Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux

Aller en bas

Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux Empty Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux

Message par ledevois le Ven 1 Fév - 12:19

Selon Mediapart, l'ex-collaborateur d'Emmanuel Macron serait salarié d'une société qui assurerait une prestation de sécurité pour un oligarque russe controversé, pour une somme supérieure à 12 000 euros mensuels.
Ce sont quelques lignes à la toute fin de l'enquête publiée ce jeudi 31 janvier sur le site du journal en ligne Mediapart. Des sommes présentées comme perçues par Alexandre Benalla, après son licenciement de l'Elysée.

Deux montants, une indemnité de retour à l'emploi (ARE), comprise "entre 3 097 et 3 781 euros" et perçue "depuis son départ de l'Elysée", puis un salaire de 12 474€. En novembre 2018, Alexandre Benalla est "inscrit en tant que salarié", explique Mediapart, de France Close Protection, une société créée le 16 octobre pour porter un contrat devenu encombrant.

[ltr]




Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux DxcjFa4VYAE58qg?format=jpg&name=small

[/ltr]
Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux 7UdRuVyz_normal

Public Sénat

@publicsenat





[ltr]#VincentCrase : "Je n'ai jamais rencontré M. Makhmudov" Il ajoute : "M. #Benalla n'est jamais intervenu dans les négociations autour de ce contrat, dans la signature de ce contrat, dans le réel de ce contrat" #Sénat[/ltr]




3
16:48 - 21 janv. 2019
[ltr]



Voir les autres Tweets de Public Sénat



Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

[/ltr]

Un oligarque russe réputé proche de Poutine

Les enquêteurs de Mediapart consacrent une longue part de leur dossier à ce contrat qui lie un oligarque russe, réputé proche de Vladimir Poutine et dont on soupçonne les liens avec une mafia moscovite, à Alexandre Benalla et Vincent Crase. Une prestation de sécurité serait assurée pour cet homme au départ à travers une société nommée Mars, qui appartient à Vincent Crase, puis via celle qui la supplée en octobre, France Close Protection, dont Alexandre Benalla devient en novembre salarié.

Ils vont nous faire un truc, ça peut être dix fois pire"

L'ex-collaborateur d'Emmanuel Macron s'est défendu de ces liens, y compris face aux parlementaires. Mais les journalistes du média online ont pu le rattacher à cette histoire dont il a vite compris qu'elle était explosive.
Ainsi, avait-il dit à Vincent Crase : "Toi t'apparais dans un truc, t'es proche du pouvoir, t'as une boîte qui te fait un virement de ce mec-là (Iskander Makhmoudov, l'oligarque russe, précise Mediapart), et ils vont nous faire un truc ça peut être dix fois pire que ce qui se passe".

"Monsieur Benalla fait un immense bras d'honneur"

Ce jeudi, Certaines réactions ont été vives, après les révélations du journal. "Monsieur Benalla fait un immense bras d'honneur et à travers lui l'Elysée", a notamment déclaré Nicolas Dupont-Aignan sur Europe 1.
https://www.midilibre.fr/2019/01/31/affaire-benalla-12-000-plus-3-000-qui-font-15-000-par-mois-pour-lex-collaborateur,7987439.php



 
 Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort, le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare. 
ledevois
ledevois

Messages : 10242
Date d'inscription : 03/07/2017
Age : 79
Localisation : Cévennes France--Tarragone catalogne

Revenir en haut Aller en bas

Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux Empty Re: Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux

Message par Diviciac le Ven 1 Fév - 12:50

C'est pire que la Cour de Heni III: le mignon de Manu à tous les droits et toutes les protections.   


La peste néo-libérale, qui démantèle la protection sociale et les services publics, nourrit la "lèpre nationaliste" qui monte en Europe. (B.Hamon )
Diviciac
Diviciac

Messages : 17888
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux Empty Re: Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux

Message par plume06 le Lun 4 Fév - 14:30

Alors là ça réagit vite !




Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux 46470622_10156880800416528_8897575175197818880_n.png?_nc_cat=1&_nc_ht=scontent-cdg2-1
Mediapart


[URGENT] Deux procureurs, accompagnés de trois policiers, ont voulu perquisitionner ce matin, à 11h10, les locaux de Mediapart dans le cadre d'une enquête ouverte par le parquet pour (notamment) atteinte à la vie privée de M.Benalla suite à nos révélations de la semaine dernière.


Cette enquête, qui vise les enregistrements révélés par Mediapart, est susceptible d'atteindre le secret des sources de notre journal. C'est pourquoi nous avons refusé cette perquisition, un acte inédit — et particulièrement grave — dans l'histoire de Mediapart. Articles à venir.


Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux 45108110













 
plume06
plume06

Messages : 906
Date d'inscription : 15/12/2018
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux Empty Re: Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux

Message par Diviciac le Lun 4 Fév - 14:37

plume06 a écrit:Alors là ça réagit vite !




Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux 46470622_10156880800416528_8897575175197818880_n.png?_nc_cat=1&_nc_ht=scontent-cdg2-1
Mediapart


[URGENT] Deux procureurs, accompagnés de trois policiers, ont voulu perquisitionner ce matin, à 11h10, les locaux de Mediapart dans le cadre d'une enquête ouverte par le parquet pour (notamment) atteinte à la vie privée de M.Benalla suite à nos révélations de la semaine dernière.


Cette enquête, qui vise les enregistrements révélés par Mediapart, est susceptible d'atteindre le secret des sources de notre journal. C'est pourquoi nous avons refusé cette perquisition, un acte inédit — et particulièrement grave — dans l'histoire de Mediapart. Articles à venir.
 
Le procureur de Paris, opportunément nommé par l'Elysée en octobre 2018,  a effectivement fait diligence pour tenter d'étouffer l'affaire.  

On note que personne ne soupçonne ces enregistrement d'être des faux.  
Diviciac
Diviciac

Messages : 17888
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux Empty Re: Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux

Message par plume06 le Lun 4 Fév - 14:40

Contacté par Le Monde, une source judiciaire a confirmé l’ouverture d’une « enquête préliminaire des chefs d’atteinte à l’intimité de la vie privée et de détention illicite d’appareils ou de dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d’interception de télécommunications ou de conversations ». « Deux magistrats du parquet, accompagnés d’enquêteurs, se sont présentés dans les locaux de Mediapart ce jour afin de saisir les enregistrements diffusés la semaine dernière », poursuit cette source, selon laquelle Mediapart n’a « pas donné assentiment » à cette perquisition.



« Jamais, à “Mediapart”, nous n’avons eu de perquisition, même pas dans l’affaire Bettencourt »




Contacté par Le Monde, Fabrice Arfi, coauteur de l’article et représentant du site, en l’absence d’Edwy Plenel retenu à l’audience du procès intenté à Mediapart par Denis Baupin, assure que c’est la première fois dans son histoire que le site est visé par une perquisition :

« Vers 11 h 10 sont arrivés au journal deux procureurs et trois policiers pour une perquisition, dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris pour, notamment, atteinte à la vie privée, après la publication par Mediapart d’articles sur des enregistrements de l’ex-conseiller de l’Elysée. D’autres motifs étaient aussi cités, tous liés aux conditions d’enregistrement de ces documents. Ces motifs montrent que cette perquisition est une mise en danger majeure de nos sources. Comme le droit nous y autorise, parce que c’est une enquête préliminaire, nous avons refusé. Et dénoncé cette situation extravagante. Le procureur n’a pas exclu de revenir avec un mandat du juge des libertés et des détentions, qui rendrait la perquisition coercitive. »



Le journaliste poursuit :



« Cette tentative de perquisition est d’autant plus folle que, ce vendredi soir, Mediapart a reçu une réquisition, dans le cadre l’enquête sur les violences du 1er-Mai [M. Benalla est accusé d’avoir frappé des manifestants place de la Contrescarpe] pour avoir accès aux enregistrements de M. Benalla que nous avons révélés jeudi. Et, ce matin, nous avons répondu que nous étions d’accord pour en transmettre le contenu, déjà évoqué dans nos articles. Nous pensons que les enquêteurs sont intéressés par ces bandes car M. Benalla semble notamment violer son contrôle judiciaire en rencontrant M. Crase. La police et le parquet ne voient pas de problème à ne pas réussir à mener une perquisition chez M. Benalla mais se rendent dans un journal quelques jours après des révélations, pour faire une perquisition en défense d’un mis en examen… Cela ressemble à un scandale. Jamais, à Mediapart, nous n’avons eu de perquisition, même pas dans l’affaire Bettencourt. »



Président et cofondateur du site d’information, Edwy Plenel n’était pas au siège de Mediapart au moment de la perquisition, car il déposait lundi matin devant la 17e chambre du tribunal de Paris dans le cadre du procès en diffamation de Mediapart, de France Inter et de plusieurs femmes accusant Denis Baupin d’agression sexuelle et de harcèlement. M. Plenel a quitté la salle en apprenant la nouvelle. « C’est fou », a-t-il soufflé en découvrant l’information, selon le journaliste du Monde qui couvrait le procès. Devant les micros, à la sortie de l’audience, il a ajouté : « L’Elysee ne cesse de vouloir étouffer, et nous en avons encore la preuve aujourd’hui, cette affaire Benalla, qui est une affaire d’Etat. »


Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux 45108110













 
plume06
plume06

Messages : 906
Date d'inscription : 15/12/2018
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux Empty Re: Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux

Message par plume06 le Lun 4 Fév - 15:01

Diviciac a écrit:
plume06 a écrit:Alors là ça réagit vite !




Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux 46470622_10156880800416528_8897575175197818880_n.png?_nc_cat=1&_nc_ht=scontent-cdg2-1
Mediapart


[URGENT] Deux procureurs, accompagnés de trois policiers, ont voulu perquisitionner ce matin, à 11h10, les locaux de Mediapart dans le cadre d'une enquête ouverte par le parquet pour (notamment) atteinte à la vie privée de M.Benalla suite à nos révélations de la semaine dernière.


Cette enquête, qui vise les enregistrements révélés par Mediapart, est susceptible d'atteindre le secret des sources de notre journal. C'est pourquoi nous avons refusé cette perquisition, un acte inédit — et particulièrement grave — dans l'histoire de Mediapart. Articles à venir.
 
Le procureur de Paris, opportunément nommé par l'Elysée en octobre 2018,  a effectivement fait diligence pour tenter d'étouffer l'affaire.  

On note que personne ne soupçonne ces enregistrement d'être des faux.  

  Ils se sont moins acharné sur la perquisition du coffre ! Ils essaient de museler Médiapart mais ils tombent sur un os.


Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux 45108110













 
plume06
plume06

Messages : 906
Date d'inscription : 15/12/2018
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux Empty Re: Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux

Message par Diviciac le Lun 4 Fév - 15:19

plume06 a écrit:
Diviciac a écrit:
 
Le procureur de Paris, opportunément nommé par l'Elysée en octobre 2018,  a effectivement fait diligence pour tenter d'étouffer l'affaire.  

On note que personne ne soupçonne ces enregistrement d'être des faux.  

  Ils se sont moins acharné sur la perquisition du coffre ! Ils essaient de museler Médiapart mais ils tombent sur un os.
Et ce en totale violation de la loi en vigueur depuis 2016: 

"Autre avancée, les journalistes ne pourront plus être poursuivis pour recel "de documents provenant du délit de violation du secret professionnel ou du secret de l'enquête ou de l'instruction ou du délit d'atteinte à l'intimité de la vie privée" lorsque la diffusion d'informations "constitue un but légitime dans une démocratie".

Enfin, il ne pourra être porté atteinte au secret des sources que sur décision d'un juge des libertés.
https://www.lepoint.fr/politique/la-loi-sur-la-protection-des-sources-des-journalistes-definitivement-adoptee-au-parlement-06-10-2016-2074012_20.php
Diviciac
Diviciac

Messages : 17888
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux Empty Re: Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux

Message par Diviciac le Lun 4 Fév - 15:28

plume06 a écrit:Contacté par Le Monde, une source judiciaire a confirmé l’ouverture d’une « enquête préliminaire des chefs d’atteinte à l’intimité de la vie privée et de détention illicite d’appareils ou de dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d’interception de télécommunications ou de conversations ». « Deux magistrats du parquet, accompagnés d’enquêteurs, se sont présentés dans les locaux de Mediapart ce jour afin de saisir les enregistrements diffusés la semaine dernière », poursuit cette source, selon laquelle Mediapart n’a « pas donné assentiment » à cette perquisition.



« Jamais, à “Mediapart”, nous n’avons eu de perquisition, même pas dans l’affaire Bettencourt »








Contacté par Le Monde, Fabrice Arfi, coauteur de l’article et représentant du site, en l’absence d’Edwy Plenel retenu à l’audience du procès intenté à Mediapart par Denis Baupin, assure que c’est la première fois dans son histoire que le site est visé par une perquisition :

« Vers 11 h 10 sont arrivés au journal deux procureurs et trois policiers pour une perquisition, dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris pour, notamment, atteinte à la vie privée, après la publication par Mediapart d’articles sur des enregistrements de l’ex-conseiller de l’Elysée. D’autres motifs étaient aussi cités, tous liés aux conditions d’enregistrement de ces documents. Ces motifs montrent que cette perquisition est une mise en danger majeure de nos sources. Comme le droit nous y autorise, parce que c’est une enquête préliminaire, nous avons refusé. Et dénoncé cette situation extravagante. Le procureur n’a pas exclu de revenir avec un mandat du juge des libertés et des détentions, qui rendrait la perquisition coercitive. »



Le journaliste poursuit :



« Cette tentative de perquisition est d’autant plus folle que, ce vendredi soir, Mediapart a reçu une réquisition, dans le cadre l’enquête sur les violences du 1er-Mai [M. Benalla est accusé d’avoir frappé des manifestants place de la Contrescarpe] pour avoir accès aux enregistrements de M. Benalla que nous avons révélés jeudi. Et, ce matin, nous avons répondu que nous étions d’accord pour en transmettre le contenu, déjà évoqué dans nos articles. Nous pensons que les enquêteurs sont intéressés par ces bandes car M. Benalla semble notamment violer son contrôle judiciaire en rencontrant M. Crase. La police et le parquet ne voient pas de problème à ne pas réussir à mener une perquisition chez M. Benalla mais se rendent dans un journal quelques jours après des révélations, pour faire une perquisition en défense d’un mis en examen… Cela ressemble à un scandale. Jamais, à Mediapart, nous n’avons eu de perquisition, même pas dans l’affaire Bettencourt. »



Président et cofondateur du site d’information, Edwy Plenel n’était pas au siège de Mediapart au moment de la perquisition, car il déposait lundi matin devant la 17e chambre du tribunal de Paris dans le cadre du procès en diffamation de Mediapart, de France Inter et de plusieurs femmes accusant Denis Baupin d’agression sexuelle et de harcèlement. M. Plenel a quitté la salle en apprenant la nouvelle. « C’est fou », a-t-il soufflé en découvrant l’information, selon le journaliste du Monde qui couvrait le procès. Devant les micros, à la sortie de l’audience, il a ajouté : « L’Elysee ne cesse de vouloir étouffer, et nous en avons encore la preuve aujourd’hui, cette affaire Benalla, qui est une affaire d’Etat. »
  


C'est d'autant plus une affaire d'Etat que Benalla affirme qu'il n'a  pas déposé plainte pour atteinte à la vie privée... 
Alors qui ?  
Diviciac
Diviciac

Messages : 17888
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux Empty Re: Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux

Message par plume06 le Lun 4 Fév - 15:58

Diviciac a écrit:
plume06 a écrit:Contacté par Le Monde, une source judiciaire a confirmé l’ouverture d’une « enquête préliminaire des chefs d’atteinte à l’intimité de la vie privée et de détention illicite d’appareils ou de dispositifs techniques de nature à permettre la réalisation d’interception de télécommunications ou de conversations ». « Deux magistrats du parquet, accompagnés d’enquêteurs, se sont présentés dans les locaux de Mediapart ce jour afin de saisir les enregistrements diffusés la semaine dernière », poursuit cette source, selon laquelle Mediapart n’a « pas donné assentiment » à cette perquisition.



« Jamais, à “Mediapart”, nous n’avons eu de perquisition, même pas dans l’affaire Bettencourt »












Contacté par Le Monde, Fabrice Arfi, coauteur de l’article et représentant du site, en l’absence d’Edwy Plenel retenu à l’audience du procès intenté à Mediapart par Denis Baupin, assure que c’est la première fois dans son histoire que le site est visé par une perquisition :

« Vers 11 h 10 sont arrivés au journal deux procureurs et trois policiers pour une perquisition, dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris pour, notamment, atteinte à la vie privée, après la publication par Mediapart d’articles sur des enregistrements de l’ex-conseiller de l’Elysée. D’autres motifs étaient aussi cités, tous liés aux conditions d’enregistrement de ces documents. Ces motifs montrent que cette perquisition est une mise en danger majeure de nos sources. Comme le droit nous y autorise, parce que c’est une enquête préliminaire, nous avons refusé. Et dénoncé cette situation extravagante. Le procureur n’a pas exclu de revenir avec un mandat du juge des libertés et des détentions, qui rendrait la perquisition coercitive. »



Le journaliste poursuit :



« Cette tentative de perquisition est d’autant plus folle que, ce vendredi soir, Mediapart a reçu une réquisition, dans le cadre l’enquête sur les violences du 1er-Mai [M. Benalla est accusé d’avoir frappé des manifestants place de la Contrescarpe] pour avoir accès aux enregistrements de M. Benalla que nous avons révélés jeudi. Et, ce matin, nous avons répondu que nous étions d’accord pour en transmettre le contenu, déjà évoqué dans nos articles. Nous pensons que les enquêteurs sont intéressés par ces bandes car M. Benalla semble notamment violer son contrôle judiciaire en rencontrant M. Crase. La police et le parquet ne voient pas de problème à ne pas réussir à mener une perquisition chez M. Benalla mais se rendent dans un journal quelques jours après des révélations, pour faire une perquisition en défense d’un mis en examen… Cela ressemble à un scandale. Jamais, à Mediapart, nous n’avons eu de perquisition, même pas dans l’affaire Bettencourt. »



Président et cofondateur du site d’information, Edwy Plenel n’était pas au siège de Mediapart au moment de la perquisition, car il déposait lundi matin devant la 17e chambre du tribunal de Paris dans le cadre du procès en diffamation de Mediapart, de France Inter et de plusieurs femmes accusant Denis Baupin d’agression sexuelle et de harcèlement. M. Plenel a quitté la salle en apprenant la nouvelle. « C’est fou », a-t-il soufflé en découvrant l’information, selon le journaliste du Monde qui couvrait le procès. Devant les micros, à la sortie de l’audience, il a ajouté : « L’Elysee ne cesse de vouloir étouffer, et nous en avons encore la preuve aujourd’hui, cette affaire Benalla, qui est une affaire d’Etat. »
  


C'est d'autant plus une affaire d'Etat que Benalla affirme qu'il n'a  pas déposé plainte pour atteinte à la vie privée... 
Alors qui ?  

 C'est d'autant plus fou que  Mediapart était d'accord "pour transmettre le contenu" des enregistrements recherchés par la justice.

Nous pensons que les enquêteurs sont intéressés par ces bandes car M. Benalla semble notamment violer son contrôle judiciaire en rencontrant M. Crase. Fabrice Arfi.



Plenel annonce une conférence de presse à 16H00


Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux 45108110













 
plume06
plume06

Messages : 906
Date d'inscription : 15/12/2018
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux Empty Re: Affaire Alexandre Benalla : 12 000 € par mois pour un contrat avec un oligarche russe sulfureux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum