Acte XVII............On bloque Paris!

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Nadou le Sam 9 Mar - 17:06

Tiote valisse a écrit:
plume06 a écrit:
frenchy35F a écrit:Cette video est Hors Sujet...elle doit être mutée en International/ Merci
Hors sujet ? International ? T'as pas bu ton café  ? Je poste où je veux, quand je veux Madame la commandante ! Et des hors sujets (c'est pas le cas pour la vidéo) il y en a plein le forum, tu peux sortir le plumeau et la balayette et bon courage pour le ménage ! Laughing
Je pense que c'est un malentendu. Frenchy a sans doute visionné la vidéo sur le Canada qui suit.

Un tiot conseil CriCri concernant le démarrage automatique, tu devrais modifier 'autoplay=1' par 'autoplay=0' ... c'est ce que j'ai fait avant de  citer dans mon post précédent et ça semble efficace.

J'ai édité les 2 vidéos incriminées et j'avais carrément supprimé autoplay=1, ça marche, non ?

Nadou
Admin

Messages : 22308
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par plume06 le Sam 9 Mar - 17:20

Nadou a écrit:
Tiote valisse a écrit:
Je pense que c'est un malentendu. Frenchy a sans doute visionné la vidéo sur le Canada qui suit.

Un tiot conseil CriCri concernant le démarrage automatique, tu devrais modifier 'autoplay=1' par 'autoplay=0' ... c'est ce que j'ai fait avant de  citer dans mon post précédent et ça semble efficace.

J'ai édité les 2 vidéos incriminées et j'avais carrément supprimé autoplay=1, ça marche, non ?
super















 
plume06
plume06

Messages : 692
Date d'inscription : 15/12/2018
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Fontsestian le Dim 10 Mar - 7:04

plume06 a écrit:
Fontsestian a écrit:
Oui bof nous avons l'habitude des "révélations" de Médiapart qui ne sont que billevesées visant à fabriquer du sensationnel pour vendre des abonnements.


N'importe qui peut prétendre avoir entendu dire par "machin" ou "chose" et sans citer ses sources des trucs imaginés.


Il n'est pas besoin d'être journalise d'investigation pour voir dans les manifs les blacks-blocks et les antifas ni pour lire ou visionner les déclarations de gens situés ouvertement à l'ultra gauche ou l'ultra droite.



Que les amis des fachos rouges/bruns allument des contrefeux pour dissimuler les violences commises par leurs potes est dans leur logique.
Que l'article d'un journaliste qui édite sur le site Médiapart vous indispose parce-qu'il contredit Macron et que ça vous contrarie, je peux le comprendre mais vous n'allez tout de même pas mettre en doute le rapport du patron de la DGSI ? si ?



 Ce qui me contrarie c'est qu'il y ait tellement de gogos prêt à avaler n'importe quelle stupidité.


Vous l'avez lu vous le rapport du patron de la DGSI?


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 3614
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Lili-Rose le Dim 10 Mar - 9:21

Fontsestian a écrit:Ils ont des revendications sociales, fiscales et climatiques les crétins jaunâtres?


Tu parles, les conséquences de leurs violentes mascarades se comptent déjà en chômeurs supplémentaires, en faillite de PME, il faudra bien trouver dans l'impôt les ressources pour payer les dégâts qu'ils ont occasionnés et ce n'est pas en foutant le feu à des bagnoles qu'ils vont réduire l'impact des gaz à effet de serre.


Ces abrutis sont en fait des ennemis de la République qu'ils veulent renverser et du peuple français auquel ils vont faire supporter des charges supplémentaires.


Qu'on les dégage, ça suffit!


Huml, et qui disait que le chômage avait baissé sous Manu? Question
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Tiote valisse le Dim 10 Mar - 9:47




Tiote valisse
Tiote valisse

Messages : 2487
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 83
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Tiote valisse le Dim 10 Mar - 9:57

Jérôme Godefroy ®️

@jeromegodefroy

Hier, à Rouen (400.000 personnes vivent dans l’agglomération de cette ville) la “mobilisation” des “gilets jaunes” ne frisait pas le ridicule. Elle ÉTAIT ridicule.



Tiote valisse
Tiote valisse

Messages : 2487
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 83
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par plume06 le Dim 10 Mar - 10:47

Fontsestian a écrit:
plume06 a écrit:
Que l'article d'un journaliste qui édite sur le site Médiapart vous indispose parce-qu'il contredit Macron et que ça vous contrarie, je peux le comprendre mais vous n'allez tout de même pas mettre en doute le rapport du patron de la DGSI ? si ?



 Ce qui me contrarie c'est qu'il y ait tellement de gogos prêt à avaler n'importe quelle stupidité.


Vous l'avez lu vous le rapport du patron de la DGSI?
Pour le moment la stupidité elle vous appartient. Je ne vais pas passer mon temps à chercher des preuves  des confidences de Nicolas Lerner rapportées par Le Parisien. Soit vous cherchez un fake, soit vous écrivez au Parisien pour lui dire qu'ils ne colportent que des "stupidités". Je ne peux plus rien pour vous.

Terrorisme, ingérence étrangère… les confidences de Nicolas Lerner, patron de la DGSI


Éric Pelletier et Jean-Michel Décugis| 18 février 2019, 22h51 | MAJ : 19 février 2019, 10h03 |22


http://www.leparisien.fr/faits-divers/terrorisme-ingerence-etrangere-les-confidences-de-nicolas-lerner-patron-du-contre-espionnage-18-02-2019-8015070.php















 
plume06
plume06

Messages : 692
Date d'inscription : 15/12/2018
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Nadou le Dim 10 Mar - 11:34

« Samedi prochain, ça va être gros », promet Christian, 67 ans, près des Champs-Elysées. L’acte XVIII du mouvement aura lieu le lendemain de la fin officielle du grand débat, mis en place par l’exécutif pour apporter des solutions politiques à cette vaste contestation sociale. Les « gilets jaunes » espèrent rassembler ce jour-là « la France entière à Paris » pour lancer un « ultimatum » au gouvernement.


giggle1


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 22308
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par magicfly le Dim 10 Mar - 13:50

Tiote valisse a écrit:Jérôme Godefroy ®️

@jeromegodefroy

Hier, à Rouen (400.000 personnes vivent dans l’agglomération de cette ville) la “mobilisation” des “gilets jaunes” ne frisait pas le ridicule. Elle ÉTAIT ridicule.

Heureusement que la ville de Rouen a mis des barrières jaunes barrées de bandes argents en signe de compassion. Very Happy
magicfly
magicfly

Messages : 6451
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Fontsestian le Dim 10 Mar - 18:21

Lili-Rose a écrit:
Fontsestian a écrit:Ils ont des revendications sociales, fiscales et climatiques les crétins jaunâtres?


Tu parles, les conséquences de leurs violentes mascarades se comptent déjà en chômeurs supplémentaires, en faillite de PME, il faudra bien trouver dans l'impôt les ressources pour payer les dégâts qu'ils ont occasionnés et ce n'est pas en foutant le feu à des bagnoles qu'ils vont réduire l'impact des gaz à effet de serre.


Ces abrutis sont en fait des ennemis de la République qu'ils veulent renverser et du peuple français auquel ils vont faire supporter des charges supplémentaires.


Qu'on les dégage, ça suffit!


Huml, et qui disait que le chômage avait baissé sous Manu? Question
 Moi et il aurait baissé encore plus sans les conneries des GJ.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 3614
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Fontsestian le Dim 10 Mar - 18:31

plume06 a écrit:
Fontsestian a écrit:
 Ce qui me contrarie c'est qu'il y ait tellement de gogos prêt à avaler n'importe quelle stupidité.


Vous l'avez lu vous le rapport du patron de la DGSI?
Pour le moment la stupidité elle vous appartient. Je ne vais pas passer mon temps à chercher des preuves  des confidences de Nicolas Lerner rapportées par Le Parisien. Soit vous cherchez un fake, soit vous écrivez au Parisien pour lui dire qu'ils ne colportent que des "stupidités". Je ne peux plus rien pour vous.

Terrorisme, ingérence étrangère… les confidences de Nicolas Lerner, patron de la DGSI


Éric Pelletier et Jean-Michel Décugis| 18 février 2019, 22h51 | MAJ : 19 février 2019, 10h03 |22


http://www.leparisien.fr/faits-divers/terrorisme-ingerence-etrangere-les-confidences-de-nicolas-lerner-patron-du-contre-espionnage-18-02-2019-8015070.php
Intéressant ce lien mais vous  auriez dû lire l'article en référence, ça vous aurait éclairé.



NICOLAS LERNER. Le suivi général de ce mouvement social et sociétal ne relève pas des attributions de la DGSI. Pour autant, ma direction a la mission de prévenir les violences émanant d’individus ou de groupes radicalisés. Notamment des groupuscules de l’ultragauche ou de l’ultradroite qui, profitant de l’opportunité offerte par le mouvement, se livrent à des actes inqualifiables à l’encontre des symboles de la République, des élus ou des forces de l’ordre. Ce sont ces groupes qui font l’objet d’un suivi avec pour seule finalité de prévenir les violences et d’en identifier leurs auteurs.
Les manifestants radicaux sont-ils plus nombreux aujourd’hui qu’au début du mouvement ?
En proportion oui, car le nombre de manifestants diminue. Outre leurs propres agissements, ces individus, que je ne confonds pas avec les personnes qui prennent part aux manifestations de manière pacifique, ont par ailleurs contribué à la radicalisation de certains profils qui ne sont pas connus pour leur appartenance à une mouvance ultra. À Toulouse, Bordeaux, Nantes ou Caen par exemple, ils ont généré une forme de violence totalement décomplexée et débridée chez des individus qui n’étaient connus ni pour leur appartenance à l’ultragauche, ni à l’ultradroite.


Paris, le 26 janvier. Des membres de l’ultradroite (à gauche) se battent avec des militants de l’ultragauche en marge de l’acte 11 des Gilets jaunes./SIPA/Marin Driguez
Les thèses de l’ultragauche ou de l’ultradroite ont-elles de l’influence sur les Gilets jaunes ?
À aucun moment les groupes ultras n’ont réussi à prendre le leadership sur ce mouvement même s’ils voient en lui une opportunité de s’en prendre aux symboles de la République, qui sont leurs cibles habituelles.
Quel est aujourd’hui l’état de l’ultradroite ?
Schématiquement, on dénombre aujourd’hui quatre tendances principales. Une obédience néo-nazie, antisémite et identitaire déstabilisée par une série de mesures administratives récentes, continue cependant de diffuser son discours de haine. Des groupes néo-populaires ou survivalistes, apparus après la vague d’attentats en France, nourris par le discours complotiste. L’un d’entre eux voulait s’attaquer à des imams radicalisés, des femmes voilés ou des détenus islamistes. Troisième courant, les groupes identitaires qui cherchent à se parer d’une apparence de légalité pour investir les champs politiques ou sociétaux -immigration, politique de l’emploi, préférence nationale- comme le Bastion social ou Génération identitaire. Quatrième tendance, les petits groupes de type brigadiste et violent qui peuvent se constituer autour d’une personnalité charismatique. Nous suivons près de 1000 profils de ce type.
Qu’en est-il de l’ultragauche ?
Sa capacité à faire dégénérer des manifestations, mais aussi à conduire des actions de nature plus clandestines n’est plus à démontrer. Nous suivons près de 2000 profils de ce type.
En Syrie, le dernier bastion de Daech est sur le point de tomber. Faut-il « rapatrier » les quelque 150 Français, hommes, femmes et enfants, aux mains des Kurdes ?
Le gouvernement a toujours considéré que ces combattants devaient prioritairement être jugés là où ils avaient commis leurs exactions. Les récentes annonces américaines et les conséquences stratégiques qui en découlent ont conduit à souhaiter que toutes les options soient étudiées. C’est une posture de responsabilité : il s’agit d’anticiper une éventuelle situation où ces combattants et leurs épouses seraient remis en liberté. Le scénario du retour sur le territoire national n’est cependant aujourd’hui qu’une hypothèse de travail. Si cette hypothèse devait survenir, 100 % des hommes et des femmes feraient l’objet de poursuites pénales, la quasi- totalité pour des faits criminels. Près de 280 sont d’ores et déjà revenus, la majorité d’entre eux étant incarcérés. Et tous font l’objet d’un suivi judiciaire ou de renseignement.
La menace diminue-t-elle en France ?
Elle se maintient à un niveau très élevé, comme le démontrent un certain nombre d’affaires récentes — la dernière en date impliquant un propagandiste interpellé dans le Rhône. Dans les attentats commis depuis 2015, on remarque la prépondérance de la mouvance dite « endogène » : la majorité des individus impliqués n’avait pas le projet de partir sur zone. C’était le cas de l’auteur de l’attentat à Strasbourg. Je rappelle que près de 10 000 personnes sont actuellement prises en compte par l’ensemble des services de renseignement. Il faut sans cesse s’adapter par une montée en puissance humaine et technique. Nous avons effectué plus de 1 300 recrutements depuis 2014 et autant sont prévus d’ici à 2022 pour multiplier les capteurs au plus près du terrain. D’un point de vue technique, le budget d’investissement de la DGSI s’accroît de 20 % cette année. Nous réalisons aussi un travail pour mieux comprendre les « déterminants » du basculement dans l’action terroriste. Et détecter toujours plus de risques de passage à l’acte, dont 27 ont pu être déjoués ces deux dernières années par l’action combinée de l’ensemble des services.


Baghouz (Syrie), le 17 février. Les djihadistes de Daech sont retranchés dans leur dernier bastion qui devrait bientôt tomber./REUTERS/Rodi Saïd
Lors de l’attentat de Strasbourg pourquoi le ministère de l’Intérieur a-t-il eu tant de difficulté à admettre la piste terroriste ?
Le temps médiatique est ainsi fait qu’on veut savoir très vite qui est impliqué. Le temps de l’enquête par définition s’inscrit sur une période plus longue. Et il y a cet entre-deux, qui implique de prendre le recul nécessaire avant de qualifier l’acte. La consolidation des motifs de l’auteur a connu une avancée lorsqu’on a découvert la clé USB contenant une vidéo d’allégeance qui avait été effacée. Pour consolider la situation, il faut plus que quelques heures… Aucune volonté de dissimulation dans tout cela.
Expulsions de diplomates, poursuites contre des agents français, alerte sur les pratiques américaines visant Airbus… Assistons-nous à un retour de l’espionnage politique et économique ?
Cet espionnage n’a jamais cessé ! Mais il existe désormais une volonté forte des autorités politiques pour considérer qu’il faut fixer des lignes rouges. Le territoire national n’est pas un endroit où les ingérences étrangères peuvent fleurir sans s’exposer à une réaction. Dans le domaine économique, notre finalité est de prévenir tout acte de nature concurrentielle susceptible de constituer une déloyauté au préjudice d’entreprises ou d’intérêts français.
Où en est l’enquête sur la possible ingérence russe dans la crise des Gilets jaunes ?
Certains, en France ou depuis l’étranger, ont indéniablement intérêt à tenter de mettre en difficulté le gouvernement et le chef de l’Etat à l’occasion du mouvement en amplifiant les « fake news » (NDLR : infox) et en propageant des contre-vérités. De telles ingérences ne sont pas acceptables.
Vous dirigez la DGSI depuis quatre mois. Quelle impression se dégage ?
Par définition, l’action de la DGSI est une action de l’ombre, moins souvent mise en valeur mais qui contribue à assurer la sécurité du territoire national. Pour accroître encore notre capacité à faire face à des menaces multiples, nous recrutons d’ailleurs, grâce à des moyens budgétaires en forte hausse, des profils très diversifiés : linguistes, ingénieurs, analystes, techniciens, cadres voulant donner une autre orientation à leur carrière. Même si la DGSI reste et restera une « maison police », cette diversification est un gage de performance et d’efficacité. Attirer les meilleurs et les garder, c’est un enjeu essentiel en termes de ressources humaines.
La DGSE a son « Bureau des légendes », la Police judiciaire a « Engrenages ». Y aura-t-il demain une fiction sur la DGSI ?
Ce qui est sûr, c’est que le renseignement intéresse les producteurs de séries ! Mais l’exercice est délicat. Je souhaite bien entendu que soit valorisé le travail des agents, mais aussi préserver la confidentialité de nos méthodes de travail, gage de notre efficacité.


Les services de renseignement suivent quelque 10 000 personnes radicalisées sur tout le territoire./PHOTOPQR/Voix du Nord/Philippe Pauchet

BIO EXPRESS

26 juin 1978. Naissance à Paris XIVe (40 ans). Nicolas Lerner est licencié en droit et diplômé de l’ENA, promotion Léopold Sédar Senghor, la même qu’Emmanuel Macron.
1er janvier 2002. Administrateur civil au secrétariat général au ministère de l’Intérieur.
3 avril 2006. Sous-préfet, directeur du cabinet du préfet de la région Languedoc-Roussillon.
28 avril 2008. Chef de cabinet du préfet de police de Paris.
2 avril 2012. Directeur adjoint du cabinet du préfet de police.
4 août 2014. Sous-préfet de Béziers (Hérault).
14 septembre 2015. Coordonnateur des forces de sécurité en Corse.
21 mai 2017. Directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Intérieur.
22 octobre 2018. Directeur général de la sécurité intérieure.

Faits diversNicolas LernerDGSIterrorismeGilets jaunesDaech


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 3614
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par plume06 le Dim 10 Mar - 19:05

Fontsestian a écrit:
plume06 a écrit:
Pour le moment la stupidité elle vous appartient. Je ne vais pas passer mon temps à chercher des preuves  des confidences de Nicolas Lerner rapportées par Le Parisien. Soit vous cherchez un fake, soit vous écrivez au Parisien pour lui dire qu'ils ne colportent que des "stupidités". Je ne peux plus rien pour vous.

Terrorisme, ingérence étrangère… les confidences de Nicolas Lerner, patron de la DGSI


Éric Pelletier et Jean-Michel Décugis| 18 février 2019, 22h51 | MAJ : 19 février 2019, 10h03 |22


http://www.leparisien.fr/faits-divers/terrorisme-ingerence-etrangere-les-confidences-de-nicolas-lerner-patron-du-contre-espionnage-18-02-2019-8015070.php
Intéressant ce lien mais vous  auriez dû lire l'article en référence, ça vous aurait éclairé.




















 
plume06
plume06

Messages : 692
Date d'inscription : 15/12/2018
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Lili-Rose le Dim 10 Mar - 21:18

Tiote valisse a écrit:



Peut être que certains sont passés entre tes griffes à un certain moment. Razz
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Lili-Rose le Dim 10 Mar - 21:28

Fontsestian a écrit:
Lili-Rose a écrit:


Huml, et qui disait que le chômage avait baissé sous Manu? Question
 Moi et il aurait baissé encore plus sans les conneries des GJ.
Compte tenu de tes compétences en tant qu'ancien administrateur des ASSEDIC ( sic, ça remonte), je te suppose avoir un peu de mal à anticiper quelque chose dans le domaine de l'emploi.
J'imagine que tu es informé que le BIT avait prévu il y a 25 ans, une situation de plein emploi en France à l'horizon 2020-2030 avec un besoin d'appel à de la MO étrangère.
Pour le moment ce sont surtout des étrangers que nous avons et qui pour une bonne partie profite du système social français.
Il est sur que si le BIT dispose d'administrateurs de ton calibre, on peut s'attendre à un peu à tout.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Lili-Rose le Dim 10 Mar - 21:39

Fontsestian a écrit:
plume06 a écrit:
Pour le moment la stupidité elle vous appartient. Je ne vais pas passer mon temps à chercher des preuves  des confidences de Nicolas Lerner rapportées par Le Parisien. Soit vous cherchez un fake, soit vous écrivez au Parisien pour lui dire qu'ils ne colportent que des "stupidités". Je ne peux plus rien pour vous.

Terrorisme, ingérence étrangère… les confidences de Nicolas Lerner, patron de la DGSI


Éric Pelletier et Jean-Michel Décugis| 18 février 2019, 22h51 | MAJ : 19 février 2019, 10h03 |22


http://www.leparisien.fr/faits-divers/terrorisme-ingerence-etrangere-les-confidences-de-nicolas-lerner-patron-du-contre-espionnage-18-02-2019-8015070.php
Intéressant ce lien mais vous  auriez dû lire l'article en référence, ça vous aurait éclairé.



NICOLAS LERNER. Le suivi général de ce mouvement social et sociétal ne relève pas des attributions de la DGSI. Pour autant, ma direction a la mission de prévenir les violences émanant d’individus ou de groupes radicalisés. Notamment des groupuscules de l’ultragauche ou de l’ultradroite qui, profitant de l’opportunité offerte par le mouvement, se livrent à des actes inqualifiables à l’encontre des symboles de la République, des élus ou des forces de l’ordre. Ce sont ces groupes qui font l’objet d’un suivi avec pour seule finalité de prévenir les violences et d’en identifier leurs auteurs.
Les manifestants radicaux sont-ils plus nombreux aujourd’hui qu’au début du mouvement ?
En proportion oui, car le nombre de manifestants diminue. Outre leurs propres agissements, ces individus, que je ne confonds pas avec les personnes qui prennent part aux manifestations de manière pacifique, ont par ailleurs contribué à la radicalisation de certains profils qui ne sont pas connus pour leur appartenance à une mouvance ultra. À Toulouse, Bordeaux, Nantes ou Caen par exemple, ils ont généré une forme de violence totalement décomplexée et débridée chez des individus qui n’étaient connus ni pour leur appartenance à l’ultragauche, ni à l’ultradroite.


Paris, le 26 janvier. Des membres de l’ultradroite (à gauche) se battent avec des militants de l’ultragauche en marge de l’acte 11 des Gilets jaunes./SIPA/Marin Driguez
Les thèses de l’ultragauche ou de l’ultradroite ont-elles de l’influence sur les Gilets jaunes ?
À aucun moment les groupes ultras n’ont réussi à prendre le leadership sur ce mouvement même s’ils voient en lui une opportunité de s’en prendre aux symboles de la République, qui sont leurs cibles habituelles.
Quel est aujourd’hui l’état de l’ultradroite ?
Schématiquement, on dénombre aujourd’hui quatre tendances principales. Une obédience néo-nazie, antisémite et identitaire déstabilisée par une série de mesures administratives récentes, continue cependant de diffuser son discours de haine. Des groupes néo-populaires ou survivalistes, apparus après la vague d’attentats en France, nourris par le discours complotiste. L’un d’entre eux voulait s’attaquer à des imams radicalisés, des femmes voilés ou des détenus islamistes. Troisième courant, les groupes identitaires qui cherchent à se parer d’une apparence de légalité pour investir les champs politiques ou sociétaux -immigration, politique de l’emploi, préférence nationale- comme le Bastion social ou Génération identitaire. Quatrième tendance, les petits groupes de type brigadiste et violent qui peuvent se constituer autour d’une personnalité charismatique. Nous suivons près de 1000 profils de ce type.
Qu’en est-il de l’ultragauche ?
Sa capacité à faire dégénérer des manifestations, mais aussi à conduire des actions de nature plus clandestines n’est plus à démontrer. Nous suivons près de 2000 profils de ce type.
En Syrie, le dernier bastion de Daech est sur le point de tomber. Faut-il « rapatrier » les quelque 150 Français, hommes, femmes et enfants, aux mains des Kurdes ?
Le gouvernement a toujours considéré que ces combattants devaient prioritairement être jugés là où ils avaient commis leurs exactions. Les récentes annonces américaines et les conséquences stratégiques qui en découlent ont conduit à souhaiter que toutes les options soient étudiées. C’est une posture de responsabilité : il s’agit d’anticiper une éventuelle situation où ces combattants et leurs épouses seraient remis en liberté. Le scénario du retour sur le territoire national n’est cependant aujourd’hui qu’une hypothèse de travail. Si cette hypothèse devait survenir, 100 % des hommes et des femmes feraient l’objet de poursuites pénales, la quasi- totalité pour des faits criminels. Près de 280 sont d’ores et déjà revenus, la majorité d’entre eux étant incarcérés. Et tous font l’objet d’un suivi judiciaire ou de renseignement.
La menace diminue-t-elle en France ?
Elle se maintient à un niveau très élevé, comme le démontrent un certain nombre d’affaires récentes — la dernière en date impliquant un propagandiste interpellé dans le Rhône. Dans les attentats commis depuis 2015, on remarque la prépondérance de la mouvance dite « endogène » : la majorité des individus impliqués n’avait pas le projet de partir sur zone. C’était le cas de l’auteur de l’attentat à Strasbourg. Je rappelle que près de 10 000 personnes sont actuellement prises en compte par l’ensemble des services de renseignement. Il faut sans cesse s’adapter par une montée en puissance humaine et technique. Nous avons effectué plus de 1 300 recrutements depuis 2014 et autant sont prévus d’ici à 2022 pour multiplier les capteurs au plus près du terrain. D’un point de vue technique, le budget d’investissement de la DGSI s’accroît de 20 % cette année. Nous réalisons aussi un travail pour mieux comprendre les « déterminants » du basculement dans l’action terroriste. Et détecter toujours plus de risques de passage à l’acte, dont 27 ont pu être déjoués ces deux dernières années par l’action combinée de l’ensemble des services.


Baghouz (Syrie), le 17 février. Les djihadistes de Daech sont retranchés dans leur dernier bastion qui devrait bientôt tomber./REUTERS/Rodi Saïd
Lors de l’attentat de Strasbourg pourquoi le ministère de l’Intérieur a-t-il eu tant de difficulté à admettre la piste terroriste ?
Le temps médiatique est ainsi fait qu’on veut savoir très vite qui est impliqué. Le temps de l’enquête par définition s’inscrit sur une période plus longue. Et il y a cet entre-deux, qui implique de prendre le recul nécessaire avant de qualifier l’acte. La consolidation des motifs de l’auteur a connu une avancée lorsqu’on a découvert la clé USB contenant une vidéo d’allégeance qui avait été effacée. Pour consolider la situation, il faut plus que quelques heures… Aucune volonté de dissimulation dans tout cela.
Expulsions de diplomates, poursuites contre des agents français, alerte sur les pratiques américaines visant Airbus… Assistons-nous à un retour de l’espionnage politique et économique ?
Cet espionnage n’a jamais cessé ! Mais il existe désormais une volonté forte des autorités politiques pour considérer qu’il faut fixer des lignes rouges. Le territoire national n’est pas un endroit où les ingérences étrangères peuvent fleurir sans s’exposer à une réaction. Dans le domaine économique, notre finalité est de prévenir tout acte de nature concurrentielle susceptible de constituer une déloyauté au préjudice d’entreprises ou d’intérêts français.
Où en est l’enquête sur la possible ingérence russe dans la crise des Gilets jaunes ?
Certains, en France ou depuis l’étranger, ont indéniablement intérêt à tenter de mettre en difficulté le gouvernement et le chef de l’Etat à l’occasion du mouvement en amplifiant les « fake news » (NDLR : infox) et en propageant des contre-vérités. De telles ingérences ne sont pas acceptables.
Vous dirigez la DGSI depuis quatre mois. Quelle impression se dégage ?
Par définition, l’action de la DGSI est une action de l’ombre, moins souvent mise en valeur mais qui contribue à assurer la sécurité du territoire national. Pour accroître encore notre capacité à faire face à des menaces multiples, nous recrutons d’ailleurs, grâce à des moyens budgétaires en forte hausse, des profils très diversifiés : linguistes, ingénieurs, analystes, techniciens, cadres voulant donner une autre orientation à leur carrière. Même si la DGSI reste et restera une « maison police », cette diversification est un gage de performance et d’efficacité. Attirer les meilleurs et les garder, c’est un enjeu essentiel en termes de ressources humaines.
La DGSE a son « Bureau des légendes », la Police judiciaire a « Engrenages ». Y aura-t-il demain une fiction sur la DGSI ?
Ce qui est sûr, c’est que le renseignement intéresse les producteurs de séries ! Mais l’exercice est délicat. Je souhaite bien entendu que soit valorisé le travail des agents, mais aussi préserver la confidentialité de nos méthodes de travail, gage de notre efficacité.


Les services de renseignement suivent quelque 10 000 personnes radicalisées sur tout le territoire./PHOTOPQR/Voix du Nord/Philippe Pauchet

BIO EXPRESS



26 juin 1978. Naissance à Paris XIVe (40 ans). Nicolas Lerner est licencié en droit et diplômé de l’ENA, promotion Léopold Sédar Senghor, la même qu’Emmanuel Macron.
1er janvier 2002. Administrateur civil au secrétariat général au ministère de l’Intérieur.
3 avril 2006. Sous-préfet, directeur du cabinet du préfet de la région Languedoc-Roussillon.
28 avril 2008. Chef de cabinet du préfet de police de Paris.
2 avril 2012. Directeur adjoint du cabinet du préfet de police.
4 août 2014. Sous-préfet de Béziers (Hérault).
14 septembre 2015. Coordonnateur des forces de sécurité en Corse.
21 mai 2017. Directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Intérieur.
22 octobre 2018. Directeur général de la sécurité intérieure.

Faits diversNicolas LernerDGSIterrorismeGilets jaunesDaech


Je ne sais pas si tu as un jour été informé, mais les derniers postes vacants pour les promos d'énarques, sont dans les préfectures.
Donc refiler la sécurité intérieure à un des minors de promotion....
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Fontsestian le Lun 11 Mar - 7:16

Lili-Rose a écrit:
Fontsestian a écrit:
 Moi et il aurait baissé encore plus sans les conneries des GJ.
Compte tenu de tes compétences en tant qu'ancien administrateur des ASSEDIC ( sic, ça remonte), je te suppose avoir un peu de mal à anticiper quelque chose dans le domaine de l'emploi.
J'imagine que tu es informé que le BIT avait prévu il y a 25 ans, une situation de plein emploi en France à l'horizon 2020-2030 avec un besoin d'appel à de la MO étrangère.
Pour le moment ce sont surtout des étrangers que nous avons et qui pour une bonne partie profite du système social français.
Il est sur que si le BIT dispose d'administrateurs de ton calibre, on peut s'attendre à un peu à tout.
Quelles sont les tiennes de compétences pour juger de ce que pouvait être le rôle d'un administrateur et celui d'une assédic?


A mon sens aucune sinon tu ne profèrerais pas les bourdes que tu balances en pontifiant pour te donner, crois tu, l'apparence du sérieux.


Le chômage a baissé légèrement en 2018, je n'y suis pour rien et c'est comme çà.


Les violences des gilets jaunes qui s'en sont pris directement à des entreprises ou qui en ont éloigné la clientèle sont sans aucun doute génératrices de pertes d'emploi et de non embauche dès à présent et cela empirera si des PME ruinées mettent la clef sous la porte.


Selon LCI qui cite les assureurs mille commerces ont été vandalisés et deux millions de véhicules sinistrés à fin décembre et ces chiffres ont plus que certainement explosé depuis.


Des milliers de radars, de pièces de mobilier urbain, de panneaux routiers, de rond-points ont été dévastés leur remise en état aura un coût sur les finances publiques puis par voie de conséquences sur l'impôt et les charges des entreprises donc sur l'emploi.



Nous ne pourrons mesurer l'éventuelle perte de confiance de nos clients étrangers et des touristes que dans plusieurs mois et le bilan s'alourdira encore, même un petit chef d'entreprise comme toi peut comprendre que cet énorme gaspillage de moyens se traduira par une récession économique dont nous connaissons les différentes déclinaisons.



Je ne connais pas le rapport du BIT auquel tu fais allusion sans en indiquer les sources il serait intéressant que tu nous les fasses connaitre.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 3614
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Fontsestian le Lun 11 Mar - 7:17

Lili-Rose a écrit:
Fontsestian a écrit:
Intéressant ce lien mais vous  auriez dû lire l'article en référence, ça vous aurait éclairé.



NICOLAS LERNER. Le suivi général de ce mouvement social et sociétal ne relève pas des attributions de la DGSI. Pour autant, ma direction a la mission de prévenir les violences émanant d’individus ou de groupes radicalisés. Notamment des groupuscules de l’ultragauche ou de l’ultradroite qui, profitant de l’opportunité offerte par le mouvement, se livrent à des actes inqualifiables à l’encontre des symboles de la République, des élus ou des forces de l’ordre. Ce sont ces groupes qui font l’objet d’un suivi avec pour seule finalité de prévenir les violences et d’en identifier leurs auteurs.
Les manifestants radicaux sont-ils plus nombreux aujourd’hui qu’au début du mouvement ?
En proportion oui, car le nombre de manifestants diminue. Outre leurs propres agissements, ces individus, que je ne confonds pas avec les personnes qui prennent part aux manifestations de manière pacifique, ont par ailleurs contribué à la radicalisation de certains profils qui ne sont pas connus pour leur appartenance à une mouvance ultra. À Toulouse, Bordeaux, Nantes ou Caen par exemple, ils ont généré une forme de violence totalement décomplexée et débridée chez des individus qui n’étaient connus ni pour leur appartenance à l’ultragauche, ni à l’ultradroite.


Paris, le 26 janvier. Des membres de l’ultradroite (à gauche) se battent avec des militants de l’ultragauche en marge de l’acte 11 des Gilets jaunes./SIPA/Marin Driguez
Les thèses de l’ultragauche ou de l’ultradroite ont-elles de l’influence sur les Gilets jaunes ?
À aucun moment les groupes ultras n’ont réussi à prendre le leadership sur ce mouvement même s’ils voient en lui une opportunité de s’en prendre aux symboles de la République, qui sont leurs cibles habituelles.
Quel est aujourd’hui l’état de l’ultradroite ?
Schématiquement, on dénombre aujourd’hui quatre tendances principales. Une obédience néo-nazie, antisémite et identitaire déstabilisée par une série de mesures administratives récentes, continue cependant de diffuser son discours de haine. Des groupes néo-populaires ou survivalistes, apparus après la vague d’attentats en France, nourris par le discours complotiste. L’un d’entre eux voulait s’attaquer à des imams radicalisés, des femmes voilés ou des détenus islamistes. Troisième courant, les groupes identitaires qui cherchent à se parer d’une apparence de légalité pour investir les champs politiques ou sociétaux -immigration, politique de l’emploi, préférence nationale- comme le Bastion social ou Génération identitaire. Quatrième tendance, les petits groupes de type brigadiste et violent qui peuvent se constituer autour d’une personnalité charismatique. Nous suivons près de 1000 profils de ce type.
Qu’en est-il de l’ultragauche ?
Sa capacité à faire dégénérer des manifestations, mais aussi à conduire des actions de nature plus clandestines n’est plus à démontrer. Nous suivons près de 2000 profils de ce type.
En Syrie, le dernier bastion de Daech est sur le point de tomber. Faut-il « rapatrier » les quelque 150 Français, hommes, femmes et enfants, aux mains des Kurdes ?
Le gouvernement a toujours considéré que ces combattants devaient prioritairement être jugés là où ils avaient commis leurs exactions. Les récentes annonces américaines et les conséquences stratégiques qui en découlent ont conduit à souhaiter que toutes les options soient étudiées. C’est une posture de responsabilité : il s’agit d’anticiper une éventuelle situation où ces combattants et leurs épouses seraient remis en liberté. Le scénario du retour sur le territoire national n’est cependant aujourd’hui qu’une hypothèse de travail. Si cette hypothèse devait survenir, 100 % des hommes et des femmes feraient l’objet de poursuites pénales, la quasi- totalité pour des faits criminels. Près de 280 sont d’ores et déjà revenus, la majorité d’entre eux étant incarcérés. Et tous font l’objet d’un suivi judiciaire ou de renseignement.
La menace diminue-t-elle en France ?
Elle se maintient à un niveau très élevé, comme le démontrent un certain nombre d’affaires récentes — la dernière en date impliquant un propagandiste interpellé dans le Rhône. Dans les attentats commis depuis 2015, on remarque la prépondérance de la mouvance dite « endogène » : la majorité des individus impliqués n’avait pas le projet de partir sur zone. C’était le cas de l’auteur de l’attentat à Strasbourg. Je rappelle que près de 10 000 personnes sont actuellement prises en compte par l’ensemble des services de renseignement. Il faut sans cesse s’adapter par une montée en puissance humaine et technique. Nous avons effectué plus de 1 300 recrutements depuis 2014 et autant sont prévus d’ici à 2022 pour multiplier les capteurs au plus près du terrain. D’un point de vue technique, le budget d’investissement de la DGSI s’accroît de 20 % cette année. Nous réalisons aussi un travail pour mieux comprendre les « déterminants » du basculement dans l’action terroriste. Et détecter toujours plus de risques de passage à l’acte, dont 27 ont pu être déjoués ces deux dernières années par l’action combinée de l’ensemble des services.


Baghouz (Syrie), le 17 février. Les djihadistes de Daech sont retranchés dans leur dernier bastion qui devrait bientôt tomber./REUTERS/Rodi Saïd
Lors de l’attentat de Strasbourg pourquoi le ministère de l’Intérieur a-t-il eu tant de difficulté à admettre la piste terroriste ?
Le temps médiatique est ainsi fait qu’on veut savoir très vite qui est impliqué. Le temps de l’enquête par définition s’inscrit sur une période plus longue. Et il y a cet entre-deux, qui implique de prendre le recul nécessaire avant de qualifier l’acte. La consolidation des motifs de l’auteur a connu une avancée lorsqu’on a découvert la clé USB contenant une vidéo d’allégeance qui avait été effacée. Pour consolider la situation, il faut plus que quelques heures… Aucune volonté de dissimulation dans tout cela.
Expulsions de diplomates, poursuites contre des agents français, alerte sur les pratiques américaines visant Airbus… Assistons-nous à un retour de l’espionnage politique et économique ?
Cet espionnage n’a jamais cessé ! Mais il existe désormais une volonté forte des autorités politiques pour considérer qu’il faut fixer des lignes rouges. Le territoire national n’est pas un endroit où les ingérences étrangères peuvent fleurir sans s’exposer à une réaction. Dans le domaine économique, notre finalité est de prévenir tout acte de nature concurrentielle susceptible de constituer une déloyauté au préjudice d’entreprises ou d’intérêts français.
Où en est l’enquête sur la possible ingérence russe dans la crise des Gilets jaunes ?
Certains, en France ou depuis l’étranger, ont indéniablement intérêt à tenter de mettre en difficulté le gouvernement et le chef de l’Etat à l’occasion du mouvement en amplifiant les « fake news » (NDLR : infox) et en propageant des contre-vérités. De telles ingérences ne sont pas acceptables.
Vous dirigez la DGSI depuis quatre mois. Quelle impression se dégage ?
Par définition, l’action de la DGSI est une action de l’ombre, moins souvent mise en valeur mais qui contribue à assurer la sécurité du territoire national. Pour accroître encore notre capacité à faire face à des menaces multiples, nous recrutons d’ailleurs, grâce à des moyens budgétaires en forte hausse, des profils très diversifiés : linguistes, ingénieurs, analystes, techniciens, cadres voulant donner une autre orientation à leur carrière. Même si la DGSI reste et restera une « maison police », cette diversification est un gage de performance et d’efficacité. Attirer les meilleurs et les garder, c’est un enjeu essentiel en termes de ressources humaines.
La DGSE a son « Bureau des légendes », la Police judiciaire a « Engrenages ». Y aura-t-il demain une fiction sur la DGSI ?
Ce qui est sûr, c’est que le renseignement intéresse les producteurs de séries ! Mais l’exercice est délicat. Je souhaite bien entendu que soit valorisé le travail des agents, mais aussi préserver la confidentialité de nos méthodes de travail, gage de notre efficacité.


Les services de renseignement suivent quelque 10 000 personnes radicalisées sur tout le territoire./PHOTOPQR/Voix du Nord/Philippe Pauchet

BIO EXPRESS





26 juin 1978. Naissance à Paris XIVe (40 ans). Nicolas Lerner est licencié en droit et diplômé de l’ENA, promotion Léopold Sédar Senghor, la même qu’Emmanuel Macron.
1er janvier 2002. Administrateur civil au secrétariat général au ministère de l’Intérieur.
3 avril 2006. Sous-préfet, directeur du cabinet du préfet de la région Languedoc-Roussillon.
28 avril 2008. Chef de cabinet du préfet de police de Paris.
2 avril 2012. Directeur adjoint du cabinet du préfet de police.
4 août 2014. Sous-préfet de Béziers (Hérault).
14 septembre 2015. Coordonnateur des forces de sécurité en Corse.
21 mai 2017. Directeur adjoint du cabinet du ministre de l’Intérieur.
22 octobre 2018. Directeur général de la sécurité intérieure.

Faits diversNicolas LernerDGSIterrorismeGilets jaunesDaech


Je ne sais pas si tu as un jour été informé, mais les derniers postes vacants pour les promos d'énarques, sont dans les préfectures.
Donc refiler la sécurité intérieure à un des minors de promotion....
affraid  Qu'est ce que tu veux dire?


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 3614
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Nadou le Lun 11 Mar - 11:13

Lili-Rose a écrit:
Fontsestian a écrit:
Lili-Rose a écrit:


Huml, et qui disait que le chômage avait baissé sous Manu? Question
 Moi et il aurait baissé encore plus sans les conneries des GJ.
Compte tenu de tes compétences en tant qu'ancien administrateur des ASSEDIC ( sic, ça remonte), je te suppose avoir un peu de mal à anticiper quelque chose dans le domaine de l'emploi.
J'imagine que tu es informé que le BIT avait prévu il y a 25 ans, une situation de plein emploi en France à l'horizon 2020-2030 avec un besoin d'appel à de la MO étrangère.
Pour le moment ce sont surtout des étrangers que nous avons et qui pour une bonne partie profite du système social français.
Il est sur que si le BIT dispose d'administrateurs de ton calibre, on peut s'attendre à un peu à tout.

Et ça, ce ne sont pas des attaques personnelles, hein !  Wink


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 22308
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Diviciac le Lun 11 Mar - 12:29

/../

Selon LCI qui cite les assureurs mille commerces ont été vandalisés et deux millions de véhicules sinistrés à fin décembre et ces chiffres ont plus que certainement explosé depuis.

/../

Very Happy

C'est pas plutôt deux milliards de véhicules sinistrés rien que dans le troisième arrondissement de Marseille ?


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 16228
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Lili-Rose le Lun 11 Mar - 21:09

Nadou a écrit:
Lili-Rose a écrit:
Compte tenu de tes compétences en tant qu'ancien administrateur des ASSEDIC ( sic, ça remonte), je te suppose avoir un peu de mal à anticiper quelque chose dans le domaine de l'emploi.
J'imagine que tu es informé que le BIT avait prévu il y a 25 ans, une situation de plein emploi en France à l'horizon 2020-2030 avec un besoin d'appel à de la MO étrangère.
Pour le moment ce sont surtout des étrangers que nous avons et qui pour une bonne partie profite du système social français.
Il est sur que si le BIT dispose d'administrateurs de ton calibre, on peut s'attendre à un peu à tout.

Et ça, ce ne sont pas des attaques personnelles, hein !  Wink
Ce n'est qu'une réponse à ce que j'ai lu.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Lili-Rose le Lun 11 Mar - 21:14

Fontsestian a écrit:
Lili-Rose a écrit:


Je ne sais pas si tu as un jour été informé, mais les derniers postes vacants pour les promos d'énarques, sont dans les préfectures.
Donc refiler la sécurité intérieure à un des minors de promotion....
affraid  Qu'est ce que tu veux dire?
Tente de réfléchir par toi même, au lieu de réciter.
Je te donne une piste, tu vois je suis sympa:
Les mieux classé à la sortie de l'ENA vont plutôt par exemple vers la cour des comptes.
Les mois bons, trouvent les derniers posts vacants en préfectures.
On peut ainsi se poser des questions sur le staff de manu.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Fontsestian le Mar 12 Mar - 6:16

Lili-Rose a écrit:
Fontsestian a écrit:
affraid  Qu'est ce que tu veux dire?
Tente de réfléchir par toi même, au lieu de réciter.
Je te donne une piste, tu vois je suis sympa:
Les mieux classé à la sortie de l'ENA vont plutôt par exemple vers la cour des comptes.
Les mois bons, trouvent les derniers posts vacants en préfectures.
On peut ainsi se poser des questions sur le staff de manu.
 Quelle est ta compétence pour juger des qualités de Lerner?

"Il est rompu aux arcanes de la sécurité, c'est un haut fonctionnaire qui a un parcours dans la sécurité, il connaît bien les codes et possède un bon tissu relationnel", alors pour diriger la DGSI, "il a le profil idéal", commente Patrice Ribeiro du syndicat Synergie.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 3614
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par magicfly le Mar 12 Mar - 8:31

Fontsestian a écrit:
Lili-Rose a écrit:
Tente de réfléchir par toi même, au lieu de réciter.
Je te donne une piste, tu vois je suis sympa:
Les mieux classé à la sortie de l'ENA vont plutôt par exemple vers la cour des comptes.
Les mois bons, trouvent les derniers posts vacants en préfectures.
On peut ainsi se poser des questions sur le staff de manu.
 Quelle est ta compétence pour juger des qualités de Lerner?

"Il est rompu aux arcanes de la sécurité, c'est un haut fonctionnaire qui a un parcours dans la sécurité, il connaît bien les codes et possède un bon tissu relationnel", alors pour diriger la DGSI, "il a le profil idéal", commente Patrice Ribeiro du syndicat Synergie.
Lili a un pote flic qui lui a dit Very Happy
magicfly
magicfly

Messages : 6451
Date d'inscription : 03/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Lili-Rose le Mar 12 Mar - 18:36

Fontsestian a écrit:
Lili-Rose a écrit:
Tente de réfléchir par toi même, au lieu de réciter.
Je te donne une piste, tu vois je suis sympa:
Les mieux classé à la sortie de l'ENA vont plutôt par exemple vers la cour des comptes.
Les mois bons, trouvent les derniers posts vacants en préfectures.
On peut ainsi se poser des questions sur le staff de manu.
 Quelle est ta compétence pour juger des qualités de Lerner?

"Il est rompu aux arcanes de la sécurité, c'est un haut fonctionnaire qui a un parcours dans la sécurité, il connaît bien les codes et possède un bon tissu relationnel", alors pour diriger la DGSI, "il a le profil idéal", commente Patrice Ribeiro du syndicat Synergie.


Je ne faisais que t'expliquer les affectations des énarques.
Quant à la sécurité intérieure, oui en effet, il serait temps de s'en occuper, le pays est une passoire à islamiste.
Remarque, éborgner ces gens là, serait également une bonne façon de les reconnaître.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Lili-Rose le Mar 12 Mar - 18:37

magicfly a écrit:
Fontsestian a écrit:
 Quelle est ta compétence pour juger des qualités de Lerner?

"Il est rompu aux arcanes de la sécurité, c'est un haut fonctionnaire qui a un parcours dans la sécurité, il connaît bien les codes et possède un bon tissu relationnel", alors pour diriger la DGSI, "il a le profil idéal", commente Patrice Ribeiro du syndicat Synergie.
Lili a un pote flic qui lui a dit Very Happy


Dit quoi? Question
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Fontsestian le Mer 13 Mar - 7:53

Lili-Rose a écrit:
Fontsestian a écrit:
 Quelle est ta compétence pour juger des qualités de Lerner?

"Il est rompu aux arcanes de la sécurité, c'est un haut fonctionnaire qui a un parcours dans la sécurité, il connaît bien les codes et possède un bon tissu relationnel", alors pour diriger la DGSI, "il a le profil idéal", commente Patrice Ribeiro du syndicat Synergie.


Je ne faisais que t'expliquer les affectations des énarques.
Quant à la sécurité intérieure, oui en effet, il serait temps de s'en occuper, le pays est une passoire à islamiste.
Remarque, éborgner ces gens là, serait également une bonne façon de les reconnaître.
Tu n'expliques pas tu t'embrouilles dans des arguties dont tu sais plus comment sortir ensuite, ce n'est pas en en rajoutant que tu va devenir plus clair.


Je ne peux pas tout, je ne réussis pas tout mais je refuse de m'y résoudre. Emmanuel Macron.
Fontsestian
Fontsestian

Messages : 3614
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 73
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte XVII............On bloque Paris!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum