Back to basics

Aller en bas

Back to basics Empty Back to basics

Message par ledevois le Mer 13 Fév - 12:04

"Pardonne leur car ils ne savent ce qu'ils font"....!!

Back to basics : la superpuissance américaine lutte désormais stratégiquement contre la Russie et la Chine. Quant aux alliés, supplétifs, employés, restés en Syrie : bonne chance, bye-bye!
En janvier, à Washington, le général Mattis, alors ministre de la Défense, proclame qu'en Afghanistan, Syrie, Irak, le contre-terrorisme est caduc. Back to basics : la superpuissance américaine lutte désormais stratégiquement contre la Russie et la Chine. Quant aux alliés, supplétifs, employés, restés en Syrie : bonne chance, bye-bye!
Voici qui éclaire la récente déclaration officielle selon laquelle «130 djihadistes "français" détenus en Syrie seraient rapatriés en France». Tous (hommes, femmes, environ une moitié d'enfants) sont connus du gouvernement français, qui en a la liste détaillée – même s'il ne la publie pas (pourquoi ?).

[size=20]Lire aussi

Back to basics 5c5d62ef09fac234758b4567Les forces spéciales américaines chargées de rapatrier de Syrie les djihadistes français ?
[/size]
Les présidents Hollande et Macron (cynisme ? ignorance ? désir atlantiste d'être l'allié indispensable ? pressions plus vicieuses ?) sont donc entrés dans l'alliance bricolée après les attentats de 2015 pour «anéantir l'Etat islamique».
Lors des combats au sol, les djihadis étrangers égaillés dans la région ont été ramassés par des supplétifs comme les «Forces démocratiques syriennes». Ces guerriers kurdes haïssent ces fanatiques étrangers et n'ont pas trop envie d'être leurs geôliers – mais les grands chefs du camp du Bien respectent les droits de l'homme – donc, prisonniers ils restent dans des camps, en attendant Allah sait quoi.
L'armée américaine amorce son départ de Syrie. Inévitablement, la France suivra, malgré les rodomontades officielles. 
Notons qu'alors, l'axe Iran-Syrie (milices chiites irakiennes, Hezbollah, etc.) est plus expéditif : après leurs batailles, les prisonniers étrangers n'abondent pas. A la reprise de Mossoul, nombre de ces djihadis (dont des groupes de «Français») ont ainsi «disparu».
Or là-dessus, l'armée américaine amorce son départ de Syrie. Inévitablement, la France suivra, malgré les rodomontades officielles. Mais que faire des 130 islamistes détenus au «Kurdistan syrien» ? Les laisser sur place ? Les Kurdes risquent de s'en «débarrasser». Et comme aujourd'hui tout se sait, le tandem Macron-Philippe serait cloué au pilori médiatique pour ces probables exactions – ou pire. Il faut donc rapatrier ces djihadis, au piteux prétexte qu'ainsi, «on saura où ils sont». Tels sont les résultats d'une constamment brouillonne et velléitaire politique proche-orientale, depuis le début du quinquennat Hollande. Les attentats terroristes et les morts sur le sol français d'abord ; les zonards du djihad sur les bras désormais.
Lire aussi : 130 djihadistes de Daesh rapatriés en France pour être jugés ? Le gouvernement dément
https://francais.rt.com/opinions/58998-130-djihadistes-rentrants-syrie-ce-que-cela-nous-enseigne



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 9395
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum