Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par ledevois le Sam 18 Mai - 14:03

« C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches » victor hugo.

Un système universel de retraite
La France compte une quarantaine de régimes de retraite de base et une centaine de régimes complémentaires. La principale différence avec ses voisins concerne les « régimes spéciaux », ceux du secteur public : fonctionnaires, quasi-fonctionnaires (enseignement supérieur, CNRS, pôle emploi, Sécurité sociale, musées, etc) et salariés des entreprises publiques.
A salaire final égal, les pensions des fonctionnaires sont supérieures en moyenne de plus de 20 % aux pensions du secteur privé. Et les âges de départ à la retraite sont avancés. Déjà dans le secteur privé l’âge de départ légal (62 ans) est avancé par rapport à celui des autres pays européens (65 ans, et 67 ans dans quelques années pour plusieurs d’entre eux).
Le secteur public français part en retraite à un âge inférieur à celui du secteur privé, en moyenne plus de trois ans avant.
Emmanuel Macron a donc eu raison d’annoncer la fin de ces « injustices ». Mais ce ne sera pas facile, car il a promis de ne toucher pendant son quinquennat ni à l’âge de départ à la retraite ni au niveau des pensions. Comment peut-on promettre de transformer un régime injuste en régime « universel » sans en modifier les caractéristiques principales ?
On pourrait faire comme plusieurs pays européens (Suède, Allemagne, Italie, Pays-Bas, etc) qui ont un régime universel « à points » : les cotisations de retraite versées chaque année servent à acheter des « points » qui sont convertis en rente annuelle au moment du départ à la retraite. Si le départ en retraite est avancé ou reculé, une décote (diminution de la pension) ou surcote (augmentation) est calculée.
Chacun fixe donc comme il le souhaite son âge de départ. Ce système est déjà bien connu des Français : les retraites complémentaires du secteur privé (AGIRC-ARRCO) fonctionnent ainsi.
Pour que les fonctionnaires puissent passer sous ce régime, leurs droits actuels à la retraite devraient être transformés en points du nouveau régime. Cette transformation s’est faite dans d’autres pays comme la Suède, étalée sur une dizaine d’années. Mais certains seraient perdants : un régime universel ne pourra pas conserver les privilèges actuels.
En promettant de bloquer les âges de départ et les pensions, Emmanuel Macron s’est enfermé dans un piège dont il sera très difficile de sortir sans fortes réactions syndicales. En outre, en supprimant l’AGIRC et l’ARRCO, qui sont gérés par les syndicats patronaux et ouvriers, le régime universel enlèvera des moyens de financement à ces syndicats et suscitera leur opposition.
Pour éviter que sa réforme des retraites, la plus importante de son quinquennat, ne soit mise en pièces par les syndicats, Emmanuel Macron devra limiter leurs moyens de pression en alignant notre législation sur le droit de grève sur celle de nos voisins, Anglais ou Allemands, par exemple.
Une grève ne serait alors licite que pour défendre des revendications professionnelles (salaires ou horaires de travail). Toute grève politique (contre une loi) ou de solidarité serait illicite. Une grève devrait être votée à la majorité, à bulletins secrets, par les salariés concernés. Un véritable service minimum existerait pour les services publics, comme celui qu’avait promis Nicolas Sarkozy en 2007, qu’appliquent les Italiens : pas de grève des transports en commun pendant trois heures le matin et trois heures l’après-midi. Les syndicats seraient responsables financièrement de la réparation des éventuels dégâts causés par une grève illicite. La procédure de réquisition serait simplifiée.
Enfin le financement des syndicats devrait être assuré essentiellement, comme dans les autres pays, par les cotisations de leurs membres, tout financement public étant prohibé, y compris le versement d’un pourcentage des salaires institué en 2014.
Alors la réforme majeure des retraites ne risquerait plus d’être bloquée par les syndicats.
Une telle législation du droit de grève et du financement des syndicats n’est pas actuellement en préparation.
A l’occasion de leur réforme des retraites, les Suédois ont introduit une part de capitalisation : une partie des cotisations est placée ; elle rapporte des intérêts, dividendes ou plus-values qui accroissent le placement et augmentent les pensions de retraite. A cotisations égales, la capitalisation double ou triple les pensions. Les fonctionnaires français bénéficient déjà d’un tel régime, la retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP), qui est assise sur les primes. En améliorant les pensions de tous les futurs retraités, l’instauration d’une telle retraite par capitalisation faciliterait la transition vers le régime universel.
Mais Emmanuel Macron s’est privé de cette possibilité en déclarant que le régime universel serait seulement un régime financé par répartition.
Bref le nouveau régime, qui ne sera présenté au Parlement qu’à la fin de 2019, risque de n’être ni universel ni rapidement mis en œuvre
https://www.contribuables.org/2018/09/depenses-sociales-un-pognon-de-dingue/



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 11313
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par jeanpil le Sam 18 Mai - 15:18

Liberté - EGALITE - Fraternité !

Il serait bon de rappeler à ceux qui bénéficient de faveurs que d'autres triment pour eux.


"Cette histoire se passait il y a bien longtemps. Ses protagonistes ne sont que poussière à présent".
jeanpil
jeanpil

Messages : 331
Date d'inscription : 13/03/2019
Age : 59
Localisation : Bretagne Occidentale

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par ledevois le Sam 18 Mai - 16:36

jeanpil a écrit:Liberté - EGALITE - Fraternité !

Il serait bon de rappeler à ceux qui bénéficient de faveurs que d'autres triment pour eux.

 Ce n'est certainement pas avec la pédagogie du gouvernement que le changement se fera --- , si tu fais parti du privé sache que tu es un baisé -- 



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 11313
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Fontsestian le Sam 18 Mai - 16:52

Arrêtez de pleurnicher les travailleurs indépendants on sait bien que vous êtes majoritairement des fraudeurs.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 5133
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par ledevois le Sam 18 Mai - 16:56

Fontsestian a écrit:Arrêtez de pleurnicher les travailleurs indépendants on sait bien que vous êtes majoritairement de fraudeurs.

 S'ils fraudent c'est pour vivre --- 



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 11313
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Lili-Rose le Sam 18 Mai - 21:23

Fontsestian a écrit:Arrêtez de pleurnicher les travailleurs indépendants on sait bien que vous êtes majoritairement de fraudeurs.
Mon cher Font,
Après avoir bégayé lamentablement entre les chapitres sociaux et fiscaux, tu parles une nouvelle fois d'un monde dont tu ne connais strictement rien.
Je serais assez partant pour que les fonctionnaires (dont tu dis ne pas avoir fait parti), fassent un an de stage en la qualité de TNS, avec bien entendu une resposabilité personnelle.
Ca pourrait faire un bon test d'entrée, plutôt qu'un coucours entre rats de bibliothèque.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 5022
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Fontsestian le Dim 19 Mai - 4:54

Lili-Rose a écrit:
Fontsestian a écrit:Arrêtez de pleurnicher les travailleurs indépendants on sait bien que vous êtes majoritairement de fraudeurs.
Mon cher Font,
Après avoir bégayé lamentablement entre les chapitres sociaux et fiscaux, tu parles une nouvelle fois d'un monde dont tu ne connais strictement rien.
Je serais assez partant pour que les fonctionnaires (dont tu dis ne pas avoir fait parti), fassent un an de stage en la qualité de TNS, avec bien entendu une resposabilité personnelle.
Ca pourrait faire un bon test d'entrée, plutôt qu'un coucours entre rats de bibliothèque.


Tu es marrant toi, tu te lances dans des discours abracadabrantesques qui n'ont rien à voir avec le sujet en cours et ensuite tu fais des commentaires sur l'attitude de ceux qui ne te suivent pas dans tes délires.


Dans ce monde dont tu dis que je ne connais rien est-ce que tu peux m'assurer que n'existe pas une forte proportion de fraudeurs?



Je ne vois pas pourquoi tu opposes la fonction publique, dont tu ne connais rien, aux indépendants comme si tous les bons étaient d'un côté et les mauvais de l'autre, tu essaies de dire quoi exactement?


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 5133
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Fontsestian le Dim 19 Mai - 4:55

ledevois a écrit:
Fontsestian a écrit:Arrêtez de pleurnicher les travailleurs indépendants on sait bien que vous êtes majoritairement de fraudeurs.

 S'ils fraudent c'est pour vivre --- 
 C'est ça oui, il y a les bons fraudeurs que sont les indépendants et les mauvais qui bénéficient d'avantages sociaux.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 5133
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Lili-Rose le Dim 19 Mai - 9:04

Fontsestian a écrit:
Lili-Rose a écrit:
Mon cher Font,
Après avoir bégayé lamentablement entre les chapitres sociaux et fiscaux, tu parles une nouvelle fois d'un monde dont tu ne connais strictement rien.
Je serais assez partant pour que les fonctionnaires (dont tu dis ne pas avoir fait parti), fassent un an de stage en la qualité de TNS, avec bien entendu une resposabilité personnelle.
Ca pourrait faire un bon test d'entrée, plutôt qu'un coucours entre rats de bibliothèque.


Tu es marrant toi, tu te lances dans des discours abracadabrantesques qui n'ont rien à voir avec le sujet en cours et ensuite tu fais des commentaires sur l'attitude de ceux qui ne te suivent pas dans tes délires.


Dans ce monde dont tu dis que je ne connais rien est-ce que tu peux m'assurer que n'existe pas une forte proportion de fraudeurs?



Je ne vois pas pourquoi tu opposes la fonction publique, dont tu ne connais rien, aux indépendants comme si tous les bons étaient d'un côté et les mauvais de l'autre, tu essaies de dire quoi exactement?

Ca va faire quand même 2 ans que je fréquente les fonctionnaires, donc dire que je n'y connais rien, est un peu abusé quand même.
Bien sur qu'il existe de la fraude dans le monde de l'indépendant, mais je ne trouve pas ça anormal compte tenu du traitement qui est réservé par l'état. L'indépendant paye pour tout le monde, mais n'a droit à rien. Il n'a pas droit au chomage ( d'ailleurs manu voulait accorder ce droit, mais encore une promesse non tenue), il n'a pas le droit à l'arrête de travail, mais il y a un amélioration, depuis quelques temps, à savoir 20 euros par jour à partir de la troisème semaine, et sa retraite sera un misère. Par contre l'URSSAF  fait crever les boites.
Il ne doit surtout pas faire faillite, sinon il va payer durant au minium 10 ans ses dettes, voire perdre un bien immobilier s'il en a un.
Je connaissais un chef d'entrepirse, décédé, qui parlait de légitime défense.
Là encore, ce n'est que la fraude gentille, de la petite fraude, car il y a bien pire et personne n'ose y toucher.
Ce n'est que de la broutille par rapport aux personnes qui gagnent leur pognon en France et qui vont le planquer à l'étranger.
Que dire des parlementaires qui s'accordent des augmentations en pondant des lois et qui les éxonèrent d'impôts, on est dans une toute autre dimension que le petit artisan ou commerçant.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 5022
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Lili-Rose le Dim 19 Mai - 9:06

Fontsestian a écrit:
ledevois a écrit:

 S'ils fraudent c'est pour vivre --- 
 C'est ça oui, il y a les bons fraudeurs que sont les indépendants et les mauvais qui bénéficient d'avantages sociaux.


Tu soulignes un des points.
Le bénéficiaires d'avantages sociaux ne risque pas ses fesses en allant bosser.
A l'heure ou les impayés pleuvent, une petite boite peut basculer très vite.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 5022
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Fontsestian le Dim 19 Mai - 9:14

Lili-Rose a écrit:
Fontsestian a écrit:


Tu es marrant toi, tu te lances dans des discours abracadabrantesques qui n'ont rien à voir avec le sujet en cours et ensuite tu fais des commentaires sur l'attitude de ceux qui ne te suivent pas dans tes délires.


Dans ce monde dont tu dis que je ne connais rien est-ce que tu peux m'assurer que n'existe pas une forte proportion de fraudeurs?



Je ne vois pas pourquoi tu opposes la fonction publique, dont tu ne connais rien, aux indépendants comme si tous les bons étaient d'un côté et les mauvais de l'autre, tu essaies de dire quoi exactement?

Ca va faire quand même 2 ans que je fréquente les fonctionnaires, donc dire que je n'y connais rien, est un peu abusé quand même.
Bien sur qu'il existe de la fraude dans le monde de l'indépendant, mais je ne trouve pas ça anormal compte tenu du traitement qui est réservé par l'état. L'indépendant paye pour tout le monde, mais n'a droit à rien. Il n'a pas droit au chomage ( d'ailleurs manu voulait accorder ce droit, mais encore une promesse non tenue), il n'a pas le droit à l'arrête de travail, mais il y a un amélioration, depuis quelques temps, à savoir 20 euros par jour à partir de la troisème semaine, et sa retraite sera un misère. Par contre l'URSSAF  fait crever les boites.
Il ne doit surtout pas faire faillite, sinon il va payer durant au minium 10 ans ses dettes, voire perdre un bien immobilier s'il en a un.
Je connaissais un chef d'entrepirse, décédé, qui parlait de légitime défense.
Là encore, ce n'est que la fraude gentille, de la petite fraude, car il y a bien pire et personne n'ose y toucher.
Ce n'est que de la broutille par rapport aux personnes qui gagnent leur pognon en France et qui vont le planquer à l'étranger.
Que dire des parlementaires qui s'accordent des augmentations en pondant des lois et qui les éxonèrent d'impôts, on est dans une toute autre dimension que le petit artisan ou commerçant.
 Tu as le discours classique de celui qui fraude autant qu'il le peut à son niveau mais qui affirme qu'il y a pire que lui comme si la faute de l'autre excusait la sienne. Des entreprises en difficulté il y en a tout comme des salariés licenciés, les difficultés ne sont pas le lot des seuls indépendants. Et puis si certains galèrent on en voit tout de même beaucoup qui prospèrent. Les classe moyennes supérieures, celles qui investissent dans l'immobilier, qui partent en vacances, qui se nourrissent bien, qui roulent dans des bagnoles haut de gamme sont constituées de cadres et d'indépendants.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 5133
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par magicfly le Dim 19 Mai - 9:18

Lili-Rose a écrit:

Bien sur qu'il existe de la fraude dans le monde de l'indépendant, mais je ne trouve pas ça anormal compte tenu du traitement qui est réservé par l'état. L'indépendant paye pour tout le monde, mais n'a droit à rien. Il n'a pas droit au chomage ( d'ailleurs manu voulait accorder ce droit, mais encore une promesse non tenue), il n'a pas le droit à l'arrête de travail, mais il y a un amélioration, depuis quelques temps, à savoir 20 euros par jour à partir de la troisème semaine, et sa retraite sera un misère. Par contre l'URSSAF  fait crever les boites.
Il ne doit surtout pas faire faillite, sinon il va payer durant au minium 10 ans ses dettes, voire perdre un bien immobilier s'il en a un.
Je connaissais un chef d'entrepirse, décédé, qui parlait de légitime défense.
Là encore, ce n'est que la fraude gentille, de la petite fraude, car il y a bien pire et personne n'ose y toucher.
Ce n'est que de la broutille par rapport aux personnes qui gagnent leur pognon en France et qui vont le planquer à l'étranger.
Que dire des parlementaires qui s'accordent des augmentations en pondant des lois et qui les éxonèrent d'impôts, on est dans une toute autre dimension que le petit artisan ou commerçant.
Et ça te reste au travers de la gorge Very Happy


Après la peste brune et le choléra rouge, nous voici atteint de la fièvre jaune tout aussi mortelle si on est pas vacciné.
magicfly
magicfly

Messages : 8135
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Lili-Rose le Dim 19 Mai - 9:20

magicfly a écrit:
Lili-Rose a écrit:

Bien sur qu'il existe de la fraude dans le monde de l'indépendant, mais je ne trouve pas ça anormal compte tenu du traitement qui est réservé par l'état. L'indépendant paye pour tout le monde, mais n'a droit à rien. Il n'a pas droit au chomage ( d'ailleurs manu voulait accorder ce droit, mais encore une promesse non tenue), il n'a pas le droit à l'arrête de travail, mais il y a un amélioration, depuis quelques temps, à savoir 20 euros par jour à partir de la troisème semaine, et sa retraite sera un misère. Par contre l'URSSAF  fait crever les boites.
Il ne doit surtout pas faire faillite, sinon il va payer durant au minium 10 ans ses dettes, voire perdre un bien immobilier s'il en a un.
Je connaissais un chef d'entrepirse, décédé, qui parlait de légitime défense.
Là encore, ce n'est que la fraude gentille, de la petite fraude, car il y a bien pire et personne n'ose y toucher.
Ce n'est que de la broutille par rapport aux personnes qui gagnent leur pognon en France et qui vont le planquer à l'étranger.
Que dire des parlementaires qui s'accordent des augmentations en pondant des lois et qui les éxonèrent d'impôts, on est dans une toute autre dimension que le petit artisan ou commerçant.
Et ça te reste au travers de la gorge Very Happy
Very Happy
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 5022
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Lili-Rose le Dim 19 Mai - 9:32

Fontsestian a écrit:
Lili-Rose a écrit:

Ca va faire quand même 2 ans que je fréquente les fonctionnaires, donc dire que je n'y connais rien, est un peu abusé quand même.
Bien sur qu'il existe de la fraude dans le monde de l'indépendant, mais je ne trouve pas ça anormal compte tenu du traitement qui est réservé par l'état. L'indépendant paye pour tout le monde, mais n'a droit à rien. Il n'a pas droit au chomage ( d'ailleurs manu voulait accorder ce droit, mais encore une promesse non tenue), il n'a pas le droit à l'arrête de travail, mais il y a un amélioration, depuis quelques temps, à savoir 20 euros par jour à partir de la troisème semaine, et sa retraite sera un misère. Par contre l'URSSAF  fait crever les boites.
Il ne doit surtout pas faire faillite, sinon il va payer durant au minium 10 ans ses dettes, voire perdre un bien immobilier s'il en a un.
Je connaissais un chef d'entrepirse, décédé, qui parlait de légitime défense.
Là encore, ce n'est que la fraude gentille, de la petite fraude, car il y a bien pire et personne n'ose y toucher.
Ce n'est que de la broutille par rapport aux personnes qui gagnent leur pognon en France et qui vont le planquer à l'étranger.
Que dire des parlementaires qui s'accordent des augmentations en pondant des lois et qui les éxonèrent d'impôts, on est dans une toute autre dimension que le petit artisan ou commerçant.
 Tu as le discours classique de celui qui fraude autant qu'il le peut à son niveau mais qui affirme qu'il y a pire que lui comme si la faute de l'autre excusait la sienne. Des entreprises en difficulté il y en a tout comme des salariés licenciés, les difficultés ne sont pas le lot des seuls indépendants. Et puis si certains galèrent on en voit tout de même beaucoup qui prospèrent. Les classe moyennes supérieures, celles qui investissent dans l'immobilier, qui partent en vacances, qui se nourrissent bien, qui roulent dans des bagnoles haut de gamme sont constituées de cadres et d'indépendants.


J'aime bien ta notion de "ceux qui partent en vacances".
Petite anecdote que je trouve rigolote, j'ai un pote pharmacien qui adore les skieurs et le fameux mois de février. Avant de partir ils viennent chercher de la crème solaire, et au retour ils viennent se plaindre de fatigues et lorsqu'on leur demande 50 centimes, c'est de la faute des arabes qui pillent la sécu.
Non mon cher Font, je ne fais pas parti de cete population là, ça ne me semble pas être un signe de réussite bien au contraire.
Puisque tu pointes du doigts les indépendants. Que penses-tu de certains restau qui ne sont que des façades pour du blanchiment? Que penses-tu des étrangers qui s'installent en France qui fraudent un max, le temps que ça peut durer, et qui retournent tout le pognon dans le pays d'origine?
Tu vois là, on est complètement dans une autre dimension. Tout cela est su, et les autorités ne font rien.
Au fait, tu me suspectes de frauder au max, et bien pour ta gouverne, lorsqu' j'ai utilisé des entreprises pour mes investissment immobilier, ou des gars en chèque emploi service, je n'ai jamais fait passer e moindre centimes sur la boite. Donc merci de mesurer un peu tes propos. J'irais même plus loin, j'ai toujours prix un véhicule pour lentreprise en diesel, ce qui est classique, et un véhicule perso à essence, afin de ne pas mélanger les 2 "caisses".
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 5022
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Fontsestian le Dim 19 Mai - 10:12

Lili-Rose a écrit:
Fontsestian a écrit:
 Tu as le discours classique de celui qui fraude autant qu'il le peut à son niveau mais qui affirme qu'il y a pire que lui comme si la faute de l'autre excusait la sienne. Des entreprises en difficulté il y en a tout comme des salariés licenciés, les difficultés ne sont pas le lot des seuls indépendants. Et puis si certains galèrent on en voit tout de même beaucoup qui prospèrent. Les classe moyennes supérieures, celles qui investissent dans l'immobilier, qui partent en vacances, qui se nourrissent bien, qui roulent dans des bagnoles haut de gamme sont constituées de cadres et d'indépendants.


J'aime bien ta notion de "ceux qui partent en vacances".
Petite anecdote que je trouve rigolote, j'ai un pote pharmacien qui adore les skieurs et le fameux mois de février. Avant de partir ils viennent chercher de la crème solaire, et au retour ils viennent se plaindre de fatigues et lorsqu'on leur demande 50 centimes, c'est de la faute des arabes qui pillent la sécu.
Non mon cher Font, je ne fais pas parti de cete population là, ça ne me semble pas être un signe de réussite bien au contraire.
Puisque tu pointes du doigts les indépendants. Que penses-tu de certains restau qui ne sont que des façades pour du blanchiment? Que penses-tu des étrangers qui s'installent en France qui fraudent un max, le temps que ça peut durer, et qui retournent tout le pognon dans le pays d'origine?
Tu vois là, on est complètement dans une autre dimension. Tout cela est su, et les autorités ne font rien.
Au fait, tu me suspectes de frauder au max, et bien pour ta gouverne, lorsqu' j'ai utilisé des entreprises pour mes investissment immobilier, ou des gars en chèque emploi service, je n'ai jamais fait passer e moindre centimes sur la boite. Donc merci de mesurer un peu tes propos. J'irais même plus loin, j'ai toujours prix un véhicule pour lentreprise en diesel, ce qui est classique, et un véhicule perso à essence, afin de ne pas mélanger les 2 "caisses".
Eh ben alors, si tu as toujours déclaré l'intégralité de ton CA, jamais "arrangé" de factures etc tu es l'exception qui confirme la règle.


C'est très bien, dommage qu'ils ne soient pas tous comme ça les indépendants.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 5133
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Lili-Rose le Dim 19 Mai - 10:55

Fontsestian a écrit:
Lili-Rose a écrit:


J'aime bien ta notion de "ceux qui partent en vacances".
Petite anecdote que je trouve rigolote, j'ai un pote pharmacien qui adore les skieurs et le fameux mois de février. Avant de partir ils viennent chercher de la crème solaire, et au retour ils viennent se plaindre de fatigues et lorsqu'on leur demande 50 centimes, c'est de la faute des arabes qui pillent la sécu.
Non mon cher Font, je ne fais pas parti de cete population là, ça ne me semble pas être un signe de réussite bien au contraire.
Puisque tu pointes du doigts les indépendants. Que penses-tu de certains restau qui ne sont que des façades pour du blanchiment? Que penses-tu des étrangers qui s'installent en France qui fraudent un max, le temps que ça peut durer, et qui retournent tout le pognon dans le pays d'origine?
Tu vois là, on est complètement dans une autre dimension. Tout cela est su, et les autorités ne font rien.
Au fait, tu me suspectes de frauder au max, et bien pour ta gouverne, lorsqu' j'ai utilisé des entreprises pour mes investissment immobilier, ou des gars en chèque emploi service, je n'ai jamais fait passer e moindre centimes sur la boite. Donc merci de mesurer un peu tes propos. J'irais même plus loin, j'ai toujours prix un véhicule pour lentreprise en diesel, ce qui est classique, et un véhicule perso à essence, afin de ne pas mélanger les 2 "caisses".
Eh ben alors, si tu as toujours déclaré l'intégralité de ton CA, jamais "arrangé" de factures etc tu es l'exception qui confirme la règle.


C'est très bien, dommage qu'ils ne soient pas tous comme ça les indépendants.
Je n'ai pas dit ça quand même Very Happy .
Mais de toute façon le mois prochain beaucoup de choses changent pour moi.
Je fais une cessation d'activité au 30 juin, fini ce statut, après 23 ans.
Que je sois gardé ou viré du lycée, (il voudrait me récupérer au CFA si j'ai bien pigé), ça n'a pas d'importance je change de job et devrais stopper mon activité de formateur qui devrait reprendre en septembre seulement.
Je l'ai déjà dit, je vais démarrer dans un poste de responsable d'une unité de production dans une boite française dans le but d'alimenter le réseau Allemand et Suisse. Beau challenge.
J'avoue que cet ensemble de changement génère un peu de stress, et j'ai hâté que tout ces changements soit derrière moi.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 5022
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par magicfly le Dim 19 Mai - 11:31

Lili-Rose a écrit:Je n'ai pas dit ça quand même Very Happy .
Mais de toute façon le mois prochain beaucoup de choses changent pour moi.
Je fais une cessation d'activité au 30 juin, fini ce statut, après 23 ans.
Que je sois gardé ou viré du lycée, (il voudrait me récupérer au CFA si j'ai bien pigé), ça n'a pas d'importance je change de job et devrais stopper mon activité de formateur qui devrait reprendre en septembre seulement.
Je l'ai déjà dit, je vais démarrer dans un poste de responsable d'une unité de production dans une boite française dans le but d'alimenter le réseau Allemand et Suisse. Beau challenge.
J'avoue que cet ensemble de changement génère un peu de stress, et j'ai hâté que tout ces changements soit derrière moi.
Je te souhaite de t'éclater dans ton nouveau job et te dis MERDE Very Happy ; l'avenir est à ceux qui se bougent le cul pas aux pleurnichards. 


Après la peste brune et le choléra rouge, nous voici atteint de la fièvre jaune tout aussi mortelle si on est pas vacciné.
magicfly
magicfly

Messages : 8135
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par ledevois le Dim 19 Mai - 11:38

magicfly a écrit:
Lili-Rose a écrit:Je n'ai pas dit ça quand même Very Happy .
Mais de toute façon le mois prochain beaucoup de choses changent pour moi.
Je fais une cessation d'activité au 30 juin, fini ce statut, après 23 ans.
Que je sois gardé ou viré du lycée, (il voudrait me récupérer au CFA si j'ai bien pigé), ça n'a pas d'importance je change de job et devrais stopper mon activité de formateur qui devrait reprendre en septembre seulement.
Je l'ai déjà dit, je vais démarrer dans un poste de responsable d'une unité de production dans une boite française dans le but d'alimenter le réseau Allemand et Suisse. Beau challenge.
J'avoue que cet ensemble de changement génère un peu de stress, et j'ai hâté que tout ces changements soit derrière moi.
Je te souhaite de t'éclater dans ton nouveau job et te dis MERDE Very Happy ; l'avenir est à ceux qui se bougent le cul pas aux pleurnichards. 

 Je te rejoins sur ce sujet et à moi aussi de lui dire merde -- 



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 11313
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Lili-Rose le Dim 19 Mai - 12:22

magicfly a écrit:
Lili-Rose a écrit:Je n'ai pas dit ça quand même Very Happy .
Mais de toute façon le mois prochain beaucoup de choses changent pour moi.
Je fais une cessation d'activité au 30 juin, fini ce statut, après 23 ans.
Que je sois gardé ou viré du lycée, (il voudrait me récupérer au CFA si j'ai bien pigé), ça n'a pas d'importance je change de job et devrais stopper mon activité de formateur qui devrait reprendre en septembre seulement.
Je l'ai déjà dit, je vais démarrer dans un poste de responsable d'une unité de production dans une boite française dans le but d'alimenter le réseau Allemand et Suisse. Beau challenge.
J'avoue que cet ensemble de changement génère un peu de stress, et j'ai hâté que tout ces changements soit derrière moi.
Je te souhaite de t'éclater dans ton nouveau job et te dis MERDE Very Happy ; l'avenir est à ceux qui se bougent le cul pas aux pleurnichards. 


Merci! Very Happy 
Franchement? Ca me plaît, et c'est surtout "l'export" qui me plaît. La pénétration du marché allemand est très difficile, ils sont hyper chauvins.
Je crois que je vais devoir remercier l'inspecteur qui m'a un peu forcé à faire des recherches.
Pas si facile de changer à presque 50 plombes car sur le marché du travail on est considéré comme un "vieux".
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 5022
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Lili-Rose le Dim 19 Mai - 12:23

ledevois a écrit:
magicfly a écrit:
Je te souhaite de t'éclater dans ton nouveau job et te dis MERDE Very Happy ; l'avenir est à ceux qui se bougent le cul pas aux pleurnichards. 

 Je te rejoins sur ce sujet et à moi aussi de lui dire merde -- 


Merci Joseph Very Happy .
Je vais changer complètement de monde. Des nouvelles perspectives s'ouvrent à moi Very Happy
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 5022
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par ledevois le Dim 19 Mai - 12:55

Lili-Rose a écrit:
ledevois a écrit:

 Je te rejoins sur ce sujet et à moi aussi de lui dire merde -- 


Merci Joseph Very Happy .
Je vais changer complètement de monde. Des nouvelles perspectives s'ouvrent à moi Very Happy

 T'as tout compris qu'à tout âge faut savoir se remettre en question -- bonne chance -! Very Happy



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 11313
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par magicfly le Dim 19 Mai - 14:43

ledevois a écrit:
Lili-Rose a écrit:


Merci Joseph Very Happy .
Je vais changer complètement de monde. Des nouvelles perspectives s'ouvrent à moi Very Happy

 T'as tout compris qu'à tout âge faut savoir se remettre en question -- bonne chance -! Very Happy
Bonne idée; commences par changer ton bulletin de vote dimanche prochain Very Happy


Après la peste brune et le choléra rouge, nous voici atteint de la fièvre jaune tout aussi mortelle si on est pas vacciné.
magicfly
magicfly

Messages : 8135
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par magicfly le Dim 19 Mai - 14:59

Tiens Ledevois, voilà une occasion de te remettre en question: Une profiteuse du système et des aides sociales: ce sont ceux-là que tu appelles le nouveau monde! Ce nouveau monde que tu soutiens, c'est Sarko de Bygmalion, Fillou, balkany et aujourd'hui leur porte parole.



[size=31]Européennes : la porte-parole LR toujours inscrite à Pôle Emploi[/size]
La porte-parole et candidate de la liste Les Républicains, Laurence Sailliet, suscite des critiques en raison de son inscription à Pôle emploi, en pleine campagne des élections européennes.

"La solidarité n'a pas à financer une candidature", s'indigne en privé Stéphane Séjourné, directeur de la campagne européenne d'En marche, détaille le Journal du dimanche dans son édition de dimanche 19 mai. En cause, l'information, révélée par le Point, un peu plus tôt dans la semaine. Laurence Sailliet, candidate à un siège au Parlement européen de Strasbourg et porte-parole de la liste Les Républicains, est toujours inscrite auprès de Pôle emploi, qui lui verse une allocation mensuelle à laquelle elle a droit. 

Un droit auquel a renoncé, de son côté, le trentenaire, proche d'Emmanuel Macron, à l'inverse, donc, de la porte-parole des Républicains a fait le choix de continuer à toucher 75% de son dernier salaire, soit un montant avoisinant 2500 par mois. Une somme qu'elle touche dans le cadre d'un contrat de sécurisation professionnelle, elle qui assure être "sur un projet de création d'entreprise". 

Accusée d'avoir occupée un "emploi de confort"

Vendredi 17 mai, l'Express s'était également intéressé à l'activité de Laurence Sailliet, qui a omis certaines activités sur sa biographie officielle, notamment un passage de quatre ans dans le cabinet d'avocat de son compagnon, clôturé en octobre 2018 lors de son inscription au Pôle Emploi. Un "emploi de confort" avait vitupéré un témoin, assurant qu'elle avait mis à profit son activité pour nouer des relations haut placées. "Elle avait table ouverte au Fouquet's pour construire son réseau politique", assure ce témoin à l'hebdomadaire.


Après la peste brune et le choléra rouge, nous voici atteint de la fièvre jaune tout aussi mortelle si on est pas vacciné.
magicfly
magicfly

Messages : 8135
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par ledevois le Dim 19 Mai - 15:17

magicfly a écrit:Tiens Ledevois, voilà une occasion de te remettre en question: Une profiteuse du système et des aides sociales: ce sont ceux-là que tu appelles le nouveau monde! Ce nouveau monde que tu soutiens, c'est Sarko de Bygmalion, Fillou, balkany et aujourd'hui leur porte parole.



[size=31]Européennes : la porte-parole LR toujours inscrite à Pôle Emploi[/size]
La porte-parole et candidate de la liste Les Républicains, Laurence Sailliet, suscite des critiques en raison de son inscription à Pôle emploi, en pleine campagne des élections européennes.

"La solidarité n'a pas à financer une candidature", s'indigne en privé Stéphane Séjourné, directeur de la campagne européenne d'En marche, détaille le Journal du dimanche dans son édition de dimanche 19 mai. En cause, l'information, révélée par le Point, un peu plus tôt dans la semaine. Laurence Sailliet, candidate à un siège au Parlement européen de Strasbourg et porte-parole de la liste Les Républicains, est toujours inscrite auprès de Pôle emploi, qui lui verse une allocation mensuelle à laquelle elle a droit. 

Un droit auquel a renoncé, de son côté, le trentenaire, proche d'Emmanuel Macron, à l'inverse, donc, de la porte-parole des Républicains a fait le choix de continuer à toucher 75% de son dernier salaire, soit un montant avoisinant 2500 par mois. Une somme qu'elle touche dans le cadre d'un contrat de sécurisation professionnelle, elle qui assure être "sur un projet de création d'entreprise". 

Accusée d'avoir occupée un "emploi de confort"

Vendredi 17 mai, l'Express s'était également intéressé à l'activité de Laurence Sailliet, qui a omis certaines activités sur sa biographie officielle, notamment un passage de quatre ans dans le cabinet d'avocat de son compagnon, clôturé en octobre 2018 lors de son inscription au Pôle Emploi. Un "emploi de confort" avait vitupéré un témoin, assurant qu'elle avait mis à profit son activité pour nouer des relations haut placées. "Elle avait table ouverte au Fouquet's pour construire son réseau politique", assure ce témoin à l'hebdomadaire.
Stéphane Séjourné, à raison de cette position et ce n'est certainement pas moi qui vais le contredire -- cependant c'est une affaire personnelle d'une personne sans peu de morale qui ne va certainement pas changer ma pensée que généralement la l r e m est socialiste et responsable du chaos de la France --- 

 Je n'ai pas ton caractère magyc et depuis que nous échangeons tu devrais comprendre que je ne suis pas pour tout ou tout contre -- je suis différent de toi --- 
 Je suis de droite depuis l'âge de 21 ans et ce n'est certainement pas maintenant que je vais changer -- 
 Concernant lili c'est différent et il fait bien de revoir sa copie sur les perspective de sa vie professionnelle --- 



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 11313
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par magicfly le Dim 19 Mai - 15:22

ledevois a écrit:
magicfly a écrit:Tiens Ledevois, voilà une occasion de te remettre en question: Une profiteuse du système et des aides sociales: ce sont ceux-là que tu appelles le nouveau monde! Ce nouveau monde que tu soutiens, c'est Sarko de Bygmalion, Fillou, balkany et aujourd'hui leur porte parole.



[size=31]Européennes : la porte-parole LR toujours inscrite à Pôle Emploi[/size]
La porte-parole et candidate de la liste Les Républicains, Laurence Sailliet, suscite des critiques en raison de son inscription à Pôle emploi, en pleine campagne des élections européennes.

"La solidarité n'a pas à financer une candidature", s'indigne en privé Stéphane Séjourné, directeur de la campagne européenne d'En marche, détaille le Journal du dimanche dans son édition de dimanche 19 mai. En cause, l'information, révélée par le Point, un peu plus tôt dans la semaine. Laurence Sailliet, candidate à un siège au Parlement européen de Strasbourg et porte-parole de la liste Les Républicains, est toujours inscrite auprès de Pôle emploi, qui lui verse une allocation mensuelle à laquelle elle a droit. 

Un droit auquel a renoncé, de son côté, le trentenaire, proche d'Emmanuel Macron, à l'inverse, donc, de la porte-parole des Républicains a fait le choix de continuer à toucher 75% de son dernier salaire, soit un montant avoisinant 2500 par mois. Une somme qu'elle touche dans le cadre d'un contrat de sécurisation professionnelle, elle qui assure être "sur un projet de création d'entreprise". 

Accusée d'avoir occupée un "emploi de confort"

Vendredi 17 mai, l'Express s'était également intéressé à l'activité de Laurence Sailliet, qui a omis certaines activités sur sa biographie officielle, notamment un passage de quatre ans dans le cabinet d'avocat de son compagnon, clôturé en octobre 2018 lors de son inscription au Pôle Emploi. Un "emploi de confort" avait vitupéré un témoin, assurant qu'elle avait mis à profit son activité pour nouer des relations haut placées. "Elle avait table ouverte au Fouquet's pour construire son réseau politique", assure ce témoin à l'hebdomadaire.
Stéphane Séjourné, à raison de cette position et ce n'est certainement pas moi qui vais le contredire -- cependant c'est une affaire personnelle d'une personne sans peu de morale qui ne va certainement pas changer ma pensée que généralement la l r e m est socialiste et responsable du chaos de la France --- 

 Je n'ai pas ton caractère magyc et depuis que nous échangeons tu devrais comprendre que je ne suis pas pour tout ou tout contre -- je suis différent de toi --- 
 Je suis de droite depuis l'âge de 21 ans et ce n'est certainement pas maintenant que je vais changer -- 
 Concernant lili c'est différent et il fait bien de revoir sa copie sur les perspective de sa vie professionnelle --- 
Je suis de droite et j'ai tjrs voté à droite, sauf que moi je suis de la droite progressiste et libérale; d'une droite ouverte aux autres et pas repliée sur elle même.


Après la peste brune et le choléra rouge, nous voici atteint de la fièvre jaune tout aussi mortelle si on est pas vacciné.
magicfly
magicfly

Messages : 8135
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Dépenses sociales : un pognon de dingue ? Empty Re: Dépenses sociales : un pognon de dingue ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum