L'UE aide aussi ceux qui ont faim

Aller en bas

L'UE aide aussi ceux qui ont faim Empty L'UE aide aussi ceux qui ont faim

Message par Nadou le Dim 12 Mai - 11:06

Aux Restos du Coeur, un quart des repas distribués financé par l'Union européenne


https://www.nouvelobs.com/topnews/20190512.AFP6311/aux-restos-du-coeur-un-quart-des-repas-distribues-finance-par-l-union-europeenne.html



Strasbourg (AFP) - Des boîtes de petits pois par centaines, du thon ou du chocolat en poudre pour un régiment... Rares sont les bénéficiaires à le savoir mais, aux Restos du Coeur, un quart des denrées alimentaires distribuées sont financées par l'Union européenne.
Dans l'immense entrepôt des Restos du Coeur du Bas-Rhin, installé sur 2.200 m2 dans une zone industrielle du sud de Strasbourg, toute une rangée de palettes montant jusqu'au plafond regroupe des marchandises achetées grâce au Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD).
Du sucre, des boîtes de raviolis, des salades de fruits en conserve, mais aussi des escalopes de poulet congelées et du beurre, stockés dans une chambre froide: une vingtaine de produits de première nécessité a été achetée cette année grâce au FEAD, après un appel d'offres national.
"Notre association distribue gratuitement des denrées alimentaires dont l'achat est financé par l'Union européenne", explique une affichette accompagnée d'un drapeau européen, au bout du rayonnage.
Très professionnels, des bénévoles s'activent, certains au volant de chariots de manutention. Fernand Koch, responsable de l'approvisionnement, prépare une commande pour le restaurant "La Fringale" qui accueille, près de la gare de Strasbourg, les personnes en errance.
Plus loin, des bénévoles trient des produits beaucoup plus variés, issus de la collecte organisée dans les supermarchés. Un paquet de madeleines côtoie du lait infantile et une brique de soupe forestière.
"On complète (les produits achetés grâce au FEAD) avec la collecte qui permet d'avoir des produits variés, car les gens donnent ce qui leur faire plaisir", explique Daniel Belletier, président des "Restos" du Bas-Rhin.
"C'est essentiel, ce financement européen. On se bat pour que ce fonds perdure", insiste-t-il, surplombé par un portrait de Coluche en noir en blanc.
- Comme les Enfoirés -
Avec environ 25 millions d'euros par an, les Restos du Coeur sont les premiers bénéficiaires français du FEAD, que touchent également la Fédération Française des Banques Alimentaires, le Secours Populaire et la Croix-Rouge.
Sur les 130 millions de repas distribués par l'association chaque année, plus d'un quart est financé par ce fonds mis en place pour la période 2014-2020, selon une stratégie qui vise à faire sortir de la pauvreté 20 millions d'Européens.
Pourtant, l'inquiétude se mêle à la gratitude à l'égard de la Commission européenne : le FEAD pourrait être intégré à un fonds social plus large dont seulement 2% seraient consacrés à l'aide alimentaire, soit environ 2 milliards d'euros, contre 3,8 milliards aujourd'hui.
"On perdrait presque ce que rapportent les concerts des Enfoirés, ce n'est pas facile à compenser!", s'alarme Daniel Belletier.
"Les pouvoirs publics français nous ont dit qu'au cas où le montant du FEAD diminuerait, ils apporteraient la différence. Sauf que ce serait un engagement budgétaire annuel qui pourrait être remis en cause chaque année, alors que le budget européen donne une sécurité sur six ans", complète le président des Restos du Coeur Patrice Blanc.
A quelques centaines de mètres de l'entrepôt strasbourgeois, au centre de distribution des Restos dans le quartier de la Meinau, familles avec poussettes, couples âgés et personnes isolées peuvent venir chercher de la nourriture une fois par semaine.
Des choux, des asperges, des crèmes au caramel, des conserves, du lait, du pain... les cabas se remplissent vite.
Si les bénéficiaires ne s'attardent pas à contempler l'affichette mentionnant le FEAD au-dessus des rayonnages, pour tous, cette aide alimentaire est essentielle.
"Sans cette aide, je mangerais, mais presque rien", témoigne Jean-Pierre, grand gaillard au crâne rasé, à la fois bénéficiaire et bénévole des Restos.
Arrivée d'Angola il y a trois ans avec ses trois enfants, sans travail, Paula Mena Kuntina a rempli deux grands sacs de courses. "On est quatre à la maison, cela ne suffit pas. Je viens une fois par semaine mais j'aurais besoin de plus", soupire-t-elle.
"On a beaucoup trop de familles et pas assez de marchandises", constate une des bénévoles, Laurence Ben Youssef. Les bénéficiaires "sont demandeurs de viande, de pâtes, de riz", liste-t-elle.
Au cours de leur campagne 2017-2018, les Restos du Coeur ont accueilli 860.000 personnes, leur proposant aide alimentaire mais aussi accompagnement pour la recherche d'emploi, assistance juridique ou encore soutien scolaire.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 24415
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum