Encore faudrait-il ajouter que le surendettement ne vient pas de nulle part : Il n’existerait pas si les politiciens n’avaient pas laissé l’argent des riches et des multinationales échapper à l’impôt, pour se réfugier dans les paradis fiscaux… Des centaines de milliards pour la France, des milliers de milliards pour l’Europe !