L'Afep montre que les plus grands groupes distribuent 63 % de leur valeur ajoutée à leurs salariés, contre 5 % pour leurs actionnaires.