Une personne lucide,ça change!

Aller en bas

Une personne lucide,ça change!

Message par Zerbinette le Mar 5 Fév - 12:14

TRIBUNE. "Les Français méritent-ils la France?"
10h00 , le 5 février 2019

Michel Cicurel, président fondateur du groupe d'investissement La Maison, s'interroge sur le pessimisme français.

Michel Cicurel, président fondateur du groupe d'investissement La Maison. (Sipa)

Partager sur :




Voici la tribune de Michel Cicurel : "Le pessimisme ­français est une énigme. Il se situe au niveau des pays les plus déshérités de la planète. Comment cet esprit ombrageux a-t-il pu se former ici? Cocteau disait des Italiens qu'ils étaient des Français de bonne humeur, et ceux-là évoquaient la furia francese. Se peut-il que les Français ne méritent pas la France, et qu'ils dénoncent la paille dans l'œil de leur patrie sans voir la poutre dans le leur? Car les reproches qu'adressent à la France nos concitoyens, si nombreux à soutenir nos Gilets jaunes, sont exactement l'inverse des critiques qu'elle mériterait.
Ce qui menace la France, c'est qu'elle vit au-dessus de ses moyens, qu'elle donne généreusement à ses enfants ce qu'elle n'a pas, et n'est plus en état de produire. La France est championne du monde de la redistribution et du prélèvement qui s'ensuit. Les transferts sociaux (santé, vieillesse, chômage, logement, famille…) atteignent 800 milliards par an, soit le tiers de la création de richesses de la nation et près des deux tiers de la dépense publique. C'est beaucoup plus qu'aucun autre pays développé, ce qui conduit à un autre trophée de champion du monde, celui de l'impôt, auquel on devrait ajouter l'impôt futur que représente notre dette publique.
La France est aussi l'un des pays où le taux de pauvreté est le plus bas
On dit que la colère française se nourrit du scandale des inégalités, alors que nous sommes l'un des pays les plus égalitaires du monde. Selon l'Insee, le rapport entre les revenus des 10% les plus riches et des 10% les plus pauvres est de 22 avant le passage de l'État providence, prélèvements et prestations sociales, ce qui est plutôt élevé, et de 5 à 6 après redistribution, ce qui est bas en comparaison des pays de même niveau. La France est aussi l'un des pays où le taux de pauvreté est le plus bas, même s'il demeure à un niveau douloureux (14%).
En revanche, ce qui pèche en France, c'est que nous ne sommes plus capables de porter durablement cet État providence, car nous ne produisons pas assez. Nos déficits jumeaux, extérieur et public, ne sont plus soutenables. Pour produire ce que nous consommons, il nous faut plus de travail et plus de capital. Or ces deux facteurs de production ont été ravagés par la retraite à 60 ans, les trente-cinq heures, l'imposition confiscatoire du capital.
Les populismes trouvent un magnifique terrain de jeu dans le pessimisme latent des Français
Il ne s'agit pas de faire reproche aux Gilets jaunes, dont les revendications sont celles des classes populaires qui souffrent de la transformation du monde. La mondialisation, et son stade ultime qui est la digitalisation, ont formidablement profité au consommateur français qui importe ses vêtements, son électroménager, son électronique, etc. à des prix exceptionnellement bas. Mais elle a meurtri nombre de travailleurs bousculés par les grands mouvements d'urbanisation et de modernisation.
Cette France, chassée des centres-villes par le prix de l'immobilier, et des banlieues par l'immigration, est désormais contrariée dans son refuge pavillonnaire par le choc pétrolier et la contrainte écologique. Il s'agit d'une part significative de la population française, fort bien décrite depuis longtemps par le géographe Christophe Guilluy, dont la situation mérite considération et traitement. Mais il ne s'agit certainement pas des trois quarts de nos concitoyens qui soutiennent les Gilets jaunes, et dont la mauvaise humeur pourrait conduire à de mauvaises décisions.
Les populismes trouvent un magnifique terrain de jeu dans le pessimisme latent des Français. Mais curieusement, ceux-ci n'ont jusqu'ici jamais choisi délibérément les extrêmes quand les autres Européens le faisaient sans hésiter. Comme si la grogne française s'arrêtait là où elle pourrait briser la France. Il y a beaucoup d'intelligence politique dans notre pays, et peut-être la bonne foi des débats lui permettra-t-elle de retrouver le bon sens. Ce serait bien que la France conserve les Français qu'elle mérite."
Par Michel Cicurel, président fondateur du groupe d'investissement La Maison.
Sur le même sujet :


." je vis et je pense à mes risques et périls... Ce qui fait que par moments, j' ai l' air d' un imbécile... J' y consens.. Je suis fier de ma bêtise."...V.Hugo.....
Zerbinette
Zerbinette

Messages : 4520
Date d'inscription : 12/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une personne lucide,ça change!

Message par ledevois le Mar 5 Fév - 12:21

Zerbinette a écrit:TRIBUNE. "Les Français méritent-ils la France?"
10h00 , le 5 février 2019

Michel Cicurel, président fondateur du groupe d'investissement La Maison, s'interroge sur le pessimisme français.

Michel Cicurel, président fondateur du groupe d'investissement La Maison. (Sipa)

Partager sur :




Voici la tribune de Michel Cicurel : "Le pessimisme ­français est une énigme. Il se situe au niveau des pays les plus déshérités de la planète. Comment cet esprit ombrageux a-t-il pu se former ici? Cocteau disait des Italiens qu'ils étaient des Français de bonne humeur, et ceux-là évoquaient la furia francese. Se peut-il que les Français ne méritent pas la France, et qu'ils dénoncent la paille dans l'œil de leur patrie sans voir la poutre dans le leur? Car les reproches qu'adressent à la France nos concitoyens, si nombreux à soutenir nos Gilets jaunes, sont exactement l'inverse des critiques qu'elle mériterait.
Ce qui menace la France, c'est qu'elle vit au-dessus de ses moyens, qu'elle donne généreusement à ses enfants ce qu'elle n'a pas, et n'est plus en état de produire. La France est championne du monde de la redistribution et du prélèvement qui s'ensuit. Les transferts sociaux (santé, vieillesse, chômage, logement, famille…) atteignent 800 milliards par an, soit le tiers de la création de richesses de la nation et près des deux tiers de la dépense publique. C'est beaucoup plus qu'aucun autre pays développé, ce qui conduit à un autre trophée de champion du monde, celui de l'impôt, auquel on devrait ajouter l'impôt futur que représente notre dette publique.
La France est aussi l'un des pays où le taux de pauvreté est le plus bas
On dit que la colère française se nourrit du scandale des inégalités, alors que nous sommes l'un des pays les plus égalitaires du monde. Selon l'Insee, le rapport entre les revenus des 10% les plus riches et des 10% les plus pauvres est de 22 avant le passage de l'État providence, prélèvements et prestations sociales, ce qui est plutôt élevé, et de 5 à 6 après redistribution, ce qui est bas en comparaison des pays de même niveau. La France est aussi l'un des pays où le taux de pauvreté est le plus bas, même s'il demeure à un niveau douloureux (14%).
En revanche, ce qui pèche en France, c'est que nous ne sommes plus capables de porter durablement cet État providence, car nous ne produisons pas assez. Nos déficits jumeaux, extérieur et public, ne sont plus soutenables. Pour produire ce que nous consommons, il nous faut plus de travail et plus de capital. Or ces deux facteurs de production ont été ravagés par la retraite à 60 ans, les trente-cinq heures, l'imposition confiscatoire du capital.
Les populismes trouvent un magnifique terrain de jeu dans le pessimisme latent des Français
Il ne s'agit pas de faire reproche aux Gilets jaunes, dont les revendications sont celles des classes populaires qui souffrent de la transformation du monde. La mondialisation, et son stade ultime qui est la digitalisation, ont formidablement profité au consommateur français qui importe ses vêtements, son électroménager, son électronique, etc. à des prix exceptionnellement bas. Mais elle a meurtri nombre de travailleurs bousculés par les grands mouvements d'urbanisation et de modernisation.
Cette France, chassée des centres-villes par le prix de l'immobilier, et des banlieues par l'immigration, est désormais contrariée dans son refuge pavillonnaire par le choc pétrolier et la contrainte écologique. Il s'agit d'une part significative de la population française, fort bien décrite depuis longtemps par le géographe Christophe Guilluy, dont la situation mérite considération et traitement. Mais il ne s'agit certainement pas des trois quarts de nos concitoyens qui soutiennent les Gilets jaunes, et dont la mauvaise humeur pourrait conduire à de mauvaises décisions.
Les populismes trouvent un magnifique terrain de jeu dans le pessimisme latent des Français. Mais curieusement, ceux-ci n'ont jusqu'ici jamais choisi délibérément les extrêmes quand les autres Européens le faisaient sans hésiter. Comme si la grogne française s'arrêtait là où elle pourrait briser la France. Il y a beaucoup d'intelligence politique dans notre pays, et peut-être la bonne foi des débats lui permettra-t-elle de retrouver le bon sens. Ce serait bien que la France conserve les Français qu'elle mérite."
Par Michel Cicurel, président fondateur du groupe d'investissement La Maison.
Sur le même sujet :

 Je suis en accord avec ça --les Français sont les gens les plus aidés dans le monde --  



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 9110
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum