La dauphine de Merckel répond à Macron sur l'Europe

Aller en bas

La dauphine de Merckel répond à Macron sur l'Europe Empty La dauphine de Merckel répond à Macron sur l'Europe

Message par Zerbinette le Lun 11 Mar - 8:52

Europe : la réponse allemande à Macron


La dauphine d'Angela Merkel va publier une tribune qui diffère de celle d'Emmanuel Macron sur la question sociale en Europe, mais est similaire sur la sécurité.



La dauphine de Merckel répond à Macron sur l'Europe 18204369lpw-18204493-article-annegret-krampkarrenbauer-jpg_6034295_660x281

Annegret Kramp-Karrenbauer estime que « l'Europe doit devenir plus forte ». 

Après l'appel aux citoyens d'Europe lancé par Emmanuel Macron, la cheffe du parti conservateur allemand et dauphine d'Angela Merkel présente son programme pour l'Europe. Un programme qui s'inscrit au diapason des annonces d'Emmanuel Macron dans le domaine de la sécurité, mais se distingue dans le domaine social, dans une tribune à paraître dimanche. « Notre Europe doit devenir plus forte » dans un monde miné par les replis protectionnistes et nationalistes, écrit Annegret Kramp-Karrenbauer dans ce texte intitulé « Bien faire l'Europe » et diffusé samedi par Welt am Sonntag.
PUBLICITÉ
Dans l'optique des élections européennes fin mai, « le président français Emmanuel Macron a adressé un appel aux citoyens de l'Europe il y a quelques jours disant qu'il y avait urgence à agir. Il a raison », estime la dirigeante depuis décembre du plus grand parti d'Allemagne, l'Union chrétienne-démocrate (CDU). Celle qu'on surnomme « AKK » en Allemagne dit vouloir garantir les bases de la prospérité européenne, préconise notamment la création « d'un marché commun pour les banques » et plaide pour « un pacte européen du climat ».



Pas de salaire minimum européen


AKK, qui, en tant que cheffe des conservateurs a de bonnes chances de devenir la prochaine chancelière après le départ d'Angela Merkel, rejette toutefois certaines propositions françaises, comme celle d'un salaire minimum européen et met en garde contre le spectre d'une mutualisation des dettes honnie par l'Allemagne. « Nous devons nous appuyer de manière conséquente sur un système de subsidiarité et de responsabilités propres », a-t-elle estimé. « Le centralisme européen, l'étatisme européen, la mutualisation des dettes, l'européanisation des systèmes sociaux et du salaire minimum seraient la mauvaise voie », a-t-elle jugé.



En matière de sécurité et de politique migratoire en revanche, elle se déclare entièrement d'accord avec Emmanuel Macron. « Pour nous sentir en sécurité en Europe, nous avons besoin de frontières extérieures plus sûres », écrit-elle, endossant l'idée d'une police des frontières commune. La responsable a aussi réclamé un « siège permanent commun au Conseil de sécurité » des Nations unies, une revendication de longue date de l'Allemagne alors que la France souhaite garder son siège.




Angela Merkel, qui a abandonné les rênes de la CDU, mais entend rester chancelière jusqu'en 2021, n'avait pas réagi à la tribune d'Emmanuel Macron, diffusée le 4 mars et intitulée « Pour une renaissance européenne ». Un « silence de Berlin » que le magazine Der Spiegel déplore dans un éditorial paru samedi, accusant le pouvoir d'éviter « une discussion sérieuse sur ce que doit devenir l'Europe » par peur des élections régionales à l'Est cet automne que le parti d'extrême droite allemand AfD, anti-européen, pourrait remporter, selon les sondages.



Merkel y mettait au moins les formes, AKK a l'avantage de l'exprimer simplement "tout ce qui est à vous est à nous mais tout ce qui est à nous n'est pas à vous". Dans la grande tradition allemande du "on partage quand ça nous arrange" les réactions policées ou consensuelles que nous connaissions risquent de devenir des sujets de tension à répétition. La chancelière semble aux abonnés absents et l'Europe sociale a déjà du plomb dans l'aile. Heureusement qu'il nous reste Mélenchon pour renégocier les traités....


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 5620
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

La dauphine de Merckel répond à Macron sur l'Europe Empty Re: La dauphine de Merckel répond à Macron sur l'Europe

Message par Fontsestian le Lun 11 Mar - 9:27

C'est tant mieux cette convergence sur certains points essentiels et on comprend qu'elle n'envisage pas de prendre en charge les dettes des pays gaspilleurs comme le nôtre.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 4015
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum