DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE

Aller en bas

DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE Empty DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE

Message par ledevois le Lun 29 Avr - 10:28

Enfin ! La Commission européenne vient de proposer de sortir la France de la procédure de déficit public excessif, 9 ans après l’y avoir fait entrer. Le déficit public de l’Hexagone est en effet tombé à 2,6% du Produit intérieur brut (PIB) en 2017, soit en dessous du fameux seuil des 3%. Mais que l’on ne se réjouisse pas trop vite : nous sommes toujours l’un des pays de l’Union européenne les plus à la traîne… Voici 4 points pour comprendre pourquoi.


Les dépenses publiques ont continué d'augmenter

Sur le papier, l’amélioration des finances publiques a été spectaculaire en 2017. Le déficit a en effet diminué de 0,8 point, passant de 3,4 à 2,6% du PIB. Reste que cela s’explique avant tout par une très forte hausse (+4%) des recettes publiques, liées notamment au rebond de la croissance du PIB. Les dépenses, elles, ont continué de progresser. Cette hausse s’est même accélérée : +2,5% en 2017, contre +1% en 2016. Conséquence, le ratio de dépenses, rapporté au PIB, ne diminue que légèrement, à 56,4% contre 56,6% l’année précédente. Une tendance qui inquiète le Haut conseil des finances publiques. “Le passage du déficit public sous le seuil de 3 points de PIB (...) a été obtenu sans aucun effort budgétaire discrétionnaire en 2017. Le Haut Conseil souligne que le non-respect de la trajectoire en dépense ne pourra pas toujours être compensé par de bonnes surprises en matière de recettes”, prévient l’institution chargée d’examiner les prévisions du gouvernement, dans une note rendue publique ce mercredi.

Le déficit public reste l’un des plus élevés de l’Union européenne

A 2,6% du PIB, le déficit Français est bien loin de la moyenne de l’Union européenne, de 1% selon Eurostat. Il s’affiche même comme le 4ème le plus élevé des 28 pays membres. Seuls la Roumanie (2,9%), le Portugal (3%) et l’Espagne (3,1%) font pire. A l’inverse, 13 pays européens affichent maintenant des excédents publics, c’est-à-dire que leurs recettes dépassent leurs dépenses. L’Allemagne, par exemple, a dégagé un excédent de 1,3% l’année dernière.

La dette publique continue de grimper et frôle 100% du PIB

Pour le moment, la baisse du déficit public n’est pas suffisante pour stopper la progression du ratio d’endettement de la France, qui approche désormais des niveaux inquiétants. La dette publique (qui constitue le stock des déficits accumulés) représentait, fin 2017, quelque 96,8% du PIB, contre 96,6% l’année précédente. Là encore, c’est un très mauvais score comparé à la moyenne européenne de 81,6% (le meilleur élève, l’Estonie, est même à 9%...). Seuls 6 pays font pire que l’Hexagone, dont 4 affichant un ratio d’endettement supérieur à 100% : la Belgique (103,1%), le Portugal (125,7%), l’Italie (131,8%) et la Grèce (178,6%).

Le déficit public risque de repartir à la hausse en 2019

Cette année, le déficit public devrait continuer de baisser, vers 2,3% du PIB, à en croire les prévisions de la Commission européenne. Mais il risque par contre de repartir sensiblement à la hausse l’année suivante, vers 2,8% (le gouvernement parie, lui, sur une hausse à 2,4%)... En cause : la transformation, en 2019, du crédit d’impôt compétitivité emploi, le fameux CICE, en baisse de charges pour les entreprises. Cette année-là, l’Etat va en effet devoir à la fois payer le crédit d’impôt (qui repose sur les revenus de l’année précédente) et absorber la baisse des cotisations… En théorie, la situation est censée s’arranger les années suivantes : dans ses dernières prévisions de long terme, le gouvernement a prévu un déficit de 0,9% en 2020, et même un excédent de 0,3% en 2022. Encore faut-il, pour cela, que la croissance économique ne flanche pas et que les pouvoirs publics trouvent des économies supplémentaires pour honorer certaines nouvelles promesses, telles que la suppression totale de la taxe d’habitation...
http://www.capital.fr/economie-politique/deficit-public-pourquoi-la-france-est-encore-lun-des-cancres-de-lunion-europeenne-1289405
A LIRE AUSSI



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 10748
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE Empty Re: DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE

Message par jeanpil le Lun 29 Avr - 11:01

En une ligne : beaucoup trop de fonctionnaires et assimilés. Que vous le vouliez ou non, c'est la Réalité.
Quand on voit déjà comment la Fonction Publique gère l'outil informatique ! Des nuls ! Bravo les politiciens et hauts-fonctionnaires ! Trop payés pour les résultats ! STOP


"Cette histoire se passait il y a bien longtemps. Ses protagonistes ne sont que poussière à présent".
jeanpil
jeanpil

Messages : 292
Date d'inscription : 13/03/2019
Age : 59
Localisation : Bretagne Occidentale

Revenir en haut Aller en bas

DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE Empty Re: DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE

Message par magicfly le Lun 29 Avr - 12:51

jeanpil a écrit:En une ligne : beaucoup trop de fonctionnaires et assimilés. Que vous le vouliez ou non, c'est la Réalité.
Quand on voit déjà comment la Fonction Publique gère l'outil informatique ! Des nuls ! Bravo les politiciens et hauts-fonctionnaires ! Trop payés pour les résultats ! STOP
Des fois, je suis d'accord avec toi Very Happy


Après la peste brune et le choléra rouge, nous voici atteint de la fièvre jaune tout aussi mortelle si on est pas vacciné.
magicfly
magicfly

Messages : 7882
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE Empty Re: DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE

Message par ledevois le Lun 29 Avr - 19:53

Pendant sa campagne présidentielle, Macron avait promis de réduire de 4 points de PIB nos dépenses publiques et de 2 points le taux de prélèvements obligatoires: on n'en prend hélas pas le chemin.

Quant aux efforts demandés, ce sont toujours aux mêmes qu'il les demande, à savoir les classes moyennes.



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 10748
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE Empty Re: DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE

Message par Zerbinette le Lun 29 Avr - 20:12

D'abord,ne pas s'en prendre aux fonctionnaires,qui vont avoir un surcroit de jours à occuper...........Pâques   1 mai  8 mai  ascension  Pentecôte.............vivement que les vacances suivent!
Macron fait des annonces qui ne ressemblent à rien de construit,préparé,ou budgeté!
Avant de faire une suppression annoncée de 120 000 fonctionnaires,il fallait savoir ou,ds quel ministère,ou y at-il surnombre?????????
Et je suppose que comme on lui met des bâtons ds les roues,l'important c'est d'attendre!
Chaque  français,au lieu de rouler pour sa pomme,devrait penser à cette charge énorme que les enfants vont avoir à supporter,et ce sera comme une tare,ça va durer!
Et c'est qd même Mitterrand et les socialos qui ont bien creusé ,les successeurs ont agrandi le trou..........Hollande a décroché le pompon!
C'est l'Etat qui paie........Sa retraite,ça;c'est sûr!
Sauf que ce qui a été retenu des promesses de Macron,c'est les plus petites pensions portées à 1 000 euros,les autres indexées sur l'inflation,donc encore des dépenses.........
Il y a au Lux,à Echternach,une procession traditionnelle à la Pentecôte:un pas en avant,deux pas en arrière.............
Donc vivement septembre!


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 6008
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE Empty Re: DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE

Message par Lili-Rose le Lun 29 Avr - 21:25

ledevois a écrit:

Enfin ! La Commission européenne vient de proposer de sortir la France de la procédure de déficit public excessif, 9 ans après l’y avoir fait entrer. Le déficit public de l’Hexagone est en effet tombé à 2,6% du Produit intérieur brut (PIB) en 2017, soit en dessous du fameux seuil des 3%. Mais que l’on ne se réjouisse pas trop vite : nous sommes toujours l’un des pays de l’Union européenne les plus à la traîne… Voici 4 points pour comprendre pourquoi.




Les dépenses publiques ont continué d'augmenter



Sur le papier, l’amélioration des finances publiques a été spectaculaire en 2017. Le déficit a en effet diminué de 0,8 point, passant de 3,4 à 2,6% du PIB. Reste que cela s’explique avant tout par une très forte hausse (+4%) des recettes publiques, liées notamment au rebond de la croissance du PIB. Les dépenses, elles, ont continué de progresser. Cette hausse s’est même accélérée : +2,5% en 2017, contre +1% en 2016. Conséquence, le ratio de dépenses, rapporté au PIB, ne diminue que légèrement, à 56,4% contre 56,6% l’année précédente. Une tendance qui inquiète le Haut conseil des finances publiques. “Le passage du déficit public sous le seuil de 3 points de PIB (...) a été obtenu sans aucun effort budgétaire discrétionnaire en 2017. Le Haut Conseil souligne que le non-respect de la trajectoire en dépense ne pourra pas toujours être compensé par de bonnes surprises en matière de recettes”, prévient l’institution chargée d’examiner les prévisions du gouvernement, dans une note rendue publique ce mercredi.

Le déficit public reste l’un des plus élevés de l’Union européenne



A 2,6% du PIB, le déficit Français est bien loin de la moyenne de l’Union européenne, de 1% selon Eurostat. Il s’affiche même comme le 4ème le plus élevé des 28 pays membres. Seuls la Roumanie (2,9%), le Portugal (3%) et l’Espagne (3,1%) font pire. A l’inverse, 13 pays européens affichent maintenant des excédents publics, c’est-à-dire que leurs recettes dépassent leurs dépenses. L’Allemagne, par exemple, a dégagé un excédent de 1,3% l’année dernière.

La dette publique continue de grimper et frôle 100% du PIB



Pour le moment, la baisse du déficit public n’est pas suffisante pour stopper la progression du ratio d’endettement de la France, qui approche désormais des niveaux inquiétants. La dette publique (qui constitue le stock des déficits accumulés) représentait, fin 2017, quelque 96,8% du PIB, contre 96,6% l’année précédente. Là encore, c’est un très mauvais score comparé à la moyenne européenne de 81,6% (le meilleur élève, l’Estonie, est même à 9%...). Seuls 6 pays font pire que l’Hexagone, dont 4 affichant un ratio d’endettement supérieur à 100% : la Belgique (103,1%), le Portugal (125,7%), l’Italie (131,8%) et la Grèce (178,6%).

Le déficit public risque de repartir à la hausse en 2019



Cette année, le déficit public devrait continuer de baisser, vers 2,3% du PIB, à en croire les prévisions de la Commission européenne. Mais il risque par contre de repartir sensiblement à la hausse l’année suivante, vers 2,8% (le gouvernement parie, lui, sur une hausse à 2,4%)... En cause : la transformation, en 2019, du crédit d’impôt compétitivité emploi, le fameux CICE, en baisse de charges pour les entreprises. Cette année-là, l’Etat va en effet devoir à la fois payer le crédit d’impôt (qui repose sur les revenus de l’année précédente) et absorber la baisse des cotisations… En théorie, la situation est censée s’arranger les années suivantes : dans ses dernières prévisions de long terme, le gouvernement a prévu un déficit de 0,9% en 2020, et même un excédent de 0,3% en 2022. Encore faut-il, pour cela, que la croissance économique ne flanche pas et que les pouvoirs publics trouvent des économies supplémentaires pour honorer certaines nouvelles promesses, telles que la suppression totale de la taxe d’habitation...
http://www.capital.fr/economie-politique/deficit-public-pourquoi-la-france-est-encore-lun-des-cancres-de-lunion-europeenne-1289405
A LIRE AUSSI



Et pour augmenter le PIB on y inclu l'estimation du montant du trafic de drogue. Razz
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 4793
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE Empty Re: DÉFICIT PUBLIC : POURQUOI LA FRANCE EST ENCORE L’UN DES CANCRES DE L’UNION EUROPÉENNE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum