxe Gafa (sujet qui passionne plus la France que le reste du monde), un pré-accord est possible entre Paris et Washington. Sur le climat, le bilan est plus modeste au-delà d'une enveloppe pour l'Amazonie, mais des coalitions d'entreprises ont pu montrer qu'elles voulaient agir. Bref, Emmanuel Macron a réussi ce "moment". Les sceptiques diront que les attentes n'étant pas très élevées, il n'y a pas de grande avancée. Mais soyons honnêtes : il était surtout réconfortant de voir un président français "normal" et en forme au milieu de partenaires populistes et imprévisibles (Trump, Boris Johnson), affaiblis (l'équipe italienne et une Angela Merkel sur le départ) ou carrèment dangereux (Bolsonaro, à distance). 
 
 
 
Macron,un président au G7 INFEED-1&sz=1x1&t=date%3D260819&c=1566834231&d_imp=1&d_imp_hdr=1

 
 
 
L'ESSENTIEL

 
 Macron,un président au G7 Image
Chine, le coeur de Trump balance

Lors du précédent G7, au Canada, le président américain avait attendu d'être dans son avion pour prendre le contre-pied de ses homologues. A Biarritz, il a multiplié les déclarations contradictoires sur le commerce pendant la rencontre elle-même. Dimanche, il regrettait de n'avoir pas relevé davantage les droits de douane sur les importations chinoises. Hier matin, il s'est félicité de la reprise du dialogue avec son homologue, se disant persuadé de pouvoir parvenir à un accord commercial. Ceci explique cela : entre-temps, les marchés s'étaient inquiétés. 
 
Lire la suite
 
 
 Macron,un président au G7 Image
CMA CGM contourne l'Arctique

Les entreprises doivent montrer aux opinions publiques et aux responsables politiques qu'elles agissent elles-aussi contre le réchauffement climatique. Si elles ne le font pas, c'est l'ensemble du système économique qui sera contesté - une ofis de plus - par ceux qui en sont les adversaires de toujours. L'armateur français CMA-CGM a ainsi annoncé que ses porte-conteneurs n'emprunteront pas le fameux passage du Nord-Est de l'Arctique, accessible « grâce » au réchauffement climatique. Malgré les gains en temps et en carburant de cet itinéraire entre l'Europe et l'Asie, le numéro trois du secteur souhaite préserver l'écosystème particulièrement vulnérable de cette région du globe.
 
Lire la suite
 
 
 Macron,un président au G7 Image
L'Indonésie déménage

Le titre est évidemment un raccourci : c'est la capitale qui déménage. mais c'est déjà beaucoup. Déterminé à fuir Jakarta, dont une partie s'enfonce sous les eaux, le président indonésien Joko Widodo a choisi un site à l'est de l'île de Bornéo, en pleine forêt tropicale, et à l'abri des multiples désastres naturels qui menacent le territoire. Le déménagement est annoncé pour 2024 et pourrait coûter environ 36 milliards de dollars.
 
Lire la suite
 
La 18h Macron,un président au G7 Logo_lesechos@2x Lundi 26 août 2019


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 6781
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum