Des violences policières reconnues et dénoncées

Aller en bas

Des violences policières reconnues et dénoncées Empty Des violences policières reconnues et dénoncées

Message par Diviciac le Jeu 31 Jan - 10:46

L’Observatoire des pratiques policières s’inquiète des violences policières qui émaillent les manifestations des Gilets jaunes. Depuis le 17 novembre, une dizaine de blessés graves auraient été recensés à Toulouse.

Chaque samedi, les manifestations des Gilets jaunes virent à l’affrontement à Toulouse. Des affrontements systématiquement violents qui font chaque fois des dizaines de blessés. L’Observatoire des pratiques policières lancé il y a deux ans et constitué de la LDH, la fondation Copernic et le Syndicat des avocats de France (SAV), est particulièrement vigilant depuis le début du mouvement.
À chaque manifestation, entre huit et quinze observateurs se mêlent aux manifestants pour signaler d’éventuels dysfonctionnements. Ils livraient leurs conclusions ce mardi matin. Leur constat est sans appel : les moyens engagés par les policiers sont « disproportionnés ».


 "Nous sommes dans une dynamique de répressions policières"



« À partir de 16 h 30, il y a une volonté de dégagisme. Ceux qui ne veulent pas quitter la manifestation sont alors traités comme des délinquants », dénonce Marie Toustou de la Ligue des droits de l’homme. « Le but de ces opérations de maintien de l’ordre est de multiplier les interpellations, les déferrements. Nous sommes dans une dynamique de répressions policières qui viennent servir une politique du chiffre », affirme pour sa part Julien Brel du SAV.

Pour étayer leurs accusations, les militants se basent sur leur vécu : « Le 26 janvier dernier, nous étions à 150 mètres des policiers. Alors qu’il ne se passait rien et sans sommations, il y a eu un déferlement de gaz lacrymos », raconte par exemple Pascal Grassiot, de la fondation Copernic.« J’ai vu des policiers tirer dans le dos des manifestants. Nous sommes également intervenus pour dire « stop » à une interpellation violente ; Nous avons été bousculés », ajoute Julien Brel.


"Un niveau de violences policières au-delà de Mai-68"



Les observateurs prennent un certain nombre de photos et de vidéos lors des manifestations. Elles permettront d’alimenter le rapport en cours d’élaboration qui sera dévoilé en mars. « Nous sommes dans un niveau de violences policières qui est au-delà de Mai-68 et qui se rapproche plus de celui de la guerre d’Algérie », ose même comparer Pascal Grassiot.

Pour mettre fin à ces violences, les observateurs préconisent l’interdiction des grenades, des lanceurs de balles de défense, le retrait des unités de Brigade anti-criminalité et un audit sur les compagnies d’intervention.


Diviciac
Diviciac

Messages : 17527
Date d'inscription : 02/07/2017
Localisation : IdF et Morvan

Revenir en haut Aller en bas

Des violences policières reconnues et dénoncées Empty Re: Des violences policières reconnues et dénoncées

Message par Tiote valisse le Jeu 31 Jan - 14:14



Des violences policières reconnues et dénoncées Coluch10
Tiote valisse
Tiote valisse

Messages : 2749
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 83
Localisation : Hauts de France

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum