Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par ledevois le Dim 9 Juin - 17:39

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.
Par civitas / 21 mars 2018


Le président Emmanuel Macron souhaite vivement mettre en œuvre son programme sur le service national universel (SNU), obligatoire de trois à six mois, qui ne serait pas forcément que militaire, enfin, on ne sait pas trop. Il faut tout d’abord savoir que le président Jacques Chirac n’a fait que suspendre le service national d’alors. Donc, on peut le réinstaurer du jour au lendemain. Sauf que cela s’appliquerait à toute une classe d’âge de filles et de garçons entre 18 et 21 ans pour « apprendre les gestes qui sauvent, la conduite à tenir en cas de cataclysme, d’attentats, d’états de guerre » dixit Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’état auprès du ministre des armées. Le ministère de la défense d’alors (Monsieur Le Drian en tête) et l’ancien chef d’état-major des armées, le général Pierre De Villiers, étaient défavorables à cette remise en place car les armées n’ont plus les cadres disponibles, ni les locaux, ni le savoir-faire. La budgétisation a été sous estimée : il prévoit 3 Mds € par an ; selon certains calculs, c’est dix fois plus qu’il serait nécessaire pour le remettre en route (rachat des locaux, salaires ou soldes des encadrants, etc.)! Pour quel résultat ? Pour favoriser la « mixité sociale », l’apprentissage de la « république » et les quelques gestes de secourisme ? Mais on plaisante ?

Non, on ne se pince pas, on ne rigole pas, le président Macron veut apprendre la vie à nos jeunes !



Revenons un peu en arrière : le service national était dévolu uniquement aux garçons et aux filles volontaires pour une durée qui variait selon la situation géopolitique. Par exemple, en 1962, le service militaire était de 24 mois. En 1990, il était de 12 mois, puis jusqu’en 1997, de 10 mois. Le pouvoir d’alors n’était pas descendu en-dessous, car cela n’était plus intéressant pour les armées ; il fallait au moins 2 à 3 mois pour former une recrue (le temps actuel pour former un engagé dans sa partie initiale au CFIM*). Ensuite, il suivait un cursus de spécialisation directement en unité de combat qui pouvait durer de 2 à 4 mois en moyenne. Et nous avions des militaires sachant combattre quand ils finissaient leur service national. C’était l’objectif principal. Certains effectuaient un service civique. Mais la durée était souvent doublée pour compenser d’être en quelque sorte « planqué ».

Or, Emmanuel Macron veut faire faire un service pas forcément militaire de trois à six mois pour toute une classe d’âge ! Tout d’abord, la durée est grotesque (jusqu’à trois mois, cela ne sert à rien pour les armées, aucun retour sur investissement et dans le civil, c’est à peu près pareil). De trois à six mois, les armées pourraient profiter de quelques métiers spécifiques qui ne nécessitent pas de spécialisation, comme les métiers manuels tels que cuisinier, pâtissier, maçon. Ils pourraient aussi être utilisés pour Sentinelle…pour trois mois uniquement ! Autant dire, beaucoup d’énergie et d’argent dépensés pour pas grand-chose! On entend parler parmi la cacophonie du gouvernement que ce service sera principalement civil : comment, pourquoi faire, dans quels domaines ? Nul ne sait. C’est surtout l’auberge espagnole du laïcisme pour mieux formater notre jeunesse, notamment pour les mettre dans des associations accueillant les migrants! Quelle aide charitable !

Par ailleurs, le service militaire pour les filles est une gageure ! Le métier des armes est dédié d’abord aux hommes car l’on sait que la mixité dans les unités a toujours affaibli son efficacité : une femme ne porte pas le même poids qu’un homme, elle peut être la cible des ennemis, donc une faille dans l’unité car il va falloir la protéger par une troupe d’hommes et en dernier lieu, mettre la pagaille dans une unité par son charme et ses atours qui peuvent mal se terminer. Demandez au service de santé des armées – SSA, qui possèdent 58% de femmes dans ses rangs ! Un haut gradé du SSA m’a fait part un jour – il s’occupait des ressources humaines – que c’était « un vrai bordel à gérer », « entre les couples nombreux, les femmes qui tombent enceinte – même si cela n’est pas de leur faute-, elles sont jeunes en majorité ce qui est le jeu normal, la garde des enfants » et désorganisent par leur absence les différents services, obligeant les soignants plutôt hommes à partir en opérations plus souvent qu’elles, une « entorse » à la sacro-sainte égalité des sexes !



Alors, en conclusion, même si sur le principe, la mise en place d’un service national militaire obligatoire pour les hommes paraît être un motif de satisfaction pour défendre « la patrie en danger », il est clair que cela ne se fera pas d’un coup de baguette magique. Et la mise en place d’un service civique équivalent non prioritaire devra représenter une véritable aide pour les français qui en ont véritablement besoin, par exemple les SDF ou les familles en difficulté, avec une durée plus importante qu’un service militaire par équité. A la vue du déficit budgétaire chronique de la France, il apparaît peu certain que cette option financière soit la bonne en ce moment, à part de saigner encore les français. Par ailleurs, le retour d’expérience du service national montre que le temps minimal doit être de 12 mois minimum. Cela nécessitera du temps (au moins 10 ans pour atteindre le rythme de croisière), car il faut tout reconstruire, reformer les cadres des armées et des autres ministères, dégager de la ressource humaine et financière complémentaire (indépendante du format des armées actuel car le naturel revenant au galop, on piochera dès que possible en gestion dans le portefeuille des armées, les militaires en ont l’habitude et l’expérience !), racheter les emprises, les réparer ou construire du neuf et se réapproprier le format d’instruction. Pour les femmes, cela ne serait que du volontariat dans des unités militaires dédiées et spécifiques comme les ambulancières au SSA*, dans le train des équipages ou dans certains services administratifs civils qui ne nécessitent pas de force physique spécifique.





Anatole Castagne



CFIM : centre de formation initiale militaire

SSA : service de santé des armées
http://www.civitas-institut.com/2018/03/21/service-national-universel-a-sauce-macron-gabegie-perspective/



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 10242
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Nadou le Dim 9 Juin - 18:04

Par civitas / 21 mars 2018


Joseph fait les fond de tiroir d'un groupuscule d'extrême-droite ...


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 24069
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Fontsestian le Dim 9 Juin - 18:31

Nadou a écrit:Par civitas / 21 mars 2018


Joseph fait les fond de tiroir d'un groupuscule d'extrême-droite ...
...où le sexisme s'étale.

Encore "castagne" n'a t il pas attribué aux femmes un rôle dans les BMC comme jadis mais ça a dû le démanger.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 4679
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par ledevois le Dim 9 Juin - 18:34

Nadou a écrit:Par civitas / 21 mars 2018


Joseph fait les fond de tiroir d'un groupuscule d'extrême-droite ...


[bJe pense surtout à tout cet argent gaspillé pour une efficacité qui ne sera pas à la hauteur --- En matière de dépenses publiques, la France bat des records. Hélas, l’argent versé ne l’est pas toujours à bon escient. Florilège de gaspillages publics à la facture salée..
C'est tout ce que j'ai à vous dire --!https://www.capital.fr/economie-politique/14-gaspillages-publics-qui-nous-coutent-des-milliards-d-euros-1204692

Et j'en profite pour vous dire au-revoir -



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 10242
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Zerbinette le Dim 9 Juin - 18:35

J'espère que s'il fait une crise cardiaque,ce ne sera pas une femme qui se servira du défibrillateur..........Elle serait fichue de s'en servir comme d'une cafetière.........


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 5850
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par ledevois le Dim 9 Juin - 18:39

Zerbinette a écrit:J'espère que s'il fait une crise cardiaque,ce ne sera pas une femme qui se servira du défibrillateur..........Elle serait fichue de s'en servir comme d'une cafetière.........

C'est méchant --



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 10242
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Zerbinette le Dim 9 Juin - 19:22

Non,c'est toi qui est méprisant,nuance.........
Bon voyage,et
 "Hatshepsout"et une pharaonne,qui a régné,et fait construire des monuments qui feraient honte à nos architectes!


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 5850
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par dugenou le Dim 9 Juin - 23:05

ledevois a écrit:Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.
Par civitas / 21 mars 2018


Le président Emmanuel Macron souhaite vivement mettre en œuvre son programme sur le service national universel (SNU), obligatoire de trois à six mois, qui ne serait pas forcément que militaire, enfin, on ne sait pas trop. Il faut tout d’abord savoir que le président Jacques Chirac n’a fait que suspendre le service national d’alors. Donc, on peut le réinstaurer du jour au lendemain. Sauf que cela s’appliquerait à toute une classe d’âge de filles et de garçons entre 18 et 21 ans pour « apprendre les gestes qui sauvent, la conduite à tenir en cas de cataclysme, d’attentats, d’états de guerre » dixit Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’état auprès du ministre des armées. Le ministère de la défense d’alors (Monsieur Le Drian en tête) et l’ancien chef d’état-major des armées, le général Pierre De Villiers, étaient défavorables à cette remise en place car les armées n’ont plus les cadres disponibles, ni les locaux, ni le savoir-faire. La budgétisation a été sous estimée : il prévoit 3 Mds € par an ; selon certains calculs, c’est dix fois plus qu’il serait nécessaire pour le remettre en route (rachat des locaux, salaires ou soldes des encadrants, etc.)! Pour quel résultat ? Pour favoriser la « mixité sociale », l’apprentissage de la « république » et les quelques gestes de secourisme ? Mais on plaisante ?

Non, on ne se pince pas, on ne rigole pas, le président Macron veut apprendre la vie à nos jeunes !



Revenons un peu en arrière : le service national était dévolu uniquement aux garçons et aux filles volontaires pour une durée qui variait selon la situation géopolitique. Par exemple, en 1962, le service militaire était de 24 mois. En 1990, il était de 12 mois, puis jusqu’en 1997, de 10 mois. Le pouvoir d’alors n’était pas descendu en-dessous, car cela n’était plus intéressant pour les armées ; il fallait au moins 2 à 3 mois pour former une recrue (le temps actuel pour former un engagé dans sa partie initiale au CFIM*). Ensuite, il suivait un cursus de spécialisation directement en unité de combat qui pouvait durer de 2 à 4 mois en moyenne. Et nous avions des militaires sachant combattre quand ils finissaient leur service national. C’était l’objectif principal. Certains effectuaient un service civique. Mais la durée était souvent doublée pour compenser d’être en quelque sorte « planqué ».

Or, Emmanuel Macron veut faire faire un service pas forcément militaire de trois à six mois pour toute une classe d’âge ! Tout d’abord, la durée est grotesque (jusqu’à trois mois, cela ne sert à rien pour les armées, aucun retour sur investissement et dans le civil, c’est à peu près pareil). De trois à six mois, les armées pourraient profiter de quelques métiers spécifiques qui ne nécessitent pas de spécialisation, comme les métiers manuels tels que cuisinier, pâtissier, maçon. Ils pourraient aussi être utilisés pour Sentinelle…pour trois mois uniquement ! Autant dire, beaucoup d’énergie et d’argent dépensés pour pas grand-chose! On entend parler parmi la cacophonie du gouvernement que ce service sera principalement civil : comment, pourquoi faire, dans quels domaines ? Nul ne sait. C’est surtout l’auberge espagnole du laïcisme pour mieux formater notre jeunesse, notamment pour les mettre dans des associations accueillant les migrants! Quelle aide charitable !

Par ailleurs, le service militaire pour les filles est une gageure ! Le métier des armes est dédié d’abord aux hommes car l’on sait que la mixité dans les unités a toujours affaibli son efficacité : une femme ne porte pas le même poids qu’un homme, elle peut être la cible des ennemis, donc une faille dans  l’unité car il va falloir la protéger par une troupe d’hommes et en dernier lieu, mettre la pagaille dans une unité par son charme et ses atours qui peuvent mal se terminer. Demandez au service de santé des armées – SSA, qui possèdent 58% de femmes dans ses rangs ! Un haut gradé du SSA m’a fait part un jour – il s’occupait des ressources humaines – que c’était « un vrai bordel à gérer », « entre les couples nombreux, les femmes qui tombent enceinte – même si cela n’est pas de leur faute-, elles sont jeunes en majorité ce qui est le jeu normal, la garde des enfants » et désorganisent par leur absence les différents services, obligeant les soignants plutôt hommes à partir en opérations plus souvent qu’elles, une « entorse » à la sacro-sainte égalité des sexes !



Alors, en conclusion, même si sur le principe, la mise en place d’un service national militaire obligatoire pour les hommes paraît être un motif de satisfaction pour défendre « la patrie en danger », il est clair que cela ne se fera pas d’un coup de baguette magique. Et la mise en place d’un service civique équivalent non prioritaire devra représenter une véritable aide pour les français qui en ont véritablement besoin, par exemple les SDF ou les familles en difficulté, avec une durée plus importante qu’un service militaire par équité. A la vue du déficit budgétaire chronique de la France, il apparaît peu certain que cette option financière soit la bonne en ce moment, à part de saigner encore les français. Par ailleurs, le retour d’expérience du service national montre que le temps minimal doit être de 12 mois minimum. Cela nécessitera du temps (au moins 10 ans pour atteindre le rythme de croisière), car il faut tout reconstruire, reformer les cadres des armées et des autres ministères, dégager de la ressource humaine et financière complémentaire (indépendante du format des armées actuel car le naturel revenant au galop, on piochera dès que possible en gestion dans le portefeuille des armées, les militaires en ont l’habitude et l’expérience !), racheter les emprises, les réparer ou construire du neuf et se réapproprier le format d’instruction. Pour les femmes, cela ne serait que du volontariat dans des unités militaires dédiées et spécifiques comme les ambulancières au SSA*, dans le train des équipages ou dans certains services administratifs civils qui ne nécessitent pas de force physique spécifique.





Anatole Castagne



CFIM : centre de formation initiale militaire

SSA : service de santé des armées
http://www.civitas-institut.com/2018/03/21/service-national-universel-a-sauce-macron-gabegie-perspective/
Anti ! Ledevois, ne prenez pas Civitas comme références, pas vous.  Evil or Very Mad
Avec ce genre de groupuscule, il y a longtemps que vous seriez passé par les armes vu votre vie personnelle. Ce groupuscule immonde ne mérite pas qu’on le cite


"Ce qui est certain c'est que ce Macron, personnage mineur de l'histoire romaine, mettra fin à ses jours et à ceux de sa femme sous la pression de Caligula"
dugenou
dugenou

Messages : 3337
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par magicfly le Lun 10 Juin - 7:57

dugenou a écrit:
ledevois a écrit:Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.
Par civitas / 21 mars 2018


Le président Emmanuel Macron souhaite vivement mettre en œuvre son programme sur le service national universel (SNU), obligatoire de trois à six mois, qui ne serait pas forcément que militaire, enfin, on ne sait pas trop. Il faut tout d’abord savoir que le président Jacques Chirac n’a fait que suspendre le service national d’alors. Donc, on peut le réinstaurer du jour au lendemain. Sauf que cela s’appliquerait à toute une classe d’âge de filles et de garçons entre 18 et 21 ans pour « apprendre les gestes qui sauvent, la conduite à tenir en cas de cataclysme, d’attentats, d’états de guerre » dixit Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’état auprès du ministre des armées. Le ministère de la défense d’alors (Monsieur Le Drian en tête) et l’ancien chef d’état-major des armées, le général Pierre De Villiers, étaient défavorables à cette remise en place car les armées n’ont plus les cadres disponibles, ni les locaux, ni le savoir-faire. La budgétisation a été sous estimée : il prévoit 3 Mds € par an ; selon certains calculs, c’est dix fois plus qu’il serait nécessaire pour le remettre en route (rachat des locaux, salaires ou soldes des encadrants, etc.)! Pour quel résultat ? Pour favoriser la « mixité sociale », l’apprentissage de la « république » et les quelques gestes de secourisme ? Mais on plaisante ?

Non, on ne se pince pas, on ne rigole pas, le président Macron veut apprendre la vie à nos jeunes !



Revenons un peu en arrière : le service national était dévolu uniquement aux garçons et aux filles volontaires pour une durée qui variait selon la situation géopolitique. Par exemple, en 1962, le service militaire était de 24 mois. En 1990, il était de 12 mois, puis jusqu’en 1997, de 10 mois. Le pouvoir d’alors n’était pas descendu en-dessous, car cela n’était plus intéressant pour les armées ; il fallait au moins 2 à 3 mois pour former une recrue (le temps actuel pour former un engagé dans sa partie initiale au CFIM*). Ensuite, il suivait un cursus de spécialisation directement en unité de combat qui pouvait durer de 2 à 4 mois en moyenne. Et nous avions des militaires sachant combattre quand ils finissaient leur service national. C’était l’objectif principal. Certains effectuaient un service civique. Mais la durée était souvent doublée pour compenser d’être en quelque sorte « planqué ».

Or, Emmanuel Macron veut faire faire un service pas forcément militaire de trois à six mois pour toute une classe d’âge ! Tout d’abord, la durée est grotesque (jusqu’à trois mois, cela ne sert à rien pour les armées, aucun retour sur investissement et dans le civil, c’est à peu près pareil). De trois à six mois, les armées pourraient profiter de quelques métiers spécifiques qui ne nécessitent pas de spécialisation, comme les métiers manuels tels que cuisinier, pâtissier, maçon. Ils pourraient aussi être utilisés pour Sentinelle…pour trois mois uniquement ! Autant dire, beaucoup d’énergie et d’argent dépensés pour pas grand-chose! On entend parler parmi la cacophonie du gouvernement que ce service sera principalement civil : comment, pourquoi faire, dans quels domaines ? Nul ne sait. C’est surtout l’auberge espagnole du laïcisme pour mieux formater notre jeunesse, notamment pour les mettre dans des associations accueillant les migrants! Quelle aide charitable !

Par ailleurs, le service militaire pour les filles est une gageure ! Le métier des armes est dédié d’abord aux hommes car l’on sait que la mixité dans les unités a toujours affaibli son efficacité : une femme ne porte pas le même poids qu’un homme, elle peut être la cible des ennemis, donc une faille dans  l’unité car il va falloir la protéger par une troupe d’hommes et en dernier lieu, mettre la pagaille dans une unité par son charme et ses atours qui peuvent mal se terminer. Demandez au service de santé des armées – SSA, qui possèdent 58% de femmes dans ses rangs ! Un haut gradé du SSA m’a fait part un jour – il s’occupait des ressources humaines – que c’était « un vrai bordel à gérer », « entre les couples nombreux, les femmes qui tombent enceinte – même si cela n’est pas de leur faute-, elles sont jeunes en majorité ce qui est le jeu normal, la garde des enfants » et désorganisent par leur absence les différents services, obligeant les soignants plutôt hommes à partir en opérations plus souvent qu’elles, une « entorse » à la sacro-sainte égalité des sexes !



Alors, en conclusion, même si sur le principe, la mise en place d’un service national militaire obligatoire pour les hommes paraît être un motif de satisfaction pour défendre « la patrie en danger », il est clair que cela ne se fera pas d’un coup de baguette magique. Et la mise en place d’un service civique équivalent non prioritaire devra représenter une véritable aide pour les français qui en ont véritablement besoin, par exemple les SDF ou les familles en difficulté, avec une durée plus importante qu’un service militaire par équité. A la vue du déficit budgétaire chronique de la France, il apparaît peu certain que cette option financière soit la bonne en ce moment, à part de saigner encore les français. Par ailleurs, le retour d’expérience du service national montre que le temps minimal doit être de 12 mois minimum. Cela nécessitera du temps (au moins 10 ans pour atteindre le rythme de croisière), car il faut tout reconstruire, reformer les cadres des armées et des autres ministères, dégager de la ressource humaine et financière complémentaire (indépendante du format des armées actuel car le naturel revenant au galop, on piochera dès que possible en gestion dans le portefeuille des armées, les militaires en ont l’habitude et l’expérience !), racheter les emprises, les réparer ou construire du neuf et se réapproprier le format d’instruction. Pour les femmes, cela ne serait que du volontariat dans des unités militaires dédiées et spécifiques comme les ambulancières au SSA*, dans le train des équipages ou dans certains services administratifs civils qui ne nécessitent pas de force physique spécifique.





Anatole Castagne



CFIM : centre de formation initiale militaire

SSA : service de santé des armées
http://www.civitas-institut.com/2018/03/21/service-national-universel-a-sauce-macron-gabegie-perspective/
Anti ! Ledevois, ne prenez pas Civitas comme références, pas vous.  Evil or Very Mad
Avec ce genre de groupuscule, il y a longtemps que vous seriez passé par les armes vu votre vie personnelle. Ce groupuscule immonde ne mérite pas qu’on le cite
Pfooou! Rien ne m'étonne plus de Tartarin: Je suis persuadé que derrière le rideau il vote feneu depuis très longtemps.


Après la peste brune et le choléra rouge, nous voici atteint de la fièvre jaune tout aussi mortelle si on est pas vacciné.
magicfly
magicfly

Messages : 7648
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Lili-Rose le Lun 10 Juin - 10:24

Mais putain qu'il le fasse le manu, il ne fait que causer et rien de concret!
Oui un service de plusieurs mois serait sans doute une excellente chose.
Par contre prévoir également d'éviter de créer des inégalités seraient bien aussi, pour ma part, j'ai été dans l'obligation d'arrêter mon cursus universitaire, ce qui n'était pas le cas des jeunes femmes.
Il est sur qu'il y aura un coût, mais payer des gens à ne rien foutre a aussi un coût.
Hop manu, paraît que t'es le chef, alors arrête ton blabla et mets toi en action! Evil or Very Mad
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 4643
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Tiote valisse le Lun 10 Juin - 12:51

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Bfmtv110
 


Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Coluch10
Tiote valisse
Tiote valisse

Messages : 3043
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 83
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par magicfly le Lun 10 Juin - 14:57

Tiote valisse a écrit:
Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Bfmtv110
 
Donc ça démarre le Service National: Alors les douteux grincheux rien à dire d'intelligent?


Après la peste brune et le choléra rouge, nous voici atteint de la fièvre jaune tout aussi mortelle si on est pas vacciné.
magicfly
magicfly

Messages : 7648
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Fontsestian le Lun 10 Juin - 15:26

Lili-Rose a écrit:Mais putain qu'il le fasse le manu, il ne fait que causer et rien de concret!
Oui un service de plusieurs mois serait sans doute une excellente chose.
Par contre prévoir également d'éviter de créer des inégalités seraient bien aussi, pour ma part, j'ai été dans l'obligation d'arrêter mon cursus universitaire, ce qui n'était pas le cas des jeunes femmes.
Il est sur qu'il y aura un coût, mais payer des gens à ne rien foutre a aussi un coût.
Hop manu, paraît que t'es le chef, alors arrête ton blabla et mets toi en action! Evil or Very Mad

Tu crois que ça se fait en deux coups de cuillères à pot la mise en place d'un dispositif pareil?


Entre la décision et l'accomplissement il  peut se passer plusieurs années.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 4679
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par elaine le Lun 10 Juin - 15:30

Je trouve cette idée superbe. Ca permettra aux jeunes d´être confrontés avec la réalité et la vraie vie et surtout de prendre des responsabilités au lieu de glandouiller fixés sur leur smartphone.

Pour info, En Allemagne il y a le service civil volontaire.
Le succès du service civil volontaire allemand (30 décembre 2011)
Le nouveau service civil volontaire lancé en été est un franc succès. Ceux qui avaient prématurément parlé d’un "mort-né" ont sous-estimé l’idéalisme de la population allemande. Au second semestre, 27 000 jeunes et moins jeunes se sont inscrits pour un travail faiblement rémunéré dans des hôpitaux, jardins d’enfants, maisons de repos, homes de soins intensifs et d’accueil pour handicapés.


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
elaine
elaine

Messages : 15030
Date d'inscription : 09/08/2017
Localisation : chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par le.k le Lun 10 Juin - 16:20

bonne idée , à voir la suite

le.k

Messages : 108
Date d'inscription : 02/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par le.k le Lun 10 Juin - 16:40

ce que j'aime bien, c'est que les filles vont participer, c'est une excellente chose dans la perspective de l'égalité des sexes que prone le gouvernement depuis 2 ans sans faire grand chose

le.k

Messages : 108
Date d'inscription : 02/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Lili-Rose le Lun 10 Juin - 17:46

Fontsestian a écrit:
Lili-Rose a écrit:Mais putain qu'il le fasse le manu, il ne fait que causer et rien de concret!
Oui un service de plusieurs mois serait sans doute une excellente chose.
Par contre prévoir également d'éviter de créer des inégalités seraient bien aussi, pour ma part, j'ai été dans l'obligation d'arrêter mon cursus universitaire, ce qui n'était pas le cas des jeunes femmes.
Il est sur qu'il y aura un coût, mais payer des gens à ne rien foutre a aussi un coût.
Hop manu, paraît que t'es le chef, alors arrête ton blabla et mets toi en action! Evil or Very Mad

Tu crois que ça se fait en deux coups de cuillères à pot la mise en place d'un dispositif pareil?


Entre la décision et l'accomplissement il se passer plusieurs années.

Et il ne lui reste même plus 3 ans...il faut qu'il s'y mette rapidos!
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 4643
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Fontsestian le Lun 10 Juin - 18:01

Lili-Rose a écrit:
Fontsestian a écrit:

Tu crois que ça se fait en deux coups de cuillères à pot la mise en place d'un dispositif pareil?


Entre la décision et l'accomplissement il se passer plusieurs années.

Et il ne lui reste même plus 3 ans...il faut qu'il s'y mette rapidos!
Il a des chances d'être réélu et s'il ne l'est pas son successeur le fera, cinq ans c'est trop court pour appliquer une politique et en suivre les effets.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 4679
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Fontsestian le Lun 10 Juin - 18:05

le.k a écrit:ce que j'aime bien, c'est que les filles vont participer, c'est une excellente chose dans la perspective de l'égalité des sexes que prone le gouvernement depuis 2 ans sans faire grand chose
Il ne s'agit pas de former des soldats mais d'impliquer les jeunes dans la vie de la nation, les filles ont donc toute leur place.

Les objectifs du Service National Universel

La mise en place d’un Service national universel (SNU) vise à impliquer davantage la jeunesse française dans la vie de la Nation, promouvoir la notion d’engagement et favoriser un sentiment d’unité nationale autour de valeurs communes.
Le groupe de travail sur le SNU a proposé un dispositif opérationnel soumis à l’arbitrage des pouvoirs publics. Il indique l’ensemble des éléments clés nécessaires et trace le chemin qui pourrait conduire à ce déploiement.
Le SNU n’est pas le rétablissement du service militaire, suspendu en 1997.
Les objectifs assignés au SNU sont au nombre de trois :

  • Cohésion sociale et territoriale ;
  • Prise de conscience, par chaque génération, des enjeux de la défense et de la sécurité nationale ;
  • Développement de la culture de l’engagement.

Le SNU doit favoriser le brassage social et territorial et permettre à chaque jeune d’être acteur de sa citoyenneté.
Il s’agit de construire un projet de société qui vise à la transformer en impliquant les jeunes générations. Ces dernières seront à la fois les bénéficiaires et, en partie, les organisateurs de ce projet.
Sa conception devra donc être collective. Une large place devra être accordée à l’innovation pour rendre ce dispositif attractif, et qu’il puisse donner lieu à une réelle reconnaissance de l’engagement.
Il ne saurait, enfin, être question de définir un parcours rigide et obligatoire, qui ne répondrait ni aux objectifs des pouvoirs publics ni aux attentes de la jeunesse


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 4679
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Lili-Rose le Lun 10 Juin - 19:59

Fontsestian a écrit:
Lili-Rose a écrit:

Et il ne lui reste même plus 3 ans...il faut qu'il s'y mette rapidos!
Il a des chances d'être réélu et s'il ne l'est pas son successeur le fera, cinq ans c'est trop court pour appliquer une politique et en suivre les effets.


Oui je sais, c'est toujours de la faute du prédécesseur, et on n'a pas le temps de mettre en place les réformes.
On finit par connaître le couplet par coeur.
Vu que le système éducatif est infoutu de mettre les jeunes au pas, passer quelques mois à apprendre la politesse, à se lever à 5H30 etc...serait très probablement très bénéfique pour sortir le pays de sa léthargie.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 4643
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par le.k le Lun 10 Juin - 22:59

Fontsestian a écrit:
le.k a écrit:ce que j'aime bien, c'est que les filles vont participer, c'est une excellente chose dans la perspective de l'égalité des sexes que prone le gouvernement depuis 2 ans sans faire grand chose
Il ne s'agit pas de former des soldats mais d'impliquer les jeunes dans la vie de la nation, les filles ont donc toute leur place.

Les objectifs du Service National Universel


La mise en place d’un Service national universel (SNU) vise à impliquer davantage la jeunesse française dans la vie de la Nation, promouvoir la notion d’engagement et favoriser un sentiment d’unité nationale autour de valeurs communes.
Le groupe de travail sur le SNU a proposé un dispositif opérationnel soumis à l’arbitrage des pouvoirs publics. Il indique l’ensemble des éléments clés nécessaires et trace le chemin qui pourrait conduire à ce déploiement.
Le SNU n’est pas le rétablissement du service militaire, suspendu en 1997.
Les objectifs assignés au SNU sont au nombre de trois :

  • Cohésion sociale et territoriale ;
  • Prise de conscience, par chaque génération, des enjeux de la défense et de la sécurité nationale ;
  • Développement de la culture de l’engagement.

Le SNU doit favoriser le brassage social et territorial et permettre à chaque jeune d’être acteur de sa citoyenneté.
Il s’agit de construire un projet de société qui vise à la transformer en impliquant les jeunes générations. Ces dernières seront à la fois les bénéficiaires et, en partie, les organisateurs de ce projet.
Sa conception devra donc être collective. Une large place devra être accordée à l’innovation pour rendre ce dispositif attractif, et qu’il puisse donner lieu à une réelle reconnaissance de l’engagement.
Il ne saurait, enfin, être question de définir un parcours rigide et obligatoire, qui ne répondrait ni aux objectifs des pouvoirs publics ni aux attentes de la jeunesse
les filles ont leur place partout, même dans l'armée

le.k

Messages : 108
Date d'inscription : 02/06/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Antichrist le Lun 10 Juin - 23:10

fausse bonne idée.

les uns ici ont une vision deformés du service nationnal militaire.

pour les motivés dans des regiments pechus.
avec plein d'activités et des cadres tres pros.
pour les autres...l'ennuie generalisé

idem pour le service national universel...
certains seront envoyé à chicago ou tokyo en echange de cooperation de projet internationnal
d'autres dans une banlieu sordide à distribuer des tracs anti drogue.
Antichrist
Antichrist

Messages : 61
Date d'inscription : 28/05/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par dugenou le Mar 11 Juin - 0:11

Antichrist a écrit:fausse bonne idée.

les uns ici ont une vision deformés du service nationnal militaire.

pour les motivés dans des regiments pechus.
avec plein d'activités et des cadres tres pros.
pour les autres...l'ennuie generalisé

idem pour le service national universel...
certains seront envoyé à chicago ou tokyo en echange de cooperation de projet internationnal
d'autres dans une banlieu sordide à distribuer des tracs anti drogue.
A défaut, par désœuvrement, ils pourront découvrir les joies de l’alcool ou de la drogue comme avant.


"Ce qui est certain c'est que ce Macron, personnage mineur de l'histoire romaine, mettra fin à ses jours et à ceux de sa femme sous la pression de Caligula"
dugenou
dugenou

Messages : 3337
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Fontsestian le Mar 11 Juin - 9:01

Lili-Rose a écrit:
Fontsestian a écrit:
Il a des chances d'être réélu et s'il ne l'est pas son successeur le fera, cinq ans c'est trop court pour appliquer une politique et en suivre les effets.


Oui je sais, c'est toujours de la faute du prédécesseur, et on n'a pas le temps de mettre en place les réformes.
On finit par connaître le couplet par coeur.
Vu que le système éducatif est infoutu de mettre les jeunes au pas, passer quelques mois à apprendre la politesse, à se lever à 5H30 etc...serait très probablement très bénéfique pour sortir le pays de sa léthargie.
Au lieu de faire de la critique facile réfléchi donc un peu, un projet tel que celui la doit faire l'objet de dispositions légales puis il faut trouver un budget, mettre en place les structures, trouver les formateurs, les encadrants, les locaux donc ça prend du temps.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 4679
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Fontsestian le Mar 11 Juin - 9:03

Antichrist a écrit:fausse bonne idée.

les uns ici ont une vision deformés du service nationnal militaire.

pour les motivés dans des regiments pechus.
avec plein d'activités et des cadres tres pros.
pour les autres...l'ennuie generalisé

idem pour le service national universel...
certains seront envoyé à chicago ou tokyo en echange de cooperation de projet internationnal
d'autres dans une banlieu sordide à distribuer des tracs anti drogue.
Il ne s'agit pas d'accomplir un service militaire mais de participer à des tâches d'intérêt général et de vivre quelques semaines dans la proximité de gens qu'on n'aurait peut être pas rencontrés autrement, le tout dans un objectif de cohésion sociale.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 4679
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective. Empty Re: Le service national universel à la sauce Macron, une gabegie en perspective.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum