Les FI désertent en rase campagne

Aller en bas

rigolo Les FI désertent en rase campagne

Message par magicfly le Lun 24 Juin - 22:45

Le petit père du peuple insoumis sera bientôt chef d'un parti avec un seul adhérent: lui-même Very Happy
c'est vraiment un méchancon!


LFI : face à la "virulence" de Mélenchon, un nouveau cadre s'en va

Au lendemain d'un discours virulent de Jean-Luc Mélenchon à l'égard des critiques internes au parti, une cadre de La France Insoumise a annoncé son départ, lundi 24 juin.

L'ancienne candidate aux élections européennes et responsable de l'Ecole de formation insoumise Manon Le Bretton a annoncé quitter La France insoumise lundi 24 juin, dénonçant la "virulence" de Jean-Luc Mélenchon dans son discours de dimanche contre les détracteurs du fonctionnement interne du mouvement.

Manon le Bretton
il y a 19 heures

Conclusion
Je me rendais à cette assemblée avec appréhension. Je ne doutais pas qu’elle serait à bien des égards un moment de vérité, à l’issue d’une séquence qui fut à la fois la plus épuisante et la plus éprouvante de mon expérience militante. Celle des bannissements infamants, celle des incompréhensions, celle des murs de silence et du doute qui ronge. Peut être la découverte de l’absurde camusien au cœur de mon engagement politique. Au bout, le désaveu des électeurs. Et, ultime alerte, le départ de Charlotte Girard, figure tutélaire de l’Avenir en Commun.
J’ai pensé pourtant que tout cela n’avait pas été vain, en constatant samedi que des réponses étaient proposées. Bon gré mal gré, la question de la structuration du mouvement était sur la table, et quelque chose comme des débats contradictoires commençait à poindre dans cette assemblée. 
Certes, il y avait bien des choses à en dire. Nous, candidats aux européennes, avions appris la veille qu’en réalité nous n’étions pas « participants » mais « invités » à cette assemblée qui allait faire un bilan des européennes : nous n’avions donc pas le droit de participer aux débats en plénière. D’autre part je ne savais toujours pas si l’Ecole de Formation Insoumise était encore nichée dans les cases de cet organigramme, toute activité ayant été suspendue depuis le départ précipité de Thomas Guénolé sans que l’on ait jugé utile de me dire ce que cela impliquait pour la co-responsable de l’eFI que j’étais. Mais les demandes insistantes de construire des cadres collectifs autour du tribun de notre mouvement semblaient avoir été entendues.
Force est de constater que la conclusion de cette assemblée par Jean-Luc Mélenchon contredit frontalement ce qui pouvait se dessiner. Après ses attaques ouvertes sur les réseaux sociaux, la virulence avec laquelle celles et ceux qui ont formulé des critiques ont été taxés dans ce discours de nombrilisme – terme qu’il ne rechigne pas à employer bien qu’il l’ait si souvent subi - en a glacé plus d’un. Nous voilà sommés d’aller voir ailleurs. Etonnante façon de conclure les travaux d’une assemblée qui planchait en particulier sur la nécessité d’intégrer la contradiction aux processus de décision. Et le plus stupéfiant sans doute : dans tout ça, pas un mot pour saluer le travail titanesque de Charlotte Girard, dont le départ n’aura été évoqué à la tribune par aucun de ses camarades de lutte tout au long de ce week-end. Je ne sais pas avancer ainsi sans me retourner sur ceux qui nous quittent.
Bref. Je prends acte de ce qui s’impose à moi et je l’endosse. Quel que soit mon attachement à l’Avenir en Commun, il m’est devenu impossible de le défendre au sein de la France Insoumise dans de telles conditions. Cela ne m’empêchera pas de le porter de mille autres manières, et de continuer à retrouver les insoumis.es qui le souhaitent dans les rudes combats que nous avons à mener. Contrairement à Sisyphe, je n’abandonne pas l’espoir que notre chemin escarpé soit autre chose qu’un éternel recommencement. Nous trouverons un Avenir en commun.
NB : Peut-on quitter la France Insoumise ? Il est vrai que c’est un acte dont on ne sait pas bien quelle forme il doit prendre. Mais je me suis trop battue contre les bannissements pour feindre de croire qu’il n’y aurait pas un dedans et un dehors.


Alors que "les demandes insistantes de construire des cadres collectifs autour du tribun de notre mouvement semblaient avoir été entendues", "la conclusion de cette assemblée par Jean-Luc Mélenchon contredit frontalement ce qui pouvait se dessiner", affirme dans un post Facebook Manon Le Bretton. Manon Le Bretton faisait partie de la quarantaine de cadres et militants qui avaient signé une note interne réclamant une "assemblée constituante" de LFI, dénonçant les trop nombreux manquements, selon eux, à la démocratie. 

Dimanche, avant le discours de clôture de l'assemblée représentative des insoumis par Jean-Luc Mélenchon, elle avait critiqué auprès de l'AFP les "demi-mesures" annoncées pour améliorer le mouvement, tout en se satisfaisant de certaines avancées.

"Après ses attaques ouvertes sur les réseaux sociaux, la virulence avec laquelle celles et ceux qui ont formulé des critiques ont été taxés dans ce discours de nombrilisme (...) en a glacé plus d'un", écrit-elle lundi.



"Une force, LFI, est là, qu'aucune autoflagellation de convenance de la gauche officielle mondaine ne viendra abattre", s'est exclamé Jean-Luc Mélenchon dimanche. Ceux qui veulent "les délices des batailles pour les virgules, des couteaux tirés dans les couloirs, se sont trompés d'adresse".

"Nous voilà sommés d'aller voir ailleurs. Etonnante façon de conclure les travaux d'une assemblée qui planchait en particulier sur la nécessité d'intégrer la contradiction aux processus de décision", estime Mme Le Bretton lundi, qui annonce par conséquent son départ de LFI. Il vient s'ajouter aux départs de plusieurs cadres critiquant la ligne ou le fonctionnement interne de LFI ces derniers mois, critiques qui se sont intensifiées après la déroute des européennes (6,3%).


Après la peste brune et le choléra rouge, nous voici atteint de la fièvre jaune tout aussi mortelle si on est pas vacciné.
magicfly
magicfly

Messages : 8237
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Les FI désertent en rase campagne

Message par Fontsestian le Lun 24 Juin - 23:59

Méluche est fou, fou de lui même, de son image et de son verbe.


Fou aussi dans son comportement aussitôt qu'il se sent contrarié que ce soit par des flics en mission ou des militants.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 5181
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Les FI désertent en rase campagne

Message par Nadou le Mar 25 Juin - 9:46

On a l'impression que dans les partis extrêmes, une seule opinion est possible, celle du chef.
Il ne voulait pas une constituante pour le pays, Méluche ? Qu'il montre la voix à petite échelle dans son parti.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 25160
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Les FI désertent en rase campagne

Message par Zerbinette le Mar 25 Juin - 10:51

Tant que Garrido n'a pas claqué la porte..........


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 6451
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Les FI désertent en rase campagne

Message par Fontsestian le Mar 25 Juin - 11:20

Nadou a écrit:On a l'impression que dans les partis extrêmes, une seule opinion est possible, celle du chef.
Il ne voulait pas une constituante pour le pays, Méluche ? Qu'il montre la voix à petite échelle dans son parti.
C'est lorsqu'il se laisse aller à son emphase oratoire qu'il veut de la démocratie pas dans son quotidien.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 5181
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

rigolo Re: Les FI désertent en rase campagne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum