Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Aller en bas

etonnant Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Message par magicfly le Jeu 6 Juin - 21:50

Il faut absolument baisser les dépenses publiques en réduisant le nbre de fonctionnaires et serrer la ceinture dans le social.



Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

La Commission épargne à la France l'ouverture d'une procédure pour réduction insuffisante de sa dette, mais pourrait le faire dès l'année prochaine...

Par Marc Vignaud
Modifié le 06/06/2019 à 10:57 - Publié le 05/06/2019 à 17:46 | Le Point.fr

Sa situation n'a rien à voir avec celle de l'Italie à l'encontre de laquelle la Commission européenne vient de proposer d'ouvrir une « procédure de déficit excessif » à cause de l'augmentation de sa dette, mais la France n'est pas non plus vraiment un bon élève. La trajectoire budgétaire choisie par Emmanuel Macron pourrait même, à terme, poser un sérieux problème au regard des règles européennes.
Ce mercredi 5 juin, la gardienne des traités européens a publié un rapport sur les efforts de redressement des finances publiques de la France. Et a constaté que Paris ne réduisait pas suffisamment son endettement.




Une remontée « exceptionnelle » et « temporaire » du déficit

Sortie il y a un an de la procédure de déficit excessif dans laquelle elle était engluée depuis 10 ans, la France rentre maintenant dans le volet préventif du pacte de stabilité et de croissance. Ce qui veut dire qu'elle doit réduire sa dette pour la ramener vers la barre fatidique de 60 % du PIB. En théorie, celle-ci devrait décroître chaque année d'au moins 1/20e de l'écart entre le taux constaté, de 98,4 %, et 60 %. Mais elle bénéficie d'une période de transition de trois ans, jusqu'en 2020. Cela ne l'empêche pas de ne pas réaliser les efforts exigés lors de cette période de transition. Pas plus en 2018, que ce qui est prévu en 2019 ou encore en 2020. Cette année, cela aurait nécessité des mesures de baisse des dépenses ou d'augmentation des recettes fiscales équivalentes à 0,9 % du PIB. Le gouvernement, qui préfère mettre l'accent sur les baisses d'impôts, a décidé, au contraire, de ne pas réaliser d'effort structurel de réduction du déficit cette année, afin de ne pas risquer de ralentir la croissance en appuyant trop fortement sur le frein. Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, le duo de Bercy, ont misé sur les rentrées fiscales liées à la croissance économique, de 1,7 %.
L'année dernière, le déficit public est repassé sous la barre des 3 %, à 2,5 %, mais il devrait remonter à 3,1 % cette année. Et encore, si tout va bien. Cette entorse à la fameuse règle des 3 % ne pose toutefois pas de problème majeur aux yeux du vice-président de la Commission européenne, le Letton Valdis Dombrovskis, et au Français Pierre Moscovici, parce qu'il est surtout lié à la transformation du CICE en baisses de charges patronales pérennes, ce qui entraîne un double versement ponctuel pour les entreprises. En 2020, le déficit devrait donc mécaniquement baisser de près de 1 point de PIB.

Des réformes structurelles saluées

Reste que la France ne fournit pas les efforts de réduction du déficit requis par les traités. La partie « structurelle » de ce déficit, qui ne dépend pas des effets mécaniques de la croissance sur les recettes fiscales, a été réduite de seulement 0,2 point. En d'autres termes, seule la progression de l'activité économique a permis de combler le trou entre les recettes publiques et les dépenses. En 2019 et 2020, cet effort devrait même être nul, à moins que le gouvernement ne propose d'ici là des mesures supplémentaires de baisses de dépenses ou de hausse d'impôts. On peut en douter, vu le contexte social marqué par le mouvement des Gilets jaunes.
Mais à ce stade, la Commission ne peut pas encore sévir. En fin de mandat (les chefs d'État négocient pour renouveler leur collège de commissaires après les élections européennes), elle ne peut pour l'heure se fonder que sur les seuls résultats définitifs de 2018. Ce qui est insuffisant pour constater un dérapage. D'autant que la Commission européenne a évalué favorablement les réformes structurelles entamées par Emmanuel Macron l'année dernière, un des « facteurs pertinents » examinés par la Commission pour juger de l'effort de redressement des comptes publics. Bruxelles se félicite notamment de la réforme de la formation professionnelle et de l'apprentissage votée l'année dernière, ainsi que de l'application des ordonnances travail ou encore de la loi Pacte censée améliorer encore l'environnement dans lequel les entreprises opèrent.



La Commission européenne va ainsi attendre les résultats de l'année 2019, qui ne seront connus qu'au printemps 2020. « Les efforts structurels pour 2019 et 2020 sont proches de zéro, ce qui ne constitue pas un rythme compatible avec le bras préventif du pacte, même une fois prise en compte les déviations autorisées », a prévenu Pierre Moscovici, en temporisant. Mais Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, le duo de Bercy, auraient tort de croire que la Commission leur donne quitus. Le bras de fer avec l'Italie le montre. Rendez-vous à l'automne avec l'examen du projet de budget 2020, mais surtout en juin 2020 avec l'évaluation de l'année 2019.


Après la peste brune et le choléra rouge, nous voici atteint de la fièvre jaune tout aussi mortelle si on est pas vacciné.
magicfly
magicfly

Messages : 8278
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

etonnant Re: Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Message par Lili-Rose le Jeu 6 Juin - 22:10

Les réformes du jeune et dynamique président commencent à porter leurs fruits!
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 5234
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

etonnant Re: Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Message par frenchy35F le Jeu 6 Juin - 22:39

Je me fous de BRUXELLES...Qu' ils laissent La FRANCE tranquille et commencent à baisser leurs privilèges...après on en reparlera...OK


Ne faites pas attention à la critique. Elle vient généralement de personnes qui n' ont jamais rien fait d' autre et qui se réjouissent des problèmes de l' Autre...ils justifient ainsi leur paresse pour faire un effort d' adaptation...
frenchy35F
frenchy35F

Messages : 4283
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

etonnant Re: Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Message par Lili-Rose le Jeu 6 Juin - 22:49

frenchy35F a écrit:Je me fous de BRUXELLES...Qu' ils laissent La FRANCE tranquille et commencent à baisser leurs privilèges...après on en reparlera...OK


Les privilèges ont été accordé par les états membres dont la France....
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 5234
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

etonnant Re: Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Message par magicfly le Ven 7 Juin - 6:04

frenchy35F a écrit:Je me fous de BRUXELLES...Qu' ils laissent La FRANCE tranquille et commencent à baisser leurs privilèges...après on en reparlera...OK
Tu trouves normal qu'on ne respecte pas les contrats qu'on a signé? Ce déficit chronique est le principal pb de la France et cette dette qui nous coûte plus de 50 mds par an, tu trouves que c'est bien. Il faut faire des coupes franches dans le budget c'est la seule solution et Bruxelles a raison de nous rappeler à l'ordre, ils sont même bcp trop tolérants!


Après la peste brune et le choléra rouge, nous voici atteint de la fièvre jaune tout aussi mortelle si on est pas vacciné.
magicfly
magicfly

Messages : 8278
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

etonnant Re: Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Message par Fontsestian le Ven 7 Juin - 7:07

magicfly a écrit:
frenchy35F a écrit:Je me fous de BRUXELLES...Qu' ils laissent La FRANCE tranquille et commencent à baisser leurs privilèges...après on en reparlera...OK
Tu trouves normal qu'on ne respecte pas les contrats qu'on a signé? Ce déficit chronique est le principal pb de la France et cette dette qui nous coûte plus de 50 mds par an, tu trouves que c'est bien. Il faut faire des coupes franches dans le budget c'est la seule solution et Bruxelles a raison de nous rappeler à l'ordre, ils sont même bcp trop tolérants!
Il va falloir faire comprendre à une majorité de français qui en ont bien profité que les vaches grasses c'est fini et qu'il est temps de passer à la caisse pour soulager un peu ceux auxquels ils lèguent une dette colossale. Les jeunes générations, les actifs d'aujourd'hui ont le droit d'exiger des baby-boomers un effort conséquent pour compenser leurs gaspillages onéreux. Il faut préserver l'avenir en refondant l'école, en soutenant l'investissement productif, en allégeant les charges qui pèsent sur les entreprises et ceux qui travaillent. Si ça passe par une réduction de service publics redondants, par moins de loisirs et de voyage, par moins de chouchoutages remboursés par la sécu pour les retraités qui ont crée cette situation, tant pis.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 5181
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

etonnant Re: Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Message par ledevois le Ven 7 Juin - 9:03

Fontsestian a écrit:
magicfly a écrit:
Tu trouves normal qu'on ne respecte pas les contrats qu'on a signé? Ce déficit chronique est le principal pb de la France et cette dette qui nous coûte plus de 50 mds par an, tu trouves que c'est bien. Il faut faire des coupes franches dans le budget c'est la seule solution et Bruxelles a raison de nous rappeler à l'ordre, ils sont même bcp trop tolérants!
Il va falloir faire comprendre à une majorité de français qui en ont bien profité que les vaches grasses c'est fini et qu'il est temps de passer à la caisse pour soulager un peu ceux auxquels ils lèguent une dette colossale. Les jeunes générations, les actifs d'aujourd'hui ont le droit d'exiger des baby-boomers un effort conséquent pour compenser leurs gaspillages onéreux. Il faut préserver l'avenir en refondant l'école, en soutenant l'investissement productif, en allégeant les charges qui pèsent sur les entreprises et ceux qui travaillent. Si ça passe par une réduction de service publics redondants, par moins de loisirs et de voyage, par moins de chouchoutages remboursés par la sécu pour les retraités qui ont crée cette situation, tant pis.

Je ne vois pas en quoi les Français devraient endosser la responsabilité de la mauvaise gestion Française de Macron --
Depuis qu'il est au pouvoir nous sommes le pays le plus imposé du monde ,le pays ou il y a le moins de services public -
ce qui veux dire que ce n'est pas un problème des Français mais bel est bien de L'Etat --




 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12293
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

etonnant Re: Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Message par Fontsestian le Ven 7 Juin - 10:00

ledevois a écrit:
Fontsestian a écrit:
Il va falloir faire comprendre à une majorité de français qui en ont bien profité que les vaches grasses c'est fini et qu'il est temps de passer à la caisse pour soulager un peu ceux auxquels ils lèguent une dette colossale. Les jeunes générations, les actifs d'aujourd'hui ont le droit d'exiger des baby-boomers un effort conséquent pour compenser leurs gaspillages onéreux. Il faut préserver l'avenir en refondant l'école, en soutenant l'investissement productif, en allégeant les charges qui pèsent sur les entreprises et ceux qui travaillent. Si ça passe par une réduction de service publics redondants, par moins de loisirs et de voyage, par moins de chouchoutages remboursés par la sécu pour les retraités qui ont crée cette situation, tant pis.

Je ne vois pas en quoi les Français devraient endosser la responsabilité de la mauvaise gestion Française de Macron --
Depuis qu'il est au pouvoir nous sommes le pays le plus imposé du monde ,le pays ou il y a le moins de services public  -
ce qui veux dire que ce n'est pas un problème des Français mais bel est bien de L'Etat --

Arrête tes bêtises Joseph le déclin économique de la France a commencé en 1981 avec les conneries mitterrandiennes et s'est poursuivi depuis pour que nous restions le pays le plus redistributif de la "richesse" nationale, le hic c'est que la dite richesse est aujourd'hui largement constituée d'emprunts que nos descendants sont aimablement invités à endosser.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 5181
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

etonnant Re: Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Message par ledevois le Ven 7 Juin - 10:53

Fontsestian a écrit:
ledevois a écrit:

Je ne vois pas en quoi les Français devraient endosser la responsabilité de la mauvaise gestion Française de Macron --
Depuis qu'il est au pouvoir nous sommes le pays le plus imposé du monde ,le pays ou il y a le moins de services public  -
ce qui veux dire que ce n'est pas un problème des Français mais bel est bien de L'Etat --

Arrête tes bêtises Joseph le déclin économique de la France a commencé en 1981 avec les conneries mitterrandiennes et s'est poursuivi depuis pour que nous restions le pays le plus redistributif de la "richesse" nationale, le hic c'est que la dite richesse est aujourd'hui largement constituée d'emprunts que nous descendants sont aimablement invités à endosser.

Oui ; -il est vrai que nous sommes le pays distribuant le plus l'argent des autres et non de la richesse nationale --- c'est très socialiste cette politique --- il me semblait depuis que je te connais que tu étais contre ---
cependant il est un fait que vous tous avez cru en Macron et ses promesses et que vous avez voté l’espérance ---
Je ne sais pas si les jeunes veulent endosser la dette -- nombreux sont ceux qui veulent travailler à l'étranger --
Je serais étonné avec l'éducation qu'ils ont eu les enfants de cette génération , qu'ils acceptent de payer les conneries des vieux --
Qu'en est il maintenant --? à t'il avancé Macron - et bien Non  -!




 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12293
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

etonnant Re: Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Message par Fontsestian le Ven 7 Juin - 11:08

ledevois a écrit:
Fontsestian a écrit:
Arrête tes bêtises Joseph le déclin économique de la France a commencé en 1981 avec les conneries mitterrandiennes et s'est poursuivi depuis pour que nous restions le pays le plus redistributif de la "richesse" nationale, le hic c'est que la dite richesse est aujourd'hui largement constituée d'emprunts que nous descendants sont aimablement invités à endosser.

Oui ; -il est vrai que nous sommes le pays distribuant le plus l'argent des autres et non de la richesse nationale --- c'est très socialiste cette politique --- il me semblait depuis que je te connais que tu étais contre ---
cependant il est un fait que vous tous avez cru en Macron et ses promesses et que vous avez voté l’espérance ---
Je ne sais pas si les jeunes veulent endosser la dette -- nombreux sont ceux qui veulent travailler à l'étranger --
Je serais étonné avec l'éducation qu'ils ont eu les enfants de cette génération , qu'ils acceptent de payer les conneries des vieux --
Qu'en est il maintenant --? à t'il avancé Macron - et bien Non  -!

Je suis toujours contre le gaspillage mais je sais qu'on ne redresse pas en quelques années une situation plombée depuis des décennies.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 5181
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

etonnant Re: Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Message par jeanpil le Ven 7 Juin - 11:13

Ils peuvent toujours courir; l'Etat Français n'en fait qu'à sa tête ! Gaspiller, gaspiller, gaspiller...

Quant aux privilèges, ils ne doivent être attribués que temporairement et avec parcimonie !


"Cette histoire se passait il y a bien longtemps. Ses protagonistes ne sont que poussière à présent".
jeanpil
jeanpil

Messages : 331
Date d'inscription : 13/03/2019
Age : 59
Localisation : Bretagne Occidentale

Revenir en haut Aller en bas

etonnant Re: Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Message par ledevois le Ven 7 Juin - 12:17

jeanpil a écrit:Ils peuvent toujours courir; l'Etat Français n'en fait qu'à sa tête ! Gaspiller, gaspiller, gaspiller...

Quant aux privilèges, ils ne doivent être attribués que temporairement et avec parcimonie !


Dans une société endettée comme la notre il ne devrait pas y avoir de privilèges ---
Ce qui m'agace c'est que des efforts ont été demandés aux Français , et je n'étais ni contre et je ne suis pas contre ---- mais pour des résultats --- et non pour nourrir une bande de bras cassés -- parce qu'en France faut reconnaître qu'il y en a un grand nombre --




 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 12293
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

etonnant Re: Dette publique : le dernier avertissement de Bruxelles à la France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum