Made in France » : simple mode ou réel enjeu économique ?

Aller en bas

Made in France » : simple mode ou réel enjeu économique ? Empty Made in France » : simple mode ou réel enjeu économique ?

Message par ledevois le Mar 9 Juil - 20:31

L'Etat en parle peu -- !

[b]Le « Made in France » : simple mode ou réel enjeu économique ?
Le « Made in France » : simple mode ou réel enjeu économique ?
20
FÉVR.
0
COMMENT
Même si consommer français coûte parfois un peu plus cher à l’achat que consommer importé, on s’y retrouve financièrement dans la durée en achetant « Made in France ». Quant à l’effet sur l’économie du pays dans son ensemble, les bénéfices sont immédiats même à niveau égal de consommation.

En 2017, la France a atteint 1,9% de croissance. Cet élan positif s’explique majoritairement par les investissements des entreprises et le niveau élevé de dépense des ménages. Ces chiffres encourageants ne doivent tout de même pas nous faire oublier une chose : aujourd’hui, le solde commercial de la France est encore déséquilibré, en raison d’importations trop importantes par rapport aux exportations. En 2017 les exportations ont augmenté de 3,5% mais les importations ont crû de +4,3%. Il est important pour la croissance de notre pays de maintenir un niveau d’importation limité, afin d’arriver, à terme, à une balance commerciale positive. Peu à peu, de nouveaux modes de consommation et de production apparaissent et participent à cette amorce de croissance. C’est justement le cas des produits fabriqués en France.


Face à ces résultats économiques encourageants, quels sont les vrais enjeux de cette consommation tricolore sur notre économie ?
Un réel impact sur l’emploi
La crise économique, l’explosion du chômage, les délocalisations massives et l’affaiblissement du secteur industriel ont fait prendre conscience aux Français de l’importance de consommer local pour la préservation de l’emploi. En choisissant un produit fabriqué en France, on participerait trois fois plus à la conservation de l’emploi dans l’Hexagone. (Etude De la Fédération Indépendante du Made in France). Plutôt motivant, n’est-ce pas ?



Il y a seulement 30 ans, la filière textile française comptait encore 600 000 emplois en France. Ce nombre est dorénavant divisé par 10. En augmentant la part de produits fabriqués localement dans nos paniers d’achat, nous pourrions permettre une réelle revalorisation du secteur du textile français.

Un acte écologique et responsable
Un produit fabriqué et consommé en France a un impact environnemental bien moindre qu’un produit ayant parcouru des milliers de kilomètres avant d’arriver dans nos armoires. On pense souvent à tort que le textile n’est pas une industrie polluante… Et pourtant, c’est la 2ème industrie mondiale la plus polluante, juste après le pétrole !



A titre d’exemple, 70% des cours d’eau en Chine sont pollués en raison de l’industrie textile. L’ONG Greenpeace rappelle également que les substances provenant des textiles rejetés dans l’environnement pendant la fabrication des vêtements sont bien souvent toxiques pour l’environnement et pour notre santé. Enfin, 80% des vêtements de notre garde-robe ne sont portés que 20% du temps. Ce constat révèle le gaspillage monumental réalisé chaque année. Ce gaspillage parait d’autant plus nuisible pour l’environnement quand on sait que chaque article contribue à hauteur de 20 fois son poids aux gaz à effet de serre…

Un mode de consommation citoyen et éthique
En plus de présenter des avantages en termes de protection de l’environnement et de soutien de l’économie locale, l’intérêt de la consommation « Made in France » est aussi social. « Nous sommes ce que nous consommons » : en s’intéressant à l’origine des produits que nous achetons, aux conditions de fabrication et aux conséquences de nos achats, nous luttons à notre échelle contre la surconsommation effrénée qui est synonyme de mauvaises conditions de travail, de rémunération minimales, d’accidents…



Le « Made in France » est aussi et surtout une garantie de fabrication dans des conditions de travail acceptables où le salaire est décent et le salarié en sécurité (on se souvient du tragique effondrement de l’usine textile près de Dacca au Bengladesh…).

Concrètement, où en sommes-nous du Made in France ?
Les Français, de plus en plus conscients de cet enjeu, développent un esprit de « patriotisme économique ». Selon un sondage réalisé en 2016 par l’Ifop pour le salon du Made in France, 94 % des Français considèrent qu’acheter un produit made in France est une façon de soutenir les entreprises françaises et 93 % disent qu’il s’agit de préserver l’emploi et les savoir-faire. 86 % adhèrent à l’idée que c’est un acte citoyen. 77% d’entre eux étaient prêts à payer plus cher pour un produit fabriqué en France, à condition que l’écart de prix ne dépasse pas 5 à 10%.



Il faut cependant être vigilant avec le « Made in France ». En effet, il n’existe pas encore de législation précise sur cette appellation et il suffit qu’un produit fini soit assemblé ou conditionné en France pour s’afficher français. Beaucoup de marques jouent en effet l’ambiguïté en réalisant la dernière étape de leur chaine de production en France, alors que la majorité des produits viennent de l’autre bout du monde.

Et nous ?
Chez les Poulettes Fitness, nous souhaitons garantir à nos clients une transparence totale sur nos modes de fabrication et sur l’origine française de nos produits. En limitant le trajet de nos vêtements lors de leur fabrication (moins de 1000km), nous réduisons l’empreinte carbone de notre activité pour participer au respect de l’environnement.

Privilégier la consommation locale et le Made in France, c’est finalement un petit investissement citoyen qui permet à moyen et long terme de relancer notre économie tout en assurant transparence et qualité
Me prévenir sur la sortie de la collection
maillots de bain
Sortie prévue début juin 2019.

https://lespoulettesfitness.fr/fr/smartblog/30_le-made-in-france-simple-mode-ou-reel-enjeu-e.html



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12866
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum