Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par Diviciac le Jeu 21 Mar - 18:04

La France révolutionnaire est-elle de retour ?

Maria Elena Gottarelli Il y a 3 heures


D'après une étude comparative réalisée par l'Ifop diffusée par Atlantico ce mercredi, un Français sur quatre estime que pour changer la situation du pays il faudrait une révolution.


Pour quatre Français sur dix, "France" rime toujours avec "Révolution". C’est une étude réalisée par l'Ifop  et publiée ce mercredi 20 mars par Atlantico qui le révèle. 39% des Français interrogés estiment ainsi que, pour changer la situation actuelle du pays, il faudrait une révolution, contre 20% qui pensent la même chose en Allemagne, 14% en Autriche, 13% en Espagne, 28% en Italie et 14% des Polonais.
"Une radicalité très présente dans la société"
L’étude révèle notamment un mécontentement conséquent au sein de notre société, avec quatre Français sur dix qui estiment que le réformisme ne suffit pas à régler les problèmes économiques et sociaux de notre pays.
Ce chiffre est "la marque d’une radicalité très présente au sein de la société française", explique David Nguyen le directeur conseil auprès de l’Ifop.
"L’adhésion à une logique révolutionnaire chez 39% des Français indique un niveau de tension politique élevé", affirme-t-il.

Après le grand débat, la colère est encore là
Les données de l’enquête montrent également que le grand débat n’a pas réussi à calmer le mécontentement général. Au contraire, "la colère était encore là et était prête à exploser à la moindre étincelle", estime David Nguyen, qui considère les épisodes de violence de l’acte 18 des "gilets jaunes" comme la preuve la plus évidente de l'échec partiel du grand débat national.
"On voit bien que, malgré un grand débat presque terminé, le niveau de radicalité n’a pas du tout baissé", conclut l’expert.
Mais qui sont ces nostalgiques de la Révolution ? Pour David Nguyen, les électorats majoritairement révolutionnaires se trouvent dans les rangs de la France Insoumise et du Rassemblement national :
"57% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon en 2017 et 66% des électeurs de Marine Le Pen 2017 pensent qu’il faut passer par une révolution pour changer les choses en France (contre 13% pour les électeurs d’Emmanuel Macron)."
Parmi les pays sondés, la France montre le plus haut taux de mécontentement, malgré que sa situation économique se porte mieux par rapport à d'autres nations comme, par exemple, l’Espagne. A quoi est dû alors cet élan révolutionnaire ?
"Atavisme révolutionnaire" ?
Christophe Boutin, politologue, évoque de son côté un possible "atavisme révolutionnaire" dans l’esprit de notre nation, dont 1789 a été le véritable  "acte de naissance". Sans oublier les révolutions suivantes de 1830, 1848, 1958, qui ont elles aussi laissé des traces dans nos esprits.
Mais ce constat historique ne suffit pas, d’après l'expert, à expliquer un phénomène qui doit également être interprété sur la base des données relevant de l’actualité.
"L’histoire des mentalités n’est pas tout, et, une fois évoqué cet éventuel atavisme, encore faut-il se poser la question de l’impact de la situation actuelle sur la réponse donnée. Quel Français se sent plus particulièrement révolutionnaire ?", se demande-t-il.
La réponse donnée par le sondage est limpide : un Français ayant entre 25 et 34 ans (45% privilégient la révolution sur les réformes), appartenant aux catégories populaires (50%) - mais pas chômeur (34%) -, ayant un CAP ou un BEP (50%), habitant une ville de province (41%) et se sentant pauvre (69%).
Le portrait-type de ces 'gilets jaunes' du début du mouvement, de cette France périphérique des ronds-points", estime le politologue.
"Nous y sommes"
Déception (38%), colère (32%), dégoût (28%) : ce sont les trois sentiments qui arrivent en tête en France face à la crise du pouvoir d’achat, le manque d’emplois, les conditions de travail des salariés et les inégalités sociales.
"On comprend que ces mêmes Français, qui ressentent plus de 'tristesse ' pour la situation de leur pays que tous les autres peuples sondés, soient les plus gros consommateurs de psychotropes du monde !", martèle Christophe Boutin
Et le politologue de citer Robert Aron et Arnaud Dandieu, qui écrivaient en 1933, dans leur ouvrage  "La révolution nécessaire" : " 'Quand l’ordre n’est plus dans l’ordre, il faut qu’il soit dans la révolution'. Nous y sommes."

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/la-france-révolutionnaire-est-elle-de-retour/ar-BBV2YdD?ocid=spartanntp


ET VIVA LA REVOLUTION !


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 17348
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Re: Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par Diviciac le Jeu 21 Mar - 19:52

Le petit blaireau qui a réussi à faire de la France le pays le plus insurrectionnel de l'UE avait écrit un bouquin prémonitoire :
il s'appellait '" REVOLUTION"  

Chiche ?


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 17348
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Re: Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par jeanpil le Ven 22 Mar - 10:48

Monsieur Macron a été élu par défaut par moins de 50% des électeurs. Et il n'a plus aujourd'hui aucune légitimité. La poudre aux yeux.


"Cette histoire se passait il y a bien longtemps. Ses protagonistes ne sont que poussière à présent".
jeanpil
jeanpil

Messages : 98
Date d'inscription : 13/03/2019
Age : 59
Localisation : Bretagne Occidentale

Revenir en haut Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Re: Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par frenchy35F le Ven 22 Mar - 10:58

C' est faux , vous n' avais pas lu NOTRE CONSTITUTION.

PRÊCHER POUR LA REVOLUTION...C' EST JOUER AVEC UN BOOMERANG !

Même les Forums sont enregistrés pour analyse et listing...


Ne faites pas attention à la critique. Elle vient généralement de personnes qui n' ont jamais rien fait d' autre et qui se réjouissent des problèmes de l' Autre...ils justifient ainsi leur paresse pour faire un effort d' adaptation...
frenchy35F
frenchy35F

Messages : 4052
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Re: Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par Nadou le Ven 22 Mar - 12:01



Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 23106
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Re: Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par Nadou le Ven 22 Mar - 12:03

Diviciac a écrit:La France révolutionnaire est-elle de retour ?

Maria Elena Gottarelli Il y a 3 heures


D'après une étude comparative réalisée par l'Ifop diffusée par Atlantico ce mercredi, un Français sur quatre estime que pour changer la situation du pays il faudrait une révolution.


Pour quatre Français sur dix, "France" rime toujours avec "Révolution". C’est une étude réalisée par l'Ifop  et publiée ce mercredi 20 mars par Atlantico qui le révèle. 39% des Français interrogés estiment ainsi que, pour changer la situation actuelle du pays, il faudrait une révolution, contre 20% qui pensent la même chose en Allemagne, 14% en Autriche, 13% en Espagne, 28% en Italie et 14% des Polonais.
"Une radicalité très présente dans la société"
L’étude révèle notamment un mécontentement conséquent au sein de notre société, avec quatre Français sur dix qui estiment que le réformisme ne suffit pas à régler les problèmes économiques et sociaux de notre pays.
Ce chiffre est "la marque d’une radicalité très présente au sein de la société française", explique David Nguyen le directeur conseil auprès de l’Ifop.
"L’adhésion à une logique révolutionnaire chez 39% des Français indique un niveau de tension politique élevé", affirme-t-il.

Après le grand débat, la colère est encore là
Les données de l’enquête montrent également que le grand débat n’a pas réussi à calmer le mécontentement général. Au contraire, "la colère était encore là et était prête à exploser à la moindre étincelle", estime David Nguyen, qui considère les épisodes de violence de l’acte 18 des "gilets jaunes" comme la preuve la plus évidente de l'échec partiel du grand débat national.
"On voit bien que, malgré un grand débat presque terminé, le niveau de radicalité n’a pas du tout baissé", conclut l’expert.
Mais qui sont ces nostalgiques de la Révolution ? Pour David Nguyen, les électorats majoritairement révolutionnaires se trouvent dans les rangs de la France Insoumise et du Rassemblement national :
"57% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon en 2017 et 66% des électeurs de Marine Le Pen 2017 pensent qu’il faut passer par une révolution pour changer les choses en France (contre 13% pour les électeurs d’Emmanuel Macron)."
Parmi les pays sondés, la France montre le plus haut taux de mécontentement, malgré que sa situation économique se porte mieux par rapport à d'autres nations comme, par exemple, l’Espagne. A quoi est dû alors cet élan révolutionnaire ?
"Atavisme révolutionnaire" ?
Christophe Boutin, politologue, évoque de son côté un possible "atavisme révolutionnaire" dans l’esprit de notre nation, dont 1789 a été le véritable  "acte de naissance". Sans oublier les révolutions suivantes de 1830, 1848, 1958, qui ont elles aussi laissé des traces dans nos esprits.
Mais ce constat historique ne suffit pas, d’après l'expert, à expliquer un phénomène qui doit également être interprété sur la base des données relevant de l’actualité.
"L’histoire des mentalités n’est pas tout, et, une fois évoqué cet éventuel atavisme, encore faut-il se poser la question de l’impact de la situation actuelle sur la réponse donnée. Quel Français se sent plus particulièrement révolutionnaire ?", se demande-t-il.
La réponse donnée par le sondage est limpide : un Français ayant entre 25 et 34 ans (45% privilégient la révolution sur les réformes), appartenant aux catégories populaires (50%) - mais pas chômeur (34%) -, ayant un CAP ou un BEP (50%), habitant une ville de province (41%) et se sentant pauvre (69%).
Le portrait-type de ces 'gilets jaunes' du début du mouvement, de cette France périphérique des ronds-points", estime le politologue.
"Nous y sommes"
Déception (38%), colère (32%), dégoût (28%) : ce sont les trois sentiments qui arrivent en tête en France face à la crise du pouvoir d’achat, le manque d’emplois, les conditions de travail des salariés et les inégalités sociales.
"On comprend que ces mêmes Français, qui ressentent plus de 'tristesse ' pour la situation de leur pays que tous les autres peuples sondés, soient les plus gros consommateurs de psychotropes du monde !", martèle Christophe Boutin
Et le politologue de citer Robert Aron et Arnaud Dandieu, qui écrivaient en 1933, dans leur ouvrage  "La révolution nécessaire" : " 'Quand l’ordre n’est plus dans l’ordre, il faut qu’il soit dans la révolution'. Nous y sommes."

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/la-france-révolutionnaire-est-elle-de-retour/ar-BBV2YdD?ocid=spartanntp


ET VIVA LA REVOLUTION !

Atlantico ? IFOP ? c'est bon pour toi ? parce que suivant le sondage, tu adoubes ou pas !  Laughing


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 23106
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Re: Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par Diviciac le Ven 22 Mar - 12:26

frenchy35F a écrit:C' est faux , vous n' avais pas lu NOTRE CONSTITUTION.

PRÊCHER POUR LA REVOLUTION...C' EST JOUER AVEC UN BOOMERANG !

Même les Forums sont enregistrés pour analyse et listing...



Faut en parler à vot'Manu: c'est lui qui a publié un bouquin avec ce titre.

https://www.amazon.fr/Révolution-Emmanuel-Macron/dp/284563966X

et le boomerang, il est en train de le prendre en pleine tronche.


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 17348
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Re: Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par Diviciac le Ven 22 Mar - 12:29

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:La France révolutionnaire est-elle de retour ?

Maria Elena Gottarelli Il y a 3 heures


D'après une étude comparative réalisée par l'Ifop diffusée par Atlantico ce mercredi, un Français sur quatre estime que pour changer la situation du pays il faudrait une révolution.


Pour quatre Français sur dix, "France" rime toujours avec "Révolution". C’est une étude réalisée par l'Ifop  et publiée ce mercredi 20 mars par Atlantico qui le révèle. 39% des Français interrogés estiment ainsi que, pour changer la situation actuelle du pays, il faudrait une révolution, contre 20% qui pensent la même chose en Allemagne, 14% en Autriche, 13% en Espagne, 28% en Italie et 14% des Polonais.
"Une radicalité très présente dans la société"
L’étude révèle notamment un mécontentement conséquent au sein de notre société, avec quatre Français sur dix qui estiment que le réformisme ne suffit pas à régler les problèmes économiques et sociaux de notre pays.
Ce chiffre est "la marque d’une radicalité très présente au sein de la société française", explique David Nguyen le directeur conseil auprès de l’Ifop.
"L’adhésion à une logique révolutionnaire chez 39% des Français indique un niveau de tension politique élevé", affirme-t-il.

Après le grand débat, la colère est encore là
Les données de l’enquête montrent également que le grand débat n’a pas réussi à calmer le mécontentement général. Au contraire, "la colère était encore là et était prête à exploser à la moindre étincelle", estime David Nguyen, qui considère les épisodes de violence de l’acte 18 des "gilets jaunes" comme la preuve la plus évidente de l'échec partiel du grand débat national.
"On voit bien que, malgré un grand débat presque terminé, le niveau de radicalité n’a pas du tout baissé", conclut l’expert.
Mais qui sont ces nostalgiques de la Révolution ? Pour David Nguyen, les électorats majoritairement révolutionnaires se trouvent dans les rangs de la France Insoumise et du Rassemblement national :
"57% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon en 2017 et 66% des électeurs de Marine Le Pen 2017 pensent qu’il faut passer par une révolution pour changer les choses en France (contre 13% pour les électeurs d’Emmanuel Macron)."
Parmi les pays sondés, la France montre le plus haut taux de mécontentement, malgré que sa situation économique se porte mieux par rapport à d'autres nations comme, par exemple, l’Espagne. A quoi est dû alors cet élan révolutionnaire ?
"Atavisme révolutionnaire" ?
Christophe Boutin, politologue, évoque de son côté un possible "atavisme révolutionnaire" dans l’esprit de notre nation, dont 1789 a été le véritable  "acte de naissance". Sans oublier les révolutions suivantes de 1830, 1848, 1958, qui ont elles aussi laissé des traces dans nos esprits.
Mais ce constat historique ne suffit pas, d’après l'expert, à expliquer un phénomène qui doit également être interprété sur la base des données relevant de l’actualité.
"L’histoire des mentalités n’est pas tout, et, une fois évoqué cet éventuel atavisme, encore faut-il se poser la question de l’impact de la situation actuelle sur la réponse donnée. Quel Français se sent plus particulièrement révolutionnaire ?", se demande-t-il.
La réponse donnée par le sondage est limpide : un Français ayant entre 25 et 34 ans (45% privilégient la révolution sur les réformes), appartenant aux catégories populaires (50%) - mais pas chômeur (34%) -, ayant un CAP ou un BEP (50%), habitant une ville de province (41%) et se sentant pauvre (69%).
Le portrait-type de ces 'gilets jaunes' du début du mouvement, de cette France périphérique des ronds-points", estime le politologue.
"Nous y sommes"
Déception (38%), colère (32%), dégoût (28%) : ce sont les trois sentiments qui arrivent en tête en France face à la crise du pouvoir d’achat, le manque d’emplois, les conditions de travail des salariés et les inégalités sociales.
"On comprend que ces mêmes Français, qui ressentent plus de 'tristesse ' pour la situation de leur pays que tous les autres peuples sondés, soient les plus gros consommateurs de psychotropes du monde !", martèle Christophe Boutin
Et le politologue de citer Robert Aron et Arnaud Dandieu, qui écrivaient en 1933, dans leur ouvrage  "La révolution nécessaire" : " 'Quand l’ordre n’est plus dans l’ordre, il faut qu’il soit dans la révolution'. Nous y sommes."

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/la-france-révolutionnaire-est-elle-de-retour/ar-BBV2YdD?ocid=spartanntp


ET VIVA LA REVOLUTION !

Atlantico ? IFOP ? c'est bon pour toi ? parce que suivant le sondage, tu adoubes ou pas !  Laughing

La révolution, même ton Manu était pour du temps de sa campagne de propagande.


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 17348
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Re: Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par Nadou le Ven 22 Mar - 12:41

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:La France révolutionnaire est-elle de retour ?

Maria Elena Gottarelli Il y a 3 heures


D'après une étude comparative réalisée par l'Ifop diffusée par Atlantico ce mercredi, un Français sur quatre estime que pour changer la situation du pays il faudrait une révolution.


Pour quatre Français sur dix, "France" rime toujours avec "Révolution". C’est une étude réalisée par l'Ifop  et publiée ce mercredi 20 mars par Atlantico qui le révèle. 39% des Français interrogés estiment ainsi que, pour changer la situation actuelle du pays, il faudrait une révolution, contre 20% qui pensent la même chose en Allemagne, 14% en Autriche, 13% en Espagne, 28% en Italie et 14% des Polonais.
"Une radicalité très présente dans la société"
L’étude révèle notamment un mécontentement conséquent au sein de notre société, avec quatre Français sur dix qui estiment que le réformisme ne suffit pas à régler les problèmes économiques et sociaux de notre pays.
Ce chiffre est "la marque d’une radicalité très présente au sein de la société française", explique David Nguyen le directeur conseil auprès de l’Ifop.
"L’adhésion à une logique révolutionnaire chez 39% des Français indique un niveau de tension politique élevé", affirme-t-il.

Après le grand débat, la colère est encore là
Les données de l’enquête montrent également que le grand débat n’a pas réussi à calmer le mécontentement général. Au contraire, "la colère était encore là et était prête à exploser à la moindre étincelle", estime David Nguyen, qui considère les épisodes de violence de l’acte 18 des "gilets jaunes" comme la preuve la plus évidente de l'échec partiel du grand débat national.
"On voit bien que, malgré un grand débat presque terminé, le niveau de radicalité n’a pas du tout baissé", conclut l’expert.
Mais qui sont ces nostalgiques de la Révolution ? Pour David Nguyen, les électorats majoritairement révolutionnaires se trouvent dans les rangs de la France Insoumise et du Rassemblement national :
"57% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon en 2017 et 66% des électeurs de Marine Le Pen 2017 pensent qu’il faut passer par une révolution pour changer les choses en France (contre 13% pour les électeurs d’Emmanuel Macron)."
Parmi les pays sondés, la France montre le plus haut taux de mécontentement, malgré que sa situation économique se porte mieux par rapport à d'autres nations comme, par exemple, l’Espagne. A quoi est dû alors cet élan révolutionnaire ?
"Atavisme révolutionnaire" ?
Christophe Boutin, politologue, évoque de son côté un possible "atavisme révolutionnaire" dans l’esprit de notre nation, dont 1789 a été le véritable  "acte de naissance". Sans oublier les révolutions suivantes de 1830, 1848, 1958, qui ont elles aussi laissé des traces dans nos esprits.
Mais ce constat historique ne suffit pas, d’après l'expert, à expliquer un phénomène qui doit également être interprété sur la base des données relevant de l’actualité.
"L’histoire des mentalités n’est pas tout, et, une fois évoqué cet éventuel atavisme, encore faut-il se poser la question de l’impact de la situation actuelle sur la réponse donnée. Quel Français se sent plus particulièrement révolutionnaire ?", se demande-t-il.
La réponse donnée par le sondage est limpide : un Français ayant entre 25 et 34 ans (45% privilégient la révolution sur les réformes), appartenant aux catégories populaires (50%) - mais pas chômeur (34%) -, ayant un CAP ou un BEP (50%), habitant une ville de province (41%) et se sentant pauvre (69%).
Le portrait-type de ces 'gilets jaunes' du début du mouvement, de cette France périphérique des ronds-points", estime le politologue.
"Nous y sommes"
Déception (38%), colère (32%), dégoût (28%) : ce sont les trois sentiments qui arrivent en tête en France face à la crise du pouvoir d’achat, le manque d’emplois, les conditions de travail des salariés et les inégalités sociales.
"On comprend que ces mêmes Français, qui ressentent plus de 'tristesse ' pour la situation de leur pays que tous les autres peuples sondés, soient les plus gros consommateurs de psychotropes du monde !", martèle Christophe Boutin
Et le politologue de citer Robert Aron et Arnaud Dandieu, qui écrivaient en 1933, dans leur ouvrage  "La révolution nécessaire" : " 'Quand l’ordre n’est plus dans l’ordre, il faut qu’il soit dans la révolution'. Nous y sommes."

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/la-france-révolutionnaire-est-elle-de-retour/ar-BBV2YdD?ocid=spartanntp


ET VIVA LA REVOLUTION !

Atlantico ? IFOP ? c'est bon pour toi ? parce que suivant le sondage, tu adoubes ou pas !  Laughing

La révolution,  même ton Manu était pour du temps de sa campagne de propagande.  

 Mouvement orbital d'un corps céleste qui repasse à intervalles réguliers par le même point.


Very Happy


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 23106
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Re: Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par Zerbinette le Ven 22 Mar - 12:44

Ben oui,en 1938,les français pensaient qu"une bonne guerre"
arrangerait bien la situation!


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 5364
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Re: Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par Diviciac le Ven 22 Mar - 12:52

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:

La révolution,  même ton Manu était pour du temps de sa campagne de propagande.  

 Mouvement orbital d'un corps céleste qui repasse à intervalles réguliers par le même point.


Very Happy

Ca doit être pour ça que le nouveau monde de Manu ressemble tant à l'ancien .... en pire.


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 17348
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Re: Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par Zerbinette le Ven 22 Mar - 15:02

Le moment le plus dangereux pour un gouvernement survient qd celui-ci commence à se réformer..Tocqueville


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 5364
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Re: Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par Diviciac le Ven 22 Mar - 15:10

Zerbinette a écrit:Le moment le plus dangereux pour un gouvernement survient qd celui-ci commence à se réformer..Tocqueville


C'est ce qu'Hitler à dû raconter avant le plébiscite de 1934 pour qu'on lui donne les pleins pouvoirs.


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 17348
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu  Empty Re: Les partisans de la révolution sont plus nombreux que ceux de Manu

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum