La mal bouffe, privilége des pauvres

Aller en bas

La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Invité le Ven 22 Fév - 11:11


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Nadou le Ven 22 Fév - 11:20

J'ai acheté 2 filets de merlan ( pour 2 personnes ) pour 1,94€, tu épluches un poireau, un peu de crème et tu manges très bien. 


Parfois, il faut se donner "un peu" de mal.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 22308
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Invité le Ven 22 Fév - 11:44

Nadou a écrit:J'ai acheté 2 filets de merlan ( pour 2 personnes ) pour 1,94€, tu épluches un poireau, un peu de crème et tu manges très bien. 


Parfois, il faut se donner "un peu" de mal.
parce que toi, tu fais parti de ces gens qui n'écoutent pas la PUB ou qui n'écoutent pas les arguments fallacieux de la grande distribution et tu n'es pas pauvre...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Nadou le Ven 22 Fév - 11:54

keltys a écrit:
Nadou a écrit:J'ai acheté 2 filets de merlan ( pour 2 personnes ) pour 1,94€, tu épluches un poireau, un peu de crème et tu manges très bien. 


Parfois, il faut se donner "un peu" de mal.
parce que toi, tu fais parti de ces gens qui n'écoutent pas la PUB ou qui n'écoutent pas les arguments fallacieux de la grande distribution et tu n'es pas pauvre...


Là, tu te trompes, il existe des pauvres qui ne sont pas idiots, mes parents par exemple.
Ce n'est pas parce qu'on est pauvre, qu'il faut boire du coca à table et manger des plats surgelés tout prêts.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 22308
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Invité le Ven 22 Fév - 13:12

Nadou a écrit:
keltys a écrit:
parce que toi, tu fais parti de ces gens qui n'écoutent pas la PUB ou qui n'écoutent pas les arguments fallacieux de la grande distribution et tu n'es pas pauvre...


Là, tu te trompes, il existe des pauvres qui ne sont pas idiots, mes parents par exemple.
Ce n'est pas parce qu'on est pauvre, qu'il faut boire du coca à table et manger des plats surgelés tout prêts.
Heureusement que tous les pauvres ne sont pas idiots, seulement quand tu vis en ville, dans une banlieue grise ou dans une petite ville abandonnée par l'Etat  dans laquelle il n'y a plus aucun petit commerce mais juste 2 ou 3 supermarchés, tu n'as pas le choix que de bouffer ce qu'ils te donnent, alors oui, tu peux aller dans les fermes ou chez des producteurs mais il te faut une voiture et quand tu en as une, tu fais gaffe à l'essence et à l'usure .....
Je ne te parle pas de familles de Kassos mais de gens normaux qui travaillent pour des petits salaires, souvent loin de leur domicile (loyer moins cher) et qui sont bien contents de trouver la barquette de 6 steaks hachés à 2euros et le paquet de pâtes 1er prix à 50 cents ....
Ce sont ces gens là qu'il faut aider, certaines communes essayent en ouvrant des commerces mais ils sont généralement repris par des succursales de grandes enseignes et quand ça ne marche pas, elles ferment boutiques abandonnant gérants et mairies....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Diviciac le Ven 22 Fév - 13:50

Nadou a écrit:
keltys a écrit:
parce que toi, tu fais parti de ces gens qui n'écoutent pas la PUB ou qui n'écoutent pas les arguments fallacieux de la grande distribution et tu n'es pas pauvre...


Là, tu te trompes, il existe des pauvres qui ne sont pas idiots, mes parents par exemple.
Ce n'est pas parce qu'on est pauvre, qu'il faut boire du coca à table et manger des plats surgelés tout prêts.


Ton père (qui a dû te filer le poireau pour accompagner le hareng:D ) doit être comme l'étaient mon grand- père en mon père : ils faisaient du bio sans le savoir parce qu'il n'avaient pas les moyens d'acheter toutes les saloperies chimiques vendues par les multinationales.
J'en ai même connue une qui avait réussi à faire un potager "non rentable" à cause du prix de l'essence du motoculteur et de tous les produits qu'il "fallait" acheter.  
Moi,  si c'était pour faire les mêmes poisons que ceux qui viennent des serres d'Andalousie,  il y a longtemps que j'aurais arrété le potager.  

Pour info c'est la bonne lune pour planter les oignons et les échalottes, le terrain a été amendé au compost l'an passé et aux cendres et au marc de café avant plantation , je vais m'y mettre ... tranquillou ... au soleil ...  quand il fait bon.    
Les bulbilles d'oignons,  c'est moi qui les ai semés , et les echalottes sont de la récolte de l'année dernière.
Ca ne me coûte pas un rond,  je vais aussi semer de échalions, avec mes graines récoltées l'an passé.

Là ou je te rejoins un peu c'est que du temps de ma jeunesse,   en banlieue, chaque petit jardin avait son potager, ses fruitiers et que maintenant c'est du gazon et des thuyas,
Je vis dans une région qui a longtemps alimenté tout Paris en fruits et légumes et qui n'en produit presque plus.  De nos jours, moi qui ai un potager, un verger, un étang productif  et des poules, je passe pour une exception, on visite les lieux  comme si c'était une nouveauté révolutionnaire.


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 16228
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Lili-Rose le Ven 22 Fév - 14:11

Nadou a écrit:J'ai acheté 2 filets de merlan ( pour 2 personnes ) pour 1,94€, tu épluches un poireau, un peu de crème et tu manges très bien. 


Parfois, il faut se donner "un peu" de mal.


Même pas forcement en se donnant un peu de mal.
Ca fait des années que je vais au marché tous les samedis matin.
Dans un premier temps, tout ce qui est fruit et légume est bien moins cher qu'en distri, parfois pas loin de moitié prix, et pour la viande on a le choix, il y a du pas cher et du plus cher.
Perso je préfère payer un peu plus et savoir que l'animal n'a pas traversé x frontières et a été élevé correctement.
Pour la volaille et le porc, c'est tout simplement en canal direct que je les prends, idem pour les oeufs.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Zerbinette le Ven 22 Fév - 16:01

Bizarre,moi qui ai un beau marché  le mercredi ,avec beaucoup de commerçants,je suis tjrs surprise du prix excessif des légumes et fruits frais!Je ne dis pas non plus que le marchand de légumes est le producteur,mais il vend cher!


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 4921
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Diviciac le Ven 22 Fév - 16:24

Zerbinette a écrit:Bizarre,moi qui ai un beau marché  le mercredi ,avec beaucoup de commerçants,je suis tjrs surprise du prix excessif des légumes et fruits frais!Je ne dis pas non plus que le marchand de légumes est le producteur,mais il vend cher!

Là, j'ai un peu la même expérience que vous: dans le Morvan, une des mes copines baba à ouvert une sorte d'épicerie de proximité (loin de tout)  où tout est local mais les prix sont exorbitants. Par exemple 3,50 euros les six oeufs, le kilo de patates (treufes en patois) au même prix et 17 euros le kilo de viande à bourguignon. De plus,  pour avoir le droit d'acheter, il faut s'incrire à une assoc et payer une cotisation annuelle.
Je n'y vais que par civisme , parce que c'est une copine et que j'aime bien le Morvan.
Mais si ces commerces en circuit court se généralisent, ça ne sera plus une sorte de mode pour bobos, il y aura un peu de concurrence et on peut espérer qu'ils redescendent sur terre au niveau des tarifs .


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 16228
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Lili-Rose le Ven 22 Fév - 21:51

Tout doit dépendre des coins.
Attention à ne pas confondre canal court et canal direct!
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Lili-Rose le Ven 22 Fév - 22:01

Diviciac a écrit:
Zerbinette a écrit:Bizarre,moi qui ai un beau marché  le mercredi ,avec beaucoup de commerçants,je suis tjrs surprise du prix excessif des légumes et fruits frais!Je ne dis pas non plus que le marchand de légumes est le producteur,mais il vend cher!

Là, j'ai un peu la même expérience que vous: dans le Morvan, une des mes copines baba à ouvert une sorte d'épicerie de proximité (loin de tout)  où tout est local mais les prix sont exorbitants. Par exemple 3,50 euros les six oeufs, le kilo de patates (treufes en patois) au même prix et 17 euros le kilo de viande à bourguignon. De plus,  pour avoir le droit d'acheter, il faut s'incrire à une assoc et payer une cotisation annuelle.
Je n'y vais que par civisme , parce que c'est une copine et que j'aime bien le Morvan.
Mais si ces commerces en circuit court se généralisent, ça ne sera plus une sorte de mode pour bobos, il y aura un peu de concurrence et on peut espérer qu'ils redescendent sur terre au niveau des tarifs .
Dites, ce n'est pas un peu un piège à con votre truc? Razz
Ici, chez les producteurs locaux, oeuf en catégorie 1, c'est 2 euros la douzaine et en extra gros c'est 4, et sans frais d'inscription!
Le Kg de patates en direct du producteur est à 0.50 cents, soit 12.50 les 25 KG.
Pour la viande, tout dépend de la qualité. La viande la moins chere ici est hallal, mais j'y vais pas, car aucune traçabilité.
Il faut simplement se bouger un peu le cul.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Diviciac le Ven 22 Fév - 23:10

Lili-Rose a écrit:
Diviciac a écrit:

Là, j'ai un peu la même expérience que vous: dans le Morvan, une des mes copines baba à ouvert une sorte d'épicerie de proximité (loin de tout)  où tout est local mais les prix sont exorbitants. Par exemple 3,50 euros les six oeufs, le kilo de patates (treufes en patois) au même prix et 17 euros le kilo de viande à bourguignon. De plus,  pour avoir le droit d'acheter, il faut s'incrire à une assoc et payer une cotisation annuelle.
Je n'y vais que par civisme , parce que c'est une copine et que j'aime bien le Morvan.
Mais si ces commerces en circuit court se généralisent, ça ne sera plus une sorte de mode pour bobos, il y aura un peu de concurrence et on peut espérer qu'ils redescendent sur terre au niveau des tarifs .
Dites, ce n'est pas un peu un piège à con votre truc? Razz
Ici, chez les producteurs locaux, oeuf en catégorie 1, c'est 2 euros la douzaine et en extra gros c'est 4, et sans frais d'inscription!
Le Kg de patates en direct du producteur est à 0.50 cents, soit 12.50 les 25 KG.
Pour la viande, tout dépend de la qualité. La viande la moins chere ici est hallal, mais j'y vais pas, car aucune traçabilité.
Il faut simplement se bouger un peu le cul.

Si,  si, ça a l'air d'être un peu un piège à cons ... ou plutôt a bobos...    

Au vu des producteurs aperçus, j'ai l'impression qu'ils ne sont pas trop portés sur "l'ourvaize" (le travail en patois) et qu'ils doivent gagner leur journée en apportant à la boutique cinq kilos de carottes horribles qu'on s'emmerde à éplucher .
J'ai le vague sentiment qu'au niveau du chichon ça doit cultiver  plus sérieusemnt avec hydroponie , serre chauffée avec les lampes qui vont bien et rentabilité plus sérieuse.
Mais je les aime bien, ils n'emmerdent personne,  ils sont cools, pas stressés .


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 16228
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Lili-Rose le Sam 23 Fév - 8:39

Diviciac a écrit:
Lili-Rose a écrit:
Dites, ce n'est pas un peu un piège à con votre truc? Razz
Ici, chez les producteurs locaux, oeuf en catégorie 1, c'est 2 euros la douzaine et en extra gros c'est 4, et sans frais d'inscription!
Le Kg de patates en direct du producteur est à 0.50 cents, soit 12.50 les 25 KG.
Pour la viande, tout dépend de la qualité. La viande la moins chere ici est hallal, mais j'y vais pas, car aucune traçabilité.
Il faut simplement se bouger un peu le cul.

Si,  si, ça a l'air d'être un peu un piège à cons ... ou plutôt a bobos...    

Au vu des producteurs aperçus, j'ai l'impression qu'ils ne sont pas trop portés sur "l'ourvaize" (le travail en patois) et qu'ils doivent gagner leur journée en apportant à la boutique cinq kilos de carottes horribles qu'on s'emmerde à éplucher .
J'ai le vague sentiment qu'au niveau du chichon ça doit cultiver  plus sérieusemnt avec hydroponie , serre chauffée avec les lampes qui vont bien et rentabilité plus sérieuse.
Mais je les aime bien, ils n'emmerdent personne,  ils sont cools, pas stressés .


Le comportement d'achat du bobo est d'ailleurs assez rigolo.
Il est prèt à payer plus cher une qualité moyenne qui n'a qu'un semblant de bio, simplement parce que ça fait chic d'aller à tel endroit.
J'imagine quand même que vous savez que la labélisation bio est à la limite d'une vaste escroquerie, et qu'il y a deux bio, le bio business et le bio éthique.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Zerbinette le Sam 23 Fév - 9:38

Je peux vous citer une "cueillette" qui vend des produits qu'on cueille soi-même,ou ramasse,des patates carottes aux tomates ,haricots ,puis pommes et poires,on se "bouge le cul" pq il faut y aller,cueillir soi-même,et revenir...........
Sauf que je connais bien un jeune homme qui y bosse,et qui avoue que des camions viennent à l'aube apporter les fruits et légumes..........Vu que peu de gens aiment ramasser sur le terrain,on leur propose aussi le prêt a emporter...........


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 4921
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Diviciac le Sam 23 Fév - 9:49

Lili-Rose a écrit:
Diviciac a écrit:

Si,  si, ça a l'air d'être un peu un piège à cons ... ou plutôt a bobos...    

Au vu des producteurs aperçus, j'ai l'impression qu'ils ne sont pas trop portés sur "l'ourvaize" (le travail en patois) et qu'ils doivent gagner leur journée en apportant à la boutique cinq kilos de carottes horribles qu'on s'emmerde à éplucher .
J'ai le vague sentiment qu'au niveau du chichon ça doit cultiver  plus sérieusemnt avec hydroponie , serre chauffée avec les lampes qui vont bien et rentabilité plus sérieuse.
Mais je les aime bien, ils n'emmerdent personne,  ils sont cools, pas stressés .


Le comportement d'achat du bobo est d'ailleurs assez rigolo.
Il est prèt à payer plus cher une qualité moyenne qui n'a qu'un semblant de bio, simplement parce que ça fait chic d'aller à tel endroit.
J'imagine quand même que vous savez que la labélisation bio est à la limite d'une vaste escroquerie, et qu'il y a deux bio, le bio business et le bio éthique.

Surtout quand ça vient de Pologne ou de Roumanie où le label A B signifie "A Banqué" pour l'obtenir.


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 16228
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Lili-Rose le Sam 23 Fév - 13:12

Zerbinette a écrit:Je peux vous citer une "cueillette" qui vend des produits qu'on cueille soi-même,ou ramasse,des patates carottes aux tomates ,haricots ,puis pommes et poires,on se "bouge le cul" pq il faut y aller,cueillir soi-même,et revenir...........
Sauf que je connais bien un jeune homme qui y bosse,et qui avoue que des camions viennent à l'aube apporter les fruits et légumes..........Vu que peu de gens aiment ramasser sur le terrain,on leur propose aussi le prêt a emporter...........

A la fois quand on achète une bagnole, on ne va pas acheter une fonderie non plus pour se la fabriquer.
Maintenant tout dépend de la façon que l'entreprise présente les choses, car dans certaines conditions, ça peut aussi être de l'escroquerie.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Lili-Rose le Sam 23 Fév - 13:18

Diviciac a écrit:
Lili-Rose a écrit:


Le comportement d'achat du bobo est d'ailleurs assez rigolo.
Il est prèt à payer plus cher une qualité moyenne qui n'a qu'un semblant de bio, simplement parce que ça fait chic d'aller à tel endroit.
J'imagine quand même que vous savez que la labélisation bio est à la limite d'une vaste escroquerie, et qu'il y a deux bio, le bio business et le bio éthique.

Surtout quand ça vient de Pologne ou de Roumanie où le label A B signifie "A Banqué"  pour l'obtenir.  


Mon volailler habituel étant en congés, j'ai acheté ce matin des blancs de poulets bio pour ma fille aussi en bio ( Very Happy fac ce coup-ci) et ce n'était pas donné.
J'ai fait ce choix parce que le poulet a été élevé à maxi 15 bornes d'ici, plutôt que chez un revendeur qui le fait venir de Bourgogne (pensons aussi à l'indice carbone).
Je suis en attente de résultat sur le goût, et je suis quasi sur qu'il  ne sera pas mieux que chez mon volailler habituel ( qui n'est pas vraiment plus cher qu'un poulet de grande surface d'une certaine qualité quand même).
Par ailleurs, je me suis peut être fait abusé par un petit papy avec des endives, plus chères. Pas grave, le goût fera la différence.
J'essaie souvent des nouveaux trucs.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Nadou le Sam 23 Fév - 16:04

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:
keltys a écrit:
parce que toi, tu fais parti de ces gens qui n'écoutent pas la PUB ou qui n'écoutent pas les arguments fallacieux de la grande distribution et tu n'es pas pauvre...


Là, tu te trompes, il existe des pauvres qui ne sont pas idiots, mes parents par exemple.
Ce n'est pas parce qu'on est pauvre, qu'il faut boire du coca à table et manger des plats surgelés tout prêts.


Ton père (qui a dû te filer le poireau pour accompagner le hareng:D ) doit être comme l'étaient mon grand- père en mon père : ils faisaient du bio sans le savoir parce qu'il n'avaient pas les moyens d'acheter toutes les saloperies chimiques vendues par les multinationales.
J'en ai même connue une qui avait réussi à faire un potager "non rentable" à cause du prix de l'essence du motoculteur et de tous les produits qu'il "fallait" acheter.  
Moi,  si c'était pour faire les mêmes poisons que ceux qui viennent des serres d'Andalousie,  il y a longtemps que j'aurais arrété le potager.  

Pour info c'est la bonne lune pour planter les oignons et les échalottes, le terrain a été amendé au compost l'an passé et aux cendres et au marc de café avant plantation , je vais m'y mettre ... tranquillou ... au soleil ...  quand il fait bon.    
Les bulbilles d'oignons,  c'est moi qui les ai semés , et les echalottes sont de la récolte de l'année dernière.
Ca ne me coûte pas un rond,  je vais aussi semer de échalions, avec mes graines récoltées l'an passé.

Là ou je te rejoins un peu c'est que du temps de ma jeunesse,   en banlieue, chaque petit jardin avait son potager, ses fruitiers et que maintenant c'est du gazon et des thuyas,
Je vis dans une région qui a longtemps alimenté tout Paris en fruits et légumes et qui n'en produit presque plus.  De nos jours, moi qui ai un potager, un verger, un étang productif  et des poules, je passe pour une exception, on visite les lieux  comme si c'était une nouveauté révolutionnaire.



Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 22308
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Nadou le Sam 23 Fév - 16:07

Lili-Rose a écrit:
Diviciac a écrit:
Zerbinette a écrit:Bizarre,moi qui ai un beau marché  le mercredi ,avec beaucoup de commerçants,je suis tjrs surprise du prix excessif des légumes et fruits frais!Je ne dis pas non plus que le marchand de légumes est le producteur,mais il vend cher!

Là, j'ai un peu la même expérience que vous: dans le Morvan, une des mes copines baba à ouvert une sorte d'épicerie de proximité (loin de tout)  où tout est local mais les prix sont exorbitants. Par exemple 3,50 euros les six oeufs, le kilo de patates (treufes en patois) au même prix et 17 euros le kilo de viande à bourguignon. De plus,  pour avoir le droit d'acheter, il faut s'incrire à une assoc et payer une cotisation annuelle.
Je n'y vais que par civisme , parce que c'est une copine et que j'aime bien le Morvan.
Mais si ces commerces en circuit court se généralisent, ça ne sera plus une sorte de mode pour bobos, il y aura un peu de concurrence et on peut espérer qu'ils redescendent sur terre au niveau des tarifs .
Dites, ce n'est pas un peu un piège à con votre truc? Razz
Ici, chez les producteurs locaux, oeuf en catégorie 1, c'est 2 euros la douzaine et en extra gros c'est 4, et sans frais d'inscription!
Le Kg de patates en direct du producteur est à 0.50 cents, soit 12.50 les 25 KG.
Pour la viande, tout dépend de la qualité. La viande la moins chere ici est hallal, mais j'y vais pas, car aucune traçabilité.
Il faut simplement se bouger un peu le cul.


On ne peut pas passer ses samedis en GJ et au marché, faut choisir !


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 22308
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Lili-Rose le Sam 23 Fév - 19:22

Nadou a écrit:
Lili-Rose a écrit:
Dites, ce n'est pas un peu un piège à con votre truc? Razz
Ici, chez les producteurs locaux, oeuf en catégorie 1, c'est 2 euros la douzaine et en extra gros c'est 4, et sans frais d'inscription!
Le Kg de patates en direct du producteur est à 0.50 cents, soit 12.50 les 25 KG.
Pour la viande, tout dépend de la qualité. La viande la moins chere ici est hallal, mais j'y vais pas, car aucune traçabilité.
Il faut simplement se bouger un peu le cul.


On ne peut pas passer ses samedis en GJ et au marché, faut choisir !


Hum hum, je n'ai jamais manifesté....et suis allé au marché tous les samededis matins, comme depuis des années. Very Happy
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 3921
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La mal bouffe, privilége des pauvres

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum