Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Zerbinette le Jeu 18 Avr - 13:52

Thomas Guénolé rompt violemment avec La France insoumise : « C’est une dictature »




Le politologue, qui était candidat aux européennes, estime que Mélenchon est un « autocrate ». Il est sous le coup d’une procédure interne pour des faits « pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel ».



Par Abel Mestre Publié aujourd’hui à 10h25, mis à jour à 12h58


C’est une rupture violente. Dans un long communiqué envoyé jeudi 18 avril au matin, le politologue Thomas Guénolé, qui était candidat sur la liste de La France insoumise (LFI) pour les élections européennes, a annoncé qu’il claquait la porte. Avec fracas. Un départ qui survient alors que M. Guénolé fait face à une procédure interne après des « faits pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel » qu’il dément formellement.
« Comment peuvent-ils plaider sans relâche pour une vraie démocratie en France, eux qui organisent La France insoumise comme une dictature ? Jean-Luc Mélenchon, lui, gouverne La France insoumise en autocrate, assène entre autres celui qui était coresponsable de l’école de formation de La France insoumise. Distant des militants de terrain, l’appareil central fonctionne comme une toile d’araignée : des cercles de plus en plus étroits, jusqu’à “JLM” au centre qui, in fine, décide de tout ce qui compte en symbiose avec Sophia Chikirou. Manuel Bompard est leur homme de paille et leur paratonnerre. » Pour M. Guénolé, M. Mélenchon est « colérique » et ne devrait pas être candidat à la présidentielle de 2022.
Le chef de file de La France insoumise a réagi, dans la matinée, aux critiques de M. Guénolé. « Je découvre le communiqué de Thomas Guenolé. J’ignore tout de cette affaire. Je n’ai été informé ni du l’existence d’une procédure ni de ses évolutions », se défend Jean-Luc Mélenchon. Avant d’ajouter :
« Les instances du mouvement ont fonctionné, elles n’avaient ni à m’informer ni à me saisir. Je n’ai jamais eu aucun contentieux personnel ou politique avec Thomas Guénolé. Il ne m’a jamais exprimé la moindre réserve concernant la vie du mouvement. Il m’a affirmé son amitié et son soutien à de nombreuses reprises très récemment. Je suis stupéfait qu’il me mette en cause de cette façon. Décidément, rien ne me sera épargné. »

Un « simulacre » de démocratie interne


Le texte de M. Guénolé entre en résonance avec les raisons avancées lors des départs récents de LFI, à savoir un manque criant de démocratie interne, un mouvement où n’existe presque aucune structure collective de débat et de décision. En janvier, une lettre interne décrivait déjà ce fonctionnement délétère. Une structure « gazeuse », selon le mot de M. Mélenchon, qui, de fait, entretient un flou organisationnel. « La démocratie interne à La France insoumise est un simulacre », continue M. Guénolé, qui ambitionnait d’être candidat à Montreuil (Seine-Saint-Denis) pour les élections municipales de 2020.
Alexis Corbière, qui a toujours eu de bonnes relations avec le Breton, est abasourdi. « Je n’étais pas au courant, je ne sais pas de quoi il parle, jure-t-il au Monde. La violence de ce communiqué est incroyable… Ce sont des méthodes qui ne sont pas acceptables. Je ne sais pas ce qu’il se passe. Je suis stupéfait et je désapprouve. Je ne l’ai jamais entendu exprimer ces griefs. Hier encore on discutait d’initiatives locales et il n’y avait aucun problème. Il faut arrêter ces psychodrames, il y a une volonté de faire exploser un collectif à partir d’un cas individuel. »
Selon M. Guénolé, ses critiques ont fait de lui une cible en interne. Il explique ainsi le signalement pour harcèlement qu’une jeune femme a effectué auprès du comité électoral de La France insoumise. « Fort “opportunément”, les dirigeants de La France insoumise se mettent à employer contre moi des méthodes staliniennes : m’accuser de choses sur la base de rumeurs, mais refuser de me communiquer le moindre document m’incriminant précisément ; faire pression sur moi pour que je retire “spontanément” ma candidature LFI à l’élection européenne, avance M. Guénolé. C’est pourquoi j’ai confié à mon avocat le soin de prendre toutes les mesures judiciaires nécessaires contre l’appareil central du mouvement. »
Une argumentation qui ne convainc pas le moins du monde Clémentine Autain : « Thomas Guenolé évoque des rumeurs pour ne rien dire du harcèlement sexuel dont il est question. L’enjeu important des dysfonctionnements démocratiques se transforme en simple contre-feux. Cette attitude, à un mois des européennes, ne fait que détruire. » Elle ajoute : « Par ailleurs, je pense que le modèle viriliste des organisations politiques doit vraiment être remis en cause. »


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 6052
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Tiote valisse le Jeu 18 Avr - 13:58

Zerbinette a écrit:Thomas Guénolé rompt violemment avec La France insoumise : « C’est une dictature »
Le politologue, qui était candidat aux européennes, estime que Mélenchon est un « autocrate ». Il est sous le coup d’une procédure interne pour des faits « pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel ».
Par Abel Mestre Publié aujourd’hui à 10h25, mis à jour à 12h58
Temps de Lecture 4 min.

C’est une rupture violente. Dans un long communiqué envoyé jeudi 18 avril au matin, le politologue Thomas Guénolé, qui était candidat sur la liste de La France insoumise (LFI) pour les élections européennes, a annoncé qu’il claquait la porte. Avec fracas. Un départ qui survient alors que M. Guénolé fait face à une procédure interne après des « faits pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel » qu’il dément formellement.
« Comment peuvent-ils plaider sans relâche pour une vraie démocratie en France, eux qui organisent La France insoumise comme une dictature ? Jean-Luc Mélenchon, lui, gouverne La France insoumise en autocrate, assène entre autres celui qui était coresponsable de l’école de formation de La France insoumise. Distant des militants de terrain, l’appareil central fonctionne comme une toile d’araignée : des cercles de plus en plus étroits, jusqu’à “JLM” au centre qui, in fine, décide de tout ce qui compte en symbiose avec Sophia Chikirou. Manuel Bompard est leur homme de paille et leur paratonnerre. » Pour M. Guénolé, M. Mélenchon est « colérique » et ne devrait pas être candidat à la présidentielle de 2022.
Le chef de file de La France insoumise a réagi, dans la matinée, aux critiques de M. Guénolé. « Je découvre le communiqué de Thomas Guenolé. J’ignore tout de cette affaire. Je n’ai été informé ni du l’existence d’une procédure ni de ses évolutions », se défend Jean-Luc Mélenchon. Avant d’ajouter :
« Les instances du mouvement ont fonctionné, elles n’avaient ni à m’informer ni à me saisir. Je n’ai jamais eu aucun contentieux personnel ou politique avec Thomas Guénolé. Il ne m’a jamais exprimé la moindre réserve concernant la vie du mouvement. Il m’a affirmé son amitié et son soutien à de nombreuses reprises très récemment. Je suis stupéfait qu’il me mette en cause de cette façon. Décidément, rien ne me sera épargné. »
Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Des cadres de LFI dénoncent une dérive autocratique  

Un « simulacre » de démocratie interne




Le texte de M. Guénolé entre en résonance avec les raisons avancées lors des départs récents de LFI, à savoir un manque criant de démocratie interne, un mouvement où n’existe presque aucune structure collective de débat et de décision. En janvier, une lettre interne décrivait déjà ce fonctionnement délétère. Une structure « gazeuse », selon le mot de M. Mélenchon, qui, de fait, entretient un flou organisationnel. « La démocratie interne à La France insoumise est un simulacre », continue M. Guénolé, qui ambitionnait d’être candidat à Montreuil (Seine-Saint-Denis) pour les élections municipales de 2020.
Alexis Corbière, qui a toujours eu de bonnes relations avec le Breton, est abasourdi. « Je n’étais pas au courant, je ne sais pas de quoi il parle, jure-t-il au Monde. La violence de ce communiqué est incroyable… Ce sont des méthodes qui ne sont pas acceptables. Je ne sais pas ce qu’il se passe. Je suis stupéfait et je désapprouve. Je ne l’ai jamais entendu exprimer ces griefs. Hier encore on discutait d’initiatives locales et il n’y avait aucun problème. Il faut arrêter ces psychodrames, il y a une volonté de faire exploser un collectif à partir d’un cas individuel. »
Selon M. Guénolé, ses critiques ont fait de lui une cible en interne. Il explique ainsi le signalement pour harcèlement qu’une jeune femme a effectué auprès du comité électoral de La France insoumise. « Fort “opportunément”, les dirigeants de La France insoumise se mettent à employer contre moi des méthodes staliniennes : m’accuser de choses sur la base de rumeurs, mais refuser de me communiquer le moindre document m’incriminant précisément ; faire pression sur moi pour que je retire “spontanément” ma candidature LFI à l’élection européenne, avance M. Guénolé. C’est pourquoi j’ai confié à mon avocat le soin de prendre toutes les mesures judiciaires nécessaires contre l’appareil central du mouvement. »
Une argumentation qui ne convainc pas le moins du monde Clémentine Autain : « Thomas Guenolé évoque des rumeurs pour ne rien dire du harcèlement sexuel dont il est question. L’enjeu important des dysfonctionnements démocratiques se transforme en simple contre-feux. Cette attitude, à un mois des européennes, ne fait que détruire. » Elle ajoute : « Par ailleurs, je pense que le modèle viriliste des organisations politiques doit vraiment être remis en cause. »
Article réservé à nos abonnés Lire aussi  La France insoumise en pleine tourmente
Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Melenc14Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Alexis10


Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Coluch10
Tiote valisse
Tiote valisse

Messages : 3105
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 83
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Zerbinette le Jeu 18 Avr - 14:03

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ 57485963_386447795280230_5726383121553686528_n.jpg?_nc_cat=101&_nc_ht=scontent-cdt1-1


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 6052
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Fontsestian le Jeu 18 Avr - 14:05

Zerbinette a écrit:Thomas Guénolé rompt violemment avec La France insoumise : « C’est une dictature »
Le politologue, qui était candidat aux européennes, estime que Mélenchon est un « autocrate ». Il est sous le coup d’une procédure interne pour des faits « pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel ».
Par Abel Mestre Publié aujourd’hui à 10h25, mis à jour à 12h58
Temps de Lecture 4 min.

C’est une rupture violente. Dans un long communiqué envoyé jeudi 18 avril au matin, le politologue Thomas Guénolé, qui était candidat sur la liste de La France insoumise (LFI) pour les élections européennes, a annoncé qu’il claquait la porte. Avec fracas. Un départ qui survient alors que M. Guénolé fait face à une procédure interne après des « faits pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel » qu’il dément formellement.
« Comment peuvent-ils plaider sans relâche pour une vraie démocratie en France, eux qui organisent La France insoumise comme une dictature ? Jean-Luc Mélenchon, lui, gouverne La France insoumise en autocrate, assène entre autres celui qui était coresponsable de l’école de formation de La France insoumise. Distant des militants de terrain, l’appareil central fonctionne comme une toile d’araignée : des cercles de plus en plus étroits, jusqu’à “JLM” au centre qui, in fine, décide de tout ce qui compte en symbiose avec Sophia Chikirou. Manuel Bompard est leur homme de paille et leur paratonnerre. » Pour M. Guénolé, M. Mélenchon est « colérique » et ne devrait pas être candidat à la présidentielle de 2022.
Le chef de file de La France insoumise a réagi, dans la matinée, aux critiques de M. Guénolé. « Je découvre le communiqué de Thomas Guenolé. J’ignore tout de cette affaire. Je n’ai été informé ni du l’existence d’une procédure ni de ses évolutions », se défend Jean-Luc Mélenchon. Avant d’ajouter :
« Les instances du mouvement ont fonctionné, elles n’avaient ni à m’informer ni à me saisir. Je n’ai jamais eu aucun contentieux personnel ou politique avec Thomas Guénolé. Il ne m’a jamais exprimé la moindre réserve concernant la vie du mouvement. Il m’a affirmé son amitié et son soutien à de nombreuses reprises très récemment. Je suis stupéfait qu’il me mette en cause de cette façon. Décidément, rien ne me sera épargné. »
Article réservé à nos abonnés Lire aussi  Des cadres de LFI dénoncent une dérive autocratique  

Un « simulacre » de démocratie interne



Le texte de M. Guénolé entre en résonance avec les raisons avancées lors des départs récents de LFI, à savoir un manque criant de démocratie interne, un mouvement où n’existe presque aucune structure collective de débat et de décision. En janvier, une lettre interne décrivait déjà ce fonctionnement délétère. Une structure « gazeuse », selon le mot de M. Mélenchon, qui, de fait, entretient un flou organisationnel. « La démocratie interne à La France insoumise est un simulacre », continue M. Guénolé, qui ambitionnait d’être candidat à Montreuil (Seine-Saint-Denis) pour les élections municipales de 2020.
Alexis Corbière, qui a toujours eu de bonnes relations avec le Breton, est abasourdi. « Je n’étais pas au courant, je ne sais pas de quoi il parle, jure-t-il au Monde. La violence de ce communiqué est incroyable… Ce sont des méthodes qui ne sont pas acceptables. Je ne sais pas ce qu’il se passe. Je suis stupéfait et je désapprouve. Je ne l’ai jamais entendu exprimer ces griefs. Hier encore on discutait d’initiatives locales et il n’y avait aucun problème. Il faut arrêter ces psychodrames, il y a une volonté de faire exploser un collectif à partir d’un cas individuel. »
Selon M. Guénolé, ses critiques ont fait de lui une cible en interne. Il explique ainsi le signalement pour harcèlement qu’une jeune femme a effectué auprès du comité électoral de La France insoumise. « Fort “opportunément”, les dirigeants de La France insoumise se mettent à employer contre moi des méthodes staliniennes : m’accuser de choses sur la base de rumeurs, mais refuser de me communiquer le moindre document m’incriminant précisément ; faire pression sur moi pour que je retire “spontanément” ma candidature LFI à l’élection européenne, avance M. Guénolé. C’est pourquoi j’ai confié à mon avocat le soin de prendre toutes les mesures judiciaires nécessaires contre l’appareil central du mouvement. »
Une argumentation qui ne convainc pas le moins du monde Clémentine Autain : « Thomas Guenolé évoque des rumeurs pour ne rien dire du harcèlement sexuel dont il est question. L’enjeu important des dysfonctionnements démocratiques se transforme en simple contre-feux. Cette attitude, à un mois des européennes, ne fait que détruire. » Elle ajoute : « Par ailleurs, je pense que le modèle viriliste des organisations politiques doit vraiment être remis en cause. »
Article réservé à nos abonnés Lire aussi  La France insoumise en pleine tourmente
 
Ce n'est pas le premier à faire les frais de sa liberté de parole, Mélenchon nous fait de beaux discours sur la démocratie et la légitime revendication du peup' à vouloir gouverner par RIC mais pour ses affaires de parti il est tout à fait dans le ligne de Castro ou Maduro.


Voilà encore des gens qui se prétendent meilleurs que les autres et qui de brimades en calomnies et de magouilles en détournement d'argent public se montrent pire que tout.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 4887
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Nadou le Jeu 18 Avr - 14:46

Déjà quand tu entends le couple infernal Corbières/Garrido, t'as envie de te sauver ...


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 24460
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Nadou le Jeu 18 Avr - 14:59

" La République, c'est MOI !" " Je suis sacré"  Méluche


On dirait du Divi !  Very Happy


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 24460
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Nadou le Jeu 18 Avr - 15:03

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ 57313517_2395200210703678_3085299738585595904_n.jpg?_nc_cat=1&_nc_ht=scontent-frx5-1



On va tout savoir !  Very Happy


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 24460
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Nadou le Jeu 18 Avr - 15:08

La compagne de Guénolé, Katerina RYZHAKOVAa quand même un sacré CV:


Encore un coup des Russes !  lolmdr

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Capture3


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 24460
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Fontsestian le Jeu 18 Avr - 15:11

Nadou a écrit:Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ 57313517_2395200210703678_3085299738585595904_n.jpg?_nc_cat=1&_nc_ht=scontent-frx5-1



On va tout savoir !  Very Happy
 
A Marseille, où ses électeurs ne le voient que lorsque la télé a disposé ses caméras, il se dit la même chose sur le fond quoiqu'en des termes plus... imagés.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 4887
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Thomas GUENOLE ACCUSE LA DICTATURE MELENCHON

Message par frenchy35F le Jeu 18 Avr - 19:12

Enfin ....

Marylou Magal - Le Figaro - jeudi 18 avril 2019
""""
LE SCAN POLITIQUE - Thomas Guénolé, politologue proche de la France insoumise, accuse ses dirigeants d’une dérive autoritaire. Il a par ailleurs retiré sa candidature de la liste du parti aux élections européennes.
Coup de tonnerre à La France insoumise. Thomas Guénolé, politologue et intellectuel engagé au sein du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, dénonce dans un communiqué le manque de démocratie au sein de l’appareil du mouvement et la dérive autoritaire de ses dirigeants.


 Il annonce une prise de mesures judiciaires contre La France insoumise. «Comment peuvent-ils plaider sans relâche pour une vraie démocratie en France, eux qui organisent la France insoumise comme une dictature?», interroge-t-il, en guise d’introduction.

Mélenchon, «imprévisible et colérique»
Les figures principales du mouvement sont visées. Jean-Luc Mélenchon le premier, dépeint en homme «imprévisiblement colérique», accusé de «gouverner la France insoumise en autocrate», de décider de «tout ce qui compte, en symbiose avec Sophia Chikirou». Manuel Bompard est, quant à lui, qualifié «d’homme de paille et de paratonnerre». Thomas Guénolé reproche le «simulacre de démocratie interne» au mouvement, sur une question notamment: le maintien de Sophia Chikirou au poste de prestataire de campagnes électorales de LFI, alors que «de par sa proximité avec Jean-Luc Mélenchon», elle «risque objectivement une condamnation judiciaire». Sophia Chikirou est, en effet, impliquée dans la campagne des Insoumis pour les Européennes, comme l’avait révélé Le Figaro. 
«Les réunions internes collégiales de l’appareil du mouvement ne sont qu’une apparence. En réalité, elles sont précédées par des réunions et discussions officieuses en effectif beaucoup plus fermé où tout ce qui compte est déjà décidé. Les discussions de la réunion collégiale plus large sont ensuite cadrées et verrouillées», affirme le politologue. Il accuse les dirigeants du mouvement de faire pression sur lui pour «pour qu’il retire «spontanément» ma candidature LFI à l’élection européenne». Il annonce, pour conclure, avoir confié à son avocat «de prendre toutes les mesures judiciaires nécessaires contre l’appareil central du mouvement».


Ne faites pas attention à la critique. Elle vient généralement de personnes qui n' ont jamais rien fait d' autre et qui se réjouissent des problèmes de l' Autre...ils justifient ainsi leur paresse pour faire un effort d' adaptation...
frenchy35F
frenchy35F

Messages : 4253
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Zerbinette le Jeu 18 Avr - 19:35



." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 6052
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Fontsestian le Ven 19 Avr - 7:13

Nadou a écrit:Déjà quand tu entends le couple infernal Corbières/Garrido, t'as envie de te sauver ...


Ils me donnent froid dans le dos, lorsque je les entends j'ai l'impression d'être devant un de ces robots à débiter la propagande qui faisaient florès chez les cocos au temps de l'URSS.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 4887
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Nadou le Ven 19 Avr - 10:00

Je vais avouer que Guénolé, c'est un type à qui je n'aurais jamais fait confiance ... comme Corbières/Garrido, y a des gens comme ça, tu ne leur confierais pas ta grand-mère ...


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 24460
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Nadou le Ven 19 Avr - 10:01

Zerbinette a écrit:Thomas Guénolé rompt violemment avec La France insoumise : « C’est une dictature »




Le politologue, qui était candidat aux européennes, estime que Mélenchon est un « autocrate ». Il est sous le coup d’une procédure interne pour des faits « pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel ».



Par Abel Mestre Publié aujourd’hui à 10h25, mis à jour à 12h58


C’est une rupture violente. Dans un long communiqué envoyé jeudi 18 avril au matin, le politologue Thomas Guénolé, qui était candidat sur la liste de La France insoumise (LFI) pour les élections européennes, a annoncé qu’il claquait la porte. Avec fracas. Un départ qui survient alors que M. Guénolé fait face à une procédure interne après des « faits pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel » qu’il dément formellement.
« Comment peuvent-ils plaider sans relâche pour une vraie démocratie en France, eux qui organisent La France insoumise comme une dictature ? Jean-Luc Mélenchon, lui, gouverne La France insoumise en autocrate, assène entre autres celui qui était coresponsable de l’école de formation de La France insoumise. Distant des militants de terrain, l’appareil central fonctionne comme une toile d’araignée : des cercles de plus en plus étroits, jusqu’à “JLM” au centre qui, in fine, décide de tout ce qui compte en symbiose avec Sophia Chikirou. Manuel Bompard est leur homme de paille et leur paratonnerre. » Pour M. Guénolé, M. Mélenchon est « colérique » et ne devrait pas être candidat à la présidentielle de 2022.
Le chef de file de La France insoumise a réagi, dans la matinée, aux critiques de M. Guénolé. « Je découvre le communiqué de Thomas Guenolé. J’ignore tout de cette affaire. Je n’ai été informé ni du l’existence d’une procédure ni de ses évolutions », se défend Jean-Luc Mélenchon. Avant d’ajouter :
« Les instances du mouvement ont fonctionné, elles n’avaient ni à m’informer ni à me saisir. Je n’ai jamais eu aucun contentieux personnel ou politique avec Thomas Guénolé. Il ne m’a jamais exprimé la moindre réserve concernant la vie du mouvement. Il m’a affirmé son amitié et son soutien à de nombreuses reprises très récemment. Je suis stupéfait qu’il me mette en cause de cette façon. Décidément, rien ne me sera épargné. »

Un « simulacre » de démocratie interne




Le texte de M. Guénolé entre en résonance avec les raisons avancées lors des départs récents de LFI, à savoir un manque criant de démocratie interne, un mouvement où n’existe presque aucune structure collective de débat et de décision. En janvier, une lettre interne décrivait déjà ce fonctionnement délétère. Une structure « gazeuse », selon le mot de M. Mélenchon, qui, de fait, entretient un flou organisationnel. « La démocratie interne à La France insoumise est un simulacre », continue M. Guénolé, qui ambitionnait d’être candidat à Montreuil (Seine-Saint-Denis) pour les élections municipales de 2020.
Alexis Corbière, qui a toujours eu de bonnes relations avec le Breton, est abasourdi. « Je n’étais pas au courant, je ne sais pas de quoi il parle, jure-t-il au Monde. La violence de ce communiqué est incroyable… Ce sont des méthodes qui ne sont pas acceptables. Je ne sais pas ce qu’il se passe. Je suis stupéfait et je désapprouve. Je ne l’ai jamais entendu exprimer ces griefs. Hier encore on discutait d’initiatives locales et il n’y avait aucun problème. Il faut arrêter ces psychodrames, il y a une volonté de faire exploser un collectif à partir d’un cas individuel. »
Selon M. Guénolé, ses critiques ont fait de lui une cible en interne. Il explique ainsi le signalement pour harcèlement qu’une jeune femme a effectué auprès du comité électoral de La France insoumise. « Fort “opportunément”, les dirigeants de La France insoumise se mettent à employer contre moi des méthodes staliniennes : m’accuser de choses sur la base de rumeurs, mais refuser de me communiquer le moindre document m’incriminant précisément ; faire pression sur moi pour que je retire “spontanément” ma candidature LFI à l’élection européenne, avance M. Guénolé. C’est pourquoi j’ai confié à mon avocat le soin de prendre toutes les mesures judiciaires nécessaires contre l’appareil central du mouvement. »
Une argumentation qui ne convainc pas le moins du monde Clémentine Autain : « Thomas Guenolé évoque des rumeurs pour ne rien dire du harcèlement sexuel dont il est question. L’enjeu important des dysfonctionnements démocratiques se transforme en simple contre-feux. Cette attitude, à un mois des européennes, ne fait que détruire. » Elle ajoute : « Par ailleurs, je pense que le modèle viriliste des organisations politiques doit vraiment être remis en cause. »


Système autoritaire, dictatorial, opaque ... ça mériterait bien un RIc en interne !  Very Happy


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 24460
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Nadou le Sam 20 Avr - 13:06

On apprend ce matin que le motif d’enquête retenu contre Thomas Guénolé par « la cellule de veille et de vigilance de La France insoumise » pour des « faits pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel » serait le suivant :


« Dans un article publié par Mediapart, la jeune femme qui a alerté le mouvement, une étudiante, dénonce des compliments sur sa “voix”, sa “présence” et dit s’être “sentie mal à l’aise” à plusieurs reprises. Dans un mail d’avril 2017, Thomas Guénolé lui a écrit : “Si je peux me permettre, le rouge vous va très bien.” » (Libération du 18 avril 2019).


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 24460
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........ Empty Re: Voilà que ça se rebelle chez les insoumis........

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum