le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Nadou le Dim 10 Fév - 21:03

Véhicule Sentinelle et Porsche incendiés : le périple ultra-violent du jeune casseur




Placé en garde à vue, le jeune homme de 25 ans a multiplié les actes très violents entre les 6e et 8e arrondissements, lors de l'acte XIII des Gilets jaunes.



https://www.lepoint.fr/societe/vehicule-sentinelle-et-porsche-incendies-le-periple-ultra-violent-du-jeune-casseur-10-02-2019-2292409_23.php


Samedi 9 février, pour l'acte XIII des Gilets jaunes, un individu particulièrement virulent est repéré dans la foule massée sur le boulevard Saint-Michel (75006) en début d'après-midi. Son périple destructeur commence au 88, boulevard Saint-Michel. Il s'approche de la banque de la Bred et sort de son sac à dos un marteau et porte de nombreux coups sur les vitres, qui se brisent. Dès lors, les policiers ne le lâchent plus. Nicolas V., 25 ans, né à Montauban, a le visage masqué. Il est entièrement vêtu de noir. Il porte un Gilet jaune, un sac à dos noir et un masque de protection aux élastiques rouges. Après avoir saccagé la Bred, aux alentours de 14 h 30, il réintègre le cortège. Arrivé devant la MatMut, il casse le marbre de l'agence à coups de marteau pour en faire des projectiles. Il jette ensuite les cailloux sur des policiers dans la rue Edmond-Rostand.

Il emprunte ensuite la rue de Vaugirard, ramasse une chaise en métal et la jette sur les forces de l'ordre. Arrivé au n° 26, il casse à coups de marteau une caméra de surveillance de la Banque postale. Il en brise aussi les vitres et les façades afin d'utiliser les gravats comme projectiles. Il est 14 h 41. Avec plusieurs autres individus, il entreprend alors d'édifier une barricade au 140, rue de Vaugirard. Il la tient jusqu'à 15 h 20. Il se rend alors devant l'agence d'assurances MMA, dont il brise les vitres à coups de marteau. Le cortège auquel il appartient est repéré par les autorités comme particulièrement hostile, virulent à l'encontre des forces de l'ordre et du gouvernement. Le jeune casseur est en permanence en tête de cortège.

Porsche noire et véhicule Sentinelle


Arrivé à l'angle des rues de Vaugirard et de Pasteur, il brise les vitres de la Banque populaire. Après chaque attaque, il range son marteau dans son sac à dos. Avec d'autres casseurs, il repère une Golf, véhicule de patrouille de la police, qui passe rue des Volontaires. Le petit groupe l'encercle, lance des barrières de chantier. Il prend alors la tête d'un groupe de casseurs et investit l'agence d'assurances Allianz. Il en ressort avec un ordinateur, qu'il jette et saccage sous les vivas de la foule. Il est 15 h 43.



En arrivant rue du Dr Roux, il s'en prend à une agence de la BNP. D'autres casseurs viennent lui prêter main-forte. Rue François-Bonvin, ils s'attaquent à des véhicules stationnés, et notamment à ceux de la concession Renault, dont il casse les vitres en lançant une trottinette. Il s'en prend alors à une Porsche noire, stationnée au 12, rue François-Bonvin, qui appartient à Christian Etchebest, le chef cuisinier de La Plus Belle Région de France sur France3. Le casseur ramasse un carton en flamme dans une poubelle et le jette à l'intérieur de l'habitacle de la voiture, qui s'embrase. Plus loin, il brise la vitre d'une BMW, s'empare d'une sacoche noire qui se trouvait à l'intérieur et la vide sur la chaussée.

Pied-de-biche et marteau

Désormais équipé d'un pied-de-biche, il tente de forcer une cabane de chantier située rue du Laos. En vain. À l'angle de la rue saint-Dominique et de l'avenue de la Bourdonnais (7e), il caillasse les forces de l'ordre, avant de poursuivre son chemin et de s'en prendre à deux véhicules. Il desserre le frein à main de l'un des deux, qu'il pousse sur le suivant. À 16 h 45, il saccage le marbre d'une résidence à coups de marteau, et lance les morceaux sur les policiers. Au fur et à mesure qu'il progresse en direction de la tour Eiffel, il détruit les caméras de surveillance. Avenue Octave-Gréard, il passe devant deux véhicules Sentinelle dont les vitres étaient déjà brisées. Il pénètre dans l'un des deux. Lorsqu'il ressort, la voiture s'embrasse immédiatement.

Plus loin, le jeune casseur et son groupe entreprennent de dépaver une rue, et lancent leurs projectiles sur un véhicule de l'administration pénitentiaire dont ils brisent la vitre arrière. En atteignant la rue Georges-V (8e), une charge de police contraint les groupes de casseurs à se disperser. Il part en courant, abandonnant sur place son sac à dos. Il se retrouve seul rue Christophe-Collomb, où il est finalement interpellé, il se débat en vain.


J'espère qu'il n'y aura pas de cagnotte ...



Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 23215
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Nadou le Dim 10 Fév - 21:05

Bon, ils auraient pu le flashballer mais y faut pas ...


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 23215
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par elaine le Dim 10 Fév - 21:18

Il y a quelques chose qui m´échappe.
Dès le début "Son périple destructeur commence au 88, boulevard Saint-Michel. Il s'approche de la banque de la Bred et sort de son sac à dos un marteau et porte de nombreux coups sur les vitres, qui se brisent. Dès lors, les policiers ne le lâchent plus. Nicolas V., 25 ans, né à Montauban, a le visage masqué."

Alors pourquoi ne l´ont-ils pas arrêté de suite scratch


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
elaine
elaine

Messages : 14104
Date d'inscription : 09/08/2017
Localisation : chez moi

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Lili-Rose le Dim 10 Fév - 22:01

Nadou a écrit:Véhicule Sentinelle et Porsche incendiés : le périple ultra-violent du jeune casseur




Placé en garde à vue, le jeune homme de 25 ans a multiplié les actes très violents entre les 6e et 8e arrondissements, lors de l'acte XIII des Gilets jaunes.





https://www.lepoint.fr/societe/vehicule-sentinelle-et-porsche-incendies-le-periple-ultra-violent-du-jeune-casseur-10-02-2019-2292409_23.php




Samedi 9 février, pour l'acte XIII des Gilets jaunes, un individu particulièrement virulent est repéré dans la foule massée sur le boulevard Saint-Michel (75006) en début d'après-midi. Son périple destructeur commence au 88, boulevard Saint-Michel. Il s'approche de la banque de la Bred et sort de son sac à dos un marteau et porte de nombreux coups sur les vitres, qui se brisent. Dès lors, les policiers ne le lâchent plus. Nicolas V., 25 ans, né à Montauban, a le visage masqué. Il est entièrement vêtu de noir. Il porte un Gilet jaune, un sac à dos noir et un masque de protection aux élastiques rouges. Après avoir saccagé la Bred, aux alentours de 14 h 30, il réintègre le cortège. Arrivé devant la MatMut, il casse le marbre de l'agence à coups de marteau pour en faire des projectiles. Il jette ensuite les cailloux sur des policiers dans la rue Edmond-Rostand.

Il emprunte ensuite la rue de Vaugirard, ramasse une chaise en métal et la jette sur les forces de l'ordre. Arrivé au n° 26, il casse à coups de marteau une caméra de surveillance de la Banque postale. Il en brise aussi les vitres et les façades afin d'utiliser les gravats comme projectiles. Il est 14 h 41. Avec plusieurs autres individus, il entreprend alors d'édifier une barricade au 140, rue de Vaugirard. Il la tient jusqu'à 15 h 20. Il se rend alors devant l'agence d'assurances MMA, dont il brise les vitres à coups de marteau. Le cortège auquel il appartient est repéré par les autorités comme particulièrement hostile, virulent à l'encontre des forces de l'ordre et du gouvernement. Le jeune casseur est en permanence en tête de cortège.



Porsche noire et véhicule Sentinelle




Arrivé à l'angle des rues de Vaugirard et de Pasteur, il brise les vitres de la Banque populaire. Après chaque attaque, il range son marteau dans son sac à dos. Avec d'autres casseurs, il repère une Golf, véhicule de patrouille de la police, qui passe rue des Volontaires. Le petit groupe l'encercle, lance des barrières de chantier. Il prend alors la tête d'un groupe de casseurs et investit l'agence d'assurances Allianz. Il en ressort avec un ordinateur, qu'il jette et saccage sous les vivas de la foule. Il est 15 h 43.



En arrivant rue du Dr Roux, il s'en prend à une agence de la BNP. D'autres casseurs viennent lui prêter main-forte. Rue François-Bonvin, ils s'attaquent à des véhicules stationnés, et notamment à ceux de la concession Renault, dont il casse les vitres en lançant une trottinette. Il s'en prend alors à une Porsche noire, stationnée au 12, rue François-Bonvin, qui appartient à Christian Etchebest, le chef cuisinier de La Plus Belle Région de France sur France3. Le casseur ramasse un carton en flamme dans une poubelle et le jette à l'intérieur de l'habitacle de la voiture, qui s'embrase. Plus loin, il brise la vitre d'une BMW, s'empare d'une sacoche noire qui se trouvait à l'intérieur et la vide sur la chaussée.



Pied-de-biche et marteau



Désormais équipé d'un pied-de-biche, il tente de forcer une cabane de chantier située rue du Laos. En vain. À l'angle de la rue saint-Dominique et de l'avenue de la Bourdonnais (7e), il caillasse les forces de l'ordre, avant de poursuivre son chemin et de s'en prendre à deux véhicules. Il desserre le frein à main de l'un des deux, qu'il pousse sur le suivant. À 16 h 45, il saccage le marbre d'une résidence à coups de marteau, et lance les morceaux sur les policiers. Au fur et à mesure qu'il progresse en direction de la tour Eiffel, il détruit les caméras de surveillance. Avenue Octave-Gréard, il passe devant deux véhicules Sentinelle dont les vitres étaient déjà brisées. Il pénètre dans l'un des deux. Lorsqu'il ressort, la voiture s'embrasse immédiatement.

Plus loin, le jeune casseur et son groupe entreprennent de dépaver une rue, et lancent leurs projectiles sur un véhicule de l'administration pénitentiaire dont ils brisent la vitre arrière. En atteignant la rue Georges-V (8e), une charge de police contraint les groupes de casseurs à se disperser. Il part en courant, abandonnant sur place son sac à dos. Il se retrouve seul rue Christophe-Collomb, où il est finalement interpellé, il se débat en vain.


J'espère qu'il n'y aura pas de cagnotte ...


J'ai comme l'impression que le bambin n'était pas totalement inconnu de la justice, juste une intuition.
Affection psychiatrique, drogue, ....? Que foutait-il dehors?
A 25 ans, on n'a pas un tel comportement du jour au lendemain.
Lili-Rose
Lili-Rose

Messages : 4130
Date d'inscription : 21/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par frenchy35F le Dim 10 Fév - 22:37

Ces gens- là doivent être assignés à marcher avec des fers aux pieds.

Confions les casseurs à la Légion...ils seront vite redressés...

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Cefe


Ne faites pas attention à la critique. Elle vient généralement de personnes qui n' ont jamais rien fait d' autre et qui se réjouissent des problèmes de l' Autre...ils justifient ainsi leur paresse pour faire un effort d' adaptation...
frenchy35F
frenchy35F

Messages : 4077
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Tiote valisse le Lun 11 Fév - 9:51



le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Coluch10
Tiote valisse
Tiote valisse

Messages : 2750
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 83
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Diviciac le Lun 11 Fév - 10:11

elaine a écrit:Il y a quelques chose qui m´échappe.
Dès le début "Son périple destructeur commence au 88, boulevard Saint-Michel. Il s'approche de la banque de la Bred et sort de son sac à dos un marteau et porte de nombreux coups sur les vitres, qui se brisent. Dès lors, les policiers ne le lâchent plus. Nicolas V., 25 ans, né à Montauban, a le visage masqué."

Alors pourquoi ne l´ont-ils pas arrêté de suite scratch

C'est en effet un récit qui laisse un peu perplexe: repéré dès 14 heures le petit Nicolas aurait, sous les yeux de flics de Castaner (qui prétend chaque samedi agir avec la plus grande fermeté)  fait à lui tout seul et pendant trois heures la moitié des dégâts dans la capitale avant d'être appréhendé. 
C'est d'autant plus surprenant que d'autres manifestants ont été mis en garde à vue pour avoir osé venir à la manif avec un masque de bricolage ou une fiole de sérum physiologique.  
Diviciac
Diviciac

Messages : 17537
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Diviciac le Lun 11 Fév - 11:57

"Dès lors, les policiers ne le lâchent plus. Nicolas V., 25 ans, né à Montauban"

Diviciac
Diviciac

Messages : 17537
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Diviciac le Lun 11 Fév - 12:11

Tiote valisse a écrit:


Ca ne se reproduira plus, Tiote: Après trois heures de saccages dans la capitale,  les flics de Castaner ont enfin envoyé Nicolas, le gugusse de Mantauban, au terminus des prétentieux.   
Diviciac
Diviciac

Messages : 17537
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Tiote valisse le Lun 11 Fév - 13:46



le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Coluch10
Tiote valisse
Tiote valisse

Messages : 2750
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 83
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Diviciac le Lun 11 Fév - 13:51

Tiote valisse a écrit:


Ca ne se reproduira plus, Tiote: Après trois heures de saccages dans la capitale,  les flics de Castaner ont enfin envoyé Nicolas, le gugusse de Montauban, au terminus des prétentieux.   




La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 17537
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Nadou le Lun 11 Fév - 16:45

« Gilets jaunes » : un fourgon pénitentiaire visé par des manifestants à Paris samedi


Le fourgon ramenait un détenu en direction de la maison d’arrêt de Nanterre quand il a été « pris à partie par des manifestants “gilets jaunes” », non loin des Champs-Elysées, a rapporté dimanche le ministère de la justice.


Un fourgon pénitentiaire a été « pris à partie » samedi à Paris, non loin des Champs-Élysées, par des manifestants en marge de l’acte XIII des « gilets jaunes », sans qu’aucun blessé ne soit à déplorer, a annoncé, dimanche 10 février, le ministère de la justice.
Samedi vers 17 h 30, le fourgon ramenait un détenu qui avait fait l’objet d’une extraction médicale en direction de la maison d’arrêt de Nanterre quand il a été « pris à partie dans les rues de Paris par des manifestants gilets jaunes », indique un communiqué du ministère. « Un pavé a brisé la vitre arrière latérale droite, passant à quelques centimètres d’un surveillant. Plus grave encore, le chauffeur a dû effectuer une accélération d’urgence pour éviter un cocktail Molotov qu’un manifestant s’apprêtait, semble-t-il, à projeter en direction de la vitre explosée », rapporte le ministère.

Surveillants « choqués »

Les surveillants ne sont pas blessés mais « choqués », selon le communiqué, dans lequel la garde des sceaux, Nicole Belloubet, « condamne avec la plus grande fermeté cet acte violent dont les conséquences auraient pu être dramatiques » et « adresse son soutien aux fonctionnaires et au chauffeur qui ont su avoir les bons réflexes professionnels ».

Le ministère a indiqué que le parquet de Nanterre a été « saisi » de ces faits. Interrogé, ce parquet a cependant précisé dimanche soir ne pas avoir reçu de plainte et souligné que, au vu de la localisation de l’incident, le parquet de Paris était a priori compétent.
Samedi, 51 400 personnes, selon le ministère de l’Intérieur, 118 222 selon le « nombre jaune » - décompte réalisé par le mouvement -, ont manifesté à travers la France pour l’acte XIII. Dans la capitale, des incidents ont éclaté à l’arrivée du cortège devant l’Assemblée nationale, où un manifestant âgé d’une trentaine d’années a eu une main arrachée.

Sur le parcours de la manifestation, du mobilier urbain et des distributeurs de banques ont été vandalisés et une dizaine de véhicules incendiés, principalement des voitures de luxe mais aussi une voiture de la mission antiterroriste militaire Sentinelle. Au total, 45 personnes ont été interpellées à Paris en marge des manifestations et 42 placées en garde à vue, selon les autorités.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 23215
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Nadou le Lun 11 Fév - 16:53

Un mineur âgé de 12 ans a été interpellé, samedi 9 février, à Montpellier durant l’acte 13 des Gilets jaunes. Il visait la préfecture avec une fronde et des billes, selon une source policière.
Il a expliqué à la police vouloir atteindre les vitres mais aussi le drone employé par les forces de l’ordre. Un mineur âgé de 12 ans a été interpellé, samedi après-midi, à Montpellier durant « l’acte 13 » des Gilets jaunes. Présent depuis plusieurs semaines dans les rassemblements, il a été interpellé alors qu’il visait les vitres de la préfecture de l'Hérault avec une fronde et des billes, a-t-on appris, ce dimanche, de source policière.
L’adolescent « s’est rebiffé » lors de son interpellation, précise France Bleu Hérault. Il était déjà suivi par un juge pour enfant en raison de son comportement. Récupéré par son père dans la soirée, il sera convoqué prochainement auprès du tribunal pour enfants.

« Incroyable et intolérable »

« Une nouvelle étape a été franchie outre la multitude de pavés lancés sur les fonctionnaires de police, il est incroyable et intolérable que des parents laissent un enfant de 12 ans aller sur une manifestation, armé d’un lance-pierre. Comment à 12 ans peut-on avoir l’idée de tirer sur des fonctionnaires de police au lance-pierre ? », a réagi un délégué du syndicat Alliance Police de l’Hérault auprès du site d’information local e-metropolitain. Cette source ajoute que sept autres personnes, soupçonnées de violence volontaire à l’égard des forces de l’ordre, ont été arrêtées, samedi, dans la cité héraultaise.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 23215
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Diviciac le Lun 11 Fév - 17:00

Nadou a écrit:« Gilets jaunes » : un fourgon pénitentiaire visé par des manifestants à Paris samedi


Le fourgon ramenait un détenu en direction de la maison d’arrêt de Nanterre quand il a été « pris à partie par des manifestants “gilets jaunes” », non loin des Champs-Elysées, a rapporté dimanche le ministère de la justice.


Un fourgon pénitentiaire a été « pris à partie » samedi à Paris, non loin des Champs-Élysées, par des manifestants en marge de l’acte XIII des « gilets jaunes », sans qu’aucun blessé ne soit à déplorer, a annoncé, dimanche 10 février, le ministère de la justice.
Samedi vers 17 h 30, le fourgon ramenait un détenu qui avait fait l’objet d’une extraction médicale en direction de la maison d’arrêt de Nanterre quand il a été « pris à partie dans les rues de Paris par des manifestants gilets jaunes », indique un communiqué du ministère. « Un pavé a brisé la vitre arrière latérale droite, passant à quelques centimètres d’un surveillant. Plus grave encore, le chauffeur a dû effectuer une accélération d’urgence pour éviter un cocktail Molotov qu’un manifestant s’apprêtait, semble-t-il, à projeter en direction de la vitre explosée », rapporte le ministère.

Surveillants « choqués »



Les surveillants ne sont pas blessés mais « choqués », selon le communiqué, dans lequel la garde des sceaux, Nicole Belloubet, « condamne avec la plus grande fermeté cet acte violent dont les conséquences auraient pu être dramatiques » et « adresse son soutien aux fonctionnaires et au chauffeur qui ont su avoir les bons réflexes professionnels ».

Le ministère a indiqué que le parquet de Nanterre a été « saisi » de ces faits. Interrogé, ce parquet a cependant précisé dimanche soir ne pas avoir reçu de plainte et souligné que, au vu de la localisation de l’incident, le parquet de Paris était a priori compétent.
Samedi, 51 400 personnes, selon le ministère de l’Intérieur, 118 222 selon le « nombre jaune » - décompte réalisé par le mouvement -, ont manifesté à travers la France pour l’acte XIII. Dans la capitale, des incidents ont éclaté à l’arrivée du cortège devant l’Assemblée nationale, où un manifestant âgé d’une trentaine d’années a eu une main arrachée.

Sur le parcours de la manifestation, du mobilier urbain et des distributeurs de banques ont été vandalisés et une dizaine de véhicules incendiés, principalement des voitures de luxe mais aussi une voiture de la mission antiterroriste militaire Sentinelle. Au total, 45 personnes ont été interpellées à Paris en marge des manifestations et 42 placées en garde à vue, selon les autorités.


Samedi prochain,  on en sera l'acte XIV,  tu devrais peut-être signaler à Laetitia  Castaner que,  contrairement à ses vantadises hebdomadaires,  il ne maîtrise  pas tout.  


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 17537
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Nadou le Lun 11 Fév - 17:03

Diviciac a écrit:
Nadou a écrit:« Gilets jaunes » : un fourgon pénitentiaire visé par des manifestants à Paris samedi


Le fourgon ramenait un détenu en direction de la maison d’arrêt de Nanterre quand il a été « pris à partie par des manifestants “gilets jaunes” », non loin des Champs-Elysées, a rapporté dimanche le ministère de la justice.


Un fourgon pénitentiaire a été « pris à partie » samedi à Paris, non loin des Champs-Élysées, par des manifestants en marge de l’acte XIII des « gilets jaunes », sans qu’aucun blessé ne soit à déplorer, a annoncé, dimanche 10 février, le ministère de la justice.
Samedi vers 17 h 30, le fourgon ramenait un détenu qui avait fait l’objet d’une extraction médicale en direction de la maison d’arrêt de Nanterre quand il a été « pris à partie dans les rues de Paris par des manifestants gilets jaunes », indique un communiqué du ministère. « Un pavé a brisé la vitre arrière latérale droite, passant à quelques centimètres d’un surveillant. Plus grave encore, le chauffeur a dû effectuer une accélération d’urgence pour éviter un cocktail Molotov qu’un manifestant s’apprêtait, semble-t-il, à projeter en direction de la vitre explosée », rapporte le ministère.

Surveillants « choqués »





Les surveillants ne sont pas blessés mais « choqués », selon le communiqué, dans lequel la garde des sceaux, Nicole Belloubet, « condamne avec la plus grande fermeté cet acte violent dont les conséquences auraient pu être dramatiques » et « adresse son soutien aux fonctionnaires et au chauffeur qui ont su avoir les bons réflexes professionnels ».

Le ministère a indiqué que le parquet de Nanterre a été « saisi » de ces faits. Interrogé, ce parquet a cependant précisé dimanche soir ne pas avoir reçu de plainte et souligné que, au vu de la localisation de l’incident, le parquet de Paris était a priori compétent.
Samedi, 51 400 personnes, selon le ministère de l’Intérieur, 118 222 selon le « nombre jaune » - décompte réalisé par le mouvement -, ont manifesté à travers la France pour l’acte XIII. Dans la capitale, des incidents ont éclaté à l’arrivée du cortège devant l’Assemblée nationale, où un manifestant âgé d’une trentaine d’années a eu une main arrachée.

Sur le parcours de la manifestation, du mobilier urbain et des distributeurs de banques ont été vandalisés et une dizaine de véhicules incendiés, principalement des voitures de luxe mais aussi une voiture de la mission antiterroriste militaire Sentinelle. Au total, 45 personnes ont été interpellées à Paris en marge des manifestations et 42 placées en garde à vue, selon les autorités.


Samedi prochain,  on en sera l'acte XIV,  tu devrais peut-être signaler à Laetitia  Castaner que,  contrairement à ses vantadises hebdomadaires,  il ne maîtrise  pas tout.  

Je ne doute absolument pas que vous pouvez faire encore plus fort, vandaliser plus, mettre le feu partout. Plus rien ne nous surprend.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 23215
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Nadou le Lun 11 Fév - 17:15

À l’issue de la manifestation régionale des Gilets jaunes à La Roche-sur-Yon, samedi 9 février, le centre-ville a été le théâtre d’affrontements et de dégradations. Dans le quartier des Halles, ce dimanche matin, des commerçants racontent .
Des scènes de la veille, il reste des ganivelles noircies, une odeur de brûlé, et des rues délavées par la pluie matinale. « Il fallait y être pour comprendre. Il y a ce qu’on voit à la télé, et quand on le vit, ce n’est pas pareil » , raconte une responsable de Roger Sicard ce dimanche matin à La Roche-sur-Yon. En plein quartier des Halles, la commerçante était aux premières loges d’un feu allumé à l’entrée de la rue Sadi-Carnot, en marge de la manifestation des Gilets jaunes, qui a mobilisé plus d’un millier de personnes la veille.

Du matériel de chantier brûlé

Si la mobilisation a démarré dans le calme, au cours de l’après-midi, après un rassemblement final place Napoléon, le cortège a laissé place à des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Et le quartier des Halles, dans lequel la mairie mène actuellement de gros travaux de rénovation, a été le théâtre de dégradations en fin d’après-midi. Le matériel de chantier a servi à monter des barricades ou à allumer des feux.


Une cabane de chantier a brûlé, une vitre du nouveau bâtiment des Halles arbore un éclat. Avec un distributeur vandalisé, la vitre brisée et des dégâts à l’intérieur, la banque BNP Paribas a été particulièrement ciblée. L’assureur Groupama aussi. Les autres commerces n’ont pas été vandalisés, hormis des tags sur quelques façades. « Un casseur est venu me dire, ne vous inquiétez pas, on ne s’en prend qu’aux banques » , rapporte une commerçante de chez Sicard. « On a vite eu l’information qu’ils ne s’en prenaient pas au petit commerce », abonde le patron du Grind coffee shop, Kevin Guibert.

« La Roche, c’est une petite ville tranquille… »

Plusieurs commerçants ont pourtant baissé le rideau. Au U express, on a pris la décision de fermer peu avant 17 h. « J’ai fait sortir les derniers clients par l’arrière du magasin » , raconte Florent Rimbault, le gérant, alors qu’un employé nettoyait ce matin les dernières traces d’un feu devant l’entrée de la supérette. « Je ne crois pas que les clients se soient vraiment rendu compte de ce qui se passait, on a rapidement baissé le rideau. » Le patron raconte néanmoins avoir eu la « crainte à un moment de se faire envahir. Ça peut aller vite, les mouvements de foule… »
Au Grind, on est resté ouvert. « Je ne me suis pas senti en insécurité » , note Kevin Guibert.« Mais c’était surréaliste, de voir des familles arriver chez nous, des clients aller et venir au milieu de jeunes qui jetaient des pavés. » Le soir, le calme était revenu et « on a décidé de rester ouvert. On ne voulait pas prolonger cette ambiance. On a bien tourné ».
Jusqu’à tard dans la nuit, les services de la mairie sont intervenus pour nettoyer. Ce dimanche matin, une responsable de la Ville prenait des photos sur le chantier. Dans le quartier, on est encore un peu étourdi par les scènes de la veille. Mais on veut aller de l’avant. « Quand j’ai sorti mes petits drapeaux U Express sur le trottoir, c’était aussi une façon de dire, regardez, il y a de la vie » , sourit Florent Rimbault. « Pour reprendre possession de notre ville"


Une ville dans laquelle les manifestations s’étaient jusqu’alors déroulées dans le calme. Celle-ci suscitait un peu d’inquiétude en amont, en raison de son caractère régional. « On se disait que La Roche, c’est une petite ville tranquille. Mais finalement, les violences viennent aussi chez nous… » Tous font la distinction entre les revendications des Gilets jaunes et«ceux qui sont venus pour casser».

L’hôtel du Département ciblé


L’hôtel du Département a également été ciblé, suscitant la colère d’Yves Auvinet, président du conseil départemental. Et dès hier soir, plusieurs élus de la Ville se sont indignés des dégradations sur les réseaux sociaux. « Notre ville a été la cible de casseurs violents » , a twitté Luc Bouard, le maire, adressant « sa gratitude aux forces de police et de gendarmerie, aux pompiers, aux agents de l’État et de la Ville qui ont œuvré à chaque minute pour lutter contre ce déversement de haine »
 .le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune 83cb12b0c0ae3b4c100d3f402b1e247d-gilets-jaunes-la-roche-sur-yon-le-quartier-des-halles-groggy-apres-la-casse_15


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 23215
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par frenchy35F le Lun 11 Fév - 23:11

Une remarque :

J' ai toujours entendu que pour combattre efficacement le feu ...il faut stopper par un contre-feu...

Peut-être que les canons à eau sont trop sympas ....Peut-être que les GJ cherchent de plus graves provocations pour attiser le feu....comme le font certains extrémistes politiques connus avec pignon sur rue !!!!!


Ne faites pas attention à la critique. Elle vient généralement de personnes qui n' ont jamais rien fait d' autre et qui se réjouissent des problèmes de l' Autre...ils justifient ainsi leur paresse pour faire un effort d' adaptation...
frenchy35F
frenchy35F

Messages : 4077
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par frenchy35F le Lun 11 Fév - 23:11

Une remarque :

J' ai toujours entendu que pour combattre efficacement le feu ...il faut stopper par un contre-feu...

Peut-être que les canons à eau sont trop sympas ....Peut-être que les GJ cherchent de plus graves provocations pour attiser le feu....comme le font certains extrémistes politiques connus avec pignon sur rue !!!!!


Ne faites pas attention à la critique. Elle vient généralement de personnes qui n' ont jamais rien fait d' autre et qui se réjouissent des problèmes de l' Autre...ils justifient ainsi leur paresse pour faire un effort d' adaptation...
frenchy35F
frenchy35F

Messages : 4077
Date d'inscription : 25/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Diviciac le Lun 11 Fév - 23:21

Nadou a écrit:
Diviciac a écrit:


Samedi prochain,  on en sera l'acte XIV,  tu devrais peut-être signaler à Laetitia  Castaner que,  contrairement à ses vantadises hebdomadaires,  il ne maîtrise  pas tout.  

Je ne doute absolument pas que vous pouvez faire encore plus fort, vandaliser plus, mettre le feu partout. Plus rien ne nous surprend.


Je n'ai jamais rien vandalisé , même pas renoyé les lacrymos qu'on me balance à chaque manif.  


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 17537
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Diviciac le Mar 12 Fév - 0:16

elaine a écrit:Il y a quelques chose qui m´échappe.
Dès le début "Son périple destructeur commence au 88, boulevard Saint-Michel. Il s'approche de la banque de la Bred et sort de son sac à dos un marteau et porte de nombreux coups sur les vitres, qui se brisent. Dès lors, les policiers ne le lâchent plus. Nicolas V., 25 ans, né à Montauban, a le visage masqué."

Alors pourquoi ne l´ont-ils pas arrêté de suite scratch

Une question que vous n'êtes pas la seule à vous poser : 





Retour sur le parcours d'un casseur, qui samedi 9 février a été l'auteur de multiples dégradations à Paris à en croire des images. En marge de la manifestation des "gilets jaunes", il a durant toute la journée cassé, avec en point d'orgue, l'incendie d'un véhicule de l'opération Sentinelle. Les forces de l'ordre ont reconstitué son parcours. Âgé de 25 ans, il avait été identifié dès 14 heures par les policiers. Masqué, gilet jaune sur le dos, il s'est déchaîné pendant quatre heures.

Pourquoi n'a-t-il pas été arrêté ?

Un pavé à la main, il est filmé en train de s'en prendre à une voiture de l'administration pénitentiaire. Il retire ensuite son gilet jaune et se fond dans la foule. À plus de 20 reprises, l'homme et son groupe de casseurs sévissent dans plusieurs arrondissements de Paris. Suivis et filmés par des policiers, ils prennent pour cibles des voitures, des banques, des commerces. Ce qui pousse le maire du 15e arrondissement à se demander pourquoi l'homme n'a pas été arrêté plus tôt.
https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/manifestations-questions-sur-le-parcours-d-un-casseur-filme-par-la-police_3186077.html


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 17537
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par elaine le Mar 12 Fév - 0:22

Diviciac a écrit:Une question que vous n'êtes pas la seule à vous poser : 

Retour sur le parcours d'un casseur, qui samedi 9 février a été l'auteur de multiples dégradations à Paris à en croire des images. En marge de la manifestation des "gilets jaunes", il a durant toute la journée cassé, avec en point d'orgue, l'incendie d'un véhicule de l'opération Sentinelle. Les forces de l'ordre ont reconstitué son parcours. Âgé de 25 ans, il avait été identifié dès 14 heures par les policiers. Masqué, gilet jaune sur le dos, il s'est déchaîné pendant quatre heures.

Pourquoi n'a-t-il pas été arrêté ?



Un pavé à la main, il est filmé en train de s'en prendre à une voiture de l'administration pénitentiaire. Il retire ensuite son gilet jaune et se fond dans la foule. À plus de 20 reprises, l'homme et son groupe de casseurs sévissent dans plusieurs arrondissements de Paris. Suivis et filmés par des policiers, ils prennent pour cibles des voitures, des banques, des commerces. Ce qui pousse le maire du 15e arrondissement à se demander pourquoi l'homme n'a pas été arrêté plus tôt.
https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/manifestations-questions-sur-le-parcours-d-un-casseur-filme-par-la-police_3186077.html
J´espère qu´il y aura une réponse valable car vraiment c´est un peu fort là. Suspect
A quoi servent donc les CRS. Mais aussi les GJ pourquoi ont-il laissé faire ???


«Le monde ne sera pas détruit  par ceux qui font le mal,
 mais par ceux qui les regardent sans rien faire.» (Albert Einstein)
elaine
elaine

Messages : 14104
Date d'inscription : 09/08/2017
Localisation : chez moi

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Diviciac le Mar 12 Fév - 0:32

elaine a écrit:
Diviciac a écrit:Une question que vous n'êtes pas la seule à vous poser : 

Retour sur le parcours d'un casseur, qui samedi 9 février a été l'auteur de multiples dégradations à Paris à en croire des images. En marge de la manifestation des "gilets jaunes", il a durant toute la journée cassé, avec en point d'orgue, l'incendie d'un véhicule de l'opération Sentinelle. Les forces de l'ordre ont reconstitué son parcours. Âgé de 25 ans, il avait été identifié dès 14 heures par les policiers. Masqué, gilet jaune sur le dos, il s'est déchaîné pendant quatre heures.

Pourquoi n'a-t-il pas été arrêté ?













Un pavé à la main, il est filmé en train de s'en prendre à une voiture de l'administration pénitentiaire. Il retire ensuite son gilet jaune et se fond dans la foule. À plus de 20 reprises, l'homme et son groupe de casseurs sévissent dans plusieurs arrondissements de Paris. Suivis et filmés par des policiers, ils prennent pour cibles des voitures, des banques, des commerces. Ce qui pousse le maire du 15e arrondissement à se demander pourquoi l'homme n'a pas été arrêté plus tôt.
https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/manifestations-questions-sur-le-parcours-d-un-casseur-filme-par-la-police_3186077.html
J´espère qu´il y aura une réponse valable car vraiment c´est un peu fort là. Suspect
A quoi servent donc les CRS. Mais aussi les GJ pourquoi ont-il laissé faire ???


A laisser les chaines "d'info" filmer tout à loisir les images de vandalisme dont elles sont particulièrement  friandes et à Tiote la possibilité de spammer sa vidéo d'une bagnole vigie-pirate qui brûle.  
Souvenez-vous de Chomsky et de sa théorie sur la manipulation de masse.  

2. Problème – Réaction – Solution


Le pouvoir cesse parfois délibérément de traiter ou traite de manière déficiente certaines réalités. Ils présentent les choses aux citoyens comme un problème exigeant une solution externe. Ils proposent eux-mêmes la solution.
Il s’agit de l’une des stratégies de manipulation de masse destinée à prendre des décisions impopulaires. Par exemple, lorsqu’ils veulent privatiser une entreprise publique et diminuer intentionnellement ses services. En fin de compte, cela permet de justifier la vente.

[size=30]3. La gradualité[/size]


Il s’agit d’une autre de ces stratégies de manipulation de masse destinées à introduire des mesures que les personnes n’accepteraient généralement pas. Elle consiste à les appliquer peu à peu, de manière à les rendre pratiquement imperceptibles .

C’est ce qui s’est passé, par exemple, avec la réduction des droits du travail. Des mesures ou des formes de travail ont été mises en oeuvre dans différentes sociétés, lesquelles ont fini par présenter comme normal le fait qu’un employé ne bénéficie d’aucune garantie de sécurité sociale.

[size=30]6. Recourir aux émotions[/size]


Les messages qui sont conçus à partir du pouvoir n’ont pas pour objectif l’esprit critique des individus. Ce qu’ils cherchent principalement est de générer des émotions et atteindre l’inconscient des individus. Par conséquent, beaucoup de ces messages sont remplis d’émotivité.

Le but de ceci est de créer une sorte de « court-circuit » avec la part la plus rationnelle de l’individu. Le contenu global du message est capturé grâce aux émotions, non ses éléments spécifiques. La capacité critique s’en trouve dès lors neutralisée.


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 17537
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Nadou le Mar 12 Fév - 11:27

Le représentant d'un syndicat de police expliquait hier, que les CRS ne sont pas assez nombreux sur Paris pour protéger les monuments, surveiller les parcours parce que la majorité des points de RDV sont des manifs non déclarées. Ils s'éparpillent donc partout, incapables de deviner si tel groupe part à droite, se scinde ou part à gauche donc ils multiplient les points à protéger. Ainsi, ils ne peuvent pas mettre 4 gars en danger en entrant dans un groupe de 10 extrémistes aidés par 50 GJ , au risque de se faire tabasser, comme le commissaire qui prend un coup de poing et a pris le risque de se faire lyncher en courant après son agresseur.
Donc ils attendent qu'ils soient plus isolé.


Si les manifestants n'étaient pas masqués, les CRS  pourraient les repérer plus vite. Et s'ils avaient l'autorisation de les arrêter, après les avoir reconnus, avant qu'ils ne détruisent tout, ça serait plus simple.


On a 4000 personnes à Paris, dont 1000 ultra-violentes, qui se répartissent en petits groupes dans le but de casser du flic et de détruire les symboles républicains et les banques. Et en plus, il faut faire attention de ne pas les blesser, même quand on reçoit de l'acide.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 23215
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par plume06 le Mar 12 Fév - 11:42

Le représentant peut dire ce qu'il veut , on ne me fera pas croire qu'un seul type malfaisant, repéré depuis l'assemblée nationale et suivi sur son parcours où les violences se sont enchaînées n'ait pas pu être interpellé avant.


le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Mon-oeil-6680_185x185


le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune 45108110













 
plume06
plume06

Messages : 886
Date d'inscription : 15/12/2018
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Nadou le Mar 12 Fév - 11:46

plume06 a écrit:Le représentant peut dire ce qu'il veut , on ne me fera pas croire qu'un seul type malfaisant, repéré depuis l'assemblée nationale et suivi sur son parcours où les violences se sont enchaînées n'ait pas pu être interpellé avant.


le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Mon-oeil-6680_185x185

Il me semblait sincère ( C dans l'air hier ) et bien triste d'être impuissant.


Certains reprochent au gouvernement de protéger les ultra-gauches au détriment des ultra-droites. Leur plus grand souci c'est de ne pas pouvoir les reconnaître avec leur cagoule.


Je suis responsable de ce que j'écris, pas de ce que tu comprends
Nadou
Nadou
Admin

Messages : 23215
Date d'inscription : 02/07/2017

http://www.forumplusplus.com

Revenir en haut Aller en bas

le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune Empty Re: le périple ultra-violent du jeune casseur en gilet jaune

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum